Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Convertir un fichier Boite à outils Recherche Aide Contact



Grille Qualite Ecole .pdf



Nom original: Grille Qualite Ecole.pdf
Titre: Document
Auteur: mourad

Ce document au format PDF 1.3 a été généré par QuarkXPress(tm) 5.0 / Acrobat Distiller 5.0.5 pour Macintos, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 07/04/2018 à 15:56, depuis l'adresse IP 41.140.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 166 fois.
Taille du document: 661 Ko (44 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


Grille Ecole de Qualité
Outil pour les comités de gestion des écoles primaires
Pour élaborer ensemble un projet d’établissement

2

Cette grille est un simple outil au service d’un processus
d’amélioration collective de la qualité de l’éducation. Elle sert
poser un diagnostic et mettre en œuvre un plan qualité.
Son cadre de référence est la convention des droits de
l’enfant.
Le processus demande la participation de tous: enfants,
parents, enseignants, directeur, inspecteur et personnes ressources.
Ce processus a été conçu et expérimenté par une équipe
réunissant des responsables centraux et locaux de l’éducation
dans huit provinces rurales et périurbaines de profils très
différents.
Il a permis l’intégration de l’école dans son milieu et une
réduction significative du nombre des abandons.

3

Programme de coopération gouvernement unicef

4

Grille école de qualité

Programme de coopération gouvernement unicef

Grille école de qualité

1. Présentation
Pourquoi cette grille : le contexte ................................................................................................................6
A quoi sert-elle : usage et caractéristiques ..........................................................................................6
Comment a-t-elle été élaborée ? ...................................................................................................................7
Comment est-elle structurée : les catégories .....................................................................................7
Comment l’utiliser : les consignes ..............................................................................................................8
Doit-on l’utiliser telle quelle ou peut-on l’adapter ? .....................................................................9
Combien de temps faut-il, quel moment de l’année ?.................................................................9
La grille peut-elle être mal utilisée ? .....................................................................................................10

2. Grille
A. Environnement (emplacement, bâtiments, etc.).....................................................................12
B. Intégration de l’école dans son environnement,
facilité de travail à l’école ........................................................................................................................13
C. Conditions d’apprentissage en classe ............................................................................................15
D. Attitudes, comportements, méthodes pédagogiques ..........................................................16
E. Contenus scolaires .......................................................................................................................................18
F. Suivi individuel des enfants ...................................................................................................................20

5

Programme de coopération gouvernement unicef

Grille école de qualité

Présentation
1. PRESENTATION

Pourquoi cette grille : le contexte
Cette grille se veut un outil pour la planification et l’évaluation locale d’un projet
d’amélioration de la qualité de l’école. Cette qualité de l’éducation fondamentale est
aujourd’hui notre préoccupation majeure. Le pari de la quantité (inscriptions) est
presque gagné. Cette tendance pourrait s’inverser et la rétention ne pas s’améliorer
voire diminuer si les parents, convaincus à grand renfort de campagnes de l’utilité de
l’éducation, s’apercevaient que tous ces sacrifices consentis pendant des années n’ont
servi à rien. Ceci n’est pas un scénario catastrophe inimaginable, il s’est déjà produit
dans plusieurs pays. Tous les enfants qui abandonnent le cycle fondamental en route
- ils sont à terme 3 à 4 sur 10 en moyenne nationale, plus en milieu rural - ont de
fortes chances de retourner sinon à l’analphabétisme au moins à l’illettrisme. La
mesure des acquis scolaires des élèves de 4ème année réalisée en 1999 avait donné
des résultats inquiétants.
Il est donc clair que si la qualité de l’éducation ne s’améliore pas, les importants
efforts consentis par le gouvernement et les familles seront gâchés.
L’école n’est évidemment pas la seule responsable de la faible qualité des apprentissages des élèves. Le milieu dans lequel ceux-ci apprennent est un facteur important. L’analphabétisme des parents, leur pauvreté qui les contraint parfois à accabler
les enfants de tâches annexes, qui ne leur permet pas de leur offrir le minimum des
fournitures scolaires nécessaires, la difficulté de suivre les progrès des enfants, le
manque de communication avec une école qu’ils n’ont eux-mêmes jamais connue,
altèrent les capacités d’apprentissage des enfants.
Le Ministère de l’Education Nationale et de la Jeunesse et l’UNICEF qui l’accompagne n’ont cependant que très peu de pouvoir pour modifier ce genre de situation.
Ils en ont beaucoup plus pour s’attaquer aux facteurs d’échec internes à l’école en
laissant aux politiques et aux économistes le soin de veiller au développement d'une
façon plus générale. Dans notre contexte de programme où l’intégration domine et
où l’initiative des plans communaux de développement en faveur de l’enfant portée
par le Ministère de l’Intérieur et les provinces prend de l’ampleur, nous avons une
chance, si nous nous dotons de bons outils, de lutter pour une école efficace.

