Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Convertir un fichier Boite à outils PDF Recherche PDF Aide Contact



Méthode Ultra sceptique .pdf



Nom original: Méthode Ultra sceptique.pdf
Titre: Untitled
Auteur: Christian COMTESSE

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Conv2pdf.com, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 27/03/2018 à 10:46, depuis l'adresse IP 185.56.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 185 fois.
Taille du document: 1.4 Mo (11 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


Méthode Ultra sceptique
D’a o d vous p e ez u te te.
Vous l’a a gez à votre manière et vous oubliez surtout d’ i tég e les détails ui dé a ge t.
Ensuite vous le publiez dans un long courrier qui vous fait passe d’u e hose à l’aut e histoire de
désorienter le lecteur.
Di e u e vé ité, ’est pas di e LA vé ité.
Prenons la première partie du poste de Madame Cordier.
FC = Francine Cordier et CC = moi même
FC- « Un référé du Tribunal de Strasbourg en date du 16 octobre 2012, défavorable à Gérard Lebat
ateu des epas ufologi ue a t p o o . C’est l’asso iatio des epas ufologi ues p sid e pa
Monsieur Christian COMTESSE qui a mis en ligne ce référé sur FaceBook. »
CC- Bo d a o d, tout va ie je

ai ja ais dit aut e hose. Pas de soucis.

FC- « Gérard LEBAT, un des piliers fondateurs du concept des « repas ufologiques » et en tout état de
ause, so p o oteu histo i ue et p i ipal, s’est do vu d outer de ses de a des. U
f
’est
toutefois pas un jugement sur le fond. Le "référé" ou, plus complètement, la "procédure de référé",
est une procédure orale et simplifiée attribuée en principe, à la compétence du Président de la
juridiction saisie qui statue " à juge unique ". »
CC- C est e fait Thie ‘o he ui est le ateu du o ept et G a d Le at a fait ue le
reprendre. Pour le reste du texte, rien à redire. Sauf que les Ultras sceptiques appelaient « les Repas
Ufologies », « Les messes Ufologiques ». Certainement par respect pour Lebat.
CC- Heu… est tout, pas de détail ??
Pourquoi vous écrivez seulement ça alors ??
Ha mais voilà, o ala e des t u s o
e ça, ais o e va pas jus u au out.
Comme ça on laisse entendre que Monsieur Lebat est la pauvre victime et que le grand méchant,
est le président Christian Comtesse. OU LALA le vilain.
Qui a demandé le Référé ?? C’est LEBAT.
Pourquoi a-t-il été demandé ?? Pou te te de ous pi ue l’asso iatio ue j’ai e ise su pied et
reprendre le site internet u’il a édé à l’asso iatio .
Comment se fait-il que ce soit l asso iatio ue je di igeais qui a eu gain de cause ? : Pa e ue j’ai pu
dé o t e ue Mo sieu Le at ’avait ie e is so o ga isatio et le site i te et ui allait
avec.
Pourquoi a-t-il pas été au fond ? Tout simplement parce u’il savait très bien u’il e gag e ait
pas et u’ave ette histoi e de fau et d’usage de fau , il risquait même de prendre très cher.
E o to e
9 ap s ue l u des responsables de epas e l o u e e Mi hel Pad i es ait
propagé de fausses ru eu s su l o ga isatio de Le at ui a a e Le at à baisser les bras. Celui-ci
voulait tout stopper.
C est G a d Le at ui a fait appel a moi Christian Comtesse, à l po ue espo sa le du ‘epas de
Strasbourg. Il a fait appel à moi pour me demander de reprendre le flambeau alo s ue je avais ie
demandé.
Le at a e is, lo s du epas pa isie du Ma di o to e e pu li so o ga isatio moribonde.
C’est v ai ou ’est fau ? Cordier, Seray et toute la bande là, ’est v ai ou ’est faux ??

