Invest2305 2018 03 10 .pdf



Nom original: Invest2305 - 2018-03-10.pdf

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par PDF24 Creator / GPL Ghostscript 9.21, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 11/03/2018 à 14:58, depuis l'adresse IP 105.155.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 1116 fois.
Taille du document: 5.3 Mo (40 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Investir 10 Un champion nous quitte après un gain de 28 % en neuf mois

LIRE PAGE 9

Cac 40, en clôture

5.274,40
+ 2,68 % Þ
sur la semaine

Palmarès

REJOIGNEZ-NOUS SUR INVESTIR.FR

LE JOURNAL DES FINANCES

N° 2305 DU 10 MARS 2018 — 4,50 €

des publications

Les Etats-Unis
précisent les
mesures protectionnistes
Canada et
Mexique
exemptés sous
conditions
L’Europe prête
à riposter

en graphiques
Croissance

CAC
40

Perspectives

LIRE PAGES 4 ET 5

Profits

Performances
boursières

Endettement

Dividendes

LIRE PAGES 14 À 16

PLACEMENTS

Entrée d’un
fonds japonais
dans notre
Investir 10
OPCVM
PAGES 24 ET 25

NEXITY
Promoteur diversifié
Le groupe agit de plus en plus en
partenaire des collectivités locales
pour de grands projets de rénovation urbaine. Il va aussi investir dans
les services de gestion. PAGE 13

JCDECAUX
Bonnes perspectives

Les bons résultats 2017 ont été
accompagnés de perspectives
favorables pour 2018, en attendant
le mariage avec Gemalto. PAGE 10
L’amélioration va se poursuivre

En €

La croissance visée pour le premier
trimestre est ralentie par l’arrêt du
contrat à Paris, mais de nouveaux
marchés vont monter en puissance,
à Canton et à São Paulo. PAGE 10
En €

30

52
48
44

Dans un contexte difficile, notre
sélection de 10 fonds fait preuve
de résistance, ne s’effritant que
de 1,2 % depuis le début de
l’année
Ú Quatre de nos cinq fonds
de valeurs moyennes
parviennent à progresser
Ú Nous vendons un OPCVM
diversifié flexible qui fait
du surplace depuis un an
Ú Nous en achetons un autre
spécialisé sur les actions
japonaises pour miser sur
un marché en retard

THALES
Trajectoire
ascendante

53,50

40
Mars 2017

+4% à +5%

9,5% à 10 %

Chifre
d’afaires
2018

Marge
opérationnelle
2018
Mars 2017

Mars 2018

La BCE avance à très petits pas vers la fin
de son assouplissement quantitatif

L

la même passion pour la précision.
Chaque mot écrit, chaque phrase
exprimée ou, au contraire, supprimée a une
importance capitale. Ce fut à nouveau le cas
cette semaine à l’occasion du Conseil des
gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE), qui, après la réunion, a supprimé de son communiqué une expression
laissant la porte ouverte à un renforcement
de son quantitative easing (QE) en cas de tassement conjoncturel. C’est un message
subliminal qui montre la confiance de l’institution monétaire dans l’économie européenne.
Le QE devrait donc s’achever, comme
prévu, entre le début d’octobre et la fin de
décembre. Cela ne remet pas en question

l’importance de la poursuite du stimulus
monétaire tant que l’inflation n’est pas revenue proche de la cible de 2 %. C’est indispensable alors que les incertitudes politiques
sont fortes en Italie et que le protectionnisme se renforce aux Etats-Unis. LIRE PAGE 8
Une activité toujours dynamique
Croissance du PIB de la zone euro, en glissement annuel

2,7 %

2%

4e trim. 2016

4e trim. 2017

Accélération L’Etat
devrait vite dévoiler
ses intentions
ADP Le passage
au privé du groupe
aéroportuaire
serait la plus grosse
opération

Mars 2018

ZONE EURO

es banquiers centraux partagent tous

PRIVATISATIONS

Française des Jeux
Une introduction
en Bourse est
envisagée
LIRE PAGE 11

LA VALEUR
À L’INTERNATIONAL
QUI DICTE LA TENDANCE

Amazon
Après avoir bouleversé le monde du
commerce, le géant américain a
l’intention de s’attaquer à la finance,
univers jusqu’ici très protégé.
Il compte également proposer
des produits d’assurance. PAGE 21

FRANCE : 4,50 € - SUISSE : 8,70 CHF - BELGIQUE ET LUXEMBOURG : 5 € - DOM : 6,10 € - MAROC : 55 DH - TOM : 1.500 XPF - ZONE CFA : 4.500 CFA - ANDORRE : 5 € - ÎLE MAURICE : 6,60 € - IMPRIMÉ EN FRANCE

02 / STRATÉGIE

Investir, le Journal des Finances / N° 2305 / 10 mars 2018

Le chiffre de la semaine

2,5 Mds€

Variations de la semaine
CAC 40
INVESTIR 10GV

2,55

25.163,45

DOW JONES

STMicroelectronics

NIKKEI

+ fortes baisses CAC 40

STMICROELEC.

AXA

TECHNIPFMC

PUBLICIS GROUPE



ENGIE

ARCELORMITTAL

– ,

ATOS

CREDIT AGRICOLE



18,82

Regain d’intérêt Après une collecte nette annuelle de
seulement 7,2 milliards d’euros en 2017 (17 Mds€ en 2016),
le marché de l’assurance-vie a enregistré, en janvier 2018,
un fort rebond. Le flux net a atteint 2,5 milliards.

NASDAQ

+ fortes hausses CAC 40

2013

14

15

16

2018



RENAULT

Les pistes d’investissement
Par François Monnier,
directeur de la rédaction

Y a-t-il une vie après une
chute de 10, 20 %, ou plus ?
Opportunité Le mode de communication de Trump est certes particulier. Mais il
est trop tôt pour dire que les mesures protectionnistes remettent en question la
tendance haussière du Cac 40.

C’

est devenu une évidence de dire que
la Bourse devient nerveuse en ce
début d’année. Dans une société de
communication ultraconnectée – les
plus grandes capitalisations mondiales ne sontelles pas aujourd’hui des groupes de médias ? –, les
observateurs ont tendance à surréagir, voire à se
prendre les pieds dans le tapis en analysant trop
vite l’actualité.
Deux exemples récents le prouvent. Le Brexit et
l’élection du président américain Donald Trump
devaient conduire, chacun, à un drame boursier. Il
n’en a rien été. Mieux, c’est l’inverse qui s’est produit
puisque nous avons assisté à chaque fois à un rally.
Dans le premier cas, Investir s’était au demeurant
trompé d’analyse en suivant le consensus. En réaction au vote en faveur du Brexit, la Banque d’Angleterre avait ouvert les vannes et injecté massivement
des liquidités, déclenchant un rebond des actions
alors que le consensus attendait une baisse. Le
Brexit est, en réalité, un poison lent. C’est mainte-

nant que ce pays, en proie au doute, va perdre en
attractivité et en compétitivité. Toute l’énergie britannique est d’ailleurs concentrée sur le détricotage
des liens entre l’île et le Vieux Continent, alors
qu’elle pourrait être mise à profit d’une meilleure
manière.
Dans le second cas, Investir n’a pas reproduit son
erreur de jugement et a gardé inchangée son exposition aux actions à l’approche de la victoire du candidat populiste à la Maison-Blanche, quand
beaucoup d’experts criaient au loup. Bien nous en a
pris puisque, au lendemain
de l’élection, nous avons pu
profiter d’une forte hausse
des indices boursiers.
Nous évoluons dans un
monde complexe où chaque
actualité peut être à la fois
ceci et cela, où une autre
façon de présenter notre
environnement revient à

« Vouloir surréagir
peut se révéler
contre-productif, mais
il ne faut pas non plus
baigner dans un
optimisme béat »

Nos scénarios pour le premier semestre 2018
Probabilités que le Cac termine à...
5.200 pts

5%

5.500 pts

5.800 pts

30 %

35 %

reprendre le tic de langage cher à Emmanuel
Macron, « et en même temps ».
Nous sommes confrontés aujourd’hui à un enjeu
aussi important que le Brexit ou l’élection de
Trump, avec la guerre commerciale qui peut se profiler à l’horizon, d’autant que les avis divergent. Les
gérants actions restent dans l’ensemble optimistes
et Wall Street se maintient en hausse depuis le
début de l’année. A l’opposé, les experts s’inquiètent
au sujet des devises. Le dollar canadien et le peso
mexicain ont cédé du terrain face au dollar américain. A Investir, nous restons
prudemment optimistes,
demeurant convaincus que
le marché est entré dans sa
dernière phase de hausse
avant la consolidation.
Ce retour de la nervosité
conduit les investisseurs à
sanctionner sévèrement les
entreprises qui déçoivent,
même légèrement. Des
sociétés en grande difficulté, comme Technicolor
ou, dans une moindre mesure, Air France-KLM, se
sont encore effondrées respectivement de 40 % et
de 30 % depuis début janvier. Des affaires solides
telles que Suez, Bonduelle ou Guerbet ont abandonné environ 20 %. Fnac Darty, Figeac, BioMérieux et Casino ont décroché de 15 %. Valeo, Sodexo
et Sanofi ont glissé de 10 %.
Certains replis sont à mettre à profit car ils constituent un bon point d’entrée, à condition d’étudier
deux critères.
Commençons par le plus facile, le parcours boursier
de la société. Il est, en effet, important de jeter un
regard sur l’évolution du cours de Bourse sur longue
période. Statistiquement, une valeur qui subit un
désamour des investisseurs depuis plusieurs années
et enregistre une accélération de la baisse depuis

quelques semaines a dix fois moins de chance de
rebondir qu’un titre en hausse sur longue période et
qui subit des prises de bénéfices à court terme.
Le second critère est, cette fois, comptable et nécessite plus d’analyse. Il revient à se demander si la
société dispose toujours d’atouts pour assurer une
croissance bénéficiaire. Une réponse positive augmente encore la probabilité d’un rebond car, dans la
majorité des cas, il s’avère que le recul du titre est lié
à une valorisation trop élevée au regard des perspectives. Valeo en est la preuve, ainsi que Bonduelle
ou Sodexo.
Sanofi est un cas limite puisque l’action est stable
depuis cinq ans. Mais sa faible valorisation rend la
valeur intéressante, même s’il faut probablement
s’armer de patience.
Dans une Bourse plus difficile, profiter de sanctions
passagères peut être payant. Oui, il y a une vie après,
pour les actions qui ont décroché de 10 % ou davantage. Mais toutes ne méritent pas une seconde
chance. -FMONNIER@INVESTIR.FR

6.000 pts

25 %

5%

CE QU’IL FAUT RETENIR
DES RÉSULTATS 2017
DU CAC 40
01 - LVMH, numéro un
toutes catégories
Un palmarès avec neuf critères Notre
palmarès révèle que LVMH a présenté la
meilleure publication du Cac 40 au regard
de nos neuf critères mesurant la qualité des
comptes : croissance de l’activité, progression du résultat opérationnel, marge
d’exploitation, évolution du cours de Bourse
en 2017 et le jour de la présentation des
comptes, endettement, montant du bénéfice net, évolution du dividende et rendement (lire pages 4 et 5).

02 - Le luxe et l’automobile à l’honneur
Grand écart Si les valeurs du luxe et de
l’automobile ont été les championnes des
résultats 2017, Carrefour et LafargeHolcim en
queue de peloton ont déçu, avec des résultats
en perte. Une société sur cinq a finalement
dévoilé des comptes inférieurs aux attentes.

03 - Un excellent cru
Optimisme Les chiffres d’affaires ont bondi
en moyenne de 7 % et les résultats opérationnels de 18 % ! C’est encourageant pour
2018.

Arbitrages
Parmi les 20 plus fortes baisses du SBF 120 depuis le début de l’année, les 13 à rattraper
Air
Ing
Fra
en
Te
ico
ch
nc
nic
e
Gr
KL
olo
ou
M
p
r

Su
ez

Ta
rke
tt

Ma
DB
iso
VT
ns
ech
Bio
Fn
du
Ca
no
ac

sin
Mo
l
D
o
rie
o
art
gie
nd
ux
e
y
s

Nos changements
de conseils
Catana Group

Va
llo
ur
ec

Ne
xa
ns

JCD
eca
ux

Va
leo

La
Me
ga
rci
rd
aly
ère
s

So
de
xo

Sa
no
fi

Eli
s

At
os

Vente partielle
Conseil précédent : acheter, 24-1-2017

Bastide Le Confort Médical
Vente partielle
Conseil précédent : acheter, 21-6-2016

- 11 %
- 14 %

- 14 %

- 14 %

- 16 %
- 19 %
- 21 %

- 21 %

AS65 €

VP

A120 €

- 13 %

- 12 %

- 12 %

E

E

A55 €

- 11 %

- 10 %

- 10 %

- 10 %

- 10 %

A40 € A73 € A21 € A30 € A130 € A90 €

-9%

-9%

V

A150 €

Maisons du Monde
Vente partielle
Conseil précédent : acheter, 7-9-2016

A52 €

V
A100 €

V

- 28 %
INVESTIR 10
International
Nestlé
Porsche

A13 €

- 41 %
E

A : acheter
AS : achat spéculatif
E : écart
V : vente
VP : vente partielle

Evolution
2018
Cours arrêtés au 9-3

-9%

-9%
Conseil baseObjectif base

INVESTIR 10
Valeurs moyennes
Worldline
Maisons du Monde

A150 €

Entrée

Sortie

STRATÉGIE / 03

Investir, le Journal des Finances / N° 2305 / 10 mars 2018

Les valeurs qui font l’unanimité. Ce tableau regroupe les valeurs pour lesquelles Investir, le consensus des analystes et l’analyse graphique affichent un conseil identique.
Valeurs à l’achat

Nombre de semaines
de conseils unanimes à l’achat
(S = valeur ne faisant plus
l’unanimité)

13 LDC

9

Ipsen

3

Dassault Aviation

1

Altarea

1

Sopra Steria Group

S

Accor

S

12 Euronext

4

Dassault Systèmes

3

Nexity

1

Groupe Eurotunnel

1

Spie

S

Eutelsat Communications S

11 Coface

3

Arkema

3

Thales

1

Ipsos

1

Teleperformance

S

Manitou

10 Alten

3

Carmila

3

Tikehau Capital

1

Orpéa

1

Virbac

S

Publicis Groupe

Seb
SMCP

Les indiscrétions
Les gérants vendent
à découvert

Les analystes
aiment

l

Jefferies achète les
banques françaises

Devenant optimiste pour les
quatre grandes banques françaises, cette semaine, Jefferies
est passé à l’achat de BNP Paribas. Les analystes soulignent
une décote du titre de 10 % par
rapport au secteur en Europe,
décote qu’ils jugent excessive
compte tenu d’une croissance
annuelle moyenne de 12,8 %
attendue pour le bénéfice par
action d’ici à 2020. Leur banque
préférée reste Société Générale,
avec une hausse moyenne du
bénéfice par action attendue à
17,7 % par an sur la même
période et une décote de 30 %
pour l’action. Jefferies vise 81 €
pour BNP, 60 € pour Société
Générale, 18,90 € pour Crédit
Agricole et 8,42 € pour Natixis.

NEXANS

l

L’illiquidité peut-elle être un atout ?

En partenariat avec

BANQUES

JPMorgan fait bondir
l’action

Nexans a été catapulté en
tête des hausses des valeurs
éligibles au SRD (+ 5 %), jeudi,
après la publication d’une note
de JPMorgan dans laquelle
l’intermédiaire relève son
conseil de neutre à acheter.
Le cours de Bourse avait
dégringolé de 21 % depuis
la journée investisseurs de
mi-décembre, avant la publication de la note. Optimistes
pour l’ensemble du secteur
en Europe, les analystes
jugent que « le cours de Bourse
offre un bon point d’entrée
dans une perspective
d’un à deux ans ».

Nous analysons ici l’évolution
des positions courtes (short),
c’est-à-dire vendeuses.
Prises par des fonds spécialisés,
elles sont gagnantes si l’action
baisse. Les particuliers peuvent
aussi miser sur une baisse,
via le SRD et les produits dérivés,
comme les CFD.

BRIDGEWATER À LA
MANŒUVRE

l

Le fonds américain a

déclaré des positions
vendeuses sur Axa (0,56 %),
Engie (0,45 %), Orange (0,49 %),
Safran (0,49 %) et Vivendi
(0,48 %). Il était déjà baissier
sur Air Liquide (0,64 %), BNP
Paribas (0,57 %), Danone
(0,57 %), Essilor International
(0,63 %), Saint-Gobain (0,65 %),
Sanofi (0,5 %), Schneider
(0,56 %), Société Générale
(0,61 %), STMicroelectronics
(0,53 %), Total (0,64 %) et Vinci
(0,58 %).

INGENICO

l

Faut-il mettre des actifs illiquides dans
son portefeuille ? « Les investisseurs
institutionnels cherchent, depuis plusieurs
années, à diversifier leur portefeuille sur des
actifs illiquides non cotés, tels que l’immobilier, les infrastructures ou la dette privée.
Plusieurs études académiques suggèrent
aussi que les actions illiquides devraient
surperformer les valeurs liquides pour compenser le risque plus élevé », indique Gregory
Taieb, responsable de l’investissement quantitatif de Robeco. Ces études académiques
ont ainsi tenté de prouver l’existence d’un
« facteur liquidité » – ou plutôt illiquidité, qui
tirerait la performance – suffisamment fort

pour que l’on puisse construire un portefeuille autour de ce thème au même titre que
la valorisation, le risque faible ou le momentum, en vue d’obtenir une meilleure performance. « Pourtant, les preuves démontrant
l’existence d’un facteur liquidité persistant
pour les actions sont faibles », souligne
Gregory Taieb. Pour faire simple, on peut
trouver un lien entre surperformance et
illiquidité quelque temps mais pas sur une
période longue. Pour autant, David Blitz,
directeur exécutif et responsable de la
recherche quantitative de Robeco, admet que
la liquidité peut créer un effet de « catalyseur » sur les performances d’un portefeuille.

Cela serait dû à un autre élément caractéristique des titres illiquides : la plupart sont des
small ou des mid-cap. Or « le fait d’élargir son
univers d’investissement aux titres illiquides,
c’est-à-dire à l’univers des small et des midcap, permet de trouver plus de titres intéressants correspondant aux facteurs retenus par
Robeco (valorisation, faible risque, momentum, qualité) et alors de surperformer »,
explique Gregory Taieb. C’est tout le charme
des petites et moyennes valeurs, y compris
pour les investisseurs institutionnels. - D. T.
Retrouvez tous les jours cette rubrique
dans la Newsletter Privilège

prêts pour
la révolution de
la ressource

Quatre fonds au lieu de
trois sont short sur la

valeur, pour un total de 5,66 %
du capital au lieu de 5,27 %.

GENFIT, DBV TECHNOLOGIES

l

ON A REPÉRÉ POUR VOUS

Six fonds au lieu de trois

sont en position baissière
sur Genfit, pour 4,05 % du capital contre 2,99 %.
Concernant DBV Technologies, ils
sont quatre au lieu de trois, pour
2,73 % du capital (+ 0,56 point).

résultats 2017

CHIFFRE D'AFFAIRES

15 871 M€
EBIT

Confirmation des résultats préliminaires annoncés
fin janvier et de l’ensemble des objectifs pour 2018.

1 284 M€

Mise en place d’un plan d’actions pour accompagner
la croissance et améliorer la rentabilité.

fr

Exprimez votre opinion sur investir.fr

Résultats du sondage de la semaine dernière
Quel « Gafam » êtes-vous le plus susceptible d’acheter
en Bourse ?

Google (Alphabet)
Apple
Facebook
Amazon
Microsoft

%
%
%
%
%

Amazon, un cri du cœur. Parmi ces extraterrestres de Wall
Street, les Gafam, c’est le géant de l’e-commerce Amazon que
vous achèteriez encore en Bourse. Il rassemble près de la
moitié des votes. Facebook, dont le business model apparaît
peut-être plus complexe, suscite beaucoup de défiance.

« L’année 2017 a été marquée par l’acquisition majeure de GE Water, un
tournant stratégique pour SUEZ, et prometteur pour l’accélération de sa
croissance. En revanche, des éléments spécifiques survenus en fin d’année,
ne nous ont pas permis d’atteindre nos objectifs de rentabilité opérationnelle.
Je tiens à souligner que 2018 sera une année de croissance pour SUEZ. En
effet, 3 des 4 moteurs de croissance du Groupe, Recyclage et Valorisation
Europe, International et Water Technologies & Solutions (WTS), sont en
croissance sur des marchés à fort potentiel.
J’ai décidé de mettre en place un plan d’actions, dont l’objectif est d’accroître
notre dynamique de croissance et notre profitabilité. Il comprend
l’accélération de la transformation et de la réduction des coûts, en particulier
en Espagne et en France, pays dans lequel nous chercherons à accroître les
synergies entre les métiers de l’eau et de recyclage et valorisation. A
l’international, des moyens supplémentaires seront mis en œuvre pour
accélérer notre développement. Pour y parvenir, j’ai modifié l’organisation du
comité de direction du Groupe.
Ces nouvelles mesures ainsi que la matérialisation d’une conjoncture plus
favorable depuis le début de l’année, sécurisent nos objectifs 2018 et
confortent un accroissement de la rentabilité au-delà. »

WWW.SUEZ.COM
Retrouvez le communiqué et l'intégralité des
résultats sur notre site internet (rubrique Finance).

Jean-Louis Chaussade
Directeur Général

+0,6% (*)

RÉSULTAT NET
PART DU GROUPE

Adaptation du comité de direction à ces objectifs.

LE SONDAGE DE LA SEMAINE
Pensez-vous que le Cac 40 peut
remonter jusqu’à 5.500 points
avant la fin du semestre ?

+4,1% (*)

302 M€
CASH FLOW LIBRE

1 004 M€
DIVIDENDE

0.65€ par action
au titre de 2017 (**)
(*)

à change constant

résolution proposée à l’Assemblée Générale
du 17 mai 2018
(**)

RELATIONS ACTIONNAIRES
Abonnez-vous à la lettre actionnaires
Devenez membre du Club Actionnaires

PROCHAINS RENDEZPVOUS :
24 mars : salon actionnaires VFB à Anvers
17 mai : publication du 1er trimestre 2018
17 mai : Assemblée Générale
26 juillet : publication du 1er semestre 2018

RECTIFICATIF
PLACEMENTS -Des erreurs se sont

glissées dans les exemples accompagnant les graphiques page 22
de notre dossier sur la succession
publié dans notre dernier
numéro. Ainsi à 63 ans, l’assiette

taxable s’élève à 60.000 € (60 %
de la valeur du bien) et non à
40.000 € et 40 %, comme indiqué
par erreur. De même à 78 ans,
l’assiette est de 70.000 € (70 %) et
à 82 ans, de 80.000 € (80 %).

0 800 207 207

a c t i o n n a i r e s @ s u e z - e n v. c o m

04 / ÉVÉNEMENT

Investir, le Journal des Finances / N° 2305 / 10 mars 2018

Protectionnisme

Donald Trump
explique ses mesures
Guerre Le président américain est prêt à faire preuve de souplesse, s’adaptant à chaque pays et préservant
le Canada et le Mexique. Investir a interrogé des gérants français et internationaux. Ils se veulent rassurants.

SOUPLESSE
Chaque exportateur pourra « discuter de solutions
alternatives » avec le représentant américain au commerce (USTR), Robert Lighthizer. L’administration
Trump garde ainsi une certaine souplesse pour faire
évoluer les deux taux pays par pays. Avec possible
exemption de l’Australie . Le président Trump a visiblement écouté les multiples critiques qui se sont
abattues tout au long de la semaine. Ainsi, 107 élus de
la majorité avaient signé mercredi une lettre pressant
la Maison-Blanche « de reconsidérer l’idée de droits de
douane universels, qui sont des taxes entamant la compétitivité des entreprises ». La Chambre de commerce
américaine dénonçait aussi le projet. La démission

symbolique de Gary Cohn, le chef économiste de la
Maison-Blanche, fut aussi un choc car il était considéré comme l’un des derniers défenseurs du libreéchange dans l’équipe du président Trump.

CHOC ÉCONOMIQUE
La directrice générale du FMI, Christine Lagarde, est
montée au créneau pour alerter sur les répercussions
économiques qu’aurait un emballement d’une telle
crise. Il est vrai que le Fonds, bien inspiré, a publié, dès
la fin 2016, un scénario fondé sur l’hypothèse que
deux pays – Chine et Etats-Unis – imposaient 10 % de
droits de douane supplémentaires sur leurs importations. La perte de PIB serait de 1,5 point de pourcentage au bout de trois ans pour chaque économie.
Les marchés financiers seraient aussi affectés. C’est
un risque car « ce choix intervient alors qu’existe une
combinaison toxique faite de creusement du déficit
public, de baisse du billet vert, de resserrement monétaire
avec une profitabilité des sociétés américaines à leur sommet », prévient Emmanuel Ferry, directeur des investissements de la banque suisse PBS. Les estimations
du choc économique ont du sens car l’Union européenne donne le sentiment de ne pas vouloir se laisser manœuvrer. La Commission européenne vient de
préciser la liste des produits qui seront susceptibles
d’être frappés de taxes en rétorsion. Celle-ci est calibrée sur la base des pertes envisagées en Europe
(2,8 milliards d’euros). Elle a été choisie aussi de façon
à frapper davantage l’économie des régions des hom-

mes politiques proches de la Maison-Blanche. Un
point sensible pour ces personnalités à quelques mois
des élections de mid-term. Ceci a peut-être incité le
président américain à faire preuve de souplesse. C’est
aussi sa stratégie usuelle : faire peur puis discuter.
C’est frappant dans les relations avec la Corée du
Nord. Donald Trump a menacé le pays de frappes
nucléaires pour ensuite accepter de s’asseoir à la table
des négociations avec le président Kim Jong-un.
Pour l’électorat de Donald Trump, sa stratégie est
légitime car les Etats-Unis ont les tarifs douaniers les

plus faibles au monde. Cette volonté de renégocier les
accords commerciaux bilatéraux est d’autant plus
comprise outre-Atlantique que l’étude des deux grandes périodes de libre-échange (1846-1879 et 1947 à nos
jours) montre que si le système de négociations multilatérales est plus efficace globalement, les accords
bilatéraux peuvent souvent profiter davantage aux
grandes puissances. C’est ce mode de relation que
veut imposer Donald Trump.
- DOSSIER RÉALISÉ PAR CAROLINE MIGNON, PASCAL
ESTÈVE ET PHILIPPE WENGER

18

En %

Moyenne des tarifs appliqués
aux importations dans le monde

16
13,5

14
Photo : Réa.

L

a situation est toujours compliquée avec
le président américain. Ce fut à nouveau
le cas avec l’annonce fracassante de
Donald Trump, jeudi 1er mars, d’augmenter les droits de douane sur l’acier et l’aluminium. Elle fut précisée jeudi 8 mars au
soir avec la signature de deux « proclamations » imposant des taxes de 25 % sur les importations d’acier et
de 10 % sur celles d’aluminium. Elles s’appliqueront
d’ici à deux semaines envers tous les pays exportateurs aux Etats-Unis de ces deux métaux. Une exception est prévue pour le Canada et le Mexique (1er et
4e exportateurs) à la condition que leur gouvernement fasse preuve de souplesse dans la renégociation
de l’Accord de libre-échange nord-américain (Alena).

12

Les précisions de Donald Trump
Taxes de 10% et 25% confirmées.
Appliquées d’ici quinze jours.
Aménagement possible pays par pays.
Mexique et Canada exemptés si concessions faites
n
dans les négociations sur l’Alena.

9,9
10
Les Etats-Unis
en queue de peloton

8

5,2

6

4,1

YVES CARPENTIER, CAP WEST EQUITIES

Les valeurs américaines liées à l’acier, telles
Nucor, US Steel et AK Steel, ont légèrement
progressé, tout comme Alcoa dans le
domaine de l’aluminium.

0
nn
e
na
Et Ja da
at po
s- n
Un
is
Ho
ng
ko
ng


ro
eu
Un
io
n

Ca

in

e

0

L’Europe riposte
Taxe 2,8 Mds€ des importations ciblées
T-shirts, pantalons, shorts, chaussures en cuir...
Certains aciers laminés, tube sans soudure.
Tabac, rouge à lèvres.

Le FMI alerte
« Personne ne g
gagne
g une g
guerre
iale »
commercciale
Christinee Lagarde,
directrice générale
du FMI.

Harley-Davidson, bateaux à moteur, yachts.
Bourbon, jus d’orange.

INGO MAINERT, ALLIANZGI, À FRANCFORT, ALLEMAGNE

commerciale ?

Quel peut
être
l’impact
pour les
marchés
du risque
de guerre

Le protectionnisme met les économies dans une situation de
perdant-perdant et son effet est
clairement négatif pour les marchés. Cela dit, dans le contexte
actuel de croissance mondiale
assez robuste, l’impact devrait
être limité, tout du moins dans
les 9 à 12 prochains mois et ne
pourrait apparaître qu’après
2019. Par la suite, l’impact sera
plus pesant, en particulier pour
des pays comme l’Allemagne,

dont les Etats-Unis sont le principal partenaire commercial
(premier pour les exportations
allemandes et quatrième pour
les importations). Compte tenu
des politiques expansionnistes
des grandes économies, pour
beaucoup proches du plein-emploi, en particulier celle des EtatsUnis avec la réforme fiscale de
Trump, la croissance est suffisamment solide pour que les
effets soient limités à court
terme.

Quels actifs seront les plus
affectés ?
Le protectionnisme a un effet
stagflationniste sur l’économie.
Ces mesures pèsent sur la
croissance, donc sur les actions

à long terme. Dans le même
temps, elles conduisent à une
inflation – toutes choses égales
par ailleurs – défavorable aux
obligations. Il nuit donc parallèlement à ces deux classes
d’actifs.

Quels secteurs et valeurs
serviront de refuges ?
Le secteur industriel sera, bien
sûr, très touché, mais il est trop
tôt pour évaluer précisément les
conséquences tant que le président américain n’aura pas précisé ses intentions. Donald
Trump est toujours très attentif
aux réactions de marchés, ce qui
pourrait le conduire à atténuer
encore ses mesures si les réactions sont trop vives en Bourse.

GARY BRADSHAW, FIRST DALLAS SECURITIES, DALLAS (TX),
ÉTATS-UNIS
Quel peut être
l’impact pour
les marchés du
risque de guerre
commerciale ?
Le président américain
a déjà un peu modéré ses
intentions protectionnistes après les déclarations chocs de la semaine dernière au
sujet de l’acier et de l’aluminium. Donald
Trump aboie en général plus fort qu’il ne
mord. Mais les marchés ont quand même eu
peur, autant que lors de la démission, cette
semaine, de Gary Cohn, dont l’influence sur
le président américain était bénéfique tant
pour la réforme fiscale que sur le libreéchange.

Quels secteurs et valeurs
seront les plus affectés ?
La liste est longue, des constructeurs d’automobiles aux producteurs de canettes pour les
brasseries, en passant par les compagnies
aériennes. Le secteur de l’énergie, qui consomme
beaucoup d’acier avec les équipements de forage
et les oléoducs, est également très concerné.

Quels secteurs et valeurs
serviront de refuges ?
Les producteurs américains d’acier et d’aluminium, bien entendu. Mais les premiers ont
déjà affiché une belle performance ces derniers temps, et nous avons déjà vendu partiellement US Steel sur la « nouvelle » du
protectionnisme la semaine dernière.

Source : Pictet AM.

Le conseiler économique
Gary Cohn démissionne.

Photo : Réa.

Quels secteurs et valeurs
serviront de refuge ?

2

il

Le secteur de l’automobile serait le premier
touché, en raison d’un renchérissement des
coûts d’achat qui pénaliserait sa rentabilité.
C’est pourquoi General Motors a perdu 4 %.
En revanche, Ford a été stable. Les avionneurs seraient également pénalisés, ce qui
explique le recul de 4 % également de
Boeing. Enfin, dans l’équipement lourd, bien
que Caterpillar ait perdu 3 % le 1er mars, il a
regagné du terrain perdu depuis.

Dissension à
la Maison-Blanche

és

Quels secteurs et valeurs
seront les plus affectés ?

Ch

Il a été pour l’instant
très modeste, puisque le
S&P 500 a corrigé de 1,3 %
le jour de l’annonce. Au cours de la semaine
du 1er au 8 mars, il a même été stable. Cette
résistance s’explique par le fait que les
importations d’acier et d’aluminium ne
représentent que 1,3 % des importations
américaines et, surtout, seulement 0,3 % du
PIB américain. Selon nous, cette annonce
vise plutôt à avoir des effets sur l’électorat
américain, qui doit renouveler un tiers des
sénateurs et 435 membres de la Chambre des
représentants le 6 novembre lors des élections de mi-mandat.

3,5

Br

Quel peut être l’impact
pour les marchés du
risque de guerre
commerciale ?

4

4

ÉVÉNEMENT / 05

Investir, le Journal des Finances / N° 2305 / 10 mars 2018

Marchés

L’édito de
Georges Valance

La Bourse a toujours été fragilisée par la montée
du protectionnisme, sauf sous la présidence Obama
SUSPENSE - Les marchés finan-

ciers n’apprécient guère les décisions qui, dans le passé, ont
conduit à un effondrement du
commerce mondial et à une chute
des valorisations boursières. Au
XXe siècle, plusieurs épisodes de
montée du protectionnisme ont,
en effet, été déplorés. Ils ont tous
en commun d’être consécutifs à
des difficultés économiques. L’un
fut très violent après la crise de
1929 ; d’autres, plus récents et
moins extrêmes, ont eu des retombées financières plus mesurées.

L’ENTRE-DEUX-GUERRES
L’épisode le plus connu et le plus
dramatique de la montée du protectionnisme intervient à la suite
de la crise de 1929. C’est le plus
dévastateur. Le 17 juin 1930, le
Congrès américain vote la loi
Hawley-Smoot, qui augmente de
38 à 50 % les droits de douane de

plus de 20.000 produits importés
aux Etats-Unis. La loi est adoptée
malgré les menaces d’autres pays
tels que le Royaume-Uni, la
France et l’Allemagne. La conférence de la Société des Nations,
qui vise à éviter un cycle protectionniste, est un échec. Dès 1931, le
commerce mondial commence à
flancher. Les échanges internationaux s’effondrent de 70 % entre
1929 et 1933, amplifiant la « grande
dépression ». Bien que l’entière
contraction de l’activité ne puisse

« Le
protectionnisme
n’est pas la source
de la grande crise,
mais il a bridé
la reprise
économique »

Des marchés fragilisés
L’exemple historique de Wall Street dans les années 1930
140

120
17-6-1930
Entrée
en vigueur
de la loi

100

Cours des actions
américaines
80

60

28-5-1929
La loi
protectionniste
adoptée à
la chambre

40

20

pas être mise sur le compte de
cette politique, avec du recul il est
évident pour les économistes
qu’elle y a très largement participé.
Certains l’estiment à la moitié.
Deux chiffres : le taux de chômage
passe de 9 % en 1930 à 16 % un an
plus tard et à 25 % en 1935 !
Le protectionnisme n’est pas la
source de la grande crise, mais il a
bridé la reprise économique. En
1938, la production mondiale est
revenue à son niveau antérieur à la
crise et le ratio commerce sur PIB
est resté inférieur de 20 % à
celui de 1929. Tous les investisseurs connaissent le parcours
de la Bourse au cours de cette
période, avec une valorisation
divisée par plus de deux.

CLINTON-BUSH
Cette sombre période fait
place, après la Seconde Guerre
mondiale, à une vive libéralisation des échanges. Celle-ci
n’empêche pas une nouvelle
période de tensions dans le secteur de l’automobile, de janvier
1993 à juin 1995, entre le Japon et
les Etats-Unis sous la présidence
Clinton. Le Dow Jones fléchit
alors de 9 % entre son plus-haut et
son plus-bas.
A cette époque, l’économie mondiale se dote pour la première fois,
en 1995, de moyens de gestion des
échanges internationaux, l’équivalent du FMI pour les relations
monétaires et financières. ll s’agit
de l’Organisation mondiale du
commerce (OMC).
Il faut la récession américaine de
2001 pour que le président
George W. Bush se laisse tenter à
son tour par les sirènes du protectionnisme. En mars 2002, il
décide d’imposer des taxes pouvant atteindre 30 % sur une
dizaine de produits importés,
dont l’acier plat laminé, déjà ! La

mesure comporte des exceptions
pour le Canada, le Mexique, Israël
et la Jordanie. L’OMC juge illégales
ces dispositions. Elles sont supprimées en 2003 après avoir détruit
quelque 200.000 emplois aux...
Etats-Unis. Cette décision rapide
de l’organisation mondiale évite
une surenchère des pays industrialisés. L’impact boursier de ces décisions protectionnistes n’est pas
négligeable, même s’il est « difficile
à extraire du repli de 32 % de la
Bourse, lié pour beaucoup à l’éclatement de la bulle Internet et aux
scandales comptables de sociétés
américaines », juge Emmanuel
Ferry, directeur des investissements de la banque suisse PBS.

OBAMA
On a tendance à l’oublier, mais le
président démocrate Barack
Obama a lui aussi adopté de telles
mesures de régulation en 2009 et
en 2016. La grande récession
(2008-2009) a servi de déclencheur. Le plan de relance de plus
de 700 milliards de dollars adopté
le 17 février 2009 a fait la part belle
aux entreprises américaines :
« Buy american » est alors le slogan
à la mode. En septembre de la
même année, Barack Obama
décide également de taxer les
pneus chinois de 35 % pendant
trois ans. Plus récemment, le
10 mai 2016, les prix de l’acier chinois importé sont multipliés par
cinq. Les taxes appliquées au Brésil, à l’Inde, au Japon, à la Russie, à
la Corée du Sud et au RoyaumeUni ne sont « que » de 71 %.
L’impact économique est marginal. Là encore, le rôle modérateur
joué par le G20 pour éviter toute
surenchère a été remarqué. Le
parcours boursier des Etats-Unis a
reflété alors essentiellement ses performances économiques bien
orientées. La Bourse a flambé !

Quand l’Allemagne dira
non à l’Amérique

P

ersonne ne peut dire
encore si, au lendemain des décrets
Trump sur les importations d’acier et d’aluminium,
le monde est à la veille d’une
guerre commerciale. En revanche, ce qui est, si l’on ose dire,
acquis, c’est la dégradation, probablement historique, des rapports entre les Etats-Unis et
l’Allemagne.
Depuis la fin de la guerre, le
socle de la politique étrangère
allemande a été l’amitié des
Etats-Unis, qui ont ravitaillé
Berlin pendant le blocus de
1948, protégé le pays d’une
invasion soviétique, financé le
redémarrage de l’économie
avec le plan Marshall et soutenu
le chancelier Kohl à l’heure de
la réunification.
Les Allemands ont été d’autant
plus stupéfaits de voir Donald
Trump faire de leur pays le
bouc émissaire de sa politique
protectionniste. On a même vu,
en mars 2017, le président américain refuser une poignée de
main à Mme Merkel !
On n’insulte pas le chef de la
troisième puissance mondiale
sans conséquences. De retour
en Allemagne, la chancelière a
tenu des propos qui ont dû amener Adenauer à se retourner
dans sa tombe : « Les temps où
nous pouvions totalement nous
reposer sur d’autres [entendez
les Etats-Unis] sont en partie
révolus. Je l’ai vécu ces derniers
jours. » Ajoutant même cette
phrase qui clôt une époque :
« Bien sûr, nous resterons amis
des Etats-Unis, mais nous devons

le savoir : nous devons lutter
nous-mêmes, en tant qu’Européens, pour notre avenir et notre
destin. »
Evidemment, le dernier
« coup » de Trump irrite au
plus haut point les Allemands,
qui se sentent particulièrement visés à cause de leurs
ventes automobiles. Sur le plan
commercial, ils réagiront dans
le cadre de l’OMC et de l’Union
européenne.
Mais, au-delà, c’est leur confiance dans les Etats-Unis et le
parapluie militaire américain
que la politique aventureuse de
Trump ne cesse d’éroder. Jusqu’au jour où l’Allemagne dira
non à l’Amérique, se réarmera
vraiment et songera à une politique étrangère alternative.
L’idée est déjà dans les esprits :
le 14 mars, l’institut berlinois
DIW organise un débat de haut
niveau sur le thème : « Un nouveau Sonderweg ? La confrontation transatlantique face à la crise
de 2008 à 2018 ».
A noter le mot Sonderweg, le
« chemin particulier », qui, dans
l’histoire de l’Allemagne, évoque une voie propre du développement. Avant-guerre, une
voie opposée aux démocraties
occidentales. Demain, peutêtre, une voie décrochée de
l’Amérique.

« La confiance
dans les
Etats-Unis
ne cesse
de s’éroder »

0
1929

1930

1931

1932

1933

1934

1935

1936

JASON BRADY, THORNBURG IM À SANTA FE (NM), ÉTATS-UNIS
Des escarmouches plus récentes

Quel peut être l’impact
pour les marchés du risque
de guerre commerciale ?

Conflit avec
le Japon dans le secteur
de l’automobile
Janvier 1993 à juin 1995.

Guerre sur l’acier
avec l’Europe
Juin 2001 à
décembre 2003.

Taxe Obama
sur l’acier
10 mai 2016.

Dow Jones :

Dow Jones :

Dow Jones :

-9%

- 3,2 %

+ 3,8 %

L’expansion boursière de ces
dernières décennies repose en
grande partie sur la globalisation. Le retour au protectionnisme aura, bien entendu, un
effet inverse tant sur l’économie
que sur les flux de capitaux et
sur les marchés. A court terme
toutefois, cela ne devrait pas
avoir un effet dramatique sur les
actions, dans un contexte de

forte croissance synchronisée
globale. Il pourrait simplement y
avoir une correction des marchés d’actions bien valorisés
comme aux Etats-Unis.

Quels actifs seront les plus
affectés ?
Autant l’identité des gagnants
des mesures protectionnistes est
évidente, autant celle des perdants est bien plus floue et diffuse. Bien sûr, les industriels, les
constructeurs d’automobiles

seront les premiers affectés.
Mais la liste pourrait s’étendre
davantage : comme les banques
centrales ont, depuis des décennies, pris en compte l’effet déflationniste de la globalisation dans
leur politique monétaire, elles
vont devoir désormais composer avec une inflation liée au protectionnisme.
La remontée des taux pourrait
donc être plus vive que prévu. Or
c’est bien ce que redoutent
aujourd’hui les investisseurs.

Quels
secteurs
et valeurs
serviront
de
refuges ?
Les secteurs
gagnants sont ceux que ces
mesures protègent. Il n’y a qu’à
observer le parcours boursier
d’US Steel, en progression de
27 % en un an, en grande partie
grâce à la rhétorique protectionniste de Donald Trump.

STÉPHANE FURET, DORVAL ASSET MANAGEMENT

commerciale ?

Quel peut
être
l’impact
pour les
marchés
du risque
de guerre

Je reste circonspect, car aucun
pays n’y a vraiment intérêt. Déjà,
les sociétés exportatrices américaines font du lobbying pour s’y
opposer. J’ai donc plutôt
l’impression que les choses vont
continuer de s’aplanir. Dans le
cas contraire, les marchés obligataires et, par ricochet, actions
baisseraient, car il y aurait une
pression inflationniste outre-Atlantique. La hausse du prix des
voitures affecterait directement

l’industrie automobile. Mais je
pense que cela restera un épiphénomène et que la croissance
mondiale ne sera pas réellement
pénalisée.

Valeo, Faurecia et Plastic
Omnium. En cas de mesures de
rétorsion supplémentaires, toutes les exportatrices classiques
seraient menacées.

Quels secteurs et valeurs
seront les plus affectés ?

Quels secteurs et valeurs
serviront de refuges ?

Les matières premières et les
sociétés qui en utilisent le plus
seront le plus directement pénalisées. Citons, en particulier,
ArcelorMittal, Aperam et Vallourec, qui utilise beaucoup
d’acier pour fabriquer ses tubes.
Les constructeurs d’automobiles
allemands, qui exportent beaucoup aux Etats-Unis, risquent
aussi de souffrir et, par ricochet,
les équipementiers français qui
les approvisionnent comme

Les secteurs domestique et
défensif comme l’agroalimentaire, la santé, la distribution ou
les services publics sont à l’abri.
Mais ils seront pénalisés par une
hausse des taux d’intérêt en raison de valorisations souvent élevées. En outre, leur croissance
est faible. C’est pourquoi les
technologiques et les SSII
comme STMicroelectronics,
Atos, Altran Technologies ou
Worldline restent mes préférées.

ARMIN ZINSER, SOCIÉTÉ DE GESTION PRÉVOIR
Quel peut être l’impact
pour les marchés
du risque de guerre
commerciale ?
Je reste serein, car la
situation est encore maîtrisable. Il n’y a aucun
gagnant lors d’une guerre commerciale qui a
pour conséquence une hausse des taux d’intérêt et qui pénalise le consommateur. Mais, à
court terme, l’incertitude peut entraîner une
poursuite de la baisse.

Quels secteurs et valeurs
seront les plus affectés ?
Les valeurs liées à l’acier seront évidemment
pénalisées. C’est pourquoi j’ai vendu l’allemand

Salzgitter. Je suis aussi négatif sur ArcelorMittal et sur US Steel, société pourtant censée profiter de la mise en place de taxes à l’importation.
En effet, cela lui ferait perdre à terme de la compétitivité. Volkswagen pourrait être aussi affectée dans un premier temps, mais, à moyen
terme, la forte croissance du marché de l’automobile en Chine fera office de compensation.

Quels secteurs et valeurs
serviront de refuges ?
En théorie, les valeurs domestiques de services
publics telles EDF, E.ON ou RWE pourraient
être favorisées. Mais je les évite en raison des
problèmes en Europe liés à l’énergie. Je reste
positif à un horizon de trois à cinq ans sur les
exportatrices.

Résultats du Groupe Dassault Aviation
2017

2016
9 558 millions d’euros

3 157 millions d’euros

36 RAFALE Inde

Prises de commandes
41 FALCON

et 3 FALCON 5X annulés

33 FALCON
et 12 FALCON 5X annulés

4 808 millions d’euros

3 586 millions d’euros

1 RAFALE France

6 RAFALE France

8 RAFALE Égypte

3 RAFALE Égypte

49 FALCON

49 FALCON

Chiffre d’affaires ajusté(*)

18 818 millions d’euros
101 RAFALE
(dont 70 Export et 31 France)

Carnet de commandes
(au 31 décembre)

52 FALCON
(y.c. Falcon 5X non annulés)

20 323 millions d’euros
110 RAFALE
(dont 78 Export et 32 France)
63 FALCON

348 millions d’euros
7, 2 % du chiffre d’affaires

218 millions d’euros
6,1 % du chiffre d’affaires

489 millions d’euros

384 millions d’euros

59,3 € / action

45,5 € / action

(*)

10, 2 % du chiffre d’affaires

10,7 % du chiffre d’affaires

Trésorerie disponible
(au 31 décembre)

4 121 millions d’euros

3 105 millions d’euros

127 millions d’euros

110 millions d’euros

15,3 € / action

12,1 € / action

99 millions d’euros

84 millions d’euros

11 398

11 942

Résultat Opérationnel ajusté(*)
Marge Opérationnelle ajustée

(*)

Résultat Net ajusté(*)
Marge nette ajustée

Dividendes
Participation et intéressement
Effectif au 31/12

Principaux agrégats en normes IFRS ((*) tableau de passage en Annexe)
Chiffre d'affaires consolidé (*)
4 833 millions d'euros
Résultat opérationnel consolidé (*)
210 millions d'euros
Résultat net consolidé (*)
709 millions d'euros
N.B. : Dassault Aviation comptabilise l’intégralité des contrats Rafale Export (y compris les parts Thales et Safran), alors que pour les marchés français n’est enregistrée que la part Dassault Aviation.

Saint-Cloud, le 8 mars 2018 – Le Conseil d’Administration, réuni la veille sous la présidence
de Monsieur Éric Trappier, a arrêté les comptes 2017. Ces comptes consolidés ont été certifés par
les Commissaires aux Comptes qui ont formulé une opinion sans réserve.
Éric Trappier, Président-Directeur Général de Dassault Aviation a déclaré :
« L’année 2017 aura été riche en évènements de natures différentes avec la mise en place de nouveaux
gouvernements et administrations en France et aux États- unis, les soubresauts du Brexit, la volonté
de relancer l’Europe de la Défense, les tensions entre les États-Unis et la Russie, les conjits au
Moyen-Orient, et dans le domaine économique, la bonne santé de l’économie américaine sur fond
de baisse du dollar et d’instabilité du cours du pétrole.

Pour Dassault Aviation, l’année 2017 a également été dense avec principalement deux faits marquants :
• la signature par le Qatar de la levée de l’option pour 12 Rafale supplémentaires (qui entrera en
vigueur lors de la réception du 1er acompte) et d’un accord portant sur une coopération future
(option pour 36 Rafale supplémentaires) : ce nouveau succès du Rafale a été acquis grâce au
partenariat qui nous unit à l’armée de l’Air du Qatar depuis des décennies et à toutes les équipes
qui s’investissent dans ce pays,
• l’engagement du processus de résiliation du contrat du moteur Silvercrest avec Safran Aircraft
Engines conduisant à l’arrêt du programme Falcon 5X. En octobre dernier, Safran a rencontré de
nouveaux problèmes sur le compresseur haute pression et a annoncé ne pas pouvoir respecter les
engagements pris en 2016 (alors que ce moteur accusait déjà quatre ans de retard contractuel).
Compte tenu du besoin intact des clients pour un avion de cette catégorie, nous avons lancé le Falcon 6X
reprenant le diamètre du fuselage du Falcon 5X, avec un range de 5 500 NM, et des moteurs Pratt &
Whitney PW812 ; son entrée en service est prévue en 2022.
Outre ces évènements majeurs, nous retiendrons pour l’année 2017, dans le domaine militaire :
concernant les Rafale :
• la livraison de 8 Rafale à l’Égypte, ce qui porte à 14 exemplaires la jotte en service de Rafale dans
ce pays,
• la livraison d’1 Rafale à l’Armée de l’Air française ce qui porte à 149 le nombre d’avions livrés
sur les 180 commandés,
• la livraison à la Marine Française du 8e Rafale Marine rétrolté au standard F3,
• la poursuite du développement du standard F3-R avec notamment le tir de validation lnale du
missile Meteor,
• la notilcation en ln d’année des travaux de levée de risques pour le futur standard F4,
concernant les autres avions militaires :
• la poursuite de la rénovation du Mirage 2000D français, et la notilcation d’un nouveau contrat
de 5 ans pour le Maintien en Condition Opérationnelle des Mirage 2000 et des Alpha Jet,

3 653 millions d'euros
286 millions d'euros
379 millions d'euros

• le soutien des jottes de Mirage 2000 de tous les pays incluant les Grandes Visites aux Émirats
Arabes Unis et au Qatar,
• l’intention des Émirats Arabes Unis d’ajouter de nouvelles capacités à leurs Mirage 2000-9,
• la poursuite de la rénovation du système de combat de l’ATL2 avec les essais d’intégration et
les essais en vol,
• la commande d’un 4e avion Falcon SURMAR par les garde-côtes japonais,
concernant les drones et la préparation du futur :
• les nouvelles mesures de furtivité du nEUROn et une nouvelle campagne d’essais en vol,
• la poursuite de la phase de faisabilité d’un programme de démonstration d’UCAS (Unmanned
Combat Air System), une des composantes du Système de Combat Aérien Futur (SCAF/FCAS),
destinée à préparer un programme de démonstration,
• la poursuite de l’étude de délnition pour un drone de reconnaissance MALE RPAS en coopération
avec Airbus Defence & Space et Leonardo aln de doter quatre pays européens de ces équipements,
et dans le domaine de l’aviation d’affaires :
• la reprise du marché des avions d’occasion mais à des prix bas dans un contexte de marché d’avions
neufs très concurrentiel malgré des signes de reprise en Amérique du Nord en ln d’année,
• la prise de commandes de 41 Falcon et l’annulation de 3 Falcon 5X, contre 33 Falcon commandés
et 12 Falcon 5X annulés en 2016,
• la livraison de 49 Falcon comme en 2016, ce qui est supérieur à notre prévision de 45 livraisons,
• la livraison du 2 500e Falcon,
• la montée en puissance du Falcon 8X, avion mature dès son entrée en service, très apprécié des
clients pour son confort et son silence, ses capacités techniques et opérationnelles telles que
la certilcation d’opérations sur l’aéroport de London City, le système FalconEye, le décollage
par vent de travers de 30 nœuds,
• le lancement des investissements nécessaires pour le futur Falcon.
2017 aura aussi été l’année de la mise en œuvre des premières actions de notre plan de transformation
« Piloter Notre Avenir » autour des 4 axes délnis, en s’appuyant sur les femmes et les hommes qui
composent la société et en s’aidant du levier « numérique » aln d’affronter les évolutions de plus en
plus imprévisibles de nos marchés et répondre aux exigences de nos clients militaires et civils.
Enln, 2017 a été également une année charnière avec la création de la Joint-Venture Dassault Reliance
Aerospace Limited et la pose de la première pierre de l’usine de Nagpur en vue de fabriquer dès 2018
des éléments de Falcon 2000 et quelques sous-ensembles de Rafale. La réussite des offsets en Inde,
notamment avec nos partenaires, et le développement du « Make in India » sont incontournables ;
toute l’entreprise se mobilise pour en faire une réussite. »

PERSPECTIVES 2018

TRÉSORERIE DISPONIBLE

Une nouvelle Loi de Programmation Militaire 2019-2025 a été présentée en début d’année. Elle donne à
la Société des perspectives jusqu’en 2030 (standard F4 d’amélioration du Rafale, reprise de la livraison
de la Tranche 4 Rafale et, en 2023, une nouvelle Tranche de 30 Rafale supplémentaires, Surveillance
Maritime, MALE, système de combat aérien futur, modernisation de la composante aéroportée).
Les enjeux de 2018 sont nombreux et stratégiques :
• obtenir la qualifcation du standard F3-R,
• contractualiser le standard F4 du Rafale,
• signer avec la France la commande CUGE concernant les Falcon de mission Épicure,
• participer à l’élaboration de l’offre en vue d’un contrat lançant le programme MALE fn 2018,
• poursuivre les développements et les essais du nEUROn (tranche complémentaire),
• lancer des études technico-opérationnelles pour défnir la feuille de route sur l’aviation de combat
du futur,
• signer la modernisation des Mirage 2000-9 aux Émirats Arabes Unis,
• poursuivre la prospection et la vente de Falcon et de Rafale,
• exécuter les contrats Falcon et Rafale en respectant les objectifs de qualité, délais et coûts,
• continuer nos efforts dans le soutien, facteur de fdélisation de nos clients,
• développer le Falcon 6X,
• développer le futur Falcon,
• faire du démarrage de la flière industrielle « Make in India » un succès dès la production des
premières pièces,
• s’assurer du bon déroulement du Plan de Transformation.
Le Groupe prévoit de livrer, en 2018, 40 Falcon, la Société ayant répondu à la faiblesse des
commandes des années précédentes par une gestion prudente en ralentissant sa production, et
12 Rafale (9 Export et 3 France). Le chiffre d’affaires 2018 devrait être proche de celui de 2017. »

La trésorerie disponible du Groupe s’élève à 4 121 millions d’euros au 31 décembre 2017 contre
3 105 millions d’euros au 31 décembre 2016, en hausse de 1 016 millions d’euros principalement
suite à la réception d’acomptes liés à l’exécution des contrats Rafale Export en cours.

CHIFFRES CLÉS EN DONNÉES CONSOLIDÉES AJUSTÉES 2017
cf. tableau de passage du compte de résultat consolidé au compte de résultat ajusté en annexe.

PRISES DE COMMANDES
Les prises de commandes 2017 sont de 3 157 millions d’euros contre 9 558 millions d’euros en
2016, année où nous avions enregistré la commande de 36 Rafale par l’Inde. La part des prises de
commandes à l’Export est de 82%.
Programmes Falcon
Les prises de commandes Falcon 2017 s’élèvent à 2 401 millions d’euros contre 1 419 millions
d’euros en 2016. 41 Falcon ont été commandés et 3 Falcon 5X annulés, contre 33 Falcon commandés
et 12 Falcon 5X annulés en 2016.
Programmes Défense
Les prises de commandes Défense 2017 s’élèvent à 756 millions d’euros contre 8 139 millions
d’euros en 2016, année où nous avions enregistré la commande de 36 Rafale par l’Inde.

BILAN

Le total des capitaux propres s’établit à 3 908 millions d’euros au 31 décembre 2017 contre 3 317 millions
d’euros au 31 décembre 2016. Cette hausse s’explique principalement par le résultat net consolidé de
la période.
Les avances et acomptes reçus sur commandes nets des avances et acomptes versés augmentent de
798 millions d’euros au 31 décembre 2017 en raison principalement des acomptes reçus dans le cadre
de l’exécution des contrats Rafale Export.
Les stocks et en-cours ont diminué de 336 millions d’euros et s’établissent à 3 670 millions d’euros
au 31 décembre 2017. La baisse des stocks et en-cours résulte principalement de l’activité Falcon de
la période et des conséquences de l’arrêt du programme Falcon 5X, dont les stocks et en-cours ont
été en partie dépréciés. Cette baisse a partiellement été compensée par la hausse des en-cours liée aux
contrats Rafale Export.
Les emprunts et dettes fnancières s’établissent à 1 095 millions d’euros au 31 décembre 2017 contre
1 185 millions d’euros au 31 décembre 2016. Ils comprennent les emprunts souscrits par le Groupe en
2014 et 2015 qui s’élèvent au 31 décembre 2017 à 950 millions d’euros (50 millions d’euros ont été
remboursés en 2017) ainsi que la participation des salariés placée en compte courant bloqué.
La valeur de marché des instruments fnanciers dérivés s’établit à 161 millions d’euros au 31 décembre
2017 contre -507 millions d’euros au 31 décembre 2016. Cette hausse est principalement liée à la
variation du cours €/$ entre le 31 décembre 2016 (1,05 €/$) et le 31 décembre 2017 (1,20 €/$).
DIVIDENDES ET PARTICIPATION / INTÉRESSEMENT
Le Conseil d’Administration a décidé de proposer à l’Assemblée Générale des actionnaires la
distribution, en 2018, d’un dividende de 15,3 €/action correspondant à un montant de 127 millions
d’euros, soit un payout de 26%, comme l’année précédente.
Au titre de la politique de distribution des résultats, les salariés du Groupe Dassault Aviation
percevront, en Participation et Intéressement, 99 millions d’euros (alors que l’application de la
formule légale aurait conduit à un montant de 2 millions d’euros).
Option pour le paiement du dividende en actions
Le Conseil d’Administration propose d’offrir la possibilité aux actionnaires de percevoir le dividende
auquel ils ont droit au titre de l’exercice 2017 en numéraire ou, en tout ou partie, sous forme d’actions.
En cas d’exercice de l’option du paiement du dividende en actions, les actions nouvelles seraient
émises sans décote, à un prix égal à la moyenne des vingt derniers cours côtés sur le marché réglementé
d’Euronext Paris précédant le jour de l’Assemblée Générale, diminuée du montant du dividende et
arrondi au centime d’euro immédiatement supérieur.
Pour le cas où le montant du dividende pour lequel serait exercée l’option ne correspondrait pas à un
nombre entier d’actions, l’actionnaire pourra recevoir le nombre d’actions immédiatement supérieur
en versant la différence en numéraire, ou recevoir le nombre d’actions immédiatement inférieur,
complété d’une soulte en espèces.
_____

CHIFFRE D’AFFAIRES
Le chiffre d’affaires 2017 est de 4 808 millions d’euros contre 3 586 millions d’euros en 2016.
La part du chiffre d’affaires à l’Export est de 89%.
Programmes Falcon
Le chiffre d’affaires Falcon 2017 s’élève à 2 930 millions d’euros contre 2 342 millions d’euros
en 2016. Il est favorablement impacté par le niveau des ventes d’avions d’occasion et le mix produit.
49 Falcon ont été livrés en 2017 comme en 2016, ce qui est supérieur à notre prévision de 45 et
s’explique par des commandes enregistrées pour des livraisons dans l’année.
Programmes Défense
Le chiffre d’affaires Défense 2017 s’élève à 1 878 millions d’euros contre 1 244 millions d’euros
en 2016. Il est favorablement impacté par la hausse du nombre de livraisons de Rafale à l’Égypte
et la livraison associée de nouveaux moyens de soutien comprenant de l’assistance technique, des
rechanges et de la formation. En effet, 8 Rafale ont été livrés à l’Égypte au cours de l’exercice 2017,
contre 3 en 2016. De plus, 1 Rafale a été livré à la France en 2017, contre 6 en 2016.
****
Le « book to bill » (ratio prise de commandes / chiffre d’affaires) est de 0,7 pour l’année 2017.
CARNET DE COMMANDES
Le carnet de commandes au 31 décembre 2017 est de 18 818 millions d’euros contre 20 323 millions
d’euros au 31 décembre 2016.
Le carnet de commandes Falcon s’élève à 2 669 millions d’euros contre 3 052 millions d’euros au
31 décembre 2016. Il comprend en particulier 52 Falcon (incluant des Falcon 5X non annulés) contre
63 au 31 décembre 2016.
Le carnet de commandes Défense France s’élève à 2 840 millions d’euros contre 2 793 millions
d’euros au 31 décembre 2016. Il comprend en particulier 31 Rafale.
Le carnet de commandes Défense Export s’élève à 13 309 millions d’euros contre 14 478 millions
d’euros au 31 décembre 2016. Il comprend notamment 36 Rafale pour l’Inde, 24 Rafale pour le
Qatar et 10 Rafale pour l’Égypte.
RÉSULTATS
Résultat opérationnel
Le résultat opérationnel 2017 est de 348 millions d’euros contre 218 millions d’euros en 2016.
La marge opérationnelle s’établit à 7,2 % contre 6,1 % en 2016. Elle a été impactée favorablement
par l’augmentation du chiffre d’affaires observée sur 2017 et le poids moins important des frais de
Recherche et Développement autofnancés (6,5% du chiffre d’affaires en 2017 contre 8,2% en 2016) et
défavorablement par les dépréciations de stocks et en-cours induites par l’arrêt du programme Falcon 5X.
N.B. : le taux de couverture 2017 est de 1,21 €/$ contre 1,22 €/$ en 2016.
Résultat fnancier
Le résultat fnancier 2017 est de 11 millions d’euros comme en 2016.
Résultat net

Le résultat net 2017 est de 489 millions d’euros contre 384 millions d’euros en 2016. La contribution
de Thales dans le résultat net du Groupe est de 241 millions d’euros, contre 218 millions d’euros en 2016.
La marge nette s’établit à 10,2% en 2017 contre 10,7% en 2016.
Le résultat net 2017 par action s’établit à 59,3 €/action contre 45,5 €/action en 2016.

Annexe : tableau de passage du compte de résultat consolidé au compte de résultat ajusté
L’incidence en 2017 des ajustements sur les agrégats du compte de résultat est présentée ci-dessous :
Compte de
Dérivés de change
résultat
Litige
consolidé Résultat Variation de commercial
2017
de change juste valeur

(en milliers d’euros)
Chiffre d’affaires

Ajustements Compte de
pratiqués résultat ajusté
par Thales
2017

4 832 638

–30 941

5 833

209 720

–30 941

36 195

133 501

348 475

–474 235

(1)

10 610

Résultat opérationnel
Résultat financier

587 405

Résultat des sociétés mises
en équivalence

178 924

30 941

–267 055

Impôts sur les résultats

PPA de
Thales

4 807 530

–133 501

26 384

39 583

244 891

–114 742

152 313

Résultat net

708 994

0

–285 727

0

26 384

39 583

489 234

Résultat net part du Groupe

708 952

0

–285 727

0

26 384

39 583

489 192

Résultat net part du Groupe
par action (en euros)

86,0

59,3

(1) afn de rehéter les performances économiques réelles du Groupe, le montant des plus-values réalisées sur la cession de valeurs mobilières
de placement pour compenser la charge comptabilisée au titre du litige commercial est également ajusté.

L’incidence en 2016 des ajustements sur les agrégats du compte de résultat est présentée ci-dessous :

(en milliers d’euros)

Compte de
résultat
consolidé
2016

Résultat
de change

Dérivés de change

3 653 417

–67 619

Résultat opérationnel

285 531

–67 619

Résultat financier

–33 205

67 619

Résultat des sociétés mises en
équivalence

202 711

Chiffre d’affaires

Variation de
juste valeur

PPA de
Thales

Ajustements
pratiqués
par Thales

Compte de
résultat
ajusté 2016
3 585 798
217 912

–23 029

11 385
39 742

-19 676

222 777

Impôts sur les résultats

–75 971

Résultat net

379 066

0

–15 341

39 742

–19 676

383 791

Résultat net part du Groupe

379 030

0

–15 341

39 742

–19 676

383 755

Résultat net part du Groupe par
action (en euros)

–68 283

7 688

45,0

45,5

Pour rehéter les performances économiques réelles du Groupe et permettre leur suivi et leur comparabilité, le Groupe présente un compte
de résultat ajusté des éléments suivants :
• du résultat de change associé à l’exercice des instruments de couverture non éligibles à la comptabilité de couverture au sens des
normes IFRS. Ce résultat, présenté en résultat fnancier dans les comptes consolidés, est reclassé en chiffre d’affaires et donc en résultat
opérationnel au sein du compte de résultat ajusté,
• de la valorisation des instruments dérivés de change non éligibles à la comptabilité de couverture, en neutralisant la variation de juste
valeur de ces instruments (le Groupe considérant que le résultat de couverture ne doit impacter le résultat que lors de l’échéance des hux
commerciaux), à l’exception des dérivés affectés à la couverture des positions bilancielles dont la variation de juste valeur est présentée en
résultat opérationnel,
• en 2017, de la sentence arbitrale relative au litige de nature commerciale opposant la République de Chine à un groupe de trois industriels
français, parmi lesquels fgure Dassault Aviation (cf. 2.12) et des plus-values réalisées sur la cession de valeurs mobilières de placement
en compensation de cette charge,
• de l’amortissement de l’allocation du prix d’acquisition (PPA) de Thales,
• des ajustements pratiqués par Thales dans sa communication fnancière.

Plus d’informations sur : www.dassault-aviation.com

08 / ÉCONOMIE

Investir, le Journal des Finances / N° 2305 / 10 mars 2018

Variations sur la semaine

Le chiffre de la semaine
Taux d’intérêt à 10 ans
FRANCE
ALLEMAGNE
ROYAUME-UNI

+ 2,7 %

Matières premières

JAPON

€/$

/
PÉTROLE (BRENT)

La croissance annuelle de la zone euro converge à un haut niveau. Le PIB a
en effet crû de 2,7 % au quatrième trimestre comme au précédent.

ÉTATS-UNIS

Devises


/ CH
/

ONCE D’OR

1,2307

,




,

,

/ YUAN



2013

14

15

16

2018

La Banque centrale européenne plus
confiante qu’elle ne veut bien l’avouer
Zone euro La BCE n’envisage plus de renforcer son assouplissement quantitatif après septembre. Les gouverneurs
se veulent prudents en raison des risques politiques européens et de la montée du protectionnisme.

P

arfaitement anticipé !
Les économistes de
marché ont parfaitement anticipé la suppression du communiqué de
presse de la Banque centrale
européenne (BCE) de l’hypothèse d’un nouveau renforcement de l’assouplissement
quantitatif (QE), via une hausse
des montants des achats ou un
allongement de la durée, si la
conjoncture ou les conditions
financières le nécessitaient.
C’est un message de confiance
dans l’économie de la zone euro.

STIMULUS MONÉTAIRE
MAINTENU
Ce n’est pas une surprise car
déjà, en janvier, les gouverneurs
avaient abordé ce sujet sans
trouver pour autant une majorité. L’allusion avait été maintenue dans le communiqué. Cette
fois-ci, c’est à l’unanimité qu’ils
ont décidé de sa suppression.
Vu les prévisions économiques
de croissance et d’inflation mises
à jour, cela ne signifie en rien que
le stimulus monétaire est inutile.
Le président Mario Draghi a

réunion que consacrera le Conseil
des gouverneurs de la BCE à l’examen de la politique monétaire ».
« Finalement, cette réunion conforte quelque peu les partisans d’un
resserrement de la politique de la
BCE et rassure ceux qui, au contraire, souhaitent le maintien d’une
politique monétaire accommodante », conclut Eric Bourguignon, directeur général délégué
de Swiss Life Asset Managers. Ce
constat peut être fait aussi à la lecture de la réaction des marchés :
l’euro et les taux allemands (10
ans) ont augmenté après la publication du communiqué puis
ont reculé pendant et après la
conférence de presse. Les
actions se sont également
appréciées après que Mario
Draghi a précisé : « Il n’y a pas
eu de discussion sur une autre
modification de la politique
monétaire. »
Cette timide évolution est
malgré tout un signe car les
récents éléments – la montée
du protectionnisme aux
Etats-Unis et l’instabilité politique en Europe – pouvaient
Eric Bourguignon, Swiss Life Asset Managers
laisser à penser que la BCE se
même expliqué le contraire à
l’occasion de sa conférence de
presse, précisant que la confiance
des banquiers centraux dans la
convergence de l’inflation vers
leur objectif (2 %) n’avait pas augmenté.
C’est toutefois une première
étape timide, au moins dans la
communication. Il est donc envisageable, c’est en tout cas le point
de vue de Jean-Louis Mourier,
économiste chez Aurel BGC, que
« sauf choc imprévisible (...) les
modalités de sortie effective du QE
seront annoncées à l’issue de la

« Cette réunion
conforte les partisans
d’un resserrement de
la politique de la BCE
et rassure ceux
qui souhaitent
le maintien d’une
politique monétaire
accommodante »

dirait prête à en faire davantage.
Les élections italiennes demeurent en effet un point d’interrogation. Et même si les marchés ont
relativement bien résisté (la
Bourse italienne a gagné 1,33 % au
cours des deux séances qui ont
suivi l’élection) et si les économistes se disent habitués à l’incertitude politique, il n’empêche que la
situation reste explosive.

PAS D’« ITALEXIT »
Les stratégistes de La Banque
Postale Asset Management
(Hervé Goulletquer et Stéphane
Déo) estiment ainsi que « l’instabilité politique italienne va certainement durer et, le pire, un
gouvernement des extrêmes avec
Mouvement 5 Etoiles et autres, n’est
pas encore tout à fait écarté. Peutêtre, plus important, le vote eurosceptique des Italiens risque de
compliquer la tâche de ceux qui voulaient pousser à plus d’intégration
européenne. Il nous semble que la
réaction des marchés est bien complaisante ! » Neil Mellor, stratégiste
senior de BNY Mellon, prévient
que « l’indifférence des marchés va
être testée ». Des messages à médi-

ZOOM SUR…

Enfin un gouvernement
en Allemagne
Les adhérents du Parti social-démocrate allemand, le SPD, ont
approuvé, le 4 mars, à une large majorité (66,02 %) l’accord de
grande coalition avec la chancelière sortante, Angela Merkel. Elle
sera intronisée le 14 mars pour son quatrième mandat. Si le non
l’avait emporté, un gouvernement sans majorité aurait dû être
mis en place ou de nouvelles élections organisées. Ce qui n’a
jamais été vu en Allemagne depuis la Seconde Guerre mondiale.
Il aura fallu quelque six mois pour qu’un tel gouvernement soit
mis sur pied. La présidente de la CDU a déjà gouverné deux fois
avec le SPD, de 2005 à 2009 et de 2013 à 2017. Une bonne chose
pour relancer les projets européens franco-allemands.

ter. Il est vrai que le Mouvement
5 Etoiles s’est dit ouvert à des
alliances. C’est une nouveauté non
négligeable. La nouveauté aussi
est que ce mouvement contestataire est arrivé en tête des élections. Il est le premier parti
politique italien hors alliance. Une
coalition anti-européenne formée
avec la Ligue (anciennement
Ligue du Nord) serait le risque
principal, expliquent les analystes

du Credit Suisse. Ils estiment toutefois la probabilité d’un « Italexit » (Italie-exit) ou celle d’un
défaut sur la dette souveraine
extrêmement faible.
La probabilité d’une telle coalition entre le Mouvement 5 Etoiles
et la Ligue est estimée à seulement 15 % par les experts de
Natixis, contre 25 % pour une
entente avec le Parti démocrate
(PD). A suivre. -PHILIPPE WENGER

Un avenir rassurant
Des actes inchangés

Des prévisions robustes

Les taux directeurs sont stables

Prévisions de décembre 2017
En %

Un discours confiant
Mars 2018

Croissance
2,4

2,3

Refi

1,9

1,9

0%

1,7

1,7

Dépôt
Prêt
marginal

- 0,4 %

0,25%

2019

2018

2020

Inflation
En %

1,4
14

1,7

1,5

1,4
14

2018

1,7

1,4
14

2019

Source photo : Rea.

Les chiffres de l’emploi stimulent la Bourse

A

priori, c’est le
meilleur rapport
que l’on pouvait
escompter, avec
une solide vigueur des créations
d’emplois en février (313.000) et
un mois de janvier révisé à la
hausse (239.000) sans stress
d’inflation salariale : la croissance
annuelle des salaires est revue à la
baisse, à 2,8 %, en janvier [2,9 % en
première estimation] et ressort à
+ 2,6 % en février. » Véronique

Riches-Flores, présidente de RF
Research, a tout dit ou presque.
L’économiste ajoute que « ces
chiffres sont favorables à la croissance sans obliger la Fed à accélérer le pas en matière de hausse de
ses taux ». Les marchés d’actions
ne peuvent qu’être portés par de
tels éléments. C’est ce qu’ils ont
fait : le Cac 40 a bondi de 0,8 %
en l’espace de vingt minutes.
C’est donc un ouf de soulagement
qu’ont poussé les investisseurs

Pas de stress d’inflation salariale
Créations nettes
d’emploi

Ralentissement
des gains salariaux *

313.000

2,8%

239.000
2,7%

175.000

2,6 %

Décembre
2017

Janvier

Février
2018

Mario Draghi,
président de
la BCE.

2020

ÉTATS-UNIS

«

Le communiqué
n’envisage plus
de renforcer
les achats
de titres financiers

Décembre
2017

Janvier

Février
2018

* Glissement annuel des salaires.

car, en janvier, la hausse annuelle
surprise de 2,9 % du salaire
moyen horaire avait déclenché
une chute des marchés. L’indice
américain, le Dow Jones, avait
alors perdu plus de 10 % dans les
jours qui avaient suivi cette publication.
Dans le cas contraire d’une accélération des salaires, la Fed
aurait peut-être dû durcir de
façon excessive sa politique
monétaire, affaiblissant alors le
« carburant monétaire » de l’économie américaine. Or « deux des
trois indicateurs [monétaires] de
l’économie américaine sont négatifs [au troisième trimestre
2017] : le credit impulse (flux de

nouveaux crédits émis par le secteur privé en pourcentage du PIB)
et le profit impulse (la valeur
ajoutée nette moins la rémunération des employés) », expliquent
les stratégistes de Saxo Banque.
« Au cours des prochains trimestres, un volume de crédit plus faible
devrait entraîner une baisse de la
demande et de l’investissement
privé, même si cela est cependant
susceptible d’être partiellement
compensé par la réforme fiscale de
D. Trump », poursuivent-ils. Si
l’on suit ces experts – le consensus est plus optimiste –, la
réforme fiscale du président
américain n’aura pas été votée
pour rien. -P. W.

INVESTIR 10 / 09

Investir, le Journal des Finances / N° 2305 / 10 mars 2018

Un champion nous quitte

E

ncore une fois, Porsche aura fait une formidable course dans l’Investir 10 International. Depuis son entrée en juin 2017,
l’action a pris 28 %. C’est trois fois plus que
le MSCI World sur la période. En 2007, nous avions
déjà gagné beaucoup d’argent avec ce titre qui avait
doublé. Il est certain que, dans les années à venir, il
faudra compter à nouveau sur cette grosse cylin-

drée dans cette sélection. Mais, compte tenu de la
forte hausse du titre depuis plusieurs mois, d’une
part, et des attaques répétées de Donald Trump à
l’encontre de l’industrie automobile allemande,
d’autre part, il est préférable de prendre ses gains.
Je le remplacerai par Nestlé, potentiellement assis
sur 23 milliards d’euros de cash lorsqu’il vendra ses
titres dans L’Oréal.

Dans l’Investir 10 Valeurs moyennes, j’opère également un arbitrage. Maisons du Monde sortira
par la petite porte. Le titre a gagné seulement
3,3 % depuis sa sélection trop tardive le 31 juillet
2017 (+ 5 % pour le Cac Small) et les perspectives
nous semblent peu ambitieuses. Worldline le
remplacera.
-FRANÇOIS MONNIER

GRANDES VALEURS

VALEURS MOYENNES

VARIATIONS SUR LA SEMAINE

VARIATIONS DEPUIS FIN 2003

NOTRE SÉLECTION

CAC 40

350

+ 47,7 %

–1%

– 0,2 %

280

CAC 40 AVEC DIV.

210

+ 141,8 %

CAC SMALL
450

+ 225,5 %

360 CAC SMALL AVEC DIV.

+ 303,8 %

VARIATIONS EN 2018
NOTRE SÉLECTION

140

270

CAC 40

– 5,8 %

VARIATIONS SUR LA SEMAINE

VARIATIONS DEPUIS FIN 2003

CAC 40
NOTRE
SÉLECTION

NOS ARBITRAGES
La composition des deux autres sélections demeure
inchangée. L’Investir 10 Grandes Valeurs conserve ses
10 titres malgré leur piètre performance depuis le
début de l’année. Cette semaine, c’était au tour d’Axa
de décevoir, après l’annonce d’une acquisition importante au prix fort. En plongeant de 12,2 %, l’assureur
a entraîné la sélection dans sa chute (– 1 %).

+ 335,1 %

NOTRE
SÉLECTION

– 1,1 %

CAC SMALL

– 0,7 %

– 0,2 %

+ 422,4 %

VARIATIONS EN 2018

180

70

NOTRE SÉLECTION

NOTRE SÉLECTION

CAC SMALL

+ 2,8 %

+ 0,2 %

90

0
– 70
07

2004

09

VALEUR
MNÉMO
AIR LIQUIDE
AI
ATOS
ATO
AXA
CS
BOLLORÉ
BOL
BOUYGUES
EN
CAPGEMINI
CAP
JCDECAUX
DEC
SAINT-GOBAIN
SGO
SOCIÉTÉ GÉNÉRALE
GLE
VALEO
FR

11

13

15

DATE
D’ENTRÉE

PERF.
DEPUIS
L’ENTRÉE

6-3-06

+ 300 %

26-2-18

2018

Les investisseurs n’ont pas apprécié de voir Axa se
lancer dans une acquisition de 12,4 milliards d’euros.
L’assureur rachète XL Group (assurance dommages)
15 fois les bénéfices.

PRIX DE OBJECTIF POTENTIEL
REVIENT

PER
2017
EST.

RDT
2017
EST.

COURS VARIATION
(8-3-18) (SEMAINE)

25,88 €

132 €

28 %

21,7

2,6 % 103,40 €

+ 1,7 %

0 % 110,30 €

150 €

36 %

13,1

1,5 %

110,65 €

+ 3,4 %

19-2-18

– 11 %

25,32 €

32 €

41 %

8,8

5,6 %

22,66 €

à – 12,2 %

9-1-17

+ 26 %

3,51 €

5,50 €

25 %

34,6

1,4 %

4,41 €

– 2,3 %

23-1-17

+ 22 %

33,34 €

54 €

33 %

15,9

4,2 %

40,70 €

– 0,7 %

8-5-17

+ 10 %

94,89 €

125 €

19 %

16,9

1,6 % 104,80 €

+ 3,4 %

31-10-16

+ 10 %

27,30 €

40 €

33 %

32,9

1,9 %

30 €

– 3,7 %

27-12-17

–1%

46,42 €

55 €

20 %

15,6

2,8 %

45,75 €

– 1,3 %

10-7-17

–6%

49,19 €

58 €

26 %

15,5

4,8 %

46,15 €

– 0,9 %

12-9-16

+ 16 %

47,78 €

73 €

31 %

13,2

2,2 %

55,62 €

Þ + 5,9 %

0
– 90
2004

07

09

VALEUR
MNÉMO
AKKA TECHNOLOGIES
AKA
ALTEN
ATE
COFACE
COFA
COLAS
RE
EDENRED
EDEN
IMERYS
NK
MAISONS
DU MONDE
WORLDLINE
MDM
MAISONS DU MONDE
PLASTIC OMNIUM
POM
SOMFY
SO
TELEPERFORMANCE
RCF

11

13

PER
2017
EST.

RDT
2017
EST.

COURS VARIATION
(8-3-18) (SEMAINE)

+ 42 %

36,90 €

65 €

24 %

23,6

1,2 %

52,30 €

– 4,7 %

19-10-15

+ 68 %

47,02 €

95 €

20 %

18,2

1,3 %

78,95 €

– 0,4 %

20-3-17

+ 36 %

7,10 €

11,50 €

19 %

18,2

3,5 %

9,68 €

+ 1,4 %

0 % 178,25 €

240 €

34 %

14,6

4,6 % 178,80 €

+ 0,3 %

27,1

PERF.
DEPUIS
L’ENTRÉE

9-1-17

4-9-17
5-2-18

+ 14 %

25,23 €

35 €

22 %

NOTRE SÉLECTION

450

+ 47,7 %

360

CAC 40 AVEC DIV.

18-9-17

+6%

76,64 €

110 €

36 %


31-7-17
31-7-17


+3%
+ 3%


31,32 €
31,32 €

50 €
45 €
45 €

17 %
39 %
39 %

6-3-17

+ 17 %

33,02 €

49 €

26 %

29-1-18

–4%

89,80 €

110 €

24-3-14

+ 225 %

38,29 €

150 €

270

+ 141,8 %

+ 396,2 %

– 0,2 %

NOTRE SÉLECTION

0
– 90
07

09

VALEUR
MNÉMO
ABC ARBITRAGE
ABCA
BNP PARIBAS
BNP
NATIXIS
KN
ORANGE
ORA
RUBIS
RUI
SANOFI
SAN
SCHNEIDER ELECTRIC
SU
TOTAL
FP
VINCI
DG
VIVENDI
VIV

11

13

15

2018

– 1,1 %

COURS VARIATION
(8-3-18) (SEMAINE)

RDT
2017
EST.

27 %

12,6

6,3 %

7,09 €

– 0,7 %

80 €

27 %

10,1

4,8 %

62,95 €

à – 2,7 %

6,79 €

8,50 €

23 %

13,8

5,4 %

6,91 €

– 1,5 %

+7%

13,15 €

18 €

27 %

14,6

4,6 %

14,12 €

+ 1,3 %

29-9-14

+ 208 %

19,12 €

70 €

19 %

20,9

2,8 %

58,85 €

Þ + 1,8 %

9-1-17

– 13 %

74,56 €

90 €

39 %

11,7

4,7 %

64,91 €

+ 0,4 %

13-6-16

+ 36 %

51,95 €

90 €

27 %

16,6

3,1 %

70,64 €

– 0,1 %

12-2-18

0%

7,06 €

9€

28-11-16

+ 24 %

50,80 €

11-12-17

+2%

11-4-16

+ 0,8 %

15,7

2,3 %

80,90 €

– 1,9 %

42,7
20,6
20,6

0,3 %
1,5 %
1,5 %


32,36 €
32,36 €

13,9

1,7 %

38,75 €

28 %

20,3

1,2 %

86,10 €

– 2,2 %

20 %

23,1

1,5 % 124,50 €

+ 2,6 %



à –– 5,4
5,4 %
%
Þ + 2,9 %

NOTRE
SÉLECTION

MSCI AVEC DIV.

+ 192,3 %

+ 217,8 %

150

NOTRE SÉLECTION

MSCI WORLD

+ 0,1 %

+ 1,7 %

VARIATIONS EN 2018
NOTRE SÉLECTION

MSCI WORLD

– 3,1 %

+1%

50

PER
2017
EST.

PRIX DE OBJECTIF POTENTIEL
REVIENT

PERF.
DEPUIS
L’ENTRÉE

+ 105,1 %

200

100

L’action BNP Paribas ne s’est pas remise de sa forte baisse
du vendredi 2 mars, après les annonces de Donald Trump
concernant la taxation des importations d’acier et d’aluminium, qui avaient fait plier l’indice parisien.

DATE
D’ENTRÉE

250

CAC 40

– 2,6 %

90

2004

MSCI WORLD

VARIATIONS EN 2018

180

28,67 €

VARIATIONS SUR LA SEMAINE

VARIATIONS DEPUIS FIN 2003

CAC 40

+ 0,1 %

NOTRE
SÉLECTION

3%

INTERNATIONAL

VARIATIONS SUR LA SEMAINE

CAC 40

2018

PRIX DE OBJECTIF POTENTIEL
REVIENT

DATE
D’ENTRÉE

RENDEMENT
VARIATIONS DEPUIS FIN 2003

15

Les investisseurs ont pris des bénéfices sur Akka
Technologies au lendemain de l’annonce d’un plan
stratégique prévoyant un doublement de taille d’ici à
2022, soit 2,5 Mds€ de chiffre d’affaires.

18-5-15

+ 15 %

40,54 €

55 €

18 %

12,7

5,3 %

46,43 €

0%

3-8-15

+ 48 %

54,82 €

110 €

36 %

16,6

3%

81,14 €

+ 1,5 %

26-6-17

+3%

20,44 €

28 €

33 %

22,2

2,1 %

20,99 €

+ 1,4 %

0
– 50
2004

07

09

VALEUR
MNÉMO
ALPHABET
Non PEA
US02079K1079
AMADEUS
ES0109067019
BERKSHIRE HATHAWAY
Non PEA
US846707026
EXXONMOBIL
Non PEA
US30231G1022
GLENCORE
Non PEA
JE00B4T3BW64
INDITEX
ES0148396007
LOCKHEED MARTIN
Non PEA
US5398301094
PORSCHE
NESTLE
Non PEA
DE000PAH0038
PORSCHE
RYANAIR
IE00BYTBXV33
SAP
DE0007164600

11

13

DATE
D'ENTRÉE

15

PERF.
DEPUIS
L'ENTRÉE

2018

Le groupe minier Glencore n’a pas remonté la pente
après avoir cédé 3 % vendredi 2 mars, jour où les Bourses mondiales ont accusé le coup des annonces protectionnistes du président américain Donald Trump.

PRIX DE OBJECTIF POTENTIEL
REVIENT

12-12-16

+ 23 % 743,96 €

18-5-15

+ 52 %

PER
2017
EST.

RDT
2017
EST.

COURS VARIATION
(8-3-18) (SEMAINE)

1.350 $

20 %

61,8

0%

1.126 $

+4%

39,45 €

72 €

20 %

26,2

1,8 %

59,90 €

+ 2,4 %

7-12-15

+ 33 % 124,94 €

250 $

22 %

32,1

0 % 205,29 $

+ 0,6 %

26-5-15

– 16 %

71,31 €

102 $

38 %

21,4

4,1 %

74,12 $

– 2,6 %

18-9-17

+4%

3,93 €



38 %

12,5

2,8 %

3,63 £

à – 3,9 %

5-8-13

+ 29 %

18,64 €

42 €

75 %

20,5

3,1 %

23,95 €

– 2,5 %

14-11-16

+ 16 % 239,31 €

430 $

26 %

25,6

2,2 %

341,78 $

– 0,6 %


12-6-17
12-6-17


+ 28 %
+ 28 %


51,64 €
51,64 €

92 CHF
90 €
90 €

22 %
36 %
36 %

32,7
6,6
6,6

3,1 %
2,1 %
2,1 %


66 €
66 €


–2%
– 2%

11-9-17

– 10 %

18,04 €

22 €

35 %

14,3

0%

16,28 €

+ 1,1 %

2-5-17

–5%

92,80 €

110 €

25 %

20,2

1,5 %

87,86 €

Þ + 4,5 %

Parmi les 900 valeurs de la cote, Investir-Le Journal des Finances vous présente ici ses 40 préférées, regroupées en quatre sélections de 10 valeurs. Les arbitrages ont lieu dans les vraies conditions du marché et sont
réalisés de façon hebdomadaire avec exécution sur la base des cours de clôture du lundi.
Il est possible d'acheter la sélection Investir 10 Grandes Valeurs en Bourse sous les codes mnémo : I10GS et Isin : FR0011630474. Les frais de gestion annuels sont de 1,5 %, et Investir en perçoit la moitié.
Valeur entrante | Valeur sortante | Þ Plus forte hausse de la semaine l à Plus forte baisse de la semaine

iale
c
é
Sp ÉS
e
r
N
f
Of BON
A

Investir 10
dès le vendredi
pour améliorer vos gains !

Pour profiter de cette offre exclusive,
contactez vite le service client :
PAR MAIL
PAR TÉLÉPHONE

serviceclients@investir.fr
01 55 56 70 67

ACTIONS
Le conseil
de la semaine
d’Investir

Retrouvez chaque jour
en direct nos commentaires
et analyses
sur investir.fr

Thales
Un rythme soutenu
et une belle rentabilité

L’AVIS DU GÉRANT
SUR CETTE VALEUR

Un rachat de Gemalto
très pertinent
XAVIER DE BUHREN, RESPONSABLE DES ACTIONS FRANÇAISES
CHEZ MIRABAUD ASSET MANAGEMENT

Par Delphine Tillaux

A

vec tous les indicateurs
dans le vert, ce n’est pas
étonnant que les résultats
publiés par Thales, mardi 6 mars,
aient été appréciés par les investisseurs : le titre a pris plus de 6 %
ce jour-là, dans un marché parisien atone.

RENTABILITÉ
D’UN PREMIER DE LA CLASSE
Le chiffre d’affaires, de 15,8 milliards d’euros à données ajustées, a
ainsi crû de 7,2 %, « des niveaux
importants pour nos grands
métiers », a commenté Patrice
Caine, PDG de Thales. La société a
en outre dégagé, en données ajustées également, une marge d’Ebit
de 9,8 %, en progression de
80 points de base, affichant
« presque un an d’avance sur le plan
présenté en 2014 dans lequel nous
prévoyions d’atteindre une marge de
9 à 10,5 % à l’horizon 2017-2018 »,
rappelle le dirigeant. Toutes les
branches ont contribué à cette

Thales
En €

90
70
50

96,02

30
10
2013

14

15

16

2018

performance. L’Aérospatiale a
légèrement amélioré sa marge, la
portant à 10 % malgré une hausse
des dépenses de R&D, et la
Défense et sécurité affiche une
rentabilité opérationnelle de
10,9 %, « un niveau proche des
meilleurs concurrents mondiaux,
notamment américains », souligne
le PDG. Enfin, le Transport a vu sa
rentabilité passer de 0,7 % du chiffre d’affaires à 4,1 %. « L’activité
s’est redressée même si la marge
n’est pas encore au meilleur niveau
car nous continuons d’exécuter des
contrats passés à faible marge mais

qui devraient se tarir », explique
Pascal Bouchiat, directeur financier. Dans ce contexte, le cashflow libre opérationnel a atteint le
niveau « exceptionnel » de 1,3 milliard d’euros (+ 43 %). Enfin, en
données ajustées (hors application des normes IFRS 15), le bénéfice net de 982 millions d’euros a
progressé de 9 % en un an (il est
en baisse en données consolidées), ce qui permet au groupe de
proposer un dividende qui, à
1,75 €, aura doublé en cinq ans et
représente aujourd’hui un taux
de distribution de presque 40 %.

INFLEXION
DES PAYS MATURES
Les perspectives se présentent
également bien. Le contexte est
évidemment porteur pour le
groupe de défense, puisque, à
côté de la demande des pays
émergents, « l’inflexion dans les
pays matures s’est confirmée à travers la loi de programmation fran-

çaise, mais aussi en Australie », juge
le PDG. Le rythme devrait rester
soutenu cette année : une hausse
de 4 à 5 % du chiffre d’affaires et
un nouveau record d’Ebit après
une nouvelle progression d’environ 20 %. Pour la suite, il faudra
prendre en compte Gemalto,
dont les résultats, conformes aux
attentes, étaient rassurants.
L’OPA doit être lancée en fin
d’année.

J’avais vendu Thales en mai 2017 à 97 €, en raison d’une
valorisation un peu tendue. J’ai reconstitué ma position en
décembre 2017, à 85 €, car le titre était revenu à un ratio valeur
d’entreprise/résultat d’exploitation de 9,5 fois, soit moins que la
moyenne du secteur, alors que le profil de croissance est meilleur. En
effet, nous anticipons une progression annuelle bénéficiaire de
plus de 15 % par an jusqu’en 2021. Autres atouts de la société : la
qualité de ses dirigeants et un bilan très sain, avec une trésorerie
nette de 4 milliards d’euros. A cet égard, les investisseurs étaient
méfiants et se demandaient comment cette dernière allait être
utilisée. Le rachat en cours de Gemalto pour 4,3 milliards me
semble pertinent, car il s’agit d’une acquisition « transformante »
qui va permettre à Thales de devenir le leader mondial de la
sécurité numérique, un marché en forte croissance. Il existe une
réelle complémentarité entre les deux sociétés, avec Thales qui
capte les données par le biais de ses radars et de ses satellites et
Gemalto qui les sécurise. Les synergies de coûts sont estimées
entre 100 et 150 millions, auxquelles s’ajouteront des synergies
de technologies et de revenus non quantifiées à ce jour. A mon
avis, le cours actuel n’en tient pas suffisamment compte, avec un
ratio valeur d’entreprise/bénéfice d’exploitation de
10,4 fois, en ligne avec le secteur, alors qu’une surcote serait
méritée. Mon objectif de cours est de 115 € à l’horizon d’un an,
soit une hausse de 20 %, comparable à la croissance bénéficiaire.

NOTRE CONSEIL
ACHETER : le titre a fortement progressé depuis plus
de deux ans, intégrant en partie
ces belles performances. La société
continue cependant à surprendre
favorablement et dispose de
perspectives porteuses, sans parler
de l’intégration de Gemalto.
Objectif : 115 € (HO).
Prochain rendez-vous : le 3 mai,
publication des prises de
commandes et du chiffre d’affaires
du premier trimestre.

l

« Nous anticipons une
progression annuelle
bénéficiaire de plus de
15 % par an jusqu’en 2021 »

CRITÈRES D’INVESTISSEMENT
COMPORTEMENT DE L’ACTION

PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE

CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ

INTÉRÊT BOURSIER

COURS AU 8-3-18 :
96,02 €
VARIATION 52 SEMAINES :
4,77 %
2018 :
6,83 %
l VOLATILITÉ
BÊTA 52 S. :
0,6 FOIS
EXTRÊMES 52 S. :
100,45 € / 83,25 €

ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS :
ÉVOL. 2017 :
l BNPA
ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS :
ÉVOL. 2017 :

DETTE NETTE / FONDS PROPRES : - 49 %
DERNIER ACTIF NET / ACTION :
21,92 €
l CONSENSUS DES ANALYSTES

DIVIDENDE 2017 ESTIMÉ :
1,75 €
RDT 2016 : 1,7 %
RDT 2017 : 1,8 %
l VALORISATION ESTIMÉE
PER 2017 :
24,2 FOIS
PER 2018 :
19,2 FOIS

l PERFORMANCE DU TITRE

l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ

2%
2%
16 %
- 12 %

l SOLIDITÉ DU BILAN

A 69 %
C 31 %
V 0%

AÉRONAUTIQUE-DÉFENSE

Dassault Aviation Des signes plus
positifs pour les jets d’affaires

L

es signaux envoyés par Dassault Aviation lors de la
publication de ses résultats
annuels, jeudi 8 mars, ont été prudents mais positifs. Les performances de l’avionneur étaient
supérieures aux attentes. Avec
49 Falcon livrés et 9 Rafale (dont 1
à la France), le constructeur aéronautique a réalisé un chiffre
d’affaires ajusté de 4,8 milliards
d’euros (+ 34 %) et sa marge opérationnelle ajustée a progressé, passant de 6,1 % à 7,2 %. Le bénéfice
net ajusté a bondi de 27 %, à
489 millions d’euros. La trésorerie
disponible reste élevée, à plus de
4 milliards. Toutefois, le construc-

teur proposera un dividende de
15,30 €, pour un taux de distribution de seulement 26 %, « assumé ».
Cette année, Dassault Aviation
table sur un chiffre d’affaires proche de celui de 2017. Le nombre de
Falcon livrés devrait pourtant
baisser, à 40, conséquence des
réductions de cadences passées,
mais avec un meilleur mix.

STABILISATION DES PRIX
En outre, 12 Rafale devraient être
livrés (3 à la France) et de nouvelles fonctionnalités (standard
F3-R) être mises en place pour
l’armée française. La rentabilité
pourrait être pincée par une

CRITÈRES D’INVESTISSEMENT
COMPORTEMENT DE L’ACTION

PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE

COURS AU 8-3-18 :
1463 €
VARIATION 52 SEMAINES :
35,46 %
2018 :
12,72 %
l VOLATILITÉ
BÊTA 52 S. :
0,8 FOIS
EXTRÊMES 52 S. :
1474 € / 1080,15 €

ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS :
ÉVOL. 2017 :
l BNPA
ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS :
ÉVOL. 2017 :

CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ

INTÉRÊT BOURSIER

DETTE NETTE / FONDS PROPRES : - 94 %
DERNIER ACTIF NET / ACTION : 399,07 €
l CONSENSUS DES ANALYSTES

DIVIDENDE 2017 ESTIMÉ :
15,30 €
RDT 2016 : 0,8 %
RDT 2017 : 1 %
l VALORISATION ESTIMÉE
PER 2017 :
24,7 FOIS
PER 2018 :
23,6 FOIS

l PERFORMANCE DU TITRE

l SOLIDITÉ DU BILAN

A 50 %
C 42 %
V 8%

l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ

l RENDEMENT ESTIMÉ

-8%
34 %
STABLE
30 %

hausse de la R&D liée au 6X.
Le PDG du groupe, Eric Trappier,
s’est montré confiant dans le succès de la gamme Falcon, des signes
d’amélioration étant perceptibles.
« L’environnement reste difficile,
mais, l’an dernier, le marché de l’occasion a repris des couleurs, les stocks
se sont beaucoup mieux vendus et la
baisse des prix de nos avions s’est
arrêtée, explique le dirigeant. La fin
2017 a été plutôt bonne pour Dassault aux Etats-Unis. » Quant à
l’aviation de combat, le groupe
attend l’entrée en carnet des
options du Qatar et évoque
d’autres prospects, dont la Malaisie, même si le dossier de l’huile de
palme, qui s’est invité dans le débat
électoral du pays, pourrait jouer
les trouble-fête.-D. T.
NOTRE CONSEIL
ACHETER : les perspectives
s’améliorent. Surtout, en
prenant en compte la trésorerie
nette et la participation du groupe
de 26 % dans Thales, le reste des
activités de Dassault est valorisé
moins de 4 milliards d’euros.
Ce n’est pas cher payé.
Objectif : 1.700 € (AM).
Prochain rendez-vous : le 24 mai,
tenue de l’assemblée générale.

l

l RENDEMENT ESTIMÉ

MÉDIAS-PUBLICITÉ

JCDecaux Déception en France,
succès à l’international

L

a publication de comptes
2017 conformes aux attentes et d’un bénéfice opérationnel de 358 millions d’euros
(+ 1,9 %) s’est accompagnée d’un
objectif de croissance organique
timide pour le premier trimestre
2018 (+ 2 %), à cause de la perte du
contrat de mobilier urbain à Paris
où la publicité « lumineuse » est
interdite !
De nouveaux contrats vont monter en puissance à l’international.
En Chine, le premier marché du
groupe (20 % du chiffre d’affaires), la tendance reste bonne,
avec des annonceurs tels Alibaba
et JD.com. La nouvelle concession à l’aéroport de Canton, dont
les recettes annuelles dépasseront 50 millions d’euros, démarrera au deuxième trimestre.
JCDecaux est présent dans huit
aéroports du pays et six réseaux
de métro.
Au Brésil, deux contrats vont croître (aéroport et métro de São
Paulo). Idem en Australie avec les
abris de tramways à Melbourne et
les cabines téléphoniques Telstra
dans les cinq plus grandes villes. A
Chicago, le maire Rahm Emanuel
a autorisé JCDecaux à diffuser des
publicités vidéo. Aux Etats-Unis, le

mobilier urbain va ainsi concurrencer Google et Facebook !
D’autres villes vont suivre. Des
tests sont prévus à Boston.
De plus, Jean-Charles Decaux ne
cache pas que le faible endette-

ment (0,6 fois l’Ebitda) « permettra de saisir des opportunités
d’acquisition, quand le cycle se
retournera, ce qui est inéluctable
après neuf ans sans crise ». Parmi
les cibles figurent Clear Channel
et Outfront. -J.-L. C.