A quoi sert-elle : usage et caractéristiques
La grille, une fois élaborée par les différentes provinces et préfectures, a été
expérimentée par 7 délégations. Elle donne une série d’indicateurs de qualité dans
chaque domaine et peut servir à une association villageoise qui l’aurait adoptée

6

Programme de coopération gouvernement unicef

Grille école de qualité

pour décider sur lesquels de ces items une amélioration peut être chaque année
apportée en faisant appel à la bonne volonté de tous et si elle ne suffit pas, à des
mécènes, des organismes etc. qui préféreront répondre à des demandes précises et
concrètes qu’à des plaintes généralisées. En fin de chaque année, elle sert à mesurer les progrès accomplis et apprécier les obstacles franchis (ou non franchis parce
que sous-estimés au départ).
La grille doit être à la fois ambitieuse et réaliste. Une école peut être d’excellente
qualité sans ordinateur (soyons réaliste !), elle ne peut pas l’être sans eau potable
(et c’est parfois très ambitieux de vouloir garantir l’eau potable à l’école !).
Elle doit être suffisamment précise pour un minimum d’objectivité (de langage
commun) : dire que la cour de l’école est propre peut n’avoir pas le même sens pour
tous (d’où les détails de la seconde colonne).
Elle n’est pas pour autant un instrument scientifique. Pour que son usage reste
souple et facile, elle doit rester à la portée du plus grand nombre et comporter des
items en nombre limité et suffisamment précis pour susciter la discussion.
Elle doit s’inscrire dans l’esprit de la Charte Nationale d’Education et de
Formation ce qui ne sera pas difficile, rarement texte éducatif aura été autant en
conformité avec les droits de l’enfant d’une part avec une recherche de qualité d’autre part.

Comment a-t-elle été élaborée ?
La démarche a été participative. Une grille proposée par des experts réunis à
Rabat avait peu de chances d’être utilisée avec conviction par les enseignants et
parents. La démarche a commencé à Essaouira avec un petit groupe, elle a été poursuivie avec les enseignants d’une école de Tanger puis par le groupe technique
éducation dans son entier, par une commission restreinte issue de ce groupe, puis
sur le terrain. Elle a été expérimentée à petite échelle.
Elle a été ensuite remaniée et validée sous forme de grille standard valable au
niveau national étant entendu que chaque école peut placer les priorités là où bon
lui semble.

Comment est-elle structurée : les catégories
Cette grille part de l’environnement scolaire pour aller s’intéresser au cœur de
l’acte pédagogique en passant par le cadre et les outils de l’apprentissage.

7

Programme de coopération gouvernement unicef

Grille école de qualité

Comment l’utiliser : les consignes
Qui peut remplir la grille : des animateurs du groupe local d’intervention (GIL),
groupe en charge de mener les campagnes de mobilisation pour l’école et qui comprend généralement des membres des associations villageoises ou de quartier, des élus
locaux, des conseillers en orientation et planification, des inspecteurs, des personnes
ressource, des enseignants, ou, par tout autre groupe motivé et compétent.

Qui anime les discussions : d’autres animateurs de ce même groupe

Quoi faire avant de remplir la grille : A titre d'introduction à l'ensemble du processus, le directeur de l'école doit être sollicité pour présenter brièvement son école
aux trois groupes réunis avant qu'ils ne se séparent pour la passation. Il doit être
sollicité sur base de chiffres simples et objectifs soit si possible :


effectifs des élèves, filles et garçons,



effectifs des enseignants, femmes et hommes,



nombre de classes et de niveaux,



pourcentage de réussite à l'examen d'entrée au collège



nombre des abandons filles et garçons enregistrés au cours de la précédente
année entre le recensement de novembre et celui de mai (à l'exclusion des
transferts).

Ces données de base donnent une première idée des problèmes que vit l'école.
Comment la grille est-elle remplie : point par point en deux temps soit en
travaillant d’abord avec les 3 groupes partenaires séparés 1) les enfants, 2) les
parents et la communauté villageoise (élus, etc.), 3) l’équipe enseignants, inspecteurs, directeurs puis en rassemblant tous les groupes pour partager les résultats.
Il est essentiel de travailler d’abord en groupes séparés et de choisir des animateurs
réellement à l’écoute en particulier pour les enfants, malheureusement trop peu
sollicités et qui sont pourtant dans notre expérience un élément majeur pour des
propositions constructives et pour la mise en œuvre du plan.