Quand j ai ep is les ‘epas Ufologi ues, il
avait plus ue , peut-être 6 repas encore actifs et j ai
ie p is ue j a eptais de ep e d e les epas ais que je tais pas G a d Le at et ue je
ferais e so te de p ot ge le o ept et l o ga isatio des Repas Ufologiques à ma manière. Et est
e ue j ai fait.
Gérard Lebat,
e s il tait ti e t, a participé activement à la atio de l asso iatio . Il a
participé à la rédaction des Statuts et le règlement intérieur a grandement été repris du sien.
Il a sig le PV d asse l e o stitutive et le tout a t d pos e
au t i u al de Save e.

C’est v ai ou ’est fau ? Cordier, Seray et toute la bande là, ’est v ai ou ’est fau ??
Le site i te et est e tio
da s l a ti le de os statuts de l po ue et e page 9 de ot e
gle e t i t ieu de l po ue et il s agissait ie de ce site internet : www.les-repasufologiques.com et pas d u aut e.

5 ou 6 repas en 2009. Malgré un pronostic très défavorable, je me suis démené, acharné, envers et
contre tous et j ai remis l asso iatio sur les rails, jus u à a ive à ouveau à
epas.
Et en 2012, monsieur Lebat veut soudain reprendre son bébé, juste parce que ça lui a pris comme
une envie de pisser.
Non mais et puis quoi encore ?
Il fallait peut-être que je lui donne aussi ma bagnole et ma baraque en plus, non ??
Juste parce que le monsieur le demandait gentiment.
Et tout ces ultras sceptiques, la bande à Seray, la Francine Cordier en tête, qui me traitent de voleur,
d i posteu , d usu pateu et d u tas de o d oiseau inconnu du commun des mortels, juste pour
mett e de l huile su le feu, histoire de foutre encore plus de o del u il
e avait. Ça les
arrangeait de voir une association ufologiques en perdition. Ça devait même les faire se marrer.
De 2005 à 2013, il fallait voir comment ils traitaient les ‘epas Ufologi ues et ap s
tait le
pauvre Gérard Lebat, tait ieu ave lui etc etc… Bie e te du Le at e les e ettait pas à leur
place lui. Alors que moi je ne me laissais pas fai e et j osais leu po d e, leur résister et leur tenir
tête.
La diff e e ave oi est ue lo s u o s e p e d à moi personnellement je ne reviens jamais
fai e de la l he a elui ui a i ju i .
Et aujou d hui est F a i e Co die ui dit ue est oi ui les i sultais. C est u o le. Et elle va
soutenir un type et sa femme ui t aitaie t Le at d es lavagiste et d e ul e
et ui
aujou d hui e pa le o
e de leu eilleu a i. C est ça la e talit SO, est ça la o alit SO h
bien bravo de vous montrer au grand jour.
Passons à la suite, je ferai une vidéo en direct à e sujet pa e u il a e o e à en dire.
FC- « A tit e pe so el, j’ai e o t , da s la v aie vie , deu des p i ipau p otago istes do t
Christian COMTESSE, en me rendant dans certains repas ufologiques dans les années 2000 et dans la
décennie suiva te. Il ’ tait appa u lo s de es p e i es e o t es, o
e u ho
e ag a le,
aux paroles prudentes, respectueux des autres. Cette attitude était en décalage avec des propos écrits
pa e de ie su I te et, do t la vi ule e et l’i p ude e, à o avis, ’avaie t ho u e. »
CC- C tait e
à MET), à cette époque, je e savais pas v ai e t à ui j avais affai e. J ai vite,
très vite appris. C est
e là ue Pat i e Se a a p te du savoi e ue j avais o se v à Po t
Leucate il a tou
le dos sans jamais me le révéle , e o e aujou d hui. Etrange comme
comportement vous ne pensez pas ? C est aussi là ue j ai o p is avoi à fai e a uel u u ui se
pe ettait de a ue de espe t à ui allait pas da s so se s. Pa e ue tou e le dos a
uel u u e le p e a t de haut et laissa t e te d e o ie vous tes stupide de e pas savoi
est ua d
e li ite e te es d du atio . Mais o tout le o de e peu pas savoi de uel
ot de l assiette o
et la fou hette.
Ensuite il y a Patrick Gross.
D a o d il faut ue je vous dise ue je e suis souve t p is de e ave Pat i k G oss. J ai toujou s
reconnu et plébiscité son t avail d a hivage. C est u e immense base de données qui fera et peut
être même fait déjà référence.
En revanche, Mo sieu G oss do ait ses p op es o lusio s da s e tai es affai es et je tais pas
toujou s d a o d avec lui. D ailleu s eau oup de ge s taie t pas toujou s d a o d ave lui.
Et là tait le i e de l se-majesté. Ne pas t e d a o d ave lui était i tol a le et à la faço d u
maît e d ole u il tait, il e se le , qui ne tolère aucune contradiction, qui ne supporte aucun
doute, tous vos propos devenaient des insultes, des menaces, des atteintes à sa vie p iv e et j e
passe. Qui ne s est pas engueulé avec Patrick Gross ? Une chose est certaine, je ne lui ai jamais parlé,

