Mercredi 21 cours 7.pdf


Aperçu du fichier PDF mercredi-21-cours-7.pdf

Page 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11




Aperçu texte


2016-2017

I)

Troubles du rythme cardiaque

Introduction

On va voir les anti arythmiques
- ils regroupent les médicaments capables d’arrêter les arythmies , d’en prévenir les récidives ou
d’améliorer la tolérance
- Ce sont des médicaments qui modulent les propriétés d'excitabilité (inotrope) , d'automaticité (effet
bathmotrope) et de conduction (effet dromotrope) du tissu cardiaque en modifiant les courants ioniques
transmembranaires.
- Ce sont des médicaments de nature très hétérogène, du point de vue chimique, pharmacologique et
thérapeutique. C’est donc très difficile à les classer entre eux
En pratique, Ils sont donc très difficiles à manier car :
- Les troubles sont variés donc les arythmies sont nombreuses et d'origine complexe, c’est aussi une
discipline a part donc il va falloir comprendre les troubles du rythme on va y retrouver des tachycardies, des
problèmes de conduction, des bradycardies.
- une marge thérapeutique étroite avec beaucoup d’effets indésirables qui vont émerger et comme on
modifie les mouvements ioniques et les propriétés de conduction , on va avoir un risque proarythmogène.

II)

Rappels sur l’électrophysiologie cardiaque

Le myocarde est caractérisé par 3 propriétés électrophysiologies fondamentales :
– L'automaticité
– L'excitabilité
– La conduction
Ces propriétés sont liées à l'existence, à l’échelon cellulaire, d'un potentiel d'action généré par différents
mouvements ioniques transmembranaires.
On va le voir plus en détail toujours dans une vision pharmacologique pour identifier les mécanismes d'action des
médicaments
Au niveau anatomique -Rappels
– On voit le nœud sinusal qui est très important : on a l'automaticité donc c'est la ou les PA sont générés →
troubles du rythme
– On va avoir les bandelettes auriculaires
– Le nœud auriculo-ventriculaire : nœud entre les oreillettes et les ventricules
– Le faisceau de His qui va avoir une branche droite et une branche gauche
– Le réseau de Purkinje

On va avoir au niveau du cœur une automaticité qui va conduire à la génération d’un PA qui va pouvoir ensuite se
propager en allant exciter d’autres cellules au contact : on parle de conduction de ce Potentiel d'action dans le
myocarde
On va trouver au sein du myocardes , des cellules automatiques au niveau du nœud sinusal et des cellules non
automatiques
3/11