Comment note-t-on les réponses : 1 chaque fois que la réponse est oui, 0 sinon.

Comment traite-t-on les données : en additionnant les chiffres de la colonne de
droite

8

Programme de coopération gouvernement unicef

Grille école de qualité

Comment restitue-t-on les données aux participants : sous forme de graphiques
colorés (système du verre plus ou moins rempli) affichés dans l’école, réalisé par le
directeur sur modèle donné par les animateurs du groupe (voir en fin de document
un exemple)
Comment décide-t-on du plan d’amélioration de la qualité : en s’en remettant aux
participants mais en mettant l’accent sur deux critères soit 1) la faisabilité immédiate à moindre coût, 2) les défauts de qualité les plus nuisibles aux enfants
Comment garantir la réalisation du plan d’action : 1) en déterminant dès cette
première discussion les tâches, les responsabilités, les partenaires à rechercher, le
calendrier des activités, 2) en prévoyant un suivi à mi-parcours et une réévaluation
en fin d’année.

Doit-on l’utiliser telle quelle ou peut-on l’adapter ?

Telle qu’elle est aujourd’hui, elle a fait l’objet de nombreux amendements au fur
et à mesure de sa construction. Ces amendements émanent de points de vue différents ce qui lui donne une validité générale. Certaines questions cependant sont
évidemment plus adaptées au monde rural qu’au monde urbain ou l’inverse.
Chacun des groupes peut ne pas pouvoir répondre à certaines des questions parce
qu’il n’est pas impliqué dans cet aspect de la qualité. C’est aux animateurs, avant et
pendant la passation, de sentir quelles questions doivent être posées et lesquelles
sont inutiles. Certaines devront être posées avec humour pour “bien passer” dans
certains contextes. Certains expérimentateurs ont amendé la grille pour laisser le
maximum de place possible à la parole et à l’action de l’enfant.
Les écoles où la grille est maintenant utilisée n’ont pas toutes participé à son élaboration et peuvent donc rétorquer que la démarche n’est pas participative. Sachant
qu’il est impossible de mettre tous les enseignants d’un pays en travail sur l’élaboration de tous les outils, l’animateur devra gérer cette frustration et les résistances
qu’elle provoque !
Il est cependant important que toutes les catégories soient examinées avec tous
les participants.
Il serait intéressant d’utiliser la grille de la façon la plus fidèle qui soit si l’on veut
aboutir à terme à des labels qualité, à un label école “amie des enfants” permettant
de s’attirer des partenariats fructueux.

Combien de temps faut-il, à quel moment de l’année ?

L’expérimentation complète comprend quatre temps : la passation de la grille avec

9

Programme de coopération gouvernement unicef

Grille école de qualité

les groupes séparés, la mise en commun, l’identification des pistes d’amélioration et
la définition précise des actions à entreprendre.
Selon les lieux, elle a duré de 5 heures à deux journées.
Le meilleur moment est le début de l’année scolaire suivi d’une évaluation à miannée et d’un bilan en fin d’année scolaire.

La grille peut-elle être mal utilisée ?

La grille est inutile si l’on n’entre pas dans un niveau suffisant de détail avec les
participants, si l’animateur ne cherche pas la vraie réponse auprès des plus concernés et après discussion de tous les partenaires, si l’on écrit : 1 (oui) alors que ce n’est
pas oui pour l’ensemble des détails cités (par exemple si on répond oui pour des
latrines alors qu’en fait elles ne sont pas fonctionnelles).
La grille est inutile si l’animateur ne sollicite pas la responsabilité personnelle des
interlocuteurs (par exemple éviter de se décharger sur l’Etat).
La grille est inutile si tous les interlocuteurs ne sont pas présents lors de la discussion soit :


les représentants de l’APTE



les mères (comité des mères si l’en existe un, femmes coopératrices sinon,
femmes leaders, jeunes femmes instruites, etc.)



les



les représentants du corps enseignant



les inspecteurs si possible



les représentants de la commune



les personnes ressource du village (notables, techniciens, leaders religieux,
etc.…)



l’autorité locale

représentants des élèves

La grille est inutile si les personnes présentes ne sont pas représentatives des
bénéficiaires / utilisateurs de l’école (exemple : APTE dont les membres ne vivent pas
au village).
La grille est d'autant plus utile qu'elle est rapportée au diagnostic communal
et/ou au plan de développement social de la ville.