pas même au téléphone et je e l ai ja ais e o t . De lui, je ne connais que son nom et ses écrits.
Déjà les menaces verbales sont à exclure.
Nos principaux accrochages ont eu lieu lors de mon enquête sur « l Ov i de Cha le » qui a fait
l o jet d u tapage
diati ue, énervant ainsi tous es ge s ui o t at l o asio de se t ouve eux
même devant la a
a d u jou aliste.
C tait te i le à e o e t-là, j avais sur le dos la Bande à Seray au complet dont Patrick Gross
faisait partie et toutes les personnes qui les soutenaient. Je vous ju e ue e est pas fa ile ua d
vous avez une douzaine de personnes ui s e p e e t à vous sa s a t du a t des se ai es. Des
dizaines de messages sur les forums et une centaine de mails chaque jour. Ma seule e eu est
d avoi post u e photo de l o jet, même pas exploitable, sur un forum, je ne me souviens plus
lequel. Elle a t ep ise pa l age e « France Presse » et par là même, les radios, les télés et les
journaux. Et est la ue tous les a gouli s de la te e e so t to
s dessus.
Et là ça a été un déferlement de mépris, de condescendance, de puanteur intellectuelle, de
malhonnêteté, je ne peux même pas vous expliquer à uel poi t tait as.
Pat i k G oss e vo ait des ails pou te te de e dissuade d e u te , alla t jus u à e
e tifie ue si l o jet tait pas u e feuille o te il se oupait la ai .
Et les aut es s epti ues e vo aie t des essages pour me di e e u ils fo t toujou s.
Il e peut s agi ue de : ceci
Il e peut s agi ue de : cela.
ET tout y est passé comme suppositions, de la feuille morte en passant par un boulon, un oiseau, un
sa e plasti ue et tous les allo s d e fa ts disponibles sur internet, les ha pes, les hapeau , j e
passe et des meilleurs, et il y en a même un qui a parlé de capote. Oui, oui celle à laquelle vous
pensez justement.
Et moi je faisais l idiot avec une canne a pêche en compagnie du témoin dans les champs en face de
chez moi pour vérifier cette histoire de feuille morte. Je ne vous raconte pas la tête que me faisaient
les voisins après ça.
Je ne sais pas si vous vous rendez compte mais est o pli u de ga de so al e da s es
conditions. Et avec Patrick Gross, tait tout le te ps o
e ça.
Voilà la page u il a o sa
bien avant la sortie de mon rapport sur cette affaire de Chambley. Je
vous souhaite bon courage pour lire ça. Vous allez comprendre par vous-même, tait aussi ça,
Patrick Gross. https://ufologie.patrickgross.org/ufology/chambley2007f.htm
Voici mon rapport sur cette affaire diffusé en avril ou en mai 2008 apr s u a d i vestigatio et
l aide de François Louange du GEIPAN :
https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=4&cad=rja&uact=8&ved=0ahUK
EwiO8fuatvLZAhXhIMAKHVSLBv8QFgg6MAM&url=http%3A%2F%2Fwww.ipaco.fr%2FChambley.pdf&
usg=AOvVaw1_kI-cwf5LFISprBiiaC2C
On va continuer. Je ne vais pas vous mettre le texte in extenso, pensez à aller le lire sur la page de
l aut e i gl e.
FC- « Plus grave, hélas :
U peu plus ta d, j’ai eçu u e i fo atio o
e uoi Ch istia Co tesse o
u i uait des
e seig e e ts e o e a t, su oi et a fa ille, à uel u’u ue je e connaissais ni de près, ni
de loin, ni dans la vraie vie, ni virtuellement sur le net. Je ne pouvais pas le croire mais certains détails
’i t iguaie t epe da t. J’ai do
it à Ch istia Co tesse pou savoi e u’il e tait.
Bie sû il ’a po du u’il e vo ait pas de uoi je pa lais. Je l’ai u.
Mais, tout de suite ap s, j’ai eçu u e se o de i fo atio i di ua t u’il avait o seill à la
pe so e ave ui il tait e appo t, d’ t e plus p ude te, a je ve ais de l’i te oge su ses
relations avec elle. P euve ’était ai si do ée ue le sieu , pou u e aiso ue j’ig o e,
transmettait bien des données personnelles et privées, dont certaines étant fausses. »

