microcentrale Chanteuges 280218 bd1.pdf


Aperçu du fichier PDF microcentrale-chanteuges-280218-bd1.pdf - page 4/70

Page 1 2 3 45670



Aperçu texte


4 / 70

Projet de microcentrale hydraulique de Chanteuges

Figure 2 : Situation des 3 moulins historiques du bourg de Chanteuges
selon le cadastre de 1813 et le cadastre actuel.

1. Historique  du  projet  
Trois établissements utilisant la force hydraulique existaient au bourg de Chanteuges dans les
années 1970 (cf. Figure 1 et Figure 2) :
-

Une scierie située à proximité de l'actuelle salle des fêtes et qui a été démolie lors de la
construction de cette dernière. Son béal 2 d'amenée d'eau était long d'une quarantaine de mètres.
Avant cette scierie – il y a bien longtemps – la chute d'eau était utilisée pour un moulin, connu
au 19e siècle comme le moulin d'En-bas.

-

Un moulin appartenant à Denise et Abel Duchamp, qui s'est arrêté en 1978, dit moulin aval. Il a
été ensuite très rapidement transformé en salle des ventes, puis cédé à la commune, qui l'a ellemême cédé au Syndicat économique des communautés de communes Allier-Seuge-Sénouire
(SECCOM) le 29 janvier 2008 3. Ce dernier l'a transformé en auberge (restaurant et chambres
d'hôtes) en 2009, qui est toujours en activité. Ce moulin était connu au 19e siècle comme le
moulin d'En-haut.

                                                                                                               
2
3

Nom local pour un bief.
Acte de vente passée par la commune de Chanteuges au profit du SECCOM reçu par Me C. Terrasson,
notaire à Langeac, le 29 janvier 2008, rectifié le 18 mars 2008 en raison d'une erreur de numéro cadastral.
Précédemment, l'interdiction pour la commune de vendre pendant 50 ans ce bien donné par Melle
Duchamp le 18 décembre 1990 a été annulée par la donatrice le 3 septembre 1999.