10

Programme de coopération gouvernement unicef

Grille école de qualité

GRILLE
2. GRILLE

DELEGATION DE : ................................................................................................................................

COMMUNE DE : ......................................................................................................................................

SECTEUR SCOLAIRE DE : ..............................................................................................................

UNITE SCOLAIRE DE : ......................................................................................................................

DOUAR(S) UTILISATEUR(S) :.........................................................................................................

Notre école offre à nos enfants une éducation de bonne qualité parce que…

Attention : par école on entend unité scolaire

11

Programme de coopération gouvernement unicef

Grille école de qualité

A. Environnement (emplacement, bâtiments, etc.)
1. L’emplacement de l’école est propice
1.1

Le lieu d’implantation de l’école n’expose l’élève à aucun danger.

1.2

Chaque enfant fait moins de 3 km pour atteindre l’école.

1.3

L’école est facilement accessible.

1.4

Le portail de l’école s’ouvre sur un espace sécurisant.

OUI écrire : 1

Total item

2. L’école est hygiénique et veille à la santé des élèves
2.1

L’école est loin de toute source de pollution.

2.2

L’école est alimentée en eau potable.

2.3

L’école dispose d’un bloc sanitaire ou de latrines fonctionnelles.

2.4

L’école dispose de latrines réservées aux filles.

2.5

La cour dispose de poubelles fonctionnelles, bien disposées
et en nombre suffisant.

2.6

La cour est nettoyée au moins une fois par jour.

2.7

L’école dispose d’une pharmacie murale dont le stock
est régulièrement renouvelé

OUI écrire : 1

Total item

3. L’école est aménagée de façon agréable
3.1

L’école dispose d’un abri d’attente extérieur.

3.2

L’école dispose d’un espace vert.

3.3

L’école est clôturée.

3.4

La cour est aménagée de façon agréable.

3.5

Tous les locaux répondent aux normes en vigueur.

3.6

L’école dispose d’une espace pour les jeux et le sport.

3.7

L’école dispose d’un local bibliothèque.

3.8

L’école dispose d’un local cantine.

3.9

L’école dispose d’un local salle multifonctions.

3.10 L’école dispose de logements de fonction.
Total item

12

OUI écrire : 1

Programme de coopération gouvernement unicef

4. Le bâtiment scolaire est en bon état

Grille école de qualité

OUI écrire : 1

4.1 Les murs et le toit sont en bon état : les toits des locaux ainsi
que les murs ne sont pas fissurés, ils sont imperméables et
hermétiques au froid et à la chaleur
4.2

Les bâtiments sont repeints une fois tous les deux ans.

4.3

Les fenêtres sont vitrées et équipées de moustiquaires là
où c’est nécessaire : dans les zones d’endémie du trachome,
la moustiquaire est indispensable ainsi que pour les portes

Total item
TOTAL CATEGORIE

B. Intégration de l’école dans son environnement, facilité de travail
à l’école
5. L’école est bien identifiée

OUI écrire : 1

L’école est identifiée par des indicateurs précis, bien visibles
et lisibles par tous.
Total item

6. L’école dispose d’un panneau d’affichage effectivement
utilisé

OUI écrire : 1

L’école dispose d’un tableau d’affichage pour information.
Total item

7. Le bureau du directeur donne une impression favorable
et accueillante aux visiteurs
OUI écrire : 1
7.1 Il est équipé en mobilier adéquat (bureau, chaises, armoire)
7.2 Des éléments d’information sur la vie à l’école y sont affichés
(cartes, photos, listes d’élèves et d’enseignants…)
Total item

8. L’école dispose d’une bibliothèque

OUI écrire : 1

La bibliothèque est ouverte aux différents partenaires.
Total item

13

Programme de coopération gouvernement unicef

Grille école de qualité

9. L’école dispose d’une cantine scolaire

OUI écrire : 1

9.1 Les différents partenaires participent à la gestion de la cantine.
9.2 Les différents partenaires participent à l’amélioration de
la qualité de l’alimentation.
Total item

10. L’école dispose des logements des enseignants

OUI écrire : 1

Les partenaires participent à loger les instituteurs
Total item

11. L’école dispose d’une salle ouverte aux activités du
village ou du quartier

OUI écrire : 1

L’école dispose d’une salle ouverte aux activités des élèves et
des autres acteurs sociaux.
Total item

12.

Le rythme scolaire a été adapté en concertation avec
les parents

OUI écrire : 1

Les vacances et les horaires scolaires sont adaptées aux besoins
des élèves selon les spécificités locales
Total item

13.