CC- Vous vous rendez compte ? Qu est-ce que je sais sur Madame Francine Cordier ? Quasiment rien.
Et ça e i t esse pas, d ailleu s. J au ais donc donné des informations sur cette dame et sa famille
ue je e o ais i d Eve i d Ada à uel u u ui e l au ait de a d .
Et
it pou e de a de des e pli atio s. Je ne comprends pas de quoi elle parle.
Et bam, quelques minutes plus tard elle a o fi atio ue j ai e fait pa l d elle et tout et tout.
Qui est cette personne ? Quelles i fo atio s j ai pu donner surtout sur la famille de madame
Cordier que je ne connais pas ? De plus, ce seraient de fausses infos. Bon, tout ça, ça pue l i ve tio .
Tout ça pour vous orienter dans une direction indiquant que le vilain Christian Comtesse serait
a ho ou u il ai e ait pas les fe
es pa e ue je e p e d ais à madame Cordier une
ufologue sceptique qui plus est, et qui dit :
FC- « Je suppose ue je dois aga e e ta t ue fe
e s’i t essa t au sujet ov i et s epti ue du
phénomène de surcroît. Je peux donner un exemple de ce possible agacement par cette phrase dans
u o te te d’e u te ufologi ue et à p opos des fe
es s’i t essa t au sujet : « C'est o
e
de a de à u e outu i e d'a al se le t avail d'u
a i ie di s liste. » A o avis, il ’ avait
pou ta t pas
essit da s la dis ussio d’opposer une couturière à un mécanicien diéséliste, mais
ela o t e ue Mo sieu Co tesse este su e tai s li h s : la fe
e au aiguilles, l’ho
e à la
technique »
C est ua d
e to du. J au ais do dit ça ? « C'est comme demander à une couturière d'analyser
le travail d'un mécanicien diéséliste. » Admettons. Dans quel contexte ? En parlant de quoi ?
Ho mais je comprends la ou de ue j ai faite. J au ais dû marquer le contraire « est o
e
de a de à u
a i ie di s liste d a al se le t avail d u e couturière » ; là ça aurait passé.
Madame Cordier, allons, vous surveillez les Repas Ufologiques comme si vous alliez perdre un bras.
Vous s utez ha u de es ouve e ts et vous avez pas vu ue j ai is e pla e pas oi s de 9
femmes comme responsables d u epas. Que l asso iatio des ‘epas Ufologi ues est la p e i e et
la seule association encore existante et active dont une femme est présidente. Et j au ais u e telle
déviance ? Allons madame Cordier, vous plaisantez là, rassurez-moi ? Mais u est ue j e ai a
fo…fai e de vos tats d â es et de vos d du tio s stupides.
Bon, on passe à la suite.
Il s e suit u e s ie d all gatio s ui te te t, de la faço do t est tou
et p se t , de démontrer
chez moi le côté pervers avec un psychiatre de mes amis qui offi iait e ta t u e u teu su
certains dossiers d abduction et ui a t d u g a d se ou s pou o p e d e e tai es hoses.
Co
e elle appelle le Quida , oi je vais l appele la go zesse ela s appelle u
ha ge de
bons procédés), La gonzesse prétend que je serais entré dans la messagerie privée d u de ses a is
qui a « malencontreusement » laissé apparaitre un court moment ses identifiants et son mot de
passe. Déjà comment on peut laisser apparaitre un court moment ses codes sur internet ? Le tout
malencontreusement ?
Ce que vous ne savez pas, est u il a po t plai te o t e oi et d’aut es pe so es à ide tifie à
e sujet. J ai t o vo u à la ge da e ie à e sujet et j ai efus de
e d e. Pou uoi ? Si vous
apportez à la gendarmerie une clef USB avec des documents, les gendarmes ne la regarderont pas
pa e u ils ont peur de se faire pirater leur ordinateur à cause de cette clef USB. Do j ai de a d
aux Gendarmes de venir chez moi pour discuter de cette affaire et afin que je leur montre ce que
j avais.
D a o d le plaignant s est fait u
ali plaisi de e vo e pa ail, la plai te e uestio celle
envoyée au procureur de la république.
Je avais pas à e t e desti atai e, ais ela pouvait ve tuelle e t e fai e peu . Et ela a e
effet fait quelque chose : j ai t p is d u e ise i o t ôla le de fou rire qui a égayé ma journée.
Surtout après avoir lu la chose.

