Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Convertir un fichier Boite à outils PDF Recherche PDF Aide Contact



Vendredi 9 cours 1.pdf


Aperçu du fichier PDF vendredi-9-cours-1.pdf

Page 1 2 34514

Aperçu texte


2017-2018

Les traitements de l'acné

d'alcool et d'acide gras 20 à 25 %), du squalène et du cholestérol (10 à 15 %).
Ce sébum en association avec les lipides de l'épiderme va servir de couche protectrice pour la peau.
Dans l'acné l'hypersécrétion de sébum, due à l'hyper androgénie hormonale, rend son écoulement
plus difficile, c'est ce qui entraîne les boutons, comédons, kystes et nodules que l'on peut retrouver
dans la pathologie.
L'écoulement du sébum est d'autant plus difficile qu'on retrouve chez les adolescents une hyperkératinisation du canal pilo-sébacé qui va s'obstruer.
C'est d'ailleurs ce qui va amener au premier stade de l'acné : l'acné rétentionnaire.
On aura dans ce premier stade la formation de points blancs, de points noirs.
(Les points blancs et points noirs sont des comédons, quand on le comédon se rompt on aura un
point noir par oxydation du sébum avec l'air sinon on aura un point blanc.)
On peut avoir une aggravation de cette acné rétentionnaire s'il y a un phénomène d'inflammation
autour de cette acné, notamment via des bactéries que sont les propionibactéries avec le germe
propionibactérium acnes.
La prolifération de ces bactéries entraîne un phénomène inflammatoire avec l'arrivée de PNN et
de substances inflammatoires.
On passe ici à un stade plus grave de l'acné : L'acné inflammatoire.
Dans ce stade les comédons vont se transformer en papules/pustules et donner des nodules. Cela
peut malheureusement amener à de l'acné cicatricielle avec des lésion parfois irréversible.
Pour résumer :
• Acné rétentionnaire : Phénomène hyper-séborrhée + hyper-kératinisation lié à la
sécrétion d'androgène dans le corps.
• Acné inflammatoire : plus grave, lié à un phénomène d'inflammation de l'acné
rétentionnaire à cause de bactéries, propionibactéries majoritairement, via des PNN et
facteurs d'inflammation. On parle également d'acné papulo-pustuleuse.

Dans l'acné inflammatoire on distingue par gravité les trois stades suivants :
– Papule : sensible, avec un relief de 1 à 5 mm.
– Pustule : toujours superficielle mais avec cette fois la présence de beaucoup de pue.
– Nodule : pustule qui s'enkystent, évoluent parfois en abcès qui peuvent se rompre. On
arrive ici à des acnés cicatricielles.
3/14