INFOS LUTTES 79 .pdf


Nom original: INFOS LUTTES 79.pdfAuteur: UD-CGT

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Word 2010, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 22/02/2018 à 01:10, depuis l'adresse IP 77.145.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 206 fois.
Taille du document: 355 Ko (3 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


FEVRIER 2018

VILLE DE NIORT ET CAN

INFOS LUTTES - INFOS LUTTES

Mobilisation pour les salaires

Fortement pénalisés par la politique d’austérité du gouvernement, environ 150 salariés se
sont mobilisés le 25 Janvier pour «accompagner» le Président de cette collectivité (Mr
Baloge) qui présentait ses vœux au personnel.
Si diverses revendications mobilisaient le personnel, c’est bien la question du pouvoir
d’achat qui était dans toutes les têtes, tant les fins de mois sont devenues difficiles pour
tous. Le blocage des salaires depuis 2008 se traduit aujourd’hui par un manque à gagner de
200 € par mois pour les plus bas salaires !
En se réfugiant derrière des contraintes budgétaires… qu’il est le premier à soutenir, le
Président a jugé les revendications du personnel irréalistes et ainsi fermé la porte à toutes
discussions immédiates en reportant celles-ci dans le cadre d’un dialogue social qui revient,
c’est bien connu, à dire : «Dites-nous ce dont vous avez besoin, on vous dira comment vous
en passer !!».
Bien entendu, les choses ne pourront pas rester en l’état et, petit à petit, grandit le
sentiment que gagner, c’est possible ! De très nombreux exemples le démontrent.
Et c’est sans attendre les vœux de 2019 que de nouvelles mobilisations sont d’ores et déjà
engagées sur le thème du pouvoir d’achat bien sûr, mais aussi pour faire face aux
attaques frontales menées par ce gouvernement contre la Fonction Publique et les
fonctionnaires.

ACTION LE 6 FEVRIER :
Pour une école émancipatrice dans le second degré
Sous le mot d’ordre : « l’école n’est pas un coût, mais un investissement », les personnels de
l’éducation étaient appelés à l’action le 6 Février pour s’opposer aux orientations que tente
de mettre en œuvre le gouvernement.
Alors que le nombre d’élèves augmente (+ 25.000 dans le second degré), les mesures
d’austérité se traduisent par une diminution drastique des moyens avec, entre autre, son
corolaire de suppressions de postes (- 1.300 pour cette rentrée 2018).
Ces mesures sont bien l’expression d’une vision libérale de l’éducation avec, en
filagramme, la mise en concurrence des élèves et des établissements. S’y ajoutent la
volonté d’une sélection féroce pour l’entrée à l’Université et un panel de mesures
coercitives, notamment financières, qui frapperont les élèves les plus fragiles.

COMM’GENERATIONS THOUARS
L’action du 30 Janvier dernier a mis sur la place publique la question des EHPAD et plus
largement la manière dont notre société s’occupe de ses ainés. Parce que là aussi, les libéraux
ont trouvé un moyen de faire du fric en créant le marché de la «silver économie». Déjà, les
grands groupes que sont ORPEA, KORIAN et DOMUSVI concentrent 65% des lits du secteur
privé. Une manne financière réinvestie en Chine, laissant ainsi sur le bord du chemin nos ainés.
Bien que n’intervenant pas directement dans ce domaine, le service public Comm’générationS
de la Communauté de Communes du Thouarsais est en charge de nos ainés en les aidant dans
de nombreuses démarches de la vie quotidienne, créant du lien social en organisant diverses
sorties et animations pour souvent rompre l’isolement. Ainsi, 300 personnes âgées bénéficient
de ce service gratuit depuis une vingtaine d’années.
Aujourd’hui, sur fond d’austérité et de mise à mort des services publics, la direction de la
Communauté de Communes envisage de supprimer 4 postes sur les 7 que compte ce service,
condamnant, de fait, ce service très apprécié de nos anciens.
La résistance s’organise. Déjà un rassemblement a eu lieu pour dénoncer cette situation. Une
pétition est en ligne. Un tractage est prévu prochainement sur le marché. Avec un objectif :
faire revenir à la raison la direction de la Communauté de Communes pour le bien-être de
nos ainés.

Travail intérimaire :
Ça bouge à la STEF !
Chacun sait que le travail intérimaire est une arme redoutable utilisée par le patronat pour
imposer une forme d’insécurité sociale dans les entreprises, le plus souvent en cultivant
l’opposition et la concurrence entre les salariés. Bien évidemment, la CGT, ses syndiqués, ses
élus et mandatés ne doivent pas entrer dans ce jeu sordide qui, au final, fait toujours les
mêmes victimes : les salariés.
Lorsque le combat est mené en commun, des avancées sont possibles comme à la STEF à La
Crèche.
Ainsi, la CGT a obtenu pour les intérimaires (avec au moins 1 an d’ancienneté) le 13ème mois.
Il s’agit d’une avancée importante obtenue grâce à un travail opiniâtre du syndicat qui
permet de rétablir une certaine forme d’égalité de traitement et ainsi rétablir l’équilibre de la
grille salariale.

INFOS LUTTES - INFOS LUTTES

Toutes ces mesures sont issues de rapports de pseudo experts connus pour être au service
d’un patronat toujours avide de moins disant social.
Bien entendu, cette journée d’action, qui s’est traduite par un rassemblement devant
l’Inspection Académique à Niort, aura des suites. Une autre politique éducative doit être mise
en œuvre parce que l’école n’est pas un coût, mais un investissement.


Aperçu du document INFOS LUTTES 79.pdf - page 1/3

Aperçu du document INFOS LUTTES 79.pdf - page 2/3

Aperçu du document INFOS LUTTES 79.pdf - page 3/3




Télécharger le fichier (PDF)


INFOS LUTTES 79.pdf (PDF, 355 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP Texte




Documents similaires


infos luttes 79
bulletin 95 web
magazine ci n7
corp drhg 2016 0027
bat bulletin
rapport d activite annuel 2012 a p m

Sur le même sujet..




🚀  Page générée en 0.025s