Tuto biocell chapitre 1 .pdf


Nom original: Tuto biocell chapitre 1 .pdf

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par Writer / LibreOffice 4.1, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 12/03/2018 à 06:09, depuis l'adresse IP 195.220.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 179 fois.
Taille du document: 87 Ko (4 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Tutorat N°1 de biologie cellulaire : Techniques d'observation
(Adam, Ronan, Rush)

1) A propos de la cellule :
A. Une cellule a besoin d'autres cellules pour se développer.
B. La cellule mesure en moyenne 1 µm à 10⁻⁵m.
C. Certaines cellules ne possèdent pas de membrane plasmique.
D. Toutes les cellules sont entourées d'une MEC.
E. Aucune réponse n'est correcte.
2) A propos de la cellule et de son organisation :
A. Chez toutes les cellules, le noyau contient l'information vitale à leur survie.
B. Les membranes nucléaires et mitochondriales sont composées de deux membranes.
C. Le REL, entouré de ribosomes, entoure le noyau.
D. Toute cellule a besoin d'être colorée avant une observation en MO.
E. Aucune réponse n'est correcte.
3) A propos de la MO :
A. La microscopie optique utilisent l'énergie de photons (Gamma, X, UV...)
B. En microscopie optique à fond clair, l'échantillon est observé par dessous et illuminé par dessus.
C. Le condenseur et l'objectif permettent le grossissement.
D. Le pouvoir de résolution varie avec le grossissement.
E. Aucune réponse n'est correcte.
4) À propos de la MO :
A. La limite de résolution du microscope optique est de 0.2 µm.
B. La lumière blanche étant peu destructive, la microscopie optique permet d'observer des cellules
vivantes.
C. Le pouvoir séparateur est la plus petite distance en dessous de laquelle deux points distincts
apparaissent confondus.
D. Si λ diminue, la résolution augmente.
E. Aucune réponse n'est incorrecte.
5) À propos de la MO :
A. En MO, l'échantillon doit être de forte épaisseur pour une meilleure absorption.
B. En microscopie inversée, l'éclairage se fait par dessous, et l'observation se fait au dessus.
C. La microscopie à fond noir améliore le contraste mais ne permet cependant pas d'améliorer les
reliefs.
D. La microscopie optique ne permet pas de distinguer d'organites intracellulaires à l'exception du
noyau qu'on peut distinguer.
E. Aucune réponse n'est correcte.

6) A propos de la microscopie à contraste de phase :
A. Le contraste est obtenu à partir d'interférences produites par les différences d'IR.
B. Bien qu'elle utilise l'énergie de photons, elle permet d'observer des cellules non colorées.
C. Les différences d'IR sont rendues possibles grâce aux anneaux circulaires du condenseur et de
l'oculaire.
D. La lumière traversant la cellule subit une faible modification de son amplitude et une forte variation
de phase.
E. Aucune réponse n'est correcte.
7) À propos du DIC :
A. Il permet d'augmenter le contraste des objets transparents.
B. Lorsque les faisceaux traversent l'objet, ces derniers présentent une orientation différente et un retard
de phase.
C. Il possède deux objectifs.
D. Le halo de lumière correspond à un relief plus important.
E. Aucune réponse n'est correcte.
8) À propos du microscope à épi fluorescence :
A. Il permet une impression de 3D après traitement informatique.
B. Grâce à une lampe latérale, l'éclairage se fait par dessus.
C. Dans un cube sont présents deux miroirs et un filtre.
D. Il existe trois types de cubes (Bleu vert rouge) permettant un triple marquage, puis une possible
superposition suite à des prises de vue successives.
E. Aucune réponse n'est correcte.
9) À propos du microscope à épi fluorescence (le retour) :
A. La lampe utilisée est une lampe à vapeur d'Azote.
B. La lumière blanche est envoyée par la source vers le filtre d'excitation, sélectionnant le λ
d'excitation, puis arrive directement perpendiculairement, sur l'échantillon.
C. Le filtre d'arrêt (=d'émission) laisse passer des photons de réémission de λ inférieure à l'incidente.
D. Contrairement aux fluorochromes d'origine organique, les nanoparticules fluorescentes sont stables
et endurantes.
E. Aucune réponse n'est correcte.
10) À propos de la microscopie confocale :
A. C'est une variante de la la microscopie à épi-fluorescence.
B. Le photomultiplicateur se situe entre le premier et le deuxième pinhole.
C. Le pinhole permet la convergence de la lumière en un seul point de l'échantillon.
D. Elle utilise une source de lumière polychromatique.
E. Aucune réponse n'est correcte.
11) À propos de la microscopie confocale :
A. Il n'y a pas de possibilité de reconstruction 3D.
B. Elle permet de diminuer le flou et le bruit de fond, augmentant ainsi la sensibilité de détection.
C. Elle permet l'obtention non invasive de coupes.
D. Le balayage est permis par la présence du miroir dichroïque statique.
E. Aucune réponse n'est correcte.

