microcentrale Chanteuges 280218 bd1.pdf


Aperçu du fichier PDF microcentrale-chanteuges-280218-bd1.pdf - page 6/70

Page 1...4 5 67870



Aperçu texte


6 / 70

Projet de microcentrale hydraulique de Chanteuges

Le Directeur départemental des Territoires reconnaît dans un courrier du 28 octobre 2015
l'existence du droit d'eau fondé en titre 9 (cf. paragraphes 2.1 et 2.2).

1.2.

2016  

Selon nos informations, une étude technico-économique est alors réalisée par la société Cegelec 10.
Elle donne un coût des travaux allant selon les options de 660 à 743 000 € HT, un coût de
raccordement au réseau Enedis de 37 500 € HT et un revenu annuel de vente de l'électricité produite
de 61 500 à 81 525 € HT. Le retour sur investissement serait de 11,3 à 9,6 années. Comme – on le
verra – la Cegelec sera chargée de la maîtrise d'œuvre et de la réalisation de la microcentrale, il est
clair qu'elle avait un intérêt évident à démontrer la rentabilité du projet...
La Communauté de communes 11 a d’abord nié l'existence de cette étude et assuré que l'étude avait
été réalisée en interne par Gérard Beaud et Jean-Jacques Ludon (maire de Sainte-Marguerite,
délégué communautaire et vice-président du SECCOM chargé du projet) lesquels seraient des
habitués de ce type de projet 12. Elle a par la suite reconnu l’existence de cette étude, mais en a
refusé la communication pour ne pas porter atteinte au « secret professionnel » 13. Un mois plus
tard, elle ne reconnait plus l'existence de cette étude, prétendument faite en interne... 14
La Communauté de communes ne fournit en tout et pour tout qu'un tableau de 5 lignes donnant un
retour sur investissements de 9,2 années (cf. Annexe 1). La pauvreté de cette étude montre soit que
la Communauté de communes est irresponsable de se lancer sur un tel investissement avec si peu
d'études préalables, soit qu'elle ne respecte pas la loi qui indique que toute étude terminée faite par
ou pour une collectivité publique est accessible au public 109 (page 39). Nous détaillons plus loin
(paragraphe 5) les coûts et revenus du projet.

                                                                                                               
9

10

11
12

13
14

Lettre du Directeur départemental des Territoires au président du SECCOM en date du 28 octobre 2015,
signée par Jean-Luc Carrio ; objet : Moulin d'en Haut sur la Desges - commune de Chanteuges.
La Cegelec est une filiale du groupe Vinci qui intervient notamment dans tous les domaines d'application
de l'énergie électrique dont les énergies renouvelables, en particulier l'hydraulique, l'éolien et le
photovoltaïque.
qui a succédé au SECCOM.
- G. Beaud était professeur de technologie dans un lycée du Puy, et en même temps depuis juin 2010
inscrit en profession libérale dans le domaine "ingénierie, études techniques". À titre personnel, il est avec
sa femme Catherine Beaud actif dans le domaine de la production d'électricité photovoltaïque ou
hydroélectrique à travers différentes sociétés : la Société civile immobilière HAM active dans la location
de terrains et d'autres biens immobiliers créée en mars 2008, la société holding GCB Participations créée
en février 2016, la société à responsabilité limitée unipersonnelle créée en mai 2008 Loc-énergie qui a
cinq établissements dans la Haute-Loire (chiffre d'affaires 2015 de 158 700 € et bénéfice de 30 500 €), et
deux sociétés à responsabilité limitée à associé unique (ESOLPH et ESOLPV) créées toutes deux en mars
2011 avec deux établissements dans la Haute-Loire chacune (chiffres d’affaire 2015 de 117 700 et
103 000 € respectivement avec un bénéfice de 32 800 et 32 400 €). Sources :
www.societe.com/societe/sci-h-a-m-503227332.html, http://entreprises.lefigaro.fr/gcb-participations43/entreprise-819097890, www.societe.com/societe/loc-energie-504627126.html#etab,
www.societe.com/societe/esolph-531102077.html, www.societe.com/societe/esolpv-531105815.html.
- J.-J. Ludon est propriétaire du moulin d'Aurouze à Mazeyrat-Aurouze où le béal à été très récemment
automatisé, mais non modifié, et où une microcentrale a apparemment été installée dans le moulin.
Courriel d’Évelyne Pays de la Communauté de communes du 17 novembre 2017.
Historique du projet établi par la Communauté de communes pour le Conseil communautaire du 15
décembre 2017 : « 25 novembre 2015 : réunion interne avec JJ Ludon sur simulation investissements et
revenus », et « 22 mars 2016 : réunion interne avec JJ Ludon : simulations […] productivité […] recettes
[…] ».