Donc deux gendarmes accompagnés du GIGN, de la BAC de Strasbourg, des maîtres-chiens de Metz
et des démineurs de Nancy, des commandos de Draguignan, du GIPN, du GGPC, du CCDVGICVHQK et

du caniche du voisin, sont donc venu chez moi à 6 h du matin, en enfonçant la porte à coup de bélier
et menottes dans une main, l aut e ai su la crosse de leur pistolet, prêts à bondir sur le
dangereux délinquant pirate informatique ue j tais.
Je ne sais pas pourquoi, mais je soupçonne que vous ne me croyez pas ??
Vous avez raison, ela s est plutôt pass da s le st le « Salut Christian, comment vas-tu ». Après 10
mn sur le dossier en question, j ai pu indiquer aux Gendarmes certaines choses qui démontraient que
publier ses identifiants et ses mots de passe, ça avait a solu e t ie de « malencontreux » et que
le uida
e tait pas à so oup d essai. Que depuis des années, il balançait ses codes sur internet
à de nombreuses reprises. Et ces identifiants et mots de passe circulaient encore partout sur
internet.
E suite les ge da es o t de a d de uoi il retournait avec cette histoire de forum où je me
serais introduit avec mon propre ordinateur. Il me donne la date, l heu e e a te et le fait que certains
i di es laissaie t e te d e u il avait aiso .
Et là je dois vous di e ue j ai eu u bol monstre. Figurez vous que je paye mon autoroute avec un
badge « Liber T » et u à l heu e i di u e de mon soi-disant piratage par le bonhomme, ni moi ni
mon épouse ne pouvions être sur mon ordinateur, mais nous étions à environ 40 km de là au péage
de Sarres Union dans la direction de Freyming Merlebach. Bon ça ne veut pas dire que parce que le
badge était à tel endroit, oi j tais aussi. Et bien les photos des péages de l auto oute a p ouv
ue j tais bien au volant et ma femme à mes côtés. CQFD.
Alo s tait ui ? Be figu ez vous ue je e e souvie s plus. Si, si, j ai u e a
sie totale et
complète à ce sujet, e tout as est e ue j ai dit aux Gendarmes. Je reçois tant de monde chez
moi, y compris des enfoirés qui insultent ma femme, à ui j ai fait la ha it et qui ont fini par me
trahir.
Mais puis ue le o ho
e et ses odes su i te et u est-ce que cela signifie et quelles en sont
les conséquences ?
La plupart des gens utilisent les mêmes identifiants, les mêmes mots de passe pour une grande
partie de leurs connexions sécurisées. Facebook, Tweeter, les forums, les sites internet, leur boîte
ail et …
Mettre ses codes sur internet surtout en pu li fait u e
, à pe so es sont en possession
de ces codes. En 15 mn, s il to e su des ge s ui e l ai e t pas, une centaine de personnes
pa tage t l i fo atio et e u e jou e, ce sont des milliers de personnes qui ont ces codes.
Et avec ces codes u o t-ils donc, ces gens ??
Ces odes pe ette t d e t e da s tel site i te et ou tel fo u , o p is da s les parties privées,
dans telle liste de discussion Etc... Dans la ou les boites mails. Enfin partout, quoi.
Ce qui est tout de même révélateur, est que le monsieur écrit lui-même dans sa plainte que les
Policiers de Bézier étaient au courant qu il mettait ses codes en ligne. Ça, les Ge da es y avaient
pas fait attention.
Et bien entendu il ne s est ie pass su le pla judi iai e. Class sa s suite ave les o s ue es
ui s appo te t.
Dites- oi F a i e Co die si ela avait t le o t ai e et ue est oi ui avait is pa
inadvertance mes codes ce connexion en ligne, vous auriez mis combien de temps avant de venir y
jete u oup d œil ? Alles dites moi de fois que vous auriez trouvé un truc grivois, une photo
compromettante ou un indice laissant penser que je travaille pour les services secrets. Allez ditesmoi ? 3 mn ? 5 mn ? dites-moi.
En ce qui concerne le SCEAU. Il est v ai ue j ai eçu des informations issues de gens qui ne voulaient
a solu e t pas u il ait la moindre forme de coopération entre les Repas Ufologiques et le SCEAU.
Nous tio s su le poi t de sig e u a o d do t j ai encore les traces. J ai e effet critiqué le SCEAU

