Mythes RealitesAmerindiensCanada.pdf


Aperçu du fichier PDF mythes-realitesamerindienscanada.pdf - page 3/96

Page 1 2 34596



Aperçu texte


Messages
M OT D U P R É S I D E N T

M OT D U D I R E C T E U R G É N É R A L

Entrevoir un avenir en commun dans la paix
et l'harmonie est une pensée bien noble,
mais, entre Autochtones et Québécois, le
plus grand obstacle demeure la méconnaissance. Voilà pourquoi cette publication a eu
autant de succès dès sa sortie en octobre
2002 : Elle ouvre des horizons nouveaux, elle
donne de l'espoir à tous ceux et celles qui
veulent de meilleures relations avec les premiers peuples.

Dans l’histoire du Canada et du Québec, les
Premières nations ont eu, jusqu’à maintenant, très peu de visibilité et seule une
vision folklorique a subsisté. Lors des événements de l’été 1990, à Oka, une image
négative des Premières nations s’est propagée à travers le Québec. Pour nous de la
nation innue, nous ne pouvions rester muets
face à tant de généralisations. Le temps était
venu de passer à l’action. Il fallait nous faire
mieux connaître et mettre en valeur notre
culture et notre mode de vie.

L'histoire de ce livre a débutée en 1998 alors
que la Commission lançait, pour les écoles
secondaires, un programme éducatif ayant
pour thème La rencontre Québécois
Autochtones. L'objectif était simple : favoriser un contact direct et humain avec des personnes des Premières nations. L'Institut culturel et éducatif montagnais (ICEM) accepta
de relever ce défi et de bâtir une équipe de
tournée. Grâce à lui et au soutien financier
du ministère de l'Éducation, du Loisir et du
Sport, de Affaires indiennes et du Nord
Canada et du Secrétariat aux affaires
autochtones (Québec), il a été possible de
réaliser, de 1998 à 2008, des activités de
sensibilisation à la réalité autochtone dans
plus de 70 écoles secondaires, rejoignant audelà de 70 000 jeunes.
Cette publication a accompagné cette activité et fourni un outil pédagogique manquant. En le rééditant, la Commission contribue au mieux-vivre ensemble en resituant
les mythes et réalités sur les peuples
autochtones, une part de son mandat d'assurer la promotion et le respect des droits
inscrits dans la Charte des droits et libertés
de la personne.

Gaétan Cousineau

Nos communautés disposaient de peu de
ressources pour relever ce défi. C’est pourquoi
nous avons accueilli avec empressement l’invitation de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse (CDPDJ) de
mettre sur pied un programme conjoint de
sensibilisation aux réalités autochtones, en
milieu scolaire québécois.
Il a fallu faire preuve d’innovation dans les
moyens pédagogiques utilisés : érection d’un
campement traditionnel innu, un shaputuan,
dans la cour des écoles visitées, périodesclasses sous la grande tente en compagnie
d’animateurs innus, spectacle, jeux, souper
communautaire et même campement de
nuit, tout a été est mis en œuvre pour créer
un contact sincère et positif pour les élèves. Et
ça fonctionne à merveille. L’expérience nous
confirme qu’il y a place, au Québec, pour une
autre vision des autochtones.
Les autochtones ont appris à l’école la même
histoire que les Québécois. Le présent ouvrage
nous fait découvrir, enfin, l’autre volet, celui
des Premières nations, partie essentielle à la
compréhension de notre histoire commune.

Denis Vollant
Institut culturel
et éducatif montagnais