Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Boite à outils PDF Recherche Aide Contact



Fiche hémostase COHEN .pdf



Nom original: Fiche hémostase COHEN.pdf
Auteur: adam

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par Writer / LibreOffice 4.1, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 19/03/2018 à 13:55, depuis l'adresse IP 195.220.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 141 fois.
Taille du document: 70 Ko (3 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


ANOMALIES DE L'HÉMOSTASE
Maladie thrombo-embolique veineuse
Affection vasculaire fréquente, coûteuse et handicapante. Silencieuse, tmt à vie ++, concerne pop° à risque,
++ en chir ortho, Peuvent être expliquées par des troubles de la coagulation → veine qui se bouche !
On peut aussi avoir embolie profonde : soit TVP soit embolie pulmonaire.

Épidémiologie :

Complications :
TVP peut donner :
- une embole pouvant migrer dans les poumons →
EP dans 50 à 60 % des cas.
EP pouvant être compliquée par HTA pulmo (4%)
Ou décès.

- incidence ♂ et ♀ est ≈ (1 peu + chez l' ♂)
- 50 % des patients ayant une TVP des Mi sont porteurs
d'une EP asymptomatique.
- EP asymtpomatique sont – graves que l'inverse

- maladies veineuses post-thrombolitiques (MVPT)
(20 à 50 % des TVP prox). Complicat° : ulcères
veineux → m silent killer car m silencieuses.
Pathologie fréquente (1à 2p /100 en France)

ANATOMIE DES VEINES DES MI
Réseau veineux = réseau profond + superficiel → thromboses sois proximales sois distales.
Thromboses distales : celles sous la veine poplitée (saphène, gastrocnémienne, fibulaire, tibiale post)
Thromboses proximales : à partir de v. poplitée ( poplitée, fémorale, iliaque, cave inf)...
Plus graves car risque d'embolie ↑.

Physiopathologie de la TVP :
→ veines ont des vannes α-reflux → ont tendance à s'écarter → I. veineuse.
→ Flux n'est plus laminaire → tendance à activer la coagulat° → formation de thrombus qui peut vroître
chez les personnes ayant des trouble de l'hémostase.

TRIADE DE VIRSHOW
→ FR de faire des thromboses
1 → Stase sanguine/ gêne au retour veineux (Ex : garrot)
2 → Si lésion de la paroi → installation d'un sous endothélium qui favorise la coagulation. (Ex : cancer)
3 → Hypercoagulabilité = Thrombophilie.

FACTEURS DE RISQUES THROMBO-EMBOLIQUES VEINEUX
→ transitoires ou permanents. Cancer est transitoire, mutation génétique est permanente.

Facteurs de stases
- Paralysie
- Compression extrinsèque
- Perte de déambulation
- Alitement
- Obstacle au retour veineux
( insuffisance cardiaque )
- Maladie post-thrombotique
- Insuffisance veineuse
- Troubles rhéologiques

Facteur de lésion endothéliale
- cathéters veineux
- Geste chirurgical
- Cancer évolutif
- Maladie variqueuse
- Inflammation

Facteurs de risques liés à anomalies génétiques:
- Facteurs V Leiden : rés à prot C activée
- mutati° pro-thrombine 20210A : rés à
pro-thrombine
- Déficit en α-thrombine
- Déficit en prot C
- Déficit en prot S
( ces 2 prot inhibe la coagulation)

Facteurs de percoagulation
- Antécédents personnels ou familiaux de
MTE
- Cancer évolutif
- Syndrome inflammatoire
- Hyperplaquettose
- SAPL Syndrome des anti phospholipides
- Thrombophilie congénitale
- Hémoconcentration

Facteurs de rissques acquis de thrombose :
- Cancer
- Immobilisation
- chirurgie
- Grossesse
- Oestrogènes : la pilule
- Excès de facteurs VIII, IX, XI : cancer → inflammat° qui ↑ ces facteurs.
- AC α- phospholipides : α-coagulant lupique, α-cardiolipine, α-B-2glycoprot.