à cause de ces informations fallacieuses et comme le dit très bien Madame Cordier, moi quand je
o state ue je e suis t o p ou ue j ai fait du to t à des gens qui ne le méritaient pas, eh bien je
présente mes excuses et je tente de faire amende honorable. Quand on a u peu d du atio est la
moindre des choses.

Et Madame Cordier finit en ces termes :
FC- « Mais qu’à cela ne tienne, plus c’est gros, plus ça passe parait-il et Christian Comtesse,
puisque peu de personnes osent l’affronter, se permet tout et n’importe quoi. »
CC- Mais elle fait quoi là ? Elle est t s loi d avoi peu de aff o te . Qui lui a demandé de se
mêler de ce qui ne la regarde pas ?
Aller prendre la défense des Perronnet en me citant, sous entend ue vous tes d a o d ave le fait
u il s est e du à Montauban frapper à la porte des voisins du li e ti pou leu di e u il tait
pornographe et pédophile. Imaginez que je vienne faire la même chose chez vos voisins, Madame
Cordier. Vous tes d a o d, donc ? Rien que ça, est pito a le de votre part.
I ve te u Ka i A fi alo s ue est lui-même, Perronnet, qui a cherché sur des milliers de sites
pornographiques, vous tes aussi d a o d ? Et est lui-même, Perronnet, qui a envoyé tous ces
Emails orduriers. Et je sais que vous les avez reçus ses mails aussi, il s e est vanté.
I sulte Le at d e ul et d es lavagiste et e suite s a de pa tout ue est so
eilleu a i, vous
trouvez ça normal ? Vous approuvez ?
Inventer une caravane soi-disant donnée, d a o d d u e valeu de
€ e suite elle passe à 2500 €
puis à 4000 € pou fi i su les réseaux sociaux à
€ et ui e fait a t ve due par ses propres
soins à seulement
€, non mais chez les Cordiers on a la morale aussi élastique que ça ?
Etes vous d a o d ave tout ça ou pas ?
C est ça vot e se s de l ho eu , vot e se s de la espe ta ilit , de la o ale et vot e i
e se se s
critique donneur de leçon en ufologie mais pas que ???
Et vous tentez par surcroît de fai e valoi ue est l ufologie ui est e ause, et bien je constate que
le s epti is e est pas aussi eau u il le p te d et est
e ie pi e ue l ufologie. Et ue
votre réputation bien établie est plus à faire.
J ai oublié Michel Padrines.
Hooo le pauvre bougre il était attei t d u a e et Ch istian Comtesse lui en a mis plein la gueule.
Voyez combien Comtesse est méchant.
C est la
thode Ult a s epti ue, ça.
Do si je o p e ds ie , si j ai u a e j ai le d oit de vous fai e tout e ue je veu ada e
Co die C est ie ça ?
C est à ause de Michel Padrines que Gérard Lebat a abandonné la direction des Repas Ufologiques.
C est à ause de lui ue j ai h it d u uasi adav e d o ga isatio où il ne restait plus que 5 ou 6
repas actifs.
Ce o sieu a d a o d te t de ous fai e avale u e histoire de statuettes découvertes au
Taennchel une sorte de col de Ve e Alsa ie . Il s e est suivi une histoire rocambolesque avec garde
à vue, arrestation, militaires sur pla e i te disa t l a s et j e passe.
Il s agissait e
alit de Ge da es ui o t aie t u e a ifestatio d olos de l po ue ui
s opposaie t à des e fouisse e ts de d hets. Et il a e effet t e a u
ais pas à ause d u
truc ufologique.
IL voulait que le Taennchel ait la même réputation que le Col de Vence. Raté.
Quelques jours plus tard, il ous i fo e u il se e d e Af i ue, au Sénégal, su les lieu d u e
appa itio spe ta ulai e d ov i e vue d
i e u liv e su es deu affai es, (les statuettes et le cas