La participation de l’élève à la vie scolaire

13.1

La coopérative scolaire est fonctionnelle.

13.2

Filles et garçons sont représentés dans les bureaux
des coopératives.

13.3

Les représentants des élèves tiennent des réunions pour
exposer leurs problèmes.

13.4

Les représentants des élèves participent aux réunions des
partenaires pédagogiques et sociaux.

13.5

Les représentants des élèves proposent des activités de
soutien propre à leurs besoins pédagogiques.

13.6

Les représentants des élèves sont impliqués dans
les activités parascolaires.

13.7

Les représentants des élèves communiquent leurs besoins
et leurs aspirations au directeur.

13.8

Les représentants des élèves contribuent à l’élaboration des
projets d’école.

14

OUI écrire : 1

Programme de coopération gouvernement unicef

13.9

Grille école de qualité

Les représentants des élèves proposent l’aménagement de
l’emploi du temps.

13.10 Les représentants des élèves sont sollicités pour résoudre
les problèmes de leurs amis.
13.11 Les représentants des élèves sont impliqués dans le
maintien de la propreté dans leur école.
13.12 La répartition des taches à exécuter pour l’école ne se fait
pas en fonction du sexe des enfants.
Total item
TOTAL CATEGORIE

C. Conditions d’apprentissage en classe (Conditions matérielles)
14. Les classes sont propres

OUI écrire : 1

14.1 Les salles de classes sont nettoyées au moins une fois
par jour.
14.2 Les élèves sont impliqués dans le maintien de la propreté
de la classe.
14.3 Les classes disposent de corbeilles à papier.
Total item

15. Les conditions d’étude dans la classe facilitent
les apprentissages

OUI écrire : 1

15.1 L’effectif ne dépasse pas la norme de 20/30 élèves pour
le milieu rural et de 30/35 pour le milieu urbain.
15.2 Dans la classe filles et garçons se sentent respectés.
15.3 Le mobilier est adapté à la taille des enfants.
15.4 Les tables sont disposées de façon à favoriser la
participation des enfants et la communication.
15.5 Les murs des classes sont agrémentés de dessins faits par
les élèves, d’affiches pédagogiques adaptées à l’institution
scolaire.

15

Programme de coopération gouvernement unicef

Grille école de qualité

15.6 La classe dispose d’un coin de lecture / documentation, et
différents coins.
Total item

16. Les classes utilisent un matériel didactique complet
et adapté

OUI écrire : 1

16.1 Des supports didactiques sont utilisés dans chaque classe
au moment opportun.
16.2 Un équipement scientifique est facilement disponible pour
utilisation dans la classe.
16.3 Du matériel complémentaire est fabriqué localement.
Total item

17. Les enfants ont tous leurs fournitures

OUI écrire : 1

Tous les élèves disposent des fournitures scolaires requises.
Total item
TOTAL CATEGORIE

D. Attitudes, méthodes, comportements pédagogiques
18. L’enseignant donne une image positive de lui même

OUI écrire : 1

18.1 L’habillement de l’enseignant ne porte pas préjudice.
18.2 L’enseignant est ponctuel et assidu, il respecte l’emploi du
temps communiqué aux parents, il ne s’absente pas.
18.3 L’enseignant est conscient de l’image que lui accorde le
contexte socioculturel, il est à l’écoute des autres.
Total item

19. L’enseignant a un comportement qui favorise les
apprentissages
19.1 L’enseignant définit clairement les objectifs assignés à
chaque discipline.

16

OUI écrire : 1

Programme de coopération gouvernement unicef

Grille école de qualité

19.2 L’enseignent modifie la stratégie d’apprentissage en fonction
des besoins des élèves.
19.3 L’enseignant identifie et analyse les erreurs des élèves.
19.4 L’enseignant alterne les temps du travail individuel et le
temps des confrontations collectives.
19.5 L’enseignant se comporte de la même manière avec les filles
et les garçons.
19.6 Les représentations des élèves sont prises en considération
avant d’entamer une séquence d’apprentissage.
19.7 Les élèves sont invités à construire leur apprentissage.
19.8 Les élèves ne sont pas réprimés à cause de leurs erreurs.
19.9 Les élèves affichant des attitudes négatives ne sont pas
culpabilisés.
Total item