JCDecaux

NOTRE CONSEIL
ACHETER : nous misons sur
l’effet des nouveaux contrats
et de possibles acquisitions.
Un dividende stable à 0,56 € sera
proposé à l’assemblée générale
du 17 mai.
Objectif : 40 € (DEC).
Prochain rendez-vous : le 14 mai,
revenus trimestriels.

En €

l

30
2013

14

15

16

2018

CRITÈRES D’INVESTISSEMENT
PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE

COMPORTEMENT DE L’ACTION
l PERFORMANCE DU TITRE

COURS AU 8-3-18 :
30 €
VARIATION 52 SEMAINES :
- 4,34 %
2018 :
- 10,73 %
l VOLATILITÉ
BÊTA 52 S. :
0,8 FOIS
EXTRÊMES 52 S. :
36,90 € / 27,02 €

CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ
l SOLIDITÉ DU BILAN

DETTE NETTE / FONDS PROPRES :
DERNIER ACTIF NET / ACTION :
l CONSENSUS DES ANALYSTES
A 25 %
C 50 %
V 25 %

l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ
ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS :
ÉVOL. 2017 :
l BNPA
ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS :
ÉVOL. 2017 :

INTÉRÊT BOURSIER

18 %
11 €

13 %
2%
37 %
- 14 %

l RENDEMENT ESTIMÉ
DIVIDENDE 2017 ESTIMÉ :
0,56 €
RDT 2016 : 1,9 %
RDT 2017 : 1,9 %
l VALORISATION ESTIMÉE
PER 2017 :
32,9 FOIS
PER 2018 :
29 FOIS

Investir, le Journal des Finances / N° 2305 / 10 mars 2018

ACTIONS / 11

CONSTRUCTION-CONCESSIONS

Groupe ADP Sur la piste d’envol pour la privatisation

D

epuis que le gouvernement avait annoncé en
septembre 2017, à l’occasion de la cession de 4,6 %
d’Engie, que le nouveau fonds
pour l’innovation serait alimenté
par des cessions d’actifs, la privatisation d’ADP était plus ou moins
écrite. Certes, il était possible de
parvenir aux 10 milliards d’euros
visés comme force de frappe pour
le fonds en cédant d’autres participations (Engie, Orange,
Renault, Safran, Française des
Jeux...), mais le gros morceau restait Aéroports de Paris, dont
l’Agence des Participations de
l’Etat (APE) possède encore
50,6 %. Comme l’a révélé BFM
Business mercredi, les choses
vont s’accélérer. Un comité interministériel doit se réunir samedi à
Matignon pour finaliser la loi
Pacte (Plan d’action pour la croissance et la transformation des

entreprises), qui sera présentée
en Conseil des ministres le 18 avril
et, dans ce cadre, le sujet des privatisations et, en premier lieu,
celui d’ADP sera abordé.
Sur la base des cours actuels qui
ont monté de plus de 20 % depuis
septembre, cette participation
représente à elle seule 9 milliards.
Sachant que l’APE avait déjà récupéré 1,53 milliard en septembre
avec la vente de 4,56 % d’Engie,
puis 1,23 milliard en novembre en
vendant 4,73 % de Renault (lire
l’encadré ci-contre), on serait
même au-delà des 10 milliards.
Ce sera le début d’un processus
assez long qui devrait sans
doute mener jusqu’à l’automne
puisque la loi doit d’abord être
modifiée pour permettre à
l’Etat de ramener sa participation au-dessous de 50 %.
D’autres obstacles juridiques
doivent être levés comme celui

du foncier, qui appartient à la
société, ou de la licence d’exploitation aujourd’hui illimitée.
Vinci, qui détient déjà 8 % du capital et qui a multiplié ces dernières
années les acquisitions dans le
secteur aéroportuaire, fait figure
de favori, d’autant que le fiasco de
l’attribution à une société chinoise de la concession de l’aéroport de Toulouse amènera

sûrement l’Etat à jouer la prudence. Il y a bien sûr d’autres candidats potentiels, comme l’italien
Atlantia, du groupe Benetton, qui
vient de faire parler de lui en
acquérant 15,5 % de Getlink
(Groupe Eurotunnel), ou des
fonds spécialisés dans les infrastructures, mais on voit mal comment Vinci pourrait, seul ou en
partenariat, ne pas rafler la mise.

ADP

LA FRANÇAISE DES JEUX
EN BOURSE ?

En €

180,10
175
150
125
100
75
50
2013

14

15

16

2018

une modification législative permettant à l’Etat de poursuivre les
cessions d’actions Engie alors qu’il
est actuellement bloqué (la loi lui
impose de détenir un tiers des
droits de vote). -R. L. B.
NOTRE CONSEIL
ACHETER : malgré la
hausse de 68 % en un an,

l

ADP ne devrait pas être le seul
dossier. Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes
publics, interrogé sur Sud Radio, a
indiqué jeudi : « Nous réfléchissons
à l’ouverture du capital de la Française des Jeux. » Là, la voie retenue
pourrait être celle d’une introduction en Bourse avec le maintien
d’une participation forte de l’Etat.
Enfin, serait aussi au programme

CRITÈRES D’INVESTISSEMENT
COMPORTEMENT DE L’ACTION

PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE

CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ

INTÉRÊT BOURSIER

COURS AU 8-3-18 :
180,10 €
VARIATION 52 SEMAINES :
67,38 %
2018 :
13,63 %
l VOLATILITÉ
BÊTA 52 S. :
0,8 FOIS
EXTRÊMES 52 S. :
180,70 € / 107,50 €

ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS :
ÉVOL. 2017 :
l BNPA
ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS :
ÉVOL. 2017 :

DETTE NETTE / FONDS PROPRES :
70 %
DERNIER ACTIF NET / ACTION :
43,29 €
l CONSENSUS DES ANALYSTES

l VALORISATION ESTIMÉE

l PERFORMANCE DU TITRE

l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ

2%
23 %
13 %
31 %

l SOLIDITÉ DU BILAN

A 22 %
C 39 %
V 39 %

l RENDEMENT ESTIMÉ

DIVIDENDE 2017 ESTIMÉ :
3€
RDT 2016 : 1,5 %
RDT 2017 : 1,7 %
PER 2017 :
PER 2018 :

31,2 FOIS
27 FOIS

RENAULT

Fausse piste... pour l’instant
Mercredi 7 mars après-midi, le même jour que la publication de
l’article de BFM Business sur les privatisations, Reuters a diffusé
une dépêche relatant la discussion entre Nissan et l’Etat pour lui
racheter l’essentiel de sa participation de 15 % dans Renault.
Rapidement, l’action de ce dernier a gagné plus de 12 %, avant de
finir en hausse de 5,6 %. Même si l’heure est aux privatisations,
l’information avait de quoi surprendre. Certes, l’Etat a vendu il y a
quelques mois 4,73 % de Renault, mais il s’agissait alors de céder
des titres acquis en 2015 pour s’assurer de bénéficier de droits de
vote doubles. Rien à voir, donc, avec la participation « historique » de 15 % (identique à celle de Nissan) qui est un des éléments de l’Alliance entre Renault, Nissan et Mitsubishi. Quelques
heures plus tard Renault-Nissan et Bercy ont donc démenti. Reste
que Carlos Ghosn, âgé de 63 ans, s’est vu confier comme mission
par le conseil d’administration de renforcer l’intégration avec
Nissan afin que l’Alliance survive à son départ. Et ce renforcement
passera forcément par une refonte des liens capitalistiques.

SERVICES AUX ENTREPRISES

RÉSULTATS ANNUELS 2017

Engie A pleins gaz
pour l’année 2018

L

a valeur a pris la tête du
Cac 40, jeudi, grâce à un gain
de 3,8 %. Plus que les résultats 2017, ce sont les perspectives
pour 2018 qui ont rassuré. A commencer par l’annonce d’un dividende de 0,75 €, contre 0,70 €
promis initialement et proposé au
titre de 2017.
Cette augmentation de 7 % « est un
signal très fort et on peut se le permettre financièrement », a commenté
Judith Hartmann, la directrice
générale adjointe chargée des
finances. Elle correspond à un
objectif de bénéfice net récurrent
de 2,45 à 2,65 milliards d’euros pour
2018, un peu plus élevé que les projections des analystes. Pour ne pas
décevoir, le groupe devait donc
maintenir son taux de distribution
habituel de 65 % à 75 % du profit
net récurrent. Ce dernier devrait
augmenter de 8 % à périmètre
comparable, retraité des cessions
en cours du pôle Exploration-production et des activités amont dans
le GNL. La vente de ces actifs complique d’ailleurs la lecture des
comptes 2017, car l’Explorationproduction n’apparaît plus dans le
chiffre d’affaires d’Engie ni dans
l’Ebitda (excédent brut d’exploitation), en baisse sensible par rapport aux chiffres publiés de 2016
(voir le tableau ci-dessous).
Le périmètre conservé (et à devises constantes) a vu son chiffre
d’affaires progresser de 1,7 % et
l’Ebitda de 5,3 % l’année passée, ce
qui est de bon augure pour l’amélioration future de la rentabilité.
En réponse aux interrogations du

CHIFFRE D’AFFAIRES ANNUEL 2017 EN M€ :
65.029
VARIATION PUBLIÉE (par rapport aux
comptes 2016 non retraités de la cession de
l’exploration-production) ; COMPARABLE :

– 3,4 % ; + 1,7 %
EBITDA EN M€ (VAR.) :
9. 316 (– 12,8 %)
MARGE D’EBITDA 2016 ; 2017 : 16 % ; 14,3 %
RÉSULTAT NET EN 2017 EN M€ (VAR.) :
1.423 (NS)
DIVIDENDE 2017 EN € (VAR.) ; RENDEMENT :
0,70 € (5,3 %)

Une année solide
Un très bon 4e trimestre

Un rebond du dividende
plus rapide que prévu
2016

2018
(estimation)

1€
2017
- 30 %

0,70 €

0,75 €
+ 7,1%

marché, qui s’est inquiété des conséquences des cessions d’actifs,
Isabelle Kocher, la directrice générale, a apporté des précisions. Les
trois pôles prioritaires, sur lesquels près de 14 milliards ont été
investis depuis deux ans, soit la
production d’électricité vendue
par contrat (gaz et renouvelables),
les infrastructures et les services
énergétiques, ont enregistré une
croissance interne de 2 % en 2016
et de 5 % en 2017, avant 6 %, environ, visés pour 2018. « Nous sommes en train d’accélérer. Nous
attendons cette année une forte
croissance de notre chiffre d’affaires
et de notre Ebitda. » - C. L. C.
NOTRE CONSEIL
ACHETER : le plan de transformation semble bien
porter ses fruits en termes de
relance de la croissance de l’activité
et des résultats. Le groupe a confirmé aussi la solidité de son rendement (plus de 5 %).
Objectif : 18 € (ENGI).
Prochain rendez-vous : le 15 mai,
résultats partiels du premier
trimestre.

l

RÉSULTATS ANNUELS
l LES RÉSULTATS

l’action n’est pas surévaluée.
Les privatisations des
aéroports de Nice ou de Lyon
ont eu lieu sur des ratios
plus élevés.
Nous relevons notre objectif.
Objectif : 215 € (ADP).
Prochain rendez-vous :
le 10 mars, réunion
interministérielle.

l LES PRÉVISIONS

CHIFFRE D’AFFAIRES 2018 EST. EN M€ (VAR.) :
62.900 (– 3,3 %, compte tenu de la cession du
GNL Amont)

RÉSULTAT NET 2018 EST. EN M€ (VAR.) :
2.550 (+ 79 %)

l LA VALORISATION

BNPA 2017 ET 2018 EST. EN € : 1,05
PER 2017 ET 2018 (NOMBRE DE FOIS) :
12,5
COURS EN € (EXTRÊMES 52 SEMAINES) :
13,13 (15,16-12,16)

« En 2017, Essilor a poursuivi sa mission dʼamélioration de la vue dans le monde et a réalisé une nouvelle année de
croissance. La puissance de notre innovation, notre modèle dʼacquisition et la qualité de notre gouvernance, associant
un nombre croissant de salariés du groupe, constituent plus que jamais les piliers de notre stratégie de développement
motivée par lʼéradication de la mauvaise vision. Lʼélan impulsé par le déploiement de nouveaux produits, particulièrement
visible au quatrième trimestre, et les nombreuses initiatives structurantes prises en 2017, nous permettent dʼaborder
2018 avec confiance. Une fois finalisé, le rapprochement avec Luxottica va ouvrir un nouveau chapitre de développement
au service des consommateurs et de lʼindustrie de lʼoptique. »
Hubert Sagnières, Président-Directeur Général

Faits marquants de lʼannée


Une forte croissance au 4e trimestre : + 5,1 % en base homogène(1) ;



Une bonne dynamique de la division Verres et matériel optique, notamment liée à la forte
croissance aux États-Unis au second semestre et à des ventes en ligne soutenues ;
Le déploiement mondial du nouveau verre progressif Varilux® X series™, du nouveau verre
antireflet Crizal® Sapphire™ 360° ainsi que du verre Eye Protect System™ ;
La poursuite du développement de la division Sunglasses & Readers marquée par
une croissance solide aux États-Unis et lʼintégration de Photosynthesis Group en Chine ;










Chiffre dʼaffaires

7 490 M€
+5,3 %
+6,7 %

Une belle progression de la division Équipements ;
La conclusion de 9 nouveaux partenariats ou acquisitions représentant un chiffre dʼaffaires
cumulé dʼenviron 87M€ en année pleine ;
Une génération de cash-flow libre

Contribution
de lʼactivité(3) ajustée(4)

record(2).

1 367 M€

Dividende
Le Conseil dʼadministration proposera à lʼAssemblée générale du 24 avril 2018 la distribution
dʼun dividende de 1,53 euro par action, en hausse de 2% par rapport à lʼan passé.
La mise en paiement du dividende interviendra le 30 avril 2018.

18,3 %

La solidité des performances de lʼexercice 2017 et la poursuite des initiatives de croissance
permettent à Essilor de viser, en 2018, une croissance du chiffre dʼaffaires en base homogène(1)
autour de 4% et une contribution de lʼactivité(3) supérieure ou égale à 18,3% du chiffre dʼaffaires.

833 M€
11,1 %

Rapprochement dʼEssilor et de Luxottica

Retrouvez lʼintégralité de notre communiqué sur essilor.com
Prochains rendez-vous :
Assemblée générale des actionnaires : 24 avril 2018 à la Maison de la Mutualité
Information du 1er trimestre : 27 avril 2018

du CA

Résultat net
part du groupe ajusté(4)

Perspectives

Essilor et Delfin, actionnaire majoritaire du groupe Luxottica, ont annoncé le 16 janvier 2017
avoir signé un accord en vue de créer un acteur intégré et mondial de lʼoptique par le
rapprochement dʼEssilor et de Luxottica.
Après avoir obtenu le vote favorable de ses actionnaires au cours de son Assemblée générale
le 11 mai 2017, Essilor a procédé à la filialisation de ses activités le 1er novembre 2017 en vue
de devenir la société holding à la tête du futur groupe combiné.
De plus, les deux groupes ont déposé des notifications auprès des autorités de la concurrence
dans un grand nombre de juridictions. À ce jour, quinze dʼentre elles ont donné leur accord
sans condition, dont lʼEurope et les États-Unis.
Le projet de rapprochement entre Essilor et Luxottica doit être finalisé dans la première partie
de 2018, après obtention de lʼensemble des autorisations nécessaires.

hors change

du CA

Cash-flow libre(2)
ajusté(5)

1 002 M€
+4 %
Croissance à taux de change et à périmètre constants.
Flux de trésorerie provenant des opérations moins investissements
corporels et incorporels selon le tableau des flux de trésorerie
consolidés IFRS.
(3)
Chiffre dʼaffaires net diminué du coût des ventes et des charges
dʼexploitation (charges de recherche-développement, charges
commerciales et de distribution et autres charges dʼexploitation).
(4)
Les éléments ajustés, non récurrents, sont liés aux coûts du
projet de rapprochement avec Luxottica et aux impacts favorables
des changements de la fiscalité aux États-Unis et en France.
(5)
Les éléments exceptionnels ajustés sont, dʼune part, les dépenses
liées au projet de rapprochement avec Luxottica et, dʼautre part,
le paiement, en 2016, de lʼamende au BundesKartellAmt et le
règlement effectif, en 2017, de litiges.
(1)

(2)

Investir, le Journal des Finances / N° 2305 / 10 mars 2018

12 / ACTIONS
DISTRIBUTION

ASSURANCE

Casino La Bourse veut des profits
provenant plus de l’opérationnel

Axa Une grosse acquisition
pour accélérer la transformation

I

l est des surprises que le
marché n’apprécie guère.
Lundi, les investisseurs ont
durement accueilli la nouvelle
de l’acquisition, par Axa, de
l’assureur-dommages XL Group :
le titre a chuté de près de 10 %
en une séance.
Il faut dire que le directeur
général, Thomas Buberl, qui
n’évoquait jusqu’ici que des
emplettes potentielles de taille
modeste, a frappé fort en décidant d’investir 12,4 milliards
d’euros dans cette société basée
aux Bermudes, très présente,
notamment, aux Etats-Unis, et
également active dans la réassurance. Objectif : accélérer la
transformation du groupe vers
un modèle moins sensible aux
aléas des marchés. La faiblesse
durable des taux d’intérêt pèse
sur la rentabilité des activités
d’assurance-vie, et le quadragénaire allemand à la tête d’Axa

entend renouer avec les risques
assurantiels plutôt que de subir
les risques financiers.

LE MONTAGE INQUIÈTE
Thomas Buberl n’a pas voulu
laisser filer cette opportunité
(selon Bloomberg, Allianz était
aussi sur les rangs), même si les
catastrophes naturelles de 2017
ont fait passer les comptes de
XL Group dans le rouge. Il voit
dans cette alliance un solide
vecteur de croissance, les deux
compagnies occupant des segments complémentaires, et évalue les synergies à 0,4 milliard
d’euros par an. Le changement
de profil de risque d’Axa est
d’autant plus radical que cette
opération va coïncider avec
l’introduction prochaine à Wall
Street d’une part minoritaire
(on évoque 35 %) d’Axa Equitable Holdings, entité couvrant
ses activités Vie aux Etats-Unis

CRITÈRES D’INVESTISSEMENT
COMPORTEMENT DE L’ACTION

PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE

COURS AU 8-3-18 :
22,66 €
VARIATION 52 SEMAINES :
- 4,51 %
2018 :
- 8,41 %
l VOLATILITÉ
BÊTA 52 S. :
0,8 FOIS
EXTRÊMES 52 S. :
27,69 € / 22,13 €

ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS :
ÉVOL. 2017 :
l BNPA
ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS :
ÉVOL. 2017 :

CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ

INTÉRÊT BOURSIER

DETTE NETTE / FONDS PROPRES :
DERNIER ACTIF NET / ACTION :
l CONSENSUS DES ANALYSTES

DIVIDENDE 2017 ESTIMÉ :
1,26 €
RDT 2016 : 5,1 %
RDT 2017 : 5,6 %
l VALORISATION ESTIMÉE
PER 2017 :
8,8 FOIS
PER 2018 :
8,6 FOIS

l PERFORMANCE DU TITRE

l SOLIDITÉ DU BILAN

NS
29,11 €

A 76 %
C 24 %
V 0%

l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ

3%
-2%
9%
7%

l RENDEMENT ESTIMÉ

et le gestionnaire d’actifs AB. Il
ne s’agit que d’un premier pas
avant un désengagement total.
Pourquoi une telle sévérité des
boursiers ? Outre la taille de
l’opération, son prix (15 fois les
bénéfices de XL Group, 11 fois
après synergies, quand Axa se
paie moins de 9 fois) et le montage de son financement ont
suscité des craintes. Car Axa
compte sur trois ressources :
3,5 milliards d’euros issus de sa
trésorerie, 3 milliards de dettes
et 6 milliards liés aux transactions
relatives à l’introduction en
Bourse des activités américaines. Or celle-ci n’est pas
acquise : elle est prévue pour le
deuxième trimestre, ce qui chiffonne les agences de notation.
Le ratio d’endettement net va
provisoirement monter à 32 %
(contre 25 % en 2017), avant de
refluer vers 28 % en 2020. Les
investisseurs qui espéraient des
rachats d’actions en sont pour
leurs frais.-M. B.
NOTRE CONSEIL
ACHETER : la mise en
œuvre de la stratégie peut
paraître précipitée, mais elle
semble pertinente. La réaction
excessive du marché rend le titre
particulièrement attrayant.
La réussite de l’introduction
en Bourse américaine serait
un vrai catalyseur.
Objectif : 32 € (CS).
Prochain rendez-vous : le
25 avril, assemblée générale.

l

L

e titre Casino a perdu jusqu’à 8 % jeudi (avant de se
reprendre et de terminer en
recul de 3,6 %), après l’annonce de
résultats annuels pourtant
conformes aux attentes. Cela dit,
le marché aurait souhaité que
l’amélioration des comptes ne
provienne que de l’opérationnel.
Or les profits de 2017 ont bénéficié
d’un crédit d’impôt exceptionnel
au Brésil (il jouera aussi favorablement en 2018 et en 2019), de plusvalues de cession en France et
d’un effet de change favorable.
Concernant les éléments exceptionnels négatifs (217 millions de
charges de restructuration en
2017), Antoine Giscard d’Estaing,
le directeur financier, a assuré qu’il
ne devrait plus y en avoir en 2018.
Casino a affiché en 2017 un résultat opérationnel courant de
1,24 milliard d’euros (+ 20 %) et un
résultat net part du groupe de
120 millions (non comparable),
pour des ventes de 37,8 milliards
(+ 5 % et + 3,2 % en organique).

indiqué que le travail sur les trois
enseignes phares, Monoprix,
Franprix et Casino Supermarchés
(leur niveau de rentabilité est
désormais proche) était achevé.
« Les fondations sont là et nous mettons maintenant le cap sur l’expansion », a-t-il déclaré. Il souhaite
aussi accélérer dans le digital
(15,5 % des ventes) et l’omnicanal
en s’appuyant sur ses 9.000 points
de vente en France. Le retour à
l’équilibre du résultat opérationnel courant de Cdiscount, sa filiale

ACCÉLÉRER DANS LE DIGITAL

COMPORTEMENT DE L’ACTION

En France, les hypermarchés
Géant, dont le groupe a réduit les
surfaces de vente, ont encore été
déficitaires à cause du non-alimentaire, mais devraient être
bénéficiaires cette année. L’offre et
les prix sont désormais jugés
cohérents, et le groupe va faire des
efforts pour réduire les coûts
(massification des achats, logistique, transport, etc.). Jean-Charles
Naouri, le président de Casino, a

COURS AU 8-3-18 :
42,68 €
VARIATION 52 SEMAINES :
- 13,69 %
2018 :
- 15,59 %
l VOLATILITÉ
BÊTA 52 S. :
0,8 FOIS
EXTRÊMES 52 S. :
57,19 € / 40,56 €

Casino

Internet, est prévu en 2018.
Au Brésil, dont l’économie se
redresse, le succès du cash and
carry ne se dément pas et l’enseigne Assai est la première du
groupe, avec des ventes de 5,1 milliards d’euros. La cession de Via
Varejo est toujours d’actualité,
mais le groupe n’est pas pressé, car
il pense que sa valeur peut encore
augmenter.
Pour Antoine Giscard d’Estaing,
l’estimation du consensus d’un
résultat opérationnel courant à
1.240 millions d’euros en 2018 est
un niveau plancher. -S. A.

En €

90
80
70
60
50
40
30

NOTRE CONSEIL
ACHETER : le titre se vend à
un peu plus de 13 fois les
profits attendus cette année, contre
une moyenne sur cinq ans de 18 fois.
Objectif : 52 € (CO).
Prochain rendez-vous : le 17 avril
pour les ventes du premier
trimestre.

l

42,68

2013

14

15

16

2018

CRITÈRES D’INVESTISSEMENT
PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE

l PERFORMANCE DU TITRE

CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ

l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ
ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS :
ÉVOL. 2017 :
l BNPA
ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS :
ÉVOL. 2017 :

DETTE NETTE / FONDS PROPRES :
23 %
DERNIER ACTIF NET / ACTION :
76,13 €
l CONSENSUS DES ANALYSTES
A 33 %
C 57 %
V 10 %

l RENDEMENT ESTIMÉ
DIVIDENDE 2017 ESTIMÉ :
3,12 €
RDT 2016 : 7,3 %
RDT 2017 : 7,3 %
l VALORISATION ESTIMÉE
PER 2017 :
14,7 FOIS
PER 2018 :
13,1 FOIS

MÉDIAS-PUBLICITÉ

Eurofins Scientific Une trajectoire
de croissance toujours très solide

Lagardère Le groupe pourrait
bientôt se passer d’Elle

N

eurobonds) et la direction estime
avoir les moyens de poursuivre
son développement bien au-delà
des 4 milliards de chiffre d’affaires
visés en 2019. Cet objectif, avancé
d’un an, traduit un doublement de
taille en quatre ans.

TENSIONS AVEC LACTALIS
Pour 2018, la direction a relevé ses
prévisions et vise 3,7 milliards de
revenus (+ 27 %) et une progression de 25 % de l’Ebitda ajusté. Le
titre, en retrait de 20 % depuis son
plus-haut d’octobre dernier, s’est
envolé de 6,5 % mercredi.
Seule zone d’ombre, l’évolution de
l’affaire Lactalis (lait contaminé
aux salmonelles), le patron du
groupe laitier ayant laissé supposer, sans le nommer, la responsabilité d’un des laboratoires d’analyse
d’Eurofins. « Nous sommes très
sereins sur la situation avec Lactalis
et sur la fiabilité de nos analyses, a
indiqué Gilles Martin. Il est certain
que la communication et le comportement de Lactalis sont de nature à
nous porter préjudice. Nous n’avons

pas porté plainte pour le moment.
Cette affaire est un épiphénomène. »
On peut toutefois se poser la question de l’impact sur le groupe
d’une faille dans ses analyses.
«Nous disposons, en amont, de clauses
de limitation de responsabilité bien
définies dans les contrats avec les
clients ainsi que des plafonds
d’indemnisation dans la mesure du
possible. En aval, en cas de mise en
cause, nous avons mis en place des
programmes d’assurance en responsabilité civile et, notamment, professionnelle (professional liability) qui
nous couvrent », indique un porteparole du groupe.-A. B.
NOTRE CONSEIL
ACHETER : Eurofins confirme
son statut de valeur de croissance. Le PER élevé de 28 fois pour
2018 est justifié par le développement rapide de la société sur un
marché porteur à forte visibilité.
Objectif : 620 € (ERF).
Prochain rendez-vous : le 24 avril,
chiffre d’affaires du premier
trimestre.

l

L

e bénéfice d’exploitation
courant pour 2017 est ressorti à 403 millions d’euros
(+ 2 %). Hors effets de change et
cession de l’activité Distribution,
la hausse s’est élevée à 6,7 %, en
ligne avec l’objectif d’une progression entre 5 % et 8 %. La
marge opérationnelle courante a
progressé de 0,4 point, à 5,7 %.
Elle est stable pour le pôle
Publishing (9,2 %) et en hausse de
0,3 point, à 3,3 % pour la branche
Travel Retail (commerce dans les
transports).
Le groupe a par ailleurs confirmé
avoir signé une promesse de
vente pour l’immeuble parisien
de la rue François-Ier, actuel siège
d’Europe 1, pour 253 millions
d’euros. Bouclée d’ici juin, cette
transaction se traduira par une
forte plus-value (par rapport à
une valeur comptable inférieure
à 10 millions), imposable à 17 %
seulement grâce à l’utilisation de
déficits fiscaux.
Si la Bourse a mal réagi vendredi,
c’est que, hors cessions immobi-

CRITÈRES D’INVESTISSEMENT
PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE

COURS AU 8-3-18 :
491 €
VARIATION 52 SEMAINES :
21,44 %
2018 :
- 3,27 %
l VOLATILITÉ
BÊTA 52 S. :
0,7 FOIS
EXTRÊMES 52 S. :
559,85 € / 395 €

ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS :
ÉVOL. 2017 :
l BNPA
ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS :
ÉVOL. 2017 :

CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ
l SOLIDITÉ DU BILAN

DETTE NETTE / FONDS PROPRES :
DERNIER ACTIF NET / ACTION :
l CONSENSUS DES ANALYSTES
A 50 %
C 33 %
V 17 %

Le cash-flow libre obtenu en 2017
hors cessions immobilières
(immeuble à Levallois pour
157 millions bruts et 125 millions
Lagardère
En €

25
20

24,06

10
2013

14

15

16

2018

COMPORTEMENT DE L’ACTION

PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE

COURS AU 8-3-18 :
24,06 €
VARIATION 52 SEMAINES :
- 1,19 %
2018 :
- 9,99 %
l VOLATILITÉ
BÊTA 52 S. :
0,8 FOIS
EXTRÊMES 52 S. :
28,95 € / 23,46 €

ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS :
ÉVOL. 2017 :
l BNPA
ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS :
ÉVOL. 2017 :

INTÉRÊT BOURSIER

CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ

INTÉRÊT BOURSIER

DIVIDENDE 2017 ESTIMÉ :
2,40 €
RDT 2016 : 0,4 %
RDT 2017 : 0,5 %
l VALORISATION ESTIMÉE
PER 2017 :
37,8 FOIS
PER 2018 :
28,4 FOIS

DETTE NETTE / FONDS PROPRES :
63 %
DERNIER ACTIF NET / ACTION :
16,61 €
l CONSENSUS DES ANALYSTES

DIVIDENDE 2017 ESTIMÉ :
1,30 €
RDT 2016 : 5,4 %
RDT 2017 : 5,4 %
l VALORISATION ESTIMÉE
PER 2017 :
17,6 FOIS
PER 2018 :
17,1 FOIS

l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ

37 %
117 €

CASH-FLOW TROP FAIBLE

l RENDEMENT ESTIMÉ

nets d’impôt), soit 158 millions,
est trop juste pour sécuriser le
dividende (170 millions), même si
la vente du siège d’Europe 1 sauvera encore la situation en 2018.
Arnaud Lagardère ne le cache
d’ailleurs pas : « La génération de
cash-flow ne me plaît pas beaucoup
aujourd’hui. Nous allons changer
significativement le profil du
groupe. J’ai maintenant une idée
très claire de ce qu’il sera dans les
années qui viennent. Des événements vont intervenir assez vite.
Nous allons faire des cessions, et
des acquisitions pour grossir. »
Interrogé par les analystes sur la
revue stratégique en cours concernant la branche médias Lagardère Active (dont la marge a
reculé de 0,5 point, à 8 %), Arnaud
Lagardère a affirmé qu’« Europe 1
fait partie de ce que nous voulons
garder, comme Match, Le JDD et
la production pour la télévision ».
Mais il a reconnu qu’« Elle reste
une question ». L’hésitation est liée
aux royalties des éditions étrangères, significatives pour la
marge et la trésorerie. -J.-L. C.

CRITÈRES D’INVESTISSEMENT

COMPORTEMENT DE L’ACTION
l PERFORMANCE DU TITRE

lières, le cash-flow net a reculé de
24 %, à 384 millions d’euros. Le
besoin en fonds de roulement a
gonflé de 90 millions après une
réduction de 26 millions en 2016.
Dans l’édition, des best-sellers
vendus en fin d’année (comme
Astérix) ne donneront lieu à
encaissement que cette année, et
il a fallu payer des royalties aux
auteurs de succès intervenus en
2016.

15

- 19 %
-4%

INTÉRÊT BOURSIER

l SOLIDITÉ DU BILAN

PHARMACIE-SANTÉ

ouvelle année record
pour le spécialiste de la
bioanalyse, qui a réalisé
rien de moins que soixante acquisitions en 2017, s’adjoignant ainsi
700 millions d’euros de chiffre
d’affaires supplémentaire (en
année pleine), alors que son programme initial reposait sur
200 millions additionnels en
moyenne par an. Conformément
aux objectifs relevés à plusieurs
reprises, les facturations, en
hausse de 17 %, ont atteint 2,9 milliards. La croissance interne s’est
établie à 6,5 %, au-dessus des 5 %
fixés par la direction, et l’Ebitda,
ajusté des charges non récurrentes,
a crû de 16 %, à 556 millions. Quant
au bénéfice net publié, il a bondi de
25 %, soutenu par la baisse des
frais financiers et par l’impact de la
réforme fiscale américaine.
2017 aura aussi été une année de
forte diversification pour le
groupe qui, implanté dans 44 pays
(contre 39 en 2017), réalise la plus
grosse part de son activité (30 %)
aux Etats-Unis. Eurofins est entré
dans de nouveaux métiers tels les
tests de certification destinés aux
secteurs des matériaux et des analyses médico-légales sur des segments de niche à forte valeur
ajoutée.
Le groupe a investi, l’an dernier,
1,5 milliard dans les acquisitions,
200 millions d’euros dans ses
laboratoires existants et 80 millions dans la création de
30 start-up (laboratoires construits dans des zones encore vierges
en matière de bio-analyse).
Eurofins supporte une dette nette
de 1,4 milliard (hors hybride et

- 10 %
5%

27 %
17 %
28 %
26 %

l PERFORMANCE DU TITRE

l SOLIDITÉ DU BILAN

A 41 %
C 53 %
V 6%

l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ

l RENDEMENT ESTIMÉ

1%
-4%
1%
2%

NOTRE CONSEIL
ACHETER : le dividende,
stable à 1,30 €, offre un
rendement de 5,8 %. Les cessions
et les acquisitions vont sécuriser la
capacité de distribution. L’objectif
de stabilité du bénéfice opérationnel courant en 2018 (hors effets de
change) s’entend hors arbitrages.
La dette nette est limitée à 2,2 fois
l’Ebitda.
Objectif : 30 € (MMB).
Prochain rendez-vous : le 3 mai,
assemblée générale.

l

ÉTUDE / 13

Investir, le Journal des Finances / N° 2305 / 10 mars 2018

Nexity De la promotion à la gestion
des actifs immobiliers

Diversification Le premier promoteur français va investir pour étoffer son pôle Services. Il s’implique aussi
de plus en plus dans les opérations de rénovation urbaine, en concertation avec les collectivités locales.

L

a promotion immobilière présente un avantage majeur pour les
actionnaires : l’activité
des deux prochaines années est
prévisible. Cette visibilité s’explique par le délai qui s’écoule entre
les réservations et le paiement
des logements. Le promoteur
commence par prendre une
option d’achat sur le terrain, puis
obtient le permis de construire.
La commercialisation commence alors et, une fois qu’elle
est bien avancée, le terrain est
acheté. Les travaux durent
ensuite deux ans, avec une facturation à chaque étape (5 % à la
réservation, 30 % à l’achèvement
des fondations, 35 % après la
mise hors d’eau, 25 % à la fin des
travaux, 5 % à la remise des clés).
Une fois les réservations actées
devant notaire, elles viennent
nourrir le carnet de commandes.
Pour Nexity, ce backlog a atteint
4,75 milliards d’euros fin 2017,
soit une hausse de 44 % en deux
ans, et représente ainsi 136 % du
chiffre d’affaires. Cela inclut la
promotion de bureaux, où la
prise de risque est nulle puisque
le groupe ne lance jamais d’opérations en blanc. Dans le logement, le risque est limité par le
taux de précommercialisation
(78 % en moyenne l’an dernier).

MARGE EMBARQUÉE
La visibilité concerne aussi la
rentabilité. Comme l’explique le
directeur financier, Julien Carmona : « Pour 2018 et 2019, dans
l’activité logement, nous avons de
bonnes marges opérationnelles en
carnet. Nous devrions atteindre
10 % puis rester autour de ce
niveau. L’intégration du promoteur Edouard Denis conforte cet
objectif. » En 2017, cette marge
s’est élevée à 9,5 % (+ 0,5 point). Il
ne s’agit pas de vendre plus cher,
mais de bien acheter les terrains
et de négocier avec les entreprises de BTP. La pause dans l’instauration de nouvelles normes
(projet de loi Elan) est favorable.

Mais l’avenir du métier passera
de plus en plus par la conception
et la réalisation, en concertation
avec les collectivités locales, de
quartiers entiers, incluant logements, bureaux, commerces,
cinémas, écoles, résidences pour
étudiants et personnes âgées...
Ces opérations, qui peuvent
durer dix ans, nécessitent d’avoir
les reins solides et ne sont guère
accessibles aux plus petits promoteurs. En effet, il faut
d’emblée acheter les terrains en
bloc. Leur prix est, du coup, un
peu réduit car, au départ, il n’y a
ni plan local d’urbanisme (PLU)
ni permis de construire.

Une reprise durable après 4 années difciles
Réservations de logements en valeur (M€, TTC)
— 38,2

SERVICES IMMOBILIERS
Cette opération s’inscrit dans le
cadre d’une stratégie de diversification lancée dès 2007 par le
président, Alain Dinin. L’idée est
d’associer promotion et exploitation en développant un pôle Ser-

variation annuelle en %
+ 21,1
+ 44,9

+ 28,8

3.564

+ 16,4
— 1,9 — 17,4 + 5,6

— 38,2

+ 18,8

1.972

2.942

2.285
Répartition de l'excédent brut d'exploitation 2017

1.860 1.965 1.924

CLIENTS
PARTICULIERS
81,6 %

1.361

2007

2008

2009

2010

2011

2012

2013

2014

2015

2016

S

dont administration
de biens (syndic et
gestion locative)
28,7 %

2017

CRITÈRES D’INVESTISSEMENT
COMPORTEMENT DE L’ACTION

PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE

CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ

INTÉRÊT BOURSIER

COURS AU 8-3-18 :
53,50 €
VARIATION 52 SEMAINES :
20,51 %
2018 :
7,82 %
l VOLATILITÉ
BÊTA 52 S. :
1 FOIS
EXTRÊMES 52 S. :
55,53 € / 43,48 €

ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS :
ÉVOL. 2017 :
l BNPA
ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS :
ÉVOL. 2017 :

DETTE NETTE / FONDS PROPRES :
NS
DERNIER ACTIF NET / ACTION :
28,36 €
l CONSENSUS DES ANALYSTES

DIVIDENDE 2017 ESTIMÉ :
2,50 €
RDT 2016 : 4,5 %
RDT 2017 : 4,7 %
l VALORISATION ESTIMÉE
PER 2017 :
16,2 FOIS
PER 2018 :
15 FOIS

l PERFORMANCE DU TITRE

« Dans l’activité
logement, nous
devrions atteindre
10 % de marge
opérationnelle puis
rester à ce niveau »
Julien Carmona, directeur financier

vices immobiliers, domaine où
les opérations de croissance
externe vont se concentrer.
Ce pôle Services inclut l’administration de biens, où Nexity est
numéro deux derrière Foncia.
Cela concerne deux activités,
celle de syndic de copropriété
(721.000 logements) et celle de
gestion locative (168.000 lots).

l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ

4%
14 %
10 %
33 %

La première est encore peu
rentable (de 5 à 6 % de marge
opérationnelle), contrairement à la seconde (de l’ordre de
15 %), avec, au total, une
moyenne de 10,8 % (+ 0,4 point)
l’an dernier, inférieure à celle
de Foncia. D’importants investissements sont engagés pour
refondre complètement le système informatique. Une fois
amortis, ils amélioreront la rentabilité d’un métier de syndic, longtemps archaïque mais qui se
numérise massivement.
Les synergies sont fortes avec la
branche Promotion. Nexity se
positionne en effet en premier
syndic pour les immeubles
construits. Il faut ensuite que les
propriétaires confirment, mais

Vers une stabilisation en haut de cycle
de loyers. Pour les accédants à la
propriété, le prêt à taux zéro
(PTZ) est lui aussi prolongé pour
quatre ans, mais seulement pour
deux ans dans les zones périphériques, où il sera abaissé de 40 %
à 20 % du prêt. Enfin, les commandes des petits bailleurs
sociaux pourraient s’éroder, car
ils devront assumer la hausse de
la TVA (de 5,5 % à 10 %) et la
baisse des APL. Une concentration est à prévoir par absorption
des bailleurs sociaux les plus fragiles ou les plus mal gérés (ils
sont près de 800...).
Nexity est le leader du secteur de
la promotion immobilière devant
Bouygues Immobilier (non coté
directement) avec 3,5 milliards
d’euros de chiffre d’affaires en
2017, contre 2,7 milliards pour la
filiale de Bouygues (et 2,6 milliards, contre 2,3 milliards pour
les seuls pôles Logement). Nexity
affiche aussi une marge opérationnelle courante plus élevée

CLIENTS
ENTREPRISES
18,4 %

dont promotion
52,9 %

ANALYSE DU SECTEUR

ommet. Le marché de la
promotion immobilière
dans le secteur résidentiel
est attendu presque stable cette
année, à un niveau élevé. Après
un sommet de 129.817 logements
réservés en 2017, entre 120.000 et
130.000 lots devraient être commercialisés en 2018. Le marché,
qui était tombé sous la barre des
100.000 lots, se situerait ainsi
pour la troisième année d’affilée
au-dessus du niveau d’avant-crise
(123.700 en 2007).
La demande est toutefois freinée par des prix élevés, d’où la
nécessité des avantages fiscaux.
Pour les investisseurs, le dispositif Pinel, en vigueur depuis 2015,
sera maintenu jusqu’à fin 2021
dans les zones tendues, où les
promoteurs cotés en Bourse
concentrent l’essentiel de leur
activité. Les réductions d’impôts
sont obtenues par les acheteurs
en échange d’une obligation de
louer en respectant des plafonds

Répartition des réservations de logements en 2017, en volume
INVESTISSEURS
ACCÉDANTS
INDIVIDUELS
À LA PROPRIÉTÉ
43,8%
24,1 %
(60 % avec Pinel)
BAILLEURS
PROFESSIONNELS
32,1 %
dont bailleurs
dont 18,5%
sociaux
primo-accédants
25 %
(57 % avec PTZ)

— 2,1

2.295 2.251

2.202

URBANISME
Nexity exerce cette activité de
régénération urbaine via sa
filiale Villes & Projets. Une
importante opération est en
cours à Saint-Ouen (sur une
ancienne friche achetée à Alstom) et une autre vient d’entrer
en portefeuille à Bry-Villierssur-Marne, près d’une gare du
Grand Paris. Nexity se constitue
ainsi d’importantes réserves foncières. Cette landbank représente 57 millions d’euros au bilan
et va monter à 250 millions.
Le groupe dispose en effet
« d’une capacité d’endettement de
400 à 500 millions d’euros »,
estime Julien Carmona, compte
tenu d’une dette nette limitée à
1,4 fois l’Ebitda fin 2017 (selon les
nouvelles normes comptables).
Outre l’achat de terrains, Nexity
va porter sa participation de
45 % à plus de 60 % au capital de
Domitys. Il faudra alors consolider les dettes de ce gestionnaire
de résidences avec services pour
personnes âgées, en plein développement.

Une clientèle diversifiée

Indice des promoteurs
immobiliers français
Nexity SA Class A
Indice Promoteurs

65,06

53,50

2013

14

15

16

2018

que le numéro deux (9,1 % au lieu
de 7,2 %).
Kaufman & Broad est aussi un
acteur important avec 6,9 % du
marché résidentiel en 2017, contre 14,1 % pour Nexity. Mais ce
segment de la Cote est bien
fourni, avec Capelli, AST
Groupe, Réalités, Les Nouveaux
Constructeurs, sans oublier Maisons France Confort (vente de
maisons individuelles sans achat

de terrain). Altarea Cogedim,
pour sa part, est avant tout une
foncière mais sa part de marché
dans la promotion de logements
a atteint 8,6 % l’an dernier. Icade
est aussi une foncière présente
dans la promotion. -J.-L. C.
NOTRE AVIS SECTEUR
ATOUT : la demande de logements
est stimulée par les évolutions
démographiques et sociologiques.
Le soutien fiscal à l’investissement
locatif est durable.
RISQUE : une hausse forte et
rapide des taux de crédits immobiliers (1,47 % en février dernier)
provoquerait un ralentissement.
l FAVORITE : Nexity Notre préférence va au leader, car la taille
facilite les relations avec les entreprises de BTP et les collectivités
locales.
l À ÉVITER : Les Nouveaux
Constructeurs Le flottant est
réduit depuis l’offre de rachat de
2016 à 35 €.

l SOLIDITÉ DU BILAN

A 44 %
C 44 %
V 12 %

les mandats durent en moyenne
plus de dix ans. De même, lorsqu’un appartement est construit
pour un investisseur, la gestion
locative peut lui être proposée.
Le pôle Services, c’est aussi l’activité transactions dans l’ancien.
Via les agences Nexity et les
réseaux franchisés Century 21 et
Guy Hoquet, la part de marché du
groupe est de 7 % (68.138 compromis de vente en 2017) avec de
plus en plus de mandats exclusifs
(de 50 à 60 %). Là aussi, des synergies existent. Les agences apportent des terrains au promoteur et
peuvent écouler des logements
neufs, moyennant une formation
spécifique des salariés.
Ces différentes activités,
souvent très récurrentes dans

l RENDEMENT ESTIMÉ

les services immobiliers, sont
mieux valorisées en Bourse que
la promotion, sur la base, selon
un analyste, de 14 fois l’excédent brut d’exploitation (Ebitda) au lieu de 9 fois. Ce qui
justifie d’autant plus l’effort
d’investissement de la société.
-JEAN-LUC CHAMPETIER
NOTRE CONSEIL
ACHETER : un nouveau
plan à moyen terme sera
présenté en juin. Pour 2018, le
groupe vise une hausse de 10 %
du chiffre d’affaires et de l’Ebitda.
La diversification vers les services
immobiliers est pertinente.
Objectif : 63 € (NXI).
Prochain rendez-vous : le
25 avril, revenus trimestriels.

l

VALORISATION

Une faible prime au leader
Gain La capitalisation boursière se limite à 15 fois
le bénéfice net 2018 estimé. Une prime plus significative
se justifierait par rapport à Kaufman & Broad
qui se paie 13,5 fois. Nexity affiche en effet un chiffre
d’affaires 2,5 fois plus élevé, avec une diversification
bien engagée dans les services immobiliers, moins
cycliques que la promotion.
Le dividende de 2,50 € offre un rendement de 4,7 %
et sera au moins reconduit l’an prochain. Contrairement
aux sociétés foncières, les promoteurs sont éligibles au
PEA. J.-L. C.

Encore de belles années en perspective
Exercice clos le 31-12-2017
CHIFFRE D’AFFAIRES (EN M€)
RÉSULTAT OPÉRATIONNEL
COURANT (EN M€)
MARGE OPÉRATIONNELLE (EN %)

2016

2017 2018 (e)

3.072,7

3.506,1

3.860

266,5

320,5

355
9,2

8,7

9,1

RÉSULTAT NET
PART DU GROUPE (EN M€)

139,1

185,6

200

BÉNÉFICE NET PAR ACTION (EN €)

2,48

3,31

3,57

RATIO COURS/BÉNÉFICE (NBRE DE FOIS)

21,5

16,2

15

COURS LE 8-3-2018 : 53,50 € ; CB : 2.987 M€ ; FP : 1.531 M€ ; DETTE NETTE : 416 M€ ; RATIO
D’ENDETTEMENT : 27,2 % ; DIVIDENDE 2017 : 2,50 € ; RENDEMENT : 4,7 % ; MNÉMO : NXI.

14 / ACTIONS

Investir, le Journal des Finances / N° 2305 / 10 mars 2018

Les gagnants et les perdants
de la saison 2017
Cac 40 Le cru 2017 s’achève sur un très bon bilan, avec des profits en hausse de 16 %, à
93,4 milliards d’euros. Les plus grosses entreprises cotées à Paris ont bénéficié de l’amélioration
de la conjoncture mondiale. Dans un cas sur deux, elles ont dépassé les attentes des analystes.

C’

En queue de peloton, figurent deux grandes déceptions de cet exercice 2017, Carrefour et LafargeHolcim. Ce sont d’ailleurs les deux seuls groupes du
Cac 40 à afficher des résultats en perte nette. Rappelons qu’ils ont aussi tous deux vu leur gouvernance
renouvelée l’an passé, ce qui a pu occasionner un peu
de ménage dans les comptes pour repartir sur de
nouvelles bases…
Les autres perdants s’appellent TechnipFMC, mais
aussi, et cela est plus inhabituel, Valeo et Atos. L’équipementier automobile comme la société de services
informatiques ont péché à plusieurs égards : leur

FORTE HAUSSE DU RÉSULTAT
OPÉRATIONNEL

et Pernod Ricard, la somme atteint 93,4 milliards, un
montant historique, qui dépasse le niveau de 2007.
Plusieurs grands groupes ont fait état de comptes
records, à l’image de LVMH, Axa, Kering ou Renault.
LafargeHolcim et Carrefour ont réduit un peu le
pactole, qui se compare tout de même avantageusement aux 80 milliards dégagés en 2016, soit une progression de 16 %.
La saison des publications annuelles coïncidant avec
un retour de la volatilité sur les marchés ces dernières semaines, il n’est pas toujours évident de tirer des
conclusions des réactions boursières. Celles-ci ont
globalement été fortes : près d’une trentaine de
publications ont provoqué une hausse ou une baisse

Soutenus par l’amélioration de la croissance économique mondiale, les chiffres d’affaires des entreprises du Cac 40 ont progressé en moyenne de 7 %. En
données « organiques », c’est-à-dire hors effets de
change et de périmètre, les ventes ont progressé de
5 % (environ les trois quarts des sociétés de l’indice
communiquent cet indicateur).
L’effet de levier a fonctionné, avec des résultats opérationnels en amélioration, en moyenne, de 18 %. Ce
chiffre se limite toutefois à 10 % si l’on exclut la
remontée en flèche des comptes du fabricant de
semi-conducteurs STMicroelectronics.
Au total, les ténors de la Bourse parisienne ont
cumulé 92 milliards d’euros de profits nets en 2017. Si
l’on ajoute les bénéfices estimés pour l’année en
cours des deux sociétés en exercice décalé, Sodexo

LV

PEU

2

G

RIN

2
26 ts
p

KE

231

supérieure à 2 %.
Airbus a été de loin la
plus applaudie (+ 10,3 %)
tandis que Valeo a suscité la
plus grande désillusion (– 11 %).
Ce dossier spécial fait la synthèse du millésime 2017, sous forme
graphique. Pour se projeter sur l’avenir, il se termine, en page 17, avec un
tableau récapitulatif des perspectives, chiffrées ou non, fournies par les directions pour
2018 et au-delà. Vous y trouverez également les
prévisions et conseils de la rédaction d’Investir.
-MURIEL BREIMAN

MÉTHODOLOGIE

LA

50 % DE BONNES SURPRISES

capacité à générer de la rentabilité, mais aussi le
retour aux actionnaires et, par conséquent, leur performance boursière.
Globalement, une publication sur deux a surpris
positivement et une sur cinq s’est révélée inférieure
aux attentes (les autres sont conformes). Des statistiques un peu moins bonnes que l’an passé : si le taux
d’annonces meilleures qu’anticipé était comparable
en 2016, nous estimions alors le pourcentage de
mauvaises surprises à seulement 14 %. Mais en un
an, les indices se sont appréciés et les attentes
étaient élevées en ce début d’année 2018.

G

MH

55

est indéniable, 2017 a été l’année du
luxe et de l’automobile ! Notre palmarès des publications annuelles (voir graphique central) est plus qu’éloquent,
puisque LVMH et Kering forment le duo de tête, suivis de Peugeot et de Renault. Selon notre grille d’analyse (dont les détails sont expliqués dans l’encadré cicontre), les deux premières se sont distinguées par la
qualité de leurs résultats, moteur de la croissance du
dividende. S’agissant des constructeurs automobiles, les performances opérationnelles, la hausse du
dividende, mais aussi la légèreté de leur structure
financière les ont propulsés parmi les grands vainqueurs. Notre classement reflète également l’impact
de la remontée des cours des métaux et du pétrole :
le secteur des matières premières est bien représenté avec, en bonne place, ArcelorMittal et Total.

Nombre d

Neuf critères pour un palmarès

131

Pour établir notre classement de manière cohérente, nous avons retiré
de l’échantillon les deux sociétés en exercice décalé, Pernod Ricard et
Sodexo. Nous avons ensuite hiérarchisé les 38 valeurs restantes à
l’aune de neuf critères : la croissance du chiffre d’affaires et du résultat
opérationnel en 2017, la marge opérationnelle, le résultat net, la performance boursière de 2017 et la réaction boursière à la publication
(par rapport à l’évolution du marché le même jour), la variation du
dividende, le rendement au cours actuel et le ratio de dette nette sur
excédent brut d’exploitation (Ebitda). Les points attribués, de 38 à 1,
pour chaque catégorie, ont déterminé ce palmarès.

61

TEC

HN

CA

RR

IPF

133

MC

VALE

O

139
ENGIE

139
ATOS

La Bourse fait ses choix

142

CO

ODAM

IL-R
NIBA

U

Les bons
élèves

Réaction boursière relative
le jour de la publication

146VAY

NT

SOL

8

14

AIRBUS

E
EM

N

ON

IA

L
EO

IR
NV

E

V

N

AI

B
GO

ER

9
14 AINT-

N

12 %

Les titres
qui peuvent
rebondir

ES

SIL

OR
I

15
4

ESSILOR INTERNATIONAL
6%

PEUGEOT

SO

C

155

PUBLICIS
GROUPE

NT

S

LVMH
ACCOR

SOCIÉTÉ GÉNÉRALE
TECHNIPFMC

TOTAL

SAINT-GOBAIN

SCHNEIDER ELECTRIC

– 20 %

0%

VEOLIA ENVIRONNEMENT

L’ORÉAL

RENAULT
AXA
– 40 %

ENGIE

ORANGE

SAFRAN
CAPGEMINI

AIR
LIQUIDE

DANONE

MOYENNE

Evolution 2017

BOUYGUES

20 %

40 %

BNP PARIBAS
UNIBAIL-RODAMCO
MICHELIN

SOLVAY
CRÉDIT AGRICOLE

CARREFOUR
LAFARGEHOLCIM

60 %

80 %

ATOS

–6%

VINCI

Ce nuage de points
met en regard la performance boursière des sociétés
en 2017 et la réaction aux
publications. Une réaction
relative, puisque nous avons
retenu en réalité l’écart par
rapport à l’indice Cac 40 le
même jour, pour éliminer
l’efet marché.

VALEO
– 12 %

Des niv
raisonn

8 SOCIÉTÉS
Trésorerie
KERING

A

2
TEC

VIVENDI

Les perdants

100 %

ARCELORMITTAL

LEGRAND
SANOFI

STMICROELECTRONICS

Les victimes
de prises
de bénéfices

Sources : Investi

ACTIONS / 15

Investir, le Journal des Finances / N° 2305 / 10 mars 2018

Luxe et automobile en tête

Six sociétés au-delà des 5 milliards d’euros
Résultat net, en millions d’euros

de points, société

SANOFI

Chaque société
a cumulé de
1 à 38 points pour
chacun des 9 critères
objectifs

7.638

AXA
5.129

RENAULT

5.114

3

AGR

AI 20
RB 1
US

DA
N

CRÉ

DIT

ON
E

20

I

NC

VI

AIR

SOCIÉTÉ GÉNÉRALE

2.806

VINCI

2.747
2.453

UNIBAIL-RODAMCO

2.440

OL

EH

G
AR
AF

DANONE

AIR LIQUIDE

CI

193

M

ICS

Palma rès

2017

DES PUBLICATIONS

185

BOUYGUES

1.929

ORANGE

1.906

KERING

1.786

MICHELIN

1.693

SAINT-GOBAIN

SAFR

1.228

BOUYGUES

1.085

SOLVAY

1.061

NA

TIO

NA

L

RÉA

E
AL

FI

PUBLICIS GROUPE

862

ESSILOR INTERNATIONAL

833

CAPGEMINI

820

S GROU

161

PUBLIC
I

LEGRAND

NI

160

711

STMICROELECTRONICS

710

ATOS

601

ACCOR

441

VEOLIA ENVIRONNEMENT

402

RIC

Nous avons classé ici les
sociétés de la plus saine
financièrement (en l’occurrence,
huit disposent même d’une
trésorerie supérieure à leur dette
bancaire) à la plus endettée,
en termes de ratio dette
nette/Ebitda.

886

LEGRAND

4

GEM
I

17

CT

E
EL

CAP

8

IN

171

6,8

13,4

17

GE

171

AXA

168

N
ORA

HEL
MIC

TECHNIPFMC

La somme des profits nets,
environ à 92 milliards
d’euros pour les 38 sociétés
étudiées, est moindre qu’attendu,
à cause notamment des pertes
surprises de Carrefour et de
LafargeHolcim.

92
CARREFOUR

- 531

LAFARGEHOLCIM

- 1.455

2,9

PEUGEOT

RENAULT

x,x ×

Dette nette/Ebitda

9,1 ×

23,8

22,5

Dette nette 2017, en milliards d'euros

15,4
14

13,7

7,8

0,4

1,9

STMICROELECTRONICS

L’ORÉAL

0,3

0,3

ATOS

SAFRAN

5,2
0,2 ×

0,4 ×

0,7

0,7

0,5 ×

7,2
0,6 ×

0,7 ×

1,9

0,7 ×

1

0,7 ×

0,8 ×

1,9

0,9 ×

3

0,9 ×

1,7

3,7

4,3



1,1 ×

8,9

6

5,3

1,2 ×

1,4 ×

1,4 ×

1,8 ×

1,8 ×

2,3

2,2

1,9 ×

PU MIC
HE
BL
LIN
IC
IS
GR
OU
PE
SA
NO
FI
TO
T
BO AL
UY
GU
ES
CA
PG
EM
IN
I
LV
MH
VA
LE
O
KE
RI
ES
NG
SI
LO
R
IN
CA
T.
SC
R
RE
HN
FO
EI
DE
UR
R
AR EL
CE ECT
LO R
R IC
SA MIT
T
IN
T- AL
GO
BA
IN
SO
LV
A
VI Y
VE
N
LE DI
GR
AN
D
OR
AN
GE

2,4
CHNIPFMC

2,2 ×

2,4 ×

12,5
2,4 ×

14,3

13,3
2,6 ×





3,4 ×

1,9

VE VIN
OL CI
IA
LA
EN
FA
V.
RG
EH
O
AI LCIM
R
LIQ
UI
DE
AC
CO
R
EN
GI
E
UN
D
A
IB
NO
AI
LRO NE
DA
MC
O

158

ER

PE

ÉG

EID

ÉN

HN

ÉR

SC

CIÉ
T

VALEO

9

I

S EN SITUATION DE TRÉSORERIE NETTE
e nette 2017, en milliards d’euros

AIRBUS

L

17

NO

veaux d’endettement généralement
nables

ir, FactSet.

179

1.423

VIVENDI

AN

ND

1.566

ENGIE

181

VE

2.150

PEUGEOT

192
BNP PARIBAS

2.200

SCHNEIDER ELECTRIC

TRON

C
ROELE
STMIC

3.581
2.873

L

O

L’O

3.649

AIRBUS

IQU

ACC

SA

4.042

L’ORÉAL

193R

VI

4.790

CRÉDIT AGRICOLE

4
19 IDE

UR

6.209

LVMH

ICO

210

TOTAL

ARCELORMITTAL

1

FO

7.759

SAFRAN

96

RE

BNP PARIBAS

LE

214

ARCELORMITTAL

224

229

TOTAL

T

GEO

215

T
RENAUL

8.434

16 / ACTIONS

Investir, le Journal des Finances / N° 2305 / 10 mars 2018

La croissance bénéficiaire au rendez-vous

Marge opérationnelle 2017 (évolution de la marge)

STMICROELECTRONICS

60 %

CRÉDIT AGRICOLE

(X = 20 %, Y = 296 %)
KERING

BNP PARIBAS

ARCELORMITTAL

20 %

ACCOR

TOTAL

ORANGE

+ 25,4 %

SOCIÉTÉ GÉNÉRALE

Croissance du résultat
opérationnel

LVMH

LVMH

VIVENDI

DANONE

KERING

CRÉDIT AGRICOLE

SOLVAY

—27 %

+ 20 %

+3 %

+ 19,5 %

+4 %

+ 19 %

+25 %

+ 18,3 %

—1 %

L’ORÉAL

+ 18 %

+2 %

AIR LIQUIDE

+ 16,5 %

+3%

SAFRAN

+ 16,3 %

—10 %

ESSILOR INT.
TECHNIPFMC

—3 %
+5 %

+ 24,4 %

LEGRAND
RENAULT

—5 %

+ 26,7 %

ACCOR

PEUGEOT

+13 %

+ 30,6 %

SANOFI

30 %

BOUYGUES

+ 34,5 %

LEGRAND

VINCI

PUBLICIS GROUPE

AIR LIQUIDE
VALEO

ATOS

+ 15,1 %

—14 %

SCHNEIDER ELECTRIC

+ 14,8 %

+3%

MOYENNE*

AIRBUS
ENGIE

MICHELIN

+ 12,5 %

—3 %

ORANGE

+ 12,5 %

—24 %

STMICROELETRONICS

+ 11,9 %

+288 %

CAPGEMINI

+ 11,7 %

+11,7 %

VINCI

+ 11,4 %

+11,4 %

TECHNIPFMC

+ 10,4 %

+22 %

ATOS

+ 10,2 %

+8 %

SOLVAY

+ 9,6 %

+8 %

VIVENDI

+ 8,9 %

+13 %

SAINT-GOBAIN

AXA
SCHNEIDER ELECTRIC
VEOLIA ENV.
CAPGEMINI
L’ ORÉAL
UNIBAILRODAMCO

Les
dynamiques

ESSILOR INT.
MICHELIN

SANOFI

0%

— 10%

—0,3%

DANONE

10 %

Les
régulières

+ 15,5 %

— 5%

5%

10%

15%

20%

25%

PUBLICIS GROUPE

Croissance du
chifre d’afaires

BNP PARIBAS

SAFRAN

La croissance
économique mondiale s’est
traduite dans les ventes des
entreprises. Celles-ci, disposant de
structuresdecoûtsassainies depuis la
crise de 2008, ont vu, pour la plupart,
leur résultat opérationnel s’améliorer,
parfois dans des proportions
considérables, à l’image de
STMicroelectronics et de
Kering.

ENGIE

+ 8,2 %

—5 %

VALEO

+8%

—1%

ARCELORMITTAL

+ 7,9 %

+8 %

SAINT-GOBAIN

+ 7,4 %

+3%

TOTAL

+7%

+11 %

RENAULT

+ 6,6 %

+2 %

AIRBUS

+ 6,4 %

+7 %

PEUGEOT

+ 6,1 %

+2 %

AXA

+ 6,1 %

+7 %

VEOLIA ENV.

+ 5,8 %

+2 %

— 10%

Les
décevantes

CARREFOUR

— 20%

SOCIÉTÉ GÉNÉRALE

BOUYGUES

— 30%
Nous avons retiré LafargeHolcim, dont le résultat opérationnel était en perte.

CARREFOUR

* La moyenne est mesurée hors STMicroelectronics, dont la performance hors norme trouble le calcul.

- 1,3 %

Bon retour aux actionnaires

+ 4,3 %

+22 %

+ 2,5 %

—17 %

LAFARGEHOLCIM (NC)

* Nous avons retiré
Unibail-Rodamco,
pour lequel cet indicateur
n’est pas pertinent.

6%

A trois exceptions près,
les entreprises du Cac 40 ont
maintenu, voire augmenté leur
dividende par action au titre de 2017.
Notons que, dans le cas de
STMicroelectronics, il ne s’agit que d’une
estimation, le montant du versement n’ayant
pas encore été communiqué. De son côté,
Engie a déjà annoncé que sa distribution
augmenterait dès 2018. Une quinzaine
de sociétés procurent
un rendement supérieur à la
moyennede3,1%.

UNIBAILRODAMCO

TOTAL

Les
généreuses

AXA

ENGIE
5%

SOCIÉTÉ GÉNÉRALE
SANOFI

CRÉDIT AGRICOLE

BNP PARIBAS

ORANGE

VEOLIA ENVIRONNEMENT
BOUYGUES
4%

RENAULT

LAFARGEHOLCIM
PUBLICIS GROUPE
SCHNEIDER ELECTRIC

VINCI

MOYENNE DES RENDEMENTS

SOLVAY
3%

3
sociétés
à contrecourant
ArceloMittal n’apparaît
pas car il reprend cette
année le versement
d’un dividende
TechnipFMC: NC

CARREFOUR

SAINT-GOBAIN

DANONE

MICHELIN

Rendement

PEUGEOT

AIR LIQUIDE

ACCOR
VALEO

LEGRAND

VIVENDI

L’ORÉAL

LVMH

2%

SAFRAN

CAPGEMINI

STMICROELECTRONICS

KERING

AIRBUS

ATOS
ESSILOR INTERNATIONAL

Evolution du dividende

1%
— 40 % — 30 % — 20 % — 10 %

0%

10 %

20 %

30 % 40 %

ACTIONS / 17

Investir, le Journal des Finances / N° 2305 / 10 mars 2018

L’heure est à l’optimisme
A

près un bon cru 2017, l’avenir se présente
bien. Cette saison de publications a été
l’occasion pour les grands patrons d’afficher leur confiance, dans un contexte de reprise de
la croissance dans toutes les régions du monde.
Nous estimons que les trois quarts des groupes du
Cac 40 ont présenté des perspectives positives.
C’est bien plus qu’il y a un an ! Selon l’analyse
d’Investir, le pourcentage d’optimistes se limitait
alors à 60 %.

Cette tonalité favorable s’est traduite par quelques
relèvements d’objectifs financiers : BNP Paribas a
ainsi revu en hausse son ambition de rendement
des fonds propres d’ici à 2020, compte tenu de
l’évolution favorable de l’économie et des taux
d’intérêt. Il faut dire que les hypothèses de départ
de la banque étaient très prudentes. Notons aussi
que Pernod Ricard, qui publiait dernièrement ses
comptes semestriels, a relevé son objectif de
bénéfice opérationnel pour l’exercice en cours.

La confiance des entreprises se matérialisera
aussi rapidement pour les actionnaires : 30 sociétés du Cac 40 vont proposer, lors des prochaines
assemblées générales, le versement d’un dividende 2017 supérieur à celui de 2016. Pour 10
d’entre elles, la croissance de la distribution sera à
deux chiffres. ArcelorMittal, qui avait suspendu le
dividende le temps de se refaire une santé financière, va cette année reprendre un versement
symbolique. Total a aussi séduit le marché en

offrant de la visibilité sur ses futurs coupons, qui
vont progresser de 10 % au cours des trois prochaines années. Même Engie, qui a pourtant
réduit de 30 % son dividende pour 2017, a surpris
les investisseurs en annonçant un relèvement du
montant versé au titre de 2018.
En guise de synthèse, le tableau ci-dessous vous
présente les engagements de chaque société pour
2018 et au-delà, ainsi que notre sentiment sur leur
capacité à les tenir. -M. B.

Les perspectives des 40 sociétés du Cac
Croissance 2018
Chiffre
BNPA
d’affaires

Société (mnémo)

Commentaire

ACCOR (AC)

Sébastien Bazin ne donne pas de « guidances » chiffrées. Le patron d’Accor va poursuivre la transformation du groupe et nous croyons à
sa réussite.

8

+ 23 %

AIR LIQUIDE (AI)

Comme d’habitude, la société se limite à se dire confiante « dans sa capacité à réaliser une croissance du résultat net » (hors changes et
exceptionnel). Cela ne devrait pas poser de problème compte tenu d’une bonne conjoncture et de la baisse des impôts américains.

8

AIRBUS (AIR)

L’avionneur prévoit la livraison de 800 avions commerciaux et une hausse d’environ 20 % de son Ebit ajusté. Ces performances sont
conditionnées au règlement des difficultés sur les moteurs des A320 neo et à l’absence de nouvelles charges diverses.

ARCELORMITTAL (MT)

L’avis d’Investir

PER

Conseil â
Objectif

2017

2018

+ 7%

33

28

A â 54 €

+ 5,4 %

+ 9,9 %

21,7

19,8

A â 132 €

8

+ 4,1 %

+ 19,2 %

26,2

22

VP

Le sidérurgiste continue de considérer son environnement favorable, au point de reprendre la distribution, même symbolique, d’un
dividende. Mais il pointe aussi les surcapacités mondiales.

8

–8%

– 26,2 %

6,7

9,1

E

ATOS (ATO)

Le groupe table sur une croissance du chiffre d’affaires organique de 2 à 3 % et sur une marge opérationnelle comprise entre 10,5 et
11 %. Des prévisions inférieures de 25 points de base aux attentes des analystes pour la rentabilité.

8

+ 0,9 %

+ 19 %

19,5

16,5

A â 150 €

AXA (CS)

Les comptes 2017 ont permis à l’assureur de maintenir les objectifs de son plan Ambition 2020. L’an dernier, la croissance du résultat
opérationnel par action a même touché le haut de la fourchette annoncée (+ 3 à + 7 % en moyenne par an).

8

+ 2%

+ 3%

8,8

8,5

A â 32 €

BNP PARIBAS (BNP)

La trajectoire des taux d’intérêt et l’amélioration de la conjoncture européenne ont conduit la banque à revoir son objectif de
rendement des capitaux propres de 10 % à « supérieur à 10 % » à l’horizon 2020.

8

+ 2,4 %

+ 0,5 %

10

10

A â 80 €

BOUYGUES (EN)

Le groupe a annoncé tabler sur une amélioration de sa rentabilité en 2018, sans donner plus de précisions. Nous sommes optimistes sur
l’amélioration des comptes au cours des deux prochains exercices.

8

+ 1,3 %

+ 14,1 %

22,7

15,8

Aâ5€

CAPGEMINI (CAP)

Capgemini vise pour 2018 une accélération de sa croissance organique comprise entre 6 et 7 % et une amélioration de la profitabilité
avec une marge opérationnelle comprise entre 12 et 12,2 %.

8

+ 0,8 %

+ 0,4 %

16,9

16,9

A â 125 €

CARREFOUR (CA)

Alexandre Bompard, aux commandes depuis l’été 2017, veut relancer les ventes, notamment sur Internet et lance aussi d’autres
chantiers ambitieux. Le redressement sera lent.

8

+ 0,5 %

+ 9,3 %

17,50

16

A â 21 €

CRÉDIT AGRICOLE (ACA)

L’objectif de retour sur fonds propres tangibles (ROTE) à l’horizon 2019 (11 %) a été dépassé en 2017, atteignant 11,1 %. Une solidité
financière qui a permis d’accroître le dividende.

8

+ 6,6 %

+ 5,8 %

12,2

10

A â 18 €

DANONE (BN)

Le bénéfice par action est de nouveau attendu en augmentation « à deux chiffres » pour l’exercice en cours, à devises constantes. Le
rythme de dégonflement de la dette, née de l’acquisition de l’américain WhiteWave il y a près d’un an, sera aussi à surveiller.

8

+ 2,5 %

+ 6,7 %

20,4

19,1

A â 18 €

ENGIE (ENGI)

Le bénéfice net récurrent est visé entre 2,45 et 2,65 milliards pour 2018, soit une croissance de 8 % pour le nouveau périmètre, après
cessions en cours de l’exploration-production et du GNL amont. Le dividende est annoncé à 0,75 €, contre 0,70 € prévu initialement.

8

– 3,3 %

STABLE

12,5

12,5

A â 82 €

ESSILOR INTERNATIONAL (EI)

Le groupe est focalisé sur la réussite de sa fusion avec Luxottica qui devrait générer d’importantes synergies, chaque acteur pourra tirer
parti du savoir-faire et des positions géographiques de l’autre. La création d’un champion mondial de l’optique nous paraît prometteuse.

8

+ 5,7 %

+ 7%

28,9

27,2

A â 135 €

KERING (KER)

La maison mère de Gucci n’a pas pour habitude de donner des objectifs précis. L’exercice sera marqué par la sortie du périmètre de
l’équipementier sportif Puma, ce qui va diminuer les ventes mais remonter la marge opérationnelle du groupe, recentré sur le luxe.

8

– 20,9 %

+ 28,8 %

27,1

21

C â 420 €

L’ORÉAL (OR)

La direction ne donne plus de tendance précise de bénéfice par action, mais elle prévoit une croissance interne de l’activité supérieure
à celle du marché mondial de la beauté, qui serait en accélération cette année, avec une progression de 4 à 5 % selon le groupe.

8

+ 0,7 %

+ 8,9 %

27

25,9

C â 200 €

LAFARGEHOLCIM (LHN)

Le cimentier vise, dans le cadre de sa stratégie à 2022, « Building for Growth », une croissance annuelle de 3 à 5 % du chiffre d’affaires
(supérieure au marché des matériaux de construction) et d’au moins 5 % de l’excédent brut d’exploitation sous-jacent.

8

+ 3%

NS (pertes
en 2017)

21,8 (hors
dépréciations)

21,8

E

LEGRAND (LR)

La marge opérationnelle (MOP), déjà élevée, laisse peu de place à une forte amélioration. Pour 2018, le groupe table sur une hausse des
ventes de 1 à 4 % (en organique) et une MOP ajustée, avant acquisitions, comprise entre 20 et 20,5 % du chiffre d’affaires.

8

+ 6,9 %

+ 7,5 %

23,3

21,7

E

LVMH (MC)

Le groupe ne donne jamais de prévisions chiffrées. Lors de la réunion financière annuelle, le PDG de LVMH, Bernard Arnault, s’est
toutefois dit « confiant mais prudent » pour 2018. Le marché chinois devrait rester porteur.

8

+ 5,5 %

+ 9,2 %

24,3

22,2

N

MICHELIN (ML)

Depuis 2015, le pneumaticien donne des objectifs nettement moins précis. Une croissance des volumes en ligne avec le marché mondial
est attendue avec un résultat opérationnel courant supérieur à celui de 2017 hors effets de change.

8

+ 3,4 %

+ 5,1 %

13,4

12,7

E

ORANGE (ORA)

L’opérateur table sur une croissance de son résultat opérationnel courant et de son cash-flow opérationnel. L’amélioration de ses
performances devrait se poursuivre, tirée par le très haut débit, fixe et mobile, et malgré des investissements élevés.

8

+ 1%

+ 13,4 %

14,5

12,8

A â 18 €

PERNOD RICARD (RI) (1)

Le producteur de spiritueux a diffusé des comptes semestriels au 31 décembre. Au vu de ces six mois, il a relevé, début février, entre 4
et 6 % son objectif de croissance du bénéfice opérationnel, à taux de change constants, contre une fourchette initiale de 3 à 5 %.

8

+ 0,4 %

+ 2,5 %

23,3

21,5

A â 155 €

PEUGEOT (UG)

Les objectifs du plan Push to Pass présenté en 2016 à l’horizon 2018 et 2021 sont rappelés, ce qui n’apporte pas grand-chose pour 2018,
ces cibles ayant été dépassées dès 2017. Carlos Tavares devrait revoir début 2019 les ambitions à moyen terme.

8

+ 13,5 %

+ 14 %

9,1

7,9

E

PUBLICIS GROUPE (PUB)

Le groupe de communication et de conseil en numérisation vise une croissance organique supérieure à celle de 2017 (+ 0,8 %) et une
progression des marges. Il a remporté récemment un gros contrat pour la marque Mercedez-Benz face à WPP et Omnicom.

8

+ 1,1 %

+ 1,3 %

12,7

12,5

A â 75 €

RENAULT (RNO)

Après une année 2017 de très forte croissance, les objectifs affichés pour 2018 sont assez prudents : augmenter le chiffre d’affaires à
données constantes, maintenir la marge opérationnelle au-dessus de 6 % et générer un free cash flow de l’automobile positif.

8

+ 4,1 %

+ 1%

6,9

6,9

A â 112 €

SAFRAN (SAF)

Le coût de la transition entre les moteurs CFM56 et les Leap devrait baisser. Le motoriste table sur une croissance du chiffre d’affaires
de 2 à 4 % et de 7 à 10 % du résultat opérationnel (ajusté , après IFRS 15), hors Zodiac Aerospace.

8

+ 12,2 %

– 1%

20,4

20,6

A â 105 €

SAINT-GOBAIN (SGO)

Le groupe n’a pas donné de prévisions chiffrées pour 2018. Il a simplement déclaré s’attendre à une progression de son résultat
d’exploitation (hors périmètre et change). Nous sommes confiants dans la capacité de la société à atteindre cet objectif.

8

+ 5,4 %

+ 10,9 %

15,5

18

A â 55 €

SANOFI (SAN)

Le retour à la croissance du BPA qui pourrait être en partie masqué par les effets devise négatifs se matérialisera surtout au second
semestre avec l’intégration de Bioverativ, très rentable. Le rachat et l’annulation de la participation de L’Oréal seraient un booster.

8

+ 0,7 %

+ 1,8 %

11,7

11,4

A â 90 €

SCHNEIDER ELECTRIC (SU)

La société se montre confiante. Dans un environnement favorable, l’Ebita ajusté devrait progresser en 2018, dans la borne haute de la
fourchette 4 %-7 % fixée pour la période 2017-2019. La croissance organique de l’activité devrait être comprise entre 3 et 5 %.

8

+ 4%

+ 7%

16,6

15,5

A â 90 €

SOCIÉTÉ GÉNÉRALE (GLE)

La banque s’attend à une stabilité de l’activité de la banque de détail en France en 2018. A l’horizon 2020, la direction vise une
croissance annuelle moyenne de 3 % du PNB du groupe et des économies récurrentes de 1,1 milliard d’euros.

8

+ 5,2 %

+ 64 %

15,3

9,3

A â 58 €

SODEXO (SW)

Le groupe table sur 4 à 7 % de croissance organique par an à moyen terme, mais il n’est pas garanti que cet objectif soit atteint dès
l’exercice en cours. Ses résultats devraient en revanche profiter des réformes fiscales américaines (60 % des profits aux Etats-Unis).

8

+ 4,8 %

+ 17,1 %

20,9

17,8

A â 130 €

SOLVAY (SOLB)

Les prévisions pour 2018 ont été mitigées en raison de pressions attendues sur les marges et d’effets devises négatifs dans certaines
divisions. Les incertitudes liées au recrutement en cours du nouveau patron limitent la visibilité à court terme.

8

+ 4,8 %

– 1,1 %

13,3

13.5

V

STMICROELECTRONICS (STM)

Le fabricant de semi-conducteurs ne publie pas d’objectifs annuels mais seulement trimestriels. La direction du groupe franco-italien
s’était toutefois montrée optimiste quant à la poursuite du cycle haussier actuel. Le dollar joue néanmoins contre le groupe.

8

+ 2%

+ 17,7 %

24,8

21,1

A â 23 €

TECHNIPFMC (FTI)

La société, depuis qu’elle est devenue britannique et gérée depuis le Texas, ne communique plus. Difficile, donc, d’analyser ses
perspectives.

8

– 17 %

– 7%

20,4

22

E

TOTAL (FP)

Les objectifs de réduction de coûts et de production seront tenus, comme par le passé. Nous pensons que le retour à un dividende
100 % en cash est possible.

8

NS

+ 6%

12,7

12

A â 58 €

UNIBAIL-RODAMCO (UL)

Un résultat net récurrent par action compris entre 12,75 € et 12,90 € (autour de + 6,4 %) est annoncé pour 2018, sans compter
l’intégration de Westfield, dont l’acquisition est en cours.

8

+ 3%

+ 6,5 %

15,8

14,8

A â 250 €

VALEO (FR)

Les prévisions pour 2018 ont déçu les investisseurs. La croissance du chiffre d’affaires, à données comparables, ne devrait être que de
5 % à données comparables et la marge opérationnelle devrait être stable. Le PDG se montre, en revanche, très optimiste pour 2019.

8

+ 8%

+ 7,6 %

13,2

12,3

A â 73 €

VEOLIA ENVIRONNEMENT (VIE)

A taux de change constants, le chiffre d’affaires annuel est attendu en croissance « soutenue » et l’Ebitda doit augmenter plus qu’en
2017, soutenu notamment par des réductions de coûts estimées à 300 millions d’euros sur l’exercice.

8

+ 0,9 %

+ 6,4 %

17,9

16,8

A â 25 €

VINCI (DG)

Les tendances sont positives pour l’année. Le groupe table sur une croissance de son chiffre d’affaires (à structures comparables) dans
tous ses métiers, ce qui devrait se traduire par une nouvelle progression de ses résultats, opérationnel et net.

8

+ 3,5 %

+ 5,5 %

16,6

15,7

A â 110 €

VIVENDI (VIV)

L’objectif de bénéfice d’exploitation avant charges de restructuration de la filiale Groupe Canal+ est fixé à 450 millions d’euros
(+ 22,6 %). L’incertitude sur les participations en Italie (Telecom Italia et Mediaset) reste à lever.

8

+ 13 %

+ 1%

22

21,8

A â 28 €

(1) Exercices clos le 30 juin. A : acheter ; C : conserver ; E : rester à l’écart ; N : neutre ; V : vendre ; VP : vente partielle.

Investir, le Journal des Finances / N° 2305 / 10 mars 2018

18 / VALEURS MOYENNES
Le coup de cœur

Par Cécile Le Coz

L’

année 2017 s’est bien terminée pour le producteur
d’électricité, implanté
dans les territoires d’outre-mer,
malgré le report du démarrage de
la centrale de Galion 2 en Martinique. On l’attendait pour la fin de
l’exercice mais, pour des raisons
techniques, cette unité de
40 mégawatts « devrait être couplée
au réseau ce mois-ci et mise en service au deuxième trimestre 2018 », a
précisé Julien Gauthier, directeur
financier, rappelant que la campagne sucrière débute dès avril.
Cette centrale thermique, qui a
coûté 205 millions d’euros, brûlera de la bagasse, le résidu de la
canne à sucre, durant la récolte,
puis des granulés de bois le reste
de l’année, et non pas du charbon
comme les anciennes unités. Ces
dernières doivent d’ailleurs être
converties au bois.
Même sans la contribution de
Galion 2, Albioma a dégagé des
résultats 2017 meilleurs que
prévu. « Nos centrales thermiques

Albioma
La centrale de Galion 2
va brûler ses premières
cannes à sucre
ont connu une très bonne disponibilité malgré des arrêts par tranches
importants pour travaux », a commenté le directeur financier.
Pour la première fois, le chiffre
d’affaires a dépassé 400 millions
d’euros (à 403 millions), en progression de 10 % mais de 4 % si l’on
neutralise la répercussion dans
les tarifs de l’augmentation des
prix du combustible.
A 138,3 millions, l’Ebitda (excédent brut d’exploitation), en amélioration de 5 %, est ressorti dans le
Albioma
En €

21
2013

14

15

16

2018

haut de la fourchette prévue de
130 à 138 millions. Fort de produits
fiscaux non récurrents, le bénéfice
net s’est accru de 13 %, à 37,4 millions, au-dessus de l’objectif de 30
à 35 millions. Les actionnaires se
verront proposer un dividende de
0,60 € (+ 5,3 %) avec une option de
paiement à 50 % en actions.

LA DETTE À UN PIC
Cette disposition permet d’économiser du cash alors que la dette
(de 613 millions fin 2017, ou 4,4 fois
l’Ebitda) sera à son pic cette année et
en 2019, reflétant les investissements consentis par le groupe.
Ces investissements de développement ont atteint 147 millions
l’an dernier, « au-delà du rythme
habituel d’environ 100 millions », a
indiqué Julien Gauthier. Outre
Galion 2, une autre centrale, une
turbine à combustible (du bioéthanol), doit entrer en service au
deuxième trimestre à La Réunion.
Par ailleurs, le Brésil absorbe 40 %
des investissements pour deux

LA VALEUR À DÉCOUVRIR

Fermentalg Dans
l’attente du chiffre
d’affaires
ESPOIRS Près de quatre ans après l’introduction en Bourse
de Fermentalg au prix de 9 € par action, les analystes et les
investisseurs présents mercredi à la réunion financière n’attendaient qu’une chose : que Philippe Lavielle, troisième PDG de la
société de Libourne depuis 2014, leur donne un objectif de chiffre
d’affaires plus consistant que les 170.000 € réalisés l’an dernier
(assortis d’une perte nette de 7,3 millions). « On a mis les gaz, on
attend de décoller », a répondu le patron de la start-up spécialisée
dans l’extraction de molécules depuis des micro-algues, dont elle
détient plus de 2.000 souches.
Les mois passés ont confirmé le bilan de Fermentalg, qui a levé à
l’automne 12,6 millions d’euros lors d’une augmentation de capital
au prix de 2,50 € par action. La société japonaise Dic, spécialisée
dans les colorants, a apporté 4,7 millions d’euros en obligations
convertibles. L’entreprise dispose ainsi d’une trésorerie brute
de 21,7 millions d’euros pour fonctionner pendant trois ans, sur la
base de 7,3 millions d’euros de cash consommés en 2017.
Fermentalg s’est aussi concentrée sur trois gammes d’ingrédients, dont les huiles riches en oméga-3 pour les compléments
alimentaires et les laits infantiles. Début 2018, elle a obtenu les
agréments européen et américain pour la vente de ses produits et
a signé un accord de distribution avec le groupe néerlandais IMCD
pour son huile DHA 350. Un accord similaire est en négociation
avec un groupe américain pour les Etats-Unis et le Canada. Une
huile plus concentrée, la DHA 550, a elle aussi obtenu son agrément européen en janvier. Le deuxième axe de développement
vise à mettre sur le marché, d’ici à fin 2019, des protéines végétales pour l’alimentation. Enfin, Fermentalg développe, avec son
partenaire Dic, un colorant alimentaire bleu, alternative naturelle
au E303 chimique, dans une perspective à 2020. - C. L. C.

centrales thermiques, là aussi
couplées à des sucreries et déjà
remises aux standards du groupe
depuis leur acquisition, et pour
deux autres unités en cours de
modernisation.
Le prochain démarrage des deux
nouvelles centrales va entraîner
un bond des résultats cette année.
L’Ebitda est visé entre 158 et
166 millions d’euros (+ 17 %, en
milieu de fourchette) et le bénéfice net entre 37 et 42 millions,
contre un résultat récurrent de
32 millions en 2017.
NOTRE CONSEIL
ACHETER : le rebond
attendu des résultats cette
année est confirmé après une très
bonne année 2017. En outre, le
groupe se dit peu sensible à une
remontée des taux, sa dette étant
couverte ou à taux fixe à 91 %.
Objectif : 25 € (ABIO).
Prochain rendez-vous : le 25 avril,
chiffre d’affaires du premier
trimestre.

l

NOTRE CONSEIL
ACHETER À TITRE SPÉCULATIF : la société doit encore
faire la preuve de sa capacité à commercialiser et à
transformer sa technologie en chiffre d’affaires. Les agréments
et les accords de distribution obtenus vont dans le bon sens.
Objectif : 4,50 € (FALG).
Prochain rendez-vous : le 19 avril, information financière
du premier trimestre.

l

CRITÈRES D’INVESTISSEMENT
COMPORTEMENT DE L’ACTION

PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE

CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ

INTÉRÊT BOURSIER

COURS AU 8-3-18 :
21 €
VARIATION 52 SEMAINES :
27,74 %
2018 :
- 0,19 %
l LIQUIDITÉ
VOL. QUOT. MOYEN ECHANGÉ :
60.411
EXTRÊMES 52 S. :
21,60 € / 16,25 €

ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS :
ÉVOL. 2017 :
l BNPA
ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS :
ÉVOL. 2017 :

DETTE NETTE / FONDS PROPRES : 125 %
DERNIER ACTIF NET / ACTION :
12,08 €
l PART DU CAPITAL DÉTENUE PAR
ALTAMIR ET AFFILIÉS :
13,5 %
COFEPP :
6%

DIVIDENDE 2017 ESTIMÉ :
0,60 €
RDT 2016 : 2,7 %
RDT 2017 : 2,9 %
l VALORISATION ESTIMÉE
PER 2017 :
17,2 FOIS
PER 2018 :
16 FOIS

l PERFORMANCE DU TITRE

l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ

STABLE
10 %
-5%
12 %

l SOLIDITÉ DU BILAN

PEA-PME

PHARMACIE-SANTÉ

Bastide Le Confort Médical Marge
de manœuvre plus limitée

L

e spécialiste de l’assistance
médicale à domicile a
publié des résultats semestriels (exercice clos au 30 juin
2018) qui ont été marqués par
l’accélération de sa politique de
croissance externe, engagée
depuis deux ans. Le chiffre d’affaires
a progressé de 26 % et le résultat
opérationnel courant de 28 %,
permettant à la marge de légèrement s’améliorer (+ 0,1 point, à
7,7 %). Cette performance est un
peu inférieure aux prévisions des
analystes, en raison d’un rythme
de croissance interne ralenti, à 5 %
(contre 7 % l’année précédente).
Le groupe a subi une baisse tarifaire réglementée de 10 % en assistance respiratoire, ce qui l’a
pénalisé. Elle devrait être compensée au second semestre en raison
des changements de nomenclature. Par ailleurs, le segment des
maisons de retraite a déçu.
Pas moins de dix opérations ont
été réalisées au cours du semestre.
Elles permettront à Bastide de
s’adjoindre 75 millions de chiffre
d’affaires additionnel en année
pleine, soit une augmentation
d’un tiers de sa taille. A noter que
la plus grosse acquisition de l’histoire du groupe, jusqu’ici très
français – le rachat du britannique
Baywater (environ 27 millions de
revenus), deuxième opérateur de
prestations d’assistance respiratoire
derrière Air Liquide au RoyaumeUni –, ne sera consolidée qu’au
second semestre. Son impact sera
positif pour les marges.

l RENDEMENT ESTIMÉ

Au chapitre des bonnes nouvelles,
l’activité Franchises est devenue
rentable et un doublement du
nombre de magasins, à 120 points
de vente, est prévu à moyen terme.
Toutefois, le bénéfice net, quasi
stable, a pâti de la forte hausse des
frais financiers et des coûts (non
récurrents) de restructuration de
la dette. Cette dernière a atteint
un niveau qui limite les ambitions
du groupe. Elle s’élève à 150 millions, à comparer à des fonds
propres de 65 millions. Le ratio
relatif à l’Ebitda est proche du
seuil des covenants, à 3,5 fois.

ENDETTEMENT LOURD
Pour 2017-2018, la direction a
confirmé son objectif de franchir
les 300 millions d’euros de facturations (contre 218 millions au
30 juin 2017) en pro forma, soit
environ 290 millions en publié.
Reste que Bastide, qui cherche à
poursuivre son rôle de consolida-

teur d’un marché porteur et fragmenté et à reproduire son modèle
à l’international, va faire face à un
besoin de refinancement. « Un
appel (dilutif) au marché ne serait
envisageable que si une opération
structurante se présentait, nous
donnant l’occasion de racheter des
cibles transformantes parmi le
top 10 français du secteur », a précisé
le directeur général et premier
actionnaire, Vincent Bastide. -A. B.
NOTRE CONSEIL
VENTE PARTIELLE : nous
sommes redevenus acheteurs en juillet 2016 (à 20 €) de la
valeur, qui s’est envolée de 140 %
depuis cette date. Sur la base d’un
PER de 35 fois pour juin 2018, elle
nous paraît bien valoriser l’accélération de la croissance à court
terme. Mais la marge de
manœuvre est désormais plus
limitée. On pourra concrétiser une
partie de ses gains (BLC).

l

TEXTILE

Chargeurs Des résultats
haut de gamme

«L’

année 2017 a été un
excellent millésime
pour Chargeurs »,
affirme Michaël Fribourg,
président-directeur général du
spécialiste de la protection temporaire de surfaces et de l’entoilage. Pour preuve, le chiffre
d’affaires a progressé de 5,3 %
(+ 3,2 % à périmètre et à taux de
change constants) en un an, à
533 millions d’euros. Plus de 90 %
des ventes ont été réalisées à
l’international. D’ailleurs, le
groupe entend poursuivre son
développement à l’étranger. Il
s’est implanté dans quatre nouveaux pays (le Mexique, le Pérou,
la Colombie et l’Equateur) l’an
dernier et il compte encore élargir son marché à « d’autres pays
d’Amérique centrale et d’Asie du
Sud-Est en 2018 », indique
Michaël Fribourg.
Dans le même temps, le bénéfice
opérationnel courant et la

CRITÈRES D’INVESTISSEMENT
COMPORTEMENT DE L’ACTION
l PERFORMANCE DU TITRE

COURS AU 8-3-18 :
48,10 €
VARIATION 52 SEMAINES :
59,96 %
2018 :
- 14,46 %
l LIQUIDITÉ
VOL. QUOT. MOYEN ECHANGÉ :
9.744
EXTRÊMES 52 S. :
61,40 € / 25,80 €

ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS :
ÉVOL. 2017 :
l BNPA
ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS :
ÉVOL. 2017 :

Chargeurs
En €

25
20
15
10

25,56

5
0
2013

14

15

16

2018

CRITÈRES D’INVESTISSEMENT

PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE
l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ

marge brute d’autofinancement
– les « deux indicateurs clés de
l’activité du groupe », selon son
PDG – se sont améliorés de 14 %
et de 22 %, à respectivement 44,4
et 36,6 millions d’euros. Les analystes accordent leurs violons
sur ces résultats : ils sont bien
supérieurs à leurs attentes (environ 1 million d’euros pour le
résultat opérationnel courant).
Cette progression du bénéfice
s’explique surtout par la bonne
performance de la branche
Films de protection (52 % du

13 %
14 %
19 %
- 26 %

PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE

COMPORTEMENT DE L’ACTION

l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ

l PERFORMANCE DU TITRE

COURS AU 8-3-18 :
25,56 €
VARIATION 52 SEMAINES :
29,42 %
2018 :
0,99 %
l LIQUIDITÉ
VOL. QUOT. MOYEN ECHANGÉ :
55.562
EXTRÊMES 52 S. :
28,64 € / 18,20 €

ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS :
ÉVOL. 2017 :

l BNPA

ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS :
ÉVOL. 2017 :

3%
5%
69 %
1%

CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ

INTÉRÊT BOURSIER

CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ

INTÉRÊT BOURSIER

DETTE NETTE / FONDS PROPRES :
98 %
DERNIER ACTIF NET / ACTION :
8,08 €
l PART DU CAPITAL DÉTENUE PAR
HOLDING FAMILLE BASTIDE :
56 %

DIVIDENDE 2017 ESTIMÉ :
0,26 €
RDT 2016 : 0,5 %
RDT 2017 : 0,5 %
l VALORISATION ESTIMÉE
PER 2017 :
65 FOIS
PER 2018 :
35,4 FOIS

DETTE NETTE / FONDS PROPRES :
-1%
DERNIER ACTIF NET / ACTION :
9,68 €
l PART DU CAPITAL DÉTENUE PAR

DIVIDENDE 2017 ESTIMÉ :
0,60 €
RDT 2016 : 2,2 %
RDT 2017 : 2,3 %
l VALORISATION ESTIMÉE
PER 2017 :
23,3 FOIS
PER 2018 :
17,3 FOIS

l SOLIDITÉ DU BILAN

l RENDEMENT ESTIMÉ

PEA-PME

l SOLIDITÉ DU BILAN

LE PRÉSIDENT (HOLDING COLOMBUS ) : 27,8 %

AUTRE ACTIONNAIRE
SYCOMORE AM :

7,5 %

l RENDEMENT ESTIMÉ

PEA-PME

chiffre d’affaires). Son résultat
opérationnel courant s’est
apprécié de 22,5 % l’an dernier,
sous l’effet d’une forte politique
d’innovation et du développement de nouveaux produits.
Seul bémol, cette ligne de résultat s’est établie en baisse de
10,3 % pour l’activité Laine peignée haut de gamme (17,8 % du
chiffre d’affaires), traditionnellement plus volatile. En cause,
« la stratégie de sélectivité commerciale afin de réorienter les
activités vers des volumes plus
rentables » et « la poursuite de la
focalisation sur des produits haut
de gamme », explique le groupe
dans la présentation de ses
résultats annuels.
Traditionnellement prudente, la
direction ne communique pas
d’objectifs chiffrés pour 2018,
mais elle dit s’attendre à une
hausse de ses ventes et à une
amélioration de sa marge opérationnelle. D’ici cinq ans, Chargeurs vise toujours 1 milliard
d’euros de chiffre d’affaires.
-S. AS.
NOTRE CONSEIL
ACHETER : tout est en
ordre de marche pour que
Chargeurs continue à dégager une
croissance rentable. Avec un PER
de près de 17 fois les bénéfices
estimés pour 2018, le titre reste
abordable.
Objectif : 31 € (CRI).
Prochain rendez-vous : le 16 avril,
chiffre d’affaires trimestriel.

l

Investir, le Journal des Finances / N° 2305 / 10 mars 2018

VALEURS MOYENNES / 19

SERVICES AUX ENTREPRISES

ASSURANCE

Séché Environnement Une série
d’acquisitions prometteuses

April Nouvelles opportunités sur le
marché de l’assurance emprunteur

L

e redressement des résultats promis pour 2017 s’est
confirmé pour le numéro
trois français du traitement des
déchets, avec une contribution
non négligeable des récentes
acquisitions dans l’ouest de la
France, au Pérou, au Chili et en
Espagne. Elles ont apporté
44,4 millions d’euros supplémentaires de chiffre d’affaires.
Les facturations du groupe « ont
dépassé pour la première fois les
500 millions », a souligné le PDG,
Joël Séché. Elles se sont élevées à
534,5 millions, dont 511,9 millions
d’euros de chiffre d’affaires dit
« contributif », hors investissements réalisés et indemnités perçues sur des actifs concédés, tel
l’incinérateur de Strasbourg.
La croissance a dépassé 11 % et
atteint 1,6 % hors acquisitions.
Celles-ci ont aussi participé à la
hausse de 15,6 % du bénéfice opérationnel courant. La marge est
remontée à 7,8 % par rapport au
chiffre d’affaires contributif, « un
niveau plus normatif », selon le
directeur financier Baptiste
Janiaud.
« L’exercice 2016 avait été pénalisé
par des éléments exceptionnels, surtout de nature fiscale », a rappelé
Joël Séché. Ce qui n’a pas été le cas
en 2017 : le bénéfice net est passé
en un an de 3,9 à 15,4 millions.

La croissance externe a alourdi la
dette nette, à près de 326 millions
d’euros, mais, par rapport à son
pic, elle a été ramenée à 3,3 fois
l’Ebitda fin 2017, avec six mois
d’avance, et devrait se situer à 3 fois
fin 2018. « Nous allons nous focaliser sur la génération de trésorerie et

sur la rentabilité de nos investissements », a assuré Baptiste Janiaud.
Pour 2018, la direction anticipe
« une légère croissance de l’activité à
périmètre comparable », mais une
progression de 10 % en Espagne et
en Amérique latine, ainsi qu’un
Ebitda « supérieur à 100 millions »,
contre 98 millions en 2017. -C. L. C.

