nrco ahcesfameuxprivileges 29032018 .pdf


Nom original: nrco_ahcesfameuxprivileges_29032018.pdfTitre: nrco

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par Writer / LibreOffice 5.3, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 29/03/2018 à 09:42, depuis l'adresse IP 92.134.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 189 fois.
Taille du document: 66 Ko (1 page).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Object 2

Ah ! ces fameux privilèges Publié le 29/03/2018
© Photo NR
Si des acquis nous devons faire table rase, alors
n’oublions personne, prévient Denise Bony,
d’Argenton-sur-Creuse (Indre).
Denise Bony
d’Argenton-sur-Creuse (Indre)
Object 3

J’ai appris jadis à l’école que la nuit du 4 août 1789 avait été celle de l’abolition des privilèges. De
nos jours, certains semblent rêver d’une semblable décision. Un lecteur, dans un courrier du 2 mars
dernier, estime que les salariés de « nos ex-services publics » sont des « privilégiés en Europe et
dans le monde », faisant allusion, entre autres, au statut des cheminots.
Mais de quels privilèges parle-t-on ? En 1789, il s’agissait des droits féodaux qui vont disparaître
dans la foulée de la révolution française.
Au XXIe siècle, peut-on appeler privilèges les avantages que les employés du service public ont
acquis peu à peu, souvent au terme de longues luttes, en compensation de difficiles conditions de
travail et/ou de salaires très modestes ?
Ce n’est pas le statut des cheminots qui est à l’origine du déficit faramineux de la SNCF, mais les
choix, les erreurs ou l’inaction des politiques gouvernementales des décennies passées. Il est de bon
ton de laisser croire, et dire, que la mauvaise situation économique de la France, la crise, la dette,
sont de la faute de tous les gagne-petit qui ont profité et profitent encore de leurs avantages.
On pourrait faire la liste des « privilèges » dont bénéficient de nombreux Français, plusieurs pages
de journal n’y suffiraient pas ! Le tarif préférentiel des agents d’EDF, les très longues vacances des
enseignants, le régime fiscal allégé des journalistes, les tarifs préférentiels des employés d’Air
France, mais aussi pourquoi pas le RSA des très pauvres, le « bonheur » des bénéficiaires des
Restos du cœur… Le ridicule ne tuant pas, pourquoi ne pas envier également les chômeurs qui ne se
fatiguent pas, les paysans qui respirent l’air non pollué de nos belles campagnes. J’allais oublier les
retraités qui ont une vie magnifique en regardant les bienheureux qui ont la chance d’avoir un
emploi.
Il est facile de dénigrer « les autres », soi-disant profiteurs de tout poil, et d’oublier les
multinationales qui échappent à l’impôt, la financiarisation mondiale à outrance, les paradis fiscaux,
etc. Il faut sans doute dépoussiérer un peu le statut des cheminots mais, si M. Macron veut le faire
également pour toutes les catégories sociales, il va lui falloir un très, très gros aspirateur.


Aperçu du document nrco_ahcesfameuxprivileges_29032018.pdf - page 1/1




Télécharger le fichier (PDF)


nrco_ahcesfameuxprivileges_29032018.pdf (PDF, 66 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


nrco ahcesfameuxprivileges 29032018
pourquoi le gouvernement veut se faire les cheminots
la bataille du rail pdf
brandissant statut cheminots piege de macron
ls novembre 2013
compte rendu dp 12

Sur le même sujet..