20. Le Directeur donne une image positive de lui-même et
favorise les apprentissages
OUI écrire : 1
20.1 Le Directeur partage les préoccupations de la communauté, il
participe aux activités menées par la communauté autour de
l’école, il participe à la réflexion sur les problèmes à résoudre
(environnement, scolarisation, conflit tradition / modernité, etc.)
20.2 Il se concerte avec les enseignants
20.3 Il se concerte avec les parents
20.4 Il dynamise les différents conseils de l’école
20.5 Il initie les activités socio-éducatives.
Total item

21. L’inspecteur a un comportement qui favorise la
progression des enseignants

OUI écrire : 1

21.1 Il évalue les compétences des enseignants sur base de
grilles, en les informant sur leur point de vue, en discutant
avec eux de leurs problèmes et en proposant des solutions.
21.2 Il aide à l’application et à la réalisation des programmes
d’enseignement et de soutien pédagogique.
21.3 Il est un animateur, il organise et anime des débats et des
rencontres, des réunions pédagogiques.

17

Programme de coopération gouvernement unicef

Grille école de qualité

21.4 Il produit des documents (recherche pédagogique)
répondant aux innovations, réforme pédagogique…
Total item

22. L’image que se fait l’élève de son école

OUI écrire : 1

22.1 L’école est un lieu de transmission de connaissances
indispensables.
22.2 L’école est un lieu de rencontre et de nouvelles amitiés.
22.3 L’école prend en considération les avis de l’élève.
22.4 L’enseignant n’est pas seul à déterminer le savoir
indispensable à la réussite.
22.5 L’enseignant est capable de découvrir les compétences de
chaque élève, et par la suite, développer son esprit créatif.
22.6 Dans la classe filles et garçons ne sont pas assis
séparément.
22.7 La sanction n’est pas le meilleur moyen pour corriger
à l’école.
22.8 La note représente réellement les efforts fournis par l’élève.
22.9 L’école ne rejette pas les élèves qui ne s’adaptent pas au
rythme scolaire.
22.10 L’enseignant est toujours le premier à venir en classe.
TOTAL CATEGORIE

E. Contenus scolaires
23. Les enfants dans notre école acquièrent les
compétences essentielles
23.1 Les élèves s’expriment avec aisance en français et en arabe.
23.2 Les élèves parviennent à produire correctement des textes
cohérents.
23.3 Les élèves lisent correctement.
23.4 Les élèves parviennent à résoudre des problèmes
mathématiques.

18

OUI écrire : 1

Programme de coopération gouvernement unicef

Grille école de qualité

23.5 Les élèves sont initiés à la recherche et habituer à travailler
en groupe hors-classe.
23.6 Les élèves exploitent leur lecture individuelle en classe.
23.7 Les élèves sont en mesure de comprendre et de résumer un
conte.
23.8 Les élèves sont habitués à s’informer des nouveautés.
23.9 Les élèves sont initiés à critiquer l’information qu’ils
reçoivent.
23.10Les élèves apprennent à pratiquer une démarche
expérimentale.
23.11Les élèves arrivent à analyser et à synthétiser.
Total item

24. Les enfants de notre école apprennent à s'enraciner
dans leur identité

OUI écrire : 1

24.1 Les élèves apprennent à connaître et à valoriser leurs
patrimoines culturels et à s’ouvrir sur d’autres civilisations.
24.2 Les élèves apprennent à devenir des citoyens conscients
de leurs devoirs/droits.
24.3 Les élèves s’expriment sans contraintes.
24.4 Les objections manifestées par les élèves sont tolérées et
prises en considération.
24.5 Les élèves s’intègrent facilement au sein d’un groupe.
Total item
TOTAL CATEGORIE

19

Programme de coopération gouvernement unicef

Grille école de qualité

F. Suivi individuel des enfants
25. L’élève bénéficie de différents types d’évaluation.

OUI écrire : 1

25.1 Il fait l’objet de différents types d’évaluation.
25.2 Il fait l’objet d’évaluation formative.
25.3 Il fait l’objet du contrôle continu des connaissances.
Total item

26. L’élève bénéficie d’actions de soutien/remédiation

OUI écrire : 1

26.1 Il bénéficie d’activités organisées en classe.
26.2 Il bénéficie d’activités organisées par l’école.
26.3 Il bénéficie d’activités organisées par les partenaires de l’école.
Total item

27. Les résultats des évaluations sont communiqués aux
différents partenaires pour qu’ils puissent les exploiter OUI écrire : 1
27.1 Les parents sont informés des résultats.
27.2 Les élèves sont informés des résultats.
27.3 Les enseignants sont informés des résultats.
27.4 Les inspecteurs sont informés des résultats.
Total item