d ov i).
Plus moyen de joindre Michel Padrines pendant plusieurs jours. Mon épouse et moi nous rendons à
Colmar chez son fils qui nous avait demandé de venir garder son petit fils de a s à l po ue.
Ce petit adorait marcher et le jeu consistait à le laisser faire et nous à le suivre tant bien que mal en
t e la t à ha ue o e t pa peu d u fau pas.
Quelle e fut pas ot e su p ise de voi su le t ottoi d e face Michel Padrines qui normalement,
d ap s ses di es, devait être en Afrique, dans une contrée reculée du Sénégal ; on est en juin 2008. Il
nous a dit u il e pouvait pas se e d e e Af i ue pa e u il d
ageait et ue tait l u de ses
parents qui allait enquêter à sa place.
O est bien lui qui est mis en scène dans son livre qui a mon avis était déjà écrit à l ava e et sorti
fin 2008. Il
a ja ais eu de pa e t ui se so t d pla et l histoi e est u u e a lio atio de
l a ti le ui a t
alis e pa Joel Mes a d da s LDLN.
D jà ue l histoi e des statuettes est pas pass e, j i fo e G a d Le at ue Pad i es ous a
en o e e ti et u il est pas au S
gal. Les e so ges passe t de plus e plus al.
Il se propose en début 2009 de faire une conférence à Nice dans un climat orageux entre Lebat et lui.
A Nice, Padrines se présente avec sa famille, une dizaine de personnes et comble de la bienséance,
sans réserver et en exigeant même que ses accompagnateurs ne payent pas leur repas qui devait
être p is e ha ge pa l o ga isateu . Des fois que ça marche.
Et l affai e s est t a sfo
e e u lash atio al ui a fait ue la plupart des responsables des repas
ont démissionné.
Malade ou pas, Michel Padrines e l tait pas pou te te de s app op ie l organisation de Lebat.
Malade ou pas il s est tout de
e pe is des salope ies ue sa aladie e pouvait e use .
Malade ou pas, il a tellement menti que plus personne ne le croyait.
Vous connaissez tous le conte où l e fa t crie au loup pour faire peur à ses copains ? Et bien le jour
où il a i au loup et ue tait v ai, pe so e e l a u. C est e ui est a iv ave Padrines.
Et est pou toutes es aiso s ue j ai h it des ‘epas Ufologi ues.
Alors madame Cordier, ne me cherchez pas de tares là où il
e a pas. Qu u e pe so e soit
malade, si on doit avoir un peu plus de patience avec elle, o
a pas à su i ses exactions et ses
frasques sous le prétexte de la maladie.
Mais pou vous la a de d ult as s epti ues, est o al, le pauv e Pad i es malmené par le vilain
Co tesse…
C est e a te e t la
e hose ui s est p oduite ave l u de vos petits copains, qui sous prétexte
d t e au ‘SA ou u t u
uivale t, avait le d oit d i sulte J.J. Vélasco, président du SEPRA (avant le
GEIPAN). Et quelle horreur, quel tollé ua d le juge l a o da
à ou
illie d eu os de
dommages et intérêts en faveur de JJV.
Mais pour vous, les Ultras sceptiques, est a o al. O est alade do o a le d oit de fai e des
saloperies. On est au RSA, donc o a le d oit d i sulte des ge s. Je pe se ue vous t ouvez aussi
normal que ces pauvres migrants violent et tabassent à mort une petite vielle de 87 ans. Hein, vous
trouvez ça normal ? C est u pauv e ig a t.
Et dites- oi est o
e ça ue vous a al sez les as d o se vatio s d ov i ? C est ave ette
mentalité que vous les démolissez les uns après les autres ? C est avec des arguments comme ceuxlà que vous travaillez ? est ça vos OUTILS pour arriver le plus près possible de la réalité de choses ?