Séché Environnement
En €

31,10

35
30
25
20
15
2013

14

15

16

2018

NOTRE CONSEIL
ACHETER : les prévisions
sont prudentes, d’autant
que l’année a bien commencé dans
les déchets dangereux. L’accent
mis sur la génération de trésorerie
a rassuré. Le rendement est de 3 %.
Objectif : 38 € (SEV).
Prochain rendez-vous : le 24 avril,
chiffre d’affaires du premier
trimestre.

l

CRITÈRES D’INVESTISSEMENT
COMPORTEMENT DE L’ACTION

PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE

COURS AU 8-3-18 :
31,10 €
VARIATION 52 SEMAINES :
8,97 %
2018 :
3,94 %
l LIQUIDITÉ
VOL. QUOT. MOYEN ECHANGÉ :
9.674
EXTRÊMES 52 S. :
36,45 € / 26,01 €

ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS :
ÉVOL. 2017 :
l BNPA
ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS :
ÉVOL. 2017 :

CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ

INTÉRÊT BOURSIER

DETTE NETTE / FONDS PROPRES : 131 %
DERNIER ACTIF NET / ACTION :
30,49 €
l PART DU CAPITAL DÉTENUE PAR
FAMILLE J.SÉCHÉ :
50 %

DIVIDENDE 2017 ESTIMÉ :
0,95 €
RDT 2016 : 3,1 %
RDT 2017 : 3,1 %
l VALORISATION ESTIMÉE
PER 2017 :
15,9 FOIS
PER 2018 :
13,6 FOIS

l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ

l PERFORMANCE DU TITRE

l SOLIDITÉ DU BILAN

1%
12 %
- 21 %
290 %

l RENDEMENT ESTIMÉ

L’

action April a gagné
4,9 %, jeudi, après la présentation des comptes 2017. Il faut dire que le
courtier en assurances a dépassé
ses objectifs, pourtant relevés il y
a peu. La direction, qui tablait
prudemment sur une stabilité du
résultat opérationnel courant
(ROC) en 2017, avait indiqué fin
octobre miser, en fin de compte,
sur une croissance de 1 à 4 %. Le
groupe a en fait généré un ROC
de plus de 69 millions d’euros,
soit une progression de 6,2 %.

RÉDUCTION DES FOYERS
DE PERTES
Cette performance a été soutenue par les dernières acquisitions, la croissance du chiffre
d’affaires et la réduction des
foyers de pertes. « A l’international, nous avons réalisé un gros travail de restructuration de nos
activités, indique le directeur
général Emmanuel Morandini.
Des structures qui n’étaient pas à
l’équilibre sont aujourd’hui contributrices. » Le groupe a poursuivi
le développement des portefeuilles Santé et Prévoyance individuelle pour les seniors et les
travailleurs non salariés.
Dans l’assurance de prêts, April
compte tirer parti de l’amendement Bourquin, qui permet aux

emprunteurs de résilier chaque
année leur contrat. Leader du
marché du courtage français sur
les contrats individuels, le
groupe, historiquement présent
sur des segments de niche, a
décidé d’élargir son champ
d’action et s’apprête à lancer de
nouvelles offres. « Nous nous
sommes préparés pour aider nos
amis assureurs ou banquiers. Nous
ne faisons pas que de la gestion,
nous savons fabriquer des produits,
insiste Emmanuel Morandini.
Nous pouvons les mettre à disposition en marque blanche. Il va falloir
être assez agressif sur ce marché.
Cela ouvre pas mal de perspectives
et on est plutôt ravis. » Au sein de la
branche Dommages, on notera,
notamment, le dynamisme des

affaires nouvelles pour les deuxroues (+ 15 %), la marine (+ 8 %) et
dans l’assurance voyage.
Pour 2018, le courtier vise une
nouvelle croissance du ROC, de 6
à 10 %. Tout en étant très sélectif
afin de ne pas surpayer, il a
l’intention de réaliser de nouvelles acquisitions au Canada, en
Amérique latine ou en Asie. Son
bilan très peu endetté (6 % des
fonds propres) lui permet d’avoir
des ambitions.-M. B.
NOTRE CONSEIL
ACHETER : la reprise en
main se traduit dans les
comptes. Objectif : 18 € (APR).
Prochain rendez-vous : le 24 avril,
chiffre d’affaires du premier
trimestre.

l

CRITÈRES D’INVESTISSEMENT
COMPORTEMENT DE L’ACTION
l PERFORMANCE DU TITRE

COURS AU 8-3-18 :
15,10 €
VARIATION 52 SEMAINES :
21,77 %
2018 :
2,72 %
l LIQUIDITÉ
VOL. QUOT. MOYEN ECHANGÉ :
3.816
EXTRÊMES 52 S. :
16,40 € / 10,77 €

CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ
l SOLIDITÉ DU BILAN

DETTE NETTE / FONDS PROPRES :
NS
DERNIER ACTIF NET / ACTION :
15,02 €
l PART DU CAPITAL DÉTENUE PAR
EVOLEM (STRUCTURE DU PRÉSIDENT
D’APRIL) :
65,1 %

PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE

l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ
ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS :
ÉVOL. 2017 :
l BNPA
ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS :
ÉVOL. 2017 :

3%
8%
- 27 %
97 %

INTÉRÊT BOURSIER

l RENDEMENT ESTIMÉ
DIVIDENDE 2017 ESTIMÉ :
0,27 €
RDT 2016 : 1,7 %
RDT 2017 : 1,8 %
l VALORISATION ESTIMÉE
PER 2017 :
15,6 FOIS
PER 2018 :
13,7 FOIS

IMMOBILIER

Altarea Une foncière très active
dans la promotion immobilière

L

e résultat net récurrent du
groupe immobilier a
bondi d’un tiers en 2017, à
256 millions d’euros. Par rapport
à l’actif net réévalué (ANR hors
droits de mutation) de 2,7 milliards (+ 16,8 %), la rentabilité
s’est élevée à 9,5 %, contre 8,3 %
en 2016. Il s’agit d’un niveau bien
supérieur à celui d’autres foncières de commerces comme Unibail (6 %) et Klépierre (6,5 %).
Cette différence s’explique par
une stratégie de maîtrise de tous
les métiers (promotion, investissement) et classes d’actifs (commerces, bureaux, logements),
qui permet d’intervenir pour les
projets mixtes des collectivités
locales. Ainsi, après avoir livré le
nouveau centre-ville de Massy
en octobre 2017 après deux ans
et demi de travaux (300 millions
d’euros de chiffre d’affaires
entre 2016 et 2017), Altarea
s’attelle au cœur de ville d’Issyles-Moulineaux.
En matière de bureaux, Altarea
intervient surtout comme promoteur mais prend parfois des
participations. Ainsi, le groupe
gardera 17 % de l’immeuble
Kosmo à Neuilly-sur-Seine, dont
Parfums Christian Dior fera son
siège social fin 2018. Autre

exemple : l’immeuble Bridge
d’Issy-les-Moulineaux, futur
siège d’Orange, sera détenu à
25 % après sa livraison mi-2020.
Selon Alain Taravella, président,
fondateur et principal actionnaire (45 % du capital), « l’activité
bureaux recèle beaucoup de marge
en carnet. Elle va commencer à
être extériorisée cette année ».

CENTRES COMMERCIAUX
De fait, en 2017, le résultat net
récurrent du pôle Bureaux était
limité (35,4 millions) par rapport
à celui de la branche Commerces
(122,4 millions). Cette dernière, à
l’inverse des bureaux, inclut peu
de promotion et a surtout une
activité de foncière. Une extension est ainsi en cours au centre
commercial Cap3000 de Nice, le
Altarea
En €

205

2013

14

15

16

2018

CRITÈRES D’INVESTISSEMENT
COMPORTEMENT DE L’ACTION

PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE

COURS AU 8-3-18 :
205 €
VARIATION 52 SEMAINES :
14,97 %
2018 :
- 1,49 %
l LIQUIDITÉ
VOL. QUOT. MOYEN ECHANGÉ :
5.257
EXTRÊMES 52 S. :
216,50 € / 176,05 €

ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS :
ÉVOL. 2017 :
l BNPA
ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS :
ÉVOL. 2017 :

CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ

INTÉRÊT BOURSIER

DETTE NETTE / FONDS PROPRES :
NS
DERNIER ACTIF NET / ACTION : 168,30 €
l PART DU CAPITAL DÉTENUE PAR
LA FAMILLE : 45,2 %
AUTRE ACTIONNAIRE
CRÉDIT AGRICOLE ASSURANCES : 24,7 %

DIVIDENDE 2017 ESTIMÉ :
12,50 €
RDT 2016 : 5,6 %
RDT 2017 : 6,1 %
l VALORISATION ESTIMÉE
PER 2017 :
12,8 FOIS
PER 2018 :
12,2 FOIS

l PERFORMANCE DU TITRE

l SOLIDITÉ DU BILAN

l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ

l RENDEMENT ESTIMÉ

1%
23 %
2%
4%

seul en France avec accès à la
plage ! Altarea va, par ailleurs,
construire un complexe à Ferney-Voltaire près de Genève, qui
bénéficiera d’une clientèle
suisse. Enfin, plusieurs projets
concernent des gares parisiennes, comme Montparnasse
(ouverture progressive de
90 boutiques et 30 restaurants).
Quant au pôle Promotion de
logements (Cogedim et Pitch), il
a obtenu en 2017 un résultat net
récurrent de 97,4 millions
(+ 65 %). Sa part de marché est de
8,6 %, avec un objectif de plus de
10 % en 2020. Le positionnement
est plutôt haut de gamme, avec
des prix de 20 à 25 % plus élevés
que ceux de la concurrence.
Cette stratégie ambitieuse
d’Altarea est conduite sans
endettement excessif. La dette
nette (un peu plus de 2,5 milliards) représente 36,1 % du
patrimoine (7 milliards, droits
inclus). Ce ratio est de 49,4 % en
retirant l’activité Promotion de
logements (Cogedim), évaluée à
1,6 milliard d’euros et dotée
d’une trésorerie. C’est plus que
chez Unibail (33 %) et Klépierre
(36,8 %). Le coût de la dette est
faible (1,75 % hors lignes de crédit non tirées) et Altarea pense
rester sous les 2,5 % ces prochaines années. -J.-L. C.
NOTRE CONSEIL
ACHETER : la prime de
20 % sur l’ANR (+ 9,4 %,
à 168,30 € en 2017) se justifie par
l’activité Promotion, qui dope
les résultats de la foncière. Un
dividende de 12,50 € (+ 8,7 %)
sera proposé à l’assemblée
générale du 15 mai, soit un
rendement de 6,2 %.
Objectif : 250 € (ALTA).
Prochain rendez-vous :
le 14 mai, revenus trimestriels.

l

DES CONSEILLERS
POUR VOTRE PATRIMOINE
OU VOTRE ENTREPRISE

Votre confance
est notre
raison d’être

qui travaillent selon vos besoins, dans le
respect de vos objectifs et de vos contraintes.

DES CONSEILLERS INDÉPENDANTS
qui peuvent vous aider à réféchir
à une stratégie, répondre à vos questions ou
rechercher pour vous : capitaux, solutions
d‘épargne et d’investissement dont
ils ne sont pas les promoteurs.

DES CONSEILLERS IDENTIFIÉS,
FORMÉS, CONTRÔLÉS
pour travailler en confance.

L’ANACOFI c’est :
• La première association de représentation des Conseils en Gestion de Patrimoine Indépendants et des Conseils en Finance d’Entreprise
• Le syndicat de branche de la finance indépendante et du conseil patrimonial de la CGPME
• Le principal co-régulateur des Conseils en Investissements Financiers
• La première association de représentation des Intermédiaires en Opérations de Banques (par le nombre d’entreprises et d’hommes)
• La première association de représentation des Courtiers en assurance-vie (1ère association par le nombre d’entreprises)
• La première instance de représentation française de ce que l’on appelle en Europe les “ Independant Financial Advisors ”
• Une structure confédérale nationale qui s’ajoute à nos membres directs constituée de 5 syndicats spécialisés

Visitez notre site

Avec sa Confédération, l’ANACOFI représente un poids économique
qui avoisine les 5 000 entreprises, pèse entre 40 et 45 000 emplois
et est l’une des deux principales fédérations d’IFA d’Europe.

www.anacof.asso.fr

et retrouvez
un professionnel
proche de chez vous
ou par spécialité

92 rue d’Amsterdam - 75009 Paris
Tél. : 01 53 25 50 80
anacofi@anacofi.asso.fr

Investir, le Journal des Finances / N° 2305 / 10 mars 2018

20 / VALEURS MOYENNES
TOURISME-TRANSPORT

AÉRONAUTIQUE-DÉFENSE

Catana Group Savoir dire merci
et prendre le large en douceur

Latécoère un bilan solide, un plan
de transformation en cours

P

rendre ses bénéfices est un
des actes les plus difficiles
à effectuer pour un boursier. C’est ce que nous avons décidé
de conseiller à propos de Catana
Group. Son parcours boursier est
remarquable et reflète très bien le
redressement spectaculaire des
comptes du groupe. Nous sommes
montés à bord en janvier 2017
lorsque l’action valait 0,67 €. Nous
avions réservé l’achat aux plus
audacieux car, à l’époque, la sortie
du rouge était imminente (la
société avait encore perdu 3,3 millions à la fin de l’exercice 2015-2016
clos le 31 août) et Catana était
encore fragile. Depuis, le recentrage sur les catamarans effectué
en 2012 et le lancement, deux ans

plus tard, de la marque Bali ont
forgé le succès de Catana et l’ont
remis sur le chemin de la croissance et de la rentabilité. L’exercice 2016-2017 a fait ressortir un
bénéfice net de 1,7 million, pour
des ventes en progression de 27 %,
à 43 millions. Naturellement, la
situation financière s’est améliorée, avec un reflux de l’endettement, qui, fin août 2017,
représentait seulement 15 % des
fonds propres.

DES CAPACITÉS DE
PRODUCTION EN HAUSSE
Depuis, l’horizon est resté
dégagé, grâce à un marché de la
plaisance en plein essor. Ainsi,
l’exercice 2017-2018 se présente

CRITÈRES D’INVESTISSEMENT
COMPORTEMENT DE L’ACTION

PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE

COURS AU 8-3-18 :
3,56 €
VARIATION 52 SEMAINES :
270,31 %
2018 :
11,79 %
l LIQUIDITÉ
VOL. QUOT. MOYEN ECHANGÉ :
330.617
EXTRÊMES 52 S. :
3,79 € / 0,81 €

ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS :
ÉVOL. 2017 :
l BNPA
ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS :
ÉVOL. 2017 :

CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ

INTÉRÊT BOURSIER

DETTE NETTE / FONDS PROPRES :
38 %
DERNIER ACTIF NET / ACTION :
0,45 €
l PART DU CAPITAL DÉTENUE PAR
FAMILLE PONCIN :
35 %

DIVIDENDE 2017 ESTIMÉ :
0
RDT 2016 : NUL
RDT 2017 : NUL
l VALORISATION ESTIMÉE
PER 2017 :
55,3 FOIS
PER 2018 :
48,3 FOIS

l PERFORMANCE DU TITRE

l SOLIDITÉ DU BILAN

l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ

2%
27 %
NS
NS

bien et le carnet de commandes
se remplit à vitesse grand V. Le
groupe a déclaré, lors de sa dernière assemblée générale, que les
ventes de bateaux neufs étaient
en hausse de 37 %.
La question qui se pose
aujourd’hui est de savoir si la
société va pouvoir fabriquer ses
navires sans trop allonger les
délais de livraison. C’est un problème qui est partagé par toute
la profession. Bénéteau ou
Fountaine Pajot ont engagé de
gros investissements pour augmenter leurs capacités de production. Catana devra faire de
même, estime un gérant de la
place, qui a vendu sa position
pour cette raison.
En Bourse, l’action a subi un trou
d’air début février à 2,90 €, peu
après la publication du chiffre
d’affaires du premier trimestre
(+ 22 %, à 12,47 millions). Elle vient
de remonter à 3,43 €, une bonne
occasion pour s’alléger. - S. A.
NOTRE CONSEIL
PRISE PARTIELLE DE
BÉNÉFICES : c’est un conseil
de bonne gestion qui ne remet pas
en question la qualité de la société
(CATG).
Prochain rendez-vous : le 16 avril,
ventes du deuxième trimestre.

l

l RENDEMENT ESTIMÉ

L

a transformation se poursuit chez Latécoère. Le
résultat opérationnel
ajusté du sous-traitant a ainsi
progressé de 6,7 %, traduisant
une marge opérationnelle courante de 7,8 %, avec un chiffre
d’affaires remarquablement stable,
contrairement aux attentes. Le
redressement du groupe a été
confirmé grâce à un bilan plus
que solide : la trésorerie nette
s’élevait à 19,8 millions d’euros !
Le sous-traitant aéronautique a
poursuivi sa réorganisation sur
le plan industriel, ce qui s’est traduit
par d’importants transferts
d’activités vers les pays dits à
« meilleurs coûts ». Or des éléments non récurrents
– l’absence d’une plus-value de
40,6 millions d’euros enregistrée
en 2016 grâce à la cession de
Latécoère Services et les effets
de la baisse du dollar – ont pesé
sur les comptes, ramenant le
résultat opérationnel à 41,1 millions et le bénéfice net ajusté à
seulement 3 millions d’euros, soit
10 fois moins qu’il y a un an.
D’ailleurs, bien que 2017 ait été
véritablement une année « de
reconquête commerciale » pour
Latécoère, selon sa directrice
générale, Yannick Assouad, le
groupe n’est encore que dans la

première phase de son plan
Transformation 2020 – celle de
réduction des coûts –, ce qui
devrait lui permettre d’être prêt
quand de nouveaux programmes se présenteront chez les
avionneurs. Et la mise en place

de la transformation industrielle, qui s’est fait sentir en
2017, devrait encore peser cette
année. Il faudra, en fait, attendre 2020 pour que les baisses de
coûts, actuellement organisées,
aient produit leurs effets. -D. T.

Latécoère

NOTRE CONSEIL
VENTE PARTIELLE : nous
avions conseillé une vente
partielle du titre mi-février,
tablant sur un accueil plus mitigé
des perspectives à court terme
du groupe et l’effet recovery
s’estompant. Nous réitérons notre
conseil (LAT).
Prochain rendez-vous : le
24 avril, publication du chiffre
d’affaires du premier trimestre.

En €

l

8
7

4,48

6
5
4
3
2013

14

15

16

2018

CRITÈRES D’INVESTISSEMENT
COMPORTEMENT DE L’ACTION
l PERFORMANCE DU TITRE

COURS AU 8-3-18 :
4,48 €
VARIATION 52 SEMAINES :
9%
2018 :
- 21,54 %
l LIQUIDITÉ
VOL. QUOT. MOYEN ECHANGÉ :
365.871
EXTRÊMES 52 S. :
6 € / 3,54 €

CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ
l SOLIDITÉ DU BILAN

DETTE NETTE / FONDS PROPRES :
0%
DERNIER ACTIF NET / ACTION :
4,24 €
l PART DU CAPITAL DÉTENUE PAR
APPOLO GM :
15 %
MONARCH MF :
11,5 %

PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE

l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ
ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS :
ÉVOL. 2017 :
l BNPA
ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS :
ÉVOL. 2017 :

2%
STABLE
NS
- 54 %

INTÉRÊT BOURSIER

l RENDEMENT ESTIMÉ
DIVIDENDE 2017 ESTIMÉ :
0
RDT 2016 : NUL
RDT 2017 : NUL
l VALORISATION ESTIMÉE
PER 2017 :
NS
PER 2018 :
24,9 FOIS

SERVICES INFORMATIQUES

SERVICES INFORMATIQUES

Prodware Moins de croissance
mais plus de rentabilité

Sword Group Une croissance
organique attendue à 12 % en 2018

L

e spécialiste des logiciels de
gestion a réalisé une bonne
année 2017. Certes, le chiffre d’affaires a reculé de 4,6 %, à
167,7 millions d’euros, et de 3,6 % à
périmètre comparable, mais cela
est dû en grande partie à l’accélération des ventes par abonnement (SaaS) qui remplacent la
facturation immédiate des licences, avec en contrepartie une
récurrence de l’activité. D’autre
part, un certain nombre de projets significatifs ont été reportés
au premier semestre 2018.
Surtout, la marge opérationnelle
a été portée de 8,4 à 9,2 % grâce à
la montée en puissance des activités de conseil et à une optimisa-

tion des charges (réduction des
frais de fonctionnement et augmentation de la productivité).
Enfin, le résultat net a progressé
de 9,7 %, à 130,4 millions d’euros.
Pour ne rien gâcher, le taux
Prodware
En €

12
10
8
6
4

11,90
2013

14

15

16

2018

CRITÈRES D’INVESTISSEMENT
COMPORTEMENT DE L’ACTION

PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE

COURS AU 8-3-18 :
11,90 €
VARIATION 52 SEMAINES :
61,68 %
2018 :
8,38 %
l LIQUIDITÉ
VOL. QUOT. MOYEN ECHANGÉ :
26.243
EXTRÊMES 52 S. :
13,54 € / 6,88 €

ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS :
ÉVOL. 2017 :
l BNPA
ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS :
ÉVOL. 2017 :

CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ

INTÉRÊT BOURSIER

DETTE NETTE / FONDS PROPRES :
45 %
DERNIER ACTIF NET / ACTION :
15,37 €
l PART DU CAPITAL DÉTENUE PAR
FAMILLE BOUAZIZ (PRÉSIDENT) : 19,6 %
AUTRES ACTIONNAIRES
FAMILLE CONRARD :
11,72 %
FAMILLE RICHARD :
4,93 %

DIVIDENDE 2017 ESTIMÉ :
0,60 €
RDT 2016 : 2,5 %
RDT 2017 : 5,0 %
l VALORISATION ESTIMÉE
PER 2017 :
7,9 FOIS
PER 2018 :
7,7 FOIS

l PERFORMANCE DU TITRE

l SOLIDITÉ DU BILAN

l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ

STABLE
-5%
7%
23 %

l RENDEMENT ESTIMÉ

PEA-PME

d’endettement à été réduit grâce
à une amélioration du cash-flow
opérationnel.
« La génération de trésorerie, qui
constitue une des satisfactions de
cet exercice, profite de la réduction
de 7 millions d’euros du besoin en
fonds de roulement. La transition
du modèle SaaS devrait, selon le
management, soutenir encore cette
tendance à l’avenir », indique le
bureau d’analyse de Gilbert
Dupont.
Pour les mois à venir, le groupe
compte en grande partie sur le
développement des offres à forte
valeur ajoutée pour poursuivre
« l’optimisation de la rentabilité ».
-C. M.
NOTRE CONSEIL
ACHETER : l’amélioration de
la rentabilité devrait se
poursuivre et les revenus se lisser
au cours des prochaines années. A
7 fois à peine ses résultats 2019, le
titre a une décote considérable par
rapport à ses concurrents. Certes
moins rentable pour le moment,
le groupe devrait au moins
partiellement combler cet écart.
Objectif : 16 € (ALPRO).
Prochain rendez-vous : le 15 mai
(après Bourse), chiffre d’affaires
du premier trimestre.

l

E

ncore un exercice de
bonne facture pour
Sword Group. Spécialiste
d’une large gamme de métiers,
allant des systèmes d’information géographique aux logiciels
de propriété intellectuelle, la
société a enregistré une croissance de 8,3 %, à 173,5 millions
d’euros, en 2017. La marge opérationnelle courante est ressortie à 16 %, contre 15,5 % lors de
l’exercice précédent, notamment grâce à la remontée des
marges dans les services. Ce
sont ces derniers qui ont le plus
tiré la croissance, en hausse de
15,5 %, tandis que les logiciels
ont progressé de 6,9 %, grâce à
la transition vers un modèle
SaaS (abonnements plutôt que
ventes de licences).
Présent dans 20 pays, le groupe
a réalisé fin 2017 deux acquisitions dans les services au
Royaume-Uni dont le chiffre
d’affaires total s’élève à 6,8 millions d’euros et qui contribuent
à hauteur de 0,4 million d’euros
au résultat opérationnel
courant.
Cette politique de croissance
externe s’est poursuivie cette
année avec l’acquisition en
Suisse romande, en février, de la

société de services IDO, qui
devrait apporter 2,8 millions
d’euros au chiffre d’affaires du
groupe cette année.
Pour ce qui est des perspectives,
le groupe s’attend à une crois-

En €

35
30
25
20

37,05
15
10
14

NOTRE CONSEIL
ACHETER : le titre se paie
17 fois ses bénéfices
attendus pour 2019, ce qui est en
ligne avec la moyenne du secteur.
Mais les ambitions pour 2018 et
la possibilité d’une acquisition
structurante devraient donner
de nouvelles impulsions au titre
dans les mois qui viennent.
Objectif : 43 € (SWP).
Prochain rendez-vous : le
26 avril, chiffre d’affaires
du premier trimestre.

l

Sword Group

2013

sance organique, à périmètre et
à taux de change constants, de
12 % cette année et à une marge
opérationnelle de 15 %. -C. M.

15

16

2018

CRITÈRES D’INVESTISSEMENT
COMPORTEMENT DE L’ACTION
l PERFORMANCE DU TITRE

COURS AU 8-3-18 :
37,05 €
VARIATION 52 SEMAINES :
21,48 %
2018 :
9,49 %
l LIQUIDITÉ
VOL. QUOT. MOYEN ECHANGÉ :
10.845
EXTRÊMES 52 S. :
37,89 € / 29,80 €

PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE
l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ

ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS :
ÉVOL. 2017 :

15 %
8%

l BNPA

ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS :
ÉVOL. 2017 :

-4%
25 %

CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ

INTÉRÊT BOURSIER

DETTE NETTE / FONDS PROPRES : - 21 %
DERNIER ACTIF NET / ACTION :
16,24 €
l PART DU CAPITAL DÉTENUE PAR
JACQUES MOTTARD (PRÉSIDENT ) : 17,9 %
AUTRE ACTIONNAIRE
SALARIÉS :
3,4 %

DIVIDENDE 2017 ESTIMÉ :
1,25 €
RDT 2016 : 3,2 %
RDT 2017 : 3,4 %
l VALORISATION ESTIMÉE
PER 2017 :
21,5 FOIS
PER 2018 :
19,1 FOIS

l SOLIDITÉ DU BILAN

l RENDEMENT ESTIMÉ

PEA-PME

Suivez tous nos conseils sur investir.fr
MERSEN Þ
ACHETER : comme attendu, les
comptes annuels du fabricant de
spécialités électriques et de matériaux
avancés ont été solides et conformes
aux objectifs, relevés en octobre dernier. Les marges vont s’améliorer
encore fortement cette année.

l

ELIS Ú
VENDRE : le spécialiste des
services aux entreprises a, sans
surprise, présenté des résultats
annuels conformes aux annonces du
dernier investor day de février. Les
investissements semblent cependant
avoir un peu plus pesé que prévu.

l

DAMARTEX à
VENDRE : les résultats semestriels du groupe spécialiste
des produits pour seniors ont pâti de
la forte volatilité sur le marché des
changes. A côté de cela, la baisse de la
consommation des ménages en octobre
a pesé sur ses ventes.

l

MANITOU à
ACHETER : les résultats sont
ressortis légèrement inférieurs
aux attentes, ce qui a déclenché un repli
de l’action. Cela tient, selon nous,
davantage à des prises de bénéfices
qu’à une remise en question. Nous
restons optimistes.

l

SOLOCAL GROUP
Les actionnaires du groupe d’Internet
et de médias se sont réunis vendredi
après-midi en vue d’entériner les conditions de l’arrivée du nouveau directeur
général Eric Boustouller. Retrouvez
tous les moments forts de cette assemblée générale sur notre site.

Investir, le Journal des Finances / N° 2305 / 10 mars 2018

Amérique du Nord

INTERNATIONAL / 21

+ fortes variations du DJ

Europe

+ fortes variations Stoxx50

Reste du monde

DOW JONES

+ 2,55 %

CATERPILLAR

+ 7,28 %

DJ STOXX 600

+ 3,05 %

ASML HOLDING

+ 9,62 %

NIKKEI

+ 1,36 %

S&P 500

+ 2,87 %

INTEL CORP.

+ 6,31 %

DAX 30

+ 3,63 %

ENGIE

+ 7,38 %

SHANGAI COMP.

+ 1,62 %

NASDAQ COMP.

+ 3,59 %

WAL-MART STO.

– 1,13 %

FTSE 100

+ 2,19 %

KONINKLIJKE

– 0,96 %

BOVESPA

+ 0,62 %

TSX COMPOSITE

+ 1,27 %

EXXON MOBIL

– 1,25 %

SMI

+ 3,52 %

AXA

– 10,22 %

RTS

+ 0,99 %

Variations sur la semaine

Amazon vise les services bancaires
Audace Dans sa course effrénée pour multiplier les contacts avec les consommateurs, le géant américain du
Net envisage d’entrer dans l’univers bancaire, après avoir pénétré dans celui de l’assurance.

L

es ambitions de Jeff Bezos sont sans limite.
Le PDG d’Amazon, qui vient de prendre la
place de Bill Gates sur la plus haute marche
du podium des premières fortunes mondiales (120 milliards de dollars), selon le classement de
Forbes, ne compte pas se laisser distancer par ses
concurrents chinois Alibaba, Baidu ou Tencent, déjà
présents depuis longtemps dans les services financiers. Les jeunes adultes millennials (nés entre 1980
et 2000) n’ont pas les mêmes habitudes de consommation que leurs aînés, plus méfiants en matière de
finance. Ils ne lâchent plus leur portable, y compris

pour gérer leur argent. Amazon souhaite donc aussi
s’installer dans le paysage bancaire, pour profiter de
cet immense marché.
Selon le Wall Street Journal, des contacts ont été pris
avec JPMorgan, qui est déjà son allié dans l’assurance
(il offrira bientôt une assurance santé à ses propres
salariés ainsi qu’à ceux de la banque et de Berkshire
Hathaway). Dans la banque, il proposerait à ses
clients un compte courant, visant, notamment, ceux
qui n’en possèdent pas. On ignore encore si l’américain voudra aller plus loin, en offrant aussi une carte,
des crédits immobiliers ou des placements finan-

ciers. Le monde bancaire est en outre très protégé
par la réglementation et d’autres commerçants, tels
Walmart ou Sears s’y sont essayés dans le passé, mais
sans succès. Toutefois, avec la puissance de l’intelligence artificielle dont il se sert abondamment via ses
milliards de données accumulées sur ses clients, il est
probable que le géant de Seattle parviendra à proposer des services financiers très personnalisés.
En attendant, le groupe continue de pousser ses
pions en France, avec, prochainement, une offre alimentaire. C’est ce qu’a déclaré Frédéric Duval, le
directeur général de la filiale française, au Journal du

Dimanche. Une alliance serait envisagée avec Système U. Depuis le rachat de l’américain Whole
Foods Market en juin 2017, l’ambition de l’américain
dans l’alimentaire a éclaté au grand jour. Enfin, pour
conserver ses positions dans la bataille de la livraison la plus rapide, Amazon continue de déployer son
armée de robots. Ils ont débarqué pour la première
fois en France, dans l’entrepôt de Brétigny-sur-Orge
(Essonne). Si cette nouvelle organisation sera sans
doute un gain de productivité pour la firme, elle est à
l’inverse source d’inquiétude pour les salariés.
-S. A.

SOCIÉTÉ

COURS

ACTIVITÉ DIVIDENDE VALO.

3M - MMM
Produits de consommation
140.766 - 595.608.108
Vanguard Group (7,18 %)
State Street Global Inv. (5,49 %)

236,34
259,77 / 188,62
+ 24,71 %
+ 0,41 %

31657
+5%
4858
5629

4,70
2%
23-08-2017
1

19,22
8,08
29,3
25,3
4,76

L'activité de ce géant américain des
produits de consommation (dont Scotch et
Post-it) est en croissance. L'action
progresse, mais sa valorisation, supérieure
aux niveaux historiques, nous incite à
rester à l'écart.

AMERICAN EXPRESS - AXP
Cartes de crédit
83.840 - 867.996.250
Berkshire Hathaway (17,5 %)
Vanguard Group (5,5 %)

96,59
102,39 / 75,51
+ 22,20 %
- 2,74 %

35747
+ 11 %
2715
6100

1,34
1,4 %
5-10-2017
0,27

21,22
2,97
32,5
13,5
NS

La réforme fiscale américaine a eu pour
E
conséquence la première perte
trimestrielle d'American Express en 26 ans, 21/01/2016
à hauteur de 1,2 milliard de dollars. Le
V
groupe a suspendu ses rachats d'actions
pour six mois.

APPLE - AAPL
Fab. Smartphones, ordinateurs
913.935 - 5.165.228.000
Vanguard Group (6,60 %)
Blackrock (4,39 %)

176,94
180,62 / 137,05
+ 27,29 %
+ 4,56 %

229234
+6%
48351
57500

2,40
1,4 %
10-8-2017
0,48

25,55
9,27
19,1
15,4
3,24

Le titre du fabricant de smartphones a
repris son ascension depuis le plongeon
des marchés américains. Il a bénéficié de
commentaires positifs de plusieurs grands
brokers pour lesquels le super-cycle de
l'iPhone n'est pas achevé.

BOEING - BA
Constructeur aéronautique
207.696 - 595.578.523
The Vanguard Gp ( 6,62 %)
Evercore Trust Comp. (5,66 %)

348,73
371,60 / 173,75
+ 91,88 %
+ 18,25 %

93392
-1%
8191
10352

5,68
1,6 %
9-8-2017
1,21

0,60
13,43
26,0
24,7
2,24

Le constructeur table sur 810 à 815 avions
commerciaux livrés cette année mais le
consensus n'en attend que 797. Il négocie
un partenariat avec Embraer pour faire
face à celui d’Airbus/Bombardier.

CATERPILLAR - CATR
Matériel de construction
91.789 - 597.625.772
State Sreet (9,14 %)
Vanguard Group (6,39 %)

153,59
173,24 / 90,34
+ 64,74 %
- 2,53 %

45462
+ 18 %
4123
5380

3,11
2%
19-01-2018
0,66 (A)

22,45
6,88
22,3
16,9
2,60

Sans surprise, le quatrième trimestre a
été de très bonne facture, permettant
à l'année 2017 d'être bien meilleure que
l'exercice précédent. 2018 s’annonce
bien aussi.

CONSEIL

COMMENTAIRE

E

A  210

19 %

E
02/08/2016
V

A  185

20 %
16/06/2017
AB

CON
‘ O SEIL IN
V
PoteBJECTIF ESTIR
Datentiel à 1 DE COU
d
Con e cha 2-18 mo RS
seil
n
préc gemen is
éden t de
cons
t
eil

CO U
Plus RS DE C
Variahaut/P LÔTURE
l
VAR tion 52 us-bas 5 (EN $)
IATI
ON Asem. 2 sem.
NNU
ELLE
CA 2
Crois017 EST
B é n é s a n ce C I M É
Béné fice net A 2017/2
0
fice
2
net 017 est 16 estim
2018 imé
Divid
é
e
e
s
n
t
imé
REN de 20
DateDEMEN 17 estim
T
Dern du dern 2017 E é
ier d ier d STIM
ivide ivide É
nde
n
ve r s d e
ANC
é
/
PER action PER 2017 ES BNPA 2
2 0 1 8 T I M 0 17 e
stim
est. É
é
/ VE
/CA
LE C
2 0 17
O
M
DE L MEN
est.
T
A
(le c RÉDA AIRE
h
indiq angem CTION
e
n o t r u e q u e nt d e c
o
e co
n
nseil ous avo uleur
sur l ns m
a va odif
leur ié
)

CON
‘ O SEIL IN
V
PoteBJECTIF ESTIR
Datentiel à 1 DE COU
2-18
RS
d
e
Con
seil change mois
préc men
éden t de
cons
t
eil
VAL
EUR
Métie - CO
DE M
Capit r
NÉM
O
Prin alisatio
cipa
n
ux a (M$) ction Nbr
nair e titr
es
es

CO U
Plus RS DE C
Variahaut/P LÔTURE
l
VAR tion 52 us-bas 5 (EN $)
IATI
ON Asem. 2 sem.
NNU
ELLE
CA 2
0
1
Crois 7 EST
B é n é s a n ce C I M É
Béné fice net A 2017/2
0
fice
2
net 017 est 16 estim
2018 imé
Divid
é
estim
REN ende 20
é
DateDEMEN 17 estim
T
Dern du dern 2017 E é
ier d ier d STIM
ivide ivide É
nde
n
ve r s d e
ANC
é
/
PER action PER 2017 ES BNPA 2
2 0 1 8 T I M 0 17 e
stim
est. É
é
/ VE
/CA
LE C
2 0 17
DE LOMMEN
est.
T
A
A
(le c RÉDA IRE
h
indiq angem CTION
e
n o t r u e q u e nt d e c
o
e co
n
nseil ous avo uleur
sur l ns m
a va odif
leur ié
)

VAL
E
MétieUR - CO
DE M
Capit r
NÉM
O
Prin alisatio
cipa
ux a n (M$) ction Nbr
nair e titr
es
es

La cote du Dow Jones déchiffrée de A à Z, 10 valeurs passées au crible (de 3M à ExxonMobil)

SOCIÉTÉ

COURS

ACTIVITÉ DIVIDENDE VALO.

CHEVRON - CVX
Groupe pétrolier intégré
214.799 - 1.895.002.689
Vanguard Group (7,16 %)
SSga Fund Management (6,27 %)

113,35
133,88 / 102,55
+ 3,41 %
- 9,46 %

141722
+ 24 %
9195
11904

4,32
3,8 %
16-08-2017
0,92

CISCO SYSTEMS - CSCO
Equipementier télécoms
219.562 - 4.951.782.317
TheVanguard Group (6,89 %)
BlackRock (4,46 %)

44,34
45,89 / 30,36
+ 30,34 %
+ 15,77 %

48005
-3%
9609
10400

COCA COLA CO - KO
Boissons
189.742 - 4.268.667.000
Berkhire Hathaway (9,39 %)
The Vanguard Group (6,52 %)

44,45
48,62 / 41,83
+ 5,86 %
- 3,12 %

DOWDUPONT - DWDP
Chimie
164.873 - 2.335.972.222
Capital World Investors (10,3 %)
Vanguard Group (6,3 %)

EXXONMOBIL - XOM
Expl.- Raffinage de pétrole
314.081 - 4.237.462.159
Vanguard Group (6,8 %)
Black Rock (4,22 %)

COMMENTAIRE

CONSEIL

70,73
3,70
30,6
18,6
1,76

La Bourse a sanctionné le résultat du
dernier trimestre, inférieur aux attentes à
cause du raffinage hors des Etats-Unis. On
peut tenter des achats après la chute du
titre, dont le PER n'est plus trop élevé.

15 %
19/02/2018
E

1,10
2,5 %
4-10-2017
0,22

13,17
2,39
18,6
17,4
3,81

L'équipementier a réalisé un bon premier
trimestre, atteignant le haut de fourchette
de ses anticipations avec un bénéfice par
action de 0,61 $ et un recul de 2 % de ses
ventes pour une fourchette de - 1 % à - 3 %.

E

35410
- 15 %
1248
9000

1,48
3,3 %
14-09-2017
0,30

4
0,29
NS
21,1
5,90

Les comptes 2017 ont été perturbés par le
désengagement des activités
d'embouteillage, qui expliquent la forte
baisse des ventes, et par une charge de
3,61 milliards de dollars, consécutive à la
réforme fiscale américaine.

E

70,58
77,08 / 64,01
+ 5,06 %
- 0,90 %

25240
+2%
3312
3542

17,30
1,66
3,74
2,4 %
27-07-2017 18,9
18,1

Le groupe d'agrochimie, né de la fusion en
août de Dow Chemical et DuPont, a
annoncé que sa scission en trois entités
indépendantes sera effective dès la fin du
premier trimestre 2019.

E

74,12
89,30 / 73,56
- 8,53 %
- 11,38 %

196481
-4%
12293
16394

3,06
4,1 %
10-8-2017
0,64

38,70
3,46
21,4
18,5
1,76

Le rebond des résultats s'est poursuivi
au 4e trimestre mais la Bourse a été déçue
par la chimie et le raffinage hors des
Etats-Unis. Des mesures sont prises pour
améliorer le cash-flow et le dividende
est sûr.

A  130

A  102

38 %

BIENS D’ÉQUIPEMENT

General Electric Les mauvaises
surprises se multiplient

I

l est des coïncidences plus
ou moins heureuses. Alors
que la transmission du
document de référence annuel
(appelé 10-K) aux autorités
boursières américaines passe en
général parfaitement inaperçue,
la publication, fin février, par
General Electric de son rapport
a fait le « buzz ». Le conglomérat
va, en effet, devoir réviser les
résultats publiés pour les deux
derniers exercices.
En cause, l’adoption de nouvelles normes comptables depuis le
1 er janvier. Le groupe n’y est
donc pour rien, mais cela fait
désordre quelques semaines
après avoir indiqué faire l’objet
d’une enquête sur ses pratiques
comptables de la part de la SEC.
« Nous estimons que nos bénéfices
par action 2016 et 2017 retraités
seront réduits approximativement
de 0,13 $ et de 0,16 $ (avant impact
de la réforme fiscale) », indique le
rapport, selon Seeking Alpha. Le
bénéfice de 2017, déjà lourdement négatif, le sera donc un
peu plus, tandis que la révision
est de 18 % pour celui de 2016.

RÉSULTATS SEMESTRIELS 2017-2018
General Electric
En dollar

14,52

posés à l’assemblée générale
pour un conseil réduit en taille,
se trouve l’ex-présidente du
FASB, l’organisation qui établit
les normes comptables aux
Etats-Unis.-D. T.
NOTRE CONSEIL
RESTER À L’ÉCART : les
investisseurs ne sont peutêtre pas au bout de leurs surprises, la visibilité est faible (GE).
Prochain rendez-vous : le
20 avril, résultats du premier
trimestre.

l

2013

14

15

16

2018

Néanmoins, tout n’est pas
perdu : parmi les trois nouveaux
administrateurs qui seront pro-

CRITÈRES D’INVESTISSEMENT

Chifre d’afaires : +26% :
Résultat opérationnel courant : +28%
En K€

S1 2016-2017

S1 2017-2018

106 474

133 705

+25,6%

Résultat opérationnel courant

8 060

10 351

+28,4%

Marge opérationnelle courante

7,6%

7,7%

Résultat opérationnel

6 990

9 253

+ 32,4%

Résultat net

3 499

3 629

+3,7%

Chifre d'afaires

Le chifre d’afaires annuel s’établit à 133,7 M€ en hausse
de +25,6%, dont +5,1% en organique.
Le résultat opérationnel courant semestriel dépasse pour
la première fois le cap des 10 M€ à 10,4 M€. La marge
opérationnelle courante à 7,7% est en légère progression.
Les charges opérationnelles ont été maîtrisées dans un
contexte de forte croissance.

COMPORTEMENT DE L’ACTION

PERFORMANCE OPÉRATIONNELLE

Le résultat opérationnel s’établit ainsi à 9,3 M€ en hausse
de 32,4%.

COURS AU 8-3-18 :
14,52 $
VARIATION 52 SEMAINES :
- 51 %
2018 :
- 16,8 %
l VOLATILITÉ
BÊTA 52 S. :
1 FOIS
EXTRÊMES 52 S. :
30,54 $ / 13,95 $

ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS :
ÉVOL. 2017 :
l BNPA
ÉVOL. MOYENNE DEPUIS 3 ANS :
ÉVOL. 2017 :

La hausse des frais fnanciers à -3,5 M€ (dont -1,2 M€, non
récurrents) directement liée au fnancement des croissances
externes, atténue la progression du résultat net qui ressort
à 3,6 M€.

CONFIANCE DANS LA SOCIÉTÉ

INTÉRÊT BOURSIER

l PERFORMANCE DU TITRE

l SOLIDITÉ DU BILAN

DETTE NETTE / FONDS PROPRES :
DERNIER ACTIF NET / ACTION :
l CONSENSUS DES ANALYSTES
A 25 %
C 60 %
V 15 %

82 %
8,71 $

l ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ

-5%
-1%
-3%
NS

l RENDEMENT ESTIMÉ
DIVIDENDE 2017 ESTIMÉ :
0,84 $
RDT 2016 : 6,4 %
RDT 2017 : 5,8 %
l VALORISATION ESTIMÉE
PER 2017 :
NS
PER 2018 :
16,1 FOIS

Structure fnancière maitrisée
Les fux de trésorerie générés par l’activité ressortent
à 19,8 M€ couvrent largement les investiss
opérationnels de l’exercice (hors croissance exter
s’élèvent à 17,0 M€. Le Groupe démontre sa cap
autofnancer sa croissance organique.

Var

L’endettement net ressort ainsi à 150,1 M€ au 31 décembre
2017 pour des capitaux propres de 65,3 M€. Le Groupe
continue de maitriser son levier fnancier (dettes nette/
EBITDA), avec un ratio qui devrait se situer entre 3 et 3,5 en
fn d’exercice, en phase avec ses engagements.
Perspectives : poursuite de la croissance
L’objectif de chifre d’afaires 2017-2018 se situe entre 288 M€
et 293 M€ (plus de 300 M€ en proforma), à comparer à
218 M€ sur l’exercice précédent.
Le Groupe confrme également son objectif d’une hausse de
sa marge opérationnelle courante à 8% du chifre d’afaires
sur 2017-2018 (contre 7,5% en 2016-2017).
Le développement du réseau de franchises se poursuit
activement, avec désormais 68 magasins (+10 par rapport
au 1er juillet 2017). Le Groupe prévoit un doublement de
ce réseau en France en 4 ans tout en étudiant aujourd’hui

Retrouvez le communiqué intégral sur www.bastide-groupe.fr

22 / TOUT SAVOIR POUR LES PROCHAINES SÉANCES
Agenda / Semaine du 11 au 18 mars 2018
MARDI 13

RDV DE LA SEMAINE

INTERNATIONALES

La semaine sera marquée par les publications
économiques outre-Atlantique. Les chiffres de l’inflation et
des salaires réels du mois de février seront publiés mardi.
C’est le sujet à la mode dans les salles de marché. L’inflation
est-elle de retour ? Les salaires flambent-ils ? La Fed devra-t-elle
procéder à plus de quatre hausses de taux directeurs en 2018 ?
Voilà les interrogations des investisseurs.
Mercredi, l’évolution des ventes au détail et des prix à la
production au cours du même mois permettront d’affiner
le diagnostic. Enfin, jeudi et vendredi, les publications de
l’activité de la Fed de New York et la confiance de l’université
du Michigan compléteront le tableau. P. W.

11

ÉCONOMIE
r Etats-Unis. Changement
d’heure. Pendant deux semaines,
Wall Street sera ouverte de 14 h 30
à 21 heures, heure française.

LUNDI

12

ÉCONOMIE
r Japon. Commandes de machinesoutils en février (7 heures).
r Zone euro. Réunion des ministres des Finances (Eurogroupe).
Etats-Unis. Situation budgétaire
de février (19 heures).

SOCIÉTÉS
PUBLICATIONS

r Aufeminin. Résultats annuels.
r Terreïs. Résultats annuels.

MARDI

13

ÉCONOMIE
r Japon. Indice des prix de
production en février (0 h 50).
r France. Emplois salariés au
quatrième trimestre (7 h 30).
r OCDE. Perspectives économiques (11 heures).
r Etats-Unis. Inflation et salaires
réels au mois de février (13 h 30).

SOCIÉTÉS
PUBLICATIONS

r Genfit. Résultats annuels.
r Haulotte Group. Résultats
annuels (après Bourse).
r Iliad. Résultats annuels.
r Rothschild & Co. Résultats
annuels de l’exercice 2017 d’une
durée de neuf mois.
r Visiativ. Résultats annuels.
INTERNATIONALE

r RWE. Résultats du quatrième
trimestre.
r Volkswagen. Résultats du
quatrième trimestre.

MERCREDI

14

ÉCONOMIE
r Chine. Ventes au détail et
production industrielle de février
(3 heures).
rJapon
– Commandes de machines
en janvier (0 h 50).
– Publication du compte rendu
du Conseil de politique monétaire
des 22 et 23 janvier (0 h 50).
r Chine. Production industrielle
en février (3 heures).
r Allemagne. Inflation en février
(8 heures).
r Zone euro
– Production industrielle
en janvier (11 heures).
– Emploi au quatrième trimestre
(11 heures).
r Opep. Rapport mensuel
du cartel.
r Etats-Unis
– Evolution des prix à la

Cac 40 Un marché résilient

r H&M. Chiffre d’affaires
du premier trimestre.
r Lufthansa. Résultats annuels.
r Petrobras. Résultats du quatrième trimestre.

Semaine américaine

DIMANCHE

Analyse graphique et produits dérivés

r Rubis. Résultats annuels (après
Bourse).
r Vétoquinol. Résultats annuels.

ÉTATS-UNIS

VENDREDI

16

ÉVOLUTION
SUR 6 SEMAINES

En Points

5.274,40

ÉCONOMIE

production en février (13 h 30).
– Ventes au détail en février
(13 h 30).
– Stocks des entreprises
en janvier (15 heures).
– Stocks hebdomadaires
de pétrole du département
de l’Energie (15 h 30).

– 4,5 %

r Japon. Production industrielle
en janvier (5 h 30).
r Zone euro. Inflation en février
(11 heures).
r Etats-Unis
– Permis de construire et mises
en chantier en février (13 h 30).
– Production industrielle
en février (14 h 15).
– Indice de confiance de l’université du Michigan en mars
(15 heures).

Moy. mob.
20 jours

PUBLICATIONS

SOCIÉTÉS
PUBLICATIONS

CONVOCATION D’ASSEMBLÉE

r Aéroports de Paris. Trafic
en février.
r Aubay. Résultats annuels
(après Bourse).
r Boiron. Résultats annuels
(après Bourse).
r Direct Energie. Résultats
annuels (après Bourse).
r Groupe Partouche. Chiffre
d’affaires du premier trimestre
(après Bourse).
r Infotel. Résultats annuels
(après Bourse).
r Interparfums. Résultats
annuels.
r Korian. Résultats annuels.
r Mr. Bricolage. Résultats
annuels (après Bourse).
r NRJ Group. Résultats annuels
(après Bourse).
r Stef. Résultats annuels.
r TFF. Chiffre d’affaires du troisième trimestre (après Bourse).
r Virbac. Résultats annuels
(après Bourse).

r Crédit Agricole Loire - HauteLoire. AGM à 8 h 45, 3, rue Javelin-Pagnon, 42000 Saint-Etienne.

INTERNATIONALES

r Adidas. Résultats annuels.
r E.ON. Résultats annuels.
r Inditex. Résultats annuels.
r Prudential. Résultats annuels.
r Swatch Group. Résultats
annuels.

Moy. mob.
50 jours

SOCIÉTÉS
r Abivax. Résultats annuels.
r Tipiak. Résultats annuels
(après Bourse)
r Ymagis. Résultats annuels.

DIMANCHE

18

ÉCONOMIE
r Russie. Election présidentielle.

Agenda des dividendes
Société

Montant Date*

COMPAGNIE DES ALPES

0,50

SMTPC

1,90

13-3-18

ELIOR GROUP

0,42

16-3-18

TOTAL

0,62

19-3-18

MANUTAN INTER.

1,65

27-3-18

5,40 (A)

27-3-18

UNIBAIL-RODAMCO

13-3-18

* IL S’AGIT DE LA DATE DE DÉTACHEMENT DU
DIVIDENDE, QUI, EN PRINCIPE, EST
ANTÉRIEURE DE DEUX JOURS DE BOURSE À LA
DATE DE VERSEMENT OU DE MISE EN PAIEMENT
DE CE DIVIDENDE. (A) = ACOMPTE. (S) = SOLDE.
(T) = TRIMESTRIEL.

G

raphiquement, le principal indice de la place
parisienne a rebondi à
proximité des creux de février,
à 5.051 points, mais continue
d’évoluer sans tendance.
Ainsi, l’accélération en dépassement de la moyenne mobile
à 20 jours amoindrit la pression vendeuse, mais les cours
restent coiffés par la moyenne
mobile à 50 jours, actuellement à 5.350 points.
De son côté, l’indicateur RSI
évolue autour de sa zone de
neutralité et met ainsi en
lumière les hésitations du mar-

15

ÉCONOMIE
r Zone euro. Immatriculations
de nouveaux véhicules en février
(8 heures).
r France. Inflation en février
(8 h 45).
r Suisse. Examen de politique
monétaire de la Banque nationale
suisse (BNS).
r Etats-Unis
– Enquête manufacturière
« Empire State » de la Fed de New
York de mars (13 h 30).
– Nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage pour la
semaine qui s’est achevée
le 10 mars (13 h 30).
– Evolution des prix du commerce
extérieur en février (13 h 30).
– Indice « Philly Fed » des perspectives dans les affaires en mars
(13 h 30).
– Indice NAHB de la confiance
des promoteurs-constructeurs
en mars (15 heures).

SOCIÉTÉS
PUBLICATIONS

r Altice. Résultats annuels
(après Bourse).
r Bourbon. Résultats annuels.
r Esi Group. Chiffre d’affaires
annuel (après Bourse).

ché. La zone de résistance
5.344-5.384 points (ligne de
tendance baissière, moyenne
mobile à 50 jours et bande
supérieure de Bollinger) pourrait limiter le potentiel de
hausse à court terme. Seul le
dépassement de cette zone
permettrait d’accroître les
chances d’une reprise de la
tendance haussière.
A l’inverse, un reflux au-dessous de 5.051 points ouvrirait
la voie à un test de la zone de
congestion à 4.995-4.924
points.

DONNÉES CLÉS
Tendance graphique : hausse
limitée.
Supports :
5.051-4.995-4.924 points.
Résistances :
5.344-5.384-5.429 points.
NOTRE CONSEIL DÉRIVÉ
STRATÉGIE OFFENSIVE :
le bonus cappé VH52B
(FRBNPP00CIS2) s’échange
58,75 € et, si la borne basse des
4.500 points n’a pas été touchée,
sera remboursé 65 € en décembre , soit un gain de 10 % pour
une distance à la borne de 15 %.

l

Sélection de valeurs
DASSAULT SYSTÈMES (DSY)

FAURECIA (EO)
En euro

En euro

66,36
+ 59,9 %

108,55

VALEUR FAISANT PARTIE DE L’INVESTIR 10

+ 40,9 %

Assemblées à venir
Moy. mob.
20 jours

MERCREDI 21-3

JEUDI

Investir, le Journal des Finances / N° 2305 / 10 mars 2018

r Graines Voltz. AGM à 9 heures,
1, rue Edouard-Branly,
68000 Colmar.
JEUDI 22-3

r Argan. AGM à 14 h 30, 2 bis,
rue du Château, 92200 Neuillysur-Seine.
r Crédit Agricole Centre-Loire.
AGM à 15 h 30, Maison de la
culture, boulevard Pierre-deCoubertin, 89000 Nevers.
r Crédit Agricole du Morbihan.
AGM à 15 heures, avenue de
Kéranguen, 56000 Vannes.
r Crédit Agricole NormandieSeine. AGM à 8 h 30, 107, quai
Jean-de-Béthencourt,
76100 Rouen.
r Geci International. AGE à
10 heures, 9-11, avenue Franklin-D.-Roosevelt, 75008 Paris.

Opérations à venir

Moy. mob.
20 jours
Moy. mob.
50 jours

Moy. mob.
50 jours
MARS 2017

FÉVRIER 2017

MARS 2018

MARS 2018

NOTRE COMMENTAIRE

NOTRE COMMENTAIRE

Le titre est soutenu par une oblique haussière, en place
depuis janvier, et par la sortie définitive d’un canal de
consolidation. La moyenne mobile à 20 séances, haussière, a servi de support lors de la récente consolidation
du titre. De son côté, le RSI n’est pas en zone de surachat.
Une nouvelle phase de progression est ainsi attendue.
Achat : objectifs de cours à 115 € et à 120 €.
Cours d’invalidation : au-dessous de 99,90 €.

Le titre a cassé une ligne de tendance haussière, en place
depuis novembre. L’ouverture en trou de cotation baissière du 2 mars entraîne par ailleurs la cassure du support à 66,30 €. Du côté des indicateurs techniques, les
moyennes mobiles à 20 et à 50 séances se sont croisées
à la baisse. Une nouvelle phase de repli est attendue.
Vente : objectifs de cours à 59,90 € et à 57,40 €.
Cours d’invalidation : au-dessus de 69,30 €.

NOTRE CONSEIL DÉRIVÉ

NOTRE CONSEIL DÉRIVÉ

STRATÉGIE OFFENSIVE : l’effet de levier du
turbo call 02BEB (FRBNPP00H9H0) est de 4
pour un produit sans échéance avec une barrière
désactivante (qui évolue dans le temps) placée
actuellement à 86,18 €.

STRATÉGIE OFFENSIVE : le turbo put 789CZ
(DE000CV603Y3) apporte une élasticité de
– 5,4 fois sur la variation du cours (donc en sens
inverse). Son échéance est fixée au 15 juin prochain
pour une barrière désactivante placée à 77 €.

Le bilan des conseils d’analyses graphiques de Trading
Central Nous avons clôturé cette semaine nos lignes sur
Danone, Sanofi et Veolia Environnement. Par ailleurs, nos
positions sur Alstom et LafargeHolcim ont été stoppées.

Le bilan de l’analyse graphique correspond aux positions sélectionnées par
tradingcentral.fr ; le bilan des warrants/turbos et certificats est réalisé sur
la base des positions sélectionnées par Investir. Les conseils prodigués dans
le cadre de l’analyse graphique peuvent différer de ceux donnés dans Investir
sur l’analyse fondamentale.

l

l

AVERTISSEMENT ! Les produits dérivés sont des produits sans garantie en capital. RÉSERVÉS AUX INVESTISSEURS AVERTIS.
FABRICATION
Impression : L’Imprimerie (Tremblay), Midi Print (Gallargues). Origine du
papier : Belgique. Taux de fibres recyclées : 100 %. Ce journal est imprimé sur
du papier porteur de l’Ecolabel européen sous le numéro Fl/37/002.
Eutrophisation : Ptot 0.010kg/tonne de papier.

OFFRES PUBLIQUES

r SES-imagotag (Euronext). OPA
à 30 € par action, du 2-3 au 15-3.
Notre conseil : Vendre
AUGMENTATIONS DE CAPITAL

r Innelec Multimedia (Euronext). 1 action à 5,95 € par titre
pour 5 DPS, du 2-3 au 15-3.
Notre conseil : Rester à l’écart

Président de la SAS Investir Publications
et directeur de la publication : Francis Morel
Hebdomadaire édité par Investir Publications, société anonyme au capital de
4.177.350 €.
Commission paritaire : n° 0921K79929-ISSN 2115-0354
10 boulevard de Grenelle CS 10817 75738 Paris Cedex 15.
Téléphone : 01-87-39-77-00
courrierlecteurs@investir.fr
Directeur de la rédaction : François Monnier
Editeur : Mathieu Fritsch
Service abonnements : 4, rue de Mouchy, 60438 Noailles Cedex.
Téléphone : 01-55-56-70-67. Télécopieur : 01-55-56-71-10.
E-mail : serviceclients@investir.fr.

Travail exécuté par une équipe
d’ouvriers syndiqués
Tirage du samedi 10 mars 2018 : 78.808 exemplaires
Investir-Le Journal des Finances est une publication
du Groupe Les Echos
Principal associé : Ufipar (LVMH)
Président-directeur général : Francis Morel.
Directeur général délégué : Christophe Victor.
Directeur délégué : Bernard Villeneuve.

présentent

VOTRE AMBITION MÉRITE UN MBA
17 MARS 2018
Venez rencontrer les responsables d’admission
de plus de 35 programmes de MBA et d’Executive Masters
parmi les plus reconnus des classements internationaux
Participez à une heure de Master Class animée par l’ESCP Europe

INFOS & INSCRIPTIONS : MBAFAIR-LEMONDE.COM

PALAIS BRONGNIART
PLACE DE LA BOURSE - PARIS

MBA
FAIR
LE SALON DES
MBA & EXECUTIVE MASTERS

PLACEMENTS

Retraite/Immobilier/Fonds/Fiscalité/Juridique/Assurance-vie... Tout ce que vous devez savoir cette semaine

+ 13,7 %

© Cédric Audinot

C’est la plus-value enregistrée
avec Sextant Grand Large en
moins de deux ans.

FONDS
Notre Investir 10

D

OPCVM résiste dans
un contexte difficile
Notre sélection s’effrite de 1,2 % depuis le début de l’année.
ÚLes fonds de valeurs moyennes font preuve de résistance.
ÚNous vendons un fonds diversifié flexible qui fait du surplace.
ÚNous achetons un excellent fonds d’actions japonaises.
Dossier réalisé par Pascal Estève

epuis le début de
l’année, soit en l’espace
de neuf semaines,
notre sélection Investir 10 OPCVM a cédé 1,2 %. Ce
recul témoigne d’une résistance
satisfaisante, puisque l’indice
MSCI des actions mondiales a
reculé de 2,3 % et l’indice Cac 40
de 2,7 % sur la même période.
Ce comportement honorable
s’explique par les surperformances accomplies par quatre
de nos fonds de valeurs moyennes. Ainsi Indépendance et
Expansion s’apprécie de 1,5 %,
Idam Small France – notre dernière recrue – de 1,3 %, Dorval
Manageurs Small Cap Euro et
Kirao Smallcaps de 0,3 % chacun. Dans ce domaine, seul
Quadrige Rendement déçoit,
avec un repli de 3,5 %.
Parmi les autres fonds, H2O
MultiStratégies, qui perd symboliquement 0,4 %, et Sextant
Grand Large, qui s’effrite de
0,9 %, ont bien résisté. En revanche, GemEquity (– 3,2 %), R
Valor F (– 3,6 %) et Dorval
Manageurs Europe (– 3,9 %)
n’ont pas brillé.

CAP SUR LE KABUTO CHO
Afin de profiter du trou d’air
connu par les actions japonaises depuis le début de l’année,
avec un Nikkei en berne de
7,6 %, soit la plus forte baisse

Des surperformances sur toutes les périodes
Variation en 2018
Investir 10
OPCVM

Variation depuis fin 2016

Variation depuis fin 2003

Indice MSCI des
actions mondiales

parmi les places financières
d’importance, nous achetons
Essor Japon Opportunités, le
meilleur fonds commercialisé
en France sur cette classe
d’actifs. Cerise sur le gâteau, il
est de droit français, donc plus
accessible et moins onéreux à
l’achat qu’un fonds de droit
étranger. En début d’année, le
Kabuto Cho faisait partie de nos
trois classes d’actifs favorites
pour 2018. Nous n’avons pas de
raison de changer d’avis, car les
actions japonaises sont modérément valorisées alors même
que les perspectives bénéficiaires sont favorables.
Pour laisser une place à ce nouvel entrant, nous nous séparons
du fonds diversifié flexible Sextant Grand Large qui fait du surplace depuis un an avec un gain
symbolique de 1,5 %. En effet, il
est très peu investi en actions
(28 % du portefeuille) en raison
du mode de gestion retenu.
Il ne profitera donc pas d’une
éventuelle meilleure tenue ces
prochains mois des places financières. Or, vu les contextes
macro et microéconomiques,
une reprise de la hausse est possible au printemps. Depuis notre
achat du 28 mars 2016, nous
avons quand même gagné 13,7 %
avec Sextant Grand Large, ce qui
reste une performance correcte
pour un fonds défensif.

+ 175,4 %
+ 14,7 %

Fonds ESSOR JAPON OPPORTUNITÉS
entrant

+ 109,9 %

- 1,2 %
- 2,3 %
+ 4,5 %
Investir 10
OPCVM

Investir 10 Indice MSCI des
actions mondiales
OPCVM

Indice MSCI des
actions mondiales

Q

Notre portefeuille au 5-3-2018
ACTIONS EUROPÉENNES
DORVAL MANAGEURS EUROPE (P)
VALEURS MOYENNES EUROPÉENNES
QUADRIGE RENDEMENT (P)
VALEURS MOYENNES ZONE EURO
DORVAL MANAGEURS SMALL CAP EURO (P)
VALEURS MOYENNES FRANÇAISES
IDAM SMALL FRANCE (P)
INDÉPENDANCE ET EXPANSION (P)
KIRAO SMALLCAPS (P)
ACTIONS ÉMERGENTES
GEMEQUITY R (AV)
ACTIONS JAPONAISES
ESSOR JAPON OPPORTUNITÉS
DIVERSIFIÉS FLEXIBLES
H2O MULTISTRATÉGIES (AV)
R VALOR F (AV)

Les petites valeurs
à l’honneur

Valeur liquidative
5-3-2018

Variation
depuis l’achat

Variation sur
neuf semaines

Date d’achat

Code Isin

223,71 €

+ 29,6 %

– 3,9 %

26-10-2015

FR0011038785

227,54 €

– 4,40 %

– 3,5 %

11-9-2017

FR0011640986

221,31 €

+ 8,2 %

+ 0,3 %

3-7-2017

FR0011645621

210,97 €
608,97 €
181,34 €

+ 1,8 %
+ 28,6 %
– 0,20 %

+ 1,3 %
+ 1,5 %
+ 0,3 %

23-10-2017
30-12-2016
9-5-2017

FR0011659887
LU0131510165
FR0012633311

165,35 €

+ 16 %

– 3,2 %

6-3-2017

FR0011268705

3.342,99 €





5-3-2018

FR0000011355

283,87 €
1.841,72

+ 48,5 %
+ 12,6 %

– 0,4 %
– 3,6 %

28-3-2016
17-10-2016

FR0010923383
FR0011261197

(P) Eligible au PEA.(AV) Fonds présent dans au moins 100 contrats d’assurance-vie.

ue ce soit sur 5, 3 ou 1 an,
Essor Japon Opportunités, de Rothschild AM,
fait partie des deux
meilleurs fonds d’actions japonaises commercialisés dans
l’Hexagone. Pour un fonds de
droit français, un tel résultat est
rarissime. Selon l’analyse qualitative de Quantalys, il est bon ou
très bon dans toutes les configurations de marché : hausse, stabilité et baisse ! Sur 5 ans, il a
battu en moyenne de 6,5 points
par an la moyenne de sa catégorie. La gestion est assurée par
Atlantis Tokyo Investment
Research, société basée à Tokyo
pilotée par Edwin Merner (quarante ans d’expérience) avec
l’appui de quatre professionnels.
Cette réussite s’explique en
grande partie par une sélection

Essor Japon Opportunités

+ 126 %
2013

14

15

16

2018

judicieuse de valeurs de croissance à prix raisonnable de toutes capitalisations.
La surperformance récente a
d’ailleurs pour origine le renforcement de l’exposition aux petites capitalisations, passées de
10 % du fonds fin septembre 2015 à 53 % actuellement.
Deux secteurs dominent nettement : l’industrie (44 % du
fonds) et la technologie (21 %).

PLACEMENTS / 25

Investir, le Journal des Finances / N° 2305 / 10 mars 2018

GESTION COLLECTIVE
DORVAL MANAGEURS EUROPE

QUADRIGE RENDEMENT

Achats d’Orange et de Finmeccanica Un début d’année difficile

A

près une performance
satisfaisante en janvier,
Dorval Manageurs
Europe a déçu en février. En effet,
traditionnellement, et selon l’analyse qualitative de Quantalys, ce
fonds est très bon en phase haussière ou stable, mais mauvais lors
des très fortes baisses comme
celle constatée début février.
Le gérant, Stéphane Furet, a profité de l’OPA de Blackstone sur
Paysafe pour apporter ses titres
et a pris sa plus-value sur Edenred. Il a constitué des lignes sur
Orange, dans l’attente d’une accé-

Dorval Manageurs Europe R
+ 29,6 %

2015

16

17

2018

lération des recettes provenant
des entreprises et des particuliers, et sur le groupe aéronautique italien Finmeccanica. Les
positions en Ingenico et en Neste

ont été renforcées. Cette compagnie pétrolière nationale finlandaise va profiter de la montée en
puissance plus rapide que prévue
de ses ventes très rentables de
biodiesel réalisées en direct avec
des entreprises.
Avec 29 % du portefeuille, les
technologiques continuent de
dominer, devant les financières
(17 %). Trois sociétés françaises
sont présentes parmi les dix premières lignes : STMicroelectronics, Fnac Darty et Atos. Au total,
les valeurs hexagonales représentent 19 % du fonds.

Q

uadrige Rendement a
déçu sur les deux premiers mois de l’année,
en raison surtout de la
baisse marquée de deux de ses
principales lignes : – 19 % pour
Derichebourg (8 % du fonds) et
– 18 % pour Tarkett (5 %). Derichebourg a été pénalisé par le
reclassement de 10 % du capital,
avec une décote de 10 %, par son
fondateur, et Tarkett par
l’annonce de perspectives prudentes pour 2018 après un excellent quatrième trimestre 2017.
Le gérant, Pierrick Bauchet, a

Quadrige Rendement C
- 4,4 %

Sept. 2017

Mars 2018

constitué une ligne en Haulotte
(5 % du fonds), à 15,90 €. La
croissance organique de cette
société s’est élevée à plus de 20 %
en fin d’année dernière (12 % sur

DORVAL MANAGEURS SMALL CAP EURO

IDAM SMALL CAP FRANCE

Encore une belle surperformance

Des débuts prometteurs

D

ernière recrue de notre
sélection, Idam Small Cap
France se distingue avec
une hausse de 1,3 %. Elle s’explique par les beaux comportements
de Keyrus (+ 43 %), Delta Plus,
Focus Home Interactive, Le
Bélier et d’Akka Technologies, ces
quatre derniers titres ayant gagné
plus de 20 %.
Le gérant, Louis Albert, a profité
du creux de début février pour
revenir sur deux dossiers de qualité, Manutan, à 92 €, et ID Logistics, à 126 €. Il a aussi récemment

orval Manageurs Small
Cap Euro continue de
surperformer la catégorie des fonds de valeurs moyennes de la zone euro avec une
petite hausse de 0,3 % depuis le
début de l’année.
Il a profité en particulier de la
publication de bons chiffres
d’affaires de la part d’Infotel et
de la technologique allemande
Cancom. Les technologiques
représentent d’ailleurs 42 % du
portefeuille. « Les PME-TPE
ont un réel besoin de se structu-

Dorval Manageurs Small Cap
Euro R

+ 8,2 %
Juil. 2017

Mars 2018

rer et de renforcer leur sécurité,
notamment pour faire face à la
réglementation, analysent les
gérants, Julien Goujon et

INDÉPENDANCE ET EXPANSION

Mathilde Guillemot-Costes.
Les SSII sont ainsi en première
ligne pour les accompagner et
devraient afficher des taux de
croissance de l’ordre de 8 à 10 %
de leurs revenus en 2018. »
Ce compartiment de la cote
ayant déjà beaucoup monté, il
faut cependant faire attention à
ne pas surpayer les titres. C’est
pourquoi les gérants conservent leur processus d’investissement rigoureux qui tient
compte à la fois de la croissance
et de la valorisation.

D

KIRAO SMALLCAPS

IDAM Small France R
+ 1,8 %

Oct. 2017

Mars 2018

constitué des lignes en GL Events,
à 25 €, car la dernière publication
montre une belle dynamique, et
en Maisons France Confort, à

l’année) et ses marges devraient
progresser en 2018 en raison
d’un fléchissement de l’activité
concurrentielle. Les lignes
PCAS, Infotel, Chargeurs et
Mersen ont été aussi renforcées.
En sens inverse, des bénéfices
ont été pris sur Ipsen et Solutions 30, deux valeurs de croissance à leur prix, et Guerbet.
Notons enfin, un an après sa fermeture, la réouverture du fonds
Quadrige, également géré par
Pierrick Bauchet, dont l’encours
est revenu de 100 à 70 millions
d’euros en raison de rachats.

54 €, à la suite de l’accélération de
la croissance constatée au quatrième trimestre. L’année 2018
s’annonce également bien pour
cette société en dépit de la modification du périmètre du PTZ qui
affectera une partie du chiffre
d’affaires. En revanche, les positions en Vilmorin et en Bigben
Interactive ont été soldées à respectivement 88 € et plus de 15 €,
car les objectifs de cours avaient
été atteints. Enfin, des ventes ont
eu lieu sur MND après la déception du troisième trimestre.

GEMEQUITY

Constitution d’une
Nouvelles lignes
Renforcement
grosse position en ALD sur Vetoquinol et Alten des cycliques

W

illiam Higgons, le
gérant, a été actif en
ce début d’année, avec
la constitution de quatre nouvelles lignes. ALD est même
devenu l’une des toutes premières positions, avec une pondération de 4,5 %. Pour un cours
d’achat de 13,60 €. « Avec un PER
estimé à 11 fois pour 2017, la
valeur est mal valorisée alors que
son business model me plaît. La
pause attendue cette année s’explique uniquement par la baisse du
prix de vente du parc de diesels,
qui pourrait revenir à 80 millions
d’euros, contre 200 millions en
2016. Mais j’anticipe un retour à la
croissance l’an prochain. »
La SSII italienne Tecnoinvestimenti a été aussi achetée à
6,90 €, tout comme le leader

Independance et Expansion
Small Cap
+ 28,6 %

2016

17

2018

européen suédois de recouvrement de créances Intrum à
290 couronnes et Aperam,
modérément valorisé avec un
PER de 11 fois pour 2017, à 43 €.
En sens inverse, Lisi, devenu
cher et qui pâtit de la baisse du
dollar, a été soldé et Devoteam a
été allégé. Deux lignes ont brillé
depuis fin 2017 : Delta Plus
(+ 25 %) et Le Bélier (+ 24 %).

K

irao Smallcaps s’est très
honorablement comporté
depuis le début de l’année
grâce aux contributions positives
d’Akka Technologies, de
Showroomprivé – qui a rebondi
après sa chute de 2017 grâce à
l’annonce de la prise de participation de Carrefour –, de Fountaine
Pajot et de Criteo, qui a annoncé
de bons résultats en février.
Deux nouvelles lignes ont été
créées début février : Vetoquinol
à 50 € et Alten à 77 €. Le fabricant
de médicaments vétérinaires
était revenu à une valorisation
historiquement faible, avec un
ratio estimé à 10,5 fois le résultat
d’exploitation pour 2018, alors
que la visibilité sur le titre est
bonne. Pour sa part, Alten surfe
sur une vague structurellement

Kirao Smallcaps AC
- 0,2 %

Mai 2017

Mars 2018

porteuse. La position en Atos a
été aussi renforcée vers 110 €. En
sens inverse, des prises de bénéfices ont été réalisées sur Fnac
Darty vers 105 €, Maisons France
Confort à 59 €, et MGI Coutier à
35 €. Vicat a été allégé à 68 € et
Lectra, pénalisé par son exposition au dollar, à 22 €. Enfin, Saad
Benlamine, le gérant, a soldé Bic
après une nouvelle déception.

E

n recul de 3,2 %, le fonds
d’actions émergentes
GemEquity a sous-performé la moyenne de sa catégorie. En effet, certaines valeurs
de croissance détenues ont
annoncé des chiffres décevants,
à l’instar du sous-traitant automobile coréen Mando, dont la
ligne a été soldée, de Samsung
Electronics, dont la position a
été réduite, et de l’opérateur
téléphonique indien Bharti Airtel, qui pâtit temporairement
d’une guerre des prix enclenchée par un nouvel entrant.
Depuis novembre, un ajustement progressif vers un profil
plus cyclique a été opéré, en
réduisant l’exposition aux
technologiques et en augmentant celle aux valeurs cycliques

GemEquity R

+ 16 %

Mars 2017

Mars 2018

(banques chinoises et l’aciériste coréen Posco). La correction subie début février a été
une occasion d’achat, car les
fondamentaux des entreprises
restent bons. « La rotation sectorielle ambiante nous affecte à
court terme, mais nous avons
repositionné le portefeuille pour
en bénéficier », conclut le
gérant, Bruno Vanier.

H2O MULTISTRATÉGIES

R VALOR

Une stratégie toujours prudente

Pénalisé par des effets de change

V

e fonds flexible R Valor a
déçu depuis le début de
l’année, avec une baisse de
3,6 % qui s’explique en partie par
des effets de change, car le fonds
est investi à 60 % hors d’Europe.
Deux mines d’or canadiennes
ont aussi beaucoup baissé : Pretium (– 45 %), affectée par des
problèmes techniques qui ont
réduit la teneur en or, et Ivanhoe
(– 30 %), pénalisée par un projet
de surtaxe en RDC.
Le gérant, Yoann Ignatiew, a
profité du creux de début février

incent Chailley, qui pilote
le fonds flexible H2O
MultiStratégies, a profité
du récent accès de faiblesse des
places financières pour faire passer l’exposition nette aux actions
de 12 à 25 %. Elle se décompose
en 55 % de positions acheteuses
dans la zone euro, avec un accent
mis sur les banques, et en 20 %
au Japon, compensées par une
exposition vendeuse à hauteur
de 50 % aux Etats-Unis. Avec ce
profil décorrélé par rapport à
Wall Street et qui fait la part belle

H2O Multistrategies R
+ 48,5 %

2016

17

2018

aux Bourses sous-évaluées, le
fonds est bien orienté quand les
places financières baissent, mais
contre-performe lorsqu’elles

progressent. Cela permet de
réduire le risque, d’autant que
des paris sont pris sur une
hausse du dollar face aux devises
des pays émergents et producteurs de matières premières, et
même récemment face à l’euro.
Or le billet vert s’apprécie quand
Wall Street baisse.
Enfin, au niveau obligataire, la
neutralité est de mise, mais avec
une détention d’obligations
d’Etat européennes (italiennes
et allemandes) couverte par une
vente d’emprunts américains.

L

R Valor F EUR
+ 12,6 %

2016

17

2018

pour faire remonter de 75 à 80 %
son exposition nette aux actions
en achetant deux financières,
l’assureur canadien Manulife qui

réalise 40 % de son activité en
Asie, et la banque régionale américaine Capital One. Il a aussi
renforcé IBM, la mine Rangold,
la compagnie de chemins de fer
Canadian National Railway et le
fabricant américain de sable
pour les puits de forage Silica.
L’accent est toujours mis sur les
Etats-Unis (42 % de la poche
actions) et le Canada (24 %). Par
secteurs, les ressources naturelles (23 %) dominent devant les
technologiques (20 %) et les
bancaires (17 %).
Source des graphiques : © Morningstar.

Cotations et conseils
sur investir.fr

Le panorama de nos conseils
Le conseil de la semaine

Le coup de cœur

THALES
En €
100

96,02

90

80
Mars 2017

Mars 2018

Les performances du
groupe d’électronique
devraient continuer de
s’améliorer dans un
environnement porteur.
La préparation de l’offre
sur Gemalto se poursuit
normalement. PAGE 10

INDEX
A

La valeur à découvrir

ALBIOMA
En €

21

Mars 2017

Mars 2018

FERMENTALG

Le producteur
d’électricité, implanté
en outre-mer, a
beaucoup investi, et le
prochain démarrage des
nouvelles centrales va
entraîner un bond des
résultats. PAGE 18

3,10

En €
3,6

2,6

1,6
Mars 2017

B

Le groupe, spécialisé
dans l’extraction de
molécules à partir de
microalgues, a signé de
nombreux accords pour
ses produits. Mais le
titre est réservé aux
plus audacieux. PAGE 18

Mars 2018

C

D

ACHETER

VENDRE OU RESTER À L’ÉCART
E

AXA

ENGIE

Le marché a réagi très négativement à
l’acquisition de XL Group. Néanmoins,
la stratégie nous paraît pertinente et
l’action est faiblement valorisée. P. 12

Le plan de transformation porte ses
fruits sur la relance de la croissance. Le
rendement est intéressant pour 2017
et 2018. P. 11

CASINO

EUROFINS SCIENTIFIC

Le titre a baissé après la publication de
résultats dopés par des éléments
exceptionnels, mais le redressement
est en cours dans plusieurs activités.

Les résultats 2017 ont été supérieurs
aux attentes. Le groupe va doubler de
taille en quatre ans. P. 12

P. 12

Les nouveaux contrats à l’international devraient monter en puissance à
partir du deuxième trimestre. P. 10

CHARGEURS
L’innovation et la focalisation sur le
haut de gamme seront poursuivis. Le
titre reste abordable. P. 18

JCDECAUX

NEXITY
Une bonne visibilité sur les résultats.

La stratégie de diversification dans les
services immobiliers est pertinente.

BASTIDE LE CONFORT
MÉDICAL

P. 13

Le groupe a grandi par croissance
externe et sa dette est élevée, ce
qui limite sa marge de manœuvre.
On peut concrétiser une partie des
gains. P. 18

SWORD GROUP
La société mise sur les acquisitions
pour grandir mais ne néglige pas la
croissance interne attendue à + 12 %
cette année. P. 20
MAIS AUSSI...
Aéroports de Paris, Altarea, Apple,
April, Caterpillar, Chevron, Dassault
Aviation, ExxonMobil, Korian, Lagardère, Manitou, Mersen, Prodware,
Séché Environnement, TF1, TFF
Group, Tipiak, Tivoly et Tour Eiffel.

CATANA GROUP
La société a réalisé un parcours
boursier époustouflant. Le groupe
s’est redressé et le carnet de commandes se remplit. En bonne gestion, il est temps de s’alléger. P. 20

LATÉCOÈRE

transformation industrielle, qui
va se poursuivre en 2018, et la
baisse des coûts ne jouera pleinement qu’à partir de 2020. P. 20

MAIS AUSSI...

F

G

3M, American Express, Boeing,
Cisco Systems, Coca-Cola, Damartex, DowDuPont, Elis, General Electric, Les Nouveaux Constructeurs,
Maisons du Monde, Tayninh, Tonna
Electronique, Toupargel Groupe,
U10, Unibel et Union Financière de
France.

I
J
K

L

Les profits ont chuté à cause de la
M

Le top de la semaine

Le flop

Suivi de nos conseils
N

MAISONS DU MONDE
(32,36 €, MDM)
Une croissance rentable n’est pas
si fréquente dans l’univers du
commerce en ligne. C’est pourtant
ce qu’a annoncé Maisons du
Monde, dont le modèle original
(c’est le Zara de la décoration et du
meuble) a trouvé son public. Les
ventes annuelles ont grimpé de
14,6 % et dépassent pour la première fois le milliard d’euros. Le
résultat net est sorti du rouge, à
63 millions, ce qui permet au
groupe de proposer un dividende
de 0,44 € par titre. La marge

d’excédent brut d’exploitation
s’est établie à 13,7 %, un niveau
supérieur aux attentes. Toutefois,
pour 2018, la direction s’est montrée un peu plus prudente et ne
table que sur une marge supérieure à 13 %, ce qui a déçu le marché. Nous avions recommandé
l’achat à 22 € en septembre 2016.
Elle a gagné près de 50 % depuis.
NOTRE CONSEIL
PRISES PARTIELLES
DE BÉNÉFICE : après ce
bon parcours, il est recommandé
de s’alléger.

l

KORIAN (27,10 €, KORI)

TF1 (11,70 €, TFI)

En dépit du rebond de près de 20 %
en un mois, soutenu par une suite
de rumeurs d’OPA (les dernières,
démenties mardi, concernaient des
marques d’intérêt des fonds PAI et
KKR), le titre, que nous conseillons à
l’achat depuis longtemps, perd près
de 10 % depuis le début de l’année.

Après avoir passé de nouveaux
accords de distribution plus rémunérateurs avec SFR et Bouygues
Telecom, TF1 a signé avec Orange,
après de longues tractations.
Free, désormais isolé, devrait suivre. Idem pour CanalSat. Les chaînes gratuites du groupe TF1 (TF1,
TMC, TFX, TF1 Séries Films et LCI)
vont dépenser pour leurs programmes 960 millions d’euros par
an sur la période de 2018 à 2020,
dans un contexte publicitaire
atone. Cette nouvelle source de
revenus est donc la bienvenue.

NOTRE CONSEIL
ACHETER : le plan de
redressement en cours
devrait finir par porter ses fruits,
et les rumeurs pourraient continuer de doper le titre. Viser 32 €.

l

OFFRE EXCEPTIONNELLE

ABONNEZ-VOUS
POUR 12,50 € PAR MOIS SEULEMENT !

Elle correspond pour une bonne
part à de nouveaux services
comme le start-over (reprise au
début d’un programme).
NOTRE CONSEIL
ACHETER : les nouveaux
revenus versés par les
distributeurs devraient abonder
d’au moins 30 millions d’euros le
bénéfice d’exploitation, au lieu de
10 millions jusqu’ici. Soit un
supplément de 20 millions,
correspondant à 8 % du résultat
opérationnel 2017 (185 millions).
Objectif : 15 €.

O
P
R
S

l

T

U
V
W
X

E

À RENVOYER SANS AFFRANCHIR, accompagné de votre règlement à :

E

OU CONNECTEZ-VOUS SUR : abonnement.investir.fr

Akka Technologies 9
Albioma 18
Alibaba 10, 21
Allianz 12
Altarea 13, 19
Amazon 3, 21
American Express 21
Apple 21
April 19
AST Groupe 13
Atos 14 à 17
Axa 3, 9, 12, 14 à 17
Baidu 21
Bastide Le Confort Médical 18
Bénéteau 20
Berkshire Hathaway 21
BNP Paribas 3, 14 à 17
Boeing 21
Bouygues 13 à 17
Capelli 13
Casino 12
Catana Group 20
Caterpillar 21
Chargeurs 18
Chevron 21
Cisco Systems 21
Clear Channel 10
Coca Cola Co 21
Cogedim 13
Damartex 20
Danone 3, 14 à 17
Dassault Aviation 10
Dassault Systèmes 22
DBV Technologies 3
DowDuPont 21
Elis 20
Engie 3, 11, 14 à 17
Essilor International 3, 14 à 17
Eurofins Scientific 12
ExxonMobil 21
Facebook 3, 10
Faurecia 22
Fermentalg 18
Fountaine Pajot 20
Française des Jeux 11
Gemalto 10
General Electric 21
Genfit 3
Getlink 11
Google 10
Groupe ADP 11
Icade 13
Ingenico Group 3
JCDecaux 10
Kaufman & Broad 13
Kering 14 à 17
Klépierre 19
Korian 26
L’Oréal 9, 14 à 17
Lagardère 12
Latécoère 20
LVMH 14 à 17
Maisons du Monde 9, 26
Manitou 20
Mersen 20
Mitsubishi 11
Nestlé 9
Nexans 3
Nexity 13
Orange 3, 11, 14 à 17
Porsche 9
Prodware 20
Renault 11, 14 à 17
Safran 3, 11, 14 à 17
Saint-Gobain 3, 14 à 17
Sanofi 3, 14 à 17
Schneider Electric 3, 14 à 17
Séché Environnement 19
SFR 26
Société Générale 3, 14 à 17
Sodexo 14 à 17
Solvay 14 à 17
STMicroelectronics 3, 14 à 17
Sword Group 20
3M 21
Tencent 21
TF1 26
Thales 10
Total 3, 14 à 17
Unibail-Rodamco 14 à 17, 19
Veolia Environnement 14 à 17
Vinci 3, 14 à 17
Vivendi 3, 14 à 17
Walmart 21
Worldline 9
XL Group 9

INVESTIR - Service Abonnements - Libre réponse n°60405 - 60439 Noailles Cedex



Oui, je m’abonne à l’offre Pack pour 12,50€ par mois pendant 1 an,

IK56AH11

je bénéficie de 55% de réduction* (soit 149€ par an au lieu de 333€).
Je reçois chaque semaine le journal et j’ai accès à la version PDF
dès 21h le vendredi.



Je peux aussi acquérir séparément l’abonnement au journal pour 124€ par an (au lieu de 234€*).

Mes coordonnées Mme ❏ M. ❏
Nom .................................................................................................................................................................... Prénom.........................................................................................................................
Adresse ...........................................................................................................................................................................................................................................................................................................
.....................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................

CP g
d
ggggd Ville...............................................................................................................................................................................................................................................

d
gd g
d
gd g
d
gd dggd ggd
Tél. g
E Il est indispensable que j’indique mon adresse e-mail pour recevoir mes codes d’accès au site

E-mail

.......................................................................................................................................................................

@.................................................................................................................................

Je joins mon règlement par :
❏ Chèque à l’ordre de INVESTIR PUBLICATIONS
❏ Carte Visa / Eurocard / Mastercard
N° dggggd

dggggd dggggd dggggd

Expire en dggd dggd

Date & signature obligatoires

Cryptogramme dgggd
(merci de noter les 3 derniers chiffres du numéro
qui figure au dos de votre carte bancaire)

.

* Par rapport au prix de vente au numéro du journal à 4,50€ et de l’offre journal en PDF à 99€. Offre valable jusqu’au
31/12/2018 réservée aux non-abonnés et limitée à la France métropolitaine et la Corse. Les informations seront utlisées par
Investir conformément à la loi Informatique et Libertés. Un droit d’accès et de rectification peut être exercé librement auprès
non, et recevoir les
d’Investir. RCS Paris B351 660 808. Je souhaite recevoir les informations du groupe Les Echos : oui
non
informations des partenaires du groupe Les Echos : oui

La rétro de la semaine
Valeurs du SRD et du Cac 40

Valeurs d'Euronext (hors SRD classique)

Valeurs d'Euronext Growth

LES PLUS FORTES HAUSSES
AEROPORTS DE PARIS 13,7%
TECHNICOLOR
12,3%
STMICROELECTRONICS 11,8%
EUROFINS SCIENTIFIC 10,4%
TECHNIPFMC
10,1%
SOITEC
9,7%
UBISOFT ENTERTAINMENT 8,9%

LES PLUS FORTES HAUSSES
LE TANNEUR & CIE
24,9%
ACTEOS
21,4%
AMPLITUDE SURGICAL 17,3%
ATARI
16,2%
CGG
14,4%
MAUREL & PROM
14,1%
DEVOTEAM
13,6%

LES PLUS FORTES HAUSSES
ENTREPRENDRE SA 36,5%
I.CERAM
27,6%
GAUSSIN
24,4%
REWORLD MEDIA
18,3%
DOLPHIN INT.
15,8%
GROUPIMO
14,3%
LES HOTELS BAVEREZ 12,5%

LES PLUS FORTES BAISSES
AXA
-10,2%
MANITOU
-8,5%
MAISONS DU MONDE
-8,1%
LAGARDÈRE
-6,2%
AIR FRANCE-KLM
-4,6%
SES
-4,2%
VALLOUREC
-4,0%

LES PLUS FORTES BAISSES
EURASIA FON. INVEST.-42,4%
BLEECKER
-27,2%
LA FONCIÈRE VERTE -20,8%
LANSON-BCC
-8,4%
LACROIX SA
-8,3%
FSDV
-6,8%
RALLYE
-6,3%

Principaux changements d'objectif de cours
LES PLUS FORTES BAISSES
TTI - TRAVEL TECHNO. -31,5%
KKO INTERNATIONAL -12,8%
IMMERSION
-10,5%
ACTIPLAY
-10,3%
INTRASENSE
-10,0%
QUANTUM GENOMICS -9,0%
BIOPHYTIS
-8,8%

ACHETER / ACHAT SPECULATIF
AÉROPORTS DE PARIS
CARREFOUR
CASINO
DASSAULT AVIATION
EUROFINS SCIENTIFIC
GROUPE EUROTUNNEL
RENAULT
TOTAL

ANCIEN
200
23
60
1.600
650
13
108
58

NOUVEAU
215
21
52
1.700
620
14
112
55

Cours de clôture à 17h35 du vendredi 9 mars
Cac 40 sur la semaine

LA COTE

5.274,40

Mars 5

6

7

COTATIONS ET CONSEILS SUR INVESTIR.FR

A

LE CAC 40 SUR UN AN
09.03.2018

+ 5,9 % sur 1 an

5.274,40

+ 2,83 + 0,31

+ 4,80 + 3,25

– 3,08 – 0,53 – 0,16
AVR.

MAI

JUIN

JUI.

AOU.

+ 3,19

– 2,37 – 1,12
SEP.

rait risquerait, en effet, de conduire à
une récession. Gary Cohn, le principal
conseiller économique du président, a

OCT.

NOV.

DEC.

– 2,94 – 0,87
JAN.

FEV.

Vend.2
5.136,58
en clôture

Lundi 5

Mardi 6

Bien que la percée des partis
populistes aux législatives italiennes risque d’empêcher la formation d’un gouvernement, la Bourse
de Paris a réussi à grimper, après
un jeu de yo-yo. Les investisseurs
ont été rassurés par l’émergence
d’une coalition en Allemagne.

Mercredi 7

Les gains de la journée ont été
quasi effacés à la clôture, compte
tenu d’une ouverture dans le
rouge de Wall Street. L’inquiétude
touchant le risque d’une guerre
commerciale mondiale grandit et
incite les investisseurs à se
montrer prudents.

MAR.

même donné sa démission pour marquer son désaccord. De ce côté-ci de
l’Atlantique, les investisseurs ont été

cinq séances consécutives de gains pour le Cac 40
Paris a réussi à clôturer dans le
vert alors que, dans le même
temps, Wall Street perdait du
terrain. Le marché américain
s’inquiète des velléités protectionnistes américaines, surtout après
la démission du principal conseiller
économique de Donald Trump.

rassurés par le discours de Mario Draghi (lire page 8), le président de la Banque centrale européenne, à l’issue du
comité de mars. Il a relevé son estimation de croissance pour la zone euro en
2018, mais a abaissé sa prévision d’inflation pour 2019. Cela confirme qu’il ne
devrait pas y avoir de hausse des taux
avant 2019. Enfin, il a renoncé à éventuellement renforcer le programme de
rachat d’actifs (QE), ce qui signifie un
premier pas vers la normalisation
monétaire.
Vendredi, les chiffres américains de
l’emploi étaient attendus avec un peu
d’appréhension. On se souvient que
c’était l’annonce d’un dérapage des
salaires qui avait provoqué une chute
des marchés il y a un mois. Cette fois,
l’économie américaine a créé plus de
postes que prévu, mais sans poussée
excessive des rémunérations. Du
coup, le spectre de l’inflation, là aussi,
s’éloigne.-S. A.

+ 2,68 % sur la semaine
Jeudi 8

Vendredi 9

Il faut remonter au 16 février pour
retrouver une telle accélération
du Cac 40. Les opérateurs ont
apprécié le discours du président
de la BCE et ils espèrent que les
augmentations de taxes douanières voulues par Donald Trump
seront plus mesurées.

Très attendus, les chiffres mensuels de l’emploi américain, qui
avaient fait plonger les marchés il y
a un mois, ont permis à Wall Street
d’ouvrir dans le vert. Les postes
créés ont été nombreux (313.000),
mais la hausse des salaires a été
sage (+ 2,6 % sur un an).

Variation

+ 0,60 %

+ 0,06 %

+ 0,34 %

+ 1,28 %

+ 0,39 %

Ouverture

5.116,39

5.203,11

5.151,69

5.189,14

5.243,09

Clôture

5.167,23

5.170,23

5.187,83

5.254,10

5.274,40

5.264,36
5.186,28

5.293,08
5.241,51

+ HAUT
+ BAS

5.176,52
5.115,94

VOLUME :
4,5 MDS€

TECHNIPFMC
LAFARGEHOLCIM
STMICROELECTRO.
CREDIT AGRICOLE
BNP PARIBAS
AXA

5.216,60
5.170,14

VOLUME :
3,7 MDS€

VALEO
STMICROELECTRO.
CAPGEMINI
UNIBAIL-RODAMCO
LAFARGEHOLCIM
ESSILOR INT.

Axa La compagnie a annoncé
l’acquisition du groupe américain
XL pour plus de 12 milliards
d’euros. Le prix est jugé élevé par
les investisseurs.
TF1 (hors Cac 40) L’action a cédé
2,2 %. Depuis que Canal+ a retiré
la chaîne de son offre, l’audience
de TF1 a fléchi, ce qui risque de
réduire ses gains publicitaires.

Eurofins Scientific (hors
Cac 40) Le marché a salué
(+ 6,4 %) les comptes solides de
l’an dernier et le relèvement des
objectifs pour 2018.
Thales (hors Cac 40) L’action a
bénéficié (+ 6,3 %) de l’annonce
de bons résultats 2017. De plus,
la direction s’est montrée optimiste pour cette année.

5.203,06
5.134,51

VOLUME :
3,8 MDS€

RENAULT
UNIBAIL-RODAMCO
SOLVAY
CREDIT AGRICOLE
AXA
PUBLICIS GROUPE
ADP (hors Cac 40) L’action
Aéroports de Paris a bondi de plus
de 6 % après des informations de
BFM Business selon lesquelles
l’Etat souhaiterait céder la totalité
de ses parts dans le capital.
Renault Selon Reuters, Nissan
discuterait pour reprendre les
15 % détenus par l’Etat. L’information a ensuite été démentie.

9

ZOOM SUR 2 INDICES

La Bourse de Paris n’avait pas connu une semaine entière de hausse depuis les cinq séances de gain
consécutives de mi-septembre 2017. Pourtant, ce n’était pas gagné tant l’actualité a été stressante.

– 0,7 % depuis le début de l'année,

8

N° 2305 DU 10 MARS 2018

Pour une fois, carton plein !
près que février (– 2,9 %)
a quasi effacé les gains
de janvier (+ 3,2 %), mars
avait mal commencé (–
1 % le 1er et – 2,4 % le 2).
Mais ces giboulées n’ont pas duré. La
semaine, riche en actualités de tout
ordre, a connu cinq séances consécutives de hausse.
Les boursiers ont eu de nombreuses
nouvelles à décrypter. La plus anxiogène touche à une possible guerre
commerciale mondiale. Rien que cela !
Donald Trump a fini par signer, jeudi
soir, un texte instaurant, en effet, des
taxes douanières sur les importations
d’acier et d’aluminium (lire pages 4 et 5),
mais des exemptions seront possibles
pays par pays. Cette concession a été
obtenue après que de nombreuses personnalités aux Etats-Unis et dans le
monde ont pointé les dangers d’un
retour au protectionnisme. La baisse
des échanges mondiaux qui en résulte-

+ 2,68 %

VOLUME :
3,8 MDS€

VOLUME :
3,8 MDS€

STMICROELECTRO.
ENGIE
L'OREAL
TECHNIPFMC
CARREFOUR
ARCELORMITTAL

TECHNIPFMC
DANONE
KERING
RENAULT
UNIBAIL-RODAMCO
VALEO

Casino (hors Cac 40) Le titre a
reculé de 3,7 % après la publication
de comptes 2017 jugés « pollués »
par des éléments non récurrents.
Engie Le marché a apprécié le
retour de la croissance organique,
la réalisation du plan de transformation avec un an d’avance et le
relèvement de la prévision de
dividende pour 2018.

Lagardère (hors Cac 40) Au
lendemain de la publication de
ses comptes annuels décevants,
le titre a plongé de près de 8 %,
du jamais-vu depuis 2016.
TechnipFMC Séance faste pour
le groupe d’ingénierie pour le
pétrole et le gaz, grâce à la
remontée du cours du baril à
près de 65 $.

CAC 40
PER, bénéfices, rendements
Année

PER
(nombre de fois)

Variation
des bénéfices

Rendement

15,7
15,4
14,3

11,5 %
11,5 %
5,7 %

3,3 %
3,1 %
3,4 %

2016
2017 (e)
2018 (e)

Extrêmes annuels (en clôture)
Année
2015
2016
2017-18

Plus haut
(Date)
5.268,91
(27-4)
4.862,31 (30-12)
5.541,99 (22-1-18)

Plus bas
4.083,50
3.896,71
4.748,90

(Date)
(6-1)
(11-2)
(31-1-17)

Dow Jones
PER, bénéfices, rendements
Année

PER
(nombre de fois)

Variation
des bénéfices

Rendement

19
19,9
16,7

2,6 %
14,7 %
17,9 %

2,3 %
2,1 %
2,3 %

2016
2017 (e)
2018 (e)

Extrêmes annuels (en clôture)
Année
2015
2016
2017-18

Plus haut
(Date)
18.312,30
(19-5)
19.974,60 (20-12)
26.616,71 (26-1-18)

Plus bas
15.666,40
15.660,10
19.732,40

(Date)
(25-8)
(11-2)
(19-1-17)

LE MARCHÉ À SUIVRE…

Le Canada soulagé
Ouf ! Si Donald Trump a bien confirmé, jeudi, le
relèvement des tarifs douaniers sur l’acier et l’aluminium
importés aux Etats-Unis, il en a provisoirement exempté
le Mexique et le Canada (lire aussi pages 4 et 5). Bonne
nouvelle pour le Canada, donc. D’autant que, sous l’effet
de cette menace, notamment, la banque centrale du pays
a décidé, mercredi, de laisser son taux directeur inchangé,
à 1,25 %, ce qui n’a pas empêché l’indice S&P/TSX Composite de finir la séance en baisse de 0,5 % (la seule de la
semaine). Avec cette stratégie, la Banque du Canada tient
aussi compte du ralentissement de la croissance du pays
au quatrième trimestre 2017 (chiffres publiés le 2 mars).
Ainsi, sur les trois derniers mois de l’année, le PIB a
progressé de 1,7 % en rythme annualisé, contre + 4 %
au premier trimestre ou encore + 4,4 % au deuxième.
Toutefois, sur l’ensemble de l’année 2017, la performance
de l’économie canadienne reste bonne, avec
une croissance de 3 %, contre 1,4 % en 2016.
Depuis janvier 2018, le S&P/TSX Composite n’échappe
tout de même pas au mouvement de nervosité
sur les marchés et recule de 4 % environ.