28. L’élève bénéficie d’un soin médical adéquat

OUI écrire : 1

28.1 L’enfant bénéficie de la visite médicale systématique.
28.2 L’enfant a un dossier médical.
28.3 Les parents sont informés sur l’état de santé de leurs enfants.
28.4 L’enfant et ses parents bénéficient de campagnes de
sensibilisation à l’hygiène
Total item

29. L’assiduité de l’apprenant fait l’objet d’un suivi
29.1 Il existe une fiche de suivi de l’assiduité
29.2 Une concertation étroite est organisée par les enseignants
avec les parents sur la question de l’assiduité de leur enfant.
29.3 Les facteurs d’absentéisme à l’école sont bien identifiés

20

OUI écrire : 1

Programme de coopération gouvernement unicef

Grille école de qualité

29.4 Des mesures de lutte contre l’absentéisme sont prises
Total item

30. Des stratégies de lutte contre l’abandon scolaire
sont instaurées

OUI écrire : 1

30.1 Les causes de l’abandon sont identifiées
30.2 Elles sont discutées entre tous les intéressés
30.3 Des mesures de lutte contre l’abandon sont prises
30.4 L’élève profite de mesure d’amélioration de sa condition
sociale (aide aux élèves nécessiteux)
30.5 Il existe des outils d’observation de comportement de l’élève
en classe.
30.6 Ces outils sont utilisés et discutés.
30.7 Des stratégies d’intégration des élèves en difficulté
relationnelle dans le groupe classe sont mises en place.
Total item
TOTAL CATEGORIE

21

Programme de coopération gouvernement unicef

Grille école de qualité

Exemple de résultat à titre tout à fait indicatif

Représentations de la qualité de l’école Moulay Ali Cherif
(DEN SYBA) 2001
%

Envir
école

Intégr
école/milieu

Conditions
classes

Comport.
méthodes

Contenus
scolaires

Suivi
individuel

Pour
les enfants

64

62

59

67

93

63

Pour
les parents

68

29

83

65

12

50

Pour
les enseignants

76

41

59

96

67

54

22

nºO≤uO∞« Ë »dGL∞« W±uJ• sO° ÊËUF∑∞« Z±U≤d°

W߸bL∞« rOOI∑∞ …œuπ∞« WJ∂®

Zø øzUø ø ø ø∑MøK∞ ‰Uø ø ø∏ø±
nøøø¥døA∞« wøøøøK´ Íôuøøø± Wøøøø߸bø± …œuøøøøøøπø∞ ÷døøøøøø´

ÍœdH∞« l∂∑∑∞«
‰UH©ú∞

‹U¥u∑∫L∞«
WOß«¸b∞«

,nÆ«u±
‹UØuKß

rKF∑∞« ·Ëd™
rºI∞U°

W߸bL∞« ÃU±œ≈
UNDO∫± w≠

jO∫±
W߸bL∞«

%

63

93

67

59

62

64

‰UH©ú∞ W∂ºM∞U°

50

12

65

83

29

68

¡U°ú∞ W∂ºM∞U°

54

67

96

59

41

76

sO߸bLK∞ W∂ºM∞U°

ÍœdH∞« l∂∑∑∞«
‰UH©ú∞

‹U¥u∑∫L∞«
WOß«¸b∞«

,nÆ«u±
‹UØuKß

rKF∑∞« ·Ëd™
rºI∞U°

W߸bL∞« ÃU±œ≈
UNDO∫± w≠

jO∫±
W߸bL∞«

‰Uø ø Hø©ú∞
¡Uø ø ø ø °ú∞
sø ø ø ø Oø ߸bø LK∞

20

nºO≤uO∞« Ë »dGL∞« W±uJ• sO° ÊËUF∑∞« Z±U≤d°

1 : Vøøø∑Ø« røøøF≤

W߸bL∞« rOOI∑∞ …œuπ∞« WJ∂®

UøøN∞öøG∑ß« røøNMøJL¥ wøøJ∞ røøOOøI∑∞« ZøøzU∑M° ¡UøøøØdA∞« nøKø∑ª± ⁄öøøø°≈ røøø∑¥ .27

.ZzU∑M∞U° ¡U°_« ¸U∂î≈ r∑¥ 27-1
.ZzU∑M∞U° cO±ö∑∞« ¸U∂î≈ r∑¥ 27-2
.ZzU∑M∞U° sO߸bL∞« ¸U∂î≈ r∑¥ 27-3
.ZzU∑M∞U° sOA∑HL∞« ¸U∂î≈ r∑¥ 27-4
: WO∞UL§ù« WπO∑M∞«
1 : Vøøø∑Ø« røøøF≤