Échelle de risque :
→ Déficit hétérozygote : risque faible
→ Déficit homozygote (2 g mutés) risque élevé
Les déficits les plus grave : déficits α-thombine,
prot C, prot S

La prévalence des FR dans la maladie thrombo-embolitique veineuse :
→ Il y a une transmission autosomale dominante.
→ 45 % des personnes qui ont une histoire familiale de thrombose
possède un facteur V Leiden et 4 % dans la pop° contrôle.
→ Mutation α-thrombine la plus grave et la moins fréquente.
Caractéristique des anomalies génétiques : + grave = moins fréquent

Facteurs V Leiden :
- FR héréditaire le plus commun de thrombose.
- Présent chez 4 % des caucasiens (inexistantes chez
africains et asiatiques.)
- causé par une mutation non-synonyme sur le gène du
facteur V → altère pas sa fonction mais crée une
Mauvaise réponse à la prot C.

Facteur II de Leiden :
→ Mutat° sur le gène de pro-thrombine .
→ 2è facteur génétique le plus commun de
thrombophilie.
→ Chez 2 % de la pop°
→ Mutation ponctuelle région 3'UTR n-codant du gène
de prothrombine.
→ entraîne des taux élevés de pro-thrombine ds plasma
Risque de 5 = pour V hétérozygote
V Leiden homozgote : risque x 80

Mécanisme :
Lésion du vx → génère thrombine → bouche vx → prot C
reconnaît thrombine-thrombomoduline → prot C activée → arrive
sur le thrombus → fact V & VIII passe inactif
Si facteur V Leiden → prot C ne peut pas reconnaître le V activé
et ne peut donc pas l'inactiver → reste activé et engendre un
caillot mais prot C + cpfacteur S fonctionne un peu quand meme
→ c'est donc un facteur modéré.
Les facteurs de risques environnementaux pour comparer :
non-négligeables
- Pilule : risque x 4
- Cancer : risque x 7
- Le syndrome des AC α-phospholipides rsique *10
- L'hyperhomocysteinémie rsique x2
Facteur VIII :
- SI facteur VII ++ → Coagulation → risque de thrombose ↑
- Si pas assez : hémophilie.

Influence combinée des FR sur la probabilité de 1è TV ou
Interprétation du bilan :
EP :
- Ne ø faire bilan juste après un épisode car il y a eu conso°
Les risques sont multiplicatifs, ø additifs.
- L'héparine active l'α- thrombine → pas dosage pour ceux qui
Tabac impérativement à chercher avant préescript° pilule
en prenne car le tx ↓
→ Ce sont de risques veineux, ø artériels :
- Si tmt AVK → Prot C, S, fact II, VII, IX, X vit K dpdts ↓.
Tabac est commun aux veines et artères comme FR
- oestrogène sont pro-thrombogènes + ont effet sur α-thrombin
Bilan recommandé si suspiçion TVP :
- Pendant grossesse : ↓ prot S + α-thrombine + ↑ Prot C .
- NFS
- Recherche facteur II Leiden - IH : tous les facteurs ↓ car plus assez synthétisés.
- Dosage activité α- thrombine - Recherche AC α-PL
- CIVD : épisode thrombotique qui se passe un peu partout.
Et prot C
- Recherche facteur V leiden
- Dosage fraction libre prot S Ou rés à prot C activée
Quand faire un bilan ?
- + patient jeune, + de chance de trouver anomalie g :
avant l'page de 50 ans dans le cas de TV
- Si ATCD familiaux
- Si on décide de faire un bilan : faire toutes les
analyses de manière exhaustive.

SYNDROME DES AC α- PL
Manifestations cliniques TV ++ :
- Profondes au lvl des jambes
- Thr. Cérébrale la + fréquente, rénale, hépatiques …
- Récidives fréquentes (10ù avant 4 ans)
- grave car compliquée d'EP et d'IP chez 1/3 des
patients
- Peut créer une HTA pulmo et IC droite.
Atteinte rénale :
→ 25 % des patients avec un SAPL primitif
→ Thrombose v. rénale ou dans glomérules
→ Gravité variable pouvant aller jusqu'à IR