S&P/Toronto Composite (CANADA)
15.556,75

1 .610
1 . 60
1 . 10

+ 1,12 %

1 .460
1 .410
1 .360
Mars 5

6

7

8

9

Les indicateurs clés du SRD et du Cac 40
PER 2017 (estimé)

VE/CA 2017 (estimé)

ACTIF NET/COURS

PLUS FORTS RENDEMENTS 2017 (e)

EVOLUTION DES C. A. 2017 (e)

EVOLUTION DES BNPA 2017 (e)

LES PLUS FORTS (EN NB DE FOIS)
GROUPE EUROTUNNEL
57,1
SCHLUMBERGER
45,9
SARTORIUS STEDIM BIOTECH
45,6
WORLDLINE
43,4
DASSAULT SYSTÈMES
41,1
LES PLUS FAIBLES (EN NB DE FOIS)
AIR FRANCE-KLM
2,4
ARCELORMITTAL
6,7
RENAULT
6,9
AXA
8,8
PEUGEOT SA
9,0

LES PLUS FORTS (EN NB DE FOIS)
GECINA
33,93
TIKEHAU CAPITAL
33,19
TERREIS
26,77
FONCIÈRE LYONNAISE
23,57
FONCIÈRE DES RÉGIONS
22,42
LES PLUS FAIBLES (EN NB DE FOIS)
PEUGEOT SA
0,16
CASINO
0,22
CARREFOUR
0,22
AIR FRANCE-KLM
0,22
FNAC DARTY
0,32

LES PLUS FORTES SURCOTES
HERMÈS INTERNATIONAL
978,8%
SARTORIUS STEDIM BIOTECH 795,7%
BUREAU VERITAS
745,2%
EURONEXT
667,7%
IPSEN
653,1%
LES PLUS FORTES DECOTES
TECHNIPFMC
-75,1%
CASINO
-44,7%
SOCIÉTÉ GÉNÉRALE
-40,1%
VALLOUREC
-37,9%
EDF
-33,6%

CASINO
EUTELSAT COMMUNICATIONS
MERCIALYS
SES
GENERAL ELECTRIC
ALTAREA
LAGARDÈRE
HSBC
UNIBAIL-RODAMCO
AXA
KLÉPIERRE
SUEZ

LES PLUS FORTES PROGRESSIONS
BOLLORÉ
68,7%
ELIS
46,5%
AMUNDI
37,2%
DASSAULT AVIATION
34,1%
SEB
29,7%
LES PLUS FORTES BAISSES
ROTHSCHILD CO
-26,4%
TECHNICOLOR
-13,5%
FAURECIA
-9,3%
TECHNIPFMC
-5,6%
SOCIÉTÉ GÉNÉRALE
-5,3%

LES PLUS FORTES PROGRESSIONS
DERICHEBOURG
475,0%
STMICROELECTRONICS
314,5%
HSBC
243,8%
TF1
225,6%
ARCELORMITTAL
151,5%
LES PLUS FORTES BAISSES
DIRECT ENERGIE
-66,6%
FONCIÈRE LYONNAISE
-66,3%
EUROPCAR
-54,4%
SCOR
-52,6%
SES
-44,5%

7,4%
6,8%
6,5%
6,4%
6,2%
6,1%
5,8%
5,8%
5,7%
5,6%
5,6%
5,6%

P.II

COURS DE CLÔTURE DU VENDREDI 9 MARS

Investir, le Journal des Finances / 2305 / 10 mars 2018

LA COTE

/ CAC 40

Le tour du Cac en 40 fiches : retrouvez ici chaque semaine l’essentiel de l’actualité des poids lourds de la cote, les principales données
financières ainsi que les estimations, conseils et objectifs de cours de la rédaction d’Investir.
Changement de conseil

ACCOR - AC
CAPITALISATION
13.419 M€
NBRE DE TITRES
289.335.970

HÔTELLERIE
LES ACTIONNAIRES
JIN JIANG (12,6%)
QIA (10,4%)
EURAZEO (4,3%)

VARIATION DEPUIS LE 29-12-2017

+ 7,86 %
AIR LIQUIDE - AI
GAZ INDUSTRIELS ET MÉDICAUX
CAPITALISATION
LES ACTIONNAIRES
44.265 M€
BLACKROCK (4,96%)
NATIXIS AM (2%)
NBRE DE TITRES
CREDIT SUISSE (2%)
428.504.841
VARIATION DEPUIS LE 29-12-2017

- 1,67 %
AIRBUS - AIR
CONSTRUCTEUR AÉRONAUTIQUE
CAPITALISATION
LES ACTIONNAIRES
76.162 M€
SOGEPA ( 11,1%)
GSBV (11,1%)
NBRE DE TITRES
SEPI ( 4,2%)
774.556.062
VARIATION DEPUIS LE 29-12-2017

+ 18,47 %
ARCELORMITTAL* - MT
SIDÉRURGISTE
CAPITALISATION
LES ACTIONNAIRES
26.968 M
FAMILLE MITTAL (37,4%)
NBRE DE TITRES
1.021.903.623
VARIATION DEPUIS LE 29-12-2017

- 2,67 %
ATOS SE - ATO
CONSEIL, INFOGÉRANCE
CAPITALISATION
LES ACTIONNAIRES
11.820 M€
PAI PARTNERS (25%)
FMR LLC (5%)
NBRE DE TITRES
SALARIÉS (3,6%)
105.445.349
VARIATION DEPUIS LE 29-12-2017

- 7,62 %
AXA - CS
CAPITALISATION
54.544 M
NBRE DE TITRES
2.425.235.751

ASSURANCE
LES ACTIONNAIRES
AXA FRANCE ASSURANCE (14,1%)
SALARIÉS (5,7%)

- 9,08 %
BNP PARIBAS - BNP
BANQUE
LES ACTIONNAIRES
ETAT BELGE-SFPI (7,74%)
SALARIÉS (3,3%)
DODGE & COX (2,11%)

VARIATION DEPUIS LE 29-12-2017

+ 1,09 %
BOUYGUES - EN
BTP, MÉDIAS, TÉLÉPHONIE MOBILE
CAPITALISATION
LES ACTIONNAIRES
14.869 M
SCDM (20,40%)
SALARIÉS (21,44%)
NBRE DE TITRES
364.967.441
VARIATION DEPUIS LE 29-12-2017

- 5,93 %
CAPGEMINI - CAP
CONSEIL, INFOGÉRANCE
CAPITALISATION
LES ACTIONNAIRES
17.844 M€
INVEST. INST. ÉTRANG. (60%)
INVEST. INST. FRANÇAIS (27%)
NBRE DE TITRES
ACTIONN. INDIVIDUELS (4%)
168.817.033
VARIATION DEPUIS LE 29-12-2017

+ 6,89 %
CARREFOUR - CA
DISTRIBUTION ALIMENTAIRE
CAPITALISATION
LES ACTIONNAIRES
13.526 M
FAMILLE MOULIN (11,51%)
GROUPE ARNAULT (8,74%)
NBRE DE TITRES
ABILIO DINIZ (8,05%)
774.677.811
VARIATION DEPUIS LE 29-12-2017

- 3,22 %
CRÉDIT AGRICOLE - ACA
CAPITALISATION
38.792 M€
NBRE DE TITRES
2.846.104.526

BANQUE
LES ACTIONNAIRES
SAS RUE DE LA BOÉTIE (56,7%)
SALARIÉS (3,7%)

ACCOR

46

46,38

44

42

1er JANVIER 2018

FR0000120073
110

9 MARS 2018

Pondération dans
le CAC / Rang

3,7 % / 9e

AIR LIQUIDE

103,30

105

100

95

1er JANVIER 2018

NL0000235190
100

9 MARS 2018

Pondération dans
le CAC / Rang

3,8 % / 7e

AIRBUS BR

95

98,33

90
85
80

1er JANVIER 2018

LU1598757687
30,2

9 MARS 2018

Pondération dans
le CAC / Rang

2,9 % / 13e

ARCELORMITTAL RG

26,39

29,2
28,2
27,2
26,2

1er JANVIER 2018

FR0000051732
130

9 MARS 2018

Pondération dans
le CAC / Rang

1,1 % / 30e

ATOS P

112,10
120

110

100

1er JANVIER 2018

FR0000120628
28

9 MARS 2018

Pondération dans
le CAC / Rang

4,2 % / 5e

AXA

22,49

26

22

1er JANVIER 2018

FR0000131104
69

9 MARS 2018

Pondération dans
le CAC / Rang

6,5 % / 3e

BNP PARIBAS P-A

67

62,93

65
63
61

1er JANVIER 2018

FR0000120503
46

9 MARS 2018

Pondération dans
le CAC / Rang

0,8 % / 39e

BOUYGUES

40,74

44

42

40

1er JANVIER 2018

FR0000125338
107,5

9 MARS 2018

Pondération dans
le CAC / Rang

1,4 % / 26e

CAPGEMINI

105,70

105,0
102,5
100,0
97,5

1er JANVIER 2018

FR0000120172
19,4

9 MARS 2018

Pondération dans
le CAC / Rang

CARREFOUR

0,8 % / 38e

17,46

18,9
18,4
17,9
17,4

1er JANVIER 2018

FR0000045072
15,5

9 MARS 2018

Pondération dans
le CAC / Rang

1,5 % / 25e

CREDIT AGRICOLE

15,0
14,5

13,63

14,0

VARIATION DEPUIS LE 29-12-2017

- 1,23 %
DANONE - BN
CAPITALISATION
45.273 M
NBRE DE TITRES
670.710.400

48

0,7 % / 40

e

24

VARIATION DEPUIS LE 29-12-2017

CAPITALISATION
78.591 M€
NBRE DE TITRES
1.248.859.386

FR0000120404

Pondération dans
le CAC / Rang

ALIMENTATION
LES ACTIONNAIRES
GROUPE MFS (12,8%)
FIRST EAGLE INV. (2,3%)
GROUPE SOFINA & HENEX (2,2%)

VARIATION DEPUIS LE 29-12-2017

- 3,50 %

13,5

1er JANVIER 2018

FR0000120644
72,5

9 MARS 2018

Pondération dans
le CAC / Rang

3,7 % / 8e

DANONE

70,0
67,5

67,50

65,0
62,5

1er JANVIER 2018

9 MARS 2018

EVOLUTION DU COURS
SEMAINE
Variation
+ 2,09 %
Plus haut
46,45
Plus bas
45,04
Cours semaine précédente
Capital échangé semaine
Cours compensation
PROCHAIN RDV
CA 1er trim. le 18-4-18

52 SEM.
+ 22 %
48,38
37,26
45,43
2%
45,83

EVOLUTION DU COURS
SEMAINE
Variation
+ 3,69 %
Plus haut
103,90
Plus bas
99,38
Cours semaine précédente
Capital échangé semaine
Cours compensation
PROCHAIN RDV
CA 1er trimestre, le 25-4-18

52 SEM.
+ 11,08 %
111,60
91,64
99,62
1,1 %
103,40

EVOLUTION DU COURS
SEMAINE
52 SEM.
Variation
+ 4,66 %
+ 40,35 %
Plus haut
98,54
99,97
Plus bas
93,34
68,28
Cours semaine précédente
93,95
Capital échangé semaine
1,1 %
Cours compensation
97,09
PROCHAIN RDV
Assemblée générale 11-04-18

EVOLUTION DU COURS
SEMAINE
52 SEM.
Variation
- 1,12 %
+ 9,48 %
Plus haut
27,15
30,76
Plus bas
26,01
17,72
Cours semaine précédente
26,69
Capital échangé semaine
3%
Cours compensation
0
PROCHAIN RDV
Résultats 1er trim. le 11-05-18

EVOLUTION DU COURS
SEMAINE
Variation
+ 7,38 %
Plus haut
112,50
Plus bas
104,40
Cours semaine précédente
Capital échangé semaine
Cours compensation
PROCHAIN RDV
CA du T1 le 25 avril.

52 SEM.
- 0,09 %
135,40
103,65
104,40
1,8 %
110,65

EVOLUTION DU COURS
SEMAINE
52 SEM.
Variation
- 10,22 %
- 6,33 %
Plus haut
23,88
27,69
Plus bas
22,13
22,13
Cours semaine précédente
25,05
Capital échangé semaine
3,9 %
Cours compensation
22,66
PROCHAIN RDV
Assemblée générale, le 25-04-18

EVOLUTION DU COURS
SEMAINE
52 SEM.
Variation
+ 0,08 %
+ 3,52 %
Plus haut
63,69
69,17
Plus bas
61,63
57,24
Cours semaine précédente
62,88
Capital échangé semaine
1,4 %
Cours compensation
62,95
PROCHAIN RDV
Résultats 1er trim. le 4-05-18

EVOLUTION DU COURS
SEMAINE
52 SEM.
Variation
+ 1,34 %
+ 8,57 %
Plus haut
41,08
45,98
Plus bas
40,02
36,07
Cours semaine précédente
40,20
Capital échangé semaine
0,9 %
Cours compensation
40,70
PROCHAIN RDV
Assemblée générale, le 26-04-18

EVOLUTION DU COURS
SEMAINE
Variation
+ 6,45 %
Plus haut
105,90
Plus bas
99,16
Cours semaine précédente
Capital échangé semaine
Cours compensation
PROCHAIN RDV
CA du T1 le 26-4-18

52 SEM.
+ 27,03 %
108,85
82,04
99,30
1,4 %
104,80

EVOLUTION DU COURS
SEMAINE
52 SEM.
Variation
+ 0,37 %
- 19,91 %
Plus haut
17,70
23,69
Plus bas
17,25
16,31
Cours semaine précédente
17,40
Capital échangé semaine
1,9 %
Cours compensation
17,44
PROCHAIN RDV
Chiffre d'affaires 1er trim, le 11-4-18

EVOLUTION DU COURS
SEMAINE
Variation
- 0,51 %
Plus haut
13,85
Plus bas
13,50
Cours semaine précédente
Capital échangé semaine
Cours compensation
PROCHAIN RDV
Résultats 1er trim. le 15-5-18

52 SEM.
+ 9,96 %
15,68
11,60
13,70
1%
13,66

EVOLUTION DU COURS
SEMAINE
Variation
+ 5,85 %
Plus haut
67,71
Plus bas
63,74
Cours semaine précédente
Capital échangé semaine
Cours compensation
PROCHAIN RDV
CA du 1er trim. le 18-04-18

52 SEM.
+ 8,09 %
72,13
61,87
63,77
1,2 %
66,57

ACTIVITÉ
Chiff. d'aff. 2017 est.
Croiss. du CA en 2017
Résultat net 2016
Résultat net 2017 est.
Résultat net 2018 est.
BILAN
Clôture de l'exercice
Endet. net/Fonds propres
ANC par action
Décote/Surcote/ANC
ACTIVITÉ
Chiff. d'aff. 2017 est.
Croiss. du CA en 2017
Résultat net 2016
Résultat net 2017 est.
Résultat net 2018 est.
BILAN
Clôture de l'exercice
Endet. net/Fonds propres
ANC par action
Décote/Surcote/ANC
ACTIVITÉ
Chiff. d'aff. 2017 est.
Croiss. du CA en 2017
Résultat net 2016
Résultat net 2017 est.
Résultat net 2018 est.
BILAN
Clôture de l'exercice
Endet. net/Fonds propres
ANC par action
Décote/Surcote/ANC
ACTIVITÉ
Chiff. d'aff. 2017 est.
Croiss. du CA en 2017
Résultat net 2016
Résultat net 2017 est.
Résultat net 2018 est.
BILAN
Clôture de l'exercice
Endet. net/Fonds propres
ANC par action
Décote/Surcote/ANC
ACTIVITÉ
Chiff. d'aff. 2017 est.
Croiss. du CA en 2017
Résultat net 2016
Résultat net 2017 est.
Résultat net 2018 est.
BILAN
Clôture de l'exercice
Endet. net/Fonds propres
ANC par action
Décote/Surcote/ANC
ACTIVITÉ
Chiff. d'aff. 2017 est.
Croiss. du CA en 2017
Résultat net 2016
Résultat net 2017 est.
Résultat net 2018 est.
BILAN
Clôture de l'exercice
Endet. net/Fonds propres
ANC par action
Décote/Surcote/ANC
ACTIVITÉ
Chiff. d'aff. 2017 est.
Croiss. du CA en 2017
Résultat net 2016
Résultat net 2017 est.
Résultat net 2018 est.
BILAN
Clôture de l'exercice
Endet. net/Fonds propres
ANC par action
Décote/Surcote/ANC
ACTIVITÉ
Chiff. d'aff. 2017 est.
Croiss. du CA en 2017
Résultat net 2016
Résultat net 2017 est.
Résultat net 2018 est.
BILAN
Clôture de l'exercice
Endet. net/Fonds propres
ANC par action
Décote/Surcote/ANC
ACTIVITÉ
Chiff. d'aff. 2017 est.
Croiss. du CA en 2017
Résultat net 2016
Résultat net 2017 est.
Résultat net 2018 est.
BILAN
Clôture de l'exercice
Endet. net/Fonds propres
ANC par action
Décote/Surcote/ANC
ACTIVITÉ
Chiff. d'aff. 2017 est.
Croiss. du CA en 2017
Résultat net 2016
Résultat net 2017 est.
Résultat net 2018 est.
BILAN
Clôture de l'exercice
Endet. net/Fonds propres
ANC par action
Décote/Surcote/ANC
ACTIVITÉ
Chiff. d'aff. 2017 est.
Croiss. du CA en 2017
Résultat net 2016
Résultat net 2017 est.
Résultat net 2018 est.
BILAN
Clôture de l'exercice
Endet. net/Fonds propres
ANC par action
Décote/Surcote/ANC
ACTIVITÉ
Chiff. d'aff. 2017 est.
Croiss. du CA en 2017
Résultat net 2016
Résultat net 2017 est.
Résultat net 2018 est.
BILAN
Clôture de l'exercice
Endet. net/Fonds propres
ANC par action
Décote/Surcote/ANC

1.937 M€
18%
430 M€
374 M€
580 M€
31-12-2018
30%
19.93
+ 133 %
20.349 M€
12%
1.844 M€
2.200 M€
2.230 M€
31-12-2018
90%
42.18
+ 145 %
66.767 M€
0%
995 M€
2.873 M€
3.400 M€
31-12-2018
-304%
4.72
+ 1982 %
60.778 M
18%
1.607 M
4.042 M
2.984 M
31-12-2018
31%
31.60
- 16 %
12.691 M€
8%
579 M€
601 M€
710 M€
31-12-2018
-11%
40.96
+ 174 %
98.549 M
-2%
5.829 M
6.209 M
6.395 M
31-12-2018
NS
29.11
- 23 %
43.161 M€
-1%
7.702 M€
7.759 M€
7.800 M€
31-12-2018
NS
73.90
- 15 %
32.904 M
4%
632 M
1.085 M
1.070 M
31-12-2018
20%
26.92
+ 51 %
12.792 M€
2%
921 M€
820 M€
860 M€
31-12-2018
19%
42.99
+ 146 %
78.897 M
3%
746 M
-531 M
670 M
31-12-2018
38%
13.79
+ 27 %
18.634 M€
11%
3.590 M€
3.649 M€
3.860 M€
31-12-2018
NS
18.85
- 28 %
24.677 M
12%
1.720 M
2.453 M
2.340 M
31-12-2018
51%
19.54
+ 245 %

DIVIDENDE
Dividende 2016
1,05
Dividende 2017 est.
1,05
Rendement 2017 est.
2,3 %
Dernier dividende versé
Date : 12-5-17
Montant : 1.05 (T)
VALORISATION
2016 2017(e) 2018 (e)
BNPA
1,51
1,29
1,38
Evol. an. BNPA
- 13 % - 14 %
7%
PER (nbre de fois)
30,7
35,9
33,6
VE/CA (nbre de fois)
9,06
7,90
5,05

COMMENTAIRES DE LA SEMAINE

CONSEIL

Eurazeo a vendu le reste des actions détenues
dans le groupe, soit 4,2% du capital. La
transaction a été effectuée au prix de 45,28
euros par action.

ACHETER 

54 euros

Potentiel
Conseil précédent (date)
Opportunité ■ ■ ■ ■ ■ Sécurité

+16%
AB (17/01/2014)

ANALYSE DU CONSEIL
Le groupe n'a jamais été aussi rentable qu'en
2017. La stratégie qui consiste à se rapprocher
du modèle américain de l'asset light va créer de
la valeur et l'actionnaire en profitera.

Tendance graphique Consensus des analystes
NEUTRE
Acheter 70 %
Résistances 48,3/51,6
Conserver 15 %
Supports 43,6/42,1
Vendre 15 %

DIVIDENDE
Dividende 2016
2,36
Dividende 2017 est.
2,65
Rendement 2017 est.
2,6 %
Dernier dividende versé
Date : 15-5-17
Montant : 2.6 (T)
VALORISATION
2016 2017(e) 2018 (e)
BNPA
4,65
4,76
5,23
Evol. an. BNPA
-9%
2%
10 %
PER (nbre de fois)
22,2
21,7
19,7
VE/CA (nbre de fois)
3,29
2,83
2,78

COMMENTAIRES DE LA SEMAINE

CONSEIL

DIVIDENDE
Dividende 2016
1,35
Dividende 2017 est.
1,50
Rendement 2017 est.
1,5 %
Dernier dividende versé
Date : 18-4-17
Montant : 1.15 (T)
VALORISATION
2016 2017(e) 2018 (e)
BNPA
3,31
3,70
4,41
Evol. an. BNPA
-2%
12 %
19 %
PER (nbre de fois)
29,7
26,6
22,3
VE/CA (nbre de fois)
0,98
0,94
0,90

COMMENTAIRES DE LA SEMAINE

DIVIDENDE
Dividende 2016
0
Dividende 2017 est.
0,09
Rendement 2017 est.
0,3 %
Dernier dividende versé
Date : 08-5-15
Montant : ()
VALORISATION
2016 2017(e) 2018 (e)
BNPA
1,57
3,96
2,92
Evol. an. BNPA
NS 152 % - 26 %
PER (nbre de fois)
16,8
6,7
9
VE/CA (nbre de fois)
0,72
0,59
0,64

COMMENTAIRES DE LA SEMAINE

DIVIDENDE
Dividende 2016
1,60
Dividende 2017 est.
1,70
Rendement 2017 est.
1,5 %
Dernier dividende versé
Date : 26-5-17
Montant : 1.6 (T)
VALORISATION
2016 2017(e) 2018 (e)
BNPA
7,28
6,31
9,06
Evol. an. BNPA
26 % - 13 % 44 %
PER (nbre de fois)
15,4
17,8
12,4
VE/CA (nbre de fois)
0,97
0,91
0,81

COMMENTAIRES DE LA SEMAINE

CONSEIL

Atos a effacé cette semaine une partie de sa
correction essuyée depuis le début de l'année.
Les investisseurs n'avaient pas apprécié le
manque d'ambition du groupe pour 2018.

ACHETER 

ANALYSE DU CONSEIL
Le titre reste décoté par rapport à ses
comparables. Le groupe affiche pourtant une
croissance organique de plus de 2 % et une
amélioration continue de sa rentabilité.

Tendance graphique Consensus des analystes
Acheter 33 %
NEUTRE
Résistances 115,2/121,8
Conserver 62 %
Supports 104,7/97,9
Vendre 5 %

DIVIDENDE
Dividende 2016
1,16
Dividende 2017 est.
1,26
Rendement 2017 est.
5,6 %
Dernier dividende versé
Date : 05-5-17
Montant : 1.16 (T)
VALORISATION
2016 2017(e) 2018 (e)
BNPA
2,40
2,56
2,64
Evol. an. BNPA
10 %
7%
3%
PER (nbre de fois)
9,4
8,8
8,5
VE/CA (nbre de fois)
NS
NS
NS

COMMENTAIRES DE LA SEMAINE

CONSEIL

Axa a annoncé l'acquisition, pour 12,4 milliards,
de XL Group. Une opération sanctionnée en
Bourse, car jugée chère, mais qui lui permet
d'accélerer son virage dans le dommage.

ACHETER 

32 euros

Potentiel
Conseil précédent (date)
Opportunité ■ ■ ■ ■ ■ Sécurité

+42%
AB (16/12/2015)

ANALYSE DU CONSEIL
En 2017, l'activité a progressé dans les trois
segments prioritaires. La réussite de
l'introduction en Bourse des activités
américaines serait un catalyseur.

Tendance graphique Consensus des analystes
NEUTRE
Acheter 76 %
Résistances 25,1/26,4
Conserver 24 %
Supports 21,8/21,5
Vendre 0 %

DIVIDENDE
Dividende 2016
2,70
Dividende 2017 est.
3,02
Rendement 2017 est.
4,8 %
Dernier dividende versé
Date : 30-5-17
Montant : 2.7 (T)
VALORISATION
2016 2017(e) 2018 (e)
BNPA
6
6,22
6,26
Evol. an. BNPA
12 %
4%
1%
PER (nbre de fois)
10,5
10,1
10,1
VE/CA (nbre de fois)
NS
NS
NS

COMMENTAIRES DE LA SEMAINE

CONSEIL

DIVIDENDE
Dividende 2016
1,60
Dividende 2017 est.
1,70
Rendement 2017 est.
4,2 %
Dernier dividende versé
Date : 03-5-17
Montant : 1.6 (T)
VALORISATION
2016 2017(e) 2018 (e)
BNPA
1,78
2,56
2,92
Evol. an. BNPA
29 % 44 %
14 %
PER (nbre de fois)
22,9
15,9
14
VE/CA (nbre de fois)
0,53
0,51
0,50

COMMENTAIRES DE LA SEMAINE

DIVIDENDE
Dividende 2016
1,55
Dividende 2017 est.
1,65
Rendement 2017 est.
1,6 %
Dernier dividende versé
Date : 22-5-17
Montant : 1.55 (T)
VALORISATION
2016 2017(e) 2018 (e)
BNPA
5,63
6,18
6,21
Evol. an. BNPA
24 %
10 %
nul
PER (nbre de fois)
18,8
17,1
17
VE/CA (nbre de fois)
1,53
1,48
1,41

COMMENTAIRES DE LA SEMAINE

CONSEIL

Semaine dans le vert pour Capgemini, qui a
annoncé la création d'une plateforme
technologique dédiée aux opérations bancaires
avec Indosuez Wealth Management.

ACHETER 
Potentiel
Conseil précédent (date)
Opportunité ■ ■ ■ ■ Sécurité

ANALYSE DU CONSEIL
La marge opérationnelle est attendue dans une
fourchette comprise entre 12 et 12,2 % en 2018.
A moyen terme, à un horizon 2019-2020, elle est
attendue entre 12,5 % et 13 %.

Tendance graphique Consensus des analystes
Acheter 90 %
NEUTRE
Résistances 105,7/108,8
Conserver 10 %
Supports
97,2/94
Vendre 0 %

DIVIDENDE
Dividende 2016
0,70
Dividende 2017 est.
0,46
Rendement 2017 est.
2,6 %
Dernier dividende versé
Date : 21-6-17
Montant : 0.7 (T)
VALORISATION
2016 2017(e) 2018 (e)
BNPA
1,36
1
1,09
- 10 % - 27 %
9%
Evol. an. BNPA
PER (nbre de fois)
12,8
17,5
16
VE/CA (nbre de fois)
0,24
0,22
0,23

COMMENTAIRES DE LA SEMAINE

CONSEIL

DIVIDENDE
Dividende 2016
0,60
Dividende 2017 est.
0,63
Rendement 2017 est.
4,6 %
Dernier dividende versé
Date : 29-5-17
Montant : 0.6 (T)
VALORISATION
2016 2017(e) 2018 (e)
BNPA
1,26
1,12
1,36
Evol. an. BNPA
4 % - 11 %
21 %
PER (nbre de fois)
10,8
12,2
10
VE/CA (nbre de fois)
NS
NS
NS

COMMENTAIRES DE LA SEMAINE

DIVIDENDE
Dividende 2016
1,70
Dividende 2017 est.
1,90
Rendement 2017 est.
2,8 %
Dernier dividende versé
Date : 05-5-17
Montant : 1.7 (T)
VALORISATION
2016 2017(e) 2018 (e)
BNPA
2,91
3,27
3,49
Evol. an. BNPA
7%
12 %
7%
PER (nbre de fois)
23,2
20,6
19,3
VE/CA (nbre de fois)
2,37
2,46
2,40

COMMENTAIRES DE LA SEMAINE

ACHETER 

TTF

■■■■■

TTF

132 euros

Avec 10 grandes entreprises japonaises, Air
Liquide a créé le consortium Japan H2 Mobility Potentiel
+28%
destiné à accélérer le déploiement de stations et Conseil précédent (date)
C (15/07/2004)
de voitures à hydrogène au Japon.
■■■■■
Opportunité ■ ■ ■ ■ ■ Sécurité
ANALYSE DU CONSEIL
Tendance graphique Consensus des analystes
Air Liquide est bien placé pour profiter de
Acheter 44 %
l'amélioration de la croissance industrielle. Les NEUTRE
Résistances
104,5/107
Conserver 36 %
synergies et la baisse des impôts aux Etats-Unis
Supports
97,3/93,8
Vendre 20 %
vont pousser la rentabilité.
CONSEIL

VENTE PARTIELLE

euros

L'avionneur va baisser la production des A380 à
6 par an et celles des A400M à 8 par an. Ces
Potentiel
mesures affecteront 3.700 postes en France, en Conseil précédent (date)
A (15/02/2018)
Allemagne, en Espagne et au Royaume-Uni.
■ Sécurité
■■■■■
Opportunité
ANALYSE DU CONSEIL
Tendance graphique Consensus des analystes
Airbus vise environ 800 avions livrés cette
Acheter 68 %
année et, hors C-Series de Bombardier, table sur HAUSSE
Conserver 32 %
une hausse d'environ 20 % de l'Ebit ajusté et sur Résistances 97,1/100
Supports 87,6/84,3
Vendre 0 %
un flux de trésorerie disponible stable.
CONSEIL

ECART

ArcelorMittal reculait en Bourse vendredi matin,
pénalisé par la baisse du cours du minerai de fer Potentiel
en Asie, du fait de l'accumulation de stocks en
Conseil précédent (date)
V (01/08/2014)
Chine.
■■■
Opportunité
Sécurité
ANALYSE DU CONSEIL
Tendance
graphique
Consensus
des
analystes
Le sidérurgiste se montre plutôt optimiste
Acheter 76 %
NEUTRE
concernant son environnement, mais la
Résistances 29,2/30,8
Conserver 16 %
demande d'acier risque de ralentir en 2018. Le
Supports
22,7/21
Vendre 8 %
titre, très volatil, nous paraît bien valorisé.

Potentiel
Conseil précédent (date)
Opportunité ■ ■ ■ ■ ■ Sécurité

ACHETER 

TTF

150 euros
+34%
VP (27/05/2014)
■■■

TTF

■■■■

TTF

80 euros

Lors de l'AG, les actionnaires seront appelés à se
prononcer sur le relèvement de la limite d'âge
Potentiel
+27%
du président du conseil, à 72 ans, et du directeur Conseil précédent (date)
AS (10/11/2016)
général, à 65 ans.
■■■■
Opportunité ■ ■ ■ ■ Sécurité
ANALYSE DU CONSEIL
Tendance graphique Consensus des analystes
L'évolution des taux et la croissance en zone
NEUTRE
Acheter 62 %
euro sont meilleures que les hypothèses
Résistances
64,7/66
Conserver 38 %
retenues au lancement du plan stratégique
Supports
61/59,6
Vendre 0 %
2020. La valorisation du titre est attractive.
CONSEIL

ACHETER 

TTF

54 euros

Le conflit qui oppose TF1 à Canal+ et qui a fait
+33%
couler beaucoup d'encre cette semaine est resté Potentiel
Conseil précédent (date)
V (13/05/2016)
sans grand effet sur l'action Bouygues.






■■
Opportunité
Sécurité
ANALYSE DU CONSEIL
Les résultats de l'exercice 2017 ont été excellents Tendance graphique Consensus des analystes
Acheter 38 %
et meilleurs que ceux que nous avions anticipés. NEUTRE
Conserver 52 %
2018 et 2019 s'annoncent très favorables aussi. Résistances 43,4/44,4
Supports 39,5/38,4
Vendre 10 %

ACHETER 

TTF

125 euros
+18%
VP (28/04/2015)
■■■■

TTF

21 euros

Le groupe lance la première blockchain (partage
d'informations sur le produit) alimentaire
Potentiel
+20%
d'Europe pour le poulet d'Auvergne et 8 autres Conseil précédent (date)
AB (10/06/2011)
filières suivront.
■■■■
Opportunité ■ ■ ■ ■ Sécurité
ANALYSE DU CONSEIL
La nouvelle stratégie de Carrefour est orientée Tendance graphique Consensus des analystes
Acheter 38 %
vers le redressement de la France via une baisse NEUTRE
Conserver 54 %
des coûts et l'expansion dans le numérique. Un Résistances 19,7/20,1
Supports
17,3/16,8
Vendre 8 %
partenariat en Chine a été annoncé.
CONSEIL

ACHETER 

TTF

18 euros

Casa est entrée en négociations exclusives avec
+32%
la banque espagnole Bankia en vue de créer une Potentiel
Conseil précédent (date)
AS (21/10/2016)
coentreprise de crédit à la consommation.
■■■■
Opportunité ■ ■ ■ ■ Sécurité
ANALYSE DU CONSEIL
Tendance
graphique
Consensus
des
analystes
Le titre Casa demeure décoté par rapport à
NEUTRE
Acheter 67 %
l'actif net comptable au 31 décembre 2017. Le
Conserver 33 %
rendement est attrayant, le dividende ayant été Résistances 14,4/14,8
Supports 13,2/12,8
Vendre 0 %
relevé à 0,63 € au titre de 2017.
CONSEIL

ACHETER 

TTF

82 euros

Le courtier Jefferies a confirmé lundi son opinion
+21%
de conserver mais ramené son objectif de cours Potentiel
E (20/02/2015)
pour le groupe alimentaire de 73 à 69,50 euros. Conseil précédent (date)
■■■■
Opportunité ■ ■ ■ ■ Sécurité
ANALYSE DU CONSEIL
La direction vise à nouveau une augmentation à Tendance graphique Consensus des analystes
Acheter 58 %
deux chiffres du bénéfice par action pour l'année NEUTRE
Résistances 67,7/68,5
Conserver 39 %
en cours, toujours à taux de change constants.
Supports 63,2/61,1
Vendre 3 %

COURS DE CLÔTURE DU VENDREDI 9 MARS

ENGIE (EX-GDF - ENGI
FOURNITURE ÉLECTRICITÉ ET GAZ
CAPITALISATION
LES ACTIONNAIRES
32.085 M€
ETAT FRANÇAIS (24,1 %)
GPE BRUXELLES LAMBERT (2,33%)
NBRE DE TITRES
SALARIÉS (2,72%)
2.435.285.011
VARIATION DEPUIS LE 29-12-2017

- 8,09 %
ESSILOR INTERNATIONAL - EI
FABRICATION DE VERRES OPTIQUES
CAPITALISATION
LES ACTIONNAIRES
24.728 M
SALARIÉS (8,2%)
AUTOCONTRÔLE (1,37%)
NBRE DE TITRES
219.125.439

Investir, le Journal des Finances / 2305 / 10 mars 2018

FR0010208488
5

Pondération dans
le CAC / Rang

2,2 % / 18e

9 MARS 2018

SEMAINE
52 SEM.
Variation
+ 7,38 %
+ 3,58 %
Plus haut
13,31
15,16
Plus bas
12,19
12,17
Cours semaine précédente
12,27
Capital échangé semaine
2,1 %
Cours compensation
13,13
PROCHAIN RDV
Résultats 1er trim le 15/05/2018

1,9 % / 22e

EVOLUTION DU COURS

ENGIE

4

13,18
3
2

1er JANVIER 2018

FR0000121667
5,0

Pondération dans
le CAC / Rang

ESSILOR INTL

9 MARS 2018

SEMAINE
52 SEM.
Variation
+ 0,31 %
+ 0,94 %
Plus haut
114,10
122,15
Plus bas
110,45
100,60
Cours semaine précédente
112,50
Capital échangé semaine
1,3 %
Cours compensation
112,15
PROCHAIN RDV
Chiffre d'affaires 1er trim., le 27-04-18

2,2 % / 17e

EVOLUTION DU COURS

112,85

2,5
0,0
07,5

VARIATION DEPUIS LE 29-12-2017

- 1,83 %
KERING - KER
DISTRIBUTION, LUXE
CAPITALISATION
LES ACTIONNAIRES
48.996 M€
GROUPE ARTEMIS (40,89%)
PUBLIC (48,65%)
NBRE DE TITRES
126.279.322
VARIATION DEPUIS LE 29-12-2017

- 1,27 %
L'ORÉAL - OR
COSMÉTIQUES ET COIFFURE
CAPITALISATION
LES ACTIONNAIRES
101.774 M
FAM. BETTENCOURT (33,05%)
NESTLÉ (23,12%)
NBRE DE TITRES
560.276.509
VARIATION DEPUIS LE 29-12-2017

- 1,78 %
LAFARGEHOLCIM - LHN
MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION
CAPITALISATION
LES ACTIONNAIRES
27.499 M€
THOMAS SCHMIDHEINY (20,11 %)
EUROCEMENT HOLDING (10,82 %)
NBRE DE TITRES
606.909.080
VARIATION DEPUIS LE 29-12-2017

- 3,68 %
LEGRAND - LR
EQUIPEMENTIER ÉLECTRIQUE
CAPITALISATION
LES ACTIONNAIRES
17.036 M
MFS INVEST. MANAGT (10,88 %)
MORGAN STANLEY IM (4,97 %)
NBRE DE TITRES
DIRIGEANTS ET SALARIÉS (4 %)
266.774.937

05

1er JANVIER 2018

FR0000121485
420

Pondération dans
le CAC / Rang

KERING

388,00

400
380
360

1er JANVIER 2018

FR0000120321
90

9 MARS 2018

Pondération dans
le CAC / Rang

3,9 % / 6e

EVOLUTION DU COURS

75
70

52

9 MARS 2018

SEMAINE
52 SEM.
Variation
+ 2,84 %
- 15,87 %
Plus haut
46,49
55,92
Plus bas
44,06
43,68
Cours semaine précédente
44,06
Capital échangé semaine
0,2 %
Cours compensation
45,13
PROCHAIN RDV
Assemblée générale le 8-5-18

1,4 % / 27e

EVOLUTION DU COURS

LAFARGEHOLCIM N

50

45,31

48
46
44

1er JANVIER 2018

FR0010307819
67,5

Pondération dans
le CAC / Rang

9 MARS 2018

SEMAINE
52 SEM.
Variation
+ 3,40 %
+ 20,54 %
Plus haut
64,14
67,44
Plus bas
61,56
52,76
Cours semaine précédente
61,76
Capital échangé semaine
1%
Cours compensation
63,74
PROCHAIN RDV
Résultats 1er trim, le 3-05-18

5,6 % / 4e

EVOLUTION DU COURS

LEGRAND P

63,86

65,0
62,5

VARIATION DEPUIS LE 29-12-2017

- 0,51 %
LVMH - MC
CAPITALISATION
124.692 M€
NBRE DE TITRES
506.980.299

LUXE
LES ACTIONNAIRES
GPE ARNAULT (46,57 %)

FR0000121014
252

Pondération dans
le CAC / Rang

LVMH

247
242
237

VARIATION DEPUIS LE 29-12-2017

+ 0,22 %
MICHELIN - ML
CAPITALISATION
22.413 M
NBRE DE TITRES
179.520.987

60

1er JANVIER 2018

PNEUMATIQUES
LES ACTIONNAIRES
FRANKLIN RESSOURCES (10,3%)
CAPITAL RESEARCH M (9,5%)
BLACKROCK (5,1%)

245,95
232

1er JANVIER 2018

FR0000121261
30,0

9 MARS 2018

Pondération dans
le CAC / Rang

1,9 % / 21e

MICHELIN N

124,85
27,5
25,0
22,5

VARIATION DEPUIS LE 29-12-2017

+ 4,43 %
ORANGE - ORA
OPÉRATEUR TÉLÉCOMS
CAPITALISATION
LES ACTIONNAIRES
37.826 M€
ETAT (13,39%)
BPIFRANCE (9,56%)
NBRE DE TITRES
SALARIÉS ( 5,37%)
2.660.056.599
VARIATION DEPUIS LE 29-12-2017

- 1,76 %
PERNOD RICARD - RI
VINS ET SPIRITUEUX
CAPITALISATION
LES ACTIONNAIRES
35.487 M
CONCERT PAUL RICARD (14 %)
CAPITAL GROUP COMP. (9,95%)
NBRE DE TITRES
MFS INVEST. MANAG. (9,73%)
265.421.592
VARIATION DEPUIS LE 29-12-2017

+ 1,33 %
PEUGEOT SA - UG
CONSTRUCTEUR AUTOMOBILE
CAPITALISATION
LES ACTIONNAIRES
17.436 M€
FAMILLE PEUGEOT 12,9%
DONGFENG 12,9%
NBRE DE TITRES
BPIFRANCE 12,2%
904.828.213
VARIATION DEPUIS LE 29-12-2017

+ 13,65 %
PUBLICIS GROUPE - PUB
AGENCE DE PUBLICITÉ
CAPITALISATION
LES ACTIONNAIRES
13.206 M
ELISABETH BADINTER (7,5%)
MAURICE LÉVY (2%)
NBRE DE TITRES
230.627.725
VARIATION DEPUIS LE 29-12-2017

+ 1,08 %
RENAULT - RNO
CONSTRUCTEUR AUTOMOBILE
CAPITALISATION
LES ACTIONNAIRES
28.079 M€
ETAT FRANÇAIS (15%)
NISSAN (15%)
NBRE DE TITRES
ALLIANCE BERNSTEIN (8,4%)
295.722.284
VARIATION DEPUIS LE 29-12-2017

+ 13,16 %
SAFRAN - SAF
MOTORISTE, ÉQUIPEMENTIER
CAPITALISATION
LES ACTIONNAIRES
39.381 M
ETAT FRANÇAIS (13,2%)
SALARIÉS (6,9%)
NBRE DE TITRES
TCI FUND MAN. (4,14%)
443.680.643
VARIATION DEPUIS LE 29-12-2017

+ 3,32 %

20

1er JANVIER 2018

FR0000133308
4,8

9 MARS 2018

Pondération dans
le CAC / Rang

2,5 % / 15e

3,2

PERNOD RICARD

30

133,70
25
20

1er JANVIER 2018

FR0000121501
9,2

9 MARS 2018

Pondération dans
le CAC / Rang

1 % / 32e

PEUGEOT

8,6
8,0

19,27

7,4
6,8

1er JANVIER 2018

FR0000130577
62,5

9 MARS 2018

Pondération dans
le CAC / Rang

1 % / 31e

PUBLICIS GRP

60,0
57,5

57,26

55,0
52,5

1er JANVIER 2018

FR0000131906
95

9 MARS 2018

Pondération dans
le CAC / Rang

1,3 % / 29e

RENAULT

94,95

90
85
80

1er JANVIER 2018

FR0000073272
92,5

SAFRAN

9 MARS 2018

Pondération dans
le CAC / Rang

2,5 % / 14e

88,76

90,0
87,5
85,0
82,5

1er JANVIER 2018

SEMAINE
Variation
+ 2,29 %
Plus haut
125,95
Plus bas
120,40
Cours semaine précédente
Capital échangé semaine
Cours compensation
PROCHAIN RDV
CA trimestriel, le 23-04-18

52 SEM.
+ 18,85 %
130,85
105,10
122,05
1,9 %
125,65

EVOLUTION DU COURS

EVOLUTION DU COURS

3,6

35

EVOLUTION DU COURS

2,1 % / 19e

14,22
4,0

FR0000120693

52 SEM.
+ 25,71 %
260,55
195,45
238,75
0,5 %
245,60

9 MARS 2018

ORANGE

Pondération dans
le CAC / Rang

SEMAINE
Variation
+ 3,02 %
Plus haut
247,40
Plus bas
237,55
Cours semaine précédente
Capital échangé semaine
Cours compensation
PROCHAIN RDV
CA 1er trim., le 9-4-18

SEMAINE
52 SEM.
Variation
+ 3,49 %
- 2,84 %
Plus haut
14,26
15,80
Plus bas
13,68
13,32
Cours semaine précédente
13,74
Capital échangé semaine
1,2 %
Cours compensation
14,12
PROCHAIN RDV
Résultats trimestriels le 26-04-18

4,4

1er JANVIER 2018

EVOLUTION DU COURS

2,1 % / 20e

181,65
80

CH0012214059

52 SEM.
+ 63,82 %
417,40
231,35
375,20
0,7 %
382,70

9 MARS 2018

L'OREAL

Pondération dans
le CAC / Rang

SEMAINE
Variation
+ 3,41 %
Plus haut
388
Plus bas
374,70
Cours semaine précédente
Capital échangé semaine
Cours compensation
PROCHAIN RDV
CA 1er trim. Le 24-4-2018

SEMAINE
52 SEM.
Variation
+ 6,17 %
+ 2,98 %
Plus haut
182,85
197,15
Plus bas
170,50
170,30
Cours semaine précédente
171,10
Capital échangé semaine
0,5 %
Cours compensation
180,40
PROCHAIN RDV
Assemblée générale le 17-04-18

85

1er JANVIER 2018

EVOLUTION DU COURS

9 MARS 2018

SEMAINE
Variation
+ 2,49 %
Plus haut
134,30
Plus bas
130
Cours semaine précédente
Capital échangé semaine
Cours compensation
PROCHAIN RDV
CA 9 mois, le 19-04-2018

52 SEM.
+ 23,68 %
136,25
107,25
130,45
0,8 %
133,50

EVOLUTION DU COURS
SEMAINE
Variation
+ 1,10 %
Plus haut
19,60
Plus bas
18,88
Cours semaine précédente
Capital échangé semaine
Cours compensation
PROCHAIN RDV
CA trimestriel le 24-04-18

52 SEM.
- 1,18 %
21,02
16,46
19,06
2,1 %
19,30

EVOLUTION DU COURS
SEMAINE
Variation
- 2,62 %
Plus haut
59,30
Plus bas
56,48
Cours semaine précédente
Capital échangé semaine
Cours compensation
PROCHAIN RDV
Résultats trim, le 20-04-18

52 SEM.
- 9,02 %
69
52,04
58,80
1,4 %
57,26

EVOLUTION DU COURS
SEMAINE
Variation
+ 7,24 %
Plus haut
100,70
Plus bas
87,03
Cours semaine précédente
Capital échangé semaine
Cours compensation
PROCHAIN RDV
CA trimestriel, le 27-04-18

52 SEM.
+ 11,27 %
100,70
73,71
88,54
3,3 %
95,82

EVOLUTION DU COURS
SEMAINE
52 SEM.
Variation
+ 4,62 %
+ 28,38 %
Plus haut
89,34
92,36
Plus bas
84,76
67,17
Cours semaine précédente
84,84
Capital échangé semaine
1,1 %
Cours compensation
88,08
PROCHAIN RDV
Assemblée générale 25-05-2018

ACTIVITÉ
Chiff. d'aff. 2017 est.
Croiss. du CA en 2017
Résultat net 2016
Résultat net 2017 est.
Résultat net 2018 est.
BILAN
Clôture de l'exercice
Endet. net/Fonds propres
ANC par action
Décote/Surcote/ANC

CONSEIL

P.III
TTF

DIVIDENDE
Dividende 2016
1
Dividende 2017 est.
0,70
Rendement 2017 est.
5,3 %
Dernier dividende versé
Date : 11-10-17
Montant : 0.35 (A)
VALORISATION
2016 2017(e) 2018 (e)
BNPA
1,02
1,05
1,05
Evol. an. BNPA
-5%
3%
nul
PER (nbre de fois)
12,9
12,5
12,5
VE/CA (nbre de fois)
0,85
0,84
0,87

COMMENTAIRES DE LA SEMAINE

ANALYSE DU CONSEIL
Le groupe a annoncé que son dividende serait
plus généreux que prévu au titre de 2018, à 0,75
euro au lieu de 0,70, pour un bénéfice net
récurrent de 2,45 à 2,65 milliards.

Tendance graphique Consensus des analystes
BAISSE
Acheter 46 %
Résistances 13,2/13,8
Conserver 54 %
Supports
11,7/11,2
Vendre 0 %

DIVIDENDE
Dividende 2016
1,50
Dividende 2017 est.
1,53
Rendement 2017 est.
1,4 %
Dernier dividende versé
Date : 17-5-17
Montant : 1.5 (T)
VALORISATION
2016 2017(e) 2018 (e)
BNPA
3,79
3,85
4,07
Evol. an. BNPA
6%
2%
6%
PER (nbre de fois)
29,8
29,3
27,7
VE/CA (nbre de fois)
3,77
3,52

COMMENTAIRES DE LA SEMAINE

CONSEIL

DIVIDENDE
Dividende 2016
4,60
Dividende 2017 est.
6
Rendement 2017 est.
1,6 %
Dernier dividende versé
Date : 15-1-18
Montant : 2 (A)
VALORISATION
2016 2017(e) 2018 (e)
BNPA
10,15 14,14
18,21
Evol. an. BNPA
26 %
39 %
29 %
PER (nbre de fois)
38,2
27,4
21,3
VE/CA (nbre de fois)
4,31
3,36
4,25

COMMENTAIRES DE LA SEMAINE

CONSEIL

La valeur s'est ressaisie après deux semaines
passées dans le rouge. Elle reste légèrement
perdante depuis début janvier mais gagne
encore plus de 60 % sur un an.

CONSERVER
Potentiel
Conseil précédent (date)
■ ■ ■ Sécurité
Opportunité

ANALYSE DU CONSEIL
La déconsolidation de Puma, dont les actions
vont être distribuées en mai aux actionnaires de
Kering, va remonter mécaniquement la marge
opérationnelle du groupe cette année.

Tendance graphique Consensus des analystes
ND
Acheter 74 %
Résistances 384,5/399,1
Conserver 22 %
Supports 363,2/335
Vendre 4 %

DIVIDENDE
Dividende 2016
3,30
Dividende 2017 est.
3,55
Rendement 2017 est.
1,9 %
Dernier dividende versé
Date : 28-4-17
Montant : 3.3 (T)
VALORISATION
2016 2017(e) 2018 (e)
BNPA
6,49
6,69
6,96
Evol. an. BNPA
4%
3%
4%
PER (nbre de fois)
28
27,2
26,1
VE/CA (nbre de fois)
3,92
3,84
3,81

COMMENTAIRES DE LA SEMAINE

CONSEIL

DIVIDENDE
Dividende 2016
1,71
Dividende 2017 est.
1,74
Rendement 2017 est.
3,8 %
Dernier dividende versé
Date : 08-5-17
Montant : 2 (D)
VALORISATION
2016 2017(e) 2018 (e)
BNPA
2,29
2,05
2,05
Evol. an. BNPA
102 % - 10 %
nul
PER (nbre de fois)
19,8
22,1
22,1
VE/CA (nbre de fois)
1,74
1,76
1,71

COMMENTAIRES DE LA SEMAINE

CONSEIL

L'action du cimentier a rebondi cette semaine
sans pour autant compenser la baisse accusée
après la publication de comptes annuels
déficitaires, le 2 mars.

ECART
Potentiel
Conseil précédent (date)
■ ■ Sécurité
Opportunité

ANALYSE DU CONSEIL
Le cimentier vient de lancer son plan stratégique
à 5 ans qui prévoit une croissance interne
annuelle de 3 à 5 % de l'activité et une
progression d'au moins 5 % de l'Ebitda.

Tendance graphique Consensus des analystes
NEUTRE
Acheter 27 %
Résistances 47,3/48,5
Conserver 46 %
Supports 43,4/42,7
Vendre 27 %

DIVIDENDE
Dividende 2016
1,19
Dividende 2017 est.
1,26
Rendement 2017 est.
2%
Dernier dividende versé
Date : 02-6-17
Montant : 1.19 (T)
VALORISATION
2016 2017(e) 2018 (e)
BNPA
2,35
2,66
2,86
Evol. an. BNPA
14 %
13 %
8%
PER (nbre de fois)
27,2
24
22,3
VE/CA (nbre de fois)
3,59
3,49
3,26

COMMENTAIRES DE LA SEMAINE

CONSEIL

DIVIDENDE
Dividende 2016
4
Dividende 2017 est.
5
Rendement 2017 est.
2%
Dernier dividende versé
Date : 05-12-17
Montant : 1.6 (A)
VALORISATION
2016 2017(e) 2018 (e)
BNPA
7,85
10,11 11,04
Evol. an. BNPA
12 %
29 %
9%
PER (nbre de fois)
31,3
24,3
22,3
VE/CA (nbre de fois)
3,40
3,09
2,93

COMMENTAIRES DE LA SEMAINE

CONSEIL

L'exposition de la Fondation Vuitton, Etre
moderne : le MoMA à Paris, a accueilli 755 000
visiteurs en quatre mois et demi, dont 34 730
personnes pour le dernier week-end.

NEUTRE
Potentiel
Conseil précédent (date)
Opportunité
Sécurité

ANALYSE DU CONSEIL
Lors de la réunion de présentation des résultats
2017, le président Bernard Arnault s'est dit
confiant mais prudent pour cette nouvelle
année.

Tendance graphique Consensus des analystes
Acheter 63 %
ND
Résistances 244,1/249,3
Conserver 37 %
Supports 232,2/227,5
Vendre 0 %

DIVIDENDE
Dividende 2016
3,25
Dividende 2017 est.
3,55
Rendement 2017 est.
2,8 %
Dernier dividende versé
Date : 24-5-17
Montant : 3.25 (T)
VALORISATION
2016 2017(e) 2018 (e)
BNPA
8,85
9,39
9,87
Evol. an. BNPA
41 %
6%
5%
PER (nbre de fois)
14,1
13,3
12,6
VE/CA (nbre de fois)
1,12
1,05
1,02

COMMENTAIRES DE LA SEMAINE

CONSEIL

COMMENTAIRES DE LA SEMAINE

31-12-2018
74%
11.54
+ 23 %

DIVIDENDE
Dividende 2016
0,60
Dividende 2017 est.
0,65
Rendement 2017 est.
4,6 %
Dernier dividende versé
Date : 05-12-17
Montant : 0.25 (A)
VALORISATION
2016 2017(e) 2018 (e)
BNPA
1,04
0,97
1,10
Evol. an. BNPA
13 %
-7%
13 %
PER (nbre de fois)
13,7
14,7
12,9
VE/CA (nbre de fois)
1,52
1,50
1,49

ACTIVITÉ
Chiff. d'aff. 2017 est.
9.050 M
Croiss. du CA en 2017
0%
Résultat net 2016
1.393 M
Résultat net 2017 est.
1.520 M
Résultat net 2018 est.
1.650 M
BILAN
Clôture de l'exercice
30-06-2018
Endet. net/Fonds propres
57%
ANC par action
51.64
Décote/Surcote/ANC
+ 159 %

DIVIDENDE
Dividende 2016
2,02
Dividende 2017 est.
2,10
Rendement 2017 est.
1,6 %
Dernier dividende versé
Date : 20-11-17
Montant : 1.08 (S)
VALORISATION
2016 2017(e) 2018 (e)
BNPA
5,59
5,73
6,22
Evol. an. BNPA
8%
3%
9%
PER (nbre de fois)
23,9
23,3
21,5
VE/CA (nbre de fois)
4,81
4,74
4,58

COMMENTAIRES DE LA SEMAINE

CONSEIL

A l'occasion d'un bilan de trois ans de la
présidence d'Alexandre Ricard, Jefferies, qui
s'en dit impressionné, a émis jeudi un conseil
d'achat et un objectif de 142 euros.

ACHETER 
Potentiel
Conseil précédent (date)
Opportunité ■ ■ ■ ■ Sécurité

ANALYSE DU CONSEIL
Forte des performances à mi-exercice, la
direction attend désormais une augmentation
de 4 à 6 % du bénéfice opérationnel, hors effets
devises, et non plus une hausse de 3 à 5 %.

Tendance graphique Consensus des analystes
Acheter 46 %
NEUTRE
Résistances 140/145
Conserver 50 %
Supports 128,5/124,5
Vendre 4 %

ACTIVITÉ
Chiff. d'aff. 2017 est.
Croiss. du CA en 2017
Résultat net 2016
Résultat net 2017 est.
Résultat net 2018 est.
BILAN
Clôture de l'exercice
Endet. net/Fonds propres
ANC par action
Décote/Surcote/ANC

DIVIDENDE
Dividende 2016
0,48
Dividende 2017 est.
0,53
Rendement 2017 est.
2,8 %
Dernier dividende versé
Date : 15-5-17
Montant : 0.48 (T)
VALORISATION
2016 2017(e) 2018 (e)
BNPA
2,01
2,13
2,43
Evol. an. BNPA
78 %
6%
14 %
PER (nbre de fois)
9,6
9
7,9
VE/CA (nbre de fois)
0,20
0,16
0,14

COMMENTAIRES DE LA SEMAINE

CONSEIL

Gilles Le Borgne, directeur de l'ingénierie, s'est
dit confiant dans la capacité du groupe à
atteindre l'objectif d'émissions de CO2 de 95 g
par kilomètre visé en 2021.

ECART

DIVIDENDE
Dividende 2016
1,85
Dividende 2017 est.
2
Rendement 2017 est.
3,5 %
Dernier dividende versé
Date : 06-6-17
Montant : 1.85 (T)
VALORISATION
2016 2017(e) 2018 (e)
BNPA
4,55
4,50
4,56
Evol. an. BNPA
12 %
-1%
1%
PER (nbre de fois)
12,6
12,7
12,6
VE/CA (nbre de fois)
1,48
1,44
1,37

COMMENTAIRES DE LA SEMAINE

DIVIDENDE
Dividende 2016
3,15
Dividende 2017 est.
3,55
Rendement 2017 est.
3,7 %
Dernier dividende versé
Date : 21-6-17
Montant : 3.15 (T)
VALORISATION
2016 2017(e) 2018 (e)
BNPA
11,56 13,84 13,86
Evol. an. BNPA
16 % 20 %
nul
PER (nbre de fois)
8,2
6,9
6,8
VE/CA (nbre de fois)
0,49
0,43
0,41
DIVIDENDE
Dividende 2016
1,52
Dividende 2017 est.
1,60
Rendement 2017 est.
1,8 %
Dernier dividende versé
Date : 19-6-17
Montant : 0.83 (S)
VALORISATION
2016 2017(e) 2018 (e)
BNPA
4,26
4,31
4,27
Evol. an. BNPA
20 %
1%
-1%
PER (nbre de fois)
20,8
20,6
20,8
VE/CA (nbre de fois)
2,47
2,31
2,06

COMMENTAIRES DE LA SEMAINE

CONSEIL

Mercredi, Reuters a publié une dépêche
évoquant une cession à Nissan d'une partie des
15% détenus par l'Etat. L'informationbien que
démentie ensuite a fait bondir l'action.

ACHETER 

ACTIVITÉ
Chiff. d'aff. 2017 est.
Croiss. du CA en 2017
Résultat net 2016
Résultat net 2017 est.
Résultat net 2018 est.
BILAN
Clôture de l'exercice
Endet. net/Fonds propres
ANC par action
Décote/Surcote/ANC
ACTIVITÉ
Chiff. d'aff. 2017 est.
Croiss. du CA en 2017
Résultat net 2016
Résultat net 2017 est.
Résultat net 2018 est.
BILAN
Clôture de l'exercice
Endet. net/Fonds propres
ANC par action
Décote/Surcote/ANC
ACTIVITÉ
Chiff. d'aff. 2017 est.
Croiss. du CA en 2017
Résultat net 2016
Résultat net 2017 est.
Résultat net 2018 est.
BILAN
Clôture de l'exercice
Endet. net/Fonds propres
ANC par action
Décote/Surcote/ANC
ACTIVITÉ
Chiff. d'aff. 2017 est.
Croiss. du CA en 2017
Résultat net 2016
Résultat net 2017 est.
Résultat net 2018 est.
BILAN
Clôture de l'exercice
Endet. net/Fonds propres
ANC par action
Décote/Surcote/ANC
ACTIVITÉ
Chiff. d'aff. 2017 est.
Croiss. du CA en 2017
Résultat net 2016
Résultat net 2017 est.
Résultat net 2018 est.
BILAN
Clôture de l'exercice
Endet. net/Fonds propres
ANC par action
Décote/Surcote/ANC
ACTIVITÉ
Chiff. d'aff. 2017 est.
Croiss. du CA en 2017
Résultat net 2016
Résultat net 2017 est.
Résultat net 2018 est.
BILAN
Clôture de l'exercice
Endet. net/Fonds propres
ANC par action
Décote/Surcote/ANC
ACTIVITÉ
Chiff. d'aff. 2017 est.
Croiss. du CA en 2017
Résultat net 2016
Résultat net 2017 est.
Résultat net 2018 est.
BILAN
Clôture de l'exercice
Endet. net/Fonds propres
ANC par action
Décote/Surcote/ANC
ACTIVITÉ
Chiff. d'aff. 2017 est.
Croiss. du CA en 2017
Résultat net 2016
Résultat net 2017 est.
Résultat net 2018 est.
BILAN
Clôture de l'exercice
Endet. net/Fonds propres
ANC par action
Décote/Surcote/ANC

ACTIVITÉ
Chiff. d'aff. 2017 est.
Croiss. du CA en 2017
Résultat net 2016
Résultat net 2017 est.
Résultat net 2018 est.
BILAN
Clôture de l'exercice
Endet. net/Fonds propres
ANC par action
Décote/Surcote/ANC
ACTIVITÉ
Chiff. d'aff. 2017 est.
Croiss. du CA en 2017
Résultat net 2016
Résultat net 2017 est.
Résultat net 2018 est.
BILAN
Clôture de l'exercice
Endet. net/Fonds propres
ANC par action
Décote/Surcote/ANC
ACTIVITÉ
Chiff. d'aff. 2017 est.
Croiss. du CA en 2017
Résultat net 2016
Résultat net 2017 est.
Résultat net 2018 est.
BILAN
Clôture de l'exercice
Endet. net/Fonds propres
ANC par action
Décote/Surcote/ANC

65.029 M€
-2%
-415 M€
1.423 M€
2.550 M€
31-12-2018
55%
17.08
- 23 %
7.490 M
5%
813 M
833 M
882 M
31-12-2018
31%
28.20
+ 300 %
15.478 M€
25%
814 M€
1.786 M€
2.300 M€
31-12-2018
37%
89.24
+ 335 %
26.024 M
1%
3.106 M
3.581 M
3.900 M
31-12-2018
-2%
43.61
+ 317 %
22.693 M€
-2%
1.556 M€
-1455 M€
1.231 M€
31-12-2018
40%
50.64
- 11 %
5.520 M
10%
629 M
711 M
765 M
31-12-2018
29%
12.48
+ 412 %
42.636 M€
13%
3.981 M€
5.129 M€
5.600 M€
31-12-2018
12%
52.04
+ 373 %
21.960 M
5%
1.676 M
1.693 M
1.780 M
31-12-2018
9%
58.24
+ 114 %
41.096 M€
0%
2.935 M€
1.906 M€
2.500 M€

65.210 M€
21%
1.730 M€
1.929 M€
2.200 M€
31-12-2018
-47%
15.06
+ 28 %
9.690 M
0%
-527 M
862 M
1.050 M
31-12-2018
21%
27.15
+ 111 %
58.770 M€
15%
3.419 M€
5.114 M€
4.100 M€
31-12-2018
-9%
103.96
-9%
16.940 M
3%
1.908 M
4.790 M
2.100 M
31-12-2018
20%
15.64
+ 468 %

Les résultats 2017 ont été salués jeudi. Ils ont
montré un retour de la croissance interne et un
bénéfice net récurrent dans le haut de la
fourchette des objectifs.

ACHETER 
Potentiel
Conseil précédent (date)
Opportunité ■ ■ ■ ■ Sécurité

ACHETER 

18 euros
+37%
E (02/03/2017)
■■■■

TTF

135 euros

Le titre s'est stabillsé après sa hausse de 5% le
jeudi 1er mars, qui a salué l'accord des autorités Potentiel
+20%
de la concurrence européenne et américaine
Conseil précédent (date)
(02/02/2018)
pour la fusion avec Luxottica.
■■■■■
Opportunité ■ ■ ■ ■ Sécurité
ANALYSE DU CONSEIL
Tendance graphique Consensus des analystes
Le groupe seul vise une hausse de 4% de ses
NEUTRE
Acheter 61 %
ventes à données constantes et une marge
Résistances 113,9/117,2
Conserver 28 %
opérationelle quasi stable en 2018. La
Supports
107,8/104,9
Vendre 11 %
finalisation de la fusion avec Luxottica approche.

CONSERVER

TTF

420 euros
+8%
VP (20/06/2013)
■■■■

TTF

200 euros

La valeur a connu sa meilleure semaine depuis
fin janvier 2015, sans actualité particulière. Elle Potentiel
+10%
était plus en retard que le Cac 40 depuis le début Conseil précédent (date)
A (30/08/2012)
de l'année.
■ ■ ■ Sécurité
■■■■■
Opportunité
ANALYSE DU CONSEIL
Tendance
graphique
Consensus
des
analystes
En guise de prévisions, pour 2018, Jean-Paul
NEUTRE
Acheter 34 %
Agon a indiqué tabler sur une certaine
Résistances 181,6/184,5
Conserver 45 %
accélération du marché mondial de la beauté,
Supports 170,3/167,8
Vendre 21 %
qui serait en croissance de 4 % à 5 %.

V (02/03/2018)
■■■

TTF

ECART

Credit Suisse a dégradé mercredi son opinion de
« surperformance » à « neutre », avec un objectif Potentiel
de 71 euros, ce qui n'a pas empêché le titre de
Conseil précédent (date)
V (07/05/2015)
terminer la séance dans le vert.
■■■■
Opportunité
Sécurité
ANALYSE DU CONSEIL
Tendance
graphique
Consensus
des
analystes
Les résultats de 2017 ont été excellents et les
Acheter 32 %
NEUTRE
perspectives pour l'exercice en cours sont
Résistances 65,4/66,4
Conserver 53 %
satisfaisantes. Mais l'action nous semble à son
Supports 60,4/59,4
Vendre 16 %
prix.
TTF

(07/02/2002)

TTF

ECART

Adeline Challon-Kemoun a rejoint le groupe
comme directrice des marques, du développement Potentiel
durable, de la communication et des affaires
Conseil précédent (date)
V (15/02/2018)
publiques. Elle intègre le comité exécutif.
■■■■■
Opportunité
Sécurité
ANALYSE DU CONSEIL
Tendance graphique Consensus des analystes
L'action, proche de son plus-haut historique,
NEUTRE
Acheter 59 %
manque de potentiel de progression car la
Conserver 27 %
croissance du bénéfice devrait être faible cette Résistances 127,5/130,8
Supports 117,4/113,1
Vendre 14 %
année.
CONSEIL

ACHETER 

TTF

18 euros

L'opérateur a signé un accord pour la diffusion
de TF1 et ses services. Aucun montant n'a été
Potentiel
+27%
communiqué mais il serait inférieur à 15 millions Conseil précédent (date)
AB (29/04/2014)
d'euros selon un proche du dossier.
■■■
Opportunité ■ ■ ■ ■ Sécurité
ANALYSE DU CONSEIL
Tendance graphique Consensus des analystes
Le groupe anticipe des croissances de l'Ebitda et
NEUTRE
Acheter 78 %
du cash-flow opérationnel supérieures à celles
Conserver 19 %
enregistrées en 2017. La remontée du dividende se Résistances 14,2/14,4
Supports 13,3/13,1
Vendre 3 %
poursuivra. Il sera de 0,70 euro au titre de 2018.

Potentiel
Conseil précédent (date)
Opportunité
Sécurité

TTF

155 euros
+16%
VP (01/09/2016)
■■■■

TTF

V (02/03/2018)
■■■■

ANALYSE DU CONSEIL
Tendance graphique Consensus des analystes
La taille critique recherchée doit permettre
Acheter 42 %
d'investir pour l'électrification, la connectivité et NEUTRE
Résistances 20,1/21
Conserver 25 %
l'autonomie.
Supports 18,6/17,3
Vendre 33 %
CONSEIL

ACHETER 

TTF

75 euros

Le cours a mieux résisté cette semaine que celui
du concurrent WPP (- 5,5 %) aux déclarations de Potentiel
+31%
Procter & Gamble, qui entend réduire ses
Conseil précédent (date)
AB (22/07/2014)
dépenses publicitaires.
■■■■
Opportunité ■ ■ ■ ■ Sécurité
ANALYSE DU CONSEIL
Tendance graphique Consensus des analystes
La communication numérique, source de
Acheter 48 %
NEUTRE
croissance, représente plus de la moitié des
Résistances 59,3/62
Conserver 44 %
revenus. Le rachat de l'américain Sapient a
Supports
56,4/55,6
Vendre 7 %
ouvert de nouveaux marchés.

ANALYSE DU CONSEIL
Les objectifs du nouveau plan semblent
ambitieux mais réalistes. Ils reposent sur un fort
développement dans les pays émergents et sur
l'élargissement de la gamme low cost.
COMMENTAIRES DE LA SEMAINE

Potentiel
Conseil précédent (date)
Opportunité ■ ■ ■ ■ Sécurité

TTF

112 euros
+18%
E (06/10/2017)
■■■■

Tendance graphique Consensus des analystes
NEUTRE
Acheter 60 %
Résistances 95,3/98
Conserver 28 %
Supports
87/81
Vendre 12 %
CONSEIL

ACHETER 

TTF

105 euros

Le motoriste détenait à l'issue de son offre 97,57
% du capital de Zodiac Aerospace, directement Potentiel
+18%
ou par assimilation. Le retrait obligatoire va être Conseil précédent (date)
E (19/01/2017)
demandé à l'AMF.







■■
Opportunité
Sécurité
ANALYSE DU CONSEIL
Tendance graphique Consensus des analystes
Le groupe vise une croissance de 2 % à 4 % de
Acheter 35 %
son chiffre d'affaires, de 7 % à 10 % du résultat NEUTRE
Résistances 92,4/95
Conserver 55 %
opérationnel courant ajusté et une génération
Supports
83,9/81
Vendre 10 %
de cash-flow libre de plus de 50 %

P.IV

COURS DE CLÔTURE DU VENDREDI 9 MARS

SAINT GOBAIN - SGO
MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION
CAPITALISATION
LES ACTIONNAIRES
25.436 M€
WENDEL (11,7%)
FCPE ST-GOBAIN (6,7%)
NBRE DE TITRES
FONDS DU PLAN D'ÉPARGNE (6,3%)
553.557.091
VARIATION DEPUIS LE 29-12-2017

- 0,07 %
SANOFI - SAN
LABORATOIRE PHARMACEUTIQUE
CAPITALISATION
LES ACTIONNAIRES
82.239 M
L'ORÉAL (16,7%)
BLACKROCK (4,9%)
NBRE DE TITRES
SALARIÉS (2,4%)
1.254.019.904
VARIATION DEPUIS LE 29-12-2017

- 8,73 %
SCHNEIDER ELECTRIC - SU
ÉQUIPEMENTIER ÉLECTRIQUE
CAPITALISATION
LES ACTIONNAIRES
42.489 M€
SUN LIFE FINANCIAL (5,8%)
BLACKROCK (5,2%)
NBRE DE TITRES
GROUPE CDC (2,5%)
596.927.984
VARIATION DEPUIS LE 29-12-2017

+ 0,45 %
SOCIÉTÉ GÉNÉRALE - GLE
CAPITALISATION
37.140 M
NBRE DE TITRES
807.917.739

BANQUE
LES ACTIONNAIRES
LYXOR (6,4%)
CRMC (2,7%)
CDC (2,6%)

VARIATION DEPUIS LE 29-12-2017

+ 6,78 %
SODEXO - SW
SERVICES AUX ENTREPRISES
CAPITALISATION
LES ACTIONNAIRES
15.317 M€
BELLON (37,7%)
FIRST EAGLE (3,6%)
NBRE DE TITRES
SALARIÉS (1,1%)
150.830.449
VARIATION DEPUIS LE 29-12-2017

- 9,37 %
SOLVAY* - SOLB
CHIMIE DE SPÉCIALITÉS
CAPITALISATION
LES ACTIONNAIRES
12.356 M
SOLVAC (30%)
NBRE DE TITRES
105.876.416
VARIATION DEPUIS LE 29-12-2017

+ 0,69 %
STMICROELECTRONICS - STM
FABRICANT DE SEMI-CONDUCTEURS
CAPITALISATION
LES ACTIONNAIRES
18.026 M€
ST HOLDING (27,5%)
DNCA FINANCES (2,88%)
NBRE DE TITRES
911.117.920
VARIATION DEPUIS LE 29-12-2017

+ 8,68 %
TECHNIPFMC - FTI
INGÉNIERIE PÉTROLE ET GAZ
CAPITALISATION
LES ACTIONNAIRES
11.767 M
BLACKROCK (6,25 %)
CAISSE DES DÉPÔTS (5,40%)
NBRE DE TITRES
NATIXIS (4,20 %)
463.993.469
VARIATION DEPUIS LE 29-12-2017

- 1,90 %
TOTAL - FP
GROUPE PÉTROLIER INTÉGRÉ
CAPITALISATION
LES ACTIONNAIRES
117.826 M€
THE VANGUARD GROUP (2,2%)
SALARIÉS (3,3 %)
NBRE DE TITRES
GROUPE BRUXELLES LAMBERT
2.536.077.520
VARIATION DEPUIS LE 29-12-2017

+ 0,90 %
UNIBAIL RODAMCO* - UL
IMMOB. BUREAUX, CENTRES COMM.
CAPITALISATION
LES ACTIONNAIRES
19.048 M
BLACKROCK (5,4%)
COHEN&STEERS (4%)
NBRE DE TITRES
AMUNDI (3,9%)
99.856.676
VARIATION DEPUIS LE 29-12-2017

- 9,17 %
VALEO - FR
ÉQUIPEMENTIER AUTOMOBILE
CAPITALISATION
LES ACTIONNAIRES
13.167 M€
BLACKROCK (4,86%)
CDC FONDS EP. (1,83%)
NBRE DE TITRES
239.653.121
VARIATION DEPUIS LE 29-12-2017

- 11,77 %
VEOLIA ENVIRONN. - VIE
TRAITEMENT DES DÉCHETS ET EAU
CAPITALISATION
LES ACTIONNAIRES
11.143 M
CDC (4,62%)
GROUPE MARCEL DASSAULT (4,58%)
NBRE DE TITRES
QATARI DIAR (4,63%)
563.364.823
VARIATION DEPUIS LE 29-12-2017

- 7,03 %
VINCI - DG
BTP, CONCESSIONS
CAPITALISATION
LES ACTIONNAIRES
48.059 M€
SALARIÉS (10,4%)
QATARI DIAR (3,9%)
NBRE DE TITRES
FINANCIÈRE PINAULT (2,8%)
591.856.863
VARIATION DEPUIS LE 29-12-2017

- 4,64 %
VIVENDI - VIV
TÉLÉCOMMUNICATIONS, MÉDIAS
CAPITALISATION
LES ACTIONNAIRES
27.612 M
BOLLORÉ (20,65%)
BLACKROCK (4,9%)
NBRE DE TITRES
CDC-BPI (3,5%)
1.298.171.017
VARIATION DEPUIS LE 29-12-2017

- 5,13 %

FR0000125007
50,0

Pondération dans
le CAC / Rang

Investir, le Journal des Finances / 2305 / 10 mars 2018
2,3 % / 16e

SAINT-GOBAIN

45,95

47,5

45,0

42,5

1er JANVIER 2018

FR0000120578
74

9 MARS 2018

Pondération dans
le CAC / Rang

8,2 % / 2e

EVOLUTION DU COURS

62

76

Pondération dans
le CAC / Rang

SCHNEIDER E.SE

74

71,18

72
70
68

1er JANVIER 2018

FR0000130809
47

9 MARS 2018

Pondération dans
le CAC / Rang

3 % / 12e

SOCIETE GENERALE

46
45

45,97

44
43

1er JANVIER 2018

FR0000121220
112

9 MARS 2018

Pondération dans
le CAC / Rang

0,8 % / 37e

SODEXO P

108
104

101,55

100
96

1er JANVIER 2018

BE0003470755
120

9 MARS 2018

Pondération dans
le CAC / Rang

0,8 % / 36e

111
108

17

28

TECHNIPFMC RG

26

25,36

24

22

1er JANVIER 2018

FR0000120271
49

9 MARS 2018

Pondération dans
le CAC / Rang

9,5 % / 1e

UNIBAIL-RODAMCO

205
198

190,75

191
184

1er JANVIER 2018

FR0013176526
65

9 MARS 2018

Pondération dans
le CAC / Rang

1,3 % / 28e

VALEO

54,94
60

55

50

1er JANVIER 2018

FR0000124141
22

9 MARS 2018

Pondération dans
le CAC / Rang

0,9 % / 35e

VEOLIA ENVIRONNEM.

21

19,78
20

19

1er JANVIER 2018

FR0000125486
87,5

9 MARS 2018

Pondération dans
le CAC / Rang

3,6 % / 10e

24,4

VIVENDI

23,3
22,2

21,27

21,1
20

1er JANVIER 2018

SEMAINE
Variation
+ 4,29 %
Plus haut
55,88
Plus bas
52,12
Cours semaine précédente
Capital échangé semaine
Cours compensation
PROCHAIN RDV
CA 1er trimestre, le 25-04-18

52 SEM.
- 5,75 %
67,80
52
52,68
2,5 %
55,62

EVOLUTION DU COURS
SEMAINE
Variation
+ 4,02 %
Plus haut
19,90
Plus bas
18,91
Cours semaine précédente
Capital échangé semaine
Cours compensation
PROCHAIN RDV
Assemblée le 19-4-2018

52 SEM.
+ 22,48 %
22,29
15,91
19,02
1,7 %
19,66

EVOLUTION DU COURS

EVOLUTION DU COURS

77,5

Pondération dans
le CAC / Rang

EVOLUTION DU COURS

9 MARS 2018

80,0

1er JANVIER 2018

52 SEM.
- 12,26 %
238,15
184,40
187,40
1,7 %
0

1,8 % / 24e

81,20

82,5

FR0000127771

SEMAINE
Variation
+ 1,79 %
Plus haut
193,50
Plus bas
186,85
Cours semaine précédente
Capital échangé semaine
Cours compensation
PROCHAIN RDV
Résultats trim. le 23-04-18

SEMAINE
52 SEM.
Variation
+ 2,97 %
+ 14,79 %
Plus haut
81,76
88,80
Plus bas
78,72
69,37
Cours semaine précédente
78,86
Capital échangé semaine
1,1 %
Cours compensation
81,14
PROCHAIN RDV
Assemblée générale le 17-4-18

VINCI

85,0

EVOLUTION DU COURS

EVOLUTION DU COURS

43

212

52 SEM.
- 13,57 %
32,18
20,80
23,04
1,5 %
23,97

1,8 % / 23e

45

FR0000124711

SEMAINE
Variation
+ 10,07 %
Plus haut
25,36
Plus bas
23,10
Cours semaine précédente
Capital échangé semaine
Cours compensation
PROCHAIN RDV
Résultats 1er trim. 9-5-2018

9 MARS 2018

46,46
47

Pondération dans
le CAC / Rang

EVOLUTION DU COURS

SEMAINE
52 SEM.
Variation
+ 2,11 %
- 0,71 %
Plus haut
46,67
49,34
Plus bas
45,40
42,23
Cours semaine précédente
45,50
Capital échangé semaine
0,9 %
Cours compensation
46,43
PROCHAIN RDV
Résultats 1er trim. le 26-04-18

TOTAL

1er JANVIER 2018

52 SEM.
- 2,92 %
123,60
95,36
99,28
0,9 %
100,95

EVOLUTION DU COURS

18

Pondération dans
le CAC / Rang

SEMAINE
Variation
+ 2,29 %
Plus haut
102,25
Plus bas
98,84
Cours semaine précédente
Capital échangé semaine
Cours compensation
PROCHAIN RDV
Rés. semestriels le 12-04-18

9 MARS 2018

19,79

GB00BDSFG982

EVOLUTION DU COURS

0,9 % / 33e

20

1er JANVIER 2018

52 SEM.
- 1,68 %
52,26
41,89
45,19
1,9 %
46,15

SEMAINE
52 SEM.
Variation
+ 11,84 %
+ 37,44 %
Plus haut
19,84
21,45
Plus bas
17,54
12,40
Cours semaine précédente
17,69
Capital échangé semaine
1,1 %
Cours compensation
19,67
PROCHAIN RDV
Résultats 1er trim. avril 2018

STMICROELECTR RG

19

SEMAINE
Variation
+ 1,73 %
Plus haut
46,52
Plus bas
44,79
Cours semaine précédente
Capital échangé semaine
Cours compensation
PROCHAIN RDV
Résultats 1er trim, le 4-5-18

EVOLUTION DU COURS

114

21

EVOLUTION DU COURS

0,9 % / 34e

117

NL0000226223

52 SEM.
+ 10,34 %
76,34
64,54
68,44
1,2 %
70,64

9 MARS 2018

116,70

Pondération dans
le CAC / Rang

SEMAINE
Variation
+4%
Plus haut
71,54
Plus bas
68,18
Cours semaine précédente
Capital échangé semaine
Cours compensation
PROCHAIN RDV
CA trimestriel, le 19-4-18

SEMAINE
52 SEM.
Variation
+ 6,53 %
+ 5,14 %
Plus haut
117,50
132
Plus bas
109,25
107,35
Cours semaine précédente
109,55
Capital échangé semaine
1,6 %
Cours compensation
0
PROCHAIN RDV
Résultats 1er trimestre le 3-05-18

SOLVAY

1er JANVIER 2018

EVOLUTION DU COURS

9 MARS 2018

65,58

65

FR0000121972

52 SEM.
- 0,58 %
52,40
42,05
44,85
1,6 %
45,75

3,4 % / 11e

SANOFI

1er JANVIER 2018

SEMAINE
Variation
+ 2,46 %
Plus haut
46,05
Plus bas
44,55
Cours semaine précédente
Capital échangé semaine
Cours compensation
PROCHAIN RDV
CA trimestriel, le 26-04-18

SEMAINE
52 SEM.
Variation
+ 3,44 %
- 20,34 %
Plus haut
65,93
92,97
Plus bas
63,13
63,09
Cours semaine précédente
63,40
Capital échangé semaine
1,1 %
Cours compensation
64,91
PROCHAIN RDV
Résultats 1er trim. le 27-4-18

71
68

EVOLUTION DU COURS

9 MARS 2018

SEMAINE
52 SEM.
Variation
+ 4,52 %
+ 22,63 %
Plus haut
21,40
24,87
Plus bas
20,30
16,85
Cours semaine précédente
20,35
Capital échangé semaine
1,3 %
Cours compensation
20,99
PROCHAIN RDV
Assemblée générale le 19-4-2018

ACTIVITÉ
Chiff. d'aff. 2017 est.
Croiss. du CA en 2017
Résultat net 2016
Résultat net 2017 est.
Résultat net 2018 est.
BILAN
Clôture de l'exercice
Endet. net/Fonds propres
ANC par action
Décote/Surcote/ANC

CONSEIL

TTF

DIVIDENDE
Dividende 2016
1,26
Dividende 2017 est.
1,30
Rendement 2017 est.
2,8 %
Dernier dividende versé
Date : 12-6-17
Montant : 1.26 (T)
VALORISATION
2016 2017(e) 2018 (e)
BNPA
2,52
2,93
3,25
Evol. an. BNPA
20 %
16 %
11 %
PER (nbre de fois)
18,2
15,7
14,1
VE/CA (nbre de fois)
0,80
0,77
0,73

COMMENTAIRES DE LA SEMAINE

DIVIDENDE
Dividende 2016
2,96
Dividende 2017 est.
3,03
Rendement 2017 est.
4,6 %
Dernier dividende versé
Date : 16-5-17
Montant : 2.96 (T)
VALORISATION
2016 2017(e) 2018 (e)
BNPA
5,68
5,54
5,65
Evol. an. BNPA
1%
-2%
2%
PER (nbre de fois)
11,5
11,8
11,6
VE/CA (nbre de fois)
2,67
2,50
2,50

COMMENTAIRES DE LA SEMAINE

DIVIDENDE
Dividende 2016
2,04
Dividende 2017 est.
2,20
Rendement 2017 est.
3,1 %
Dernier dividende versé
Date : 08-5-17
Montant : 2.04 (T)
VALORISATION
2016 2017(e) 2018 (e)
BNPA
3,80
4,26
4,56
Evol. an. BNPA
2%
12 %
7%
PER (nbre de fois)
18,7
16,7
15,6
VE/CA (nbre de fois)
1,93
1,89

COMMENTAIRES DE LA SEMAINE

ANALYSE DU CONSEIL
L'exercice 2017 a été record pour le leader
mondial de la gestion de l'énergie. Les
perspectives sont très satisfaisantes, grâce à des
marchés porteurs pour plusieurs années.

Tendance graphique Consensus des analystes
NEUTRE
Acheter 65 %
Résistances 72,8/74,5
Conserver 35 %
Supports
68/66,5
Vendre 0 %

COMMENTAIRES DE LA SEMAINE

CONSEIL

31-12-2018
NS
76.71
- 40 %

DIVIDENDE
Dividende 2016
2,20
Dividende 2017 est.
2,20
Rendement 2017 est.
4,8 %
Dernier dividende versé
Date : 31-5-17
Montant : 2.2 (T)
VALORISATION
2016 2017(e) 2018 (e)
BNPA
4,55
2,98
4,90
Evol. an. BNPA
1 % - 35 % 64 %
PER (nbre de fois)
10,1
15,4
9,4
VE/CA (nbre de fois)
NS
NS
NS

ACTIVITÉ
Chiff. d'aff. 2017 est.
20.698 M€
Croiss. du CA en 2017
2%
Résultat net 2016
637 M€
Résultat net 2017 est.
723 M€
Résultat net 2018 est.
832 M€
BILAN
Clôture de l'exercice
31-08-2018
Endet. net/Fonds propres
11%
ANC par action
23.86
Décote/Surcote/ANC
+ 326 %

DIVIDENDE
Dividende 2016
2,40
Dividende 2017 est.
2,75
Rendement 2017 est.
2,7 %
Dernier dividende versé
Date : 01-2-18
Montant : 2.75 (T)
VALORISATION
2016 2017(e) 2018 (e)
BNPA
4,14
4,80
5,62
Evol. an. BNPA
-7%
16 %
17 %
PER (nbre de fois)
24,5
21,1
18,1
VE/CA (nbre de fois)
0,78
0,77
0,76

COMMENTAIRES DE LA SEMAINE

ACTIVITÉ
Chiff. d'aff. 2017 est.
Croiss. du CA en 2017
Résultat net 2016
Résultat net 2017 est.
Résultat net 2018 est.
BILAN
Clôture de l'exercice
Endet. net/Fonds propres
ANC par action
Décote/Surcote/ANC

DIVIDENDE
Dividende 2016
3,45
Dividende 2017 est.
3,60
Rendement 2017 est.
3,1 %
Dernier dividende versé
Date : 16-1-18
Montant : 0.97 (A)
VALORISATION
2016 2017(e) 2018 (e)
BNPA
5,90
8,70
8,60
Evol. an. BNPA
2 % 47 %
-1%
PER (nbre de fois)
19,8
13,4
13,6
VE/CA (nbre de fois)
1,98
1,75
1,67

COMMENTAIRES DE LA SEMAINE

DIVIDENDE
Dividende 2016
0,25
Dividende 2017 est.
0,22
Rendement 2017 est.
1,1 %
Dernier dividende versé
Date : 18-12-17
Montant : 0.05 (A)
VALORISATION
2016 2017(e) 2018 (e)
BNPA
0,19
0,79
0,93
Evol. an. BNPA
24 % 315 %
18 %
PER (nbre de fois)
NS
25,1
21,3
VE/CA (nbre de fois)
2,78
2,39
2,34

COMMENTAIRES DE LA SEMAINE

CONSEIL

Le titre du fabricant de semi-conducteurs est
reparti de l'avant cette semaine repassant
nettement dans le vert depuis le début de
l'année.

ACHETER 
Potentiel
Conseil précédent (date)
Opportunité ■ ■ ■ ■ Sécurité

ANALYSE DU CONSEIL
Le groupe franco-italien table sur un recul
d'environ 10 % de son chiffre d'affaires au
premier trimestre et une marge brute médiane
de 39,5 %.

Tendance graphique Consensus des analystes
Acheter 56 %
NEUTRE
Résistances 20,1/20,7
Conserver 32 %
Supports 17,5/16,6
Vendre 12 %

DIVIDENDE
Dividende 2016
0
Dividende 2017 est.
0,20
Rendement 2017 est.
0,8 %
Dernier dividende versé
Date : 20-11-17
Montant : 0.13 (A)
VALORISATION
2016 2017(e) 2018 (e)
BNPA
1,82
1,18
1,09
- 64 % - 35 %
-7%
Evol. an. BNPA
PER (nbre de fois)
13,9
21,6
23,2
VE/CA (nbre de fois)
0,65
0,77
0,90

COMMENTAIRES DE LA SEMAINE

CONSEIL

Semaine assez faste en Bourse pour le titre du
groupe d'ingénierie pétrolière et gazière.
L'action a profité d'informations optimistes sur
l'évolution des prix du brut.

ECART
Potentiel
Conseil précédent (date)
Opportunité
Sécurité

ANALYSE DU CONSEIL
Depuis le rapprochement avec l'américain FMC
Technologies, le groupe communique moins.
Quelques contrats intégrés ont été signés. Le
coupon en dollars sera trimestriel.

Tendance graphique Consensus des analystes
BAISSE
Acheter 50 %
Résistances 25,4/26,5
Conserver 33 %
Supports 22,1/20,8
Vendre 17 %

DIVIDENDE
Dividende 2016
2,45
Dividende 2017 est.
2,48
Rendement 2017 est.
5,3 %
Dernier dividende versé
Date : 19-12-17
Montant : 0.62 (A)
VALORISATION
2016 2017(e) 2018 (e)
BNPA
3,07
3,65
3,86
Evol. an. BNPA
- 21 %
19 %
6%
PER (nbre de fois)
15,1
12,7
12
VE/CA (nbre de fois)
1,05
0,87
0,80

COMMENTAIRES DE LA SEMAINE

CONSEIL

DIVIDENDE
Dividende 2016
10,20
Dividende 2017 est.
10,80
Rendement 2017 est.
5,7 %
Dernier dividende versé
Date : 04-7-17
Montant : 5.1 (S)
VALORISATION
2016 2017(e) 2018 (e)
BNPA
11,16 12,04 12,82
Evol. an. BNPA
8%
8%
6%
PER (nbre de fois)
17,1
15,8
14,9
VE/CA (nbre de fois)
NS
NS
NS

COMMENTAIRES DE LA SEMAINE

CONSEIL

Les rumeurs de cession d'actifs secondaires
(petits centres commerciaux, bureaux) ne
suffisent pas pour l'instant à redonner des
couleurs à la valeur.

ACHETER 
Potentiel
Conseil précédent (date)
Opportunité ■ ■ ■ ■ Sécurité

ANALYSE DU CONSEIL
La valorisation est soutenue par la hausse des
loyers et l'ouverture d'extensions ou de
nouveaux centres commerciaux. Le rachat de
Westfield sera créateur de valeur.

Tendance graphique Consensus des analystes
Acheter 56 %
NEUTRE
Résistances 195,7/203,1
Conserver 44 %
Supports 180,7/174,2
Vendre 0 %

DIVIDENDE
Dividende 2016
1,25
Dividende 2017 est.
1,25
Rendement 2017 est.
2,3 %
Dernier dividende versé
Date : 30-5-17
Montant : 1.25 (T)
VALORISATION
2016 2017(e) 2018 (e)
BNPA
3,93
4,21
4,53
Evol. an. BNPA
22 %
7%
8%
PER (nbre de fois)
14
13
12,1
VE/CA (nbre de fois)
0,83
0,81
0,75

COMMENTAIRES DE LA SEMAINE

CONSEIL

Jefferies, à conserver sur le titre, a abaissé son
objectif de 65 à 57 euros. Cela n'a pas empéché
l'action de se reprendre après sa dégringolade
des deux semaines précédentes.

ACHETER 

73 euros

Potentiel
Conseil précédent (date)
Opportunité ■ ■ ■ ■ ■ Sécurité

+33%
AB (15/01/2016)

ANALYSE DU CONSEIL
Le PDG a confirmé être très confiant dans
l'atteinte des objectifs 2021 : un chiffre d'affaires
de plus de 27 milliards et une marge
opérationnelle de 9 %.

Tendance graphique Consensus des analystes
Acheter 46 %
NEUTRE
Résistances 57,1/61,7
Conserver 42 %
Supports 48,7/45,3
Vendre 12 %

DIVIDENDE
Dividende 2016
0,80
Dividende 2017 est.
0,84
Rendement 2017 est.
4,2 %
Dernier dividende versé
Date : 24-4-17
Montant : 0.8 (T)
VALORISATION
2016 2017(e) 2018 (e)
BNPA
1,08
1,10
1,17
Evol. an. BNPA
5%
2%
6%
PER (nbre de fois)
18,3
18
16,9
VE/CA (nbre de fois)
0,78
0,76
0,75

COMMENTAIRES DE LA SEMAINE

CONSEIL

La valeur a été soutenue mercredi par le
relèvement de recommandation de Société
Générale, passée de « conserver » à « acheter »
avec un objectif de cours de 23,50 euros.

ACHETER 
Potentiel
Conseil précédent (date)
Opportunité ■ ■ ■ ■ Sécurité

ANALYSE DU CONSEIL
Les 300 millions d'économies sont confirmés
pour 2018. Le chiffre d'affaires est visé en
croissance soutenue et l'Ebitda doit progresser
plus qu'en 2017, à devises constantes.

Tendance graphique Consensus des analystes
Acheter 60 %
BAISSE
Résistances 20,6/21,5
Conserver 40 %
Supports
19/18,4
Vendre 0 %

DIVIDENDE
Dividende 2016
2,10
Dividende 2017 est.
2,45
Rendement 2017 est.
3%
Dernier dividende versé
Date : 07-11-17
Montant : 0.69 (A)
VALORISATION
2016 2017(e) 2018 (e)
BNPA
4,24
4,89
5,16
Evol. an. BNPA
24 %
15 %
6%
PER (nbre de fois)
19,2
16,6
15,7
VE/CA (nbre de fois)
1,63
1,54
1,49
DIVIDENDE
Dividende 2016
0,40
Dividende 2017 est.
0,45
Rendement 2017 est.
2,1 %
Dernier dividende versé
Date : 02-5-17
Montant : 0.4 (T)
VALORISATION
2016 2017(e) 2018 (e)
BNPA
0,59
0,95
0,96
Evol. an. BNPA
15 %
61 %
1%
PER (nbre de fois)
36,2
22,4
22,2
VE/CA (nbre de fois)
2,44
2,41
2,07

COMMENTAIRES DE LA SEMAINE

CONSEIL

ACTIVITÉ
Chiff. d'aff. 2017 est.
Croiss. du CA en 2017
Résultat net 2016
Résultat net 2017 est.
Résultat net 2018 est.
BILAN
Clôture de l'exercice
Endet. net/Fonds propres
ANC par action
Décote/Surcote/ANC
ACTIVITÉ
Chiff. d'aff. 2017 est.
Croiss. du CA en 2017
Résultat net 2016
Résultat net 2017 est.
Résultat net 2018 est.
BILAN
Clôture de l'exercice
Endet. net/Fonds propres
ANC par action
Décote/Surcote/ANC
ACTIVITÉ
Chiff. d'aff. 2017 est.
Croiss. du CA en 2017
Résultat net 2016
Résultat net 2017 est.
Résultat net 2018 est.
BILAN
Clôture de l'exercice
Endet. net/Fonds propres
ANC par action
Décote/Surcote/ANC

ACTIVITÉ
Chiff. d'aff. 2017 est.
Croiss. du CA en 2017
Résultat net 2016
Résultat net 2017 est.
Résultat net 2018 est.
BILAN
Clôture de l'exercice
Endet. net/Fonds propres
ANC par action
Décote/Surcote/ANC
ACTIVITÉ
Chiff. d'aff. 2017 est.
Croiss. du CA en 2017
Résultat net 2016
Résultat net 2017 est.
Résultat net 2018 est.
BILAN
Clôture de l'exercice
Endet. net/Fonds propres
ANC par action
Décote/Surcote/ANC
ACTIVITÉ
Chiff. d'aff. 2017 est.
Croiss. du CA en 2017
Résultat net 2016
Résultat net 2017 est.
Résultat net 2018 est.
BILAN
Clôture de l'exercice
Endet. net/Fonds propres
ANC par action
Décote/Surcote/ANC
ACTIVITÉ
Chiff. d'aff. 2017 est.
Croiss. du CA en 2017
Résultat net 2016
Résultat net 2017 est.
Résultat net 2018 est.
BILAN
Clôture de l'exercice
Endet. net/Fonds propres
ANC par action
Décote/Surcote/ANC
ACTIVITÉ
Chiff. d'aff. 2017 est.
Croiss. du CA en 2017
Résultat net 2016
Résultat net 2017 est.
Résultat net 2018 est.
BILAN
Clôture de l'exercice
Endet. net/Fonds propres
ANC par action
Décote/Surcote/ANC
ACTIVITÉ
Chiff. d'aff. 2017 est.
Croiss. du CA en 2017
Résultat net 2016
Résultat net 2017 est.
Résultat net 2018 est.
BILAN
Clôture de l'exercice
Endet. net/Fonds propres
ANC par action
Décote/Surcote/ANC
ACTIVITÉ
Chiff. d'aff. 2017 est.
Croiss. du CA en 2017
Résultat net 2016
Résultat net 2017 est.
Résultat net 2018 est.
BILAN
Clôture de l'exercice
Endet. net/Fonds propres
ANC par action
Décote/Surcote/ANC
ACTIVITÉ
Chiff. d'aff. 2017 est.
Croiss. du CA en 2017
Résultat net 2016
Résultat net 2017 est.
Résultat net 2018 est.
BILAN
Clôture de l'exercice
Endet. net/Fonds propres
ANC par action
Décote/Surcote/ANC

40.810 M€
4%
1.398 M€
1.566 M€
1.750 M€
31-12-2018
29%
33.77
+ 36 %
35.055 M
4%
4.486 M
3.912 M
4.108 M
31-12-2018
14%
43.40
+ 51 %
24.743 M€
1%
1.750 M€
2.150 M€
2.545 M€
31-12-2018
23%
36.30
+ 96 %
23.954 M
-5%
3.874 M
2.806 M
3.730 M

10.125 M
6%
621 M
1.061 M
842 M
31-12-2018
66%
93.90
+ 24 %
7.387 M€
17%
149 M€
710 M€
847 M€
31-12-2018
-11%
4.74
+ 318 %
12.241 M
-6%
331 M
92 M
503 M
31-12-2018
-26%
102.04
- 75 %
151.764 M€
11%
5.633 M€
7.638 M€
9.780 M€
31-12-2018
27%
36.56
+ 27 %
1.583 M
4%
1.114 M
1.202 M
1.280 M
31-12-2018
NS
174.90
+9%
18.550 M€
12%
925 M€
886 M€
1.080 M€
31-12-2018
12%
17.22
+ 219 %
25.125 M
3%
383 M
402 M
660 M
31-12-2018
88%
13.75
+ 44 %
40.248 M€
6%
2.376 M€
2.737 M€
2.900 M€
31-12-2018
82%
27.91
+ 191 %
12.444 M
15%
1.256 M
1.228 M
1.240 M
31-12-2018
-6%
15.07
+ 41 %

ACHETER 

55 euros

L'action du groupe a évolué avec le marché cette
semaine, sans actualité particulière, toujours
Potentiel
+20%
bien orientée depuis un plus-bas de plus d'un an Conseil précédent (date)
E (25/10/2013)
touché début février.
■■■■
Opportunité ■ ■ ■ ■ Sécurité
ANALYSE DU CONSEIL
Tendance
graphique
Consensus
des
analystes
Les résultats de l'an dernier confirment le
NEUTRE
Acheter 65 %
redressement progressif. Les perspectives de
Résistances 47,8/49,4
Conserver 30 %
2018 permettent d'envisager une nouvelle
Supports 44,1/42,2
Vendre 5 %
croissance du résultat opérationnel.
CONSEIL

ACHETER 

TTF

90 euros

L'action a légèrement amplifié le rebond du CAC
40. Le laboratoire a finalisé l'acquisition pour
Potentiel
+37%
11,6 milliards de dollars de la biotech américaine Conseil précédent (date)
AB (16/12/2016)
Bioverativ.
■■■■
Opportunité ■ ■ ■ ■ Sécurité
ANALYSE DU CONSEIL
Tendance graphique Consensus des analystes
Sanofi vise une croissance de 3 % à 4 % de ses
NEUTRE
Acheter 38 %
ventes (à changes comparables) pour 2015Résistances 69/71,7
Conserver 55 %
2020. Le BPA devrait croître plus vite que les
Supports
62,5/59,5
Vendre 7 %
ventes, mais seulement à partir de 2018.