12)À propos des molécules fluorescentes :
A. L'absorption et la réémission se déroulent tel que : λex> λém et Eex<Eém
B. L'utilisation de ces molécules permet d'augmenter la spécificité et d'amplifier le signal.
C. Le DAPI, agent intercalant absorbant dans l'UV, permet de colorer le noyau d'une fluorescence
rouge brillante.
D. Les protéines chimères fluorescentes ont comme inconvénient d'avoir d'importants effets toxiques
secondaires.
E. Aucune réponse n'est correcte.
13) Méthodes de détection :
A. L'HIS permet la détection indirecte de protéines.
B. Il est indispensable que la séquence d'AN cible soit sous forme simple brin et linéaire.
C. Il est possible d'utiliser un marquage radioactif en FISH : on parlera de radiographie.
D. Les métaux lourds permettent une immunodétection en MO.
E. Aucune réponse n'est correcte.
14) Quantification de concentration ionique :
A. L'Aequorine devient lumineuse au contact de Ca2+ sans nécessiter d'excitation.
B. La fixation d'Oxygène entraîne un changement de conformation de l'Aequorine.
C. En présence d'Oxygène, et grâce ses 3 sites de fixation pour le calcium, l'Aequorine va fixer le
calcium, entraînant l'émission d'un photon de λ= 470nm, excitant le GFP qui émettra un photon de λ
supérieur à celui émis par l'Aequorine.
D. La sonde Fura-2 a une meilleure sensibilité aux variations de [Ca2+] que l'Aequorine, permettant un
suivi à la minute près.
E. Aucune réponse n'est correcte.
15) À propos de la ME :
A. Elle permet uniquement l'observation de cellules mortes.
B. Elle a une résolution d'1 Å.
C. L'image obtenue en ME en observation directe aura une meilleure résolution qu'en MO.
D. Le grossissement peut aller jusqu'à 10⁶m.
E. Aucune réponse n'est correcte.
16) A propos de la MET :
A. L'anode et la cathode produisent des électrons.
B. Les électrons diffusés sont transmis.
C. Les zones claires correspondent au électrons ayant traversé l'échantillon.
D. Une coloration avant traitement permet une meilleure observation.
E. Aucune réponse n'est correcte.
17) À propos de la MET :
A. Pour la fixation, il est possible d'utiliser le paraformaldéhyde.
B. L'inclusion en résine araldite tue les cellules.
C. Les coupes utlrafines obtenues par la lame de diamant du microtome sont recueillies sur une grille
de cuivre.
D. En ME, la coloration est obtenue par traitement aux métaux lourds.
E. Aucune réponse n'est correcte.

18) A propos des contrastes en MET :
A. En contraste positif, le fond est blanc et la structure apparaît sombre.
B. En contraste positif, on a toujours des coupes flottant sur une solution de métaux lourds.
C. En contraste négatif, le fond est sombre et permet de mieux distinguer les contours des virus et les
cytosquelettes.
D. Le contraste négatif n'est pas utilisé pour les coupes de cellules .
E. La plupart du temps, les virus sont vus en contraste négatif.

19) Au sujet de l'ombrage métallique :
A. Il permet une meilleure distinction des reliefs des surfaces cellulaires.
B. La vaporisation rotative sur un côté permet de mieux voir des molécules isolées (Agrégats
d'agrécane, ribosomes...)
C. La vaporisation de métaux est faite par une électrode de plomb.
D. Il permet l'observation de fibres de cellulose.
E. Aucune réponse n'est correcte.
20) A propos de la MEB :
A. En MEB, on voit les électrons réémis alors qu'en MET on voit les électrons transmis.
B. La MEB nécessite une préparation plus importante qu'en MET.
C. Il est important de prendre en compte l'épaisseur de l'échantillon.
D. En MEB on a une impression d'image 3D permise par une résolution supérieure à celle de la MET.
E. Elle renseigne sur la morphologie globale.


Aperçu du document Tuto biocell chapitre 1 .pdf - page 1/4

Aperçu du document Tuto biocell chapitre 1 .pdf - page 2/4

Aperçu du document Tuto biocell chapitre 1 .pdf - page 3/4

Aperçu du document Tuto biocell chapitre 1 .pdf - page 4/4




Télécharger le fichier (PDF)


Télécharger
Formats alternatifs: ZIP




Documents similaires


tuto biocell chapitre 1
site trph kalle
cours 4 microscopie
mec microscopie
tp 2 suite la division cellulaire
ue 2 definitions et methodes d etudes histologiques maurage

Sur le même sujet..




🚀  Page générée en 0.084s