Manifestations cutanées :
- Livedos reticularis
- Vascularites livédoide
- Nécroses cutanées et infarctus
- Thrombophlébites et gangrène des doigts
- Ulcérations cutanées
- Lésions nodulaires + maculaires simulant vascularite
AVC + livedo reticularis = syndome de sneddon
Manifestations CV (IDM, EP...)
Endocriniennes
Osseux
Maladie générale associée SALP 2r
Les infections

Diagnostics biologiques :
- NFS
- bilan de l'hémostase
- recherche α-coagulants circulants : test du
TCA mélange qui est spontanément allongé
- Dosage spécifique des AC possibles

LES TRAITEMENTS
Curatifs et préventifs : α-coagulants au patients pour éviter thromboses
Découverte fortuite d'AC α-PL suite à bilan ne justifie ø un tmt

TMT prophylactique

TMT au cours de la thrombose

→ traiter les autres facteurs de thrombose
(HTA, athérosclérose, diabète)
→ Prévent° Ir de thrombose= aspirine
→ oestrogène = FR → ø de pilule contraceptive

→ Si thrombose massive : thrombolyse ou thrombectomie
Héparine ou AVK

Complication obstétricales :
Aspirine 100mg/j ou aspirine + héparine
Tmt α-coagulant ø nécessaire si ø d'ATCD thrombolitiques mais tmt à vie après un épisode.
INR cible 2-3= marqueurs de la coagulation

THROMBOPÉNIE INDUITE PAR HÉPARINE
Il y en a deux types,
Physiopathologie de la TIH type 2 :
1) formati° complexe PF4- héparine
2) format° de complexes immuns IG/ héparine/ PF4
3) Fixation du complexe immun sur le RC FC γ de la MP plaquettaire
4) Activation plaquettaire → libération PF4 plaquettaire → amplification
→ élimination des plaquettes sensibilisées par les AC → Activation et
agrégation plaquettaire créant une thrombopénie.
- urgence diagnostique et thérapeutique → thrombose de tous organes
- dvp AC possible → dès qu'on met de l'héparine y penser .
- sous cut souvent
- TIH nécessite une PEC multidisciplinaire

Diagnostic :
- Numération plaquette entre 20 & 100 G/L
- ↓ rapide ou inopinée = alarme si > 50 %
- Analyse de courbe de cinétique plaquettaire
→ éliminer les autres causes de
thrombopénie :
Manifestation clinique :
- État d'hypercoagubilité d'ori immune
- Activation çaire disséminée : plaquettes, ç endot
- Génération accrue de thrombine
Atteintes cutanées :
→ érythèmes, réactions anaphylactiques, Livedo,
purpura nécrotique.

TMT DES TIH
Devant suspicion de TIH :
- Arrêter l'héparine sans attendre les résultats.
- mep d'un TMT de substitution
- Surveillance clinique pluriquotidienne.
- Echo-doppler des MI à la recherche de
thromboses asymptomatiques.
Après confirmation :
- Déclaration au CRPV.
- Certificat d'immunoallergie à l'héparine.

→ Ne pas transfuser de plaquettes
→ ne pas faire de substitutions par tmt
α-thrombotique à l'arrêt de l'héparine
→ introduire des AVK en phase aiguë
→ Après le diagnostic, ne surtout pas réintroduire
une héparine quelconque.

Conclusion :
- complications immunes
- Syndrome clinico-biologique complexe
- Conséquences fonctionnelles dramatiques et parfois fatales
- Suspicion de TIH : urgence diagnostique et thérapeutique
Règle des 4S, Suspicion, Suspension de héparine, Substitution antithrombotique,
Surveillance biologique


Fiche hémostase COHEN.pdf - page 1/3
Fiche hémostase COHEN.pdf - page 2/3
Fiche hémostase COHEN.pdf - page 3/3

Documents similaires


Fichier PDF fiche pharmacologie des anti thombotiques guerin
Fichier PDF les medicaments antiagregants plaquattaires pr gressier
Fichier PDF les medicaments anticoagulants
Fichier PDF thrombose veineuse profonde prophylaxie en chirurgie
Fichier PDF fiche hemostase cohen
Fichier PDF tvp prophylaxie en milieu medical


Sur le même sujet..