Malgré le rebond des derniers jours, la
perfomance de l'action depuis le début de
l'année demeure médiocre.

CONSEIL

ACHETER 
Potentiel
Conseil précédent (date)
Opportunité ■ ■ ■ ■ ■ Sécurité

ACHETER 

TTF

90 euros
+26%
V (29/02/2012)
■■■■■

TTF

58 euros

A l'horizon 2020, Société Générale Insurance
souhaiterait que les unités de compte
Potentiel
+26%
représentent près d'un tiers des encours, contre Conseil précédent (date)
AS (10/11/2016)
un quart à fin 2017.
■■■■
Opportunité ■ ■ ■ ■ ■ Sécurité
ANALYSE DU CONSEIL
Tendance
graphique
Consensus
des
analystes
Les résultats annuels ont traduit la baisse du
NEUTRE
Acheter 46 %
coût du risque et la résistance des activités de
Résistances 46,6/47,5
Conserver 36 %
marché. Le titre décote toujours par rapport à
Supports 43,5/41,9
Vendre 18 %
ses fonds propres.
CONSEIL

ACHETER 

TTF

130 euros

L'action a progressé dans le sillage du marché
cette semaine, sans actualité particulière en
Potentiel
+28%
dehors de bons chiffres publiés par le concurrent Conseil précédent (date)
VP (09/01/2014)
britannique Compass.
■■■■■
Opportunité ■ ■ ■ ■ Sécurité
ANALYSE DU CONSEIL
Les comptes du premier trimestre ont souffert Tendance graphique Consensus des analystes
NEUTRE
Acheter 42 %
d'un effet de change négatif. Les chiffres sont
Résistances 103,3/108,1
Conserver 29 %
ressortis au-dessous des attentes, mais les
Supports
95,4/91,4
Vendre 29 %
objectifs ont été confirmés.
CONSEIL

VENTE

Le titre du chimiste a bien rebondi, effaçant son
recul affiché lors de la publication des résultats Potentiel
annuels, le 28 février. Credit Suisse a réitéré son Conseil précédent (date)
A (28/02/2018)
opinion de surperformance.
■■■■
Opportunité ■ ■ ■ ■ Sécurité
ANALYSE DU CONSEIL
Tendance
graphique
Consensus
des
analystes
Solvay va poursuivre sa transformation en 2018
Acheter 44 %
et compte générer un niveau de cash-flow libre NEUTRE
Résistances 117,2/120,7
Conserver 30 %
élevé, supérieur à 800 millions d'euros, hors
Supports 108,2/104,5
Vendre 26 %
cession d'activités.

ACHETER 

23 euros
+16%
E (26/01/2017)
■■■

V (28/04/2017)
■■■■

TTF

55 euros

La compagnie a finalisé l'achat de la société
danoise d'exploration-production Maersk Oil,
Potentiel
+18%
qui avait été annoncée en août dernier. Total est Conseil précédent (date)
AS (11/05/2012)
le deuxième opérateur en mer du Nord.
■■■■■
Opportunité ■ ■ ■ ■ ■ Sécurité
ANALYSE DU CONSEIL
Le président a prolongé les économies et confirmé Tendance graphique Consensus des analystes
Acheter 72 %
la hausse de la production, grâce à Maersk Oil. Le NEUTRE
Résistances 47/47,9
Conserver 22 %
dividende va progresser durant trois ans pour
Supports 44,8/43,9
Vendre 6 %
atteindre 2,72 euros en 2022 : + 10%.

ACHETER 

TTF

250 euros
+31%
E (13/12/2017)
■■■■

TTF

■■■■■

TTF

25 euros
+26%
E (07/11/2013)
■■■■

TTF

110 euros

Semaine positive pour le titre du
concessionnaire, qui a profité de la perspective Potentiel
+35%
de la privatisation d'ADP, dont il détient d'ores et Conseil précédent (date)
E (10/04/2015)
déjà 8 % du capital.








■■
Opportunité
Sécurité
ANALYSE DU CONSEIL
Tendance graphique Consensus des analystes
Les résultats de 2017 ont été en forte
Acheter 68 %
progression et meilleurs que nous ne les avions NEUTRE
Résistances 84,9/87,2
Conserver 32 %
estimés. L'exercice 2018 s'annonce bien, avec
Vendre 0 %
une progression de l'activité des deux branches. Supports 77,6/74,8
COMMENTAIRES DE LA SEMAINE

CONSEIL

La participation au capital de Telecom Italia (17
%) s'est revalorisée de 14 % cette semaine, à la
suite de l'irruption du fonds activiste Elliott Mgt
de Paul Singer.

ACHETER 

ANALYSE DU CONSEIL
La stratégie est centrée sur la production et la
distribution de contenus audiovisuels ainsi que
sur la communication publicitaire.

Potentiel
Conseil précédent (date)
Opportunité ■ ■ ■ ■ Sécurité

TTF

28 euros
+32%
E (12/05/2017)
■■■■

Tendance graphique Consensus des analystes
Acheter 58 %
NEUTRE
Résistances 22,2/22,7
Conserver 35 %
Supports 19,3/18,4
Vendre 8 %

COURS DE CLÔTURE DU VENDREDI 9 MARS

LA COTE / SRD Classique / Actions françaises

Da
de prorote
gation

Comment lire le guide complet des actions du SRD
Outil unique, la cote du SRD d’Investir vous
permet de gérer votre portefeuille en disposant de toutes les données nécessaires sur
les actions de la cote du SRD d’Euronext
Paris. Nous avons regroupé les données factuelles (nombre de titres, dividendes, cours
de Bourse…) et les éléments comptables
(bilan, compte de résultats, bénéfice par
action…). Il s’agit de données publiées pour
les informations passées et d’estimations
faites par Investir pour les prospectives. Ces
éléments permettent d’établir des ratios de
valorisation et des rendements, afin de juger
une valeur sur plusieurs années et de la
comparer à d’autres actions. La rédaction
d’Investir-Le Journal des Finances utilise
toutes ces informations pour donner un conseil boursier. Parallèlement, nous vous présentons les recommandations de l’analyse
graphique établies par Chart’s et le consensus des analystes calculé par FactSet, afin
que vous puissiez vous faire une idée de ce
que pense le marché de ces valeurs.
SOCIÉTÉ.
Le nombre de titres inscrits à la cote ne comprend pas les lignes secondaires telles que
les actions nouvelles. Les opérations sur

P.V

Investir, le Journal des Finances / 2305 / 10 mars 2018

titres (OST) indiquent la dernière opération
ayant modifié le capital de la société, la
parité s’il y a lieu et la date. Il s’agit principalement des divisions de titres (Div.), des augmentations de capital (Aug. cap.) et des
attributions gratuites (Attrib.).
COURS.
Le cours est précédé d’un n quand il est
antérieur à la date de clôture de la cote (en
général, le vendredi soir). Le capital échangé
par semaine (volume de titres échangés
dans la semaine rapporté au nombre de
titres) mesure le pourcentage du capital qui
a changé de main. Le cours de compensation
est le cours pris en compte pour la liquidation des opérations à la date de la dernière
prorogation au SRD.
VARIATIONS.
Les extrêmes (plus-haut/plus-bas de la
semaine ou sur 52 semaines) correspondent
à des cours en séance et non uniquement en
clôture.
BILAN.
Les données de bilan (endettement net/
fonds propres, actif net comptable par

action) sont fondées sur les derniers comptes annuels ou semestriels délivrés par la
société.
La décote-surcote/ANC est un ratio qui rapporte la capitalisation boursière à l’actif net
comptable. Lorsqu’il est positif, on parle de
surcote. Lorsqu’il est négatif, il s’agit d’une
décote.
L’indice de sécurité est une note d’Investir-Le Journal des Finances. Sur une échelle
de 0 à 5, elle est matérialisée par des n. Elle
évalue la santé financière de la société, 5
étant la meilleure note et 0 (–) la moins
bonne.
ACTIVITÉ.
Le résultat net correspond au résultat net
publié part du groupe. Il intègre à la fois les
éléments exceptionnels et les amortissements des écarts d’acquisition.
DIVIDENDE.
Dans cette colonne, nous indiquons le montant total du dividende par action, y compris
le dividende exceptionnel. Un dividende
2016 correspond au dividende provenant
des résultats de l’exercice 2016. Il est versé
généralement en totalité en 2017, sauf pour

les sociétés qui versent des acomptes. Le
dividende est ajusté des opérations financières postérieures à son versement. Nous indiquons (ou estimons) également le dividende
2017, versé en 2018. Le rendement est calculé sur la base de ce dernier dividende. La
date de détachement du dividende correspond à celle du dernier versé, dont le montant figure au-dessous. Le montant est suivi
d’une indication exprimant sa nature : (T)
quand il s’agit d’un versement total, (A) d’un
acompte, (S) d’un solde et (D) d’un dividende
autre (en principe exceptionnel). Ce dernier
peut donc être différent de celui qui est affiché ci-contre, d’autant plus qu’il s’agit d’une
donnée historique et non ajustée des OST. A
noter que le dividende de plusieurs sociétés
internationales (hors zone euro) cotées à
Paris peut être exprimé dans la monnaie
d’origine.
BNPA.
Le BNPA, Bénéfice net par action, est
retraité des éléments dits « exceptionnels »,
afin de mieux mesurer la performance
récurrente de la société. Il sert de base au
calcul du ratio cours/bénéfice (PER).

26
MARS

VALORISATION.
Les éléments de cette colonne permettent
d’apprécier la pertinence de l’investissement et de juger une société par rapport aux
autres et/ou au regard des évaluations historiques.
Le PER (ratio cours/bénéfice), multiple des
bénéfices, s’obtient en divisant le cours par
le BNPA. Il indique combien d’années de
bénéfices sont contenues dans les cours.
La VE/CA, valeur d’entreprise (capitalisation
boursière augmentée de l’endettement net
ou diminuée de la trésorerie nette) rapportée au chiffre d’affaires, permet de comparer les valorisations de fonds de commerce
de sociétés aux bilans très différents.
L’indice d’opportunité est une note
d’Investir-Le Journal des Finances. Sur une
échelle de 0 à 5, elle est matérialisée par des
n. Elle évalue l’opportunité boursière du
titre, 5 étant la meilleure note attribuée et 0
(–) la moins bonne.

résistance (à la hausse) et de support (à la
baisse) sont également communiqués.
Le consensus des analystes FactSet répertorie les recommandations données par les
banques et les courtiers. Il exprime, en pourcentage, les conseils d’achat, de vente, et les
avis neutres sur la valeur.
Abréviations des conseils
de la rédaction
A : acheter ;
AS : acheter à titre spéculatif ;
AB : acheter en baisse ;
APP : apporter ;
ATT : attendre ;
C : conserver ;
E : rester à l’écart ;
V : vendre ;
VP : vente partielle ;
VH : vente en hausse ;
ND : non déterminé. Les conseils d’acheter
ou de conserver sont suivis d’un objectif de
cours. Les conseils d’achat en baisse, de
vente, de vente partielle peuvent parfois
être suivis d’un chiffre entre parenthèses :
celui-ci correspond à un cours limite.
Autre
TTF : taxe sur les transactions financières.

CONSEILS.
La tendance graphique, réalisée par Tradingcentral.fr, anticipe l’évolution de l’action
à court terme, selon les critères de l’analyse
technique. Les deux prochains seuils de

Objectif de cours à 12-18 mois.

ACTIONNARIAT

BILAN

CONSEIL

+ 13,68 %
182,70 / 158,80
+ 67,66 %
182,70 / 108,15
+ 14,83 %
- 4,63 %
10,32 / 9,31
+ 24,93 %
14,65 / 6,88
- 31,18 %
+ 6,03 %
13,44 / 12,55
- 6,50 %
16,39 / 11,52
+ 3,52 %
+ 0,92 %
34,04 / 33,10
+ 32,68 %
37,37 / 25,36
- 1,75 %
+ 3,60 %
206,50 / 197
+ 14,95 %
216,50 / 176,05
- 1,73 %
+ 2,53 %
79,15 / 76,05
+ 16,89 %
84,50 / 66,20
+ 13,35 %
+ 2,23 %
14,33 / 13,94
- 5,14 %
16,80 / 13,57
+ 2,38 %
+ 2,48 %
65,08 / 62,70
+ 18,16 %
77,66 / 49,70
- 8,76 %
+ 4,62 %
109,35 / 103,60
+ 21,58 %
110,60 / 87,69
+ 7,09 %
+ 1,99 %
18,58 / 17,74
+ 57,77 %
23,20 / 11,51
- 7,65 %
+ 4,31 %
88,40 / 84,25
- 23,10 %
121,35 / 80,39
- 3,56 %
+ 4,68 %
67,20 / 62,50
+ 40,88 %
79,80 / 47,63
- 10,16 %
+ 3,68 %
70,50 / 67,90
- 16,96 %
92,70 / 66,30
- 5,81 %
+ 3,45 %
4,50 / 4,31
+ 26,33 %
4,80 / 3,36
- 0,62 %
- 2,43 %
35,15 / 33,85
+ 15,18 %
47,80 / 28,60
- 22,52 %
+ 3,67 %
22,14 / 21,19
+ 23,07 %
24,28 / 17,82
- 3,33 %
+ 1,81 %
1420 / 1320
+ 24,34 %
1420 / 1075
+ 10,63 %
+ 2,70 %
24,95 / 23,85
- 8,10 %
41,91 / 22,40
+ 6,61 %
- 3,57 %
44,87 / 40,56
- 14,08 %
57,19 / 40,56
- 16,69 %
+ 2,01 %
311,50 / 302
+ 50,89 %
319 / 204,40
+ 1,49 %
+ 4,57 %
20,38 / 19,35
+ 10,34 %
21,40 / 17,60
+ 5,84 %
+ 3,82 %
9,80 / 9,20
+ 34,53 %
9,80 / 6,72
+ 9,72 %
+ 0,78 %
182,20 / 177,20
+ 15,14 %
189,90 / 152,50
- 0,72 %
+ 7,64 %
1508 / 1378
+ 33,72 %
1508 / 1112,15
+ 14,03 %

Etat français (50,6 %)
Invest. institutionnel (22 %)
Vinci (8 %)

31-Dec
+ 70 %
43,29
+ 320 %
■■■■■
31-Dec
+ 55 %
10,04
-7%
■■■
31-Dec
+ 398 %
8,41
+ 59 %
■■■■
31-Mar
-6%
16,95
+ 101 %
■■■■
31-Dec
NS
118,68
+ 72 %
■■■■
31-Dec
-3%
25,19
+ 213 %
■■■■■
31-Dec
+ 22 %
5,12
+ 178 %
■■■
31-Dec
NS
42,11
+ 53 %
■■■
31-Dec
+ 24 %
58,70
+ 85 %
■■■■
31-Aug
-4%
7,11
+ 159 %
■■■
31-Dec
- 12 %
35,46
+ 149 %
■■■■
31-Dec
+9%
14,67
+ 357 %
■■■
31-Dec
- 51 %
26,80
+ 163 %
■■■■■
31-Dec
NS
3,80
+ 19 %
■■■
30-Jun
+ 132 %
19,12
+ 79 %
■■■■
31-Dec
+ 203 %
2,33
+ 844 %
■■■■■
31-Dec
NS

VAL
E
Mét UR - C
ODE
ie
Cap r
MNÉ
itali
MO
Indic satio
e
Opé Cod n (M€)
e
ratio
n su Isin Nbre tit
res
r titr
es (O
ST)

AIR FRANCE KLM - AF
Transport aérien
4.006 - 428.634.035
Cac Next 20 - FR0000031122
ALD - ALD
Location de véhicules
5.403 - 404.103.640
Cac Mid 60 - FR0013258662
ALSTOM - ALO
Infrastr. énergie, ferroviaire
7.553 - 222.159.755
Cac Next 20 - FR0010220475

>

>

>

>

9,35
9,80
6,25 %
9,75
13,37
12,61
0,18 %
13,26
34
33,69
1,23 %
33,45

204,50
ALTAREA - ALTA
197,40
Immobilier et promotion
0,14 %
3.283 - 16.051.842
205
Cac Small - FR0000033219
1 à 140 € pour 9 détenues le 23-5-16 >
78,90
ALTEN - ATE
76,95
Conseil en innovation
0,57 %
2.669 - 33.823.497
78,95
Cac Mid 60 - FR0000071946
>
14,22
ALTRAN TECHNO. - ALT
13,91
Conseil en innovation
1,04 %
2.500 - 175.800.265
14,26
Cac Mid 60 - FR0000034639
>
64,46
AMUNDI - AMUN
62,90
Gestion d'actifs
0,39 %
12.989 - 201.510.562
64,52
Cac Mid 60 - FR0004125920
1 à 42,50 € pour 5 détenues le 15-3-17>
108,75
ARKEMA - AKE
103,95
Chimie de spécialités
1,62 %
8.251 - 75.870.506
107,95
Cac Next 20 - FR0010313833
>
BENETEAU - BEN
18,42
Fabr. de bateaux de plaisance
18,06
1.525 - 82.789.840
0,46 %
Cac Small - FR0000035164
18,50
>
BIC - BB
88,40
Stylos, rasoirs, briquets
84,75
4.121 - 46.615.862
0,76 %
Cac Mid 60 - FR0000120966
87
>
67,10
BIOMÉRIEUX - BIM
64,10
Diagnostic « in vitro »
0,56 %
7.942 - 118.361.220
65,30
Cac Mid 60 - FR0013280286
Division par 3 le 20-9-17
>
70,50
BOIRON - BOI
68
Homéopathie
0,11 %
1.369 - 19.414.756
70
Cac Small - FR0000061129
>
4,50
BOLLORÉ - BOL
4,35
Société d'investissement
0,28 %
13.147 - 2.921.611.290
4,41
Cac Mid 60 - FR0000039299
>
BONDUELLE - BON
34,15
Légumes transformés
35
1.102 - 32.281.118
0,50 %
Cac Small - FR0000063935
34,80
Div. par 4 le 28-3-13
>
BUREAU VERITAS - BVI
22,03
Inspection et certification
21,25
9.730 - 441.670.000
1,02 %
Cac Next 20 - FR0006174348
21,86
Div. par 4 le 21-6-13
>
1405
BURELLE - BUR
1380
Holding
0,03 %
2.604 - 1.853.315
1415
Cac All Shares - FR0000061137
>
24,75
CARMILA - CARM
24,10
Foncière
0,14 %
3.343 - 135.060.029
24,75
Cac All Shares - FR0010828137
>
42,12
CASINO - CO
43,68
Distribution alimentaire
5,38 %
4.675 - 110.996.996
42,68
Cac Mid 60 - FR0000125585
>
309,10
CHRISTIAN DIOR - CDI
303
Luxe
0,05 %
55.795 - 180.507.516
310
Cac All Shares - FR0000130403
>
20,38
CNP ASSURANCES - CNP
19,49
Assurance-vie
0,37 %
13.993 - 686.618.477
20,10
Cac Mid 60 - FR0000120222
>
COFACE - COFA
9,78
Assurance
9,42
1.538 - 157.248.232
0,44 %
Cac Small - FR0010667147
9,68
>
COLAS - RE
180,20
Constructions routières
178,80
5.884 - 32.654.499
0,02 %
Cac All Shares - FR0000121634
178,80
>
1480
DASSAULT AVIATION - AM
1375
Constructeur aéronautique
0,50 %
12.302 - 8.311.921
1463
Cac Mid 60 - FR0000121725
>

Etat français (14,1 %)
China Eastern (10 %)
Delta Airlines (10 %)
Société Générale (79,82%)
Flottant (20,18%)

Bouygues (28,3%)
State Street Corp. (2,87%)
Aviva (2,3%)
Famille Taravella (45,2%)
Crédit Agricole Assurances (24,7%)
APG (8,3%)
Public (58,5%)
Fondateurs/Holding (40,3%)
FCP Alten (1,3%)
Altrafin Part. (19,2%)
Alexis Kniazeff (4,9%)
Hubert Martigny (4,9%)
Crédit Agricole (63%)

Greenlight Capital (5,5%)
Salariés (4,8%)

Beri 21 (54,36%)
Autocontrôle (1,82%)

Famille Bich (43,3%)
Silchester Int. Invest. (8,2%)
BlackRock (5%)
Mérieux Alliance (58,9%)
Gpe M. Dassault (5,1%)

Gpe familial Boiron (62,25 %)
Salariés (4,45 %)
Fin. De l'Odet (64,6%)
Orfim (5,1%)

Actionn. familiaux (54,17 %)
Public (40,89 %)

Wendel (40,1%)
Dirigeants (4,1%)
Salariés (1%)
Famille Burelle (80,4 %)
Autocontrôle (5,2 %)

Carrefour 42,4%

Rallye (51%)
Salariés (1,7%)
Theam SAS (1,95%)
Groupe Arnault (95 %)

CDC (40,8 %)
Sopassure (36,3 %)

Natixis (41,24%)

Bouygues (96,2 %)

GIMD (62 %)
Airbus Group (10%)

ACTIVITÉ

DIVIDENDE

BNPA

VALORISATION COMMENTAIRE

3.617
+ 23 %
435
571
660
25.781
+4%
792
-274
904
1.333
+7%
512
568
614
7.700
+5%
289
315
340
1.940
+ 23 %
192
256
270
1.975
+ 13 %
112
147
146
2.282
+8%
122
131
167
2.301
+ 37 %
568
681
880
8.326
+ 10 %
427
576
624
1.208
+ 12 %
25
60
71
2.020
-0%
286
288
288
2.288
+9%
179
238
237
627
+2%
78
78
85
17.000
+ 69 %
440
350
400
2.850
+ 25 %
60
72
83
4.689
+3%
319
308
350
5.860
+ 10 %
165
180
■ ■ ■ ■ ■ 195
31-Dec
145
NS
+ 2358 %
22,74
29
+9%
70
■■■
75
31-Dec
37.822
+ 24 %
+5%
129,73
341
- 68 %
372
■■■■
390
31-Dec
43.750
+ 17 %
+ 11 %
68,21
1764
+ 353 %
2120
2350
31-Dec
32.127
NS
+2%
24,02
1200
- 15 %
1285
■■■■
1300
1.355
31-Dec
-4%
NS
42
11,49
83
- 15 %
■■■■
100
13.500
31-Dec
+ 23 %
- 19 %
355
82,68
400
+ 118 %
■■■■
420
31-Dec
4.808
- 77 %
+ 34 %
470,17
384
+ 215 %
489
■■■■
500

2,64
3
1,6 %
6-12-2017
0,70 (A)
0
0
nul
14-07-2008
0,58 (T)
0,48
0,55
4,1 %

4,40
5,77
6,67
+ 31 %

41,4
31,5
27,3
5,81
■■■■■
3,5
2,4
3,1
0,22
■■■■
10,6
9,5
8,8
14,20
■■■■
25,8
23,6
21,9
0,95

L'action a très fortement monté. Différents articles de presse ont indiqué A
que le processus menant à la privatisation du groupe avançait. On devrait C
en savoir plus après la réunion du comité interministériel prévu le samedi V
10 mars.

22 % HAUSSE
39 % 184,40 / 187,90
39 % 170,20 / 166,70

Les résultats annuels d'Air France-KLM ont déçu le consensus. La
compagnie aérienne a accusé une perte nette en 2017, en raison
seulement de charges exceptionnelles. Sinon, les perspectives restent
favorables grâce à la stratégie très bien orientée du groupe.

A
C
V

35 % BAISSE
55 % 10,33 / 10,60
10 % 9,25 / 8,98

La filiale de Société Générale active dans la location longue durée de
véhicules a réalisé une belle performance en 2017. Mais l'action pâtit
toujours des craintes liées à la fin du Diesel. Pourtant, le groupe a la
capacité de s'y adapter rapidement.

A
C
V

44 % BAISSE
56 % 13,60 / 13,91
0 % 12,36 / 12,05

Un accord de rapprochement d'Alstom avec Siemens Mobility a été signé.
Les actionnaires d'Alstom devront se prononcer au plus tard en juillet
2018. Ils recevront 8 € de dividende et prime exceptionnels si l'opération
se fait. Bouygues et l'Etat français soutiennent cette fusion.

A
C
V

38 % BAISSE
62 % 34,54 / 34,94
0 % 32,92 / 32,52

Actif net réévalué de 168,3 € (hors droits) fin 2017, en hausse de 9,4%.
A
Cette foncière de centres commerciaux est aussi promoteur (Cogedim), ce C
V
qui augmente la rentabilité.

50 % HAUSSE
50 % 211 / 214,30
0 % 198 / 194,70

Très bonne performance du groupe en France en fin d'année 2018.
L'accélération de la croissance, le niveau de marge et de trésorerie nette
justifient une valorisation élevée.

A
C
V

60 % HAUSSE
40 % 80 / 81,30
0 % 75,10 / 73,80

Résultats 2017 conformes aux attentes. Avec le rachat d'Aricent, les
objectifs sont dépassés. Un nouveau plan stratégique sera présenté en
juin et devrait servir de catalyseur au titre.

A
C
V

78 % BAISSE
22 % 14,67 / 14,92
0 % 13,65 / 13,40

Amundi s'est fixé de nouveaux objectifs pour 2018-2020: une collecte
nette de plus de 150 milliards d'euros en trois ans et un résultat net
doublé par rapport à 2015, à plus d'un milliard d'euros.

A
C
V

67 % BAISSE
33 % 67,60 / 69,20
0 % 61 / 59,40

5,94
6
5,99
+1%

13,3
12,8
12,2
NS
■■■■
23,7
18,2
18,3
1,34
■■■■■
20,5
19,1
15
1,18
■■■■
19
15,8
12,2
NS
■■■■
19
14,4
13,2
1,12
■■■■
61,5
25,5
21,5
1,24
■■■■
14,9
14,7
14,8
1,94

1,76
2,01
2,10
+ 14 %
4
4,03
4,56
+1%

()
0,25
0,25
0,7 %
7-7-2017
0,25 (T)
11,50
12,50
6,1 %
16-05-2017
11,50 (T)
1
1,06
1,3 %
28-06-2017
1 (T)
0,24
0,25
1,8 %
9-5-2017
0,24 (D)
2,14
2,50
3,9 %
26-05-2017
2,20 (T)
2,05
2,30
2,1 %
25-05-2017
2,05 (T)
0,10
0,17
0,9 %
14-02-2018
0,25 (T)
3,45
3,45
3,9 %
22-05-2017
3,45 (T)
0,33
0,34
0,5 %
6-6-2017
()
1,60
1,60
2,3 %
31-05-2017
1,60 (T)
0,06
0,06
1,3 %
8-9-2017
0,02 (A)
0,45
0,55
1,6 %
13-12-2017
0,45 (T)
0,55
0,56
2,5 %
18-05-2017
0,55 (T)
10,50
12
0,9 %
6-6-2017
11,50 (T)
1,52
1,52
6,1 %
28-11-2017
0,75 (D)
3,12
3,12
7,4 %
7-12-2017
1,56 (A)
1,40
4,20
1,4 %
5-12-2017
1,60 (A)
0,80
0,84
4,1 %
20-04-2017
0,80 (T)
0,13
0,34
3,5 %
22-05-2017
0,13 (T)
8,20
8,20
4,6 %
27-04-2017
2,75 (S)
12,10
15,30
1%
29-05-2017
12,10 (T)

2,64
3,85
3,01
+ 46 %
1,27
1,40
1,52
+ 11 %
1,32
1,44
1,55
+9%
15,34
15,97
16,82
+4%
3,32
4,35
4,32
+ 31 %
0,69
0,74
0,95
+7%
3,40
4,07
5,26
+ 20 %
5,73
7,56
8,25
+ 32 %

Le chimiste a publié des résultats annuels en forte progression supérieurs A
aux attentes. Ce qui lui a permis d'augmenter sa generation de cash flow C
V
et de reduire sa dette. Il vise une nouvelle amélioration de l'Ebitda en
2018 en raison de la solidité de la conjoncture mondiale.

50 % HAUSSE
38 % 111,80 / 113,70
12 % 104,10 / 102,20

Le groupe a présenté ses prévisions pour l'exercice en cours et ses
A
objectifs de marge opérationnelle courante (attendue stable) ont déçu.
C
Toutefois, le marché de la plaisance reste en croissance et le groupe lance V
de nombreuses nouveautés.

71 % BAISSE
29 % 19,19 / 19,72
0 % 17,09 / 16,56

Le groupe a annoncé la démission de son PDG, Bruno Bich. Les fonctions
de président et de directeur général seront désormais scindées : la
première sera occupée par Pierre Vareille, actuel vice-président, et la
seconde par Gonzalve Bich, actuel directeur général délégué,

A
C
V

11 % BAISSE
67 % 89,70 / 91,70
22 % 81,60 / 79,60

38,1
33,4
32
3,54

Les résultats annuels sont ressortis de bonne facture, conforme aux
A
C
attentes.Mais les prévisions pour 2018 ont décu. La direction vise un
résultat opérationnel entre 325 et 345 millions, soit une stabilité en milieu V
de fourchette, en raison d'effets de change défavorables.

0 % BAISSE
54 % 69,40 / 71,40
46 % 61,40 / 59,40

17,6
17,5
15,5
1,76
■■■■
30
35,3
30,8
NS
■■■■
18,3
15,3
13,3
0,68
■■■■
30,5
31,6
27,8
2,52

Les ventes du troisième trimestre sont en légère accélération. L'année
2018 sera conditionnée par la pathologie hivernale qui s'est accrue en fin
d'année avec un pic épidémique.

A
C
V

33 % BAISSE
67 % 71 / 71,90
0 % 67,40 / 66,50

La publication du 3e trimestre a rendu compte de l'amélioration des
activités en Afrique : la croissance a atteint 5% contre -0,8% au premier
semestre. Le chiffre d'affaires de la commission de transport et de la
logistique a bénéficié de la remontée des taux de fret et des volumes.

A
C
V

67 % BAISSE
33 % 4,59 / 4,67
0 % 4,25 / 4,17

Comme le groupe l'avait laissé supposer en publiant son chiffre d'affaires
du premier semestre (juillet-décembre 2018), il a abaissé son objectif de
bénéfice opérationnel annuel, le ramenant dans une fourchette de 126 à
130 millions, à la suite de retards pris chez Ready Pac Foods.

A
C
V

38 % BAISSE
62 % 36,84 / 38,14
0 % 31,76 / 30,46

Le spécialiste des certifications et des normes mène correctement son
plan stratégique. La moitié de l'objectif de croissance externe à 2020 a
déjà été atteint. Toutefois les marges peinent à progresser et le titre ne
réagit pas aux bonnes publications. Nous restons prudents.

A
C
V

29 % BAISSE
47 % 22,45 / 22,73
24 % 21,27 / 20,99

La décote, actuellement de 36%, a été plus élevée par le passé dépassant
50%. Néanmoins, le titre profite de la dynamique de l'action Plastic
Omnium sur laquelle nous sommes très positifs. Nous relevons notre
objectif.

A
C
V

HAUSSE
NC 1456 / 1485
1344 / 1315

L'introduction s'est faite par fusion puis augmentation de capital, au
terme de laquelle le prix de l'offre a été fixé à 24€. Compte tenu de la
fusion, les chiffres antérieurs ne sont pas significatifs.

A
C
V

62 % HAUSSE
38 % 25,65 / 26
0 % 24,25 / 23,90

Casino a présenté des comptes 2017 conformes aux attentes, mais grâce à A
des éléments non récurrents ce qui a agacé le marché. 2018 se présente
C
bien et le groupe a des ambitions de baisse de coûts et d'amélioration de V
sa rentabilité selon nous atteignables.

33 % BAISSE
57 % 42,62 / 43,16
10 % 40,38 / 39,84

9,71
11,63
13,02
+ 20 %

15
13,7
12,7
NS
■■■■
NS
46,6
44,6
NS
■■■
14
14,5
13
0,22
■■■■
31,8
26,6
23,7
1,40

1,75
1,80
1,89
+3%
0,26
0,53
0,64
+ 100 %

0,30
0,72
0,86
+ 141 %

0,15
0,13
0,15
- 15 %
1,87
2,23
2,57
+ 19 %
0,72
0,70
0,79
-3%
93,75
102,27
110,80
+9%
0,22
0,53
0,56
+ 140 %
3,01
2,90
3,25
-4%

10,90
12,25
12,86
+ 12 %
45,50
59,30
62
+ 30 %

La société est passée sous le contrôle presque total de Groupe Arnault
depuis l'offre proposée en juin aux minoritaires. Son pôle couture a été
cédé en juillet à LVMH.

A
C
V

11,7
11,3
10,8
NS

En 2017, le résultat brut d'exploitation a progressé de 9,5% et le groupe
vise une croissance de ce résultat d'au moins 5% en 2018. Le dividende
par action est amélioré de 5%, à 0,84 euro.

A
C
V

29 % BAISSE
43 % 20,50 / 20,84
29 % 19,16 / 18,82

37
18,4
15,3
NS
■■■■
16,5
14,7
14
0,40
■■■■
32,5
25
23,9
1,93
■■

L'assureur-crédit a réalisé une bonne année 2017, marquée par la baisse
sensible du ratio de sinistralité dans les pays émergents et le doublement
du bénéfice net. Le dividende est relevé à 0,34 euro.

A
C
V

60 % HAUSSE
40 % 10,05 / 10,30
0 % 9,07 / 8,82

En 2016, les résultats du groupe se sont sensiblement améliorés.
L'amélioration des marges devrait se poursuivre cette année alors que
l'activité devrait croître aussi.

A
C
V

L'avionneur a présenté son nouveau jet d'affaires, le Falcon 6X,
remplaçant du programme 5X arrêté en décembre dernier pour cause de
retards. Les comptes 2017 étaient supérieurs aux attentes. Le
constructeur a évoqué des signes de reprise sur le marché des jets
d'affaires.

A
C
V

0 % ND
100 % 317 / 321,10
0 % 301 / 296,90

BAISSE
NC 185,40 / 187,40
177,80 / 175,80
50 % HAUSSE
42 % 1463 / 1482
8 % 1387 / 1368

CON
‘ O SEIL IN
V
PoteBJECTIF ESTIR
Datentiel à 1 DE COU
Con de cha 2-18 mo RS
seil
n
préc gemen is
éden t de
cons
t
eil

VARIATION

182
160,10
0,49 %
180,10

TEN
RésisDANCE
Sup tances GRAPH
port
IQU
E
s

CON
fna SENSU
S
n
par ciers ré DES A
N
F
ACH actSet pertorié ALYST
ES
ETE
s
R CO
NSE
RVE
R VE
NDR
E

COURS

AÉROPORTS DE PARIS - ADP
Concessionnaire d'aéroports
18.011 - 98.960.602
Cac Mid 60 - FR0010340141

Les
prin
cipa
ux a
ction
nair
es

SOCIÉTÉ

COU
R
Clôt S DE C
u
Cap re sem LÔTUR
ital
E
Cou échaaine pré
rs d
e co ngé semcédent
e
mpe
nsat aine
ion
Varia
Plus tion se
m
Varia-haut/P aine
lu
Plus tion 52 s-bas
s
VAR haut/Plusemain emaine
e
IATI
ON As-bas 5 s
NNU 2 sem
ELL aine
E
s

Clôt
End ure d’ex
ANCettemenercice
DÉC par act t net/fo
nds
IndicOTE-SUion
prop
RC
e
res
Chif Investir OTE/AN
d
r
C
e
e
CRO d'af
sécu
I
rité
Bén SSAN aires
Bénéfce n CE CA 2017 e
é
e
stim
Bén fce net 20162017/20
é
éfce t 20
16 E
net 17 est
STIM
2018 imé
Divid
É
estim
Dividende 2
é
0
e
1
n
6
REN de 2
0
DateDEMEN 17 estim
Mon du der T 2017 é
tant nier ESTI
divid MÉ
BNP
end
A
e dé
BNP 2016
tach
é
BNPA 2017 e
A
s
CRO 2018 e timé
ISSA stim
NCE é
PER
201
7/20
PER2016 (n
16 E
o
2
0
STIM
PER 17 E mbre d
S
É
VE/C2018 es T. (NO e fois)
M
t
A
im
Indic 2017 é (nb BRE D
e Inv estim re d E FO
e fo
estir é
is) IS)
d’op
LE C
port
unit
DE LOMMEN
é
(le c A RÉDA TAIRE
que hangemCTION
n
e
sur ous av nt de c
la va ons
o
leur mod uleur in
)
ifé n diq
otre ue
cons
eil

Changement de conseil

A  215
18 %
05-11-2010
C

TTF

A  13
39 %
08-09-2017
E

TTF

A  16.8
26 %
07-06-2017

TTF

E
02-03-2018
V

TTF

A  250
22 %
01-04-2015
VP

TTF

A  95
20 %
25-09-2013
V

TTF

A  19

34 %
25-05-2012
AS

TTF

A  90

40 %
29-08-2016
E

TTF

A  130

20 %
16-01-2015
E

TTF

A  23

25 %
04-05-2017
VP

TTF

E
07-02-2013
V

TTF

E
02-03-2018
V

TTF

A  90

28 %
30-11-2015
E

TTF

A  5.5

22 %
13-12-2013
AB

TTF

A  42

23 %
23-02-2017
E

TTF

E
28-07-2016
V

TTF

A  1700

21 %
03-03-2017
AB

TTF

A  28

13 %
05-01-2018
ATT

TTF

A  52

23 %
11-03-2016
AS

TTF

N
07-02-2002

TTF

E
08-05-2015
V

TTF

A  11.5

18 %
17-03-2017
AS

TTF

A  240

33 %
17-10-2012
C

TTF

A  1700

15 %
09-11-2017
AB

TTF

P.VI

COURS DE CLÔTURE DU VENDREDI 9 MARS

Investir, le Journal des Finances / 2305 / 10 mars 2018

DIVIDENDE

BNPA

VALORISATION COMMENTAIRE

CONSEIL

0,53
0,60
0,5 %
30-05-2017
0,53 (T)
0
0
nul

2,46
2,66
2,84
+8%

44,4
41,1
38,4
8,26
■■■■
NS
NS
NS
NS
■■■■
96,5
16,8
14
0,50
■■■■
11,9
35,6
20,4
0,84
■■■■
37,6
27,4
26
5,62
■■■■■
8
11,3
16,7
0,93

Bons résultats 2017 mais la valeur reste excessivement chère à 35 fois ses
résultats 2018, même dans le secteur bien valorisé des logiciels.

A
C
V

COURS

VARIATION

ACTIONNARIAT

DASSAULT SYSTÈMES - DSY
Editeur de logiciels
28.445 - 260.487.147
Cac Next 20 - FR0000130650
Division par 2 le 17-7-14
DBV TECHNO. (P) - DBV
Biotechnologie
913 - 25.184.782
Cac Mid 60 - FR0010417345

109,20
102,50
0,63 %
108,55

+ 6,54 %
109,60 / 101,90
+ 42,17 %
109,60 / 76,17
+ 23,26 %
+ 4,26 %
36,74 / 34,56
- 47,73 %
86,64 / 32,88
- 13,45 %
+ 7,75 %
7,84 / 7,17
+ 81,48 %
9,85 / 4,18
- 15,28 %
+ 5,31 %
35,54 / 30,72
+ 2,71 %
55,97 / 30,72
- 10,66 %
+ 4,89 %
29,08 / 27,48
+ 38,83 %
29,15 / 20,68
+ 19,77 %
+ 5,49 %
10,99 / 10,18
+ 36,65 %
12,48 / 7,33
+ 4,13 %
+ 2,98 %
92,46 / 88,56
+ 34,96 %
98,98 / 68,35
+ 0,59 %
+ 7,75 %
19,06 / 17,56
- 11,35 %
26,06 / 15,95
+ 10,60 %
+ 1,92 %
21,46 / 20,54
+ 23,10 %
23,94 / 17,05
- 7,63 %
- 1,93 %
120,80 / 113,70
+ 158,56 %
131,70 / 36,43
+ 18,15 %
+ 3,53 %
79,05 / 74,80
+ 37,87 %
86,40 / 56,19
+ 1,04 %
+ 10,40 %
501,50 / 449,40
+ 23,51 %
559,85 / 395
- 1,30 %
+ 7,71 %
60,15 / 55,75
+ 46,80 %
60,15 / 39,37
+ 16 %
- 0,78 %
10,51 / 10,01
+ 2,02 %
13,58 / 9,38
- 0,68 %
-3%
18,84 / 17,91
- 8,33 %
25,36 / 16,19
-7%
+ 3,78 %
66,66 / 62,72
+ 60,74 %
74,50 / 40,58
+ 2,10 %
+ 2,41 %
103,80 / 97
+ 16,81 %
108,40 / 82,22
+ 1,50 %
- 3,09 %
90,50 / 86,25
+ 26,43 %
106,60 / 60,63
- 14,35 %
+ 3,32 %
89,05 / 85,60
+ 16,13 %
94,61 / 75,15
- 6,12 %
- 0,33 %
60,20 / 58,80
+ 24,56 %
63,40 / 47,25
+ 9,50 %
- 0,21 %
141,70 / 137,90
+ 23,90 %
161,90 / 112,71
- 8,32 %
+ 3,01 %
12,09 / 11,04
+ 38,19 %
12,49 / 8,57
+ 11,89 %
+ 4,60 %
53,65 / 50,80
+ 55,60 %
60,15 / 32,60
+ 6,69 %
+ 1,59 %
447,80 / 437,50
+ 5,85 %
468,30 / 415,70
+ 0,35 %
+ 3,23 %
81,45 / 78,40
+ 21,22 %
88,65 / 65,73
- 0,65 %
+ 6,21 %
202,10 / 188,60
- 2,89 %
236,70 / 187,50
+ 1,03 %
+ 2,83 %
81,75 / 79,45
+ 10,10 %
87,80 / 71,75
+ 4,09 %
+ 0,40 %
70,62 / 68,74
- 20,46 %
99,25 / 68,16
- 21,38 %
0%
35,25 / 34,65
+ 37,50 %
38,50 / 25,20
+ 1,30 %
+ 3,48 %
122,45 / 116,50
+ 35,15 %
129,85 / 88,66
+ 22,53 %
+ 1,71 %
32,40 / 31,42
+ 10,96 %
35,63 / 25,23
+ 4,89 %
- 2,03 %
31,14 / 28,10
- 4,89 %
36,90 / 27,02
- 10,85 %
+ 4,03 %
35,46 / 33,35
+ 0,43 %
38,58 / 32,12
- 4,30 %
+ 2,93 %
29,26 / 26,20
+ 3,01 %
32,13 / 22,84
- 6,88 %

Gpe M. Dassault (43,7 %)
Charles Edelstenne (6,5 %)

31-Dec
- 41 %
16,43
+ 565 %
■■■■■
31-Dec
- 100 %
0
0%

30-Sep
+ 24 %
2,80
+ 176 %
■■■■
31-Dec
+ 28 %
0,97
+ 3537 %
■■■■
31-Dec
- 60 %
-5,12
NS
■■■■■
31-Dec
+ 68 %
14,13
- 23 %
■■■■
31-Dec
+ 202 %
36,38
+ 153 %
■■■■
30-Sep
+ 104 %
9,07
+ 110 %
■■■■■
31-Dec
+ 104 %
26,81
- 21 %

DERICHEBOURG - DBG
Recyclage, nettoyage industriel
1.265 - 163.878.780
Cac Small - FR0000053381
DIRECT ENERGIE - DIREN
Fournisseur d'électr. et de gaz
1.596 - 45.224.132
Cac All Shares - FR0004191674
EDENRED - EDEN
Titres de services prépayés
6.817 - 235.402.740
Cac Next 20 - FR0010908533

>

>

>

>

>

36,26
34,78
1,99 %
35,84
7,72
7,17
1,05 %
7,77
35,28
33,50
0,37 %
34,74
28,96
27,61
1,32 %
28,67

10,85
EDF - EDF
10,29
Producteur d'électricité
0,41 %
31.763 - 2.927.438.804
10,80
Cac Next 20 - FR0010242511
3 à 6,35 € pour 10 détenues le 8-3-17 >
EIFFAGE - FGR
91,88
BTP, concessions
89,22
9.005 - 98.003.766
1,71 %
Cac Next 20 - FR0000130452
91,20
>
ELIOR - ELIOR
19,05
Restauration collective
17,68
3.282 - 172.289.164
0,93 %
Cac Mid 60 - FR0011950732
18,75
>
ELIS - ELIS
21,26
Blanchisserie industrielle
20,86
4.664 - 219.370.207
1,27 %
Cac Mid 60 - FR0012435121
20,90
5 à 12,55 € pour 22 détenues le 23-1-17>
117
ERAMET - ERA
119,30
Prod. de métaux non ferreux
1,56 %
3.110 - 26.585.368
118
Cac Mid 60 - FR0000131757
>
77,80
EURAZEO - RF
75,15
Société d'investissement
0,81 %
5.626 - 72.315.130
77,80
Cac Mid 60 - FR0000121121
Attrib. (1p20) 17-5-17
>
EUROFINS SCIENTIFIC - ERF
501
Bioanalyse
453,80
8.818 - 17.600.716
1,08 %
Cac Mid 60 - FR0000038259
491
>
EURONEXT - ENX
60,10
Banque
55,80
4.207 - 70.000.000
0,79 %
Cac Mid 60 - NL0006294274
59,60
>
10,18
EUROPCAR - EUCAR
10,26
Location de véhicules
1,08 %
1.639 - 161.030.883
10,27
Cac Mid 60 - FR0012789949
>
17,95
EUTELSAT COMM. - ETL
18,50
Opérateur de satellites
1,72 %
4.177 - 232.774.635
18,25
Cac Mid 60 - FR0010221234
>
66,50
FAURECIA - EO
64,08
Equipementier automobile
1,95 %
9.179 - 138.035.801
66,36
Cac Next 20 - FR0000121147
>
FFP - FFP
101,80
Holding du groupe Peugeot
99,40
2.552 - 25.072.589
0,14 %
Cac Small - FR0000064784
102,80
>
FNAC DARTY - FNAC
86,25
Distribution
89
2.299 - 26.658.135
0,74 %
Cac Mid 60 - FR0011476928
86,90
>
88,70
FONC. DES RÉGIONS - FDR
85,85
Foncière diversifiée
0,74 %
6.640 - 74.863.035
88,30
Cac Mid 60 - FR0000064578
>
FONCIÈRE LYONNAISE - FLY
59,80
Gest. d'un portefeuille immobilier
60
2.782 - 46.528.974
0,02 %
Cac All Shares - FR0000033409
59,80
>
GECINA - GFC
141,10
Foncière diversifiée
141,40
10.634 - 75.363.444
0,84 %
Cac Mid 60 - FR0010040865
141,20
1 à 110,50 € pour 7 détenues le 19-7-17>
11,99
GROUPE EUROTUNNEL (P) - GET
11,64
Exploit. concession ferroviaire
1,78 %
6.597 - 550.000.000
11,95
Cac Mid 60 - FR0010533075
>
53,45
GTT - GTT
51,10
Transport de gaz
0,85 %
1.979 - 37.028.800
53,05
Cac Mid 60 - FR0011726835
Attrib. (1p10) 6-6-13
>
447,80
HERMÈS INTERNATIONAL - RMS
440,80
Luxe
0,24 %
47.274 - 105.569.412
443,80
Cac Next 20 - FR0000052292
>
ICADE - ICAD
81,40
Immob. bureaux, centres comm.
78,85
6.033 - 74.111.186
0,50 %
Cac Mid 60 - FR0000035081
81,35
>
ILIAD - ILD
201,80
Opérateur télécoms
190
11.895 - 58.946.268
0,85 %
Cac Next 20 - FR0004035913
197,25
>
81,75
IMERYS - NK
79,50
Valorisation de minéraux
0,49 %
6.508 - 79.604.285
80,90
Cac Mid 60 - FR0000120859
>
69,98
INGENICO GROUP - ING
69,70
Terminaux de paiement
3,27 %
4.364 - 62.363.114
70,14
Cac Next 20 - FR0000125346
>
INTERPARFUMS (P) - ITP
35
Parfums
35
1.367 - 39.059.662
0,12 %
Cac Small - FR0004024222
35,15
Attrib. (1p10) 17-6-13
>
IPSEN (P) - IPN
122
Laboratoire pharmaceutique
117,90
10.215 - 83.731.547
0,67 %
Cac Mid 60 - FR0010259150
120,65
>
32,20
IPSOS - IPS
31,66
Institut de sondages
0,62 %
1.431 - 44.436.235
32,18
Cac Mid 60 - FR0000073298
>
29,96
JCDECAUX - DEC
30,58
Mobilier urbain
0,64 %
6.368 - 212.558.386
30
Cac Mid 60 - FR0000077919
>
35,09
KLÉPIERRE - LI
33,73
Immobilier de centres comm.
1,22 %
11.031 - 314.356.063
35,19
Cac Next 20 - FR0000121964
>
KORIAN - KORI
27,42
Maisons de retraite
26,64
2.221 - 80.982.343
4,12 %
Cac Mid 60 - FR0010386334
27,10
>

Sofinnova 21 %
BPI 11%
Baker bros 10%
CFER (40,12 %)
Flottant (58,78%)

Impala (33,12 %)
AMS Industries (18,39%)
Lov Group Invest (5,48%)
Flottant (99%)

Etat français (83,19%)

Salariés (24,4 %)
Eiffaime (8,3 %)

Robert Zolade (23,07%)
Emesa (9,89%)
Caisse Dépôts Québec (6,54%)
Eurazeo (31,5%)
Crédit Agricole Ass. (10%)

Sorame & Ceir (37,1 %)
APE (25,7 %)

Concert (17,4%)
JCDecaux Holdings (15,4%)
Tikehau Capital (8,5%)
Famille Martin (37,7%)
Droits de vote (58,1%)

Euroclear (8%)
SFPI-FPIM (4,50%)
GIC (3,05%)
Eurazeo (30,4%)
Morgan Stanley (6,2%)
Autocontrôle (4,4%)
Bpi France (26,03%)
China Investment C. (6,84%)
Fds strat. de Part. (5,21%)
Peugeot SA (46,3%)

Et. Peugeot Frères (79,2 %)
Sté Comtoise de Part. (2 %)
Imm. et Part. Est (0,9 %)
Ceconomy (Metro) (24,2%)
Vivendi (11%)
DNCA (6,58%)
Delfin (27,8%)
Covea (12,4%)
Groupe Crédit mutuel (8,8%)
Inmobiliaria Colonial (57,5 %)
Crédit Agricole (12,64%)
Calyon (8,8 %)
Ivanohé Cambridge (22,9%)
Credit Agricole-Predica (13,2%)

Atlantia:15,49%
Franklin Resources (5%)
TCI (5%)
Engie (40,41%)
Norges Bank IM (1,68%)
Henderson Global Investors (1,6%)
Actionnaires familiaux (65,1 %)

CDC (39 %)
CA Assurances (18,5%)

Xavier Niel (54,53 %)
Rani Assaf (1,30 %)
Cyril Poidatz (1,15 %)
Gpe Bruxelles Lambert (30,5 %)
Pargesa Netherlands (27,1 %)
Prudential (8,1 %)
Bpifrance (5,35%)
Allianz Global Inv. (5,05%)
Jupiter AM (4,14%)
Inter Parfums Inc. (73 %)

Holding Mayroy (57 %)

LT Participations (26,2%)
Fidelity (6,2%)
Salariés (1,8%)
JCDecaux Holding (64,5%)
ING (6,1%)
Franklin Ressources (2%)
Simon Property Group (20,3%)
Auto détenu (2,32%)

Predica 24%
Covéa 12 %
Malakoff Mederic 6%

ACTIVITÉ

3.228
+6%
640
693
740
0
NS
-95
-80
-85
2.731
+ 27 %
13
76
90
1.966
+ 16 %
124
45
78
1.339
+ 18 %
180
247
260
69.632
-2%
2851
3173
1900
14.976
+7%
475
545
560
6.422
+9%
135
114
160
2.215
+ 46 %
94
66
279
31-Dec
3.652
+ 19 %
+ 22 %
63,82
-179
+ 83 %
203
■ ■ ■ ■ ■ 180
31-Dec
4.951
NS
+ 14 %
67,31
520
+ 16 %
441
■ ■ ■ ■ ■ 430
2.971
31-Dec
+ 17 %
+ 56 %
174
146
216
+ 243 %
■■■■
295
532
31-Dec
+7%
NS
197
10,22
241
+ 488 %
■■■■
220
2.412
31-Dec
+ 12 %
+ 99 %
119
5,20
61
+ 96 %
169
30-Jun
1.410
+ 125 %
-5%
12,50
352
+ 44 %
300
■ ■ ■ ■ ■ 320
31-Dec
16.962
+ 11 %
-9%
21,34
638
+ 212 %
610
■■■
690
31-Dec
NS
140
240
■■■■
180
7.448
31-Dec
0%
+8%
74
41,13
125
+ 110 %
■■■■
169
31-Dec
595
NS
+4%
57,54
356
+ 54 %
382
■■■■
410
205
31-Dec
+2%
NS
504
72,88
170
- 18 %
■■■■
195
559
31-Dec
+4%
NS
499
145,78
517
-3%
■■■
560
31-Dec
1.033
+ 190 %
+4%
3,02
188
+ 297 %
113
■■■
145
31-Dec
232
- 61 %
-2%
3,24
120
+ 1550 %
116
■ ■ ■ ■ ■ 101
31-Dec
5.549
- 53 %
+7%
43,24
1100
+ 936 %
1200
■ ■ ■ ■ ■ 1260
1.654
31-Dec
+ 11 %
NS
325
45,02
353
+ 81 %
■■■■
360
31-Dec
5.000
+ 47 %
+6%
50,79
403
+ 297 %
460
■ ■ ■ ■ ■ 490
31-Dec
4.600
+ 47 %
+ 10 %
35,44
362
+ 131 %
410
■ ■ ■ ■ ■ 465
31-Dec
2.510
+ 81 %
+9%
29,50
244
+ 137 %
256
■ ■ ■ ■ ■ 280
31-Dec
422
- 32 %
+ 15 %
10,36
32
+ 238 %
40
■ ■ ■ ■ ■ 41
31-Dec
1.987
+ 30 %
+ 25 %
18,40
227
+ 563 %
273
■ ■ ■ ■ ■ 369
31-Dec
1.780
+ 48 %
-0%
21,36
107
+ 51 %
128
■■■■
132
31-Dec
3.472
+ 16 %
+2%
11,06
225
+ 171 %
194
■ ■ ■ ■ ■ 220
31-Dec
1.322
NS
+2%
33,07
694
+6%
732
■ ■ ■ ■ ■ 769
3.135
31-Dec
+5%
+ 107 %
131
26,25
87
+4%
■■
90

()
0,02
0,14
1,8 %
13-02-2018
0,14 (T)
0,25
0,28
0,8 %
2-6-2017
0,25 (T)
0,62
0,85
2,9 %
12-5-2017
0,31 (T)
0,90
0,46
4,2 %
16-11-2017
0,15 (A)
1,50
2
2,2 %
15-05-2017
1,50 (T)
0,42
0,42
2,2 %
10-4-2017
0,42 (T)
0,37
0,37
1,7 %
29-05-2017
0,37 (D)
0
2,30
2%
20-05-2013
1,30 (T)
1,20
1,25
1,6 %
16-05-2017
1,20 (T)
2
2,40
0,5 %
29-06-2017
1,70 (T)
1,42
1,73
2,9 %
24-05-2017
1,21 (T)
0,42
0,15
1,5 %
29-05-2017
0,41 (D)
1,21
1,22
6,8 %
21-11-2017
1,21 (T)
0,90
1,10
1,7 %
2-6-2017
0,90 (T)
1,80
2
2%
16-05-2017
1,80 (T)
0
0
nul
()
4,40
4,50
5,1 %
17-05-2017
4,40 (T)
2,10
2,10
3,5 %
5-5-2017
1,05 (T)
5,20
5,30
3,8 %
6-3-2018
2,65 (A)
0,26
0,30
2,5 %
24-05-2017
0,26 (T)
2,66
2,50
4,7 %
27-09-2017
1,33 (A)
3,75
4,15
0,9 %
20-02-2018
1,50 (A)
4
4,30
5,3 %
25-04-2017
4 (T)
0,44
0,50
0,2 %
21-06-2017
0,44 (T)
1,87
1,87
2,3 %
9-5-2017
1,87 (T)
1,50
1,60
2,3 %
17-05-2017
1,50 (T)
0,50
0,53
1,5 %
5-5-2017
0,55 (T)
0,85
1
0,8 %
9-6-2017
0,85 (T)
0,85
0,87
2,7 %
3-7-2017
0,85 (T)
0,56
0,56
1,9 %
16-05-2017
0,56 (T)
1,82
1,96
5,6 %
21-04-2017
1,82 (T)
0,60
0,62
2,3 %
28-06-2017
0,60 (T)

-3,90
-3,30
-3,54
NS
0,08
0,46
0,55
+ 475 %
2,96
0,99
1,73
- 67 %

Bonne nouvelle pour Viadkin Peanut dont les résultats de phase III avaient A
été décevants. La FDA a finalement estimé qu'ils étaient suffisants pour
C
V
pourvoir déposer un dossier d'enregistrement et ont validé les données
d'efficacité et d'innocuité.
Derichebourg, qui déploie un pôle multiservices à côté du traitement des A
déchets, a acquis à Seattle une petite société spécialisée dans l'inspection C
V
des avions en cours de construction et de livraison.

43 % HAUSSE
43 % 111,70 / 113,80
13 % 103,60 / 101,50
92 % BAISSE
8 % 39,51 / 41,63
0 % 31,05 / 28,93
100 % BAISSE
0 % 7,99 / 8,17
0 % 7,25 / 7,07

Le gains de nouveaux clients est resté très dynamiques en 2017, malgré
l'intensification de la concurrence, mais le chiffre d'affaires est plutôt
ressorti en deçà des attentes, pénalisé en particulier par un mois
d'octobre très doux. Le marché a peu apprécié.

A
C
V

50 % BAISSE
33 % 36,47 / 37,43
17 % 32,53 / 31,57

Les résultats annuels du groupe de services prépayés ont été très bien
accueillis par le marché. La situation s'améliore au Brésil, et la tendance
actuelle de rebond de l'inflation et de hausse des taux lui est plutôt
favorable.

A
C
V

28 % HAUSSE
61 % 29,87 / 30,47
11 % 27,41 / 26,81

EDF a fait part d'écarts de qualité pour 38 des 66 soudures du circuit
secondaire de l'EPR de Flamanville, sans effet sur le calendrier, le coût ou
l'aptitude au service du réacteur, selon l'électricien. Mais le patron de
l'ASN a estimé ce problème plus grave qu'estimé initialement.

A
C
V

50 % NEUTRE
35 % 11,27 / 11,53
15 % 10,21 / 9,95

21,7
17,6
16,1
1,29
■■
24,3
28,8
20,5
0,76
■■■■
25,9
36,7
8,7
3,54
■■
NS
15,3
17,3
0,95

10,5
12,4
13,1
NS

Le major de la construction et des concessions a réalisé un bon exercice
2017. Les perspectives sont satisfaisantes aussi. Sinon, la valeur
commence à être bien appréciée.

A
C
V

65 % BAISSE
24 % 93,10 / 94,60
12 % 87 / 85,60

Les chiffres du premier trimestre ont été bien accueillis en Bourse, ce qui
confirme selon nous le fait que les mauvaises nouvelles avaient toutes
déjà été intégrées par le marché. Le point-clé du dossier reste la
présentation du nouveau plan stratégique, attendu cet été.

A
C
V

59 % NEUTRE
41 % 19,04 / 19,34
0 % 17,90 / 17,60

Les comptes annuels ont été conformes à ce qui avait été annoncé lors de A
la journée investisseurs, avec une progression de près de 50% de tous les C
agrégats, logique après l'intégration d'un Berendsen de taille équivalente V
en milieu d'année. Le potentiel est devenu trop limité selon nous.

92 % BAISSE
8 % 21,53 / 21,84
0 % 20,27 / 19,96

Le groupe minier a renoué avec les profits en 2017 et fortement réduit son A
endettement net. Ces bonnes performances, permises par la branche
C
Manganèse, lui permettent de reprendre la distribution d'un dividende au V
titre de 2017, de 2,30 euros par action.

50 % HAUSSE
17 % 127,70 / 132,90
33 % 107,10 / 101,90

L'actif net réévalué au 31 décembre 2017 est estimé à 78,20 euros, en
hausse de plus de 15% dividendes inclus. La décote a fondu, ce qui laisse
selon nous peu de potentiel au titre.

A
C
V

0 % BAISSE
86 % 80,30 / 81,60
14 % 74,90 / 73,60

La société a affiché des résultats 2017 en forte progression avec 60
acquisitions réalisées et relevé ses prévisions pour 2018. Elle a confirmé
avoir un an d'avance sur son plan stratégiqu 2020 et pourvoir atteindre 4
milliards de chiffre d'affaires dès 2019.

A
C
V

50 % BAISSE
33 % 511,40 / 521,70
17 % 470,20 / 459,90

Le groupe a publié une marge d'Ebitda en retrait de 1,2 point, à 55,9%, en
2017, mais l'objectif 2019 (61 à 63%) est maintenu et le dividende a été
relevé à 1,73 euro (+22%). Les volumes d'échanges sur Euronext sont très
élevés depuis le début de l'année.

A
C
V

57 % HAUSSE
36 % 61,60 / 62,70
7 % 57,40 / 56,30

5,18
5,11
5,48
-1%

48,6
38,5
29
3,44
■■■■■
21,2
17,3
20
NS
■■■■■
12,2
26,8
9,7
1,02
■■■■
11,9
14
13,3
5,54
■■■■
20,3
15
13
0,56
■■
18,3
10,7
14,2
NS
■■
30,7
18,4
13,6
0,32
■■■■
17,1
17,4
16,2
NS

10,83
3,65
4,19
- 66 %
7,87
6,86
7,43
- 13 %

0,77
1,06
1,11
+ 37 %
1,35
0,96
0,65
- 29 %
4,24
5,22
5,70
+ 23 %
0,78
0,66
0,93
- 16 %
0,82
0,58
2,45
- 29 %
-6,74
7,67
6,78
NS
7,41
6,28
5,95
- 15 %
10,30
13
17,30
+ 26 %
2,83
3,47
3
+ 23 %
0,83
0,38
1,05
- 54 %
1,51
1,28
1,35
- 15 %
3,28
4,43
5,10
+ 35 %
5,56
9,54
7,15
+ 71 %
2,81
4,69
6,34
+ 67 %

0,13
0,21
0,26
+ 62 %
3,23
3,13
2,72
-3%
10,42
11,37
11,96
+9%
6,26
4,77
4,86
- 24 %
6,86
7,70
8,20
+ 12 %
4,55
5,15
5,86
+ 13 %
3,91
4,06
4,45
+4%
0,83
1,02
1,05
+ 23 %
3,19
4,36
5,32
+ 37 %
2,36
2,89
2,97
+ 23 %
1,06
0,91
1,04
- 14 %
2,21
2,33
2,45
+5%
1,10
1,10
1,12
0%

Le loueur de véhicules a vu sa rentabilité se dégrader légèrement en 2017, A
sous l'effet du règlement d'un litige au Royaume-Uni et du financement de C
V
deux acquisitions en 2017. L'année 2018 sera bien meilleure pour
Europcar, qui maintient ses objectifs ambitieux pour 2020.

89 % BAISSE
11 % 10,99 / 11,27
0 % 9,95 / 9,67

S'appuyant sur de bonnes performances au cours des six premiers mois
de son exercice 2017-2018, l'opérateur satellites a confirmé tous ses
objectifs de court et moyen terme. A la fin décembre il était en avance
dans la réalisation de plan d'économies de coûts LEAP.

A
C
V

45 % BAISSE
41 % 19,58 / 20,19
14 % 17,13 / 16,52

Le chiffre d'affaires a augmenté de 10,6% en 2017 et la marge
opérationnelle a gagné 70 points de base. Toutefois la révision des
objectifs 2018 a té jugée un peu timide par le marché.

A
C
V

16 % BAISSE
53 % 68,80 / 70,30
32 % 62,80 / 61,30

La décote traditionnellement élevée est tombée sous la barre des 40%
ces derniers mois. La participation dans Peugeot ne représente plus que
38% de l'actif net réévalué. Dopé par la vente de bons de souscription
Peugeot le résultat 2017 sera en forte hausse.

A
C
V

100 % HAUSSE
0 % 105,90 / 107,70
0 % 98,50 / 96,70

La société a présenté de belles performances financières qui prouvent la
pertinence de la stratégie omnicanal. Les 130 millions de synergies avec
Darty seront pleinement effectives en 2018 comme prévu. Tous les
objectifs de moyen terme ont été confirmés.

A
C
V

78 % BAISSE
22 % 90,40 / 92,20
0 % 83,20 / 81,40

L'actif net réévalué ressortait à 80,5 € fin juin. Pour 2017, le résultat net
A
récurrent est annoncé en hausse de plus de 7%, soit une quasi-stabilité en C
V
tenant compte d'un nombre d'actions augmenté.

25 % BAISSE
67 % 90 / 91,10
8 % 85,10 / 83,90

5,5
16,4
14,3
NS

La foncière a vu son ANR bondir au premier semestre (73,5 euros par
A
action) alors que ses bénéfices se sont repliés. Cela traduit selon nous une C
V
surexposition au marché parisien, dans lequel les valeurs d'actifs sont
particulièrement gonflées par la compression des taux.

0 % HAUSSE
67 % 61,50 / 62,40
33 % 58,10 / 57,20

17,9
20,6
19
NS

92,3
57,1
46,1
9,72
■■■■
16,6
17,1
19,6
8,22

Cette foncière de bureaux est engagée dans un plan de cession d'actifs
(entre 1,2 et 2,2 MdsE dont 0,7 MdE réalisé) qui limite la progression du
résultat net récurrent (+3 à 6% en 2018). Actif net réévalué de 152,9 E par
action fin 2017.

A
C
V

50 % BAISSE
44 % 145,30 / 147,80
6 % 134,90 / 132,40

Atlantia vient de racheter la participation de Goldman Sachs et devient
ainsi le premier actionnaire du groupe. Les investisseurs ont appréciés.
L'action s'est envolée.

A
C
V

50 % HAUSSE
25 % 12,64 / 12,95
25 % 11,43 / 11,12

Le titre GTT a fortement chuté le 21 février après la sortie du capital de
Temasek, le deuxième actionnaire, qui détenait 10,4% des actions. Ce
dernier a cédé, en placement privé,3,8 millions d'actions à 55,53 euros.

A
C
V

43 % BAISSE
29 % 55,30 / 56,80
29 % 49,20 / 47,70

43
39,4
37,4
8,08
■■■
13
17,1
16,8
NS

Le chiffre d'affaires s'est accru de 7%, en 2017, à 5,5 milliards. A devises
constantes, la croissance a atteint 9%, avec un ralentissement à 5% au
quatrième trimestre. La direction estime que la marge opérationnelle
annuelle sera proche du taux record du premier semestre, soit 34,3%.

A
C
V

20 % NEUTRE
47 % 454,30 / 459,60
33 % 432,10 / 426,80

Le cash flow net courant (+8,3% à 4,77 E par action en 2017) est annoncé
en hausse de 5% cette année. L'ANR (hors droits) ressortait à 84,8 E fin
2017. Le titre est à son prix.

A
C
V

56 % BAISSE
38 % 83,40 / 84,90
6 % 77,80 / 76,30

29,4
26,2
24,6
2,66
■■■■■
18
15,9
14
1,71
■■■■
17,9
17,2
15,7
2,34
■■■■■
42,2
34,3
33,3
2,93
■■■■
38,2
28
22,9
5,37
■■■■
13,7
11,1
10,8
1,06
■■■■
28,3
32,9
28,9
1,94
■■■■■
15,9
15,1
14,3
NS
■■■■■
24,9
24,9
24,5
1,43
■■■■

L'opérateur a gagné 250000 nouveaux abonnés mobile au troisième
trimestre et 27000 abonnés fixes. La croissance du chiffre d'affaires a
toutefois légèrement ralenti, atteignant 5,3% sur les trois mois d'été. Le
groupe continue de déployer son réseau.

A
C
V

52 % BAISSE
32 % 201,80 / 204,70
16 % 190,80 / 187,90

Le groupe proposera à l'assemblée de dissocier les fonctions de président A
et de directeur général. Gilles Michel sera reconduit en tant que président C
V
du conseil d'administration tandis que Conrad Keijzer est nommé
directeur général jusqu'au 4 mai, date de l'assemblée.

25 % BAISSE
50 % 84,10 / 85,80
25 % 77,10 / 75,40

L'action a plongé après la publication des résultats 2017 et, surtout, des
A
prévisions 2018 très en deça des attentes des analystes. Une amélioration C
V
est attendue à partir du second semestre.

29 % BAISSE
57 % 75,90 / 78,80
14 % 64,10 / 61,20

Le chiffre d'affaires 2017 a finalement atteint 422 millions, dépassant
ainsi légèrement les objectifs relevés à deux reprises. La marge
opérationnelle, qui sera dévoilée mi-mars avec les résultats annuels,
devrait se situer à 14%, et non entre 13 et 13,5%, comme prévu
initialement.
Le laboratoire a publié des résultats annuels en forte progression,
dépassant les attentes. Il vise pour 2018 une hausse de l'activité
supérieure à 16?% et une marge opérationnelle au dessus de 28%. Il
dispose d'une force de frappe d'un milliard pour réaliser des acquisitions.

A
C
V

40 % BAISSE
40 % 36,02 / 36,64
20 % 33,58 / 32,96

A
C
V

81 % HAUSSE
19 % 124,60 / 127,20
0 % 113,90 / 111,30

Le croissance organique est ressortie à 2,4% en 2017. Un rythme voisin est A
visé pour 2018. Le nouveau plan stratégique, incluant l'acquisition de
C
V
nouvelles compétences, doit permettre de se rapprocher de 5%.

75 % HAUSSE
25 % 33,42 / 34,04
0 % 30,98 / 30,36

Après un premier trimestre 2018 timide (+2% de croissance organique
annoncée), de nouveaux contrats vont tirer l'activité, notamment à
Canton (aéroport) et Sao Paulo (aéroport et métro).

A
C
V

25 % BAISSE
50 % 30,92 / 31,43
25 % 29 / 28,49

Hausse de 2,3% des revenus locatifs nets l'an passé. Cette foncière de
centres commerciaux affichait un actif net réévalué de 37,6 € fin 2017.
Rendement attrayant.

A
C
V

71 % BAISSE
29 % 36,23 / 36,82
0 % 33,78 / 33,18

Le groupe de maisons de retraite en restructuration a publié un chiffre
A
d'affaires annuel en hausse de 5 % conforme a ses prévisions mais
C
indiqué que la marge d'Ebitda se tasserait en 2018 ce qui a été sanctionné V
en bourse.

67 % NEUTRE
33 % 29,13 / 30,14
0 % 25,07 / 24,06

CON
‘ O SEIL IN
V
PoteBJECTIF ESTIR
Datentiel à 1 DE COU
Con de cha 2-18 mo RS
seil
n
préc gemen is
éden t de
cons
t
eil

CON
fna SENSU
S
n
par ciers ré DES A
N
F
ACH actSet pertorié ALYST
ES
ETE
s
R CO
NSE
RVE
R VE
NDR
E

BILAN

SOCIÉTÉ

TEN
RésisDANCE
Sup tances GRAPH
port
IQU
E
s

Clôt
End ure d’ex
ANCettemenercice
DÉC par act t net/fo
nds
IndicOTE-SUion
prop
RC
e
res
Chif Investir OTE/AN
d
r
C
e
e
CRO d'af
sécu
I
rité
Bén SSAN aires
Bénéfce n CE CA 2017 e
é
e
stim
Bén fce net 20162017/20
é
éfce t 20
16 E
net 17 est
STIM
2018 imé
Divid
É
estim
Dividende 2
é
0
e
1
n
6
REN de 2
0
DateDEMEN 17 estim
Mon du der T 2017 é
tant nier ESTI
divid MÉ
BNP
end
A
e dé
BNP 2016
tach
é
BNPA 2017 e
A
s
CRO 2018 e timé
ISSA stim
NCE é
PER
201
7/20
PER2016 (n
16 E
o
2
0
STIM
PER 17 E mbre d
S
É
VE/C2018 es T. (NO e fois)
M
t
A
im
Indic 2017 é (nb BRE D
e Inv estim re d E FO
e fo
estir é
is) IS)
d’op
LE C
port
unit
DE LOMMEN
é
(le c A RÉDA TAIRE
que hangemCTION
n
e
sur ous av nt de c
la va ons
o
leur mod uleur in
)
ifé n diq
otre ue
cons
eil

Les
prin
cipa
ux a
ction
nair
es

VAL
E
Mét UR - C
ODE
ie
Cap r
MNÉ
itali
MO
Indic satio
e
Opé Cod n (M€)
e
ratio
n su Isin Nbre tit
res
r titr
es (O
ST)

COU
R
Clôt S DE C
u
Cap re sem LÔTUR
ital
E
Cou échaaine pré
rs d
e co ngé semcédent
e
mpe
nsat aine
ion
Varia
Plus tion se
m
Varia-haut/P aine
lu
Plus tion 52 s-bas
s
VAR haut/Plusemain emaine
e
IATI
ON As-bas 5 s
NNU 2 sem
ELL aine
E
s

LA COTE / SRD Classique / Actions françaises

A  128

17 %
01-02-2018
E

TTF

AS  65

79 %
09-07-2015
VP

A  10

30 %
21-03-2017
E

TTF

A  45

28 %
21-06-2017
VP

TTF

A  35

21 %
24-07-2013
VP

TTF

E
02-04-2015
V

TTF

VP
01-03-2018
A

TTF

A  23

21 %
22-12-2017
E

TTF

V
02-02-2018
VP

TTF

V
05-01-2018
VP

TTF

E
07-12-2017
V

TTF

A  620

24 %
11-07-2014
AB

A  65

8%
25-05-2017
E

A  16

57 %
23-06-2017
E

TTF

A  25

39 %
24-03-2017
E

TTF

VP
16-02-2018
A

TTF

V
22-12-2017
VP

TTF

A  120

39 %
09-09-2016
AS

TTF

E
06-12-2017
V

TTF

E
03-03-2016
V

TTF

E
28-10-2011
V

TTF

A  14

17 %
01-07-2016
C

TTF

E
13-10-2016
V

TTF

C
3%
20-07-2012
A

TTF

E
01-12-2017
V

TTF

A  250

24 %
05-12-2013
VP

TTF

A  110

35 %
12-01-2012
VP

TTF

A  100

43 %
20-07-2017
E

TTF

A  45

29 %
10-06-2015
VP

TTF

A  145

19 %
12-05-2017
VP

TTF

A  40

24 %
23-10-2015
AB

TTF

A  40

34 %
23-07-2015
AB

TTF

A  43

23 %
18-10-2017
E

TTF

A  32

17 %
21-06-2016
E

TTF

COURS DE CLÔTURE DU VENDREDI 9 MARS

P.VII

Investir, le Journal des Finances / 2305 / 10 mars 2018

COURS

VARIATION

ACTIONNARIAT

LAGARDÈRE - MMB
Groupe de médias
2.924 - 131.133.286
Cac Mid 60 - FR0000130213

22,30
23,78
2,69 %
24,06

- 6,22 %
24,38 / 21,99
- 16,93 %
28,95 / 21,99
- 16,57 %
- 0,36 %
139 / 135
+ 46,82 %
140 / 93,60
+ 19,57 %
+ 6,80 %
37,80 / 35
+ 13,55 %
47,58 / 31,03
- 5,99 %
- 1,32 %
22,76 / 21,80
+ 12,45 %
24,34 / 17,95
+ 4,02 %
- 8,09 %
34,84 / 30
+ 17,12 %
39,75 / 26,32
- 18,09 %
- 8,47 %
36,35 / 31,65
+ 45,23 %
37,30 / 22,30
+ 6,23 %
+ 2,77 %
16,59 / 15,83
- 4,36 %
18,75 / 15,52
- 11,36 %
+ 2,50 %
6,97 / 6,68
+ 23,77 %
7,45 / 5,31
+ 4,46 %
+ 5,59 %
46,76 / 42
- 5,56 %
58,98 / 41,70
- 13,15 %
+ 7,66 %
54,25 / 50,05
+ 22,52 %
55,53 / 43,48
+ 9,03 %
- 3,21 %
1060 / 1020
+ 35,08 %
1090 / 732
+7%
+ 5,68 %
103 / 96,86
+ 24,10 %
107,35 / 82,66
+ 4,73 %
+ 4,20 %
38,89 / 36,73
+ 15,67 %
41,95 / 31,31
+ 2,15 %
+ 5,18 %
114,30 / 108,10
+ 36,64 %
119,80 / 83,43
- 1,56 %
+6%
14,61 / 13,68
- 6,66 %
17,20 / 12,11
- 3,64 %
+ 0,17 %
29,05 / 28,30
+ 12,63 %
33,85 / 25,39
- 5,35 %
+ 4,39 %
59,85 / 56,30
+ 32,35 %
61,25 / 43,25
+ 0,71 %
+ 4,41 %
73,70 / 69,65
+ 20,39 %
74,40 / 50,13
+ 21,83 %
- 0,48 %
83,40 / 81,60
+ 12,41 %
90,95 / 72,51
+ 2,82 %
+ 2,57 %
34,82 / 33,30
- 1,59 %
37,74 / 32,70
+ 3,41 %
+ 0,77 %
158,90 / 153,60
+ 26,69 %
175,90 / 123,15
+ 2,04 %
- 4,15 %
13,04 / 12,38
- 36,56 %
23,55 / 10,55
- 4,04 %
+ 2,40 %
20,74 / 19,84
- 7,05 %
22,10 / 17,73
+ 6,23 %
+ 9,69 %
65,95 / 59,55
+ 58,57 %
71,49 / 35,25
+ 10,43 %
0%
87 / 85,60
+ 6,32 %
95,75 / 72,80
+ 5,01 %
+ 8,72 %
169,60 / 155,10
+ 31,47 %
169,60 / 125,75
+ 8,82 %
+ 0,10 %
21,78 / 19,79
- 10,90 %
27,40 / 18,80
- 7,58 %
+ 1,70 %
95,90 / 93
+ 25,38 %
104 / 75,62
+ 1,25 %
+ 6,19 %
11,81 / 10,86
- 15,22 %
16,99 / 10,58
- 20,42 %
+ 2,16 %
52,70 / 49,15
+ 30,07 %
53 / 35,10
+ 18,49 %
+ 0,47 %
29,94 / 27,16
- 25,89 %
44,99 / 27,16
- 15,21 %
+ 12,33 %
1,72 / 1,37
- 58,38 %
4,80 / 1,37
- 42,86 %
+ 3,65 %
127,80 / 118,70
+ 28,02 %
129 / 96,20
+ 6,99 %
+ 6,62 %
43,50 / 40,90
+ 18,21 %
48,20 / 35,58
+ 1,64 %

Qatar Hold. (12,8%)
Arnaud Lagardère (7,4%)
Salariés (2,9%)

LDC - LOUP
Volailles, plats cuisinés
2.298 - 16.713.242
Cac All Shares - FR0013204336
Division par 2 le 28-9-16
LISI - FII
Conception, fabr. de fixations
2.037 - 54.023.875
Cac Small - FR0000050353
M6 - MMT
Télévision généraliste
2.832 - 126.414.248
Cac Mid 60 - FR0000053225
MAISONS DU MONDE - MDM
Ameublement
1.399 - 45.241.894
Cac Mid 60 - FR0013153541
MANITOU (P) - MTU
Fabr. de chariots télesc.
1.284 - 39.617.974
Cac Small - FR0000038606
MERCIALYS - MERY
Immobilier de centres comm.
1.505 - 92.049.169
Cac Mid 60 - FR0010241638
NATIXIS - KN
Banque
21.623 - 3.138.305.787
Cac Next 20 - FR0000120685
NEXANS - NEX
Fabr. câbles énergie, télécoms
1.931 - 43.494.691
Cac Mid 60 - FR0000044448
NEXITY - NXI
Promoteur-constructeur
3.032 - 56.036.724
Cac Mid 60 - FR0010112524
ODET (FINANCIÈRE) - ODET
Holding du Groupe Bolloré
6.948 - 6.585.990
Cac All Shares - FR0000062234
ORPÉA - ORP
Résidences de retraite
6.646 - 64.553.123
Cac Mid 60 - FR0000184798
PLASTIC OMNIUM - POM
Equipement automobile
5.844 - 150.976.720
Cac Mid 60 - FR0000124570
Div. par 3 le 10-9-13
REMY COINTREAU - RCO
Spiritueux
5.710 - 50.223.800
Cac Mid 60 - FR0000130395
REXEL - RXL
Distrib. de matériel électrique
4.420 - 303.343.177
Cac Mid 60 - FR0010451203
ROTHSCHILD & CO (P) - ROTH
Activités financières
2.237 - 77.407.512
Cac All Shares - FR0000031684

>

>

>

>

>

>

>

>

>

>

>

>

>

>

>

>

RUBIS - RUI
Distrib. de gaz de pétrole liquéfiés
5.614 - 94.515.740
Cac Mid 60 - FR0013269123
Div. p 2 28-7-17
>
SARTORIUS STEDIM BIOTECH - DIM
Equip. biopharmaceutique
6.771 - 92.180.190
Cac Mid 60 - FR0013154002
Division par 6 le 6-5-16
>
SAVENCIA - SAVE
From. et sous-prod.laitiers
1.165 - 14.032.930
Cac All Shares - FR0000120107
>
SCOR - SCR
Réassurance
6.713 - 193.500.317
Cac Next 20 - FR0010411983
>
SEB - SK
Petit électroménager
7.907 - 50.169.049
Cac Mid 60 - FR0000121709
>
SES - SESG
Opérateur par satellites
4.384 - 351.105.589
Cac Mid 60 - LU0088087324
>
SMCP - SMCP
Création mode féminine
Cac All Shares - FR0013214145
>
SOITEC (P) - SOI
Matériaux semi-conducteurs
1.990 - 30.311.510
Cac Mid 60 - FR0013227113
>
SOMFY - SO
Syst. d'ouverture-fermeture
3.200 - 37.000.000
Cac All Shares - FR0013199916
Division par 5 le 29-6-17
>
SOPRA STERIA GROUP - SOP
Conseil, intégr. de systèmes
3.485 - 20.547.701
Cac Mid 60 - FR0000050809
>
SPIE - SPIE
Génie électrique, mécanique
3.009 - 150.000.000
Cac Mid 60 - FR0012757854
>
STEF - STF
Logistique du froid
1.259 - 13.165.649
Cac Small - FR0000064271
>
SUEZ - SEV
Traitement des déchets et eau
7.251 - 621.362.579
Cac Next 20 - FR0010613471
>
SYNERGIE - SDG
Travail temporaire
1.267 - 24.362.000
Cac Small - FR0000032658
>
TARKETT - TKTT
Fabric de revêtements de sols
1.890 - 63.722.696
Cac Mid 60 - FR0004188670
>
TECHNICOLOR - TCH
Equip, serv pour ind. cinéma
678 - 413.682.428
Cac Mid 60 - FR0010918292
1 à 4,70 € pour 7 détenues le 22-10-15>
TELEPERFORMANCE - RCF
Gestion de centres d'appels
7.384 - 57.780.000
Cac Next 20 - FR0000051807
>
TERREÏS - TER
Foncière
1.095 - 25.163.549
Cac All Shares - FR0010407049
>

137,50
138
0,02 %
135,50
37,70
35,30
0,28 %
36,75
22,40
22,70
0,42 %
22,48
30,92
33,64
2,89 %
32,36
32,40
35,40
0,45 %
32,65
16,35
15,91
0,76 %
16,54
6,89
6,72
0,58 %
6,91
44,39
42,04
3,20 %
45,11
54,10
50,25
1,18 %
53,50
1055
1090
0,01 %
1045
102,95
97,42
0,64 %
101,10
38,71
37,15
0,67 %
38,75
113,70
108,10
0,70 %
112,40
14,57
13,74
1,22 %
14,35
28,90
28,85
0,16 %
28,60
59,40
56,90
0,65 %
58,85
73,45
70,35
0,32 %
73,30
83
83,40
0,05 %
82,40
34,69
33,82
1,32 %
34,26
157,60
156,40
0,70 %
157
12,48
13,03
1,50 %
12,73
20,45
19,97
%
20,30
65,65
59,85
1,47 %
64,95
86,50
86,50
0,03 %
86,10
169,60
156
0,84 %
167,20
20,06
20,04
1,85 %
21,40
95,60
94
0,06 %
94,60
11,67
10,99
1,75 %
11,56
52
50,90
0,18 %
51,90
29,66
29,52
1,05 %
28,44
1,64
1,46
13,25 %
1,70
127,80
123,30
1,47 %
124,50
43,50
40,80
0,03 %
42,60

ACTIVITÉ

DIVIDENDE

BNPA

VALORISATION COMMENTAIRE

CONSEIL

7.069
-4%
175
179
185
3.800
+6%
130
135
145
1.643
+5%
107
108
130
1.387
+8%
153
158
173
1.011
+ 15 %
-13
63
78
1.591
+ 19 %
43
59
65
202
+6%
110
123
130
9.467
+9%
1372
1669
1720
4.571
+3%
61
125
135
3.506
+ 14 %
139
186
200
10.400
+3%
228
246
282
3.138
+ 10 %
178
212
239
6.768
+ 16 %
312
425
465
1.130
+3%
190
155
175
13.310
-3%
272
105
310
1.300
- 26 %
186
140
230
3.800
+ 26 %
208
266
297
1.075
+2%
154
150
159
4.853
+ 10 %
104
93
105
14.789
+7%
603
286
600
6.485
+ 30 %
259
375
425
2.035
-2%
963
596
351
912
+ 16 %
22
43
78
310
+ 26 %
8
43
65
1.250
+ 10 %
143
157
170
3.845
+3%
150
171
200
6.500
+ 26 %
184
220
250
2.976
+5%
87
91
94
15.871
+4%
420
302
350
2.200
+ 10 %
64
72
72
2.841
+4%
119
-39
130126
4.231
- 13 %
-26
-172
35
4.180
+ 15 %
214
312
380
70
+5%
30
31
33

1,30
1,30
5,8 %
8-5-2017
1,30 (T)
1,40
1,45
1,1 %
29-08-2017
1,40 (T)
0,45
0,50
1,3 %
5-5-2017
0,45 (T)
0,85
0,95
4,2 %
17-05-2017
0,85 (T)
0,31
0,44
1,4 %
10-7-2017
0,31 (T)
0,43
0,47
1,5 %
9-6-2017
0,43 (T)
1,06
1,06
6,5 %
19-10-2017
0,41 (A)
0,35
0,37
5,4 %
26-05-2017
0,35 (T)
0,50
0,70
1,6 %
16-05-2017
0,50 (T)
2,40
2,50
4,6 %
6-6-2017
2,40 (T)
1
1
0,1 %
12-6-2017
1 (T)
1
1,12
1,1 %
7-7-2017
1 (T)
0,49
0,67
1,7 %
3-5-2017
0,49 (T)
1,65
1,70
1,5 %
1-8-2017
1,65 (T)
0,40
0,42
2,9 %
5-7-2017
0,40 (T)
0,68
0,75
2,6 %
2-10-2017
0,68 (T)
1,34
1,66
2,8 %
9-6-2017
()
0,40
0,40
0,5 %
7-4-2017
0,42 (T)
1,60
1,40
1,7 %
15-05-2017
1,60 (T)
1,65
1,65
4,8 %
2-5-2017
1,65 (T)
1,72
2
1,3 %
16-05-2017
1,72 (T)
1,34
0,80
6,4 %
24-04-2017
1,14 (T)
0
0
nul

1,33
1,37
1,41
+2%

16,7
16,3
15,8
0,61
■■■■
17,6
17
15,9
0,55
■■■■
18,7
18,9
15,7
1,42
■■■■
18,5
17,9
16,4
2,06
■■■■■
34,9
19,7
18
1,51
■■
30
21,7
19,8
0,84
■■■■
13,7
12,2
11,6
NS
■■■■
15,8
13,8
12,6
NS
■■■■
31,5
15,5
14,3
0,50
■■■
21,8
16,3
15,2
NS
■■■■
30,5
28,2
24,6
NS
■■■■
36,5
29,8
24,9
3,29
■■■■■
18,9
13,9
12,7
0,95
■■■■■
41,8
36,9
32,7
5,43
■■■■
16,2
15,2
14,1
0,49

Le bénéfice opérationnel courant est annoncé stable en 2018, hors
changements de périmètre. Or, des cessions et acquisitions sont en
préparation, pour améliorer la génération de trésorerie.

A
C
V

10,9
14,7
8,9
NS
■■■■■
25,6
21
18,8
1,61
■■■■■
40,4
45,6
42,7
6,36

Sur la période d'avril à septembre 2017, les revenus ont progressé de 6%,
soutenu notamment par les pôles Banque privée et gestion d'actifs et
Capital-investissement et dette privée. L'exercice en cours, d'une durée
de neuf mois, se terminera le 31 décembre 2017.

A
C
V

50 % HAUSSE
50 % 75,90 / 77,80
0 % 68,20 / 66,30

11,1
12,5
11,1
0,35
■■■■
11,1
23,3
11,1
NS
■■
30,5
21,1
18,6
1,51
■■■■
5,7
10,3
15,6
3,96

Sans grande surprise, les résultats 2017 sont ressortis en recul (de 7,7%
A
pour le bénéfice opérationnel courant), malgré la progression de 9,8% du C
chiffre d'affaires. Le groupe n'a pas pu répercuter en totalité dans ses prix V
de vente l'augmentation des cours des matières premières.

0 % HAUSSE
50 % 85,20 / 86,40
50 % 80,40 / 79,20

Le bénéfice net chuté de 53% en 2017, pénalisé par les catastrophes qui
ont touché le Mexique et les Etats-Unis. Malgré tout, Scor maintient les
objectifs de son plan triennal et le montant de son dividende.

A
C
V

33 % BAISSE
52 % 35,08 / 35,56
14 % 33,24 / 32,76

Les chiffres d'activité annuels ont été relativement mal reçus, certains
analystes considérant le titre trop cher dorénavant. Nous retenons le fait
qu'il est en ligne avec sa valorisation historique, qu'il reste encore du
potentiel, et maintenons notre avis.

A
C
V

45 % BAISSE
45 % 163,80 / 166,80
9 % 151,80 / 148,80

Les résultats 2017 ont souffert d'un marché difficile. Le groupe a admis
que 2018 devrait pâtir de la mise en place d' un plan de restructuration,
fit-for-growth, pour améliorer son efficacité opérationnelle. Le dividende
a été abaissé pour permettre un renforcement du bilan.

A
C
V

59 % NEUTRE
41 % 13,78 / 14,34
0 % 11,58 / 11,02

62,1
34,8
19,1

Le groupe de prêt-à-porter a dépassé son objectif de ventes en 2017, avec
une croissance de 16 %, à 912 millions d'euros. SMCP poursuit à toute
vitesse son développement à l'international et sur le digital.

A
C
V

80 % NEUTRE
20 % 20,60 / 20,92
0 % 19,40 / 19,08

Le fabricant de semi-conducteurs envisage de réaliser un terme un chiffre A
d'affaires de plus de 1 milliard d'euros et une marge dEBITDA de plus de
C
V
30%. Pour 2017, il table sur une hausse d'environ 25% de son chiffre
d'affaires avec un taux de marge dans l'électronique d'environ 25%.

67 % HAUSSE
33 % 68,10 / 70,20
0 % 60,10 / 58

L'activité du groupe a fortement progressé l'an dernier grâce à un
engouement mondial pour les produits de la société. Le développement
rapide affectera momentanément la marge. La dynamique globale est
satisfaisante.

A
C
V

67 % BAISSE
33 % 77,20 / 78,10
0 % 73,80 / 72,90

Le dynamisme de la France et du reste de l'Europe en 2017 nous conforte
dans notre opinion positive.

A
C
V

67 % HAUSSE
25 % 172,90 / 176,90
8 % 157,10 / 153,10

Atlantique Manag. (29,59 %)
Autres actionnaires (23,27 %)
FCPE Stef (16,36 %)
Engie (32,68 %)
Criteria Caixa (5,76 %)
Caltagirone (3,56%)
Synergie Invest. (69,59%)
Autocontrôle (1,37%)
Public:(29,04%)
Famille Deconinck:50,1%
KKR: 21,89%
Flottant: 28,73%
OppenheimerFunds (10,74%)
Bpifrance Part. (5,28%)
Cisco Systems (5,17%)
NN NV (5,7%)
HSBC AM (3,5%)
Tweedy Brown Cie (3%)
Ovalto Investissement 54%

31-Dec
+ 87 %
37,52
+ 155 %
■■■■
31-Dec
+ 93 %
10,06
+ 16 %
■■■■
31-Dec
-5%
13,14
+ 296 %
■■■
31-Dec
+ 54 %
10,90
+ 172 %
■■■
31-Dec
+ 232 %
0,81
+ 103 %
■■■
31-Dec
+ 72 %
31,86
+ 301 %
■■■■
31-Dec
NS
9,28
+ 369 %
■■■■

()
0
0
nul
()
5,30
1,06
1,2 %
2-6-2017
()
2,20
2,45
1,4 %
3-7-2017
2,20 (T)
0,53
0,56
2,8 %
27-09-2017
0,16 (A)
2,25
2,50
2,6 %
15-05-2017
2,25 (T)
0,65
0,65
5,6 %
15-05-2017
0,65 (T)
0,60
0,70
1,3 %
21-06-2017
0,60 (T)
0,60
0,60
2%
4-7-2017
0,60 (T)
0,06
0
nul
21-06-2017
0,06 (T)
1,30
1,85
1,4 %
3-7-2017
1,30 (T)
0,79
0,81
1,9 %
14-11-2017
0,40 (A)

7,80
8,08
8,67
+4%
2,02
2
2,41
-1%
1,21
1,25
1,37
+4%
0,88
1,57
1,72
+ 77 %
1,08
1,49
1,64
+ 38 %
1,20
1,34
1,41
+ 12 %
0,44
0,50
0,55
+ 14 %
1,41
2,87
3,10
+ 104 %
2,48
3,31
3,57
+ 33 %
34,62
37,35
42,82
+8%
2,82
3,45
4,14
+ 22 %
2,05
2,79
3,05
+ 36 %
2,72
3,08
3,48
+ 13 %
0,90
0,96
1,03
+7%
2,64
1,97
3,24
- 25 %
2,32
2,82
3,17
+ 22 %
1,82
1,61
1,72
- 12 %
7,45
6,63
7,48
- 11 %
3,13
1,49
3,12
- 53 %
5,16
7,47
8,47
+ 45 %
2,18
1,21
0,80
- 44 %
0,33
0,59
1,07
+ 78 %
0,31
1,35
2,12
+ 335 %
3,88
4,24
4,60
+9%
7,32
8,35
9,74
+ 14 %
1,28
1,41
1,62
+ 10 %
6,62
6,95
7,18
+5%
0,74
0,48
0,56
- 35 %
2,63
2,96
2,96
+ 12 %
1,87
1,98
1,98
+6%
-0,06
-0,53
0,10
NS
3,70
5,40
6,58
+ 46 %
1,19
1,25
1,31
+5%

■■■■
NS
48,6
31
6,32
■■
22,3
20,4
18,8
2,55
■■■■
23,2
20,3
17,4
1,04
■■■■
15,7
14,2
12,4
0,60
■■■■
14,5
13,8
13,3
0,58
■■
15,8
24,3
20,8
0,99
■■
19,8
17,6
17,6
0,57

41 % BAISSE
53 % 24,80 / 25,06
6 % 23,68 / 23,42

Le chiffre d'affaires à neuf mois (arrêté le 30 novembre), a été apprécié. Il A
a augmenté de 7,1%, à 2,8 milliards d'euros. Pour le seul troisième
C
V
trimestre, la progression s'est accélérée, à 7,8%. L'objectif annuel est
confirmé. L'action a touché un nouveau record début mars.

80 % HAUSSE
20 % 140,50 / 142,70
0 % 131,50 / 129,30

Le retour de la croissance au dernier trimestre a rassuré les investisseurs. A
Pour 2018, les déstockages d'Airbus sur les fixations de l'A350 devraient
C
V
encore peser mais le groupe reste mobilisé pour atteindre une marge
opérationnelle courante supérieure à 10%.

62 % BAISSE
38 % 38,10 / 39,11
0 % 34 / 32,99

Hausse de 6,4% des recettes publicitaires des chaînes gratuites (M6, W9,
6Ter) au dernier trimestre 2017 (+4,6% sur l'année). Le rachat de RTL /
Fun Radio pour 199,8 M€ est porteur de synergies.

A
C
V

41 % HAUSSE
53 % 23,39 / 23,93
6 % 21,29 / 20,75

L'enseigne d'ameublement et d'arts de la table a enregistré en 2017 une
A
augmentation de 14,6% de son chiffre d'affaires. Sa marge opérationnelle C
a atteint 13,7%. Mais pour 2018, elle est attendue seulement supérieure à V
13%, ce qui a déçu le marché.

100 % BAISSE
0 % 34,16 / 34,91
0 % 31,16 / 30,41

L'activité en 2017 a fortement progressé dans toutes les régions et sur
tous les marchés, avec une accélération au quatrième trimestre. Les
perspectives sont encourageantes.

A
C
V

57 % NEUTRE
43 % 35,26 / 36,36
0 % 30,84 / 29,75

Cette foncière de centres commerciaux présente une décote sur son actif
net réévalué (20,31 € fin juin). Le taux d'endettement se réduit grâce à un
plan de cession d'actifs. Le dividende, annoncé au moins stable, offre un
rendement attrayant.

A
C
V

55 % BAISSE
36 % 16,90 / 17,14
9 % 15,88 / 15,64

Natixis a dépassé les attentes au quatrième trimestre, notamment grâce
au dynamisme de son pôle de gestion d'actifs. Les objectifs 2020
paraissent très bien engagés, notamment en termes de ratio de fonds
propres.