Maintenant parlons de ça. Ça a été posté le 13 mars 2018.

Dans un tout premier temps Vous devriez vous mêler de e ui vous ega de et pas d affai e e lia t
aux Pe o et ho
e et fe
e. Vous avez pas le oi d e l e t su ette affai e et vous e
p e ez pa tie pou lui ue pa e ue vous e ai ez pas.
SI vous p e ez pa ti pou lui est ue vous tes d a o d ave toutes les salet s u il a faite aussi
odieuses soit elle. Ça e
to e d ailleu s pas ve a t d u e ult a s epti ue est tout à fait da s le
fonctionnement de votre activité.
Et si est v ai ue est lui la vi ti e il e dev ait avoi au u
al à me traduire en justice. Et je
p se te ai d aut e l e ts ui d o t e o t ui est la vraie victime.
Si vous êtes une victime avez-vous besoin de mentir à tout le monde pour vous faire prendre en
pitié ?
D i ve te u Ka i pou a he sa p op e pe version pornographique ?
De p se te des falsifi atio s pou fai e oi e a tous u il e pa ait u lo e .
D i ve te des adeau …. Ho puis e de Mada e Co die si vous avalez tout ça est ue vous e
valez pas mieux que les Perronnet alors occupez-vous de vos fesses et ne venez pas caresser les
miennes. Je pense que je suis très claire là.
En plus vous écrivez il y a 6 jours : « Il faudrait rassurer la dite source, le scepticisme n'est pas une

maladie qui s'attrape c'est juste une méthode utilisant des outils pour arriver le plus près possible de
la réalité de choses et pas seulement en ufologie. »
ET bien je me demande ou vous avez appliqué vos belles rigueurs intellectuelles, comment avez-vous
utilisé vos outils a la con pour en arriver à soutenir un menteur, et sa femme qui ne vaut pas mieux ?
C est v ai e t a se de a de si le s epti is e est pas vraiment une maladie en voyant la façon
do t vous l utilisez.
Bon maintenant, il y a encore une autre Francine ???? Pa e ue je ai pas de pot ave les Francines
en ce moment. Mais je suis chaud.
Tout ça pou vous e pli ue o
e t o t a sfo e des p o l es d go et des diff e ts hu ai s
e p e a t pou et o
e e use, l ufologie. Ce ge e d attitude est e fait u e d ive de l ufologie
qui a bien sa place ici.


Documents similaires


Fichier PDF methode ultra sceptique
Fichier PDF christian comtesse ses methodes
Fichier PDF christian comtesse ses methodes2
Fichier PDF etudetpc
Fichier PDF 03 presentationducnegu
Fichier PDF doraobservation toul


Sur le même sujet..