JW reimaginé, Acte I.pdf


Aperçu du fichier PDF jw-reimagine-acte-i.pdf - page 7/131

Page 1...5 6 789131



Aperçu texte


L’animal qu’ils devaient capturer ne cessait de se rapprocher alors qu’un
silence de mort régnait parmi les hommes.
— Vous attendez ! Répéta Hoskins.
L’animal fut à vingt mètres, puis quinze, puis dix et son odeur âcre parvint aux
narines d’Hoskins. Alors que leur cible s’apprêtait à percer la couche de végétation le
séparant des véhicules, Hoskins beugla dans son micro :
— Maintenant !
A bord de l’un des véhicules, on mit en marche un appareil ressemblant à une
boîte grise et qui produisait une sorte de sifflement aigu. Ceux qui ne portaient pas de
casque anti-bruit se bouchèrent les oreilles et l’animal massif se retourna en lançant
un bref rugissement plaintif, incommodé par les ultrasons produits. Sa longue queue
brune et écailleuse passa au-dessus de la cage, soulevant un juron de la part du tireur
et Hoskins, bouche bée suite au bref face à face avec l’animal, regarda celui-ci s’enfuir.
Il donna de nouveaux ordres :
— Manœuvre d’enveloppement ! Que tout le monde lui colle aux basques !
Repoussez-là hors de la jungle !
Les véhicules démarrèrent au quart de tour et poursuivirent l’animal afin de le
forcer à aller dans la direction souhaitée, à l’ouest, là où la jungle était moins dense.
Alors qu’ils étaient pris par l’adrénaline, les hommes dans les véhicules ne purent
s’empêcher de regarder l’animal. Bipède, mesurant treize mètres de long pour cinq de
haut, une gueule énorme contrebalancée par une queue épaisse et rigide, des pieds
tridactyles griffus terminant des jambes puissantes, il s’agissait une créature que le
commun des mortels considérait comme disparue depuis des millions d’années encore
quelques années plus tôt. C’était un dinosaure et de pas n’importe quelle espèce : Un
Tyrannosaurus rex, le roi des dinosaures.
L’individu qu’Hoskins et ses hommes poursuivait était une femelle bien que lui et ses
subordonnés en parlaient en disant « il ». D’autres la surnommaient « La Reine dans
le Nord » en référence au fait que le dinosaure sévissait principalement dans la moitié
nord de l’île. Ils avaient appris à leurs dépens que le tyrannosaure détestait les intrus
et à multiples reprises, le dinosaure avait défendu son territoire avec acharnement
contre les incursions humaines et tant qu’elle était en liberté, les travaux qu’on avait
commencé à entreprendre sur les marges de son territoire étaient gelés.
Agacé par le harcèlement dont faisait preuve les hommes, le tyrannosaure ne cessait
de pousser des grognements féroces à leur encontre et il tenta même de mordre le capot
de l’une des Jeep qui roulait alors trop près au goût d’Hoskins.
— Gardez vos distances, bon sang ! Grommela-il dans le micro.
Mais le dinosaure donna un violent coup de tête au véhicule qui fit une
embardée, menaçant de rentrer droit dans un arbre. La Jeep fit alors un virage serré
afin de l’éviter mais en roulant sur une grosse racine, elle se retourna sur le côté et
s’immobilisa.
— Continuez la poursuite, nous y sommes presque ! Fit Hoskins après avoir
regardé la jeep accidentée derrière lui.
L’homme dans l’habitacle de l’hélicoptère saisit son fusil à air comprimé et
ouvrit une boîte contenant plusieurs fléchettes hypodermiques. Il en prit une et
chargea le fusil avec avant de s’asseoir sur le bord et de repérer le tyrannosaure.

5