A
C
V

59 % BAISSE
41 % 7,08 / 7,21
0 % 6,58 / 6,45

Les résultats de 2017 ont été bons, ce qui a permis au groupe de finir le
plan Nexans in Motion avec un retour sur capitaux employés de 12,5%
contre 5,8% en 2014. L'objectif du plan Paced for Growth est de 15% en
2022.

A
C
V

53 % BAISSE
40 % 47,77 / 48,69
7 % 44,01 / 43,09

Réservations de logements en hausse en volume de 15,5% en 2017 (+21,1% A
en valeur). Le maintien du Pinel et du PTZ en zone dense est rassurant. Le C
V
développement dans les services est prometteur.

44 % HAUSSE
44 % 56,20 / 57,70
11 % 49,90 / 48,40

Faute de dividende de Vivendi, suite à la consolidation du conglomérat
dans les comptes, le résultat net part du groupe a stagné au premier
semestre, à 174 millions d'euros.

A
C
V

HAUSSE
NC 1074 / 1094
996 / 976

Le groupe de maisons de retraite a affiché une progression supérieure aux A
attentes de son chiffre d'affaires qui s'est inscrit en hausse de 10,5 %. Il
C
V
vise 3,4 milliards de facturations en 2018 accompagné d'une stabilité ou
amélioration de la marge d'Ebitda.

82 % HAUSSE
18 % 104,20 / 106
0 % 96,80 / 95

Le groupe a signé un accord avec Mahle pour lui reprendre sa
participation de 33,3% dans le capital de la co-entreprise HBPO qui
réalise 2 milliards de chiffre d'affaires. Une fois l'opération bouclée,
Plastic Omnium détiendra 66,7% de HBPO et le groupe allemand Hella
33,3%.
Le chiffre d'affaires à neuf mois (862 millions d'euros, + 3%) a montré un
ralentissement attendu de la croissance des cognacs, le nouvel an chinois
étant plus tardif cette année. La direction s'est dite très confiante dans les
ventes qui seront réalisées à cette occasion.

A
C
V

57 % BAISSE
36 % 39,81 / 40,51
7 % 37,05 / 36,35

A
C
V

26 % HAUSSE
61 % 114,50 / 116,20
13 % 107,90 / 106,20

Les résultats de 2017 ont été bons et reflètent le redressement du
distributeur de matériel électrique. Toutefois, nous sommes circonspects
quant aux tendances de moyen terme.

A
C
V

44 % BAISSE
50 % 14,71 / 14,98
6 % 13,63 / 13,36

A
C
V

67 % BAISSE
33 % 29,68 / 30,17
0 % 27,62 / 27,13

La publication des ventes du dernier trimestre n'a pas déçu. Le groupe a
A
les capacités de répercuter la hausse des matières premières à ses clients. C
V
La société se diversifie dans le bitume et y a réalisé une acquisition pour
sécuriser ses approvisionnements.

100 % BAISSE
0 % 60,50 / 61,60
0 % 56,50 / 55,40

Le groupe a lancé un avertissement sur ses résultats en raison d'une
mauvaise performance au troisième trimestre. Il a été pénalisé par
différents facteurs qui devraient continuer à peser sur la fin de l'année.

Une contre-performance au premier semestre au Royaume-Uni a pesé sur A
les marges. Pour autant, les perspectives en termes d'EBITA restent
C
V
encourageantes. Le repli du cours de ces dernières semaines peut être
mis à profit pour se renforcer sur la valeur.

64 % HAUSSE
36 % 22,44 / 22,85
0 % 20,84 / 20,43

Le transporteur-logisticien a fini l'année 2017 avec une croissance de son
chiffre d'affaires de 5 % à périmètre constant, bien au-dessus des
attentes. Il faudra surveiller que cette très belle performance n'affecte
pas la rentabilité du groupe.

A
C
V

50 % BAISSE
50 % 96,70 / 98,40
0 % 90,10 / 88,40

Les résultats 2017 se sont révélés conformes aux prévisions abaissées fin
janvier. Les objectifs 2018 devraient être atteints grâce au renforcement
du paln d'économies, porté de 150 à 200 millions par an. Malgré sa forte
baisse, l'action est chère, seul le rendement restant attrayant.

A
C
V

25 % BAISSE
70 % 11,89 / 12,10
5 % 11,09 / 10,88

Le groupe a enregistré une belle croissance en 2016 mais la marge
opérationnelle a légèrement diminué. Après le beau parcours du titre on
prendra une partie de ses bénéfices.

A
C
V

100 % HAUSSE
0 % 54,20 / 55,70
0 % 48,40 / 46,90

15,9
15
15
0,80
■■
NS
NS
16,4
0,34

En 2017, l'excédent brut d'exploitation a été pénalisé par le prix des
matières premières. Il devrait en être de même cette année. Quant au
résultat net, il a été déficitaire à la suite d'une importante amende.

A
C
V

54 % BAISSE
38 % 29,92 / 30,93
8 % 25,96 / 24,95

Le groupe a annoncé la cession de ses activités de licences de brevets à
InterDigital pour une valeur de 475 millions de dollars ( avec un paiement
initial de 150 millions). Cela s'est traduit par un nouveau plongeon du
cours de l'action.

A
C
V

34,5
23,7
19,4
2,08
■■■■■
36,6
34,9
33,2
NS
■■■■

Les résultats annuels ont été bien accueillis par le marché. La rentabilité
s'améliore nettement. La valorisation actuelle dépasse la valorisation
historique, mais nous restons optimistes compte tenu des bonnes
réactions boursières.

A
C
V

86 % HAUSSE
0 % 127,30 / 129,30
14 % 119,50 / 117,50

Cette foncière est centrée sur les bureaux parisiens, ce qui explique un
rendement limité. Mais la décote est attrayante sur un ANR qui devrait
encore monter (49,7 € fin juin 2017).

A
C
V

50 % BAISSE
50 % 43,65 / 44,20
0 % 41,35 / 40,80

0 % BAISSE
100 % 1,92 / 2,08
0 % 1,29 / 1,13

CON
‘ O SEIL IN
V
PoteBJECTIF ESTIR
Datentiel à 1 DE COU
Con de cha 2-18 mo RS
seil
n
préc gemen is
éden t de
cons
t
eil

BILAN

31-Dec
+ 71 %
14,73
+ 51 %
■■■■
28-Feb
Famille Lambert (42,32 %)
- 18 %
Famille Chancereul (18,53 %)
63,76
Famille Huttepain (9,56%)
+ 116 %
■■■■■
Cie Ind. de Delle (55,1 %)
31-Dec
Viellard Migeon et Cie (6 %)
+ 33 %
FFP (5,1 %)
16,47
+ 129 %
■■■■
RTL Group (48,5%)
31-Dec
Nation. à Portefeuille (7,3%)
+4%
Autocontrôle (0,5%)
5,24
+ 328 %
■■■■■
Bain Capital (15,8%)
31-Dec
+ 24 %
11,76
+ 163 %
■■■
31-Dec
SFERT (41,8%)
+ 11 %
Fam. Himsworth (10,2%)
12,95
Fam. Braud (10%)
+ 150 %
■■■■
31-Dec
Casino GP (40,2%)
NS
Generali Assur. Vie (8%)
8,47
Foncière Euris
+ 93 %
■■■■
BPCE (71,5%)
31-Dec
DZ Bank (1,9%)
NS
SanPaolo-IMI (1,7%)
5,18
+ 33 %
■■■
31-Dec
Madeco (19,9%)
+ 23 %
Morgan Stanley (6,5%)
32,74
Axa (5,9%)
+ 36 %
■■■
31-Dec
Dirigeants et salariés (12,4%)
NS
CA Assurances (6,4%)
29,24
Crédit Mutuel Arkea (5,4%)
+ 85 %
■■■■
Groupe Bolloré (91%)
31-Dec
NS
648,17
+ 63 %
■■■
31-Dec
CCPIB (15%)
+ 177 %
Dr J.C. Marian (8%)
32
FFP (7,2%)
+ 222 %
■■■■■
31-Dec
Burelle (57,57 %)
+ 32 %
11,54
+ 236 %
■■■■■
Famille Hériard-Dubreuil (53,58%)
31-Mar
BlackRock (7,49%)
+ 38 %
APG AM (7,06%)
22,57
+ 404 %
■■■■■
31-Dec
Cevian (12,58 %)
+ 47 %
First Eagle (7,63 %)
14,40
Parvus (4,97 %)
+1%
■■■
Concert familial (49,5%)
31-Dec
Groupe E. de Rothschild (7,2%)
NS
Jardine Matheson Holdings (5,5%)
26,58
+9%
■■■■■
31-Dec
Orfim (5,14 %)
+ 23 %
DBA (5,03%)
22,36
associés-gérants (2,01%)
+ 166 %
■■■■■
31-Dec
Sartorius AG
+9%
0,40
+ 18262 %
■■■■■
31-Dec
Soparind (Bongrain) (66,64 %)
+ 39 %
Salariés (2,87%)
98,20
Autocontrôle (1,05 %)
- 15 %
■■■■
Covea (6,1%)
31-Dec
Alecta (4,2%)
NS
Tweedy, Browne Co (3,4%)
32,36
+7%
■■■■■
31-Dec
Fédéractive (19,2%)
+ 100 %
Venelle Invest. (13,1%)
38,78
FFP (5,1%)
+ 306 %
■■■■
Sofina (2,17%)
31-Dec
Nouvelle Santander Telco (1,74%)
+ 60 %
10,63
+ 17 %
■■■■
Shandong Ruyi 55,4%
31-Dec
Public 34,4 %
+ 25 %
Fidelity Management & Research Comp. 2,3 % 12,74
+ 60 %
■■■■
31-Mar
BPI (14,50%)
- 15 %
CEA invest. (14,50%)
6,92
NSIG ( 14,50%)
+ 849 %
■■■
31-Dec
JPJ-S (49,2%)
-3%
Famille Despature (10,5%)
14,56
JPJ 2 SA (8%)
+ 494 %
■■■■
Public (38,3%)
31-Dec
Holding Sopra GMT (37,3%)
+ 42 %
Caravelle (fond) (17,4%)
58,82
+ 188 %
■■
Clayax 46,3%
31-Dec
dirigeants et salariés: 13,6%
+ 85 %
7,16
+ 180 %

TEN
RésisDANCE
Sup tances GRAPH
port
IQU
E
s

CON
fna SENSU
S
n
par ciers ré DES A
N
F
ACH actSet pertorié ALYST
ES
ETE
s
R CO
NSE
RVE
R VE
NDR
E

SOCIÉTÉ

Clôt
End ure d’ex
ANCettemenercice
DÉC par act t net/fo
nds
IndicOTE-SUion
prop
RC
e
res
Chif Investir OTE/AN
d
r
C
e
e
CRO d'af
sécu
I
rité
Bén SSAN aires
Bénéfce n CE CA 2017 e
é
e
stim
Bén fce net 20162017/20
é
éfce t 20
16 E
net 17 est
STIM
2018 imé
Divid
É
estim
Dividende 2
é
0
e
1
n
6
REN de 2
0
DateDEMEN 17 estim
Mon du der T 2017 é
tant nier ESTI
divid MÉ
BNP
end
A
e dé
BNP 2016
tach
é
BNPA 2017 e
A
s
CRO 2018 e timé
ISSA stim
NCE é
PER
201
7/20
PER2016 (n
16 E
o
2
0
STIM
PER 17 E mbre d
S
É
VE/C2018 es T. (NO e fois)
M
t
A
im
Indic 2017 é (nb BRE D
e Inv estim re d E FO
e fo
estir é
is) IS)
d’op
LE C
port
unit
DE LOMMEN
é
(le c A RÉDA TAIRE
que hangemCTION
n
e
sur ous av nt de c
la va ons
o
leur mod uleur in
)
ifé n diq
otre ue
cons
eil

Les
prin
cipa
ux a
ction
nair
es

VAL
E
Mét UR - C
ODE
ie
Cap r
MNÉ
itali
MO
Indic satio
e
Opé Cod n (M€)
e
ratio
n su Isin Nbre tit
res
r titr
es (O
ST)

COU
R
Clôt S DE C
u
Cap re sem LÔTUR
ital
E
Cou échaaine pré
rs d
e co ngé semcédent
e
mpe
nsat aine
ion
Varia
Plus tion se
m
Varia-haut/P aine
lu
Plus tion 52 s-bas
s
VAR haut/Plusemain emaine
e
IATI
ON As-bas 5 s
NNU 2 sem
ELL aine
E
s

LA COTE / SRD Classique / Actions françaises

A  30

35 %
02-10-2014
VP

TTF

A  160

16 %
22-09-2014
VP

TTF

A  47

25 %
28-04-2015
VP

TTF

A  28

25 %
31-07-2014
VP

TTF

VP
09-03-2018
A

TTF

A  42

30 %
05-03-2015
E

TTF

A  21

28 %
07-07-2016
V

TTF

A  8.5

23 %
23-11-2017
E

TTF

A  55

24 %
14-06-2013
AB

TTF

A  63

16 %
11-10-2017
VP

TTF

AS  1200

14 %
17-07-2014
VP

TTF

A  120

17 %
10-02-2006
C

TTF

A  49

27 %
03-07-2015
AB

TTF

A  135

19 %
16-04-2015
E

TTF

E
17-02-2017
V

TTF

A  38

31 %
26-02-2013
E

TTF

A  70

18 %
27-06-2013
VP

TTF

E
20-10-2017
V

TTF

A  95

14 %
16-03-2017
E

TTF

VP
31-08-2017
A

TTF

A  195

24 %
22-09-2017
V

TTF

E
02-03-2018
V

A  28

37 %
24-10-2017

TTF

VP
09-01-2018
A

TTF

A  110

27 %
19-10-2017
V

TTF

A  195

15 %
17-09-2013
E

TTF

A  29

45 %
17-07-2015
N

TTF

A  116

21 %
10-08-2017
V

TTF

V
02-03-2018
A

TTF

E
22-09-2017
V

TTF

V
08-02-2018
A

TTF

E
03-03-2017
V

TTF

A  150

17 %
04-08-2017
VP

TTF

A  54

24 %
27-12-2017
E

TTF

P.VIII

COURS DE CLÔTURE DU VENDREDI 9 MARS

Investir, le Journal des Finances / 2305 / 10 mars 2018

ACTIONNARIAT

BILAN

CONSEIL

+ 4,14 %
11,90 / 10,96
+ 8,84 %
13,43 / 10,03
- 3,79 %
+ 7,96 %
96,90 / 89,02
+ 7,69 %
100,45 / 83,25
+ 7,50 %
+ 0,80 %
25,30 / 24,70
+ 2,12 %
26,02 / 21,40
+ 14,35 %
+ 6,38 %
151,20 / 140
+ 67,79 %
162,70 / 83,63
+ 1,83 %
+ 8,85 %
71,02 / 64,76
+ 95,15 %
72,23 / 36,06
+ 10,45 %
- 3,95 %
4,66 / 4,37
- 18,42 %
6,65 / 4,02
- 11,58 %
+ 2,53 %
65,75 / 63
+ 4,93 %
71,04 / 55,79
- 1,28 %
+ 2,66 %
74,50 / 71,20
+ 10,47 %
91,90 / 63,01
- 17,03 %
+ 3,85 %
127,80 / 118,60
- 25,92 %
169,95 / 102,10
+ 0,57 %
+ 3,63 %
143,70 / 137,10
+ 28,22 %
152,60 / 109,40
- 1,04 %
+ 4,18 %
43,40 / 40,80
+ 59,49 %
47 / 26,61
+ 6,66 %
+ 4,56 %
9,20 / 8,62
0%
11 / 7,03
- 4,51 %
+ 1,40 %
294 / 280
+ 50,61 %
294 / 190,70
+ 12,62 %

Bouygues (43,5%)
Salariés (7%)

31-Dec
- 16 %
7,54
+ 57 %
■■■■
31-Dec
- 48 %
22,48
+ 330 %
■■■■
31-Dec
NS

VAL
E
Mét UR - C
ODE
ie
Cap r
MNÉ
itali
MO
Indic satio
e
Opé Cod n (M€)
e
ratio
n su Isin Nbre tit
res
r titr
es (O
ST)

THALES - HO
Electronicien
20.550 - 212.685.671
Cac Next 20 - FR0000121329
TIKEHAU CAPITAL - TKO
Gestion d'actifs
1.779 - 70.888.284
Cac All Shares - FR0013230612
TRIGANO (P) - TRI
Véhicules de loisirs
2.900 - 19.336.269
Cac Small - FR0005691656
UBISOFT ENTERT. - UBI
Editeur de jeux vidéo
7.919 - 111.782.726
Cac Mid 60 - FR0000054470

>

>

>

>

>

96,62
89,50
1,24 %
96,02
25,10
24,90
0,01 %
24,90
150
141
0,61 %
142,70
70,84
65,08
0,99 %
69,32

VALLOUREC - VK
4,45
Fabr. de tubes sans soudures
4,63
2.039 - 457.987.760
5,40 %
Cac Mid 60 - FR0000120354
4,42
8 à 2,21 € pour 5 détenues le 11-4-16 >
VICAT - VCT
64,95
Matériaux de construction
63,35
2.916 - 44.900.000
0,34 %
Cac Mid 60 - FR0000031775
65,30
>
73,30
VILMORIN & CIE - RIN
71,40
Semences
0,50 %
1.527 - 20.833.902
73,50
Cac All Shares - FR0000052516
1 p 10 le 19-1-15
>
124,20
VIRBAC (P) - VIRP
119,60
Laboratoire vétérinaire
0,93 %
1.050 - 8.458.000
125,60
Cac Small - FR0000031577
>
142,90
WENDEL - MF
137,90
Société d'investissement
0,52 %
6.610 - 46.253.210
142,50
Cac Mid 60 - FR0000121204
>
WORLDLINE - WLN
43,38
services de paiement
41,64
5.734 - 132.175.623
0,34 %
Cac Mid 60 - FR0011981968
42,74
>
X-FAB - XFAB
9,17
Fabricant de semi-conducteurs
8,77
1.199 - 130.781.669
0,27 %
Cac All Shares - BE0974310428
9,02
>
XPO LOGISTICS - XPO
290
Transport et logistique
286
2.853 - 9.836.241
0,01 %
Cac All Shares - FR0000052870
288
>

Etat français (25,97%)
Dassault Aviation (24,9%)
salariés (2,7%)
Tikehau Capital Advisors (20,2%)
MACSF (10,2%)

François Feuillet (57,8%)
JP Morgan (4,99%)

Vivendi (26,9%)
Famille Guillemot (12,84%)

Bpifrance (15 %)
Nippon Steel (15%)
Salariés (3,87%)
Fam. Merceron-Vicat (60,4%)
Salariés (4,73%)
Autocontrôle (2,24%)
Limagrain (73,81 %)
Public (26,19 %)

Dick (47,67 %)
Threadneedle AM (5,43 %)
Ameriprise Financial Inc (4,99 %)
Wendel Participations (36,9%)

Atos (70,12%)

X-Trion (46,8%)
Sarawak Technology (14%)

XPO Logistics France (86,25 %)
Elliott Capital Advisors (9,12 %)
Public (4,18 %)

ACTIVITÉ

2.125
+3%
42
136
115
15.228
+2%
1015
840
950
50
+ 45 %
72
120
■■■
150
31-Aug
1.707
+4%
+ 30 %
27,41
90
+ 447 %
110
■■
140
31-Mar
1.715
- 10 %
+ 18 %
12,17
174
+ 482 %
200
■■■■
240
3.750
31-Dec
+ 26 %
+ 53 %
-758
5,30
-537
- 16 %
■■■
-200
2.563
31-Dec
+4%
+ 33 %
139
49,29
142
+ 32 %
■■■■
150
30-Jun
1.470
+ 83 %
+4%
52,09
87
+ 41 %
98
■■■■
110
31-Dec
875
+ 101 %
0%
58,20
35
+ 113 %
34
■ ■ ■ ■ ■ 44
31-Dec
9.000
NS
+9%
57,06
-367
+ 150 %
400
■■■■
300
31-Dec
1.650
- 28 %
+ 26 %
10,30
144
+ 321 %
135
■ ■ ■ ■ ■ 175
496
31-Dec
+7%
- 29 %
42
4,16
57
+ 120 %
■■■
55
31-Dec
5.750
+ 90 %
+6%
90,86
86
+ 219 %
98
112

DIVIDENDE

BNPA

VALORISATION COMMENTAIRE

0,28
0,35
3%
28-04-2017
0,28 (T)
1,60
1,75
1,8 %
6-12-2017
0,45 (A)
0
0
nul

0,20
0,65
0,55
+ 226 %

59,3
18,2
21,6
1,05
■■■■
21,5
24,3
19,3
1,20
■■■■
24,6
21,5
17,2
NS

Les recettes venant des opérateurs télécom vont augmenter (un accord a
été trouvé avec Orange après SFR et Bouygues). Le rachat d'AuFeminin
sera bouclé au 1er semestre 2018.

A
C
V

58 % BAISSE
32 % 11,80 / 12,02
11 % 10,92 / 10,70

Les résultats et les perspectives dessinées par le groupe étaient
supérieures aux attentes. Le groupe table sur la poursuite d'une
croissance soutenue et une nouvelle amélioration de la rentabilité. Le
projet de rapprochement avec Gemalto suit son cours de façon nominale.

A
C
V

69 % HAUSSE
31 % 98,90 / 100,60
0 % 92,40 / 90,60

32,3
26,4
18,5
1,71
■■■■
44,5
38,8
32,3
4,54
■■
NS
NS
NS
0,95

L'action va de record en record. Les comptes trimestriels ont été
particulièrement bons, témoignant de la solidité du marché et des
fondamentaux.

()
1
1,10
0,7 %
11-1-2018
1,30 (T)
0
0
nul
()
0
0
nul
4-6-2015
0,81 (T)
1,50
1,50
2,3 %
3-5-2017
1,50 (T)
1,60
1,75
2,4 %
13-12-2017
1,60 (T)
0
0,90
0,7 %
26-06-2015
1,90 (T)
2,35
2,60
1,8 %
23-05-2017
2,35 (T)
0
0,14
0,3 %
()
0
0
nul
()
0
0
nul
13-07-2017
1,28 (T)

4,49
3,97
5
- 12 %
1,02
1,17
1,46
+ 14 %
4,64
5,69
8,12
+ 23 %
1,59
1,83
2,19
+ 15 %

Au 30 septembre, Tikehau Capital revendiquait 12,6 milliards d'euros sous A
gestion, un chiffre en hausse de 26% depuis fin 2016. Le groupe a acquis
C
V
un portefeuille d'environ 200 actifs immobiliers auprès d'EDF cet
automne.
A
C
V

100 % HAUSSE
0 % 25,65 / 26,02
0 % 24,15 / 23,78

57 % BAISSE
43 % 149,90 / 153,50
0 % 135,70 / 132,10

Ubisoft a publié un chiffre d'affaires de 725 millions d'euros au troisième A
trimestre, supérieur aux attentes. Le groupe a confirmé ses objectifs pour C
V
2017-2018 et pour 2018-2019.

47 % HAUSSE
40 % 71,10 / 72,80
13 % 64,60 / 63

Les efforts de transformation et de réduction de coûts ont porté leurs
fruits car l'EBE 2017 est sorti du rouge, mais les pertes ont été creusées
par des éléments non-récurrents et 2018 est encore à risque par manque
de visibilité..

A
C
V

54 % BAISSE
8 % 4,72 / 4,88
38 % 4,10 / 3,95

Les résultats de 2017 ont été mitigés avec des zones dynamiques et
d'autres qui ont subi des influences extérieures telles que les fluctuations
monétaires ou la météo. La marge d'exploitation a reculé. Pour 2018, des
plus et des moins à prévoir.

A
C
V

50 % BAISSE
40 % 67,20 / 68,30
10 % 63,10 / 62

Le semencier a été durement sanctionné à l'annonce de ses résultats
A
semestriels qui ont conduit à un abaissement (de 5% à 4%) de l'objectif de C
V
croissance interne de l'activité pour l'exercice en cours. La marge
opérationnelle reste attendue au niveau des 9% de 2016-2017.

44 % BAISSE
44 % 80,20 / 83,10
11 % 68,40 / 65,50

Le laboratoire vétérinaire a affiché une quasi stabilité des ses ventes en
A
2017 mais a enregistré une amélioration au quatrième trimestre liée à une C
V
reprise aux Etats-Unis.

50 % HAUSSE
25 % 131,40 / 133,60
25 % 122,20 / 120

Le conseil de surveillance a tranché: André François-Poncet remplacera
Frédéric Lemoine le 1er janvier 2018 comme président du Directoire.
Administrateur d'Axa, il a fait sa carrière chez Morgan Stanley et BC
Partners. L'ANR de Wendel a atteint 181,3 euros au 17 novembre.

A
C
V

86 % BAISSE
14 % 146,90 / 149,20
0 % 137,50 / 135,20

La filiale d'Atos a confirmé les prévisions de croissance, de marge et de
trésorerie pour 2019 données à l'occasion de la journée investisseurs
après un troisième trimestre confirmant l'accélération des performances
du groupe.

A
C
V

48 % BAISSE
38 % 44,02 / 44,98
14 % 40,14 / 39,18

0,42
0,49
0,42
+ 17 %

21
20,6
19,4
1,44
■■
17,6
15,6
13,9
1,71
■■■■
30,4
30,7
23,7
1,80
■■■■■
NS
16,8
22,4
NS
■■■■
39,8
43,4
34,4
3,24
■■■■
21,8
18,7
21,6
2,10

Le titre de la fonderie belge a retrouvé des couleurs après la publication
de chiffres plus favorables au troisième trimestre. Le taux d'utilisation de
ses usines s'est amélioré. De nombreux produits sont en cours de
développement. Les chiffres sont publiés en dollars.

A
C
V

83 % BAISSE
0 % 9,60 / 9,91
17 % 8,38 / 8,07

8,69
9,96
11,39
+ 15 %

33,4
29,1
25,5
0,64

Le groupe de transport et logistique a enregistré un chiffre d'affaires en
hausse de 5,5%, à 2,83 milliards d'euros et s'attend à une amélioration de
la rentabilité au premier semestre. La maison mère, XPO Logistics Inc.,
pourrait être rachetée par Home Depot. Affaire à suivre...

A
C
V

-1,66
-1,17
-0,44
NS
3,10
3,16
3,34
+2%
4,17
4,70
5,28
+ 13 %
4,09
4,04
5,23
-1%
-7,79
8,50
6,37
NS
1,09
1
1,26
-8%

HAUSSE
NC 296,10 / 300,10
279,90 / 275,90

CON
‘ O SEIL IN
V
PoteBJECTIF ESTIR
Datentiel à 1 DE COU
Con de cha 2-18 mo RS
seil
n
préc gemen is
éden t de
cons
t
eil

VARIATION

11,82
11,35
0,61 %
11,55

TEN
RésisDANCE
Sup tances GRAPH
port
IQU
E
s

CON
fna SENSU
S
n
par ciers ré DES A
N
F
ACH actSet pertorié ALYST
ES
ETE
s
R CO
NSE
RVE
R VE
NDR
E

COURS

TF1 - TFI
Télévision généraliste
2.481 - 209.865.742
Cac Mid 60 - FR0000054900

Les
prin
cipa
ux a
ction
nair
es

SOCIÉTÉ

COU
R
Clôt S DE C
u
Cap re sem LÔTUR
ital
E
Cou échaaine pré
rs d
e co ngé semcédent
e
mpe
nsat aine
ion
Varia
Plus tion se
m
Varia-haut/P aine
lu
Plus tion 52 s-bas
s
VAR haut/Plusemain emaine
e
IATI
ON As-bas 5 s
NNU 2 sem
ELL aine
E
s

Clôt
End ure d’ex
ANCettemenercice
DÉC par act t net/fo
nds
IndicOTE-SUion
prop
RC
e
res
Chif Investir OTE/AN
d
r
C
e
e
CRO d'af
sécu
I
rité
Bén SSAN aires
Bénéfce n CE CA 2017 e
é
e
stim
Bén fce net 20162017/20
é
éfce t 20
16 E
net 17 est
STIM
2018 imé
Divid
É
estim
Dividende 2
é
0
e
1
n
6
REN de 2
0
DateDEMEN 17 estim
Mon du der T 2017 é
tant nier ESTI
divid MÉ
BNP
end
A
e dé
BNP 2016
tach
é
BNPA 2017 e
A
s
CRO 2018 e timé
ISSA stim
NCE é
PER
201
7/20
PER2016 (n
16 E
o
2
0
STIM
PER 17 E mbre d
S
É
VE/C2018 es T. (NO e fois)
M
t
A
im
Indic 2017 é (nb BRE D
e Inv estim re d E FO
e fo
estir é
is) IS)
d’op
LE C
port
unit
DE LOMMEN
é
(le c A RÉDA TAIRE
que hangemCTION
n
e
sur ous av nt de c
la va ons
o
leur mod uleur in
)
ifé n diq
otre ue
cons
eil

LA COTE / SRD Classique / Actions françaises

A  15

27 %
13-12-2017
V

TTF

A  115

19 %
01-03-2017
VP

TTF

A  30

20 %
19-01-2018
E

TTF

A  190

27 %
24-11-2016
V

TTF

E
12-01-2018
V

TTF

E
18-08-2017
V

TTF

VP
21-02-2018
A

TTF

A  95

30 %
02-08-2016
E

TTF

A  150

21 %
14-03-2013
V

AB (135)
06-10-2017
A

TTF

A  50

15 %
19-06-2014

TTF

V
24-08-2017
A

E
24-07-2015
APP

TTF

Actions étrangères
SOCIÉTÉ

COURS

VARIATION

ACTIONNARIAT

BILAN

ACTIVITÉ

DIVIDENDE

BNPA

VALORISATION COMMENTAIRE

GENERAL ELECTRIC - GNE
Conglomérat
103.323 - 8.682.576.000
- US3696041033

11,90
11,40
NS
11,82

+ 4,39 %
11,98 / 11,44
- 57,94 %
28,87 / 11,28
- 18,99 %
+ 1,13 %
8 / 7,82
+ 4,29 %
9 / 7,40
- 6,33 %
+ 3,05 %
4,83 / 4,65
- 3,37 %
5,93 / 3,81
+ 23,14 %
+ 6,46 %
56,20 / 52,60
- 23,88 %
76,15 / 51,11
+ 0,25 %

Vanguard Group (6,83%)
Blackrock (4,14%)
SSgA Funds Management (3,85%)

31-Dec
+ 64 %
6,48
+ 84 %
■■■■
31-Dec
NS
7,92
+1%
■■■
31-Dec
- 22 %
2,77
+ 73 %
■■■
31-Dec
+ 33 %
21,78
+ 157 %
■■■■

108.046
-3%
7387
-5506
6613
45.000
+4%
3113
9600
12000
23.223
-3%
1276
1869
1460
24.748
-1%
-1524
1695
2350

0,84
0,74
6,2 %
23-02-2018
0,08 (A)
0,46
0,46
5,8 %
22-02-2018
0,21 (A)
0,17
0,19
4%
24-05-2017
0,12 (T)
1,87
1,64
2,9 %
6-2-2018
0,50 (A)

1,35
0,97
0,95
- 28 %

8,8
12,3
12,6
1,36

Le conglomérat a enregistré une très forte perte l'an dernier en raison
d'importantes charges de dépréciation dans l'assurance et de difficultés
dans les équipements électriques.

0,16
0,55
0,58
+ 244 %

50
14,5
13,8
NS

La banque a conclu un accord avec le ministère américain de la Justice
A
pour mettre un terme aux poursuites engagées pour fraude sur le marché C
V
des devises en 2010-2011. La facture atteint 100 millions de dollars.

0,22
0,33
0,27
+ 50 %

21,8
14,5
17,8
1,05

54,4
45,9
33
3,65
■■■■

L'équipementier se montre optimiste pour 2020 avec les effets du
A
déploiement de la 5G mais 2018 devrait rester difficile et aucune tendance C
V
n'est donnée pour 2019.

14 % HAUSSE
45 % 5,05 / 5,19
42 % 4,50 / 4,36

Grâce à un net rebond des activités de facturations en Amérique du Nord,
les comptes du 2èm trimestre ont mieux progressé que prévu par les
analystes. Le groupe est solide

76 % BAISSE
21 % 55,10 / 56,10
3 % 50,90 / 49,90

HSBC - HSB
Banque
160.069 - 20.011.090.895
- GB0005405286
NOKIA - NOKIA
Equipementier télécoms
28.000 - 5.839.381.803
Cac all-Tradable - FI0009000681
SCHLUMBERGER - SLB
Services pétroliers
80.316 - 1.434.212.164
- AN8068571086

>

>

>

>

8
7,91
NS
7,91
4,79
4,65
NS
4,78
56
52,60
NS
53,60

Blackrock I. M. (2,94 %)
Legal & General (2,79 %)

The Vanguard Gp ( 2,45%)
Norges bank I M (1,88%)

The Vanguard Group (7,2%)
SSgA Funds (5,11 %)
Blackrock (4,3 %)

1,03
1,22
1,70
+ 18 %

CONSEIL
A
C
V

A
C
V

21 % BAISSE
63 % 12,33 / 12,63
16 % 11,11 / 10,81
BAISSE
NC 8,12 / 8,23
7,69 / 7,58

V
24-11-2017
A

E
29-07-2010
V

V
27-10-2017
A

A  65
16 %
26-01-2017
E

SRD Valeurs Moyennes / Actions françaises

SOCIÉTÉ
AB SCIENCE (P) - AB
Biotechnologies
331 - 40.789.901
Alain Moussy (42,5 %)
Bioparticipations (9,9 %)
ABC ARBITRAGE (P) - ABCA
Opérations d'arbitrage
412 - 58.051.067
Aubépar Industries (14,5 %)
Management (14,2 %)
ABIVAX (P) - ABVX
Vaccins thérapeutiques
79 - 9.898.829
FCPR Truffle Capital II 67 %
ACTIA GROUP (P) - ATI
Equipementier électronique
146 - 20.099.941
Fam. Pech et Calmels (50,2 %)
Sidmia Int. (5,8 %)
ADOCIA (P) - ADOC
Biotechnologie
97 - 6.910.753
Famille soula 24,6 %
Innobio 11,1 %
AFFINE R.E. - IML
Immobilier d'entreprise
169 - 10.056.071
Holdaffine (31,7 %)
SMA BTP (21 %)
AKKA TECHNOLOGIES - AKA
Conseil et ingénierie
1.075 - 20.291.990
Maurice Ricci (45,2 %)
Allianz Global Invesor (9,6 %)

COURS

VARIATION

ACTIVITÉ

DIVIDENDE VALORISATION COMMENTAIRE ET CONSEIL

8,12
7,83
8,22 / 7,89
+ 3,77 %

18,07 / 7,53
- 46,69 %
- 2,58 %

3
+ 100 %
-32
-28

0
NUL
...

7,09
7,03
7,14 / 7,03
+ 0,85 %

7,17 / 5,73
+ 5,35 %
+ 12,90 %

57
+7%
32
33

0,45
6,3 %
20-07-2017
0,25 (S)

7,94
7,93
8,10 / 7,75
+ 0,13 %

25,35 / 5,43
+ 40,53 %
-8%

0
+ 50 %
-15
-14

0
NUL
...

7,26
7,46
7,36 / 7,04
- 2,68 %

9,47 / 6,55
- 16,26 %
+ 4,01 %

436
+1%
20
22

0,15
2,1 %
27-09-2017
0,15 (T)

16
- 29 %
-15
-12

0
NUL
...

34
-3%
10,8
11

1
6%
9-5-2017
1 (T)

1334
+ 19 %
45
61

0,61
1,2 %
30-06-2017
0,60 (T)

14,06
22,46 / 13,52
14,08
14,48 / 13,90 - 26,27 %
- 2,02 %
- 0,14 %

16,80
16,76
17 / 16,54
+ 0,24 %

18 / 15,01
+ 8,18 %
+ 1,94 %

53
58,60 / 38,49
53,50
+ 35,20 %
55,20 / 51,80
+ 14,47 %
- 0,93 %

0,37
-0,79
NS
NS
98,81
2,90
0,56
12,6
12,2
NS
2,89
-1,54
NS
NS
211,99
0,87
1
7,3
6,6
0,55
5,07
-2,17
NS
NS
3,51
28,05
1,07
15,6
15,4
NS
12,57
2,22
23,9
17,6
0,93

Coup de tonnerre pour la biotech. L'ANSM a imposé
la suspension des essais cliniques en France pour
Masitinib estimant que les procédures de bonnes
pratiques cliniques et de pharmacovigilance doivent
être revues en raison de déviances.
Le bénéfice net a chuté de 27,2% au premier
semestre. L'arbitragiste a été pénalisé par la
faiblesse de la volatilité sur les marchés. Le
rendement reste néanmoins très attrayant.
Après l'échec clinique d'ABX203 (hépatite B), le titre
a décollé avec la publication de résultats
prometteurs pour ABX464 dans la lutte contre le
virus du VIH dans une deuxième étude de phase IIa
L'équipementier a atteint son objectif avec un
chiffre d'affaires annuel proche au niveau
historique. La faiblesse du dollar pourrait avoir pesé
sur ses résultats du fait de la valorisation des
couvertures.
Le partenaire américain Eli Lilly a mis fin à sa
collaboration avec Adocia pour le développement
de l'insuline ultra rapide BC Lispro. Le titre a chuté
de plus de 30 % après l'annonce.

SOCIÉTÉ

V

A

9
27 %
E

VP

E

Cette foncière exploite un patrimoine surtout
composé de bureaux (69%). Décote sur l'ANR (22,69
€ fin 2017) et rendement correct.

A

21
25 %

Excellente publication de chiffre d'affaires 2017, en
progression de 19% et de 7% en organique.

A

65
23 %

ALBIOMA (P) - ABIO
Producteur d'énergie mixte
642 - 30.620.910
Altamir et affilés (13,5 %)
Cofepp (6 %)

COURS
20,95
19,76
21 / 19,30
+ 6,02 %

VARIATION

21,60 / 16,25
+ 27,36 %
- 0,43 %

ACTIVITÉ

CON
‘ SEIL I
NV
B
PotO
entJie. DE COESTIR
l à 12 URS
-18 m
ois

COU
R
Clôt S DE C
u
Plus re sem LÔTUR
E
Variahaut/P aine pré
tion lus-ba céde
n
sem
aines semainte
Plus
e
h
Varia aut/P
lus-b
t
io
VAR n 52
IATI sem as 52 se
ON A aine main
es
NNU s
ELL
E
Chif
CRO re d'af
a
Bén ISS. DU ires 20
é
1
Bén fce ne CA 201 7 estim
éfce t 20
7/
é
net 17 est 2016 E
2
0
Divid
18 e imé STIMÉ
stim
REN ende 20
é
DateDEMEN 17 estim
Dern du der T 2017 é
ier d nier d ESTI
ivide ivid MÉ
nde ende
ANC
vers
/
BNP action
é (n
A 20
atur
PER 17 e
e)
PER 2017 E stimé
S
2
T
0
VE/C 18 es IMÉ
timé
A2
LE C 017 estimé
DE LOMMEN
(le c A RÉDA TAIRE
h
C
indiq angem TION
notr ue que ent de c
e co
o
n
nseil ous av uleur
sur ons m
la va
leur odifé
)

de la page III de cote pour obtenir des précisions sur ces données). Rappelons que la fonctionnalité de ce segment a
été réduite à la seule possibilité pour les investisseurs d’acheter avec un effet de levier, les ventes à découvert étant
interdites, contrairement à ce qui est proposé au SRD classique.

CON
‘ O SEIL IN
PoteBJECTI VESTI
ntie F DE R
là1
2-18 COURS
mois
VAL
E
Mét UR - C
ODE
ie
Cap r
MNÉ
it
MO
Prin alisatio
cipa
ux an (M€) ction Nbr
nair e titr
es
es

COU
R
Clôt S DE C
u
Plus re sem LÔTUR
E
Variahaut/P aine pré
tion lus-ba céde
n
sem
s
s
aine emainte
Plus
e
Varia-haut/P
lu
VAR tion 52 s-bas 5
IATI sem 2 se
ON A aine main
es
NNU s
ELL
E
Chif
r
e
CRO d'af
a
Bén ISS. DU ires 20
é
1
Bén fce ne CA 201 7 estim
éfce t 20
7/
é
net 17 est 2016 E
2018 imé STIM
Divid
estim
É
e
n
REN de 20
é
DateDEMEN 17 estim
T
d
é
Dern u der 2017
ier d nier d ESTI
ivide ivid MÉ
nde ende
ANC
vers
/
BNP action
é (n
A 20
atur
PER 17 e
e)
s
2
t
0
PER 17 E imé
VE/C2018 esSTIMÉ
timé
A2
LE C 017 estimé
DE LOMMEN
(le c A RÉDA TAIRE
h
C
a
T
n
I
indiq gem ON
notr ue que ent de c
e co
o
n
nseil ous av uleur
sur ons m
la va
leur odifé
)

VAL
E
Mét UR - C
ODE
ie
Cap r
MNÉ
itali
MO
Prin satio
cipa
ux an (M€) ction Nbr
nair e titr
es
es

Le segment SRD d’Euronext, dédié aux valeurs moyennes les plus échangées à la Bourse de Paris, fait l’objet d’un
guide regroupant les données de cotation, les estimations et les recommandations de la rédaction d’Investir-Le
Journal des Finances telles que nous les présentons pour notre cote du SRD classique (se reporter au mode d’emploi

DIVIDENDE VALORISATION COMMENTAIRE ET CONSEIL

403
+ 10 %
37,4
40

0,60
2,9 %
8-6-2017
0,29 (T)

12,70
1,22
17,2
16,0
3,11

Les résultats 2017 ont plutôt dépassé les attentes
malgré un retard dans la mise en route de la
centrale de Galion 2 en Martinique, prévu
finalement au deuxième trimestre 2018.

0,71
4,8 %
24-05-2017
0,65 (T)

21,46
0,55
27,1
27,1
NS

L'ANR au 30 septembre a atteint 21,05 euros par
action (-0,5% depuis le 30 juin). Pas de cession au
3e trimestre mais quatre investissements, pour 24,1
millions au total.

A

25
19 %

ALTAMIR - LTA
Capital-investissement profess.
542 - 36.512.301
M. Tchénio (29 %)

14,84
17,50 / 13,72
14,78
14,86 / 14,34 + 5,55 %
- 2,62 %
+ 0,41 %

20
20

AMOEBA (P) - AMEBA
Services aux entreprises
98 - 6.001.372
Dirigeants et salariés (30,48 %)
Siparex Prox. Inn. (10,3 %)

16,28
32,90 / 13,05
16,06
16,74 / 16,08 - 32,95 %
+ 11,51 %
+ 1,37 %

1
+ 456 %
-6,5
-3

0
NUL
...

2,57
-1,08
NS
NS
130,95

La société attend toujours l'autorisation de mise sur
le marché en Europe de son désinfectant à base
d'amibes. Elle l'espère désormais fin avril, ce qui
permettrait de vendre le biocide fin 2018.

AMPLITUDE SURGICAL (P) AMPLI
Fab. de prothèses surgicales
191 - 46.929.852
Apax : 40 %
Olisa : 9 %

4,06
3,46
4,40 / 3,78
+ 17,34 %

5,10 / 2,94
+ 5,73 %
+ 14,69 %

94
+ 16 %
-6
-0,8

0
NUL
...

2,51
-0,12
NS
NS
2,91

La medtech a affiché une progression de 16 % de
ses ventes à 93 millions pour son exercice clos au 30
juin 2017. Le prochain catalyseur sera le lancement
de la prothèse du genou Anatomic aux Etats-Unis.

A

6
48 %

ANF IMMOBILIER - ANF
Gestion d'actifs immobiliers
417 - 19.009.271
Icade (50,5 %)

21,95
24,39 / 19,34
21,90
22,30 / 21,75 + 8,66 %
+ 0,60 %
+ 0,23 %

60
+ 17 %
18
20

1,15
5,2 %
6-6-2017
1,15 (T)

28,41
0,95
23,2
20,9
NS

L'OPA d'Icade à 22,15 euros par action est close
depuis le 6 décembre.

APP

2375
-3%
12
16

0
NUL
...

0,17
11,0
8,2

En échange du remboursement de 45% d'un prêt
accordé à Sequana en 2016, Bpifrance a porté sa
participation à 8,5% du capital. Elle peut
théoriquement monter jusqu'à 29%.

A

3
62 %

ANTALIS INT. - ANTA
Distribution (papiers, embal.)
132 - 71.000.000
Sequana (75,2 %)
Bpifrance (8,54 %)

1,85
1,79
1,89 / 1,74
+ 3,81 %

3,17 / 1,74
0%
- 5,89 %

V

E

COURS DE CLÔTURE DU VENDREDI 9 MARS

Investir, le Journal des Finances / 2305 / 10 mars 2018

P.IX

SOCIÉTÉ
APRIL - APR
Courtier en assurances
622 - 40.904.135
Evolem (B. Rousset) (65,1 %)
Fidelity (8,8 %)

COURS

VARIATION

15,20
16,40 / 10,77
14,15
+ 24,08 %
15,20 / 14,10 + 3,40 %
+ 7,42 %

ACTIVITÉ
928
+8%
39,6
45

1,58 / 0,62
+ 7,15 %
+ 102,77 %

115
- 26 %
-7,5
-4

ARGAN - ARG
Conception, loc. de bases
logistiques
623 - 16.183.751
Le Lan (54,40 %)

38,50
44,20 / 27,05
38,70
+ 40,05 %
39,50 / 38,10 - 4,04 %
- 0,52 %

76
+ 13 %
48,7
58

ARTPRICE.COM (P) - PRC
Edition
98 - 6.651.515
Groupe Serveur (32,7 %)

14,72
25,29 / 12,74
15,14
+ 11,77 %
15,18 / 14,52 - 12,64 %
- 2,77 %

7
+5%
0,7
0,8

30,40
29,90
30,80 / 29,80
+ 1,67 %

1020
+7%
45
50

ARCHOS (P) - JXR
Fab. de tablettes et smartph.
56 - 42.561.334
Henri Crohas (8,88 %)

ASSYSTEM - ASY
Ingénierie et cons. en innov.
476 - 15.668.216
Dominique Louis (28,86 %)
Autocontrôle (9,78 %)
AST GROUPE (P) - ASP
Promoteur Immobilier
110 - 12.759.998
Team Invest (21,82 %)
Alain Tur (19,37 %)
ATARI (P) - ATA
Editeur, prod. de jeux vidéo
171 - 238.680.163
Ker Venture (28,75 %)
Frédéric Chesnais (13,25 %)
ATEME (P) - ATEME
Logiciels
195 - 10.284.539
M.Artières et D.Edelin : 25,8 %
Ventech :12,8 %
AUBAY (P) - AUB
Conseil et intégration
485 - 13.094.996
P Rabasse (16 %)
Famille Aubert (14 %)
AURES TECHNO (P) - AURS
Terminaux de paiement
185 - 4.000.000
P. Cathala (38,6 %)
Mont-Blanc Alpen Stock (6,28 %)
AVENIR TELECOM - AVT
Distrib. de téléphones mobiles
45 - 110.501.888
Oxo (34,28 %)
Jean-Daniel Beurnier (17,28 %)
AXWAY SOFTWARE - AXW
Editeur de logiciels
403 - 21.210.546
Sopra Steria (33,52 %)
Sopra GMT (21,65 %)
BALYO (P) - BALYO
Manutention robotisée
173 - 26.449.803
Seventure (27,4 %)
Bpifrance Invest (17,2 %)
BASTIDE LE CONF.MÉD. (P) BLC
Assistance médicale à domicile
346 - 7.340.580
Holding famille Bastide (55 %)
BIGBEN INTERACT. (P) - BIG
Conception d'accessoires
244 - 18.363.339
Groupe Bolloré (21 %)
Alain Falc (15,6 %)
BIOM UP (P) - BUP
Biotechnologie
109 - 10.802.907
BPI France participations 18,2 %
Gimv 12,6 %

1,32
1,31
1,58 / 1,29
+ 0,46 %

37,67 / 28
- 2,56 %
+ 1,60 %

DIVIDENDE VALORISATION
15,46
0,27
0,97
1,8 %
15,7
11-5-2017
13,8
0,26 (T)
NS
1,05
0
-0,24
NUL
NS
...
NS
0,51
26,10
1,02
3,01
2,6 %
12,8
3-4-2017
10,7
0,92 (T)
NS
2,56
0
0,11
NUL
NS
...
NS
13,61
12,02
0,80
2,03
2,6 %
15,0
12-6-2017
13,5
1 (T)
0,47

150
+ 20 %
6
8

0,20
2,3 %
14-06-2017
0,19 (T)

16
+7%
3
3,5

0
NUL
...

19
19,90 / 8,50
18,12
19,08 / 18,12 + 100 %
+ 17,57 %
+ 4,86 %

45
+ 20 %
3,3
8,3

0
NUL
...

37
38,45 / 25,82
36,65
+ 40,42 %
37,10 / 36,55
+ 6,94 %
+ 0,95 %

354
+8%
22,5
26

0,41
1,1 %
8-11-2017
0,23 (A)

46,35
51 / 21
46,80
47,45 / 44,15 + 115,58 %
+ 36,73 %
- 0,96 %

86
+ 12 %
6,4
8

0,54
1,2 %
26-06-2017
0,48 (T)

0,41
0,39
0,43 / 0,37
+ 4,91 %

0,48 / 0,08
+ 351,11 %
+ 93,33 %

50
- 10 %
28
1

0
NUL
21-10-2011
0,05 (D)

19
33,40 / 18,06
18,90
19,30 / 18,06 - 42,20 %
- 16,67 %
+ 0,53 %

308
+2%
25
27

0,44
2,3 %
13-06-2017
0,40 (T)

7,75 / 4,80
+ 59,37 %
+ 1,55 %

15
+ 194 %
-9
-8

0
NUL
...

47,20
61,40 / 25,80
48,10
49,90 / 45,50 + 61,87 %
- 16,06 %
- 1,87 %

218
+ 14 %
5,4
10

0,26
0,6 %
18-12-2017
0,26 (T)

13,28
16,20 / 5,34
12,58
13,30 / 12,18 + 126,62 %
- 3,70 %
+ 5,56 %

235
+ 13 %
14
16

0
NUL
4-1-2018
0,10 (A)

8,64
10,04 / 5,50
8,23
+ 54,56 %
8,64 / 8,08
+ 8,95 %
+ 4,98 %
0,72
0,62
0,73 / 0,62
+ 16,23 %

6,55
6,69
6,76 / 6,38
- 2,09 %

0,95 / 0,19
+ 240,95 %
+ 98,89 %

10,10
13,89 / 8,78
9,80
- 3,83 %
10,16 / 9,66
- 24,08 %
+ 3,04 %

2
- 33 %
-17
-20

0
NUL
...

BLUE SOLUTIONS - BLUE
Batteries haute techno.
497 - 28.838.316
Bolloré (95,61 %)

17,25
25,70 / 9,60
16,95
+ 75,13 %
17,45 / 16,90 + 0,47 %
+ 1,77 %

80
- 27 %
-10
-12

0
NUL
...

BOURBON - GBB
Services maritimes
494 - 77.499.214
Jaccar (51,35 %)
Famille Monnoyeur (5,68 %)

6,37
6,15
6,39 / 6,15
+ 3,58 %

12,58 / 6,14
- 48,79 %
-9%

1020
-7%
-600
-300

0,10
1,6 %
8-6-2017
0,25 (T)

CATANA GROUP - CATG
Constr. de nav. de plaisance
104 - 29.259.353
Famille Poncin (35 %)

3,54
3,23
3,65 / 3,25
+ 9,92 %

3,79 / 0,81
+ 281,18 %
+ 11,48 %

43
+ 27 %
1,7
1,8

0
NUL
...

31,20
36,10 / 19,17
30,35
+ 61,66 %
31,20 / 29,55 - 4,53 %
+ 2,80 %

762
+6%
31,3
35

0,50
1,6 %
14-03-2017
0,40 (T)

40,70
44,50 / 23,90
39
41,90 / 38,80 + 48,81 %
+ 22,66 %
+ 4,36 %

470
+6%
12
25

CDA (CIE DES ALPES) - CDA
Exploit. de domaines skiables
760 - 24.362.421
Caisse des Dépôts (39,5 %)
BPCE (7,9 %)
CEGEDIM - CGM
Trait. d'informations médicales
570 - 13.997.173
Fin. Cegedim (52,2 %)
BPI 15 %
CELLNOVO (P) - CLNV
Pharmacie - Santé
52 - 16.545.356
Forbion Capital 16,6 %
Ed. Rothschild Invest. 16 %
CERENIS THERAP. (P) - CEREN
Pharmacie - Santé
35 - 18.308.263
JP Morgan Asset 5,04 %
CGG - CGG
Sismique terrestre et marine
312 - 201.310.139
BPI+IFP (10,62 %)
FMR Corp & Fidelity (3,3 %)
CHARGEURS (P) - CRI
Textiles et films plastiques
583 - 23.330.597
Colombus Holding : 27,8 %
Sycomore AM : 7,5 %
CLARANOVA - CLA
Dév., éditeur de logiciels
389 - 393.443.788
Dirigeants et admin. (4,73 %)
Auto- détention (1,54 %)
CRCAM BRIE PICARDIE - CRBP2
Banque régionale
441 - 16.908.614
Caisses locales (46 %)
Sacam (20 %)

3,12
3,03
3,27 / 2,92
+ 2,97 %
1,92
2
2,06 / 1,89
-4%

6,23 / 2,71
- 45,17 %
- 6,59 %
2,75 / 1,62
- 2,04 %
+ 0,52 %

1-7-2011
1 (T)

2
+ 43 %
-8
-3

0
NUL
...

0

0
NUL
...

-18
-21
1100
+1%
-429,2
-210

0
NUL
11-6-1993

25
28,64 / 18,20
24,08
+ 24,19 %
26,14 / 23,96
- 1,22 %
+ 3,82 %

533
+5%
25,2
31,1

0,60
2,4 %
13-09-2017
0,25 (A)

0,99
1,22 / 0,31
0,89
1,02 / 0,85 + 171,70 %
+ 11,50 % + 101,84 %

160
+ 23 %
0
6,5

0
NUL
...

26,09
27,44 / 24,01
26,24
+ 0,75 %
26,35 / 25,85
- 1,34 %
- 0,59 %

597
-1%
188,2
173

1,15
4,4 %
3-5-2017
1,50 (T)

21,10
CRCAM NORD DE FRANCE - CNF
23,70 / 18,91
20,85
Banque régionale
+ 5,76 %
21,20 / 20,80 - 3,30 %
361 - 17.109.818
+ 1,20 %
Invesco Advisers (3,34 %)

600
0%
160
180

1,05
5%
15-05-2017
1 (T)

205
+5%
17,8
19,8

0,60
1,1 %
26-06-2015

540
-3%
28
32

-0,60
- 0,7 %
29-06-2017
0,60 (T)

105
-7%
5
7

0,30
1,6 %
21-06-2017
0,30 (T)

35
+ 93 %
-3
1,5

0
NUL
...

16
+ 119 %
-4,8
1,5

0
NUL
...

1,55
1,35
1,65 / 1,29
+ 14,39 %

4,10 / 1,14
- 43,47 %
+ 1,45 %

DELTA PLUS GROUP (P) - DLTA
54
Equip. de protection individuelle
57 / 31,25
56
397 - 7.358.708
+ 61,22 %
56 / 53
JBP (47,5 %)
+ 21,35 %
- 3,57 %
Boscardin (13,18 %)
DEVOTEAM (P) - DVT
87
Infrast. réseaux et systèmes
89 / 56,50
76,60
725 - 8.332.407
+ 39,87 %
89 / 73,10
Dirigeants (21,70 %)
+ 13,58 % + 16,23 %
Tabag (6,20 %)
ECA (P) - ECASA
19,35
Robotique
25,91 / 18,50
19,25
171 - 8.857.913
19,60 / 19,20 - 14,27 %
Groupe Gorgé (61,20 %)
- 0,72 %
+ 0,52 %
Inocap Gestion (5,89 %)
EKINOPS (P) - EKI
4,15
Equipementier télécoms
6,89 / 4,08
4,17
88 - 21.230.037
- 37,77 %
4,25 / 4,08 - 11,32 %
Act. OneAccess (21,74 %)
- 0,48 %
Aleph (13,46 %)
ELECTRO POWER SYS - EPS
Stockage de l'énergie
71 - 7.180.307
Engie >50 %

9,92
16,50 / 6,12
10,10
+ 43,98 %
10,10 / 9,80 - 14,48 %
- 1,78 %

2,51
0,47
18,4
13,8
NS
-0,24
0,10
7,0
6,0
11,24
0,32
58,9
23,4
4,33
10,68
1,72
21,5
18,6
1,36
5,53
1,70
27,3
22,6
2,15
-0,12
0,25
1,6
44,9
0,74
18,24
1,18
16,1
14,9
1,34
1,36
-0,32
NS
NS
8,90
8,50
0,74
63,8
34,7
2,13
7,68
0,77
17,3
15,1
1,15
4,50
-1,70
NS
NS
59,04
4,44
-0,35
NS
NS
6,77
7,81
-7,86
NS
NS
1,96
0,52
0,06
55,1
48,2
2,45
33,17
1,28
24,4
21,7
1,49
0,92
44,2
22,9
1,69
1,66
-0,68
NS
NS
24,31
0,05
-0,90
NS
NS
NS
0,84
-0,74
NS
NS
2,28
10,28
1,10
22,8
16,9
1,08
0
0
NS
59,9
2,34
59,31
3,39
7,7
8,4
NS
62,08
2,72
7,8
6,9
NS
14,53
2,42
22,3
20,1
16,28
3,36
25,9
22,7
1,22
8,62
0,56
34,3
24,5
1,78
3,17
-0,14
NS
58,7
2,23
0,33
-0,67
NS
47,2
5,06

COMMENTAIRE ET CONSEIL
Le courtier en assurance lyonnais a dépassé son
objectif de croissance du résultat opérationnel
courant en 2017 et relevé son dividende à 0,27 euro
par action.
Le groupe compte sur sa nouvelle gamme de
smartphones et de véhicules électriques ( vélo,
skateboard) pour relancer ses ventes au second
semestre et sauver l'année.
Le résultat net récurrent a progressé de 20,8% en
2017, à 48,7 M€. Le dividende sera porté à 1,02 €
(+11%). Forte prime sur l'ANR de 32 € fin 2017.
La société a constitué une banque de données sur le
marché de l'art. Croissance de 5,6% en 2016, avec
une marge opérationnelle courante en recul à 7,2%
(contre 9,9%).
L'offre publique de rachat (OPRA) émise par
Assystem visant ses propres actions, en vue d'une
réduction de son capital est ouverte du 24
novembre au 14 décembre 2017 inclus
Le promoteur a acquis 70% de DPLE, confortant son
statut de 3e constructeur de maisons individuelles.
DPLE vise une marge opérationnelle de 7% dans 3
ans, celle du groupe étant de 7,5% fin juin (+3,1
point).
Nous abandonnons notre pari spéculatif après
plusieurs mois de stagnation du titre, et des
perspectives opérationnelles toujours floues pour la
société.
La croissance a ralenti au troisième trimestre,
rendant plus probable un rythme annuel de 20% en
2017, et moins atteignable celui d'une progression
de 30% pour la période 2017/2018.
Bons résultats semestriels 2017, en ligne avec les
attentes et impactés par un nombre de jours ouvrés
défavorable. Il faut surveiller la dynamique du
recrutement en deuxième partie d'année.
La société a dépassé les attentes avec un chiffre
d'affaires de 85,6 millions d'euros l'an dernier
(+14,7% à taux de changes constants). Elle a
annoncé l'acquisition d'une société réalisant
environ 30 millions d'euros aux Etats-Unis.
La société fait l'objet d'un plan de continuation. Le
recentrage autour des équipements sous licence
Energizer est achevé mais la situation reste difficile.
Des abandons de créances ont boosté
artificiellement le premier semestre.
Le titre s'est effondré après un avertissement sur
ses résultats en raison de retard dans la vente de
licences. Nous passons à la vente.
La société disposait de 20 millions d'euros de
commandes fin septembre. Elle met en place ses
structures commerciales et accélère en R&D. Le
profil financier reste fragile.
Le spécialiste de l'assistance médicale à domicile a
acquis Baywater healthcare, un des leader de
l'assistance respiratoire britannique. L'opération
dont le montant n'a pas été divulgué sera fortement
relutive.
Nous conseillons de vendre après une chute du titre
suite au report de la sortie d'un jeu, qui pèsera sur
les résultats 2017. La plus-value en six mois s'élève à
70%.
La biotech qui a mis au point un produit
d'hémostase innovant pour les chirurgies lourde est
entrée en Bourse en octobre. Elle a annoncé en
décembre, en avance sur son plan de marche,
l'aprobation FDA du produit.
Depuis son OPA simplifiée du mois de juillet, à 17
euros par action, Bolloré détient près de 96% des
titres Blue Solutions et près de 98% des droits de
vote.
La société a annoncé un plan de transformation
pour abaisser ses coûts, augmenter les services
intégrés et digitaliser ses navires. Mais les pertes
s'aggravent et les fonds propres diminuent.
Le groupe renforce son dispositif industriel car la
demande est forte. Ses nouveaux modèles offrent
une visibilité inédite après 2 mois du nouvel
exercice.
L'exercice 2016/2017 s'est bien déroulé avec une
amélioration de la marge de 120 points de base. A
l'inverse, une dépréciation d'actifs a provoqué un
recul du bénéfice net.

SOCIÉTÉ

A

11,50
33 %
E

VP

A

44
19 %
A

55
19 %
E

V

E

VP

V

AS

16
58 %
E

E

VP

VP

AS

5
60 %
V

E

Le groupe industriel a réalisé un très bon exercice
2017, notamment grâce à sa branche de films de
protection. La direction se montre prudente mais
confiante pour 2018.

A

31
24 %

Le groupe a annoncé le lancement de Sprint IoT
Factory' au CES (Consumer Electronics Show) 2018.
Le titre a grimpé.

A

1,20
21 %

La caisse a publié des résultats stables en base
individuelle, malgré un contexte de taux bas qui a
encore pesé. Le dividende a été réduit au profit d'un
programme de rachats d'actions.

A

32
23 %

Les revenus ont légèrement reculé au 30
septembre, dans un contexte de taux toujours bas.
La progression des charges a été contenue à +2,2%.
Bon rendement.

A

26
23 %

L'exercice 2017 devrait être marqué par une
croissance du chiffre d'affaires et une amélioration
de la marge opérationnelle et nette. Il devrait en
être de même en 2018..

A

65
20 %

L'attentisme du troisième trimestre s'est confirmé
et la société a abaissé ses prévisions annuelles à 105
- 110 millions d'euros de chiffre d'affaires contre 120
précédemment.
Au terme des neuf premiers mois de l'années,
Ekinops affichait une croissance de 18%. Le mariage
avec OneAccess a été finalisé fin septembre et il est
intégré au quatrième trimestre.
Engie va acquérir plus de 50% du capital d'EPS, qui
restera cotée. Une OPA simplifiée sera lancée au
prix de 9,50 € par action, inférieur au cours de
Bourse. Apporter ses titres n'a donc pas d'intérêt.

17,02
30,20 / 14,13
16,50
%
17,29 / 16,51 + 11,97
-8%
+ 3,15 %

4
NS
-26
-15

0
NUL
...

43
62,30 / 33,60
43
- 19,17 %
44,30 / 42,70
- 7,53 %
0%

156
+ 11 %
11,2
13,6

0
NUL
...

48,80
45
50 / 44,95
+ 8,44 %

63,95 / 38,10
+ 20,17 %
- 14,83 %

11025
-1%
95
95

0
NUL
8-7-2013
2 (T)

2,32
2,36
2,45 / 2,23
- 1,69 %

4,19 / 1,02
- 34,46 %
+ 120,95 %

220
+ 45 %
-90
-20

0
NUL
30-09-2013
0,12 (T)

114
117
115 / 113
- 2,56 %

125,50 / 76,78
+ 44,29 %
- 1,72 %

860
+2%
37
38

1,07
0,9 %
14-02-2018
1,58 (T)

3,10
2,98
3,20 / 2,90
+ 3,85 %

3,98 / 1,78
+ 12,36 %
- 1,59 %

0
+ 24 %
-7,2
-7

0
NUL
...

16,76
21,97 / 15,50
16,64
16,76 / 16,20 - 21,13 %
- 11,28 %
+ 0,72 %

355
+9%
26
33

0
NUL
...

48,70
63,50 / 42,50
48,30
%
48,90 / 48,10 -+23,25
3,71 %
+ 0,83 %

717
-3%
8
15

1,10
2,3 %
29-05-2017
1,10 (T)

28,40
30,90 / 23,01
28,30
+ 6,53 %
28,50 / 28,10
- 0,77 %
+ 0,35 %

180
+5%
150
165

1,55
5,5 %
18-04-2017
1,55 (D)

1,16 / 0,80
+ 31,40 %
0%

60
+6%
1
4

0
NUL
...

132,50
GAUMONT (P) - GAM
140 / 74,07
131
Distribution cinématographique
+ 77,12 %
135 / 131,50 + 5,28 %
413 - 3.119.723
+ 1,15 %
Ciné Par (88,6 %)

180
-5%
18

1
0,8 %
2-8-2017
1 (T)

0,22
0,41 / 0,08
0,23
0,25 / 0,22 - 28,39 %
+ 146,67 %
- 1,77 %

25
+3%
-4,2
-5,2

0
NUL
1-10-2001
0,10 (T)

23,28
35,65 / 20,11
22,26
- 17,12 %
23,40 / 22,06 - 2,68 %
+ 4,58 %

0
-42
-15

0
NUL
...

EUROPACORP - ECP
Producteur de films
95 - 40.977.509
Luc Besson (31,6 %)
Fundamental Films (27,9 %)
EXEL INDUSTRIES (P) - EXE
Fabrication de pulverisateurs
774 - 6.787.900
SAS Exel (61,26 %)
Patrick Ballu+fam (15 %)
FERMENTALG (P) - FALG
Huiles et protéines
53 - 17.145.135
Emertec (12 %)
Demeter (12 %)

La medtech qui a conçu la 1ère micro-pompe
connectée pour les diabètiques dispose d'un accord
commercial avec Roche. Elle a récemment annoncé
avoir déposé auprès de la FDA le dossier
d'enregistrement de son produit.

Net ralentissement de la croissance organique au
deuxième trimestre 2017, mais le résultat net a
fortement augmenté.

0
NUL
...

V

A

48
18 %

La société vient d'annoncer ses résultats 2017
marqués par de nouvelles lourdes pertes. Le groupe
se dit sorti d'affaire mais le secteur demeure en
forte surcapacité et les prix bas

5,95 / 4
+ 18,16 %
+ 12,97 %

38
+ 23 %
-3,5
-2

ESSO SAF - ES
Raffinage et distrib. de pétrole
627 - 12.854.578
Exxon Mobil Corp. (83 %)

V

Le chiffre d'affaires sur 9 mois est en progression
proche de 7 % et l'objectif d'une hausse supérieure
à 6 % de l'Ebitda a été confirmé. La société a
annoncé la cession de Cegelease à Franfinance.

La biotech qui développe une nouvelle technologie
pour augmenter le bon cholesterol a subi un
important échec clinique remettant en cause sa
technologie. Le titre a chuté.

ACTIVITÉ

E

E

E

E

A

6
45 %
E

FIGEAC AERO - FGA
Sous-traitant aéronautique
534 - 31.839.473
FLEURY MICHON (P) - FLE
Salaisons, plats cuisinés
214 - 4.387.757
Famille Gonnord (64,5 %)
Public (26,3 %)
FONCIÈRE DES MURS - FMU
Murs d'exploitation
3.018 - 106.252.098
Foncière des Rég. (49,9 %)
Predica (15 %)
FUTUREN - FTRN
Prod. d'électricité éolienne
313 - 277.134.987
Action de concert (61,6 %)

GECI INT. (P) - GECP
Ingénierie
26 - 117.363.009
XLP Holding (25,80 %)
Airinvest ( 9,30 %)
GENFIT - GNFT
Biopharmacie
726 - 31.166.437
Biotech Avenir (31,2 %)
Partenaires acad. (20 %)
GENKYOTEX (P) - GKTX
Dévt vaccins thérapeutiques
128 - 77.850.006
Invest. Ins. historiques (60 %)
Business Angels (11 %)
GENOMIC VISION (P) - GV
Medtech
15 - 5.566.692
Vesalius Biocapital H. (36 %)
Quest Diagnostics Vent. (14 %)
GENSIGHT (P) - SIGHT
Biotechnologie
170 - 24.234.223
Novartis 15 %
Versant 17 %
GÉRARD PERRIER - PERR
Automatismes et équip. Élect.
230 - 3.973.148
Soc. Fin. Gérard Perrier (61 %)
Flottant (38 %)
GL EVENTS (P) - GLO
Prest. services événementiels
579 - 23.402.711
Polygone (52,9 %)
Sofina (10,1 %)

COURS
5,40
5,20
5,52 / 5,20
+ 3,85 %

1,13
1,12
1,14 / 1,12
+ 0,44 %

0

0
NUL
...

1,64
1,61
1,67 / 1,58
+ 2,11 %

2,55 / 1,44
- 21,06 %
- 1,08 %

2,73
2,80
2,80 / 2,68
- 2,50 %

5,45 / 2,25
- 29,27 %
- 18,51 %

3
+ 88 %
-7
-3,9

0
NUL
...

7
7,12
7,68 / 6,90
- 1,69 %

7,68 / 4,63
- 5,15 %
+ 13,27 %

0

0
NUL
...

-15
-12

-25
-28

58
60,80 / 42,50
58,40
58,80 / 56,60 + 28,89 %
+ 11,86 %
- 0,68 %

170
+8%
11,2

0,96
1,7 %
7-6-2017
0,97 (T)

24,75
29,50 / 19,25
25,35
+ 28,24 %
25,30 / 24,50 + 1,02 %
- 2,37 %

954
0%
36,8
43,2

0,65
2,6 %
30-06-2017
0,65 (T)

GROUPE CRIT - CEN
Intérim, services aéroport.
847 - 11.250.000
Famille Guedj (74,9 %)

75,30
87,90 / 70,40
74,50
- 1,25 %
75,50 / 73,10 + 3,46 %
+ 1,07 %

2300
+7%
85
85

0,45
0,6 %
28-06-2017
0,40 (T)

GROUPE FLO - FLO
Restauration à thèmes
201 - 765.157.113
Groupe Bertrand (70,93 %)

0,26
0,26
0,27 / 0,26
0%

1,69 / 0,19
- 75,42 %
+ 1,15 %

265
+7%
-60
-60

0
NUL
8-7-2014
0,06 (T)

24,81 / 14,14
- 26,42 %
- 0,45 %

260
-8%
-3
3

0
NUL
26-06-2015
0,32 (T)

33,53 / 16,38
- 48,11 %
- 12,96 %

480
0%
6
8,5

0
NUL
6-10-2016
0,50 (T)

37,80 / 23,12
+ 43,31 %
+ 14,58 %

314
+3%
13
15

0,34
0,9 %
22-05-2017
0,34 (T)

3,89 / 2,50
+ 11,96 %
- 3,44 %

500
-3%
16
20

0,05
1,6 %
14-06-2017
0,05 (T)

90,64 / 61,80
- 23,05 %
- 19,29 %

807
+4%
51
55

0,90
1,4 %
25-05-2017
0,85 (T)

7,07 / 1,43
+ 162,26 %
- 11,46 %

70
+9%
4,1
4,5

0
NUL
...

18,54
19,68 / 12,06
18,42
+ 30,75 %
18,66 / 17,58 + 14,94 %
+ 0,65 %

510
+ 11 %
32
34

0,22
1,2 %
5-7-2017
0,22 (T)

4,62
4,59
4,65 / 4,52
+ 0,65 %

82
+1%
7,3
7,3

0,12
2,6 %
2-6-2017
0,12 (T)

132,20
158,88 / 119,60
136,20
- 6,31 %
136,20 / 132
- 2,22 %
- 2,94 %

1329
+ 24 %
6,9
17,2

0
NUL
...

54,70
56,50 / 40,81
56
+ 18,14 %
56,20 / 53,30 + 2,34 %
- 2,32 %

200
+5%
15
16

1
1,8 %
6-6-2017
1 (T)

52
-7%
-18
-15

0
NUL
...

GROUPE GORGÉ (P) - GOE
15,60
Fab. drones et imprim. 3D
15,94
211 - 13.502.843
16,26 / 15,50
Famille Gorgé (57,53 %)
- 2,13 %
Bpifrance particip. (8,26 %)
GROUPE LDLC (P) - LDL
17,40
Distribution en ligne
17,98
110 - 6.322.106
17,82 / 17
L. Villemonte de la C. (25 %)
- 3,23 %
C. Villemonte de la C. (12 %)
GROUPE OPEN (P) - OPN
36,30
Conseil, intégration, infogérance
35,35
311 - 8.568.249
37,80 / 34,80
F. Sebag (27,6 %)
+
2,69 %
Autocontrôle (10 %)
GROUPE SFPI (P) - SFPI
3,09
Biens d'équipement
3,09
278 - 89.969.862
3,18
/ 3,06
Dirigeants (71,2 %)
0%
CM-CIC (13 %)
GUERBET (P) - GBT
Produits de contraste
803 - 12.541.988
Famille Guerbet 59 %

64
62,90
65 / 62
+ 1,75 %

GUILLEMOT - GUI
4,17
Fabricant access. pour jeux vidéo
3,83
64 - 15.387.236
4,39 / 3,82
Concert Guillemot (85,66 %)
+ 8,88 %
HAULOTTE GROUP (P) - PIG
Fabricant de nacelles
582 - 31.371.274
Solem (54,4 %)
Autocontrôle (4,6 %)
HIGH CO - HCO
Société de marketing
104 - 22.421.332
Louise Hold. / WPP (34,1 %)
Eximium (10,3 %)
ID LOGISTICS - IDL
Logistique contractuelle
740 - 5.593.975
Immod 29,89 %
Flottant 40,5 %
INFOTEL (P) - INF
Serv. High-tech
364 - 6.656.955
B. Lafforet (33,90 %)
Alto Invest (9,93 %)
INNATE PHARMA (P) - IPH
Biotechnologies
322 - 57.455.122
Novo Nordisk (15 %)
Fonds strat.d'invest. (13 %)

5,61
5,42
5,78 / 5,32
+ 3,51 %

6,93 / 4,25
- 33,24 %
- 5,71 %

12,89 / 4,33
- 47,96 %
+ 18 %

CON
‘ SEIL I
NV
B
PotO
entJie. DE COESTIR
l à 12 URS
-18 m
ois

DIVIDENDE VALORISATION COMMENTAIRE ET CONSEIL

VARIATION

EOS IMAGING (P) - EOSI
Matériel médical
122 - 22.639.983
Fonds d'invetissement
Rotschild Investment partner
ERYTECH PH. (P) - ERYP
Biotechnologie
305 - 17.934.559
Baker brother 15 %
Auriga venture 10 %
ESI GROUP (P) - ESI
Edition de logiciels
256 - 5.955.072
Autres actionnaires 54 %
Famille Rouvray 30 %

A

18
18 %

COU
R
Clôt S DE C
u
Plus re sem LÔTUR
E
Variahaut/P aine pré
tion lus-ba céde
n
sem
aines semainte
Plus
e
h
Varia aut/P
lus-b
t
io
VAR n 52
IATI sem as 52 se
ON A aine main
es
NNU s
ELL
E
Chif
CRO re d'af
a
Bén ISS. DU ires 20
é
1
Bén fce ne CA 201 7 estim
éfce t 20
7/
é
net 17 est 2016 E
2
0
Divid
18 e imé STIMÉ
stim
REN ende 20
é
DateDEMEN 17 estim
Dern du der T 2017 é
ier d nier d ESTI
ivide ivid MÉ
nde ende
ANC
vers
/
BNP action
é (n
A 20
atur
PER 17 e
e)
PER 2017 E stimé
S
2
T
0
VE/C 18 es IMÉ
timé
A2
LE C 017 estimé
DE LOMMEN
(le c A RÉDA TAIRE
h
C
indiq angem TION
notr ue que ent de c
e co
o
n
nseil ous av uleur
sur ons m
la va
leur odifé
)

CON
‘ O SEIL IN
PoteBJECTI VESTI
ntie F DE R
là1
2-18 COURS
mois
VAL
E
Mét UR - C
ODE
ie
Cap r
MNÉ
it
MO
Prin alisatio
cipa
ux an (M€) ction Nbr
nair e titr
es
es

COU
R
Clôt S DE C
u
Plus re sem LÔTUR
E
Variahaut/P aine pré
tion lus-ba céde
n
sem
s
s
aine emainte
Plus
e
Varia-haut/P
lu
VAR tion 52 s-bas 5
IATI sem 2 se
ON A aine main
es
NNU s
ELL
E
Chif
r
e
CRO d'af
a
Bén ISS. DU ires 20
é
1
Bén fce ne CA 201 7 estim
éfce t 20
7/
é
net 17 est 2016 E
2018 imé STIM
Divid
estim
É
e
n
REN de 20
é
DateDEMEN 17 estim
T
d
é
Dern u der 2017
ier d nier d ESTI
ivide ivid MÉ
nde ende
ANC
vers
/
BNP action
é (n
A 20
atur
PER 17 e
e)
s
2
t
0
PER 17 E imé
VE/C2018 esSTIMÉ
timé
A2
LE C 017 estimé
DE LOMMEN
(le c A RÉDA TAIRE
h
C
a
T
n
I
indiq gem ON
notr ue que ent de c
e co
o
n
nseil ous av uleur
sur ons m
la va
leur odifé
)

VAL
E
Mét UR - C
ODE
ie
Cap r
MNÉ
itali
MO
Prin satio
cipa
ux an (M€) ction Nbr
nair e titr
es
es

LA COTE / SRD Valeurs Moyennes / Actions françaises

1,08
-0,17
NS
NS
2,56
10,48
-1,60
NS
NS
29,31
0
1,88
22,9
18,8
1,82
7,39
6,6
6,6
0,04
0,16
-2,20
NS
NS
1,80
33,80
5,45
20,9
20,4
0,97
2,40
-0,42
NS
NS
231,53
6,64
0,80
20,9
16,8
2,09
50,14
1,82
26,8
14,2
0,37
22,70
1,71
16,6
15,1
NS
0,79
0
NS
66,5
7,33
68,70
4,21
31,5
2,02
-0,07
-0,04
NS
NS
1,55
3,22
-1,35
NS
NS
NS
-0,20
NS
NS
NS
2,50
-1,60
NS
NS
4,40
2,56
-1,28
NS
NS
NS
15,28
2,82
20,6
1,20
17,88
1,57
15,7
13,4
0,97
32,64
7,56
10,0
10,0
0,32
0,08
-0,08
NS
NS
0,91
4,60
-0,15
NS
78,0
0,95
9,78
0,95
18,3
12,9
0,34
14,63
1,52
23,9
20,7
0,95
2,17
0,18
17,4
13,9
0,46
27,50
4,08
15,7
14,7
1,30
2,16
0,27
15,3
13,9
0,97
7,10
1,03
18,0
17,0
1,22
3,48
0,33
14,2
14,2
1,81
27,13
1,23
NS
43,1
0,58
12,07
2,25
24,3
22,8
1,57
1,68
-0,33
NS
NS
2,73

La medtech a levé 7,8 millions d 'euros auprès
d'investiseurs institutionnels. Le chiffre d'affaires
du 1er trimestre est en progression dynamique de
34 %.

AS

7
30 %

La biotech a annoncé des résultats négatifs pour
son étude de phase IIb dans l'indication de la
leucémie myéloïde aiguë ce qui ne remet pas en
cause la qualité de son portefeuille étoffé.

AS

25
47 %

Croissance organique de 11% en 2016 et hausse de
18% du bénéfice net à taux constant. 2017 sera une
année d'intégration et de transformation.

VP

Les résultats semestriels ont été dopés par la
remontée des marges de raffinage à 32€/t et à une
production plus importante. Le second semestre se
présente également bien

A

72
48 %

Fundamental Films avait payé 5,25 € par action fin
2016. Catalogue estimé à 141 M€ (3,4 € par action).
Mais une recapitaisation dilutive est en vue après
l'échec de Valerian.
Le groupe a enregistré une hausse de ses ventes au
troisième trimestre. Les perspectives de croissance
semblent bonnes à l'international, mais les
conséquences de la crise agricole française
demeurent.
La société spécialisée dans les micro-algues a signé
un accord de distribution en Europe de ses omega-3
avec la société IMCD et négocie un accord similaire
pour l'Amérique du Nord.
Le sous-traitant aéronautique a confirmé ses
objectifs de moyen terme d'un chiffre d'affaires de
650 millions d'euros et d'un retour au FCF positif
récurrent à partir de 2019.
Le chiffre d'affaires s'est légèrement redressé (+
0,7%) au dernier trimestre 2017, mais il a reculé de
2,8% pour l'année. La marge opérationnelle devait
s'améliorer aussi au second semestre, à plus de 2%.
La foncière spécialisée dans les murs d'hôtels va se
renforcer en Allemagne en passant de 40,7% à
100% de FDM Management.
La société, reprise par EDF au début de l'été, a
accusé au premier semestre une perte nette de 3,3
millions d'euros, contre un bénéfice de 1,5 million
un an plus tôt.
A l'issue de l'Opra à 75 €, le cours est encore
fortement monté. Les principaux minoritaires ont
apporté à 75 €. Il est temps de prendre ses
bénéfices, au-dessus de 100 €.
Le groupe continue de remettre ses affaires en
ordre et poursuit le repositionnement dans les
sociétés acquises. La situation bilantielle reste
fragile, comme l'activité.
Le titre de la biotech a bondi, dopé par des rumeurs
d'une OPA de Novartis alors que le laboratoire
suisse cherche à se renforcer dans la Nash.
La nouvelle entité cotée issue du rapprochement
entre Genticel et Genkyotex se consacrera à la
poursuite des projets de Genkyotex, aucun
programme de Genticel ne sera maintenu.

V

V

AS

4,50
45 %
VP

E

A

35
23 %
E

V

E

AS

40
72 %
E

La biotech vise un doublement de taille en 2017 et
en 2018 grâce à ses nouvelles activités et à la
multiplication des partenariats, mais elle
n'atteindra pas le point mort avant 2020-2022

AS

5
83 %

La biotech qui a présenté des résultats convaincants
de suivi dephase I/II pour GS010 dans la
neuropathie optique héréditaire de Leber, publiera
les résultats de phase III mi 2018.

AS

8
14 %

Le chiffre d'affaires 2016 a été en hausse de 4% et
une nouvelle croissance est attendue cette année,
avec Technisonic. La rentabilité se maintient à un
niveau élevé.

A

72
24 %

Chiffre d'affaires stable en 2017, après un exercice
2016 marqué par des contrats exceptionnels. Taux
de marge opérationnelle annoncé en hausse.

A

34
37 %

En 2016, le chiffre d'affaires a fortement augmenté
et le groupe a gagné des parts de marchés en
France. L'exercice 2017 s'annonce très bien aussi.

E

Le groupe de restauration, désormais négociable au
SRD LS, est passé sous contrôle de Groupe Bertrand.
L'activité reste en déclin.

E

Le groupe qui tablait sur 300 millions d'euros de
chiffre d'affaires cette année en attend dorénavant
260 à 270 millions et le retard de rentabilité ne sera
pas rattrapé.

A

22
41 %

Les résultats semestriels étaient inférieurs aux
attentes à cause de la hausse du prix des mémoires
mais la dynamique de moyen terme demeure
intacte.

A

25
44 %

Croissance organique de 6,2% en 2016,porté par la
transformation digitale, qui représente désormais
15% des ventes. Le groupe a reitéré ses objectifs
2020.

A

45
24 %

La société est dans la production de biens
d'équipements pour ses clients du BTP et de l
industrie. Elle a effectué deux judicieuses
opérations (acquisition-cession).

A

4
29 %

Le chiffre d'affaires à 12 mois est conforme aux
attentes. L'arrivée du générique de Dotarem en
Europe aurai un impact négatif de près de 20 % sur
les prix en année pleine en 2018.
L'activité de l'accessoiriste pour jeux vidéo détenu
par la famille Guillemot (Ubisoft) est stagnante. Il
s'est montré optimiste pour 2017 mais nous restons
prudents.
Le chiffre d'affaires de 2017 a augmenté de 11% et
celui de l'exercice en cours pourrait progresser de
10% selon les dirigeants.
Croissance organique limitée en 2017. Les activités
numériques n'ont représenté que 47,8% (50,2% au
dernier trimestre). Le potentiel de hausse est assez
limité à court terme.
La croissance du groupe, de seulement 3 % en
organique, a nettement ralenti au quatrième
trimestre. Ce rythme devrait se maintenir au
premier semestre 2018,
Les projets de digitalisation des entreprises
devraient continuer de porter la croissance au
deuxième semestre. Mais nous continuons de
penser que le titre est désormais trop cher pour s'y
intéresser.
La biotech a subi un gros échec clinique pour
Lirilumab en combinaison avec Opdivo de BMS dans
le cancer de la tête et du cou. Le programme va être
stoppé. Toutefois de nombreux essais cliniques sont
en cours avec AstraZeneca et BMS.

V

E

E

E

VP

V

AS

7
25 %

P.X

COURS DE CLÔTURE DU VENDREDI 9 MARS

Investir, le Journal des Finances / 2305 / 10 mars 2018

SOCIÉTÉ
INSIDE SECURE (P) - INSD
Semi-conducteurs
119 - 43.200.393
FCPR Sofinnova C. (13,68 %)
Gimv (9,8 %)
JACQUET METAL S.(P) - JCQ
Distribution d'acier
700 - 24.028.438
JSA / Eric Jacquet (40,32 %)
CCAN 2007 ETVE SL (5,15 %)
KAUFMAN & BROAD (P) - KOF
Promoteur-constructeur
909 - 21.073.535
Dirigeants et salariés (13,6 %)
Predica (7,9 %)
LATÉCOÈRE (P) - LAT
Aérostructures et câblages
445 - 94.744.952
Apollo GM (15 %)
Monarch MF (11,5 %)

COURS

VARIATION

ACTIVITÉ

DIVIDENDE VALORISATION COMMENTAIRE ET CONSEIL
1,37
-0,05
NS
39,5
2,07
13,71
1,87
15,6
12,7
0,52
9,36
2,80
15,4
13,8
NS
4,24
0,03
NS
26,1
0,65

3,78 / 2,13
- 15,38 %
- 6,46 %

38
- 19 %
-2
3

0
NUL
...

32 / 21,60
+ 31,34 %
+6%

1700
+7%
45
55

0,50
1,7 %
5-7-2017
0,50 (T)

43,12
44,58 / 32,90
39,20
+ 23,52 %
43,14 / 39,96 + 8,81 %
+ 10 %

1391
+ 12 %
59,1
66

2,10
4,9 %
16-05-2017
1,85 (T)

4,70
4,63
4,82 / 4,35
+ 1,51 %

652
-0%
3,5
3

0
NUL
29-06-2007
0,75 (T)

61,60
66,30 / 38,56
60
62,50 / 59,40 + 51,54 %
+ 23,18 %
+ 2,67 %

330
+6%
22
23

1,20
1,9 %
6-6-2017
1,10 (T)

23,25
23,05
23,80 / 22,85
+ 0,87 %

277
+7%
29,3
30,4

0,38
1,6 %
3-5-2017
0,35 (T)

37
57,97 / 32,40
35,30
- 20,84 %
37,30 / 34,35 - 5,88 %
+ 4,82 %

184
+ 10 %
18
19

1,70
4,6 %
5-7-2017
1,50 (T)

0
2,47
15,0
14,2

L'éditeur est pénalisé par un effet devises négatifs.
Le chiffre d'affaires du deuxième semestre a déçu.
Le niveau des prises de commandes est ressorti en
baisse.

LNA SANTÉ (P) - LNA
Résidences médicalisées
564 - 9.705.937
Dirig. et fondateurs (49 %)

58,10
68,60 / 38,50
57,20
58,70 / 55,70 + 48,29 %
- 1,36 %
+ 1,57 %

485
+2%
22,5
23,4

0,28
0,5 %
6-7-2017
0,24 (T)

19,40
2,53
23,0
22,2
1,58

Le groupe a publié des résultats semestriels en
progression dynamique et a confirmé son objectif
annuel d'une croissance de 4 % traduisant un léger
ralentissement de la croissance interne.

MAISONS F. C.(P) - MFC
Constr. de maisons individ.
355 - 6.937.593
MFC Prou Invest. (50 %)
Famille Vandromme (6,9 %)

51,20
52,70
52,60 / 50,40
- 2,85 %

67,44 / 50
0%
- 14,57 %

764
+ 24 %
28
32

1
2%
6-6-2017
1 (T)

MANUTAN (P) - MAN
Distrib. de matériel de bureau
732 - 7.613.291
Famille Guichard (73,2 %)

96,20
93
98,20 / 93
+ 3,44 %

101 / 63,52
+ 39,42 %
+ 7,43 %

709
+4%
39,1
45

1,65
1,7 %
29-03-2017
1,50 (T)

2,96
3
3,09 / 2,94
- 1,17 %

5,49 / 1,85
- 5,43 %
- 37,55 %

8
-2%
-10
-9

0
NUL
...

3,88
3,40
3,90 / 3,40
+ 14,12 %

4,04 / 3,23
+ 12,79 %
+ 7,78 %

355
+ 12 %
7
30

0
NUL
21-06-2013
0,40 (T)

429
-1%
-20
-9

0
NUL
27-09-2007
0,50 (T)

10
+ 33 %
-7,2
-5,2

0
NUL
...

LE BÉLIER (P) - BELI
Equipements automobiles
405 - 6.582.120
Famille Galland (57,7 %)
LECTRA (P) - LSS
Editeur logiciels indus. textile
732 - 31.500.004
Daniel Harari (17,4 %)
Kabouter Manag. LLC (10,5 %)
LINEDATA SERVICES (P) - LIN
Ed. de progiciels financiers
270 - 7.293.356
Monsier Jiva et cadres (51 %)
Fonds déclarés (15 %)

2,75
2,62
2,75 / 2,64
+ 4,76 %
29,15
28,25
29,30 / 27
+ 3,19 %

6 / 3,54
+ 14,91 %
- 17,69 %

30 / 19,99
+ 4,78 %
- 7,55 %

MAUNA KEA TEC.(P) - MKEA
Autres biens d'équipement
69 - 23.147.338
Psilos (27,2 %)
Creadev (26,1 %)
MAUREL & PROM (P) - MAU
Exploration, prod. de pétrole
758 - 195.340.313
Pertamina (72,65 %)
Autocontrôle (2,28 %)
MBWS (P) - MBWS
Vins et spiritueux
255 - 28.336.515
La Martiniquaise (29,48 %)
Diana Holding (13,91 %)
MCPHY ENERGY (P) - MCPHY
Equipements pour hydrogène
53 - 10.809.580
Bpifrance Invest. (11,99 %)
Sofinnova Partners (11,28 %)

4,94
4,96
5,06 / 4,94
- 0,30 %

MEDIAWAN - MDW
Investissement medias
355 - 28.432.680
Sycomore Asset Mgt (17,58 %)

12,50
13,40 / 9,41
12,05
12,60 / 11,85 + 23,76 %
+ 27,55 %
+ 3,73 %

170
+ 7995 %
15
20

0
NUL
...

39
41,90 / 22,76
37,95
+ 66,31 %
39,45 / 37,40 + 4,45 %
+ 2,77 %

805
+5%
35
40

0,50
1,3 %
4-7-2017
0,50 (T)

0
NS
-6
-5

0
NUL
...

1024
+6%
90
95

0,35
1,1 %
4-7-2017
0,30 (T)

MERSEN - MRN
Composants électriques
805 - 20.635.808
Axa IM Priv. Equity (15 %)
CDC (10 %)
METABOLIC EX.(P) - METEX
Chimie biologique
51 - 23.261.500
Capital Invest. histor. (36 %)
Dirigeants (7 %)
MGI COUTIER - MGIC
Equipementier automobile
841 - 26.741.040
Coutier Junior (57,3 %)
Coutier Senior(12,2 %)
MICROPOLE (P) - MUN
Services informatiques
40 - 28.555.320
Christian Poyau (11,33 %)
NextStage (10,25 %)
MND (P) - MND
Enneigement de pistes ski
73 - 13.088.950
Montagne et vallée (49,86 %)
Audacia (10,44 %)
NANOBIOTIX (P) - NANO
Biotechnologie
261 - 19.633.373
FCPR matignon 18 %
Cap décisif 13 %
NATUREX (P) - NRX
Ingrédients naturels
878 - 9.548.741
Finasucre (22,91 %)
Caravelle (15,22 %)
NEOPOST - NEO
Equip. affranchissement postal
798 - 34.562.912
First Eagle Invest (10 %)
MFS Invest. (9 %)
NEURONES (P) - NRO
Services informatiques
667 - 24.243.862
L. de Chammard (45,7 %)
Luc de Chammard (25,10 %)
NICOX (P) - COX
Biotechnologie
209 - 22.869.669
Fonds Strat. d'Invest. (5,5 %)
Oppenheimer Funds (3,2 %)
NRJ GROUP (P) - NRG
Radio
698 - 78.417.846
Famille Baudecroux (79,9 %)
Micheline Guilbert (3,9 %)
OENEO - SBT
Fûts et bouchons pour le vin
658 - 63.180.843
Andromède (62,4 %)
Institutionnels (25,6 %)
ONXEO (P) - ONXEO
Traitement cancer et sida
78 - 50.695.653
Fin. de la Montagne (13,7 %)
ORCHESTRA (P) - KAZI
Mode enfantine
54 - 16.002.965
Yeled Investissement (90,6 %)
Autocontrôle (6,87 %)
PARROT (P) - PARRO
Fabr. de périphériques sans fil
228 - 30.174.671
H. Seydoux (35,5 %)
Delaware HG V CM ( 10,01 %)
PCAS (P) - PCA
Chimie de spécialités
278 - 15.141.725
Novacap 75 %
PHARMAGEST INTE.(P) - PHA
Editeurs de logiciels
839 - 15.174.125
Welcoop pharma 68 %
Fondateurs 8 %
PIERRE & VACANCES - VAC
Exploit. de résid. Tourist.
380 - 9.801.723
SITI (39,8 %)
HNA (10 %)

8,99
16,50 / 8,31
8,79
9,30 / 8,50 - 44,20 %
- 28,54 %
+ 2,28 %

2,21
2,19
2,21 / 2,17
+ 0,68 %

7,08 / 4,55
- 13,79 %
- 0,20 %

2,78 / 2,07
- 14,53 %
- 3,29 %

31,45
39,39 / 29,90
30,20
+ 0,35 %
31,45 / 29,90 - 6,70 %
+ 4,14 %

1,39
1,36
1,39 / 1,32
+ 1,47 %

1,70 / 1,04
+ 11,69 %
+ 3,36 %

120
+6%
2,2
4

0
NUL
...

5,59
5,56
5,60 / 5,48
+ 0,54 %

7,20 / 3,71
+ 38,71 %
- 14 %

76
+ 13 %
2,2
5,3

0
NUL
...

13,29
22,50 / 11,25
12,77
13,41 / 12,70 - 15,03 %
- 10,38 %
+ 4,07 %

0
NS
-25
-22

0
NUL
...

92
99,90 / 79,90
93,70
+ 6,11 %
93,70 / 91,10
+ 3,87 %
- 1,81 %

405
0%
20
28

0
NUL
3-7-2014
0,10 (T)

23,10
23
23,96 / 22,98
+ 0,43 %

41,84 / 22
- 19,51 %
- 3,75 %

1135
-2%
102
115

1,70
7,4 %
2-2-2018
0,80 (A)

29,80 / 22,05
+ 11,16 %
- 4,51 %

490
+ 10 %
27
29

0,08
0,3 %
14-06-2017
0,06 (T)

13,68 / 7,65
+ 0,32 %
- 9,71 %

0
NS
-14
-6

0
NUL
...

8,90
11,99 / 8,50
8,68
- 20,89 %
8,98 / 8,70
- 2,41 %
+ 2,53 %

368
-0%
19
21

0
NUL
15-05-2012
0,30 (T)

10,42
10,44
10,74 / 10
- 0,19 %

10,94 / 8,01
+ 20,88 %
+ 1,66 %

265
+7%
30,5
35

0,15
1,4 %
31-07-2017
0,14 (T)

1,54
1,45
1,59 / 1,42
+ 6,44 %

5,46 / 0,98
- 38,48 %
+ 42,41 %

8
+ 123 %
-18
-14

0
NUL
...

3,37
3,43
3,49 / 3,37
- 1,75 %

11,65 / 3,30
- 70,59 %
- 2,03 %

652
+7%
-6,5
1,2

0,10
3%
5-8-2015

7,56
7,37
7,79 / 7,05
+ 2,58 %

13 / 7,05
- 11,06 %
- 14,29 %

140
- 40 %
-20
10

0
NUL
...

18,38
18,44
18,78 / 18,38
- 0,33 %

20 / 12,11
+ 33,48 %
+ 1,43 %

213
+ 11 %
9,5
11,5

0,15
0,8 %
3-7-2017
0,06 (S)

55,30
50,80
56 / 50,80
+ 8,86 %

56 / 33,40
+ 59,46 %
+ 25,82 %

148
+ 15 %
24
26,2

0,75
1,4 %
29-06-2017
0,65 (T)

38,80
51,76 / 38,50
39,05
- 8,71 %
40,45 / 38,50
- 15,34 %
- 0,64 %

1506
+6%
-56,7
23

0,10
0,3 %
19-03-2012
0,70 (T)

27,50
28
28,60 / 27
- 1,79 %
9,15
9,10
9,72 / 9,04
+ 0,66 %

3,34
18,4
17,6
1,28
4,89
0,95
24,5
23,7
2,29

4,04
12,7
11,1
NS
53,17
5,14
18,7
16,3
1,00
0,26
-0,51
NS
NS
7,94
5,54
0,04
NS
25,3
3,16
8,33
-0,71
NS
NS
0,60
0,80
-0,67
NS
NS
5,35
7
0,48
26,1
19,6
2,28
23,70
1,71
22,8
20,0
1,25
2,43
-0,26
NS
NS
NS
13,53
3,37
9,3
8,9
0,83
1,82
0,08
18,0
9,9
0,48
2,53
0,19
29,0
12,0
1,62
1,43
-1,47
NS
NS
NS
39,38
2,26
40,7
30,5
2,53
32,96
2,95
7,8
6,9
1,28
9,98
1,11
24,7
23,0
1,02
3,40
-0,56
NS
NS
NS
7,41
0,33
26,8
26,8
1,43
3,48
0,48
21,7
18,9
2,72
1,48
-0,38
NS
NS
9,23
6,56
-0,41
NS
44,9
0,34
9,10
-0,66
NS
22,8
0,77
7
0,64
28,7
23,9
1,50
8
1,58
35,0
31,6
5,13
32,88
0,85
45,8
15,8
0,38

SOCIÉTÉ

Le groupe rachète la start-up Meontrust, bien
placée dans le secteur de la cybersécurité. D'autres
acquisitions sont attendues dans ce domaine en
croissance.

AS

4,30
56 %

Au troisième trimestre, un effet volumes positif est
venu s'ajouter à un effet prix favorable. Sur les neuf
premiers mois de 2017, l'EBE a doublé par rapport
au 30 septembre 2016.

A

36
23 %

Le promoteur prévoir de gagner encore des parts de
marché en 2018 dans un marché presque stable. Il
vise une marge opérationnelle encore élevée (entre
8,5% et 9% après 9,1% en 2017).

A

50
16 %

La société a retrouvé un bilan sain et un bénéfice. Le
manque d'investissement devrait peser sur la
croissance mais les spéculations sur un mariage
pourraient reprendre.

VP

Le chiffre d'affaires a progressé de 8,1% au premier
trimestre à 87,5 millions mais le groupe se montre
prudent sur l'évolution du résultat .

E

Les résultats 2017 ont été entachés par
l'appréciation de l'euro face aux autres devises.
Mais la dynamique du groupe reste très bonne pour
le long terme.

A

33
42 %
V

E

En 2017, l'activité a fortement progressé et les
résultats attendus seront très bons avec une
amélioration des marges. L'exercice 2018 se profile
tout aussi bien.

A

80
56 %

La société a publié de bons résultats pour l'exercice
clos au 30 septembre. La marge opérationnelle a
progressé de 0,3 points à 7,4% et le bénéfice net a
augmenté de près de 15%.

A

115
20 %

La medtech a obtenu une nouvelle autorisation de la
FDA pour l'utilisation de mini-sondes dédiées à la
chirurgie en proche infrarouge. Le chiffre d'affaires
est en recul de 18 % au 1er trimestre 2017
Le groupe se porte mieux. Il est de nouveau
bénéficiaire et a amélioré son bilan. Il reprend les
forages au Gabon et relance aussi l'exploration. Les
perspectives sont meilleures
Sur fond de contreperformances, le directeur
général jean-Noël Reynaud a été remercié. La
publication des résultats 2017 est reportée au 30
avril au plus tôt et un nouveau plan stratégique doit
être élaboré.
Le spécialiste de l'hydrogène a franchi le cap des 10
millions d'euros de chiffre d'affaires en 2017. Il a
confirmé tabler sur la poursuite d'une croissance
élevée de son activité en 2018.

E

AS

4,50
16 %
E

AS

6,70
36 %

La société a acheté Groupe AB (éditeur de chaînes et
A
producteur) et d'autres sociétés de production

audiovisuelle (séries, documentaires, films
15
d'animation).
20 %
Le fabricant de spécialités électriques et de
matériaux avancés a relevé son objectif de
croissance organique pour l'exercice 2017 après sa
publication à neuf mois.
L'exercice a été marqué par la cession du projet LMethionine a Evonik ce qui a permis de refinancer la
société qui compte mettre en place un outil
industriel dédié à la production de PDO.

A

50
28 %
E

Après un troisième trimestre décevant, le
quatrième a été bien meilleur avec une croissance
de l'activité à données constantes de 11,1%. Sur
2017 le CA a augmenté de 6,3%

A

45
43 %

Le redressement a été amorcé avec des résultats
semestriels dans le vert, grâce à l'amélioration du
taux d'occupation et au repositionnement sur les
activités de conseil.

A

1,70
23 %

Un très gros contrat en Chine d'un montant de 110
millions a été signé. A cette nouvelle, le titre s'est
envolé. Nous maintenons notre conseil car la société
est au début de son redressement.

A

9
61 %

La société a annoncé le lancement d'un essai
clinique en immuno oncologie pour NBTXR3. Les
résultats de phase 3 dans le sarcome des tissus
mous sont attendus au 1er semestre 2018.

AS

21
58 %

Le chiffre d'affaires de l'année passée a été bien
accueilli car il a montré un rebond de la croissance
interne, de 5,9%, au quatrième trimestre.

A

105
14 %

L'exercice 2017-2018 sera de transition. Pour autant
le redressement se poursuit avec un objectif de
réaliser 35% du chiffre d'affaires dans les nouveaux
métiers en 2020.

A

30
30 %

Croissance organique de près de 10% au troisième
trimestre, et marge opérationnelle de près de 9%
sur les neufs premiers mois de l'année. Mais le titre
reste trop cher.

VP

Le traitement du glaucome Vyzulta de Nicox qui
vient d'être lancé aux Etats-Unis par Baush & Lomb.
La biotech pourrra recevoir jusqu'à 100 millions de
paiements d'étape et des royalties sur les ventes.

AS

14
53 %

Les radios ont souffert en 2017 (-4%), mais le pôle
TV a accru ses revenus de 2% en 2017. Réflexion
stratégique concernant la filiale Towercast pouvant
conduire à sa cession.

A

12
35 %

Le chiffre d'affaires a augmenté 11,7% au troisième
trimestre 2017-2018, porté par les bouchons, en
progression de 17,6% ! Sur neuf mois la croissance
est ressortie à 7,9%.

A

13
25 %

La biotech a annoncé des résultats cliniques de
phase III négatifs pour son principal produit Livatag
qui représentait une part importante de sa
valorisation. Le titre a chuté lourdement.
L'activité du spécialiste de la mode pour enfant ne
parvient toujours pas à décoller. Au troisième
trimestre clôturé le 30 novembre 2017, elle a
seulement accéléré de 0,3 %,
A neuf mois, la société affichait une perte nette de
16 millions d'euros. Elle a confirmé son objectif de
croissance sur l'ensemble de l'année et d'une
réduction de ses pertes.
Le chimiste de spécialités désormais controlé à 75 %
par Novacap à la suite d'un OPA amicale, a affiché
une progression de 14% de son chiffre d'affaires au
30 septembre à 152,7 millions d'euros.

V

E

E

E

Le chiffre d'affaires du 1er semestre est en
progression solide ( + 13,4%) soutenu le retour à la
croissance de la principale division Pharmacie. Les
relais de croissance sont en marche

A

62
12 %

Le groupe a creusé ses pertes 2017 à cause des
coûts de Village Nature. Hors éléments non
courants, les profits ont fortement progressé.
L'avenir se présente bien.

A

53
37 %

PIXIUM VISION (P) - PIX
Implants médicaux
40 - 13.389.712
Innobio et BPI
Sofinova
PLASTIVALOIRE (P) - PVL
Equipement automobile
409 - 22.125.600
P. Findeling (44,8 %)
V. Findeling (4 %)
POXEL (P) - POXEL
Biotechnologie
161 - 24.558.827
Edmond de Rotschild
BPI 24 %
PRODWAYS (P) - PWG
Equip.d'impression 3D indust.
218 - 48.237.529
Groupe Gorgé (57,70 %)
Fimalac (7,06 %)
PROLOGUE (P) - PROL
Logiciels applicatifs
30 - 42.966.798
Financière Olano : (6,22 %)
=
PSB INDUSTRIES (P) - PSB
Emballage, chimie de spéc.
172 - 3.675.000
Famille Entremont (25,2 %)
Famille Rosnoblet (21,3 %)
QUANTEL (P) - QUA
Lasers (médecine, industrie..)
116 - 15.771.457
Esira 44 %
Eurodyne 10 %
RALLYE - RAL
Holding
712 - 52.064.824
Foncière Euris (56,3 %)
Credit Agricole SA (7,15 %)
RECYLEX - RX
Transform. de mét. spéc.
282 - 25.533.982
Glencore (32,1 %)
Institutionnels français (4,8 %)
RIBER (P) - RIB
Fab. machines semi-cond.
81 - 21.253.024
Ormylia (22,34 %)
ISA Finances (20,49 %)
ROBERTET SA (P) - RBT
Arômes et ingrédients
905 - 2.158.929
Famille Maubert (46,81 %)
First Eagle Actions (22,96 %)

COURS

VARIATION

ACTIVITÉ

DIVIDENDE VALORISATION COMMENTAIRE ET CONSEIL

2
NS
-20
-8

0
NUL
...

18,48
25,99 / 16,60
18,50
0%
18,86 / 17,90
- 1,18 %
- 0,11 %

627
+8%
42,5
45,5

0,27
1,5 %
5-4-2017

6,57
10,44 / 5,09
6,22
+ 11,93 %
6,59 / 6,03
0%
+ 5,63 %

0

2,96
2,90
3,06 / 2,89
+ 1,90 %

7,41 / 2,49
- 59,47 %
+ 8,24 %

-15
-10

...

4,52
4,36
4,57 / 4,36
+ 3,67 %

7,69 / 4,04
- 5,83 %
- 5,04 %

32
+ 27 %
-6,2
-3

0
NUL
...

0,69
0,68
0,70 / 0,67
+ 1,77 %

1,02 / 0,66
- 18,82 %
- 2,82 %

80
+7%
0
2

0
NUL
...

46,70
55,50 / 43,90
47
- 13,52 %
47,40 / 46
+ 4,97 %
- 0,64 %

378
0%
15
16

1,80
3,9 %
25-04-2017
1,80 (T)

8,12 / 4,26
+ 70,77 %
+ 4,40 %

85
+ 34 %
3
5

0
NUL
...

13,68
21,91 / 13,51
14,60
- 27,04 %
15,30 / 13,51 - 7,75 %
- 6,30 %

42347
+ 15 %
36
40

1
7,3 %
18-05-2017
1,40 (T)

11,06
16,35 / 2,83
11,05
11,35 / 10,49 + 206,37 %
- 15,12 %
+ 0,09 %

450
+ 18 %
10
12

0
NUL
4-7-1990
0,61

3,79
3,83
3,90 / 3,70
- 0,91 %

4,84 / 1,51
+ 118,10 %
+ 1,74 %

30
+ 82 %
1,5
2

0
NUL
24-06-2013
0,04 (T)

419
413
424 / 413
+ 1,45 %

455 / 330
+ 13,66 %
+ 2,70 %

504
+8%
47
51

5,15
1,2 %
29-06-2017
4,60 (T)

0,72
0,69
0,73 / 0,69
+ 5,09 %

1,48 / 0,64
- 28,87 %
+ 4,64 %

2800
-6%
-10
8

0
NUL
31-05-2011

30
30,05
30,05 / 30
- 0,17 %

32,90 / 25,53
- 0,13 %
+ 0,47 %

153
- 14 %
-21,1
10

0
NUL
25-06-2012
0,50 (T)

8,59
26,88 / 6,05
8,87
9,06 / 7,89 - 63,52 %
+ 35,49 %
- 3,16 %

702
+ 30 %
9,6
19,5

0
NUL
...

25,20
25
25,20 / 24,30
+ 0,80 %

26,40 / 17
+ 29,90 %
+ 7,23 %

545
+ 24 %
26
30

0,13
0,5 %
25-09-2017
0,12 (T)

1,13
1,11
1,17 / 1,10
+ 2,25 %

1,30 / 0,77
+ 9,42 %
+ 36,63 %

765
-6%
60
60

0
NUL
20-06-2011

38,10
37,50
38,40 / 36,80
+ 1,60 %

48,19 / 33
- 7,97 %
+ 7,72 %

212
+ 11 %
6,2
10,4

0,55
1,4 %
21-07-2017
0,88 (T)

33
STALLERGÈNES GREER - STAGR
46,18 / 29,50
31,80
Biopharmacie
+ 6,01 %
33,50 / 31,20
652 - 19.765.553
- 14,31 %
+ 3,77 %
Ares Life (83,7 %)

262
+ 41 %
-5
20

0
NUL
3-7-2015

STENTYS (P) - STNT
Fabrication de stents
30 - 17.903.960
Sofinnova (30 %)
Scottish Equity Partner (17 %)
SUPERSONIC IMAGINE (P) - SSI
Equipement medical
45 - 23.206.560
BPI France 19,10 %
BPI France Part. 11,9 %
SWORD GROUP (P) - SWP
Editeur de logiciels
348 - 9.544.965
Jacques Mottard (17,9 %)
Salariés 3,4 %
TESSI (P) - TES
Services informatiques
490 - 2.797.678
Pixel Holding (54 %)
Moneta AM (8,3 %)
THERMADOR GPE (P) - THEP
Distrib. industrielle (plomberie)
560 - 4.554.876
Dirigeants (11 %)
TGV (6,6 %)
TOTAL GABON - EC
Groupe pétrolier intégré
666 - 4.500.000
Total (58,28 %)
Etat du Gabon (25 %)
TOUAX (P) - TOUP
Loc. de biens d'équipement
70 - 7.011.547
Flottant (56,8 %)
Alexandre Colonna Walewski
(11,6 %)

SEQUANA - SEQ
Producteur, distrib. de papier
47 - 65.183.351
Bpifrance (15,4 %)
SES IMAGOTAG (P) - SESL
Syst. électronique d'étiquetage
390 - 13.010.242
Chequers et Pechel (28,7 %)
Amiral Gestion (5,3 %)
SHOWROOMPRIVÉ (P) - SRP
Distribution en ligne
282 - 32.804.103
David Dayan (12,2 %)
Eric Dayan (11,9 %)
SII (P) - SII
Conseil en technologies
504 - 20.000.000
Famille Huvé (54,75 %)
Autocontrôle (6,02 %)
SOLOCAL (P) - LOCAL
Editeur d'annuaires
660 - 582.280.326
Edram (6 %)
DNCA (5 %)
SQLI (P) - SQI
Serv. informatiques, conseil
151 - 3.959.538
Roland Fitoussi (15 %)
Fin. Arbevel (6,2 %)

TRANSGÈNE - TNG
Biopharmacie
186 - 62.075.190
Institut Mérieux (54,9 %)

7,36
7,20
7,40 / 7,01
+ 2,22 %

Le Marquage CE de l'implant rétinien IRIS sera suivi
d'une commercialisation en Europe. La biotech a
finalisé l'implantation de 10 systèmes IRIS II de 2cde
génération dans le cadre de son étude clinique.

1,92
9,6
9,0
0,80

La Bourse a lourdement sanctionné le titre après la
publication de résultats 2016-2017 en nette hausse.
Le PDG a laissé entendre que le potentiel de hausse
des marges était limité.

-1,15
NS
NS
NS
1,67
-0,17
NS
NS
7,13
0
0
NS
14,8
0,30
39,20
4,08
11,4
10,7
0,71
4,31
0,19
38,7
22,3
1,47
36
1,22
11,2
6,8
0,19
-0,86
0,42
26,5
22,1
0,69
0,72
0,07
53,8
40,3
2,54
162,23
20,41
20,5
18,9
1,88
7,44
-0,20
NS
4,6
0,12
8,55
-1,64
NS
38,6
2,64
6,40
0,29
29,3
15,1
6,55
1,30
19,4
16,8
0,95
-0,87
0,10
11,0
11,0
1,30
2,99
1,68
22,7
13,5
0,73
37,70
-0,38
NS
21,4
2,34
0,61
-0,36
NS
NS
2,62

Poxel a annoncé la signature d'un accord avec le
laboratoire Sumitomo Dainippon Pharma pour codévelopper au Japon son produit phare,
l'iméglimine, un traitement innovant du diabète de
type 2.
Le fabricant de machines d'impression 3D
industrielle s'est renforcée avec l'achat de la société
AvenAo, spécialiste des applications de conception.
Il pourrait atteindre 50 millions d'euros de ventes
en 2018.
Reveil du titre en Bourse au premier semestre 2017.
Les analystes anticipent un retour à la rentabilité en
2017 grâce aux effets du rapprochement avec O2i
qui a pesé sur les comptes en 2015.
Le chiffre d'affaires en 2017 s'est révélé stable. Le
pôle Luxe et Beauté a pâti de difficultés
commerciales au sein de la société américaine
Topline, acquise en 2016.
Après son rapprochement avec Keopsys, le
spécialiste de la technologie laser a affiché une
progression solide de 5,8% de son chiffre d'affaires
à 85 millions en 2017.
Le succès du paiement du dividende en action a
permis de renforcer les fonds propres de 53 millions
d'euros. Le groupe revendique une situation de
liquidité solide, avec 1,8 Md€ de crédit non utilisé.
Le groupe a obtenu la possibilité d'étaler le
paiement d'une amende de 27 millions. L'horizon
s'éclaircit. Compte tenu de la forte hausse du titre,
on ne se renforcera qu'en cas de repli.
La société a confirmé son retour à la rentabilité. Elle
tablait pour l'ensemble de l'année sur un chiffre
d'affaires proche de 30 millions d'euros et un
résultat opérationnel courant d'au moins 3 millions.
Le chiffre d'affaires a franchi pour la première fois,
en 2017, les 500 millions d'euros, grâce à une
progression de 7,7%. Le bénéfice net, détaillé le 25
avril au plus tard, se situe autour de 48,5 millions.
Le papetier, déficitaire et endetté, fait face à une
lourde condamnation. Il a fait appel. En attendant, il
a engagé la cession d'activités et l'introduction de sa
filiale Antalis.
Le groupe accuse des pertes en 2017, année de
transition selon la direction. L'offre à 30 euros,
lancée par BOE Smart Retail e terminera le 15 mars.
Nous conseillons d'apporter
Le PER est désormais trop élevé au vu des résultats
semestriels. La croissance du chiffres d'affaires a
ralenti en France et la marge brute d'exploitation
s'est fortement réduite.

175
195 / 132,03
176,50
+ 28,58 %
177 / 172,50 - 0,57 %
- 0,85 %

430
+8%
33
38

2,20
1,3 %
23-02-2017
24,18 (Z)

123
121,50
124,50 / 114
+ 1,23 %

133 / 85
+ 41,38 %
+ 8,37 %

272
+ 17 %
26,2
27

3,20
2,6 %
13-04-2017
3,20 (T)

148
141,50
148 / 139
+ 4,59 %

166 / 128,23
+ 0,47 %
+ 2,22 %

740
+ 19 %
15

4
2,7 %
7-6-2017
4,03 (T)

3,33
44,4

Malgré un résultat d'exploitation dans le rouge, un
profit net a pu être réalisé. La production annuelle a
légèrement augmenté et le dividende a été
maintenu à 4,5 dollars.

9,98
14,28 / 8,93
10,20
10,35 / 9,82 - 10,89 %
- 14,63 %
- 2,16 %

212
-9%
-12
2,7

0
NUL
30-12-2014
0,50 (A)

21,40
-1,71
NS
25,7
1,13

Le chiffre d'affaires de Touax a reculé en 2017, sous
l'effet de la baisse du dollar. Mais la cession de son
activité modulaire devrait soutenir son bénéfice
opérationnel dès 2018.

0

0
NUL
...

0,32
-0,50
NS
NS
NS
0,09
-0,47
NS
NS
7,03

La biotech entreprend de combiner ses vaccins
thérapeutiques et ses virus oncolytiques avec des
inhibiteurs de points de contrôle. L'etude clinique
de phase II dans le cancer du poumon, en
combinaison avec Opdivo de BMS a démarré.
Au 3ème trimestre, TX Cell et son partenaire
académique UBC ont présenté des preuves
précliniques dans un modèle de maladie du greffon.
La biotech devrait annoncer en 2018 l'entrée en
clinique d'un produit CAR Treg.

-0,08
NS
NS
3,06
28,61
2,44
22,7
21,2
2,14
6,64
0,07
NS
39,2
4,73
20,94
4,05
32,8
27,4
2,11
5,12
1,36
37,2
30,3
9,55

La société a publié des ventes en hausse de 18% au
1er trimestre face au dynamisme d'Ixiaro et de
Dukoral mais reste en perte. Les échecs des vaccins
nosocomiaux continuent à peser sur le cours.

0
NUL
...

352
0%
29
31

0,46
0,8 %
2-6-2017
0,43 (T)

12,17 / 8,76
- 1,42 %
- 11,05 %

180
+ 41 %
3,5
11,5

0
NUL
...

132,60
143,80 / 78,39
133,20
+ 54,37 %
136,20 / 131,20
+ 7,55 %
- 0,45 %

339
+ 45 %
20,1
24

0,36
0,3 %
2-8-2017
0,61 (T)

XILAM ANIMATION (P) - XIL
50,80
54,50 / 13,71
Production de séries d'animation
48,15
227 - 4.465.000
53,50 / 46,70 + 267,32 %
+ 30,76 %
MDP et M. de Pontavice (67,4 %)
+ 5,50 %

25
+ 57 %
6,1
7,5

0
NUL
...

55,40
65,20 / 46,62
52,20
+ 8,63 %
55,40 / 52,40 - 8,48 %
+ 6,13 %
9,02
9,06
9,19 / 8,95
- 0,44 %

V

A

480
15 %
E

V

E

AS

2,50
50 %

1,25
3,4 %
3-5-2017
1,02 (T)

115
+ 18 %
-7
3

V

La forte progression des ventes au 1er trimestre ( +
22 %) a été suivie d'un recul de 20 % de l'activité au
second en raison d'un effet de base défavorable.

174
+8%
15,5
18

3,71 / 2,37
+ 36,40 %
+ 28,52 %

E

A

44
33 %

36,45
37,89 / 29,80
35,65
+ 18,04 %
37,05 / 35,40
+ 7,71 %
+ 2,24 %

3,56
3,41
3,58 / 3,38
+ 4,40 %

E

La société qui a relevé ses prévisions de ventes
annuelles dans le haut de la fourchette, a recu une
lettre d'injonction de l'ANSM sur un site d'Antony
mais a rassuré quant à la poursuite de le production
et de l'approvisionnement

0
NUL
...

0
NUL
...

E

VP

26
+ 18 %
-9
-7

2
- 22 %
-10
-8

AS

1
45 %

Deception sur la rentabilité au premier semestre
2017. Nous passons a la vente partielle.

2,32 / 1,47
+ 3,93 %
+ 4,26 %

2,40 / 1,24
- 29,73 %
- 16,49 %

AS

6
33 %

A

1,50
32 %

1,96
1,94
1,99 / 1,90
+ 1,03 %

1,29
1,33
1,33 / 1,27
- 3,16 %

AS

10
52 %

Le nouveau plan stratégique doit permettre une
stabilisation de l'Ebitda récurrent des activités
poursuivies en 2018, avant une croissance de plus
de 10% en 2019.

0
NUL
...

3,79 / 2,40
+ 17,72 %
+ 5,65 %

V

A

29
15 %

8
+ 10 %
-6,3
-4

-0,55
NS
NS
1,79
16,45
1,72
21,2
18,8
1,87
103,66
11,80
14,8
12,9
0,84
42,12
5,90
20,8
20,0
2,01

AS

4
35 %

Premier semestre très satisfaisant et confirmation
des objectifs pour l'exercice en cours. La France est
restée dynamique avec une croissance de 34%. La
rentabilité va s'améliorer en 2018/2019.

2,54 / 1,45
- 25,30 %
+ 9,11 %

2,99
2,99
3,06 / 2,94
0%

TXCELL (P) - TXCL
biotechnologie
17 - 12.883.518
Auriga Partners 27,5 %
Seventure Partners 12,5 %
VALNEVA (P) - VLA
Biopharmacie
280 - 78.773.618
Groupe. Grimaud . (22 %)
CDC (11,3 %)
VÉTOQUINOL (P) - VETO
Laboratoire vétérinaire
658 - 11.881.902
Soparfin (famille Frechin)
Famille Frechin
VOLTALIA - VLTSA
Energies renouvelables
441 - 48.943.173
Famille Mulliez (70 %)
Proparco (5 %)
WAVESTONE (P) - WAVE
Services informatiques
659 - 4.966.882
Fondateurs et dirig. (53 %)
Salariés (3,8 %)

0,23
-1,60
NS
NS
22,28

1,67
1,71
1,75 / 1,63
- 2,22 %

-28
-27

CON
‘ SEIL I
NV
B
PotO
entJie. DE COESTIR
l à 12 URS
-18 m
ois

COU
R
Clôt S DE C
u
Plus re sem LÔTUR
E
Varia-haut/P aine pré
tion lus-ba céde
n
sem
s
aine semainte
Plus
e
h
a
Varia ut/P
lu
VAR tion 52 s-bas 5
IATI sem 2 se
ON A aine main
es
NNU s
ELL
E
Chif
r
CRO e d'af
a
Bén ISS. DU ires 20
é
1
Bén fce ne CA 201 7 estim
éfce t 20
7/
é
net 17 est 2016 E
2018 imé STIM
Divid
e
É
s
e
timé
REN nde 20
DateDEMEN 17 estim
Dern du der T 2017 é
ier d nier d ESTI
ivide ivid MÉ
nde ende
ANC
vers
/
BNP action
é (n
A
atur
PER 2017 e
e)
s
2
PER 017 E timé
S
2
T
0
I
1
VE/C 8 es MÉ
t
A2
imé
LE C 017 estimé
DE LOMMEN
(le c A RÉDA TAIRE
h
C
a
T
indiq ngem ION
notr ue que ent de c
e co
o
n
nseil ous av uleur
sur ons m
la va
leur odifé
)

CON
‘ O SEIL IN
PoteBJECTI VESTI
ntie F DE R
là1
2-18 COURS
mois
VAL
E
Mét UR - C
ODE
ier
Cap
MNÉ
it
MO
Prin alisatio
cipa
ux an (M€) ction Nbr
nair e titr
es
es

COU
R
Clôt S DE C
u
Plus re sem LÔTUR
E
Variahaut/P aine pré
tion lus-ba céde
n
sem
s
s
aine emainte
Plus
e
Varia-haut/P
lu
VAR tion 52 s-bas 5
IATI sem 2 se
ON A aine main
es
NNU s
ELL
E
Chif
r
e
d
CRO
'afa
Bén ISS. DU ires 20
é
1
Bén fce ne CA 201 7 estim
éfce t 20
7/
é
net 17 est 2016 E
2
018 imé STIM
Divid
estim
É
e
n
d
REN e 20
é
DateDEMEN 17 estim
T
d
é
2
u
Dern der 017
ier d nier d ESTI
ivide ivid MÉ
nde ende
ANC
vers
BNP/action
é (n
A 20
atur
PER 17 e
e)
PER 2017 E stimé
S
2
VE/C 018 es TIMÉ
timé
A2
LE C 017 estimé
DE LOMMEN
(le c A RÉDA TAIRE
indiqhangemCTION
notr ue que ent de c
e co
o
n
nseil ous av uleur
sur ons m
la va
leur odifé
)

VAL
E
Mét UR - C
ODE
ie
Cap r
MNÉ
it
MO
Prin alisatio
cipa
ux an (M€) ction Nbr
nair e titr
es
es

LA COTE / SRD Valeurs Moyennes / Actions françaises

Retour d'une dynamique de croissance depuis le
2ème semestre 2016. Au 1er trimestre, les ventes
ont progressé de 16 % conformément à l'objectif
annuel d'une croissance de 15%

E

Très bon niveau de marge et de croissance au
deuxième trimestre, malgré l'impact des jours
fériés. Le carnet de commande reste très
prometteur.

A

43
18 %

Tessi a racheté Dhimyotis dans la cybersécurité et
lancé un centre d'expertise sur l'automatisation. Les
perspectives sont bonnes et le titre est peu cher.

A

220
26 %

Le groupe a publié des résultats annuels en ligne
avec les estimations des analystes. Le résultat
opérationnel a fait ressortir une marge de 13,9% en
léger progrès

Le chiffre d'affaires a reculé de 5 % au troisième
trimestre, ce qui a été sanctionné par les
investisseurs. Les restrictions d'utilisation des
antibiotiques et l'effet devise ont joué
défavorablement.
Voltalia a lancé dans l'Yonne la construction d'un
parc éolien de 22 MW à Sarry, dont l'entrée en
service est prévue au second semestre 2019. Il
bénéficie d'un contrat de 15 ans pour la vente de son
électricité.
Compte tenu d'un effet de comparaison exigeant et
d'un calendrier défavorable, le groupe a essuyé un
recul de l'activité au premier trimestre de son
exercice.
Les recettes de ce producteur de séries pour enfants
(Oggy et les cafards,...) sont dopées par le
numérique (Youtube) et il produit de plus en plus.
Prise de bénéfice après nos achats à 2,15 € puis 6,2
€.

E

E

A

13
30 %
AS

5
67 %
E

AS

4,30
21 %
V

A

13
44 %
A

160
21 %
VP

COURS DE CLÔTURE DU VENDREDI 9 MARS

P.XI

Investir, le Journal des Finances / 2305 / 10 mars 2018

LA COTE / EURONEXT / Actions françaises des compartiments A, B et C

COURS VARIA.
EXTR.
37,60 - 0,53 % 48,48
37,80 - 8,65 % 36,20

ACANTHE DEVELOPPEMENT - ACAN FR0000064602 - 147.125.260 - 84
0,30 (Z) - 08-2-18

0,57
0,59

- 3,72 %
- 33,72 %

0,87
0,56

ACTEOS (P) - EOS FR0000076861 - 2.800.000 - 11
-

4,09
3,37

+ 21,36 % 4,50
+ 26,63 % 3,07

SOCIÉTÉ
COURS VARIA.
EXTR.
CONSTELLIUM - CSTM 01-2-18
11,30
NL0010489522 - 104.062.866 - 1.145  11 + 17,02 % 9,45
COURTOIS (P) - COUR - F
FR0000065393 - 72.780 - 9
2 (T) - 19-5-17

123
124

- 0,81 %
- 10,22 %

137
122

SOCIÉTÉ
COURS VARIA.
EXTR.
FIPP - FIPP 0,28 + 5,26 % 0,29
FR0000038184 - 122.471.554 - 34 0,27 + 16,67 % 0,23
0,04 (D) - 11-12-12

SOCIÉTÉ
ITS GROUP (P) - ITS FR0000073843 - 7.848.645 - 53
0,10 (T) - 25-7-17

FONCIÈRE 7 INVEST. - LEBL - F
FR0000065930 - 1.600.000 - 4
1,30 (D) - 28-10-08

2,72
1,62

JACQUES BOGART (P) - JBOG - F
FR0012872141 - 15.675.021 - 138
0,16 (T) - 05-7-17

8,80
9,24

- 4,76 %
- 10,84 %

9,90
8,80

SCBSM - CBSM FR0006239109 - 13.397.699 - 93
0,10 (Z) - 10-1-18

KEYRUS (P) - KEY FR0004029411 - 17.277.870 - 135
-

7,80
7,82

- 0,26 %
+ 39,53 %

8
5,52

SECHE ENVIRONNEMENT (P) - SCHP - 30,20
FR0000039109 - 7.857.732 - 237
29,80
0,95 (T) - 03-7-17

+ 1,34 % 32,40
+ 0,94 % 28,70

SELECTIRENTE - SELER - F
FR0004175842 - 1.512.769 - 110
2,90 (T) - 03-7-17

73
72,50

+ 0,69 %
73
+ 2,67 % 70,50
- 0,90 %
12
+ 5,80 % 10,50

CRCAM ALPES PROVENCE CCI - CRAP - 101,80 + 2,64 % 103,30
FR0000044323 - 755.002 - 77
99,18 + 2,81 % 96,80
3,32 (T) - 24-4-17

FONCIÈRE ATLAND - FATL FR0000064362 - 568.768 - 63
5,20 (T) - 30-5-17

19-2-18
 2,64 - 5,04 %
110

- 3,51 %
- 14,39 %

128
108

COURS VARIA.
EXTR.
6,76
- 1,17 %
7,18
6,84 - 0,44 % 6,42

solde et (D) quand il s’agit d’un dividende autre
(il s’agit en général d’un dividende de type
exceptionnel). La date indiquée sous le montant est celle du détachement du dernier dividende. A noter que le dividende de plusieurs
sociétés internationales (hors zone euro)
cotées à Paris peut être exprimé dans la monnaie d’origine.

VAL
E
INFO UR - M
TITR NÉMO
E
Code
Nbre Isin
d
Capi. e titre
(M€ s
)
Dern
ie
Date r divid
ende

COU
Clôt RS DE C
u
préc re sem LÔTURE
éden aine
te
Varia
Variation sem
tion
a
annu ine /
elle
Plus
annuhaut/Plu
els
s-ba
s

Dern
Date ier divid
ende

VAL
E
INFO UR - M
TITR NÉMO
E
Code
I
Nbre sin
Capi. de titre
(M€ s
)

VAL
E
INFO UR - M
TITR NÉMO
E
Code
Nbre Isin
Capi. de titre
(M€ s
)
Dern
ie
Date r divid
ende

DONNÉES HISTORIQUES DE COURS. Nous
indiquons dans ces colonnes les extrêmes
(semaine, 52 semaines et annuels) réalisés en
cours de séance ainsi que les variations.
DIVIDENDE. A côté du montant du dividende,
il est indiqué sa nature : (T) quand il s’agit du
versement total du dividende, (A) quand il
s’agit d’un acompte, (S) quand il s’agit d’un

COU
Clôt RS DE C
u
préc re sem LÔTUR
éden aine E
te
Varia
Variation sem
tion
a
annuine /
elle
Plus
-hau
annu t/Plu
els
s-ba
s

COURS. Il s’agit du dernier cours connu et de
celui du vendredi de la semaine précédente. Le
sigle indique que le cours est antérieur à la
date indiquée. Quand le dernier cours est antérieur de plus d’une semaine, nous indiquons la
date du dernier cours ainsi que le montant. La
lettre « d » signifie que le cours est demandé et
« o » que le cours est offert.

COU
R
Clôt S DE C
u
L
préc re sem ÔTURE
éden aine
te
Varia
Variation sem
tion
a
annu ine /
elle
Plus
annuhaut/Plu
els
s-ba
s

La date de l’opération est affichée. Mode de
cotation. La cotation est en continu (9 heures 17 h 30 ; fixage de clôture à 17 h 35) pour toutes
les valeurs de la cote Euronext et Alternext
sauf celles qui font l’objet d’un fixage (suivies
d’un « F »). Deux fixages sont organisés pour
les valeurs d’Euronext, à 11 h 30 et 16 h 30, et
un fixage à 15 h 30 pour celles d’Alternext.

COU
R
Clôt S DE C
u
L
préc re sem ÔTURE
éden aine
te
Varia
Variation sem
tion
a
annu ine /
elle
Plus
-hau
annu t/Plu
els
s-ba
s

VAL
E
INFO UR - M
TITR NÉMO
E
Code
Nbre Isin
Capi. de titre
(M€ s
)
Dern
ie
Date r divid
ende

SOCIÉTÉ
ABEO (P) - ABEO FR0013185857 - 5.344.984 - 201
0,48 (T) - 27-7-17

VAL
E
INFO UR - M
TITR NÉMO
E
Code
I
Nbre sin
Capi. de titre
(M€ s
)
Dern
Date ier divid
ende

INFORMATIONS VALEUR. A côté du nom de la
valeur, nous indiquons le code mnémonique
ainsi que des informations sur le titre, à savoir :
(P) Eligibilité au PEA-PME.
Opération sur titre.Il s’agit de la dernière
opération réalisée. Ces abréviations sont les
suivantes : Div. (division), ex-DA. (attribution
gratuite) et ex-DS (augmentation de capital).

COU
Clôt RS DE C
u
préc re sem LÔTURE
éden aine
te
Varia
Variation sem
tion
a
annuine /
elle
Plus
annuhaut/Plu
els
s-ba
s

AVERTISSEMENT. Les cotations, issues d’Euronext Paris, publiées dans les tableaux des pages
de la cote (y compris certains éléments de notre
guide SRD) nous sont fournies par La Cote Bleue,
mais ne peuvent avoir de caractère officiel. De
ce fait, Investir décline toute responsabilité en
cas de contestation éventuelle sur toutes les
informations contenues dans ces pages de cote.

SOCIÉTÉ
COURS VARIA.
EXTR.
SAMSE - SAMS 171
176
FR0000060071 - 3.458.084 - 591
171
- 0,09 % 167
2,20 (T) - 13-6-17
6,95
6,95

- 6,21 %

7,60
6,80

ADC SIIC - ALDV - F
BE0974269012 - 135.916.372 - 14
0,04 (A) - 24-12-14

 0,11 + 2,94 %
0,10 - 4,55 %

0,14
0,10

CRCAM ATLANTIQUE VENDÉE CCI - CRAV - F 130,48 + 0,37 % 132
FR0000185506 - 1.295.060 - 169
130
+ 8,74 % 119,52
4,46 (T) - 11-5-17

FONCIÈRE EURIS - EURS - F
FR0000038499 - 9.959.125 - 386
2,15 (T) - 13-6-17

38,80
39,20

- 1,02 %
- 5,16 %

42,60
38,80

LA FONCIÈRE VERTE (P) - LFVE - F  57 - 20,84 %
FR0000039638 - 487.657 - 28
72,01 - 20,84 %
2,50 (T) - 26-7-17

ADL PARTNER (P) - ALP FR0000062978 - 4.164.590 - 68
1 (T) - 21-6-17

16,25
16,25

- 2,05 %

17,50
15,85

CRCAM ILLE ET VILAINE CCI - CIV FR0000045213 - 2.277.243 - 200
3 (T) - 17-5-17

FONCIÈRE INEA - INEA FR0010341032 - 5.993.258 - 235
1,80 (T) - 23-5-17

39,20
38,50

+ 1,82 %
- 2,24 %

40,10
37,30

LACROIX SA (P) - LACR FR0000066607 - 3.766.560 - 125
0,40 (T) - 11-4-17

33,10 - 8,31 % 41,50
36,10 + 22,64 % 26,10

SERGEFERRARI GROUP (P) - SEFER FR0011950682 - 12.299.259 - 135
0,12 (T) - 19-5-17

10,95
11,05

ADUX (EX:HI MEDIA) - HIM FR0012821890 - 2.886.088 - 14
-

4,87
4,87

+ 9,93 %

6,50
4,03

FONCIERE PARIS NORD - FPN FR0011277391 - 9.080.986 - 0
-

0,05
0,05

0,07
+ 53,33 % 0,03

- 1,60 %
25
+ 7,94 % 20,80

SIGNAUX GIROD - GIRO - F
FR0000060790 - 1.139.062 - 30
0,40 (T) - 29-5-17

26,60 + 11,76 % 30,20
23,80 + 1,49 %
23

1,87
1,83

+ 2,19 %
+ 5,65 %

2,24
1,65

FONCIÈRE VOLTA (P) - SPEL - F
FR0000053944 - 11.155.145 - 47
0,12 (T) - 06-7-09

4,18
4,12

+ 1,46 %
+ 3,98 %

4,18
4,04

LAFUMA - LAF FR0000035263 - 7.110.669 - 165
1 (T) - 25-1-08

23,20

ADVENIS - ADV FR0004152874 - 7.875.820 - 15
0,35 (T) - 12-7-14

CRCAM LANGUEDOC CCI - CRLA - 64,52 + 0,19 %
FR0010461053 - 2.012.334 - 130
64,40 + 3,40 %
2,39 (T) - 11-4-17

- 8,42 % 41,40
+ 5,94 % 32,80

SIPH - SIPH FR0000036857 - 5.060.790 - 430
0,98 (T) - 20-6-14

85
85,40

- 0,47 %
+ 1,74 %

ADVICENNE (P) - ADVIC FR0013296746 - 8.002.696 - 106
-

13,26
13,21

+ 0,33 %
- 4,97 %

14,07
13,15

FRANCAISE DE L'ENERGIE - LFDE FR0013030152 - 4.615.509 - 77
-

16,65
16,95

- 1,77 %
- 7,50 %

19,45
16,35

LANSON-BCC (EX-BOIZEL) (P) - LAN - 34,80
FR0004027068 - 7.109.910 - 247
38
0,35 (T) - 24-5-17

SMCPW - SMCP FR0013214145 - -

20,45
19,97

+ 2,40 % 20,85
+ 6,23 % 17,73

ADVINI (P) - ADVI FR0000053043 - 3.847.952 - 134
0,41 (T) - 12-6-17

34,80
34,60

+ 0,58 % 36,80
+ 0,90 % 33,60

SMTPC - SMTPC FR0004016699 - 5.837.500 - 154
1,90 (T) - 08-5-17

26,40
26,85
26,40 + 13,65 % 22,45

AFONE - AFO FR0000044612 - 5.086.948 - 39
0,40 (A) - 28-12-17

7,75
7,85

- 1,27 %
- 8,61 %

8,35
7,20

ALPHA MOS (P) - ALM FR0000062804 - 33.485.474 - 16
-

0,47

+ 2,61 %
+ 27,57 %

0,55
0,36

ALTAREIT - AREIT - F
FR0000039216 - 1.750.487 - 532
-

304
282

+ 7,80 %
+ 10,54 %

304
276

ALTUR INVEST. (P) - ALTUR FR0010395681 - 4.166.466 - 24
0,24 (T) - 04-7-17

5,68
5,80

- 2,07 %
- 4,70 %

6,18
5,38

01-3-18
 7,25 - 15,40 %

8,10
7

ARTEA - ARTE FR0012185536 - 4.954.293 - 36
-

ARTOIS (INDUS. ET FINANCIÈRE) - ARTO - F 6500
FR0000076952 - 266.200 - 1.730
6550
34 (T) - 12-6-17

- 0,76 % 6950
+ 0,84 % 6350

AUFEMININ - FEM FR0004042083 - 9.416.652 - 364
0,64 (D) - 30-5-05

38,70
38,60

+ 0,26 % 38,80
+ 0,55 % 38,50

AUGROS CP - AUGR - F
FR0000061780 - 1.427.458 - 6
0,45 - 09-7-99

 4,14 - 1,43 %
4,20 + 33,12 %

4,96
2,84

AUREA (P) - AURE FR0000039232 - 11.850.669 - 99
0,10 (T) - 27-6-17

8,32
8,26

+ 0,73 %
- 3,37 %

9,30
7,80

AWOX (P) - AWOX FR0011800218 - 4.074.286 - 9
-

2,12
2,18

- 2,75 %
- 8,23 %

2,54
2,05

BACCARAT - BCRA - F
FR0000064123 - 830.713 - 179
2,07 (T) - 21-6-02

216
214

+ 0,93 %
- 1,22 %

222
214

BAINS DE MER DE MONACO - BAIN - 54,40
MC0000031187 - 18.516.661 - 1.007
52,60
0,01 (T) - 26-9-14
BARBARA BUI (P) - BUI FR0000062788 - 674.650 - 5
0,17 (T) - 15-9-09

+ 3,42 %
59
+ 0,72 % 49,10

 6,90
6,90 + 3,29 %

8,20
6,40

87,74
87,25

+ 0,56 % 88,75
+ 3,22 % 85,01
65
61,41

CRCAM LOIRE HAUTE-LOIRE CCI - CRLO - 84,99 + 0,71 % 88,40
FR0000045239 - 1.003.200 - 85
84,39 + 4,64 % 81,22
2,90 (T) - 31-5-17
CRCAM MORBIHAN CCI - CMO FR0000045551 - 1.598.803 - 115
1,89 (T) - 30-5-17

71,80
73,34

- 2,10 % 73,80
+ 3,76 %
69

CRCAM NORMANDIE SEINE CCI - CCN - 128,60 + 1,39 % 129,58
FR0000044364 - 1.053.618 - 135
126,84 + 7,17 % 119,74
5,49 (T) - 19-5-17

CRCAM PARIS IDF CCI - CAF FR0000045528 - 8.653.317 - 750
3,70 (T) - 02-5-17

86,65
85,10

+ 1,82 % 86,65
+ 8,29 % 79,75

CRCAM SUD RHÔNE-ALPES CCI - CRSU - 187,40 + 2,45 % 187,40
FR0000045346 - 689.650 - 129
182,92 + 1,58 % 181,72
7,27 (T) - 30-5-17

CRCAM TOULOUSE 31 CCI - CAT31 - 108,90 - 0,09 % 111,40
FR0000045544 - 1.425.250 - 155
109
+ 5,33 % 102,82
4,63 (T) - 11-4-17
CRCAM TOURAINE POITOU CCI - CRTO - 95,40
FR0000045304 - 1.123.807 - 107
93,83
3,20 (T) - 18-4-17

+ 1,67 % 101,50
+ 0,41 % 93,81

06-2-18
CROSSWOOD (P) - CROS - F
FR0000050395 - 10.632.960 - 33  3,08 - 6,11 %
2,50 (T) - 03-7-06

3,38
3,38

104
85

GEMALTO - GTO 49,54
NL0000400653 - 90.423.814 - 4.480 49,74
0,50 (T) - 22-5-17

- 0,40 % 49,95
+ 0,08 % 49,27

3
3

+ 9,89 %

3,20
2,62

+ 2,54 %
+ 7,47 %

8,32
7,40

8,06
7,86

DIGIGRAM (P) - DIG - F
FR0000035784 - 2.100.000 - 2
0,39 (T) - 29-6-07

 0,75
0,75 + 27,12 %

GRAINES VOLTZ (P) - GRVO - F
FR0000065971 - 1.370.000 - 62
0,64 (T) - 26-6-13

45,60 + 4,59 % 45,60
43,60 + 40,35 % 32,40

0,77
0,61

DMS - DGM FR0012202497 - 15.581.200 - 26
-

1,70
1,58

+ 7,62 % 1,85
+ 16,90 % 1,40

DNXCORP (EX:DREAMNEX) - DNX FR0010436584 - 2.834.575 - 17
0,43 (S) - 10-7-17

5,94
6,02

- 1,33 %
- 4,96 %

6,80
5,80

DOCKS PÉTROLES AMBÈS - DPAM - F
FR0000065260 - 97.800 - 51
25 (T) - 21-6-17

525
525

- 5,41 %

565
515

DOM SECURITY - DOMS FR0000052839 - 2.443.952 - 148
1,75 (T) - 24-5-17

60,40
59,80

+ 1,00 %
+ 1,51 %

62
58

EGIDE (P) - GID - EX D S 30/01/17
FR0000072373 - 7.900.366 - 19
-

2,36
2,30

+ 2,61 %
+ 8,26 %

2,74
2,16

ELECT. STRASBOURG - ELEC FR0000031023 - 7.169.386 - 954
6 (T) - 30-5-17

133
132

+ 0,76 % 141,50
+ 5,68 % 125

5,72
5,74

- 0,35 %
+ 11,07 %

BOURSE DIRECT (P) - BSD FR0000074254 - 55.955.383 - 100
0,04 (T) - 05-6-12

1,79
1,63

+ 9,82 %
+ 9,82 %

1,83
1,56

EULER HERMES - ELE 121,80
FR0004254035 - 42.641.635 - 5.194 121,80
4,68 (T) - 26-5-17

BUSINESS ET DECISION (P) - BND FR0000078958 - 7.882.975 - 62
-

7,92
7,92

+ 0,25 %

8,46
7,82

EURASIA FONCIERE INV. - MBRE - F  0,10 - 42,35 %
FR0000061475 - 67.667.348 - 7
0,17 - 45,56 %
-

0,17
0,10

EURO RESSOURCES - EUR FR0000054678 - 62.491.281 - 216
0,15 (T) - 13-6-17

3,45
3,42

+ 0,88 %
- 1,43 %

3,61
3,14

EUROMEDIS GROUPE (P) - EMG FR0000075343 - 2.990.971 - 21
0,09 (T) - 31-1-17

7,15
7,15

- 0,42 %

8,10
7,10

EXACOMPTA CLAIREF. (P) - EXAC - F
FR0000064164 - 1.131.480 - 120
2,60 (T) - 08-6-17

106
110

- 3,64 %
- 12,48 %

129
105

875
880

- 0,57 %
- 5,91 %

930
805

5,98
5,18

122,40
- 0,01 % 114,20

CAPELLI (P) - CAPLI FR0012969095 - 2.213.333 - 101
0,68 (T) - 12-10-17

45,80
46,20

- 0,87 %
- 11,97 %

CARP.DE PARTIC. - CARP - F
FR0000064156 - 319.109 - 16
2 (T) - 15-5-17

51,50
51

+ 0,98 % 51,50
- 7,32 %
51

EXPL. PROD. CHIM. - EXPL - 250 F AMORT. F
FR0000039026 - 168.400 - 147
10,50 (T) - 10-7-17

CAST (P) - CAS FR0000072894 - 14.846.246 - 51
-

3,45
3,45

- 1,43 %

3,58
3,40

EXPL. PROD. CHIM. PART FOND. - EPCP - F  890 - 0,01 % 919,90
FR0000037343 - 29.473 - 26
890,10 - 3,26 % 880,10
20 (T) - 10-7-17

CATERING INT SERVICES - CTRG FR0000064446 - 8.041.040 - 136
0,06 (T) - 19-6-17

16,90
17,60

- 3,98 %
- 0,53 %

19,75
16,40

FAUVET-GIREL - FAUV - F
FR0000063034 - 250.810 - 5
-

CBO TERRITORIA (P) - CBOT FR0010193979 - 33.747.175 - 138
0,19 (T) - 14-6-17

4,10
4

+ 2,50 %
+ 6,22 %

4,24
3,66

FERMIÈRE DE CANNES - FCMC - F  1610
FR0000062101 - 175.182 - 282
1610 + 5,92 %
5,71 (T) - 09-6-15

08-2-18
20,40
 20,40 - 18,40 % 20,40
1710
1570

GRANDS MOUL. STRASBOURG - GDMS - F
FR0000064180 - 83.867 - 71
1,90 (T) - 29-7-11

850

- 4,73 %

23
23,60

- 2,54 % 24,80
+ 6,24 % 20,80

GROUPE JAJ - GJAJ - F
FR0004010338 - 3.560.939 - 7
0,10 (T) - 15-11-05

1,90
1,90

- 5,00 %

GROUPE PARTOUCHE (P) - PARP FR0012612646 - 9.627.034 - 318
0,31 (D) - 11-9-17

33
32,50

+ 1,54 % 36,50
- 2,34 %
32

GROUPE PIZZORNO - GPE FR0010214064 - 4.000.000 - 106
0,50 (T) - 31-8-17

26,60
25,20

+ 5,56 % 28,10
+ 0,19 % 22,80

GROUPE VIAL - VIA FR0010340406 - 11.208.015 - 10
0,90 (D) - 25-9-08

31-1-14
 0,91

-

-

GUY DEGRENNE - GUYD - F
FR0004035061 - 75.270.790 - 26
0,54 (T) - 10-7-02

0,35
0,35

+ 0,58 %
- 5,95 %

0,38
0,33

LYSOGENE (P) - LYS FR0013233475 - 12.320.085 - 44
-

3,56
3,54

+ 0,56 %
- 6,32 %

3,94
3,26

SOFT COMPUTING (P) - SFT FR0000075517 - 2.091.858 - 32
0,50 (T) - 03-7-17

15,20 + 11,76 % 15,90
13,60 + 16,03 % 12,80

MALTERIES FRANCO-BELGES - MALT - F
FR0000030074 - 495.984 - 270
5,04 (T) - 29-11-17

545
545

+ 2,40 %

565
535

SOGECLAIR (P) - SOG 48,90
FR0000065864 - 2.900.000 - 142 48,60
0,62 (T) - 22-5-17

+ 0,62 % 53,60
+ 2,41 % 40,70

MEDASYS (P) - MED - EX D S 12/12/07
FR0000052623 - 81.377.650 - 33
0,03 (T) - 18-6-08

0,41
0,40

+ 1,49 %
+ 5,13 %

0,47
0,39

SOMFY - SO - DIV 5 24/5/17
86,50
FR0013199916 - 37.000.000 - 3.201 86,50
-

+ 5,01 %

91
79,80

MÉDIA 6 - EDI FR0000064404 - 3.050.000 - 43
0,22 (T) - 18-4-17

14,15
14,30

- 1,05 %
+ 9,35 %

15,95
12,95

SPIR COMMUNICATION - SPI FR0000131732 - 6.245.411 - 22
5 (T) - 27-5-08

28-11-17
 3,53

-

-

MEMSCAP (P) - MEMS FR0010298620 - 7.246.190 - 16
-

2,24
2,19

+ 2,28 %
+ 4,67 %

2,44
2,06

0,16
0,16

- 1,25 %
+ 5,33 %

0,21
0,15

01-3-18
 1,35

-

1,35
1,35

MONCEY (FINANCIÈRE) - MONC - F  6350 + 0,79 % 6550
FR0000076986 - 182.871 - 1.161
6300 + 0,79 % 6000
44 (T) - 12-6-17

MR BRICOLAGE SA (P) - MRB FR0004034320 - 10.387.755 - 152
0,60 (T) - 27-6-17

14,60
14,65

- 0,34 %
- 0,21 %

15,40
13,55

MRM - MRM - F
FR0000060196 - 43.667.813 - 76
0,11 (T) - 07-6-17

1,74
1,72

+ 1,16 %
- 3,33 %

1,80
1,70

 79,50
79,50 + 3,92 %

79,50
73,50

MUSÉE GRÉVIN - GREV - F
FR0000037970 - 503.264 - 40
0,88 (T) - 10-3-17
NETGEM - NTG FR0004154060 - 29.664.667 - 78
0,15 (T) - 07-6-17

2,62
2,62

+ 8,26 %

2,90
2,39

NEXTSTAGE - NEXTS - EX D S 17/10/17
FR0012789386 - 1.910.263 - 199
-

104
105

- 0,95 %
+ 3,48 %

108
99

1,30
1,31

- 0,76 % 1,35
+ 21,50 % 0,96

3,49
3,55

- 1,69 %
- 11,42 %

4,10
3,01

IDI (P) - IDIP FR0000051393 - 7.221.562 - 323
1,60 (T) - 30-6-17

44,70
45,20

- 1,11 % 48,30
- 4,69 % 41,70

OSE IMMUNO (P) - OSE FR0012127173 - 14.374.970 - 51
-

3,58
3,68

- 2,72 %
- 7,01 %

4,17
3,42

IGE + XAO (P) - IGE FR0000030827 - 1.427.800 - 206
1,55 (T) - 06-3-18

144

+ 0,70 % 145
+ 8,81 % 131,50

PARAGON ID - PID FR0011980077 - 58.286.819 - 70
-

1,20
1,20

- 0,17 %
+ 2,39 %

1,34
1,15

+ 2,73 % 49,80
+ 6,30 % 45,80

PAREF - PAR FR0010263202 - 1.208.703 - 86
2 (T) - 07-6-17

71,50

+ 2,13 %
- 0,35 %

74
65

3,25
2,76

PARIS. DE CHAUF. URBAIN - CHAU - F  108 - 0,92 % 109
FR0000052896 - 1.725.320 - 186
109
+ 8,55 % 99,50
3,50 (T) - 28-6-16

IMMOBILIÈRE HÔTELIÈRE - IMHO - F 07-12-17
FR0000036980 - 8.671.634 - 9
 1,04
0,39 - 01-9-93

-

-

INDUST. FIN. ENTREPRISES - INFE - F 71,50
FR0000066219 - 1.200.000 - 86
70,50
1,45 (T) - 28-6-17

+ 1,42 %
- 0,86 %

75
70

INNELEC MULTIMEDIA - INN - EX D S 7/12/17
FR0000064297 - 2.356.363 - 15
0,25 (T) - 03-10-16

6,18
6,42

- 3,74 %
- 12,58 %

430
434

4,69
4,66

+ 0,64 %
- 18,29 %

6,18
4,49

9,23
5,96

PATRIMOINE ET COMM - PAT - RED NOM 12/08/16 19,90
FR0011027135 - 13.335.463 - 265
20,40
1,08 (T) - 30-6-17

- 2,45 %
- 3,40 %

22,40
19,50

- 0,92 %
+ 3,61 %

448
416

PRECIA (P) - PREC - F
FR0000060832 - 573.304 - 120
2,20 (T) - 04-7-17

- 1,37 %

228
202

25-1-18
 2,30 - 2,54 %

2,34
2,30
6,88
4,45

0,24
0,17

IT LINK - ITL FR0000072597 - 1.736.000 - 22
0,34 (T) - 03-7-12

12,55
12,55

ITESOFT (P) - ITE FR0004026151 - 6.133.828 - 24
0,10 (D) - 21-12-17

3,86
3,70

+ 2,00 % 53,50
- 2,82 % 48,60

 176
176 + 22,23 %

OREGE - OREGE FR0010609206 - 18.652.815 - 65
-

+ 8,18 %

51
50

SOFIBUS - SFBS - F
FR0000038804 - 764.490 - 135
4,50 (T) - 26-5-17

0,20
0,20

+ 7,14 %
+ 27,27 %

FINATIS - FNTS - F
FR0000035123 - 5.656.860 - 288
2 (T) - 13-7-17

21,70
19,65

HUBWOO - HBW FR0004052561 - 136.345.527 - 27
-

6,30
5,88

+ 3,57 %
- 1,51 %

- 4,27 %
+ 2,49 %

8,58
7,86

INVENTIVA (P) - IVA FR0013233012 - 15.681.240 - 99
-

2,61
2,52

20,20
21,10

8,04
8,20

-

COHERIS - COH FR0004031763 - 5.685.575 - 15
0,08 (T) - 22-6-12

LOCINDUS - LD FR0000121352 - 10.689.018 - 216
0,64 (T) - 06-6-17

HOPSCOTCH GROUPE (P) - PUS FR0000065278 - 2.666.668 - 21
0,40 (T) - 16-6-17

-

0,24
0,24

1,18
SODITECH INGÉNIERIE - SEC - F  1,14
1,14 + 14,00 % 0,86
FR0000078321 - 2.480.280 - 3
-

- 1,62 % 11,85
- 12,69 % 9,42

IMMOBILIÈRE DASSAULT - IMDA - F 48,90
FR0000033243 - 6.417.114 - 314
47,60
2,16 (D) - 12-5-17

19,30
17,20

+ 0,38 %
55
+ 1,95 % 49,80

9,70
9,86

- 0,50 % 0,20
+ 24,38 % 0,20

+ 1,88 %

3,56
2,06

52,20
52

ORAPI (P) - ORAP FR0000075392 - 4.618.753 - 45
0,13 (T) - 29-4-15

- 1,95 %
- 4,63 %

 19
19

87,90
83,90

LES NX CONSTRUCTEURS (P) - LNC FR0004023208 - 16.039.755 - 837
2,50 (T) - 25-5-17

- 0,34 %
+ 1,75 %

29-12-17
 137

FINANCIÈRE MARJOS - FINM - F
FR0000060824 - 2.202.339 - 1
0,29 - 15-7-92

SODIFRANCE - SOA - F
FR0000072563 - 3.633.457 - 69
0,38 (T) - 20-9-17

2,90
2,91

INTEXA - ITXT - F
FR0000064958 - 1.012.000 - 2
0,38 (T) - 02-8-04

- 0,81 % 135,50
- 8,56 % 118,50

2,74
2,22

OL GROUPE - OLG FR0010428771 - 58.172.723 - 169
0,14 (T) - 09-12-09

7,50
5,95

123
124

LES HÔTELS DE PARIS - HDP - F  2,30 - 4,17 %
FR0004165801 - 7.386.981 - 17
2,40 - 17,27 %
-

14,75
12,75

+ 1,61 %
- 15,21 %

CNIM - COM FR0000053399 - 3.028.110 - 372
6,70 (T) - 30-6-17

SOCIÉTÉ FRANÇAISE DE CASINOS - SFCA - F 28-2-18
FR0010209809 - 5.092.470 - 14
 2,78 - 10,32 %
-

- 2,53 %
- 3,91 %

6,30
6,20

FIEBM - EBPF - PART F
FR0000062507 - 10.500 - 1
-

208
176

13,50
13,85

FIEBM - BERR - F
FR0000062341 - 1.911.000 - 12
0,07 (T) - 26-8-13

0,34
0,31

- 0,52 %
- 3,51 %

HIPAY GROUP (P) - HIPAY FR0012821916 - 4.954.974 - 67
-

INSTALLUX SA - STAL - F
FR0000060451 - 303.500 - 131
8 (T) - 21-6-17

CIBOX INTERACTIVE - CIB FR0000054322 - 99.150.792 - 34
0,11 - 10-8-98

193
194

9,98
8,44

200
174

-

LEBON - LBON - F
FR0000121295 - 1.173.000 - 226
4 (T) - 12-6-17

+ 24,87 % 2,46
+ 40,57 % 1,80

- 2,18 %
+ 2,51 %

+ 12,97 %

-

2,46
1,97

8,98
9,18

196
196

29-1-18
 17,40

LE TANNEUR (P) - LTAN - OP 19/10/17
FR0000075673 - 12.144.192 - 30
0,12 (T) - 11-7-07

101
80

HF COMPANY (P) - HF FR0000038531 - 3.513.247 - 32
0,50 (T) - 11-7-17

FIDUCIAL REAL ESTATE - ORIA - F
FR0000060535 - 2.414.000 - 473
1,65 (T) - 11-5-17

CHAUSSERIA SA (P) - CHSR - F
FR0000060907 - 480.166 - 8
-

99,80 + 0,81 %
99
+ 19,79 %

OFFICIIS PROPERTIES - OFP FR0010298901 - 19.884.220 - 26
0,30 (D) - 08-7-10

30
29,20

3,08
1,48

2,18
1,71

41
+ 0,49 % 44
40,80 + 1,74 % 38,30

HERIGE - HERIG FR0000066540 - 2.993.643 - 123
0,50 (T) - 02-6-17

- 0,34 %

+ 0,62 %
+ 4,52 %

755
755

GROUPE IRD - IRD FR0000124232 - 2.903.273 - 67
0,52 (T) - 05-7-17

29,40
29,40

FIDUCIAL OFFICE - SACI - F
FR0000061418 - 2.169.232 - 64
0,91 - 10-6-93

1,47

2,91
2,34

102
- 0,49 %
102,50 + 15,02 %

GEA - GEA FR0000053035 - 1.195.528 - 122
2,10 (T) - 05-4-17

GFI INFORMATIQUE - GFI FR0004038099 - 66.570.771 - 537
0,15 (T) - 26-5-17

ENCRES DUBUIT - ALDUB FR0004030708 - 3.141.000 - 18
0,30 (T) - 06-4-09

+ 9,39 % 0,47
+141,43 % 0,12

+ 0,83 % 24,60
- 0,04 %
24

- 1,64 % 12,60
+ 9,09 % 10,20

11,22 + 2,37 % 11,76
10,96 + 44,40 % 7,77

CFI-CIE FONC. INT. - CFI - F
FR0000037475 - 854.224 - 1
0,54 (S) - 02-12-14

24,20
GALIMMO - CIEM - F
24
FR0000030611 - 26.180.218 - 634
0,88 (T) - 07-6-17

12
12,20

BONE THERAPEUTICS (P) - BOTHE BE0974280126 - 6.849.654 - 77
-

CEGEREAL - CGR 40,40 - 1,46 % 41,80
FR0010309096 - 13.372.500 - 540 41
+ 6,54 % 37,60
2,10 (T) - 11-7-17

 43,80 - 6,81 % 54,50
47
- 12,40 % 35,60

FSDV - FAYE - F
FR0000031973 - 150.250 - 7
0,17 (T) - 05-11-01

DALET (P) - DLT FR0011026749 - 3.593.680 - 43
-

- 27,21 %
+ 11,24 %

55
43

565
476

GENERIX (P) - GENX FR0010501692 - 22.167.769 - 67
-

 99
136

 7200
7550
CAMBODGE - CBDG - F
FR0000079659 - 559.735 - 4.030 7200 + 0,84 % 7200
48 (T) - 12-6-17

+ 8,61 %
+ 8,17 %

+ 4,84 %
7
+ 13,44 % 5,86

BLEECKER - BLEE - F
FR0000062150 - 1.126.686 - 112
2,80 (T) - 22-3-17

10,30 - 1,90 % 11,10
10,50 + 49,49 % 6,70

530
488

6,50
6,20

+ 4,68 % 79,80
- 10,16 %
59

CAFOM (P) - CAFO FR0010151589 - 8.527.238 - 88
0,24 (T) - 21-12-11

FROMAGERIES BEL - FBEL - F
FR0000121857 - 6.872.335 - 3.642
9,75 (T) - 17-5-17

+ 1,57 % 25,80
+ 3,32 % 24,60

CS-COMM. ET SYSTÈMES (P) - SX FR0007317813 - 19.586.447 - 127
0,35 (T) - 30-6-08

BIOMERIEUXW - BIM 67,10
FR0013280286 - 118.361.220 - 7.942 64,10
-

136
99

FREY - FREY - (EX: IMMO. FREY) F 25,80
FR0010588079 - 12.112.500 - 313 25,40
0,77 (T) - 26-6-17

LAURENT PERRIER (P) - LPE FR0006864484 - 5.945.861 - 593
1,05 (T) - 18-7-17

57
57

PASSAT - PSAT FR0000038465 - 4.200.000 - 20
0,70 (T) - 22-6-17

210

STDUPONT - DPT FR0000054199 - 524.279.556 - 83
0 (T) - 16-9-14
TAYNINH - TAYN - F
FR0000063307 - 9.138.462 - 12
0,73 - 30-5-97

179
137

TFF GROUP (P) - TFF 47
+ 2,11 % 49,25
FR0013295789 - 21.680.000 - 1.019 46,03 + 17,18 %
41
TIPIAK (P) - TIPI - F
FR0000066482 - 913.980 - 80
3,20 (T) - 30-6-17

87,50
90

- 2,78 %
- 5,20 %

92,50
82

TIVOLY (P) - TVLY - F
FR0000060949 - 1.107.990 - 41
0,50 (T) - 31-5-17

37
39,40

- 6,09 % 42,80
- 5,13 % 35,80

TONNA ELECTRONIQUE - TONN - F
FR0000064388 - 449.777 - 0
2,40 - 04-9-90

0,50

- 47,00 %

0,87
0,49

TOUPARGEL GROUPE (P) - TOU FR0000039240 - 10.183.307 - 46
0,40 (T) - 26-6-12

4,50
4,58

- 1,75 %
+ 0,45 %

5,20
4,38

TOUR EIFFEL - EIFF FR0000036816 - 12.254.546 - 637
3 (T) - 02-6-17

52
55

- 5,45 %
- 6,20 %

57,20
51

U10 (P) - UDIS FR0000079147 - 17.260.745 - 63
0,32 (T) - 03-7-17

3,64
3,60

+ 1,11 %
- 0,82 %

4,16
3,51

UNIBEL - UNBL - F
FR0000054215 - 2.323.572 - 2.114
9 (T) - 17-5-17

910
920

- 1,09 %
+ 2,23 %

925
875

UNION FIN. FR. BQUE - UFF 32,10
FR0000034548 - 16.233.240 - 521 31,90
0,70 (A) - 31-10-17

+ 0,63 % 32,40
+ 6,64 % 30,30

UNION TECHNO. INFORMATIQUE - FPG FR0000074197 - 8.658.736 - 10
0,07 (T) - 22-6-01

+ 16,67 % 1,15
+ 12,00 % 0,90

1,12
0,96

VALTECH (P) - LTET - EX D OP 2/2/17 15-2-17
FR0011505163 - 26.591.970 - 332
 12,50
-

-

-

VERNEUIL PARTICIPATIONS - VRNL - F  3,28 + 9,33 %
FR0000062465 - 1.099.265 - 4
3
+ 17,56 %
-

5,25
2,40

VIDELIO (EX:IEC PROF) - VDLO FR0000066680 - 26.010.247 - 42
0,04 (T) - 18-7-17

1,63
1,60

+ 1,88 %
- 1,21 %

1,68
1,54

VIEL ET CIE - VIL FR0000050049 - 77.150.691 - 410
0,17 (T) - 16-6-17

5,32

+ 1,12 %
-

5,60
5,10

VIKTORIA INVEST - VI FR0000035719 - 4.745.000 - 22
0,50 (S) - 25-9-12

22-1-18
 4,74 - 24,16 %

6,25
4,74

VISIODENT - SDT FR0000065765 - 4.495.001 - 10
0,11 (T) - 06-7-17

 2,30
2,30

2,50
2,10

-

VRANKEN-POMMERY MONOPOLE (P) - VRAP - 23,80
FR0000062796 - 8.937.085 - 213
23,90
0,80 (T) - 06-7-17

- 0,42 % 24,40
+ 0,85 % 22,60

QUOTIUM TECHNOLOGIES - QTE - F 21,80
24,40
FR0010211615 - 1.652.406 - 36
- 10,84 % 21,60
-

YMAGIS (P) - MAGIS FR0011471291 - 7.931.206 - 75
-

- 1,05 % 10,70
+ 12,09 % 8,50

RAMSAY - GDS 17
FR0000044471 - 75.957.095 - 1.291 16,30
1,40 (A) - 02-12-14

+ 4,29 % 17,30
+ 7,94 % 14,60

ZODIAC AEROSPACE - ZC 24,96
FR0000125684 - 293.046.975 - 7.314 24,67
0,16 (T) - 25-1-17

15,20
- 12,73 % 12,30

SABETON (P) - SABE - F
FR0000060121 - 3.355.677 - 82
0,22 (T) - 04-7-17

24,40
25

- 2,40 %
- 1,97 %

25,60
23

+ 4,32 %
+ 1,58 %

SAFE ORTHOPAEDICS (P) - SAFOR - EX D S 08/06/17
FR0012452746 - 12.937.903 - 7
-

0,52
0,52

+ 0,39 %
+ 1,96 %

0,62
0,49

4,14
3,60

9,46
9,56

+ 1,18 %
+ 0,12 %

25,09
23,87

FR0000047797
FR0000047664
FR0000047839
FR0000140063
FR0000047805
FR0000047680
FR0000140071
FR0000047821
FR0000047748

19,44
1,41
4,95
2,49
0,29
0,83
1,09
9,91
3,08

19,44
1,41
4,95
2,93
0,29
0,83
1,28
9,91
3,62

5/13
8/16
10/09
7/14
5/17
7/17
10/17
10/15
12/14

Banque de Bretagne 85 Ns .........................
BNP Paribas Emp. 7/84 2e tr. 7/87 ..............
BNP Paribas janv. 85 ...................................
BNP Paribas TP 84 ......................................
C.I.C. mai 85.................................................
Caisse Cent. Créd. Coop. janv. 86................
Crédit Lyonnais TP 84 .................................
D.I.A.C. mars 85...........................................
Gaz de France juil.- oct.- nov. 85, tr. A.........

/190218
130
/180118
131
116,70
/240118
134,35
/150218
/181214

 448,41
 120
 88
129
119,89
 102,60
 138
 213,50
 990,01

448,44
130
90,85
133
152,07
102,60
153,85
219,66

444
101
84,90
114,25
115,01
96,99
131,68
201,02

-0,01
20,59
39,68
-1,87
8,11
3,64
-6,76
4,04

FR0000047789
FR0000047722
FR0000140014
FR0000140030
FR0000047656
FR0000140022
FR0000047607
FR0000140048

1,34
15,26
20,43
1,74
24,41
17,63
3,07
1,41

1,58
15,26
24,03
2,05
24,41
20,75
3,61
1,66

6/17
11/14
10/17
7/16
10/16
10/16
7/15
7/17

L.B. Lyon. de Banque juin 85 TMO Ly..........
NATIXIS TPA nov. 85 ....................................
Renault TP 83 ..............................................
Saint Gobain TP 83......................................
Sanofi oct. 87...............................................
Sanofi TP 83.................................................
St-Gobain mai 83, 2e tr................................
TSA TP 83.....................................................

106,15
/210218
709,06
141
/011217
491,90
/280218
/190717

 107,21
 459,01
660
141
 428,01
 484,11
 126
 142,10

115
492
716
143
463,86
511
130
148

90,01
444
528,54
134
420
481
114,68
132,20

Var.
52 se
m. (%
)

sem
.
Plus
-bas
52

sem
.
Plus
-hau
t 52

Clôtu
préc re sema
éden ine
te

Cour
s de

clôtu
re

152,45
762,25
152,45
152,45
152,45
152,45
152,45
152,45

Vale
ur

Nom
inal

coup
on
Date
de

Coup
on g
loba
l

Coup
on n
et

Var.
52 se
m. (%
)
Code
Isin

sem
.
Plus
-bas
52

sem
.
Plus
-hau
t 52

Clôtu
préc re sema
éden ine
te

Cour
s de

clôtu
re

304,90
152,45
152,45
152,45
152,45
152,45
152,45
152,45
762,25

Vale
ur

Nom
inal

coup
on
Date
de

Coup
on g
loba
l

Coup
on n
et

Code
Isin

Titres participatifs

17,94
2
30,92
-0,35
2,35
2,27
8,62
4,49

P.XII

COURS DE CLÔTURE DU VENDREDI 9 MARS

Investir, le Journal des Finances / 2305 / 10 mars 2018

39,94
30,08
4,46
4
10
9,66

EXTR.
45,30
41,80

ABBVIE - ABBV 31-8-17
US00287Y1091 - 1.594.094.698 - 92.457  58
0,45 (A) - 12-7-17
65,50
AGTA RECORD - AGTA CH0008853209 - 13.334.200 - 873 65
0,65 (T) - 19-6-17

15,50
13,10

9,04
8,30
39,59
36,28
39,98
36,99

39,70
38,50
45,40
45,20
0,05
0,05
1,66
1,85
9,35
9,75
9
8,75
1,26
1,22
2,32
2,38
0,41
0,39
9,36
9,08
3,06
3,05
7,88
7,90

+ 3,12
- 7,97
+ 0,44
+ 29,97

3,95
4,29

45,40
35

- 1,92
+2

0,08
0,05

- 10,27
- 2,35
- 4,1
- 0,85

2,08
1,45
10,30
9,15

+ 2,86
- 5,06

9,85
8,33

+ 3,7
+ 46,51

1,37
0,86

- 2,52
- 5,69

2,83
2,01

+ 6,98
+ 8,95
+ 3,08
- 17,17

0,45
0,36
11,85
8,64

+ 0,33
- 7,27

3,66
2,84

- 0,25
- 2,6

6,75
6,75
3,16
3,30

44,70
35

8,76
7,36

- 3,3

7,10
6,60

- 4,24
- 7,33

3,60
3,04

- 7,93
+ 8,82

5,80
3,55

30-1-18
 2,42

- 28,82

2,42
2,42

26-2-18
 9,88

- 0,3

10,45
9,90

0,14
0,15

- 0,69
-4

0,21
0,12

 1,04
1,05

- 0,95
+ 50,72

1,56
0,69

3,10
3,08

+ 0,65
- 7,46

3,36
3

13,20
13,10

+ 0,76
+ 32,4

13,25
9,88

12,25
12,25

+ 8,79

13,40
11,15

3,60
3,95

- 8,75
- 23,24

4,90
3,51

3,66
3,69

- 0,81
+ 9,91

3,94
3,21

7,06
6,78

+ 4,13
- 1,94

7,22
6

63,50
64

- 0,78
+ 2,42

64,50
60

5,47
5,35

+ 2,24
- 0,55

6,40
5

7,72
7,74

- 0,26
- 5,16

9,45
7,23

20,90
20,80

+ 0,48
- 3,51

23,80
19,50

27,10
25,30

+ 7,11
+ 13,67

27,88
22,50

6,70
6,70

- 20,33

9
6,50

03-1-18
 0,02

-

0,02
0,02

34,70
34,40

+ 0,87
- 3,58

37,80
30,50

369
375

- 1,6
-

385
365

COGRA - ALCOG 6,25
FR0011071570 - 3.359.720 - 21
5,90
COIL - ALCOI 16,98
BE0160342011 - 2.792.387 - 47
17,64
0,35 (S) - 24-11-17
CROSSJECT (P) - ALCJ - Ex D S 13/03/17 4,39
FR0011716265 - 8.958.702 - 39
4,37
CUSTOM SOLUTIONS (P) - ALSOL - 6,10
FR0010889386 - 5.479.260 - 33
6,35
0,10 (T) - 06-4-17
1,02
CYBERGUN (P) - ALCYB - Regr.
1,05
FR0013204351 - 8.713.016 - 9
DAMARTEX (P) - ALDAR 32,50
FR0000185423 - 7.364.000 - 239 34,70
0,65 (T) - 23-11-17
DBT (P) - ALDBT 2,75
FR0013066750 - 5.664.003 - 16
2,65
4,19
DEINOVE (P) - DEINO 3,82
FR0010879056 - 11.818.334 - 49
41
DELFINGEN IND. (P) - ALDEL FR0000054132 - 2.443.944 - 100 39,80
0,59 (T) - 04-7-17
0,49
DELTA DRONE - ALDR 0,50
FR0011522168 - 13.756.504 - 7
DEMOS - ALDMO 03-8-17
FR0010474130 - 56.662.996 - 40  0,70
0,10 (T) - 26-7-11
DEVERNOIS S.A. - ALDEV - F
125
FR0000060840 - 299.058 - 37
3,85 (D) - 20-5-13
DIAXONHIT (EX EXONHIT) (P) - ALEHT - Ex D S 30/01/17 31-8-17
FR0004054427 -  0,29
1,30
DIETSWELL - ALDIE FR0010377127 - 5.303.475 - 7
DL SOFTWARE (P) - ALSDL - OPA 23/06/17 17-7-17
FR0010357079 - 4.869.053 - 107
 22,05
0,22 (T) - 06-6-16
DLSI (P) - ALDLS 27,10
FR0010404368 - 2.541.490 - 69
26
0,50 (T) - 04-7-17
DOLPHIN INTEGRATION (P) - ALDOL - F
11
FR0004022754 - 1.344.520 - 15
9,50
DRONE VOLT (P) - ALDRV - Ex D S 13/11/17 0,77
FR0013088606 - 12.314.380 - 9
0,77
33
EASYVISTA (P) - ALEZV - F
32,80
FR0010246322 - 1.654.264 - 55
11,45
ECOSLOPS (P) - ALESA 12,50
FR0011490648 - 4.381.572 - 50
EMOVA GROUP - ALEMV - Ex D S 22/03/17 F 0,33
FR0010554113 - 110.705.118 - 36
0,34
ENERTIME (P) - ALENE - Ex D S 05/12/17 2,28
FR0011915339 - 3.458.710 - 8
2,13
ENTREPARTICULIERS.COM (P) - ALENT - 0,76
FR0010424697 - 3.540.450 - 3
0,74
0,06 (T) - 08-7-13
 31,40
ENTREPRENDRE - ALENR - F
23
FR0000045122 - 613.813 - 11
0,35 (T) - 18-7-17
ENVIRONNEMENT SA (P) - ALTEV 71
FR0010278762 - 1.597.650 - 113
71
0,60 (T) - 04-7-17
7,74
EO2 (P) - ALEO2 - F
7,88
FR0010465534 - 2.466.713 - 19
0,14 (T) - 26-10-17
52,70
ESKER (P) - ALESK FR0000035818 - 5.438.908 - 287 51,50
0,30 (T) - 28-6-17
07-12-17
EURASIA GROUPE - ALEUA  9,80
FR0010844001 - 7.126.025 - 70
EUROGERM (P) - ALGEM 31,40
FR0010452474 - 4.315.021 - 135
31,40
0,35 (T) - 04-7-17
EUROPLASMA (P) - ALEUP 0,18
FR0000044810 - 153.907.418 - 27 0,19
39
EVOLIS (P) - ALTVO 38,50
FR0004166197 - 5.164.120 - 201
1,20 (T) - 12-5-17
0,63
FASHION B AIR - ALFBA FR0004034593 - 14.526.418 - 9
0,20 (T) - 23-6-11
FILAE (P) - ALFIL 27-2-18
FR0010221069 - 1.756.839 - 11
 6,30
FOCUS (P) - ALFOC 37,90
FR0012419307 - 5.227.452 - 198
39,70
0,53 (T) - 18-7-17
FOUNTAINE PAJOT (P) - ALFPC 122
FR0010485268 - 1.666.920 - 203 116,50
0,90 (T) - 29-3-17

EXTR.
119
111

BRASS. OUEST AFRICAIN - BOAF - F  630
SN0008626971 - 81.975 - 42
630
16,74 (T) - 25-3-08

+ 1,01

630
625

ELI LILLY AND CO - LLY 62,50
US5324571083 - 1.095.597.580 - 68.475
0,40 (A) - 14-2-18

- 1,57
- 13,19

69,50
62,50

CATERPILLAR INC. - CATR 121,50
US1491231015 - 597.625.772 - 72.612 119
0,66 (A) - 19-1-18

+ 2,1
- 7,67

141
116

FORESTIÈRE EQUAT. - FORE - F 29-12-17
 800
CI0000053161 - 141.333 - 113
4,28 (T) - 14-6-16

-

-

CFOA - FOAF - F
SN0000033192 - 650.000 - 2
1,52 - 26-7-90

+ 5,71

3,52
3,50

GDS RUSAL - RUSAL US9098832093 - 1.636.363.646 - 18.000
0,37 (A) - 05-9-17

11

+ 2,7

13
11

22-2-18
 3,52

-

COCA COLA ENTERPRISES - CCE - 27-5-16
US19122T1097 - 227.940.632 - 10.387  45,57
0,26 (A) - 16-5-16

-

-

GENEURO - GNRO CH0308403085 - 14.658.118 - 91
-

6,24
6,80

- 8,24
+ 9,28

7,64
5,66

+ 0,77
+ 5,58

66,50
61,50

DARTY PLC - KSA - F
12-8-16
GB0033040113 - 529.600.000 - 1.043  1,97
0,01 (A) - 03-3-16

-

-

MAROC TELECOM - IAM 13,30
MA0000011488 - 879.095.340 - 11.692 13,30
5,41 (T) - 24-5-17

+ 10,74

13,40
12,15

1,60
1,60

+ 6,67

1,91
1,48

1,21
1,24

- 2,82
- 20,72

1,63
1,18

3,65
3,58

+ 1,96
- 8,29

4,19
3,23

2,25
2,21

+ 1,81
+ 0,45

2,33
1,60

0,45
0,36

+ 24,44
+244,62

0,54
0,12

0,52
0,48

+ 7,88
- 7,14

0,66
0,46

1,82
1,86

- 2,16
- 9,25

2,17
1,80

2,03

+ 5,56
+ 18,08

2,28
1,73

 200
199

+ 0,5
+ 0,65

208
196

9,28
9,40

- 1,28
+ 3,11

10,10
9,04

18,50
18,20

+ 1,65
+ 18,21

21,15
15,22

3,14
3,32

- 5,42
+ 4,67

3,56
2,44

2,96
2,92

+ 1,37
- 1,33

3,11
2,75

5,15
5,10

+ 0,98
+ 8,65

5,20
4,52

 1,34
1,25

+ 7,2
+ 14,53

1,40
1,06

07-12-17
 0,01

-

-

36,75
35,35

+ 3,96
+ 6,83

39,10
33,50

3,20
3,10

+ 3,23
+ 5,26

3,46
2,98

9,46
9,36

+ 1,07
- 5,21

10,10
9,06

57,40
58

- 1,03
+ 6,3

65,10
54,40

10
10,20

- 1,96
+ 4,71

10,85
9,36

2,03
2,03

- 22,81

3,10
2

 22,80
23,20

- 1,72
- 1,68

24,60
22,20

6,80
6,82

- 0,29
- 3,55

7,40
6,02

0,39
0,41

- 3,43
+ 1,03

0,45
0,35

0,48
0,49

- 2,45
+ 3,7

0,59
0,45

1,03
1,01

+ 2,58
- 11,79

1,24
0,99

0,71
0,69

+ 2,62
+ 2,32

0,84
0,63

 66
66

- 6,02

73
56,50

8,80
8,95

- 1,68
- 2,33

9,20
8,70

1,45
1,39

+ 4,32
+ 11,54

1,62
1,30

11,90
12,20

- 2,46
+ 7,5

12,50
10,70

6,30
6,80

- 7,35
- 10,13

9,20
6,30

11,20
11,75

- 4,68
- 2,61

14,10
11,05

8,86
8,94

- 0,89
+ 18,29

9,10
7,32

18-5-15
 0,01

-

-

15
15,15

- 0,99
- 15,73

24,50
14,30

8,26
8,24

+ 0,24
+ 3,25

9,20
8,02

14,50
14,40

+ 0,69
+ 3,57

15
13,05

4,78
5

- 4,4
- 4,02

5,50
4,50

22,80
22,40

+ 1,79
- 7,24

25,20
22

41,20
40,40

+ 1,98
- 3,29

43,60
40,20

8,66
8,34

+ 3,84
- 6,58

9,30
7,60

3,66

+ 1,14
+ 1,14

3,68
3,50

17,50
17,50

- 4,63

22
16,85

12,22
11,48

+ 6,45
+ 11,29

13,54
10,50

+ 5,93
+ 7,02

6,30
5,65

- 3,74
- 26,81

24
16,32

+ 0,46
- 5,18

5,05
4,13

- 3,94
- 5,86

6,75
6,10

- 2,86
- 12,07

1,52
0,91

- 6,34
- 17,28

42,50
32,10

+ 3,58
- 10,88

3,43
2,60

+ 9,55
+143,31

5
1,74

+ 3,02
- 0,89

44,50
38,40

-2
+ 19,51

0,75
0,40

-

-

- 20

108
108

-

-

- 4,32
- 38,14

2,20
1,04

-

-

+ 4,23
+ 10,3

27,10
24,20

+ 15,79
+ 2,23

38
9,50

+ 6,94

0,92
0,70

+ 0,61
+ 6,8

35
29

- 8,4
- 16,36

14,50
11,30

- 3,82
+ 12,76

0,51
0,29

+ 7,04
+ 12,32

2,77
1,98

+ 2,72
+ 11,03

0,78
0,66

+ 36,52
- 0,76

33
20

+ 0,5

83,80
68,20

- 1,78
- 0,77

9,78
6,52

+ 2,33
+ 2,87

55,50
50,20

-

-

+ 2,61

31,60
29,20

- 3,78
- 11

0,27
0,18

+ 1,3
- 12,75

45,50
37,80

- 6,81
+ 13,58

0,77
0,51

- 0,47

7
6

- 4,53
+ 20,93

43,60
29,70

+ 4,72
+ 20,96

130
92,20

FREELANCE.COM - ALFRE - F
FR0004187367 - 31.234.089 - 50
0,10 (T) - 18-7-08
GASCOGNE - ALBI FR0000124414 - 20.397.464 - 74
3 (T) - 21-7-08
GAUSSIN - ALGAU FR0010342329 - 144.612.461 - 65
GENOWAY (P) - ALGEN FR0004053510 - 5.983.466 - 11
GEVELOT - ALGEV - F
FR0000033888 - 820.500 - 164
1,80 (T) - 20-6-17
GLOBAL BIOENERGIES (P) - ALGBE FR0011052257 - 4.508.761 - 83
GLOBAL ECOPOWER (P) - ALGEP - F
FR0011289198 - 4.918.540 - 15
GOLD BY GOLD - ALGLD FR0011208693 - 2.708.412 - 4
0,04 (T) - 04-7-17
GROUPE GUILLIN (P) - ALGIL FR0012819381 - 1.852.875 - 68
0,65 (T) - 23-6-17
GROUPE PAROT (P) - ALPAR FR0013204070 - 4.624.072 - 44
GROUPIMO - ALIMO - F
FR0013297488 - H2O INNOVATION INC - ALHEO - F
CA4433003064 - HARVEST (P) - ALHVS - F
FR0010207795 - 1.406.044 - 112
0,40 (A) - 17-10-17
HEURTEY PETROCHEM - ALHPC FR0010343186 - 4.914.725 - 118
0,55 (T) - 18-6-15
HIOLLE INDUSTRIES - ALHIO FR0000077562 - 9.421.056 - 41
0,14 (T) - 28-6-17
HITECHPROS - ALHIT FR0010396309 - 1.643.478 - 30
0,85 (T) - 25-5-17
HOLOSFIND (EX:REFERENC.) - ALHOL FR0010446765 - 161.092.419 - 3
HORIZONTAL SOFTWARE (P) - ALHSW FR0013219367 - 2.063.998 - 16
HYBRIGENICS (P) - ALHYG FR0004153930 - 46.753.948 - 27
I.CERAM (P) - ALICR FR0011511971 - 5.340.702 - 49
I2S - ALI2S FR0005854700 - 1.796.167 - 6
IDSUD - ALIDS - F
FR0000062184 - 898.128 - 69
0,60 (T) - 26-7-17
IMMERSION - ALIMR - F
FR0013060100 - 1.236.044 - 7
IMPLANET (P) - ALIMP FR0010458729 - 27.592.562 - 14
INTEGRAGEN (P) - ALINT FR0010908723 - 6.543.863 - 16
INTRASENSE (P) - ALINS FR0011179886 - 11.149.057 - 6
IVALIS - ALIVA FR0010082305 - 1.310.378 - 29
1,26 (T) - 27-7-11
KERLINK (P) - ALKLK FR0013156007 - 5.086.104 - 116
KEYYO (P) - ALKEY FR0000185621 - 1.960.000 - 49
0,35 (T) - 16-6-17
KKO INTERNATIONAL (P) - ALKKO BE0974284169 - 9.706.577 - 7
LEADMEDIA GROUP (P) - ALLMG FR0011053636 - 13.432.143 - 4
LES HOTELS BAVEREZ (P) - ALLHB - F
FR0007080254 - 2.372.468 - 171
0,08 (T) - 27-7-16
LET'S GOWEX - ALGOW ES0158252033 - 72.313.360 - 1
0,01 (T) - 12-7-13
LEXIBOOK LING. - ALLEX FR0000033599 - 4.960.062 - 7
0,49 - 20-7-98
LOGIC INSTRUMENT - ALLOG FR0000044943 - 7.716.292 - 8
0,06 (T) - 30-6-08
LUCIBEL (P) - ALUCI FR0011884378 - 10.519.961 - 28
M2I (P) - ALMII - F
FR0013270626 - 4.802.480 - 34
-

 0,32 + 14,29
0,28 +433,33

0,35
0,07

 0,76
0,76

- 1,3

0,80
0,63

80
85

- 5,88
+ 6,62

92
72,50

24
24,40

- 1,64
+ 2,13

25
23,20

4,32
4,10

+ 5,37
+ 18,36

4,32
3,66

18,50
18,20

+ 1,65
+ 2,78

19,90
17,30

30-6-17
 0,02

-

-

7,60
7,55

+ 0,66
- 6,06

8,20
7,30

0,58
0,55

+ 5,26
- 6,45

0,68
0,52

9,25
7,25

+ 27,59
+ 30,83

9,25
7,05

3,20
3,20

+ 15,52

3,44
2,80

77
70,50

+ 9,22
+ 11,59

78
70

6
6,70

- 10,45
- 12,02

7,10
4,48

0,51
0,51

+ 21,43

0,69
0,42

2,37
2,40

- 1,25
- 6,69

2,97
2,29

0,51
0,56

- 9,95
- 0,59

0,65
0,48

16-1-18
 22

-

-

22,90
22,80

+ 0,44
+ 18,29

23,80
18,95

25
24,90

+ 0,4
+ 4,17

26,90
22

0,75
0,86

- 12,79
+ 8,7

0,98
0,72

07-12-17
 0,29

-

-

72
64

+ 12,5
+ 28,57

73
45

16-8-17
 0,01

-

-

1,41
1,34

+ 5,24
- 6,95

2,29
1,27

1,03
1,02

+ 0,49
+ 23,49

1,33
0,84

2,69
2,75

-2
+ 1,51

3,30
2,60

7
6,70

+ 4,49
-

7,80
6,40

MADVERTISE (P) - ALMNG - F
FR0010812230 - 10.039.912 - 12
MAKHEIA GROUP (P) - ALMAK FR0000072993 - 8.658.853 - 19
0,05 (T) - 23-9-08
MASTRAD (P) - ALMAS FR0004155687 - 10.407.132 - 5
0,08 (T) - 14-3-12
MECELEC (P) - MCLC FR0000061244 - 4.049.382 - 8
0,15 (T) - 24-6-02
MEDIAN TECHNOLOGIES (P) - ALMDT FR0011049824 - 11.852.792 - 110
MEDICREA INTERNATIONAL (P) - ALMED FR0004178572 - 15.082.811 - 47
METHANOR (P) - ALMET - Ex D S 27/06/16 F
FR0011217710 - 1.675.248 - 9
0,06 (T) - 11-7-17
METHORIOS CAPITAL (P) - ALMTH IT0004615396 - 133.436.181 - 1
MG INTERNATIONAL - ALMGI FR0010204453 - 4.300.039 - 14
0,35 (T) - 31-1-06
MGI DIGITAL GRAPHIC TECHNOLOGY (P) - ALMDG FR0010353888 - 6.150.850 - 353
MICROWAVE VISION (P) - ALMIC FR0004058949 - 6.282.166 - 63
0,30 (T) - 16-8-11
MILIBOO (P) - ALMLB FR0013053535 - 4.827.193 - 10
MILLET INNOVATION - ALINN - F
FR0010304402 - 1.905.780 - 43
1,58 (T) - 11-7-17
MOULINVEST (P) - ALMOU FR0011033083 - 3.075.338 - 21
NEOLIFE - MLNLF - F
FR0011636083 - 6.629.871 - 3
NEOVACS (P) - ALNEV FR0004032746 - 73.530.510 - 35
NEXTEDIA (P) - ALNXT FR0004171346 - 18.876.005 - 19
NOVACYT (P) - ALNOV - F
FR0010397232 - 37.664.341 - 27
NSC GROUPE - NSGP - F
FR0000064529 - 494.095 - 30
2,50 (T) - 02-6-17
NSE - ALNSE FR0004065639 - 3.376.111 - 30
0,09 (T) - 11-6-15
O2I - ALODI FR0010231860 - 12.247.119 - 18
OBER (P) - ALOBR - F
FR0010330613 - 1.441.615 - 17
0,70 (T) - 25-7-17
OCEASOFT (P) - ALOCA FR0012407096 - 2.894.625 - 18
ONCODESIGN (P) - ALONC FR0011766229 - 6.818.412 - 76
OSMOZIS (P) - ALOSM FR0013231180 - 2.137.000 - 19
OSPREYFRANK - ALOSP - F
GB00B2R1Q018 - 280.788.886 - 3
PHARMASIMPLE - ALPHS - F
BE0974302342 - 938.000 - 14
PHARNEXT (P) - ALPHA FR0011191287 - 10.784.615 - 89
PISCINES DESJOYAUX - ALPDX FR0000061608 - 8.984.492 - 130
0,51 (T) - 09-3-18
PLANET.FR (P) - ALPLA - F
FR0010211037 - 4.829.126 - 23
0,07 (T) - 21-4-17
PLANT ADVANCED TECH. (P) - ALPAT - F
FR0010785790 - 918.756 - 21
POUJOULAT (P) - ALPJT - F
FR0000066441 - 1.959.000 - 81
0,40 (T) - 25-9-17
POULAILLON (P) - ALPOU FR0013015583 - 5.111.119 - 44
PRIMECITY INVEST. - ALPCI - F
CY0104972217 - 103.266.661 - 378
PRISMAFLEX - ALPRI FR0004044600 - 1.315.598 - 23
0,06 - 16-10-00
PRODWARE (P) - ALPRO FR0010313486 - 7.741.000 - 95
0,04 (T) - 18-7-17

EURONEXT
FR0011453463 0,21
FR0010185975 0,15
FR0011527225 0,02
FR0012018778 0,84
FR0010032839 0,01
FR0000180994 6,21
FR0011359579 0,22
FR0012739548 0,11
FR0000180549 1,11
FR0012008753
FR0011378678 0,21
YFAU FR0011321363 0,63
YML
FR0010449264
SELOC FR0011645704 2,21

15/11/17
04/07/16
21/03/16
01/01/17
01/04/17
01/01/17
01/01/17
01/07/17
01/01/04

01/04/20

1 p. 1,03

20,50

01/04/20 100 p. 2,65
7
01/01/17
1 p. 4,41 165,50
01/01/20
1 p. 1
3,60
31/12/24

01/01/17
15/01/16 01/01/18
01/01/17
01/01/17

1 p. 1

36,82

1 p. 1,02 19,48
1 p. 1,04 103,82

AIR FRANCE 2.03% 2013-2023 (OCÉANE)
AIR FRANCE 2.75% 2005-2020 (OCÉANE)
ALCATEL-LUCENT 4.25% 07/2018 (OCÉANE)
ARTEA 6% 08/14-08/2019 (OCÉANE)
ATARI 0,1% 04/2020 (OCÉANE)
AXA OSC 3,75% 02/00-01/17
CBO TERRITORIA 6% 01/2020 (OCÉANE)
CGG 1,75% 01/16-2020 (OCÉANE)
COFIDUR 0,10% 05/98-12/2024
CS COM. ET SYST. 4% 07/14-07/19 (OCÉANE)
ECA 2,5% 01/2018 (OCÉANE)
FAURECIA 3,25% 09/12-01/2018 (OCÉANE)
MICHELIN CP 0 2017 (OCÉANE)
SELECTIRENTE 3,5% 12/13-01/2020 (OCÉANE)

COU
Clôt RS DE C
u
préc re sem LÔTUR
éden aine E
te
Varia
Variation sem
tion
a
annuine /
elle
Plus
-hau
annu t/Plu
els
s-ba
s

SOCIÉTÉ
COURS VARIA.
EXTR.
MERCK AND CO INC - MRK 43,60
+ 1,4
52
US58933Y1055 - 2.696.190.502 - 117.554 43
- 6,94
43
0,34 (A) - 14-12-17
PROCTER AND GAMBLE - PGP 64,20
+ 0,31 82,20
US7427181091 - 2.521.003.706 - 161.848 64
- 16,12
64
0,48 (A) - 18-1-18
STALLERGENES GREER - STAGR - 32,25
+ 1,42
41,70
GB00BZ21RF93 - 19.765.553 - 637 31,80 - 16,26 29,50
 52
+4
52
TELEVERBIER - TVRB - F
50
+ 7,22
47,80
CH0008175645 - 1.400.000 - 73
0,07 (T) - 26-4-17
145
+ 2,47
166
TOTAL GABON - EC 139
GA0000121459 - 4.500.000 - 653 141,50 + 0,15
4,03 (T) - 07-6-17
VALE SA - VALE3 - ORDINAIRES
10,12
12,26
US91912E1055 - 5.197.432.081 - 52.619
+ 14,73
9,22
0,24 (D) - 24-4-17
ZCI LIMITED - CV 17-10-17
BMG9887P1068 - 55.677.643 - 1
 0,02
-

clôtu
re

QUANTUM GENOMICS (P) - ALQGC FR0011648971 - 6.927.334 - 16
REALITES (P) - ALREA FR0011858190 - 2.592.343 - 93
0,50 (T) - 13-6-17
REWORLD MEDIA (P) - ALREW - F
FR0010820274 - 37.064.308 - 74
ROCTOOL (P) - ALROC - F
FR0010523167 - 3.350.382 - 26
ROUGIER (P) - ALRGR FR0000037640 - 1.092.000 - 19
1 (T) - 08-6-12
SAFWOOD - ALWOO IT0004013725 - 10.016.515 - 1
0,07 (T) - 05-6-08
SAPMER - ALMER FR0010776617 - 3.498.598 - 102
0,20 (T) - 02-5-14
SENSORION (P) - ALSEN FR0012596468 - 5.878.990 - 19
SERMA TECHNOLOGIES - ALSER - F
FR0000073728 - 1.150.536 - 232
6,70 (T) - 22-6-17
SI PARTICIPATION - ALSIP FR0000061582 - 412.492 - 4
24,10 (D) - 09-5-17
SIDETRADE (P) - ALBFR FR0010202606 - 1.389.981 - 88
0,55 (T) - 30-6-16
SOLUTION 30 (P) - ALS30 - Div 2 7/07/16
FR0013188844 - 20.440.516 - 643
SPINEGUARD (P) - ALSGD FR0011464452 - 5.601.215 - 16
SPINEWAY (P) - ALSPW FR0011398874 - 3.395.503 - 12
STRADIM-ESPACE FINANCES (P) - ALSAS - F
FR0000074775 - 3.439.760 - 49
0,25 (T) - 25-8-17
STREAMWIDE (P) - ALSTW - F
FR0010528059 - 3.029.962 - 19
0,23 (T) - 03-7-13
THERACLION (P) - ALTHE - Ex D S 26/07/16
FR0010120402 - 7.521.880 - 31
THERADIAG (P) - ALTER FR0004197747 - 8.660.624 - 14
THERANEXUS (P) - ALTHX FR0013286259 - 3.119.143 - 47
TOOLUX SANDING - ALTLX LU0394945660 - 1.753.667 - 3
TRAQUEUR (P) - ALTRA - OPA 16/01/18
FR0004043487 - 3.316.347 - 5
TRILOGIQ - ALTRI FR0010397901 - 3.738.000 - 25
0,50 (T) - 02-12-09
TRONIC MICROSYSTEMS (P) - ALTRO FR0004175099 - 3.685.608 - 49
TTI - TRAVEL TECHNO. - ALTTI FR0010383877 - 5.512.336 - 3
TXCOM - ALTXC FR0010654087 - 1.231.860 - 7
0,24 (T) - 24-7-17
UCAR (P) - ALUCR FR0011070457 - 1.742.624 - 34
0,20 (T) - 22-6-17
UMANIS (P) - ALUMT FR0013263878 - 18.506.335 - 248
UVGERMI (P) - ALUVI FR0011898584 - 2.575.246 - 14
VDI GROUP (P) - ALVDI FR0010337865 - 4.703.000 - 28
0,31 (Z) - 18-12-17
VELCAN (P) - ALVEL FR0010245803 - 6.605.442 - 61
0,10 (T) - 21-7-11
VERGNET (P) - ALVER FR0004155240 - 23.409.854 - 15
VEXIM (P) - ALVXM FR0011072602 - 9.129.244 - 183
VIALIFE - ALVIA - F
FR0010326090 - 400.000 - 2
2,13 (T) - 21-11-16
VISIATIV (P) - ALVIV - Ex D S 23/11/17
FR0004029478 - 4.018.077 - 145
VISIOMED GROUP (P) - ALVMG FR0011067669 - 28.827.809 - 19
VOYAGEURS DU MONDE (P) - ALVDM FR0004045847 - 3.691.510 - 393
1,20 (T) - 21-6-17
WALLIX GROUP (P) - ALLIX FR0010131409 - 3.997.180 - 120
WE.CONNECT - ALWEC - F
FR0013079092 - 2.729.122 - 29
0,13 (T) - 29-6-17
WEBORAMA (P) - ALWEB FR0010337444 - 3.521.906 - 40
0,23 (T) - 02-7-13
WEDIA - ALWED FR0010688440 - 856.201 - 15
0,12 (T) - 27-6-17
WITBE (P) - ALWIT FR0013143872 - 3.827.853 - 29
Cour
s de

Nom
inal
Vale
ur

Parit
é

Date
d’éc
héan
ce

Dern
ier c
oupo
n
Date
d
e
r
coup nier
on

COD
E MN
ÉMO
Code
Isin

Plus
-hau
t 52
sem
.
Plus
-bas
52 s
em.
Var.
52 s
em.
(%)

Clôt
ure
sem
. pré
c.
Taux
actu
arie
l

clôtu
re
Cour
s de

Nom
inal
Vale
ur

Parit
é

Date
d’éc
héan
ce

Dern
ier c
oupo
n
Date
coup dernier
on

COD
E MN
ÉMO
Code
Isin

Obligations convertibles ou échangeables

YAF3
YAF
YALU
YARTE
YFO
YXA
CBOTA
YCGGA
YCO
YSX

EXTR.
30,82
26,36

VAL
E
INFO UR - M
TITR NÉMO
E
Code
Nbre Isin
d
Capi. e titre
(M€ s
)
Dern
ie
Date r divid
ende

COU
Clôt RS DE C
u
préc re sem LÔTURE
éden aine
te
Varia
Variation sem
tion
a
annu ine /
elle
Plus
annuhaut/Plu
els
s-ba
s

Dern
Date ier divid
ende

VAL
E
INFO UR - M
TITR NÉMO
E
Code
I
Nbre sin
Capi. de titre
(M€ s
)

SOCIÉTÉ
COURS VARIA.
DIAGEO - DGE 26,65
-3
GB0002374006 - 2.464.274.143 - 65.661 27,47
- 11,54
0,25 (A) - 22-2-18

-

Euronext / Euronext Growth
SOCIÉTÉ
EXTR.
VARIA.
COURS
1000MERCIS (P) - ALMIL FR0010285965 - 3.119.044 - 124
0,30 (T) - 26-6-17
A2MICILE EUROPE (P) - ALA2M - Ex D OP 2/2/17
FR0010795476 - 1.094.256 - 50
0,55 (T) - 23-6-17
ACHETER-LOUER.FR - ALALO - Ex-D 21/7/16
FR0010493510 - 165.069.001 - 8
ACTIPLAY (P) - ALGCM FR0011038348 - 3.313.592 - 6
ADA - ALADA FR0000053076 - 2.922.633 - 27
1,50 (A) - 07-11-17
ADEUNIS (P) - ALARF FR0013284627 - 2.182.960 - 20
ADOMOS (P) - ALADO FR0013247244 - 29.397.019 - 37
ADTHINK MEDIA (P) - ALADM FR0010457531 - 6.130.500 - 14
0,10 (T) - 05-6-12
AGROGENERATION - ALAGR FR0010641449 - 101.211.804 - 42
ALES GROUPE (P) - ALPHY FR0000054652 - 14.522.104 - 136
0,35 (T) - 27-6-16
ANEVIA (P) - ALANV FR0011910652 - 3.057.994 - 9
ANTEVENIO (P) - ALANT ES0109429037 - 4.207.495 - 33
0,24 (D) - 25-9-17
AQUILA (P) - ALAQU - F
FR0010340711 - 1.650.000 - 11
0,50 (T) - 15-5-17
ARTEFACT - ALNBT FR0000079683 - 30.853.456 - 97
ASIT BIOTECH - ASIT BE0974289218 - 12.756.800 - 50
ASSIMA (P) - ALSIM GB00B19RTX44 - 8.209.738 - 20
0,13 (A) - 29-3-16
ASTELLIA (P) - ALAST FR0004176535 - 2.590.451 - 26
0,08 (T) - 24-6-14
AUPLATA (P) - ALAUP FR0010397760 - 99.600.723 - 14
BD MULTI-MEDIA (P) - ALBDM FR0000035305 - 2.276.038 - 2
0,09 (T) - 29-6-16
BERNARD LOISEAU SA - ALDBL - F
FR0000066961 - 1.432.100 - 4
0,04 (T) - 29-7-15
BILENDI (P) - ALBLD FR0004174233 - 3.934.719 - 52
BIOCORP (P) - ALCOR FR0012788065 - 3.390.171 - 42
BIOPHYTIS (P) - ALBPS FR0012816825 - 13.463.413 - 48
BIOSYNEX (P) - ALBIO FR0011005933 - 9.135.448 - 33
BLUELINEA (P) - ALBLU - F
FR0011041011 - 1.349.130 - 10
BRICORAMA - ALBRI - F
FR0000054421 - 6.221.343 - 395
1 (T) - 24-7-17
BUDGET TELECOM (P) - ALBUD - F
FR0004172450 - 4.011.554 - 22
2,23 (Z) - 28-1-14
CARBIOS (P) - ALCRB FR0011648716 - 3.749.673 - 29
CARMAT (P) - ALCAR FR0010907956 - 9.016.544 - 188
CELLECTIS (P) - ALCLS FR0010425595 - 35.928.189 - 974
CERINNOV GPE (P) - ALPCV FR0013178712 - 3.488.240 - 23
CÉSAR - ALCES FR0010540997 - CLASQUIN (P) - ALCLA FR0004152882 - 2.306.401 - 80
0,80 (T) - 12-6-17
COFIDUR - ALCOF - Div 5 2/7/17
FR0013257409 - 38.675 - 14
-

COU
R
Clôt S DE C
u
L
préc re sem ÔTURE
éden aine
te
Varia
Variation sem
tion
a
annu ine /
elle
Plus
annuhaut/Plu
els
s-ba
s

SOCIÉTÉ
COURS VARIA.
112
- 4,27
BRASS. CAMEROUN - BCAM - F
117
- 5,88
CM0000035113 - 5.736.363 - 642
0,76 (T) - 13-12-17

HORS ZONE EURO

-

VAL
E
INFO UR - M
TITR NÉMO
E
Code
Nbre Isin
Capi. de titre
(M€ s
)
Dern
ie
Date r divid
ende

COU
R
Clôt S DE C
u
L
préc re sem ÔTURE
éden aine
te
Varia
Variation sem
tion
a
annu ine /
elle
Plus
-hau
annu t/Plu
els
s-ba
s

SOCIÉTÉ
COURS VARIA.
44,10
+ 1,61
MONTEA CVA - MONTP + 2,68
BE0003853703 - 11.610.531 - 512 43,40
1,48 (T) - 19-5-17
RENTABILIWEB GROUP - BIL 23-2-18
BE0946620946 - 18.857.946 - 169  8,98 - 0,32
0,15 (S) - 23-5-12
ROBECO - ROBP 36,73
- 0,51
NL0000289783 - 80.000.000 - 2.938 36,92
- 3,34
0,85 (T) - 24-4-17
ROLINCO - ROLP 38,34
- 0,05
NL0000289817 - 54.609.060 - 2.094 38,36
- 1,11
0,51 (T) - 24-4-17

2,34
2,57

- 8,95
- 25,71

3,49
2,25

35,90
32

+ 12,19
+ 64,08

36,60
20,60

2
1,69

+ 18,34
+ 10,5

2,14
1,60

7,65
7,40

+ 3,38
- 16,76

9,20
7,10

26-2-18
 17,60

- 14,77

21,60
15,80

03-5-11
 0,05

-

-

29,20
30,60

- 4,58
- 6,11

34,20
29

3,27
3,08

+ 6,18
- 11,76

4,17
3

 202
204

- 0,98
- 11,02

220
202

10,70
10,40

+ 2,88
+ 4,9

10,80
10,10

63,20
64

- 1,25
- 5,94

72,20
61,60

31,45
29,15

+ 7,89
+ 23,33

34
25,20

2,90
3

- 3,33
- 13,43

3,81
2,85

3,63
3,61

+ 0,55
- 14,59

4,68
3,51

14,30
14,60

- 2,05
+ 14,4

15,50
12,40

6,25
6,30

- 0,79
+ 0,64

6,70
6,10

4,09
3,97

+ 3,02
-

4,90
3,89

1,66
1,60

+ 3,44
- 27,09

2,43
1,53

15
16

- 6,25
+ 1,01

18,60
14

25-3-15
 1,60

-

-

28-2-18
 1,38

-8

1,65
1,19

 6,80
6,85

- 0,73
- 31,93

10
6,60

01-3-18
 13,30

+ 2,23

14,60
13

 0,51
0,75

- 31,54
- 13,56

0,83
0,47

26-1-18
6

+ 5,26

6
6

19,60
19,70

- 0,51
- 1,36

20,60
19

13,40
13

+ 3,08
- 1,76

14,45
12,35

5,38
5,40

- 0,37
+ 20,9

6
5,08

6
5,85

+ 2,56
+ 1,01

6,40
5,40

9,30
9,42

- 1,27
- 5,58

10,50
9,10

07-12-17
 0,64

-

-

13-2-18
 20

-

20,05
19,50

07-12-17
5

-

-

36
35,40

+ 1,69
- 21,59

49,70
33,15

0,67
0,65

+ 2,92
- 34,31

1,23
0,59

106,50
104

+ 2,4
+ 8,34

109
96,80

30
27,40

+ 9,49
+ 71,43

37,50
17,35

10,70
11,50

- 6,96
- 2,73

14,60
9,50

11,30
10,70

+ 5,61
+ 0,44

11,80
10,20

17,70
17,40

+ 1,72
- 1,39

21,10
15,70

+ 0,53
- 6,94

8,86
6,78

7,64
7,60

Plus
-hau
t 52
sem
.
Plus
-bas
52 s
em.
Var.
52 s
em.
(%)

EXTR.
48,42
40,56

Clôt
ure
sem
. pré
c.
Taux
actu
arie
l

SOCIÉTÉ
COURS VARIA.
APERAM - APAM 40,74
- 2,23
LU0569974404 - 85.496.280 - 3.483 41,67
- 5,09
0,38 (A) - 08-3-18
31,18
+ 1,43
CELYAD - CARD - 9,91
BE0974260896 - 7.040.720 - 220 30,74
CNOVA NV - CNV 4,04
NL0010949392 - 344.507.048 - 1.392 4,04
- 8,18
0,43
CRYO SAVE GROUP - -66,25
7
NL0009272137 - CRYO.. 1,32 (
)9,72
- 0,21
DEXIA - DEXBT 9,74
- 2,21
BE0974290224 - 1.948.984 - 19
FEDON - FED - ITL
14-9-17
IT0001210050 - 1.900.000 - 26
 13,49
0,26 (T) - 24-7-17
13,70
MAINSTAY MEDICAL - MSTY + 0,13
IE00BJYS1G50 - 3.404.702 - 47
-

VAL
E
INFO UR - M
TITR NÉMO
E
Code
I
Nbre sin
Capi. de titre
(M€ s
)
Dern
Date ier divid
ende

COU
Clôt RS DE C
u
préc re sem LÔTURE
éden aine
te
Varia
Variation sem
tion
a
annuine /
elle
Plus
annuhaut/Plu
els
s-ba
s

VAL
E
INFO UR - M
TITR NÉMO
E
Code
Nbre Isin
Capi. de titre
(M€ s
)
Dern
ie
Date r divid
ende

LA COTE / Euronext / Actions étrangères

EURONEXT
/071117
/290616
/211215
/010318
 6,30
/281216
/060218
/310118
/130218
520,10
/011217
/211015
/191216
 68,50

 13,78
 18
 4,30
 14,20
 6,30
 275,20
 4,12
 2,15
 26,78
 500
 22,14
 46
 138
 68,50

-80 13,78 10,20 23,70
4,26
-127,07
5,76 15,34 13,80 -3,40
11,16
6,30 3,91 61,13
23,94
0,03
4,20 3,83 1,73
130,62
2,65 1,30 -2,27
9,70 26,78 22,32 19,98
-11,72 520,10
415 25,93
-80 23,28 22,14 -4,90
-48,49
128,89
4,07 76,90 68,50 -0,80

YSOIA FR0011566793 0,09 08/08/17
YTEC FR0011163864 0,22 01/01/17 01/01/17
YFTRN FR0010532739 0,18 01/07/17 01/01/41
FR0000181067 0,02 01/01/17 01/01/20

SOITEC 6,75% 09/13-09/2018 (OCÉANE)
1 p. 1 96,09 TECHNIP 0,25% 01/2017
1 p. 8,64 19,03 THEOLIA 2,7% 31/10/07-1/1/2014 (OCÉANE)
UNION TECHNOLOGIES INFORMATIQUE 0,10%
1 p. 1
2020

/070817  2,77
/111016  95,80
/010318  7,44

-160
39,06
0,43

3,91

2,77

-5,14

9,55

6,64

-1,59

/151217

 5,41 113,02

5,41

4,45

9,29

/021216
/070218
/010317
/101017
37,29
/200117
 19
/130218

 86,05
28
 9,70 2264,18
 237,03
-80
 75,70
-160
 36,02 402,94
 64
0,76
 18,61
4,91
 331,20 -3,67

OBLIGATIONS REMBOURSABLES EN ACTIONS - ORA
FDRAA
YMAU
YSBT
ORPAE
YVAC1
YSY
TOUOR
ULOR2

FR0011050111
FR0012738144
FR0010827642
FR0011534874
FR0011732759
FR0012719656
FR0012833077
FR0012658094

1,43
0,15
2,51
0,41
0,64
0,50
0,54

01/01/17 16/01/18
01/07/17
31/03/17 31/03/17
19/10/17
01/10/17
01/07/17
10/07/17

1 p. 1 100000 FONC. DES RÉGIONS 3,875% 01/2017 ORNANE
MAUREL & PROM 2,75% 05/15-07/2021 ORNANE
1 p. 30
36 OENEO 7% ORA 03/2017
ORPEA 1.75% ORNANE
PIERRE ET VACANCES 3,5% 10/2019 ORNANE
SALVEPAR 1,625% 05/15-01/2022 ORNANE
18 TOUAX 6% 01/16-07/20 ORNANE
UNIBAIL RODAMCO ORA 01/2022

10,36

9,70 -11,01

49 36,02 -14,77
19,85 17,69 2,15
350 331,20 -4,83

COURS DE CLÔTURE DU VENDREDI 9 MARS

P.XIII

Investir, le Journal des Finances / 2305 / 10 mars 2018

LA COTE / Euronext

MARCHÉ
DE L'OR (EN EURO)
SOURCE : CPR OR

COURS AU
09-03-18

COURS AU
02-03-18

EURIBOR
(EN POURCENTAGE)LE 09/03/18

1 MOIS
-0.371
6 MOIS
-0.272
3 MOIS
-0.327
12 MOIS
-0.191

2327.08
2408.91
2319.8
193.6619
201.1888
187.3538

09-03-18
10.77
40.69
46.28

09-03-18
INDISPONIBLE
355.2

02-03-18
9.92
40.69
46.28

02-03-18
484.9
475.5

09-03-18

02-03-18

ARGENT (4)

1666

1647

PLATINE (5)

954

969

PALLADIUM À LONDRES

985

1011

Cours à Londres en US cents par once.
A Londres, en dollars par once.

MÉTAUX DE BASE
(AU LME, À TROIS MOIS, EN DOLLARS PAR TONNE)
ALUMINIUM
CUIVRE

09-03-18

02-03-18

2085.5

2152.25

6799.75

6886.5

ETAIN

21629

21755

NICKEL

13213.5

13412

PLOMB

2335.5

2438.25

ZINC
3226.5
PÉTROLE
(MARCHÉS À TERME, 1ÈRE ÉCH., EN USD/BARIL)

3414.5

09-03-18

02-03-18

BRENT

■ 104,13 5,07 1.000

107,6 2,85
■ 103,18 6,22
100
104,09 1,41 100
■ 100 4,08 100

■ 149,46

■ 100,65 5,35 100.000
■ 99,98 3,11 1.000
■ 106,6 1,43 1
82,5 0,22
98,3 0,7

65.3

64.07

WTI

61.825

61.075

FUEL LRD À ROTTERDAM

346.75

338.25

MARS 18
MARS 18
CAFÉ (ROBUSTA)
(LONDRES, EN DOLLARS PAR TONNE)
IS LE
MARS 18
CAFÉ (ARABICA)
(NEW-YORK, EN CENTS PAR LIVRE)

09-03-18
1828
1828

09-03-18
60.21
174
162.5

COTON(1)
CAOUTCHOUC(2)
BLÉ À PARIS(3)

02-03-18
1638
1638

09-03-18 02-03-18
INDISPONIBLEINDISPONIBLE
1825
1797

09-03-18
120.25
124.7

MAI 18
SEPTEMBRE 18
AUTRES PRODUITS AGRICOLES

02-03-18
122.25
126.55
02-03-18
60.21
173.9
164.75

En cents par LB à New-York (1 T = 2 004,61 LB).
Singapour en US Cents par kilo.
En Euros la Tonne.

(1)

1
1

100,77 0,28 1
■ 100 3,73 1
109,84 0,91 1
■ 100,03 0,93 1
109,35 0,78 1
■ 99,99 4,18 1
■ 100,01 4,15 1.000

(3)

ETATS-UNIS
GRANDE-BRETAGNE

MONNAIES COURS FIXÉS COURS INDICATIFS**
FIN 2011 09-03-18 02-03-18
DOLLAR

1.2939

1.2325

1.2316

LIVRE

0.8353

0.8891

0.8943

SUISSE

FRANC SUISSE

1.2156

1.1700

1.1549

SUÈDE

COURONNE

8.9120 10.1462 10.1691

NORVÈGE

COURONNE

7.7540

CANADA
JAPON
AFRIQUE DU SUD
AUSTRALIE

DOLLAR

1.3215

9.5798

1.5804

9.6111

1.5864

YEN 100.2000 131.5675 130.0650
RAND
DOLLAR

**Cours publiés par la B.C.F. pour 1 euro

10.4830 14.5596 14.7300
1.2723

1.5703

1.5884

4,46 1.000
1,11 1
4,56 1.000
4,58 1.000
108,34 0,54 1
101,66 1,08 1
105,34 0,45 1

■ 99,8
■ 100,04
■ 99,07
■ 99,81

■ 100,48 4,05 50.000
■ 100,1 4,48 100
78,5 0,29
100,11 0,02 1.000
100 0,01 1.000

115,6

100

100
■ 147,72
■ 100 0,78 1
■ 99,98 0,93 1
100,26 0,81
112,63 0,91
104,78 0,67
117,2 0,44
■ 100,01 1,08
110,33 0,91
■ 100,03 1,5
107,04 0,96

1
1
1
1
1
1
1
1
1

77 0,65

1

■ 99,97 0,98

Clôt.
(%) sem. pr
éc.
Coup
o
(%) n cour
u
Nom
inal
(€)

Cour
(%) s de clôt
ure

Vale
ur

Code
Isin

FR0011017318 4,1% 29-04-17 IF-I-(A)
CRÉDIT DU NORD - CDN
FR0010379818 4,15% 06-11-18 IF--(A)-F ▼
ENGIE
FR0011261916 2,25% 01-06-12 --(A)
FR0011261924 3% 01-06-12 --(A)
LCL (EX-CRÉDIT LYONNAIS)
FR0011062603 4,13% 13-07-19 IF-I--F
FR0000165912 4,18% TSDI TMO Pe-GE-(A)-F
FR0000584997 TSDI TMO Pe-I-(A)-F
NEXANS
OVERLAP GROUPE
FR0011021237 8% 20-07-17 IF--(T)
PCAS
FR0010480707 8% 31-12-16 IF--(T)-F
PUBLICIS
FR0012384667 1,63% 16-12-14 --(A)
RADIAN (EMPRUNTS GARANTIS PAR LA CNCA)
FR0010482141 4,8% TSR 06-07-17 IF--(A)-F
FR0010549881 5,1% TSR 17-12-17 IF--(A)-F
FR0011049519 5,15% TSR 17-06-21 IF-I-(A)-F
FR0010622035 6,05% TSR 26-06-18 IF-I-(A)-F
FR0010695817 6,05% TSR 29-12-18 IF-I-(A)-F
FR0010249128 3,6% 15-11-17 IF--(A)-F
SCHNEIDER ELECTRIC
FR0011119460 3,5% 22-01-19 IF--(A)
SOCIÉTÉ GÉNÉRALE
FR0010186304 3,9% TSR 13-05-17 IF--(A)-F
FR0010154906 4% TSR 03-02-17 IF--(A)-F
FR0010375113 4,2% TSR 26-10-18 IF--(A)-F
FR0010318659 4,35% TSR 15-05-18 IF--(A)-F
FR0010420190 4,4% TSR 11-02-19 IF-I-(A)-F
VEOLIA ENV.
FR0010397927 4,38% 16-01-17 IF--(A)-F

/180417

■ 100,1 4,08 1.000

101,95

102,01 1,44 300

99,85 ■ 104,83 1,76 1.000
111,61
111,82 0,33 1.000
138,21
80,5
79,94

100
■ 138,19
■ 79,2 0,09 1

/300513

■ 94 0,22 100

/231216

■ 104,5 1,96 600

103,45

103,52 0,39 100.000

80 0,21

/030717 ■ 99,53 4,77
/081217 ■ 100,22 5,06
114,93
115,5 3,8
101,75
101,87 4,31
104,81
104,92 1,23
/101117
■ 100 3,58

1

1
1
1
1
1
1

102,26

102,32 0,48 100.000

/100517
/310117
102,65
100,75

■ 99,99 3,88 1.000
■ 100 3,98 1.000

■ 103,99

102,64 1,59 1.000
100,75 3,6 1.000
104,14 0,38 1.000

/221116 ■ 100,35 4,33 1.000

Notre sélection (hors zone euro)

ACTIONS

ACTIONS

FRANCE
AMUNDI ETF CAC 40 - C40 - (P)
FR0007080973 - 05-8-08 : 1,34 (T)

13-2-18
 71,06

+ 5,8
-

COMSTAGE CAC40 - Z40 - (P)
LU0419740799 -

67,15 + 8,47
65,45 + 2,6

EASY ETF CAC 40 - E40 - (P)
FR0010150458 - 24-10-17 : 1,41 (T)

51,47
50,21

LYXOR ETF CAC 40 - CAC - (P)
FR0007052782 - 13-12-17 : 0,11 (A)

51,74 + 5,45
50,44 + 2,58

AMUNDI ETF DJ ES 50 - C50 - (P)
FR0010654913 -

+ 5,5
+ 2,51

13-2-18 + 0,75
 69,99
-

AMUNDI ETF MSCI EMU HIGH DIVIDEND - CD8 - (P) 106,42 + 5,96
FR0010717090 104,04 + 2,29
94,30 + 6,16
93,17 + 1,21

AMUNDI ETF MSCI EUROPE HEALTHCARE - CH5 - (P) 212,65
FR0010688192 206,15

- 7,26
+ 3,15

13-2-18
 181,82

+ 0,9
-

AMUNDI ETF MSCI WORLD - CW8 - (P)
FR0010756098 -

248,96 + 1,99
240,61 + 3,47

AMUNDI ETF NASDAQ 100 - ANX - (P)
FR0010892216 -

62,73 + 13,88
59,72 + 5,04

HSBC EUROSTOXX 50 ETF - 50E - (P)
IE00B4K6B022 - 01-2-18 : 0,18 (A)

35,39 + 0,31
34,41 + 2,86

HSBC MSCI JAPAN ETF - MJP IE00B5VX7566 - 25-1-18 : 0,24 (A)

28,30 + 1,8
27,72 + 2,09

HSBC MSCI PAC EX-JAP ETF - MXJ IE00B5SG8Z57 - 27-7-17 : 0,24 (A)

11,61 - 2,78
11,29 + 2,78

HSBC SP 500 ETF - HHH IE00B5KQNG97 - 18-1-18 : 0,21 (A)

22,53 + 0,5
21,67 + 3,96

ISTOXX MUTB JAPAN QUALITY 150 ETF - ISTM - (P) 113,08 + 12,6
LU1547514676 108,39 + 4,33
LYXOR ETF DAX - DAX - (P)
LU0252633754 -

117,72 + 2,64
113,54 + 3,68

LYXOR ETF DJ EURO STOXX 50 - MSE - (P)
FR0007054358 - 13-12-17 : 0,14 (A)

33,37
- 0,1
32,44 + 2,87

LYXOR ETF MSCI EMU - MFE - (P)
FR0007085501 - 12-7-17 : 0,20 (A)

(2)

MARCHÉ DES CHANGES

Cour
(%) s de clôt
ure

Vale
ur

Code
Isin

123 2,32 50.000

AMUNDI ETF MSCI JAPAN - CJ1 - (P)
FR0010688242 -

CACAO
(LONDRES. EN LIVRES PAR TONNE)

MÉTAUX PRÉCIEUX

(5)

1

AMUNDI ETF MSCI EUROPE BANKS - CB5 - (P)
FR0010688176 -

INDICES MATIÈRES PREMIÈRES
REUTER (LND)
(BASE 100 : 31-12-1931)
09 MARS 2018
PLUS HAUT AN
PLUS BAS AN
RJ CRB (N-Y)
09 MARS 2018
PLUS HAUT AN
PLUS BAS AN
POWERNEXT/BLUENEXT
CO2 (EURO/T)

(4)

■ 109,8 6,05

PAYS DÉVELOPPÉS

MARCHÉ
DES COMMERCIAUX
SOURCE : CPR OR

IS LE
AVRIL 18

1
1

FR0010091041 4,5% TSR 04-08-14 IF--(A)-F
/210714
FR0010576454 4,55% 22-02-18 IF--(T)
/190218
FR0010550806 4,6% TSR 28-01-18 IF--(A)-F
/240118
FR0010522342 4,6% TSR 07-12-17 IF--(A)-F
/041217
FR0010525691 4,9% 02-11-19 IF--(T)
108,29
FR0010621532 5,1% 27-06-18 IF--(T)
101,53
FR0010712935 5,75% 13-02-19 IF-I-(T)-F
105,42
CAISSE DES DÉPÔTS - CDC
FR0010606848 4,38% EMTN 09-04-18 IF--(A)-F /081217
CAISSE FÉDÉRALE DU CRÉDIT MUTUEL NORD EUROPE
FR0010773432 4,5% 27-07-16 IF-I-(A)-F
/190716
CASINO GUICHARD
FR0010154385 PER 1.862% -78,5
CNP ASSURANCE
FR0010167247 3,8% TV A Pe-GE-(A)
100,99
FR0010167296 TV B Mult. Pe-GE-(A)
■ 100
CGG
CRÉDIT AGRICOLE SA (EX: CNCA)
FR0010981753 03-02-19 IF--(0cp)-F
117,1
FR0010743088 21-04-17 IF-I-(0cp)-F
/180417
FR0010905141 3,2% 30-06-17 IF-I-(T)
/270617
FR0010163444 3,9% TSR 28-02-17 IF-GE-(T)
/230217
FR0010941021 4% 30-09-22 IF-GE-(T)
100,13
FR0010138487 4% 22-12-16 IF-GE-(T)
/191216
FR0010968354 4,05% TSR 22-12-22 IF-I-(T)-F
■ 109,17
FR0011022771 4,15% (trim: 1,0375%) 14-04-19 IF-I-(T) 104,7
FR0010981746 4,25% 04-02-23 IF-I-(T)
117,19
FR0010827030 4,5% TSR 22-12-19 IF-GE-(T)
/170615
FR0010905133 4,5% 30-06-20 IF-I-(T)
110,24
FR0010692293 6,25% 18-12-20 IF-GE-(T)
/150317
FR0010743096 6,25% 17-04-19 IF--(T)
106,97
CRÉDIT INDUSTRIEL ET COMMERCIEL - CIC
FR0000584377 TME TME Pe-GE-(A)-F
■ 79
CRÉDIT MUTUEL ARKEA

STRATÉGIE HAUSSIÈRE
SANS EFFET DE LEVIER

*Pièces cotées uniquement le jeudi

SPOT
ELECTRICITÉ (EURO/MWH)
SPOT BASE
SPOT POINTE
SUCRE (BLANC)
(LONDRES. EN DOLLARS LA TONNE)

134,83 7,28
114,95 3,24

Trackers

PRIME
SUR L'OR FIN

LINGOTIN 50G.........................................1795.00........................ 1800.00...............................2.08
LINGOTIN 100G.......................................3595.00........................ 3580.00............................... 2.22
LINGOTIN 250G ...................................... 8970.00.........................8910.00............................... 2.02
LINGOTIN 500G.....................................17810.00....................... 17820.00............................... 1.28
LINGOT 1 KG .......................................... 35170.00....................... 35160.00......................................
NAPOLÉON (20F), 5,80G...........................203.10...........................209.80............................. -0.54
DEMI-NAPOLÉON* (10F), 2,90G.................112.00............................114.50............................... 9.69
PIÈCE SUISSE, 5,80G ................................ 202.00...........................203.90.............................. -1.08
UNION LATINE, 5,80G ............................... 195.00...........................202.00.............................. -4.51
PIÈCE TUNISIENNE* , 5,80G ..................... 204.00.......................... 204.00..............................-0.10
SOUVERAIN, 7,32G....................................263.90...........................264.50................................2.51
ELISABETH II*, 7,32G.................................256.10...........................256.00..............................-0.52
DEMI-SOUVERAIN*, 3,66G........................135.00........................... 139.00...............................4.88
20 DOLLARS, 30,09G...............................1130.00......................... 1160.00............................... 6.78
10 DOLLARS, 15,04G ................................ 580.00.......................... 588.00............................... 9.65
5 DOLLARS*, 7,52G....................................310.00........................... 310.00...............................17.21
50 PESOS MEXICAINS, 37,49G..................1319.00......................... 1299.00...............................0.03
20 MARKS*, 7,16G.....................................262.00.......................... 260.00.............................. 4.04
10 FLORINS, 6,05G ................................... 205.00........................... 210.00..............................-3.66
5 ROUB. (NICOLAS II)*, 3,87G....................195.00........................... 195.00......................................
KRUGERRAND, 31,103G............................1138.50..........................1123.00...............................4.08
L'ONCE D'OR À LONDRES EN USD..........1321.00..........................1322.30

1

GOE. Par anticipation au gré de l’obligataire ou
de l’émetteur
COUPONS
(A). Coupon annuel – (Cu). Coupon unique
(M). Coupon mensuel – (S). Coupon semestriel
(T). Coupon trimestriel – (3Q). Trois fois par an (0cp). Zéro coupon
AUTRES
F.
Fixage : La valeur fait l’objet d’un contrat
d’animation

LYXOR ETF MSCI EUROPE - MEU - (P)
FR0010261198 - 13-12-17 : 0,84 (S)

07-12-17 + 6,82
 49,34
-

126,10 + 0,94
122,20 + 3,19

LYXOR UCITS ETF PEA DJ GLOBAL TITANS 50 - PMGT - (P) 16-5-17
FR0011872043  15,08

- 0,92
-

LYXOR UCITS ETF PEA MSCI WORLD - EWLD - (P)
FR0011869353 -

15,06
14,56

+ 1,92
+ 3,5

LYXOR UCITS ETF PEA DOW JONES INDUSTRIAL AVERAGE - PDJE - (P)
FR0011869270 -

17,92 + 5,52
17,25 + 3,87

LYXOR UCITS ETF PEA JAPAN (TOPIX) - PJPN - (P)
FR0011871102 -

16,57 + 3,84
16,27 + 1,89

LYXOR UCITS ETF PEA JAPAN (TOPIX) - PJPH - (P)
FR0011884121 -

15,31 + 11,97
14,83 + 3,24

LYXOR UCITS ETF PEA MSCI USA - PUSA - (P)
FR0011869346 -

17,21 + 2,31
16,54 + 4,06

LYXOR UCITS ETF PEA NASDAQ-100 - PUST - (P)
FR0011871110 -

22,30 + 13,66
21,24 + 5,02

LYXOR UCITS ETF PEA S&P 500 - PSP5 - (P)
FR0011871128 -

17,63 + 2,38
16,96 + 3,98

LYXOR UCITS ETF PEAFTSE MIB DAILY LEVERAGED - PLMI - (P) 10-5-17 + 21,41
FR0011883396  9,98
-

LYXOR UCITS ETF PEA FTSE EPRA/NAREIT - PMEH - (P)
FR0011869304 -

13,19 + 7,65
12,77 + 3,28

LYXOR UCITS ETF PEA EUROSTOXX50 DIVIDENDS - EDIV - (P) 07-6-16
FR0011882349  9,92

-

ACTIONS

LYXOR UCITS ETF STOXX EUROPE 600 FINANCIAL SERVICES - FIN - (P)
FR0010345363 - 06-7-11 : 0,69 (T)

59,51 + 15,13
57,36 + 3,75

AMUNDI ETF LEV CAC 40 - CL4 - (P)
FR0010756064 -

LYXOR UCITS ETF STOXX EUROPE 600 HEALTHCARE - HLT - (P)
FR0010344879 - 06-7-11 : 1,20 (T)

80,08 - 5,67
77,56 + 3,25

LYXOR ETF LEVERAGE CAC 40 - LVC - (P)
FR0010592014 - 13-9-10 : 0,60 (T)

LYXOR UCITS ETF STOXX EUROPE 600 INSURANCE - INS - (P)
FR0010344903 - 06-7-11 : 0,53 (T)

36,36
35,67

LYXOR UCITS ETF STOXX EUROPE 600 OIL & GAS - OIL - (P)
FR0010344960 - 06-7-11 : 0,89 (T)

39,69 + 3,93
38,70 + 2,55

LYXOR UCITS ETF STOXX EUROPE 600 TECHNOLOGY - TNO - (P)
FR0010344796 - 06-7-11 : 0,39 (T)

49,88 + 15,49
46,57 + 7,12

LYXOR UCITS ETF STOXX EUROPE 600 TELECOMMUNICATIONS - TEL - (P)
FR0010344812 - 06-7-11 : 1,43 (T)

35,02 - 6,29
33,98 + 3,05

LYXOR UCITS ETF STOXX EUROPE SELECT DIVIDEND 30 - SEL - (P)
FR0010378604 - 13-12-17 : 0,11 (S)

15,86
15,56

PS DYNAMIC US MARKETS - PWC IE00B23D9240 - 28-12-17 : 0,06 (A)

15,34 + 1,94
14,69 + 4,41

PS EQQQ - QQQ IE0032077012 - 28-12-17 : 0,25 (A)

140,38 + 12,9
133,66 + 5,03

PS FTSE RAFI EUROPE - PEF - (P)
IE00B23D8X81 - 28-12-17 : 0,03 (A)
PS FTSE RAFI US 1000 UCITS ETF - PFT IE00B23D8S39 - 28-12-17 : 0,07 (A)

+ 8,6
+ 1,92

- 1,4
+ 1,95

9,46 + 2,12
9,32 + 1,44
15,40 - 4,68
14,88 + 3,54

PAYS ÉMERGENTS

AMUNDI ETF MSCI BRAZIL UCITS ETF FCP (FRANÇAIS) - BRZ - 12-12-16
FR0010821793  36,79
AMUNDI ETF MSCI CHINA - CC1 - (P)
FR0010713784 -

-

282,05 + 10,81
269,25 + 4,75

AMUNDI ETF MSCI EM ASIA - AASI - (P)
FR0011020965 -

29,68 + 17,64
28,44 + 4,35

AMUNDI ETF MSCI EM LATIN AMERICA - ALAT - (P)
FR0011020973 -

13,83 + 9,48
13,36 + 3,54

AMUNDI ETF MSCI EMERGING MARKETS - AEEM - (P)
FR0010959676 -

4,28 + 15,72
4,10 + 4,19

AMUNDI ETF MSCI INDIA - CI2 - (P)
FR0010713727 -

481,56 - 0,18
478,58 + 0,62

HSBC MSCI BRAZIL ETF - HBZ IE00B5W34K94 - 18-1-18 : 0,17 (A)

18,71 + 9,63
18,06 + 3,62

LYXOR UCITS ETF PEA MSCI EMERGING MARKETS - PLEM - (P)
FR0011440478 -

14,60 + 15,41
14,03 + 4,09

LYXOR UCITS ETF PEA MSCI INDIA - PINR - (P)
FR0011869320 -

13,90 + 0,2
13,87 + 0,21

LYXOR UCITS ETF PEA BRAZIL (IBOVESPA) - PRIO - (P)
FR0011869205 -

11,67 + 11,6
11,37 + 2,63

LYXOR UCITS ETF PEA TURKEY (DJ TURKEY TITANS 20) - ETUR - (P)
FR0011869395 -

9,47 + 10,64
9,46 + 0,14

LYXOR UCITS ETF PEA RUSSIA (DOW JONES RUSSIA GDR) - PRUS - (P)
FR0011869387 -

12,45 + 15,28
12,35 + 0,81

LYXOR UCITS ETF PEA MSCI AC ASIA PACIFIC EX JAPAN - PAEJ - (P)
FR0011869312 -

14,55 + 10,85
14,05 + 3,58

LYXOR UCITS ETF PEA MSCI KOREA - PKRW - (P)
FR0011869338 -

14,11 + 16,59
13,31 + 5,96

LYXOR UCITS ETF PEA HONG KONG (HSI) - PHSI - (P)
FR0011871094 -

16,56 + 16,22
16 + 3,53

LYXOR UCITS ETF PEA CHINA ENTERPRISE (HSCEI) - PASI - (P)
FR0011871078 -

15,23 + 8,27
14,59 + 4,43

LYXOR UCITS ETF PEA EASTERN EUROPE (CECE NTR EUR) - PCEC - (P)
FR0011871086 -

12,16 + 18,52
11,87 + 2,46

LYXOR UCITS ETF PEA SOUTH AFRICA (FTSE JSE TOP 40) - PAFS - (P)
FR0011871144 -

12,28 + 18,04
11,60 + 5,85

PS FTSE RAFI EMERGING MKTS FUND - PEH IE00B23D9570 - 28-12-17 : 0,02 (A)

7,98 + 6,98
7,73 + 3,17

XTRACKERS MSCI MEXICO INDEX UCITS ETF 1C - XMEX LU0476289466 STRATÉGIE HAUSSIÈRE
AVEC EFFET DE LEVIER
FRANCE

COU
Clôt RS DE C
u
L
préc re sem ÔTURE
éden aine
te
Varia
Variation 52
tion sem.
sem
(
. (% %)
)

Changes - Matières premières

1,17

Remboursement échelonné
Obligation « in fine » : remboursement en
une seule fois, selon le contrat d’émission
Pe. Remboursement perpétuel
TYPES DE REMBOURSEMENTS ANTICIPÉS
I.
Interdit : pas de remboursement par
anticipation
GO. Remboursement par anticipation au gré
de l’obligataire
GE. Remboursement par anticipation au gré
de l’émetteur

COU
Clôt RS DE C
u
L
préc re sem ÔTURE
éden aine
te
Varia
Variation 52
tion sem.
sem
(
. (% %)
)
VAL
E
Cod UR
e
Cod mnémo
e Isin
Info
s div
iden
des

1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1

124,1

E.
IF.

COU
Clôt RS DE C
u
L
préc re sem ÔTURE
éden aine
te
Varia
Variation 52
tion sem.
sem
(
. (% %)
)
VAL
E
Cod UR
e
Cod mnémo
e Isin
Info
s div
iden
des

FR0011008705 OATei 25-07-27 IF-I-(A)
124,48
AUTRES OAT
FR0000571044 OAT 8,25% 25-04-22 IF-I-(A)
134,25
FR0000570921 OAT 8,5% 25-10-19 IF-I-(A)
114,9
SECTEUR SEMI-PUBLIC
CRÉDIT NATIONAL (EMPRUNTS NON GARANTIS)
FR0000583155 7,75% Natixis 01-06-19 IF-I-(A)-F /200218
EDF - ELECTRICITÉ DE FRANCE
FR0010800540 4,63% 11-09-24 IF--(A)
123,02
ENGIE
FR0000472334 5,13% 19-02-18 IF-I-(A)-F
/081217
SECTEUR PRIVÉ
AIR FRANCE-KLM
FR0011965177 3,88% 01-06-21 -107,58
FR0011374099 -/150118
BANQUE FÉDÉRATIVE DU CRÉDIT MUTUEL - BFCM
FR0010762989 16-07-17 IF--(0cp)-F
/120717
FR0011138742 5,3% 06-12-18 IF-I-(A)-F
103,99
FR0011018563 4,1% 23-03-16 IF-I-(A)-F
/180316
BOLLORE
FR0011052745 5,38% 26-05-16 IF--(A)
/010416
BNP PARIBAS
FR0011059930 3,13% 09-06-16 IF--(A)
/080611
FR0010821108 7,03% Pe-GE-(A)-F
/010318
FR0000572646 3,33% TMO Pe-I-(A)-F
■ 83,38
FR0010821116 4,76% TV Eurib. Pe-GE-(T)-F
100
BPCE (EX- CAISSES D'EPARGNE ET BANQUES POPULAIRES)
FR0010877936 3,7% 14-05-18 IF--(T)
100,71
FR0010286294 3,75% 24-02-18 IF-I-(A) ▼
/210218
FR0010960195 3,8% 17-12-20 IF-I-(T)
109,75
FR0010806737 3,9% (trim:0,975%) 30-10-17 IF--(T) /251017
FR0010896522 4,03% 02-07-20 IF--(T)
109,35
FR0010134999 4,2% TSR 17-12-16 IF-I-(A)-F ▼ /141216
FR0010422766 4,2% TSR 13-03-17 IF--(A)-F
/080317

Clôt.
(%) sem. pr
éc.
Coup
o
n
cour
(%)
u
Nom
inal
(€)

Cour
(%) s de clôt
ure

Vale
ur

Clôt.
(%) sem. pr
éc.
Coup
(%) on cour
u
Nom
inal
(€)

/200717 ■ 100,01 0,98
110,98
110,91 0,7
104,19
104,23 0,82
145,13
144,94 1,14
117,37
118,18 1,33
109,65
109,5 1,42
/250613 ■ 100,12 2,49
107,45
107,55 0,95
152,06
151,72 1,99
/150316 ■ 100,36 3,21
146,05
147,3 2,15
108,35
108,45 3,09
123,34
123,34 3,09
112,49
112,63 3,31
/190417 ■ 99,99 3,71
106,95
107,05 1,43
164
163,45 3,53
100,48
100,56 3,53
159,86
159,5 3,53
146,07
145,85 1,52
102,94
103,04 1,62
105,38
105,46 3,75
122,63
122,73 1,62
/201017 ■ 100,15 4,23
158,68
158,3 3,97
153,52
153,45 4,19
/191016 ■ 100,01 4,95
148,5
148,59 4,85
162
161,69 2,19
141,24
141,44 2,29
142,8
142,97 7,5

TME. Taux variable référencé sur les fonds
d’Etat
TMM. Taux variable à référence monétaire
mensuelle
TMO. Taux variable à référence obligataire
TRA. Taux révisable annuel
TRM. Taux flottant

VAL
E
Cod UR
e
Cod mnémo
e Isin
Info
s div
iden
des

FONDS D'ÉTAT FRANCAIS
OAT AUX PARTICULIERS
FR0010235176 OAT indx 1% 25-07-17 IF-I-(A)
FR0010899765 OAT 1,1% 25-07-22 IF-I-(A)
FR0010850032 OAT indx 1,3% 25-07-19 IF-I-(A)
FR0010447367 OAT indx 1,8% 25-07-40 IF-I-(A)
FR0010585901 OAT indx 2,1% 25-07-23 IF-I-(A)
FR0010050559 OAT indx 2,25% 25-07-20 IF-I-(A)
FR0000188955 OAT indx 2,5% 25-07-13 IF-I-(A)
FR0010949651 OAT 2,5% 25-10-20 IF-I-(A)
FR0000188799 OAT indx 3,15% 25-07-32 IF-I-(A)
FR0010288357 OAT 3,25% 25-04-16 IF-I-(A)
FR0000186413 OAT indx 3,4% 25-07-29 IF-I-(A)
FR0010854182 OAT 3,5% 25-04-20 IF-I-(A)
FR0010916924 OAT 3,5% 25-04-26 IF-I-(A)
FR0010192997 OAT 3,75% 25-04-21 IF-I-(A)
FR0010415331 OAT 3,75% 25-04-17 IF-I-(A)
FR0010776161 OAT 3,75% 25-10-19 IF-I-(A)
FR0010870956 OAT 4% 25-04-60 IF-I-(A)
FR0010604983 OAT 4% 25-04-18 IF-I-(A)
FR0010171975 OAT 4% 25-04-55 IF-I-(A) ▼
FR0010371401 OAT 4% 25-10-38 IF-I-(A)
FR0010670737 OAT 4,25% 25-10-18 IF-I-(A)
FR0000189151 OAT 4,25% 25-04-19 IF-I-(A) ▼
FR0010466938 OAT 4,25% 25-10-23 IF-I-(A)
FR0010517417 OAT 4,25% 25-10-17 IF-I-(A)
FR0010773192 OAT 4,5% 25-04-41 IF-I-(A)
FR0010070060 OAT 4,75% 25-04-35 IF-I-(A) ▼
FR0000187361 OAT 5% 25-10-16 IF-I-(A) ▼
FR0000571218 OAT 5,5% 25-04-29 IF-I-(A) ▼
FR0000187635 OAT 5,75% 25-10-32 IF-I-(A) ▼
FR0000571150 OAT 6% 25-10-25 IF-I-(A) ▼
FR0000571085 OAT 8,5% 25-04-23 IF-I-(A) ▼

Code
Isin

PPMT Part principale à maturité terme
.
TAM. Taux variable à référence monétaire
annuelle
TEC Taux révisable échéance constante sur
10. les OAT

Cour
(%) s de clôt
ure

Vale
ur

Code
Isin

Les obligations sont classées par ordre croissant
de taux pour chaque émetteur. A l’intérieur de
ce libellé sont indiqués, dans l’ordre : le taux, la
date d’échéance (mois/année), le type de taux,
la catégorie, puis le type de remboursement et,
entre parenthèses, la fréquence du coupon.
TYPES DE TAUX

TRO. Taux révisable tous les trois ans
TRO6.Taux révisable semestriel
TRE. Taux révisable annuellement sur les
fonds d’Etat
TSDI. Titre subordonné à durée indéterminée
TSR. Titre subordonné remboursable
TSIP. Titre subordonné à intérêt progressif
TV. Taux variable
CATÉGORIES DE REMBOURSEMENTS
ANTICIPÉS
Ant. Remboursement anticipé

Clôt.
(%) sem. pr
éc.
Coup
(%) on cour
u
Nom
inal
(€)

Comment lire la cote des obligations

-

184 + 16,65
174,82 + 5,25
17,60 + 16,45
16,75 + 5,12

PAYS DÉVELOPPÉS
AMUNDI ETF LEV EURO STOXX 50 - C5L - (P)
FR0010756072 AMUNDI ETF LEV USA - CL2 - (P)
FR0010755611 LYXOR ETF LEV DAX - LVD - (P)
LU0252634307 -

264,20 + 3,99
249,70 + 5,81
1430,40 + 2,5
1322,20 + 8,18

105,56
98,35

+ 3,18
+ 7,33

LYXOR ETF LEVERAGED NASDAQ 100 - LQQ - (P) 211,45 + 44,49
FR0010342592 - 07-12-11 : 0,32 (T)
191,78 + 10,26
LYXOR LEVSTOXX50 - LVE - (P)
FR0010468983 - 11-10-10 : 1,02 (T)

24,55 + 3,92
23,21 + 5,77

STRATÉGIE BAISSIÈRE
SANS EFFET DE LEVIER
FRANCE
AMUNDI ETF SHORT CAC 40 - C4S - (P)
FR0010717124 COMSTAGE CAC40 SHORT TR - Z4S - (P)
LU0419740955 LYXOR ETF SHORT CAC 40 - SHC - (P)
FR0010591362 -

22,70 - 10,86
23,30 - 2,58
16-6-17
 23,16

- 8,33
-

22,38 - 10,95
22,96 - 2,55

PAYS DÉVELOPPÉS
AMUNDI ETF SHORT EURO STOXX 50 - C5S - (P)
FR0010757781 -

15,17
-6
15,62 - 2,86

AMUNDI ETF SHORT USA - C2U - (P)
FR0010791194 -

16,48
17,15

LYXOR ETF BEAR DJ EUROSTOXX 50 - BSX FR0010424135 -

18,64 - 6,12
19,19 - 2,86

LYXOR ETF DAILY SHORT DAX - DSD - (P)
FR0010869495 -

- 5,69
- 3,91

4,12 - 11,86
4,43 - 7,05

LYXOR UCITS ETF PEA DAILY SHORTDAX X2 - PDSD - (P) 16-5-17 - 13,32
FR0011869247  3,84
LYXOR UCITS ETF PEA EURO STOXX 50 DAILY SHORT - PBSX - (P) 07-6-16
FR0011872068  8,57

-

LYXOR UCITS FTSE MIB DAILY SHORT (BEAR) - BERMIB FR0010446146 -

-

OSSIAM IST OXX EUMV - EUMV - (P)
LU0599612842 -

168,30 + 5,23
164,44 + 2,35

STRATÉGIE BAISSIÈRE
AVEC EFFET DE LEVIER
FRANCE

COMSTAGE CAC40 LEVERAGE SHORT - Z4L - (P) 16-6-17 + 15,8
LU0419741094  18,05
LYXOR ETF XBEAR CAC 40 - BX4 - (P)
FR0010411884 -

4,91 - 21,23
5,17 - 5,08

PAYS DÉVELOPPÉS
LYXOR UCITS ETF EURO STOXX 50 DAILY DOUBLE SHORT - BXX FR0010424143 -

4,65 - 12,44
4,94 - 5,73

LYXOR UCITS ETF PEA EURO STOXX 50 DAILY DOUBLE SHORT - EBXX - (P) 16-5-17 - 16,42
FR0011872050  3,97
LYXOR UCITS ETF FTSE MIB DAILY DOUBLE SHORT (XBEAR) - XBRMIB FR0010446666 -

-

MATIERES PREMIERES
STRATÉGIE HAUSSIÈRE

BNP PARIBAS EASY ENERGY & METALS ENHANCED - LU1291109616 -

-

LYXOR COMMODITIES CRB - CRB FR0010270033 -

14,65 - 8,14
14,55 + 0,74

LYXOR UCITS ETF PEA WORLD WATER - AWAT - (P)
FR0011882364 -

15,36 + 1,59
14,66 + 4,8

LYXOR UCITS ETF PEA NEW ENERGY - PNRJ - (P)
FR0011869379 -

13,65 + 5,29
12,87 + 6,05

Cotations et conseils
sur investir.fr

GB0005405286 HSBC HOLDINGS................7.05
ES0177542018 IAG......................................6.23
GB0004544929 IMPERIAL BRANDS..........25.92
GB0033195214 KINGFISHER.......................3.51
GB0008706128 LLOYDS TSB GROUP..........0.67
GB0031274896 MARKS & SPENCER............2.78
GB0006776081 PEARSON............................7.52
GB00B24CGK77 RECKITT BENCKISER.......58.19
GB0007188757 RIO TINTO PLC....................37.2
GB00B7T77214 ROY BK OF SCOTLAND.......2.61
GB00B03MM408 ROYAL DUTCH SH. B........22.79
GB0008847096 TESCO.................................2.13
GB00BH4HKS39 VODAFONE GROUP...........2.07
JE00BFNWV485 WOLSELEY PLC..................53.2
MADRID (IBEX 35)
ISIN
VALEUR
9-03
ES0111845014
ABERTIS INFRAES....... 18.63
ES0125220311
ACCIONA..................... 64.66
ES0167050915 ACS.............................. 29.34
ES0109067019 AMADEUS IT HLDG........ 59.9
ES0113211835
BANCO BILBAO VIZC..... 6.65
ES0113790226 BCO POP. ESP.................../3103
ES0113900J37
BANCO SANTANDER..... 5.47
ES0113307062 BANKIA.......................... 3.87
ES0115056139
BME.............................. 27.24
ES0118900010 CINTRA........................... 17.2
ES0126775032 DIA*................................ 3.74
ES0130670112
ENDESA........................ 17.34
ES0116870314
GAS NATURAL............. 18.56
ES0177542018 IAG................................. 7.06
ES0144580Y14 IBERDROLA.................. 6.06
ES0148396007 INDITEX....................... 23.95
ES0173516115
REPSOL........................ 13.96
ES0182870214 SACYR VALLEHER......... 2.27
ES0178430E18 TELEFONICA................. 8.07
FRANCFORT (DAX 30)
ISIN
VALEUR
9-03
DE000A1EWWW ADIDAS................................174
0
DE0008404005 ALLIANZ...........................190.1
DE000BASF111 BASF................................84.89
DE000BAY0017 BAYER..............................97.66
DE0005200000 BEIERSDORF....................89.72
DE0005190003 BMW.................................85.12
DE0008032004 COMMERZBANK...............12.27
DE0007100000 DAIMLER..........................67.93
DE0005140008 DEUTSCHE BANK.............13.05
DE0005810055 DEUTSCHE BOERSE........110.25
DE0008232125 DEUTSCHE LUFT...............25.73
DE0005552004 DEUTSCHE POST..............37.24
DE0005557508 DEUTSCHE TELEKOM.........13.2
DE000ENAG999 E.ON...................................8.46
DE0006048432 HENKEL.............................112.5
DE0006231004 INFINEON TECHNO..........23.49
DE000KSAG888 K+S AG NOM....................23.56
DE0006483001 LINDE................................179.3
DE0005937007 MAN...................................94.9
DE0006599905 MERCK.............................78.44
DE0007257503 METRO.............................10.07
DE0007010803 RATIONAL.........................531.5
DE0007037129 RWE...................................17.93
DE0007164600 SAP..................................88.38
DE0007236101 SIEMENS.........................105.76
DE0007500001 THYSSENKRUPP..............21.62
DE0007664039 VOLKSWAGEN................156.96
MILAN (INDICE S&P MIB)

2-03 VAR.
39.06 + 11.3
5.41 + 3.5
76.32 + 5.6
7.56 + 4.1
41.67 - 2.2
26.59 - 0.8
154.35 + 9.6
29.01 - 9.4
11.43 + 10.8
81.84 + 1.7
84.3 + 3.8
14.12 + 1.5
18.38 - 1.0
3.12 + 1.9
55.5 + 2.8
16.35 + 3.7
36.92 + 0.6
80.3 + 1.2
25.37 + 1.2
2.49 + 2.4
30.87 + 3.2
13.4 + 5.3
7.5 + 8.4
42.17 + 6.1
40.22 + 3.9
2-03 VAR.
88.76 + 5.1
142.3 + 3.2
42.12 + 1.5
41.63 - 2.1
53 + 0.8
37.22 - 2.3
27.16 + 2.2
102.5 + 2.1
43.9 + 2.4
34.38 + 1.4
50.8 + 1.8
12.27 + 7.4
81.66 + 1.9
90.44 + 2.5
14.1 + 1.6
74.38 + 1.2
22.66 + 1.7
26.57 + 0.8
137.8 + 1.2
109.55 + 6.5
55.7 + 0.3
4.03 + 4.0
64.5 + 3.3
43.27 + 3.4
2-03 VAR.
13.71 - 2.6
5.77 + 4.5
2.06 + 2.4
4.65 + 2.8
42.21 + 1.3
2.36 + 1.3
23.83 + 2.7
12.9 + 3.3
4.47 + 2.0

7.07
6.12
25.83
3.48
0.67
2.87
7.18
56.92
36.4
2.58
22.76
2.04
1.99
51.18

- 0.3
+ 1.8
+ 0.3
+ 0.9
+ 0.0
- 3.1
+ 4.7
+ 2.2
+ 2.2
+ 1.2
+ 0.1
+ 4.4
+ 4.0
+ 3.9

2-03 VAR.
19.6 - 4.9
67.28 - 3.9
28.34 + 3.5
58.5 + 2.4
6.79 - 2.1
4.56 + 0.0
5.61 - 2.5
3.89 - 0.5
27.42 - 0.7
17 + 1.2
3.92 - 4.6
17.41 - 0.4
18.58 - 0.1
7.03 + 0.4
6.06 + 0.0
24.57 - 2.5
14.5 - 3.7
2.38 - 4.6
7.95 + 1.5
2-03 VAR.
171.95

+ 1.2

183.96 + 3.3
82.82 + 2.5
92.68 + 5.4
86.36 + 3.9
83.77 + 1.6
12.07 + 1.7
67.36 + 0.8
12.55 + 4.0
105.65 + 4.4
26.57 - 3.2
36.18 + 2.9
12.88 + 2.5
8.04 + 5.2
106.55 + 5.6
21.3 + 10.3
21.73 + 8.4
169.15 + 6.0
93.35 + 1.7
78.38 + 0.1
10.49 - 4.0
509.5 + 4.3
15.96 + 12.3
82.32 + 7.4
102.98 + 2.7
20.86 + 3.6
153.16 + 2.5

ISIN
VALEUR
9-03 2-03
IT0001233417
A2A................................ 1.48 1.44
IT0003977540 ANSALDO STS.............. 12.36 12.34
IT0003506190 ATLANTIA.................... 27.05 24.84
IT0001137345
AUTOGRILL.................. 10.78 10.11
IT0003261697 AZIMUT HOLDING....... 18.08 17.93
IT0000066123 BANCA POP DELL'EMI.. 4.76 4.93
IT0000064482 BCA. POP. MILANO........../3012 0.36
IT0001389631
BENI STABILI................. 0.67 0.66
IT0003128367
ENEL............................. 4.84 4.76
IT0003132476
ENI............................... 13.58 13.57
IT0001353140
EXOR................................/0912 39.53
NL0010877643 FIAT CHRYSLER AUTO.. 17.27 17.09
IT0003856405 FINMECCANICA............. 8.98 8.84
IT0000062072 GENERALI..................... 15.51 15.41
IT0000072618 INTESA SANPAOLO ..... 3.04 3.07
IT0001479374 LOTTOMATICA............. 51.58 51.9
IT0001479374 LUXOTTICA GROUP..... 51.58 51.9
IT0001063210 MEDIASET..................... 3.34 3.17
IT0000062957 MEDIOBANCA............... 9.84
9.8
IT0003826473 PARMALAT......................... 3 2.98
IT0004176001 PRYSMIAN................... 26.59 25.99
IT0005252140 SAIPEM......................... 3.49 3.38
IT0004712375
SALVATORE FERR.......... 21.7 23.47
IT0003497168 TELECOM ITALIA SPA.... 0.82 0.74
IT0003007728 TOD'S............................ 60.2 60.5
IT0003487029 UBI BANCA.................... 3.84 3.95
IT0004781412
UNICREDIT..................... 17.2 17.46
NEW YORK (DJ INDUSTRIALS)
ISIN
VALEUR
9-03 2-03
US88579Y1010 3M CO.............................239.67 226.95
US0258161092 AMERICAN EXPRESS.......97.48 93.9
US0378331005 APPLE ............................179.14 174.89
US0970231058 BOEING...........................352.91 338.24
US1491231015
CATERPILLAR....................157.1 146.67
US1667641005 CHEVRON..........................115.7 110.96
US17275R1023
CISCO SYSTEMS...............45.16 43.38
US1912161007
COCA-COLA CO................44.57 43.33
US26078J1007 DOWDUPONT...................71.34 67.88
US30231G1022 EXXON MOBIL..................74.82 74.68
US3696041033 GENERAL ELECTRIC...........14.7 14.12
US38141G1040 GOLDMAN SACHS..........270.16 254.03
US4370761029 HOME DEPOT.................179.85 177.05
US4592001014 IBM..................................157.95 153.26
US4581401001 INTEL..................................51.9 47.75
US4781601046 JOHNSON & J..................132.54 127.77
US46625H1005 JPMORGAN CHASE.........116.92 111.46
US5801351017
MCDONALD'S.................156.39 147.47
US58933Y1055 MERCK & CO....................54.78 53.8
US5949181045 MICROSOFT.....................95.76 91.77
US6541061031 NIKE................................66.09 64.8
US7170811035
PFIZER.............................36.73 35.78
US7427181091
PROCTER & GAMBLE.........80.3 78.71
US89417E1091 TRAVELERS COS. INC.....140.19 137.41
US91324P1021 UNITEDHEALTH GRO....224.04 223.43
US9130171096 UNITED TECHN...............133.22 128.62
US92343V1044 VERIZON COMM................48.7 47.86
US92826C8394 VISA................................123.63 119.24
US9311421039 WAL-MART STORES..........87.71 87.74
US2546871060 WALT DISNEY................104.09 101.84
NEW YORK (NASDAQ 100)
ISIN
VALEUR
9-03 2-03
US00507V1098 ACTIVISION BLIZZAR.......77.69 72.19
US00724F1012 ADOBE SYSTEMS..............219.1 205.26
US00971T1016 AKAMAI TECH..................74.59 67.49
US0153511094 ALEXION PHARM...........123.85 116.38

Certificat Investir 10 Grandes valeurs
Mnémo : I10GS - ISIN : FR0011630474
COURS EN CLÔTURE
DU 9-3-2018

INDICE

VARIATION
SEMAINE

VAR. DEP
FIN 2017

INDICE
29-11-13

EXTRÊME 2017-2018
PLUS-HAUT (DATE)
PLUS-BAS (DATE)

INVESTIR 10 GV

150,70

+ 1,94 %

- 5,48 %

103,33

166,40 (22-1-18)

134,38 (12-1-17)

Le panorama des places financières
COURS EN CLÔTURE
DU 9-3-2018

INDICE

VARIATION
SEMAINE

VAR. DEP
FIN 2017

INDICE
FIN 2017

EXTRÊME 2017 - 2018 (EN
SÉANCE)
PLUS-HAUT (DATE)

PLUS-BAS (DATE)

PARIS
CAC 40
CAC 40 NET
CAC NEXT 20
SBF 120
CAC LARGE 60
CAC MID 60
CAC SMALL
CAC MID & SMALL
CAC ALL-TRADABLE
CAC ALLSHARES

5 274,40
13 441,72
11 499,05
4 233,64
5 843,57
14 569,37
13 518,23
14 476,27
4 168,24
6 449,32

+ 2,68
+ 2,68
+ 3,78
+ 2,86
+ 2,79
+ 3,37
+ 2,53
+ 3,23
+ 2,85
+ 2,90

- 0,72
- 0,68
+ 1,82
- 0,41
- 0,46
+ 0,00
+ 0,85
+ 0,14
- 0,39
+ 0,40

5 312,56
13 533,27
11 293,56
4 251,22
5 870,81
14 568,97
13 404,68
14 456,36
4 184,48
6 423,52

5 536,40 (01-11-17)
14 066,61 (01-11-17)
11 499,67 (02-06-17)
4 401,94 (01-11-17)
6 099,50 (01-11-17)
15 245,25 (23-01-18)
14 231,74 (23-01-18)
15 161,61 (23-01-18)
4 330,06 (01-11-17)
6 616,65 (07-11-17)

4 733,82 (08-02-17)
11 692,87 (08-02-17)
9 975,83 (17-01-17)
3 759,77 (08-02-17)
5 239,10 (08-02-17)
11 830,23 (31-01-17)
11 098,61 (02-01-17)
11 790,78 (31-01-17)
3 697,37 (08-02-17)
5 543,55 (08-02-17)

EUROPE
INDICES PAN-EUROPÉENS
EUROFIRST 80
EUROFIRST 100

4 822,05
4 148,02

+ 3,05
+ 2,80

- 1,64
- 3,91

4 902,28
4 316,64

5 140,08 (01-11-17)
4 434,47 (01-11-17)

4 401,72 (08-02-17)
4 032,26 (31-01-17)

SOCIÉTÉ

ALPHABET - US02079K1079
Moteur de recherche
391.548 - 347.733.652
Larry Page (2,9 %)
Sergey Brin (2,8 %)
AMADEUS - ES0109067019
Système réservation en ligne
26.285 - 438.822.506
MFS Investment Manag. : 5,1 %
Gov. of Singapore Invest. : 5 %
BERKSHIRE HATHAWAY - US0846707026
Holdings
219.089 - 1.067.219.118
The Vanguard Group : 7,7 %
Bill & Melinda Gates Found.Trust : 6,4 %
EXXONMOBIL - US30231G1022
Expl.- Raffinage de pétrole
314.081 - 4.237.462.159
Vanguard Group (6,8 %)
Black Rock (4,22 %)
GLENCORE - JE00B4T3BW64
Producteur minier et grossiste
252 - 6.922.713.511
Qatar Holding (8,49 %)
Ivan Glasenberg (8,42 %)
INDITEX - ES0148396007
Textile, habillement
74.644 - 3.116.652.000
Gartler :50,01 %
Partler: 9,28 %
LOCKHEED MARTIN - US5398301094
Constructeur aéronautique
110.590 - 323.570.483
State Street Corp. (16,10 %)
Capital Group Comp. (13,47 %)
PORSCHE - DE000PAH0038
Constructeur automobile
10.106 - 153.125.000
Familles Porsche + Pïech (50 %)
Invest. Privé (20 %)

COURS

VARIATION

ACTIVITÉ

DIVIDENDE

1126
1186,89 / 803,37
1078,92
+ 34,79 %
1127,60 / 1069
+ 7,61 %
+ 5,28 %

110855
+ 23 %
12662
29300

0
nul
...

59,90
64,20 / 44,68
56,90
60,06 / 56,70 + 33,51 %
- 0,35 %
+ 2,39 %

4853
+8%
1005
1050

1,05
1,8 %
28-06-2017
0,32

205,29
217,62 / 160,93
201,34
+ 17,33 %
205,49 / 199,12
+ 3,57 %
+ 1,87 %

242000
+8%
11900
15200

0
nul
...

74,12
89,30 / 73,56
75,55
- 8,53 %
76,98 / 73,56 - 11,38 %
- 1,44 %

196481
-4%
12293
16394

3,06
4,1 %
10-08-2017
0,64

4,17 / 2,70
+ 14,08 %
- 5,74 %

153858
+ 36 %
3941
4754

0,10
2,8 %
...

23,95
36,90 / 23,81
24
22,57 %
24,50 / 23,81 -- 17,54
%
- 2,52 %

26000
+ 12 %
3650
3920

0,75
3,1 %
27-04-2017
0,24

341,78
363 / 264,04
341,72
%
343,99 / 334,10 ++ 27,66
6,46 %
+ 0,62 %

51048
+8%
2002
4294

7,45
2,2 %
29-11-2016
1,55

66
80,28 / 47,28
65,76
+ 25 %
67,42 / 64,46
- 5,42 %
- 1,99 %

0
3430
3720

1,36
2,1 %
31-05-2017

RYANAIR - IE00BYTBXV33
16,28
19,78 / 14,22
Transport aérien
15,37
%
19.275 - 1.182.860.772
16,30
/ 15,37 +- 10,82
8,88 %
Capital Research & Manag. Comp. (16,70 %) + 3,21
%
Baillie Gifford (5,70 %)

6900
+4%
1430
1560

0
nul
...

SAP AG - DE0007164600
87,86
100,70 / 82,05
Logiciels
82,47
- 1,87 %
107.936 - 1.228.504.232
88,13 / 82,08
- 5,98 %
Investisseurs institutionnels : 33,75 % + 4,47 %

23461
+6%
5356
5212

1,30
1,5 %
11-05-2017
0,85

3,63
3,65
3,73 / 3,57
- 2,57 %

3,98
1,14
14,3
12,5
2,81
23,36
4,36
20,2
20,7
4,69

Recul de 35% du bénéfice net 2017 en raison de la
taxation des avoirs hors des Etats-Unis et de
l'amende de l'Union Européenne. La marge
opérationnelle courante est stable (-0,22 point à
26,05%).
La société espagnole de logiciels de réservation de
voyages permet de jouer la hausse du trafic aérien
(environ 4% par an en moyenne). Sa situation de
cash excédentaire pourrait à terme profiter aux
actionnaires.

COURS EN CLÔTURE
DU 9-3-2018
DJ EURO STOXX 50
DJ EURO STOXX
DJ STOXX 50
ZONE EURO
FRANCFORT - DAX
AMSTERDAM - AEX
BRUXELLES - BEL 20
HELSINKI - OMX
LISBONNE - PSI 20
MADRID- IBEX 35
MILAN - FTSE MIB
HORS ZONE EURO
LONDRES - FTSE 100
ISTANBUL - ISE NATIONAL 100
MOSCOU - RTS (DOLLAR)
ZURICH - SMI

+ 8.0
+ 6.3
+ 1.6
+ 0.0
+ 7.8
+ 4.6
+ 21.6
+ 8.4
+ 5.7
+ 0.2
+ 0.0
+ 5.2
+ 1.1
- 1.6
+ 0.0
+ 0.0
- 11.9
+ 2.4
+ 4.7
+ 7.0
+ 2.8
+ 8.3
+ 6.1
- 5.7
+ 5.0
+ 4.3
+ 6.2
+ 7.3
+ 18.7
+ 3.6
+ 0.0
+ 6.8
- 8.2
+ 4.3
+ 8.5
+ 14.9
+ 0.0
+ 13.5
+ 9.6
+ 8.0
+ 7.3
- 2.7
+ 0.0
+ 13.8
+ 3.3
+ 4.0
+ 0.0
+ 3.0
+ 3.3
+ 4.5
+ 4.9
+ 6.0
+ 7.8
VAR.
+ 4.5
+ 2.7
+ 4.4
+ 5.1
+ 5.3
+ 5.2
+ 3.3
+ 3.7
+ 1.4
+ 5.2
+ 6.0

CH0126881561 SWISS RE NOM...................97.1 93.36
CH0008742519 SWISSCOM.......................509.8 500
CH0011037469 SYNGENTA......................./1205 463
CH0012255151
THE SWATCH GROUP.........403 384.4
CH0244767585 UBS...................................17.44 17.14
CH0011075394 ZURICH FIN SERVICE.......309.2 298.9
TOKYO (TOPIX 30)
ISIN
VALEUR
9-03 2-03
JP3242800005 CANON.............................3880 3924
JP3783600004 EAST JAPAN RAILWAY......9749 9709
JP3854600008 HONDA MOTOR................3623 3686
JP3726800000 JAPAN TOBACCO..............2980 2986
JP3228600007 KANSAI ELEC. POWER......1229 1255
JP3496400007 KDDI..................................2665 2556
JP3304200003 KOMATSU LTD...................3587 3704
JP3898400001 MITSUBISHI CORP.........2904.5 2925.5
JP3899600005 MITSUBISHI ESTATE.........1802 1817.5
JP3902900004 MITSUBISHI UFJ FIN..........717.1 736.3
JP3756600007 NINTENDO......................48110 48600
JP3381000003 NIPPON STEEL CORP........2343 2421
JP3672400003 NISSAN MOTOR..................1112 1105
JP3762600009 NOMURA HOLDINGS.......631.8 639.7
JP3735400008 NTT...................................4995 4903
JP3165650007 NTT DOCOMO....................2710 2712.5
JP3866800000 PANASONIC.......................1635 1620.5
JP3371200001 SHIN-ETSU CHEMICAL...10980 10685
JP3435000009 SONY.................................5393 5237
JP3463000004 TAKEDA PHARMA.............5618 5853
JP3585800000 TOKYO ELEC. POWER.........384 396
JP3592200004 TOSHIBA CORP....................316 304
AUTRES PLACES
CANADA - TORONTO
ISIN
VALEUR
9-03 2-03
CA0679011084 BARRICK GOLD............ 15.16 14.6
CA0977512007 BOMBARDIER................ 3.74 3.98
AUSTRALIE - SYDNEY
ISIN
VALEUR
9-03 2-03
AU000000BHP4 BHP BILLITON..................28.32 29.63
AU000000RIO1 RIO TINTO..........................73.8 76.86
AFRIQUE DU SUD - JOHANNESBOURG
ISIN
VALEUR
9-03 2-03
GB00B1XZS820 ANGLO AMERICAN... 284.65 283.9
ZAE000043485 ANGLOGOLD ASH........... 114 107.16
ZAE000018123 GOLD FIELDS.............. 46.93 45.46
ZAE000015228 HARMONY GOLD......... 24.75 24.25
ZAE000083648 IMPALA PLATINUM..... 28.34 30.02
ZAE000006284 SAPPI.......................... 80.33 76.5
ZAE000006896 SASOL........................ 415.74 403.63
ZAE000109815 STANDARD BANK...... 220.97 218.75
SUEDE - STOCKHOLM
ISIN
VALEUR
9-03 2-03
CH0012221716
ABB LTD..............................202 196.25
SE0000103814 ELECTROLUX...................270.8 255.6
SE0000108656 ERICSSON B.....................56.88 53.7
SE0000106270 HENNES & MAURITZ......136.26 132.1
SE0000108227 SKF...................................170.6 165.1
SE0000115446 VOLVO...............................153.1 149.95
FINLANDE - HELSINKI
ISIN
VALEUR
9-03 2-03
FI0009000681 NOKIA................................4.78 4.63
NORVEGE - OSLO
ISIN
VALEUR
9-03 2-03
NO0005052605 NORSK HYDRO................52.06 52.18
NO0010096985 STATOIL............................178.3 174.9
NO0010208051 YARA INT'L.......................341.8 327.2
DANEMARK - COPENHAGUE
ISIN
VALEUR
9-03 2-03
DK0060102614 NOVO NORDISK............306.65 303.85

+ 4.0
+ 2.0
+ 0.0
+ 4.8
+ 1.8
+ 3.4
VAR.
- 1.1
+ 0.4
- 1.7
- 0.2
- 2.1
+ 4.3
- 3.2
- 0.7
- 0.9
- 2.6
- 1.0
- 3.2
+ 0.6
- 1.2
+ 1.9
- 0.1
+ 0.9
+ 2.8
+ 3.0
- 4.0
- 3.0
+ 3.9

VAR.
+ 3.8
- 6.0
VAR.
- 4.4
- 4.0
VAR.
+ 0.3
+ 6.4
+ 3.2
+ 2.1
- 5.6
+ 5.0
+ 3.0
+ 1.0
VAR.
+ 2.9
+ 5.9
+ 5.9
+ 3.1
+ 3.3
+ 2.1
VAR.
+ 3.2
VAR.
- 0.2
+ 1.9
+ 4.5
VAR.
+ 0.9

3 420,54
381,50
3 016,37

VARIATION
SEMAINE
+ 2,88
+ 3,20
+ 2,57

VAR. DEP
FIN 2017
- 2,49
- 1,10
- 5,06

INDICE
FIN 2017
3 507,82
385,76
3 177,13

EXTRÊME 2017 - 2018 (EN
SÉANCE)
PLUS-HAUT (DATE)
3 708,82 (01-11-17)
401,66 (01-11-17)
3 279,71 (16-05-17)

12 346,68
537,14
3 987,04
9 906,52
5 423,80
9 686,10
22 745,60

+ 3,63
+ 3,55
+ 3,05
+ 1,17
+ 1,06
+ 1,63
+ 3,80

- 4,42
- 1,37
+ 0,23
+ 4,42
+ 0,66
- 3,56
+ 4,01

12 917,64
544,58
3 977,88
9 487,46
5 388,33
10 043,90
21 869,02

13 525,56 (07-11-17)
557,43 (07-11-17)
4 129,81 (01-11-17)
10 033,90 (20-06-17)
5 793,38 (26-01-18)
11 184,40 (08-05-17)
23 133,42 (07-11-17)

11 414,82 (02-01-17)
476,71 (31-01-17)
3 542,27 (31-01-17)
8 751,79 (31-01-17)
4 455,76 (02-02-17)
9 236,60 (08-02-17)
18 424,31 (08-02-17)

7 224,51
116 914,52
1 285,53
8 931,85

+ 2,19
+ 0,05
+ 1,89
+ 3,52

- 6,03
+ 1,37
+ 11,36
- 4,80

7 687,77
115 333,01
1 154,43
9 381,87

6 886,31 (03-02-15)
121 531,50 (29-01-18)
1 339,41 (26-02-18)
9 616,38 (24-01-18)

7 093,57 (02-02-17)
22 583,11 (16-01-18)
958,83 (22-06-17)
8 192,58 (23-01-17)

INDICE

PLUS-BAS (DATE)
3 214,31 (08-02-17)
345,56 (08-02-17)
2 977,70 (29-08-17)

AMERIQUES**
NEW YORK
DOW JONES
STANDARD & POOR'S 500
NASDAQ COMPOSITE
RUSSEL 2000
AUTRES PLACES
TORONTO - TSX COMPOSITE
MEXICO - IPC
SAO PAULO - BOVESPA

25 163,45
2 769,10
7 516,60
1 571,97

+ 2,55
+ 3,67
+ 4,68
+ 4,28

+ 1,45
+ 3,16
+ 8,50
+ 1,49

24 804,82
2 684,36
6 927,64
1 548,93

26 616,71 (26-01-18)
2 872,87 (26-01-18)
7 520,04 (09-03-18)
1 615,52 (24-01-18)

19 677,94 (19-01-17)
2 245,13 (03-01-17)
5 397,99 (03-01-17)
1 335,04 (27-03-17)

15 575,08
48 643,76
86 168,32

+ 1,52
+ 2,89
+ 2,01

- 3,74
- 1,25
+ 12,78

16 181,04
49 258,59
76 402,08

16 421,42 (04-01-18)
51 772,37 (25-07-17)
88 317,83 (26-02-18)

14 915,78 (07-07-17)
45 314,58 (09-01-17)
59 370,90 (02-01-17)

ASIE
TOKYO - NIKKEI 225
HONG KONG - HANG SENG
BOMBAY - BSE SENSEX 30
SÉOUL - KOSPI 200
SHANGAI COMPOSITE

21 469,20
30 654,52
33 307,14
317,67
3 288,41

+ 1,36
- 1,26
- 2,17
+ 3,02
+ 0,45

- 5,69
+ 2,65
- 2,20
- 2,18
- 0,24

22 764,94
29 863,71
34 056,83
324,74
3 296,38

23 382,15 (09-11-17)
33 484,08 (29-01-18)
34 137,97 (27-12-17)
339,59 (02-11-17)
3 450,49 (14-11-17)

18 224,68 (17-04-17)
21 883,82 (03-01-17)
26 447,06 (02-01-17)
258,64 (02-01-17)
3 016,53 (11-05-17)

AUTRES INDICES
MONDE - MORGAN STANLEY*
LONDRES - FTSE GOLD*

2 125,28
1 412,62

+ 1,69
+ 1,36

+ 0,87
- 7,17

2 106,89
1 521,74

2 248,93 (26-01-18)
1 697,77 (08-02-17)

SOCIÉTÉ

A

1350
20 %
A

72
20 %

Le conglomérat affiche des dettes fiscales différées
considérables, qui bénéficieraient directement de la
baisse du taux d'imposition.

A

250
22 %

Le rebond des résultats s'est poursuivi au 4e
trimestre mais la Bourse a été déçue par la chimie
et le raffinage hors des Etats-Unis. Des mesures
sont prises pour améliorer le cash flow et le
dividende est sûr.

A

102
38 %

Le groupe minier a publié les meilleurs résultats de
son histoire, l'excédent brut d'exploitation a bondi
de 44%, à 14,8 milliards de dollars. Le dividende a
été relevé de plus de 40%.

A

5
38 %

Inditex a, une nouvelle fois, dévoilé des comptes à
neuf mois très prometteurs. Tout semble en ordre
de marche pour assurer une croissance à deux
chiffres des ventes sur le long terme.

A

42
75 %

Le constructeur a tenu ses engagements avec 66
livraisons de F-35 l'an dernier. Il doit en livrer 90
cette année. Le marché a salué les performances
malgré un changement de normes comptables et les
effets de la réforme fiscale.

A

430
26 %

La holding, qui détient 52,2% de Volkswagen,
permet d'acheter à moitié prix l'action du
constructeur automobile. Une forte remontée des
bénéfices est attendue.

A

90
36 %

La première compagnie low cost européenne a
dégagé un profit net en hausse de 11%, à 1,29
milliard d'euros et une marge nette de 29% sur les
six premiers mois de l'exercice. Pour 2017-2018, le
groupe table sur un profit net compris entre 1,4 et
1,45 milliard d'euros.
Le groupe allemand a annoncé le 30 janvier
l'acquisition du spécialiste américain du cloud
Callidius Software pour 2,4 milliards de dollars, soit
1,9 milliard d'euros. Le management est prudent
pour 2018.

VAR.
+ 7.6
+ 6.7
+ 10.5
+ 6.4

CON
‘ O SEIL IN
PoteBJECTI VESTI
ntie F DE R
l à 1 CO
2-18 URS
mois
VAL
EUR
Mét - C
ODE
ie
Cap r
MNÉ
it
MO
Prin alisatio
cipa n (M
ux a €) ctio Nbr
nna e tit
ires res

VALORISATION COMMENTAIRE ET CONSEIL

219,49
18,22
61,8
26,7
2,65
7,10
2,29
26,2
25,0
5,73
127
6,40
32,1
25,0
NS
38,70
3,46
21,4
18,5
1,76
2,49
0,29
12,5
11,0
0,13
4,56
1,17
20,5
19,0
2,59
-2
13,33
25,6
22,6
2,39
110,51
10
6,6
6,0
NS

VAR.
+ 5.6
+ 3.8
+ 2.4
+ 4.3
+ 7.1
+ 4.3
+ 4.1
+ 2.9
+ 5.1
+ 0.2
+ 4.1
+ 6.3
+ 1.6
+ 3.1
+ 8.7
+ 3.7
+ 4.9
+ 6.0
+ 1.8
+ 4.3
+ 2.0
+ 2.7
+ 2.0
+ 2.0
+ 0.3
+ 3.6
+ 1.8
+ 3.7
+ 0.0
+ 2.2

+ 7.9

1 753,09 (02-01-17)
1 389,13 (12-12-17)

Euronext déchiffrée de A à Z (de Tayninh à UFF)

(cours au jeudi soir)

COU
R
Clôt S DE C
u
Plus re sem LÔTUR
-hau aine E
Varia t/P pré
tion lus-b céde
sem as se nte
aine main
Plus
e
-hau
Varia t/P
lu
VAR tion 52 s-bas 5
IATI sem 2 se
ON aine main
ANN s
es
UEL
LE
Chif
r
CRO e d'af
a
Bén ISS. DU ires 20
é
1
Bén fce ne CA 201 7 estim
éfce t 20 7/20 é
net 17 est 16 E
2018 imé STI
Divid

estim
REN ende 20
é
D
E
M
Date EN 17 estim
T
Dern du der 2017 é
ier d nier d ESTI
ivide ivid MÉ
nde ende
ANC
vers
/
BNP action
é (n
A
atur
PER 2017 e
e)
s
2
t
PER 017 E imé
VE/C2018 esSTIMÉ
A 20 timé
LE C 17 estimDE LOMMEN é
(le c A RÉDA TAIRE
h
indiq angemCTION
notr ue que ent de c
e co nou oule
nseil s av ur
sur ons m
la va odif
leur é
)

VAL
E
Mét UR - C
ODE
ie
Cap r
MNÉ
itali
MO
Prin satio
cipa n (M
ux a €) ctio Nbr
nna e tit
ires res

Investir 10 International

VAR.
+ 2.8
+ 0.2
+ 8.9
+ 6.6
+ 0.8
- 3.4
+ 0.0
+ 1.5
+ 1.7
+ 0.1
+ 0.0
+ 1.1
+ 1.6
+ 0.6
- 1.0
- 0.6
- 0.6
+ 5.4
+ 0.4
+ 0.7
+ 2.3
+ 3.3
- 7.5
+ 10.8
- 0.5
- 2.8
- 1.5

ALPHABET A..................1146.5 1062.25
US02079K1079 ALPHABET C...................1144.3 1059.43
US0231351067 AMAZON.COM................1566.3 1472.8
9
US0311621009 AMGEN INC.....................187.14 184.16
US0376041051 APOLLO GROUP A.........../0102
10
US0382221051 APPLIED MATERIALS ....60.96 56.57
US0530151036 AUT. DATA PR.................118.04 112.85
US0527691069 AUTODESK INC..............138.06 113.57
US0567521085 BAIDU.COM ADS............265.95 245.4
US0758961009 BED BATH & BEYOND.......22.27 21.06
US09062X1037 BIOGEN IDEC.................284.92 284.24
US1113201073
BROADCOM CORP A......./2901 54.67
US1773761002 CITRIX SYSTEMS..............95.23 90.56
US20030N1019 COMCAST CLASS A..........36.66 36.26
US22160K1051 COSTCO WHOLESALE.....185.57 188.55
US2490301072 DENTSPLY INTL.............../1201
57
US25490A3095 DIRECTV........................../2407 93.55
US2567461080 DOLLAR TREE...................91.61 104
US2786421030 EBAY.................................43.51 42.49
US2855121099 ELECTRONIC ARTS.........129.46 123.61
US30212P3038 EXPEDIA.........................110.29 103.09
US3021301094 EXPEDIT INTL WASH.......64.27 62.51
US30219G1085 EXPRESS SCRIPTS...........80.55 74.4
US30303M1027 FACEBOOK....................184.44 173.81
US34988V1061 FOSSIL..............................12.69 13.46
CH0114405324 GARMIN...........................60.78 57.91
US3755581036 GILEAD SCIENCES............80.76 77.4
US8064071025 HENRY SCHEIN.................67.82 63.87
US46120E6023 INTUITIVE S...................441.62 411.61
US5128071082 LAM RES. CORP..............222.23 187.27
US53071M1045 LIBERT MED HLD..............27.59 26.62
US5356781063 LINEAR TECHNOLOGY..../1003
65
BMG5876H1051 MARVELL TECHNOLOGY.24.67 23.1
US5770811025 MATTEL.............................14.91 16.24
US57772K1016 MAXIM INTEGR PROD.....63.09 60.46
US5950171042 MICROCHIP TECH.............97.87 90.24
US5951121038
MICRON TECHNOLOGY...54.98 47.83
US6117401017
MONSTER BEVERAGE...../1206 128.39
US64110L1061 NETFLIX.........................326.09 287.42
US67020Y1001 NUANCE COM....................17.53
16
US67066G1040 NVIDIA CORP..................245.15 226.91
US68389X1054 ORACLE CORP................./1207
US7415034039 PRICELINE.COM............2172.92 2026
US7475251036 QUALCOMM INC..............62.69 64.41
CA09228F1036 R.I.M................................/2605 10.36
IE00B58JVZ52 SEAGATE TECH................60.06 52.79
US8265983028 SIGMA-ALDRICH ...............1.55
1.5
US82968B1035 SIRIUS XM RADIO..............6.53 6.28
US8550301027 STAPLES INC.................../1209 10.25
US8552441094 STARBUCKS.....................58.39 56.71
US8589121081 STERICYCLE.......................63.7 61.65
US8715031089 SYMANTEC CORP..............27.75 26.56
US92343E1029 VERISIGN........................119.87 114.31
US92532F1003 VERTEX PHARMA...........173.29 163.53
US9839191015 XILINX INC.......................76.36 70.86
ZURICH (SMI)
ISIN
VALEUR
9-03 2-03
CH0012221716
ABB....................................23.3 22.29
CH0012138605 ADECCO...........................70.48 68.6
CH0210483332 CIE FIN RICHEMONT.......84.08 80.5
CH0030170408 GEBERIT...........................435.3
414
CH0010645932 GIVAUDAN.........................2214 2102
CH0012214059 HOLCIM............................53.14 50.52
CH0102484968 JULIUS BAER HLDG.........60.48 58.54
CH0038863350 NESTLE...............................76.3 73.58
CH0012005267 NOVARTIS........................78.32 77.22
CH0012032048 ROCHE HOLDING...........229.35 217.95
CH0002497458 SGS....................................2457 2319
US02079K3059

A

22
35 %
A

110
25 %

TAYNINH - TAYN
Foncière
- 9.138.462
Unibail-Rodamco (97,68 %)
TFF GROUP - TFF
Tonnellerie
- 5.420.000
Famille François (70,76 %)
Public (29,24 %)
TIPIAK - TIPI
Plats cuisinés et de cocktail
80 - 913.980
Famille Billard (35 %)
Famille Groult (35 %)
TIVOLY - TVLY
Concept et fab. de forets etc..
41 - 1.107.990
hold et famille Tivoly (73,25 %)
Autocontrole (0,64 %)

COURS

VARIATION

ACTIVITÉ

DIVIDENDE

VALORISATION COMMENTAIRE ET CONSEIL

Depuis la prise de contrôle par Unibail en 2006, la
■ 1,35
2,35 / 0,80
société
ne détient
aucun
actif.
Détentrice
du
1,35
Depuis
ne détient
plusplus
aucun
actif.
Détentrice
du statut
0 %la prise de contrôle par Unibail en 2006, la société
30-05-1997 significative.statut
SIIC,
plus
d'activité opérationnelle
1,35 / 1,35 SIIC,0elle
n’a
plus
d’activité
opérationnelle
Le titre
estelle
trèsn'a
peu
liquide.
%
0,73
significative. Le titre est très peu liquide.
0%
NS
46,80
49,25 / 28,69
47,19
47,60 / 45,90 + 63,47 %
+ 17,43 %
– 0,8 %
88
90
90 / 88
- 2,22 %

98 / 82
+ 3,44 %
- 4,66 %

37,20
57,75 / 23,25
39,40
+ 58,91 %
39,60 / 35,80
- 4,62 %
- 5,58 %

0,38

255
+ 12 %
36
41

6-11-2017
1,40 (T)

198
0%
4,1
5,3

3,20
3,6 %
30-06-2017
3,20 (T)

82
+ 18 %
4,5
4,7

0,50
1,3 %
31-05-2017
0,50 (T)

14,13
1,66

55,21
4,48
19,6
15,2
0,65
26,17
4,06
9,2
8,8
0,85

4,58
4,58
4,58 / 4,58
0%

5,20 / 3,65
+ 1,33 %
+ 2,23 %

271
-7%
-12
-10

0
NUL
26-06-2012
0,40 (T)

52,20
55
55,20 / 51
- 5,09 %

60,99 / 51
- 3,87 %
- 5,84 %

68
+ 15 %
17,3
17,5

3
5,7 %
2-6-2017
3 (T)

5,61
-1,18
NS
NS
0,30
40,42
1,41
37,0
36,5
NS

3,63
3,60
3,69 / 3,54
+ 0,83 %

4,73 / 3,09
- 0,27 %
- 1,09 %

180
- 12 %
3,5
4,1

0,10
2,8 %
3-7-2017
0,32 (T)

0,19
19,3
16,5

■ 920
920
920 / 920

1.000 / 875
0%
+ 3,36 %

3346
+ 14 %
80
85

17-05-2017
9 (T)

32,20
33,40 / 23,70
31,90
+ 24,81 %
32,40 / 31,60
+ 6,98 %
+ 0,94 %

232
+ 10 %
36,5
37

1,95
6,1 %
31-10-2017
0,70 (A)

9

466,45
34,43

6,59
2,25
14,3
14,1
NS

E

Le chiffre d'affaires à neuf mois sera publié le 14
mars au soir. Au premier semestre (mai-octobre), il
a augmenté de 17 %, à 138,4 millions d'euros, et de
11,8% encore à données comparables.

A

55

Les résultats 2017, prévus le 16 mars, sont attendus
en baisse, malgré la légère progression du chiffre
d'affaires, notamment à cause du renchérissement
des matières premières.

A

100
14 %

En 2017, l'activité a fait un bond en avant grâce à la
croissance externe notamment. La rentabilité
devrait être au rendez-vous. L'exercice 2018 devrait
s'incrire dans la même tendance.

A

50
34 %

La société est en cessation de paiement depuis le 22
16
0
12
TONNA ELECTRONIQUE - TONN
■ 0,53
décembre, une procédure de liquidation judiciaire a
2cessation
/ 0,49 de paiement
La société
depuis le 22 décembre,
-1,33 une procédure de liquidation judiciaire a été ouverte avec
-5%
Fab. d'équip. réception TV
0,70 est en
– 68,82jusqu’au
%
été
ouvertea avec
poursuite de l'activité jusqu'au
poursuite
de
l’activité
31
mars.
Une
offre
de
reprise
sur
les
6
sociétés
été déposée.
4-9-1990
-0,6
- 449.777
0,53 / 0,53
31 mars. Une offre de reprise sur les 6 sociétés a été
– 47 %
-0,6
Financière Pontoise (76,23 %)
– 24,29 %
déposée.

TOUPARGEL GROUPE - TOU
Distribution de surgelés
47 - 10.183.307
Famille R. Tchénio (51,55 %)
Famille M. Tchenio (33,49 %)
TOUR EIFFEL - EIFF
Société foncière
640 - 12.254.546
SMABTP (59 %)
Malakoff Médéric (16,3 %)
U10 - UDIS
Produits pour la distribution
63 - 17.260.745
Thierry Lièvre (61,84 %)
Amiral Gestion (7,18 %)
UNIBEL - UNBL
Holding
- 2.323.572
Familles Fiévet Bel (80 %)
Actions d'autocontrôle (8,45 %)
UNION FIN. DE FRANCE - UFF
Distrib. de produits financiers
523 - 16.233.240
Aviva Vie 74,3 %
FCPE UFF Epargne 4,1 %

CON
‘ SEIL
PotOe BJ. DEINVEST
ntiel CO IR
à 12-1 URS
8 mo
is

AMSTERDAM (AEX 25)
ISIN
VALEUR
9-03
NL0000852564 AALBERTS IND................43.46
NL0000303709 AEGON.................................5.6
NL0000009132 AKZO NOBEL...................80.56
NL0011333752 ALTICE A.............................7.87
LU0569974404 APERAM..........................40.76
LU0323134006 ARCELORMITTAL.............26.38
NL0010273215 ASML HOLDING................169.2
NL0000852580 BOSKALIS WESTMIN.......26.28
NL0000352565 FUGRO..............................12.66
BE0003818359 GALAPAGOS.......................83.2
NL0000009165 HEINEKEN........................87.54
NL0011821202 ING GROUP.......................14.33
NL0011794037 K.A. DELHAIZE...................18.2
NL0009739416 POSTNL..............................3.18
NL0000379121 RANDSTAD.......................57.08
NL0006144495 RELX NV...........................16.96
NL0000289783 ROBECO NV.......................37.15
NL0000009827 ROYAL DSM......................81.26
GB00B03MLX29 ROYAL DUTCH SH. A .......25.68
NL0000009082 ROYAL KPN........................2.55
NL0000009538 ROYAL PHILIPS ELECT.....31.86
NL0000360618 SBM OFFSHORE ..............14.11
NL0000387058 TOMTOM............................8.13
FR0000124711 UNIBAIL-RODAMCO.......190.75
NL0000009355 UNILEVER........................44.74
NL0000395903 WOLTERS KLUWER..........41.79
BRUXELLES (BEL 20)
ISIN
VALEUR
9-03
BE0974293251 AB INBEV.........................93.27
BE0003764785 ACKERMANS V.H.............146.8
BE0974264930 AGEAS NV........................42.75
LU0569974404 APERAM RG.....................40.76
BE0003678894 BEFIMMO-SICAFI...............53.4
BE0974258874 BEKAERT (D)...................36.38
BE0974268972 BPOST...............................27.76
BE0003593044 COFINIMMO-SICAFI.........104.7
BE0974256852 COLRUYT.........................44.97
BE0974259880 D'IETEREN (D).................34.86
BE0003822393 ELIA.....................................51.7
FR0010208488 ENGIE................................13.18
BE0003818359 GALAPAGOS.......................83.2
BE0003797140 GBL...................................92.74
NL0011821202 ING GROUP RG.................14.33
BE0003565737 KBC...................................75.28
BE0974276082 ONTEX GROUP................23.04
BE0003810273 PROXIMUS.......................26.77
BE0003717312 SOFINA.............................139.4
BE0003470755 SOLVAY SA........................116.7
BE0003826436 TELENET GROUP............. 55.85
BE0003846632 THROMBOGENIC...............4.19
BE0003739530 UCB ...................................66.6
BE0003884047 UMICORE (D)...................44.76
LONDRES (FTSE 100)
ISIN
VALEUR
9-03
GB0001411924 B SKY B GROUP................13.35
GB0002634946 BAE SYSTEMS....................6.03
GB0031348658 BARCLAYS...........................2.11
GB0007980591 BP.......................................4.78
GB0002875804 BRITISH AM. TOB.............42.74
GB0030913577 BT GROUP..........................2.39
GB0002374006 DIAGEO............................24.47
GB0009252882 GLAXOSMITHKLINE.........13.33
GB0004065016 HAMMERSON PLC.............4.56

Bourses étrangères (en monnaie locale)

COU
R
Clôt S DE C
u
Plus re sem LÔTUR
-hau aine E
Varia t/P pré
tion lus-b céde
sem as se nte
aine main
Plus
e
-hau
Varia t/P
lust
io
VAR n 52 bas 5
IATI sem 2 se
ON aine main
ANN s
es
UEL
LE
Chif
CRO re d'af
a
Bén ISS. DU ires 20
é
1
Bén fce ne CA 201 7 estim
éfce t 20 7/20 é
net 17 est 16 E
2
018 imé STIM
Divid
estim
É
REN ende 20
é
D
1
Date EMEN 7 estim
Dern du der T 2017 é
ier d nier d ESTI
ivide ivid MÉ
nde ende
ANC
vers
BNP/action
é (n
A 20
atur
PER 17 e
e)
PER 2017 E stimé
S
2
T
VE/C 018 es IMÉ
A 20 timé
LE C 17 estimDE LOMMEN é
(le c A RÉDA TAIRE
h
indiq angemCTION
notr ue que ent de c
e co nou oule
nseil s av ur
sur ons m
la va odif
leur é
)

LA COTE / Euronext

Le chiffre d'affaires 2017 a accusé un recul de 7,4 %,
ce qui laisse augurer d'une perte nette pour
l'exercice après le déficit de 4,2 millions au premier
semestre. La dette financière nette s'est alourdie.
Cette foncière de parcs d'affaires offre une décote
minime sur l'ANR (58,3€ fin 2017). Rentabilité
modeste, du fait de travaux en cours qui nuisent au
taux d'occupation.
Le groupe s'oriente vers la décoration de la maison.
Les ventes annuelles ont fléchi (- 9,2 %) après la
perte de deux gros clients, la marge d'EBITDA
devrait avoir baisse. La direction est confiante pour
2018.
Le holding de Fromageries Bel cote rarement. Son
chiffre d'affaires 2017 a augmenté de 14 %, grâce au
rachat de MontBlanc Materne par le fromager. Les
résultats annuels devaient être publiés au soir du
9 mars.
La filiale d'Aviva a connu un bon exercice 2017:
hausse de 11% du produit net bancaire et de 24 %
du résultat net. La visibilité est moins bonne pour
2018, du fait des nombreux changements dans la
fiscalité du patrimoine.

E

E

V

E

E

E


Aperçu du document Invest2305 - 2018-03-10.pdf - page 1/40
 
Invest2305 - 2018-03-10.pdf - page 2/40
Invest2305 - 2018-03-10.pdf - page 3/40
Invest2305 - 2018-03-10.pdf - page 4/40
Invest2305 - 2018-03-10.pdf - page 5/40
Invest2305 - 2018-03-10.pdf - page 6/40
 




Télécharger le fichier (PDF)


Invest2305 - 2018-03-10.pdf (PDF, 5.3 Mo)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


thermador groupe investir du 211115
dividende groupe rallye
investir 2223
20060907rapportfinancierpremiersemestre2006
le soir 052015 la facture elec gonfle de 4 6
jeudi 29 cours 3

Sur le même sujet..