WøøO≠UøøØ WøøO∂ø© Wøø¥UøM´ sø± cøøOLøK∑∞« bøøOHø∑º¥.28

.WLE∑M± WO∂© …¸U¥“ s± qHD∞« bOH∑º¥ 28-1
.w∂© nK± vK´ qHD∞« d≠u∑¥ 28-2
.rN∞UH©_ WO∂D∞« W∞U∫∞U° ¡U°_« rKF¥ 28-3
.W≠UEM∞« WOL≥Q° WO´u∑∞« ‹öL• s± Á«u°√ Ë qHD∞« bOH∑º¥ 28-4
: WO∞UL§ù« WπO∑M∞«
1 : Vøøø∑Ø« røøøF≤

løøø∂∑ø¢ Ÿuøø{u± ÊuøøJ¢ røøKFø∑L∞« Wøø∂™«uøø± .29

.W∂™«uL∞« l∂∑¢ ‹UÆUD° b§u¢ 29-1
.rN∞UH©√ W∂™«u± W∞Qº± ‰u• ¡U°_« Ë sO߸bL∞« sO° ‹«¸ËUA± Èdπ¢ 29-2
.bO§ qJA° …œb∫± W߸bL∞U° »UOG∞« »U∂ß√ 29-3
.»UOG∞« …d≥U™ s± b∫K∞ ‹«¡«d§≈ cª∑¢ 29-4
: WO∞UL§ù« WπO∑M∞«
1 : Vøøø∑Ø« røøøF≤

wøøß«¸bø∞« ŸUøøDIø≤ô« vøøK´ ¡UøøCIøK∞ ‹UøøOπO¢«døø∑ß« bøøL∑øF¢ .30

.…œb∫± wß«¸b∞« ŸUDI≤ô« »U∂ß√ 30-1
.sOOMFL∞« nK∑ª± sO° UN∑AÆUM± r∑¢ 30-2
.wß«¸b∞« ŸUDI≤ô« …d≥U™ s± b∫K∞ ‹«¡«d§≈ cª∑¢ 30-3
.WO´UL∑§ô« t∑OF{Ë Ë sOº∫∑∞ ‹«¡«d§≈ s± cOLK∑∞« bOH∑º¥ 30-4
.rºI∞« qî«œ cOLK∑∞« ‹UØuKß WE•öL∞ qzUßË b§u¢ 30-5
.‹«Ëœ_« Ác≥ WAÆUM± Ë ‰ULF∑ß« r∑¥ 30-6
.rºI∞«/W´uLπL∞« w≠ WOºHM∞« ‹U°uFB∞« ÍË– cO±ö∑∞« ÃU±œù ‹UOπO¢«d∑ß« œUL∑´« r∑¥ 30-7
: WO∞UL§ù« WπO∑M∞«
: Ÿ ÊuJLK∞ WO∞UL§ù« WπO∑M∞«

21

nºO≤uO∞« Ë »dGL∞« W±uJ• sO° ÊËUF∑∞« Z±U≤d°

W߸bL∞« rOOI∑∞ …œuπ∞« WJ∂®

.UN° ÊuKÅu∑¥ w∑∞« ‹U±uKFL∞« bI≤ w≠ ∆œU∂± vK´ cO±ö∑∞« d≠u∑¥ 23-9
.WO∂¥dπ¢ WI¥d© W߸UL± cO±ö∑∞« rKF∑¥ 23-10
.WO∂OØd¢ Ë WOKOK∫¢ ‹«¸bÆ vK´ cO±ö∑∞« d≠u∑¥ 23-11
: WO∞UL§ù« WπO∑M∞«
1 : Vøøø∑Ø« røøøF≤

.rN∑¥u≥ qî«œ ¸bπ∑∞« ÊuLKF∑¥ UM∑߸b± ‰UH©√ .24

.Èdî√ ‹«¸UC• vK´ `∑H∑∞« Ë w≠UI∏∞« rN£«d¢ sOL∏¢ Ë W≠dF± ‰UH©_« rKF∑¥ 24-1
.rN¢U∂§«Ë Ë rNÆuI∫° sO´«Ë sOM©«u± Êu∫∂B¥ nOØ ‰UH©_« rKF∑¥ 24-2
.œuOÆ ÊËœ r≥¸UJ≠√ s´ cO±ö∑∞« d∂F¥ 24-3
.¸U∂∑´ô« sOF° cîR¢ Ë V•¸ ¸bB° cO±ö∑∞« UN¥b∂¥ w∑∞« ‹U{«d∑´ô« q∂I∑¢ 24-4
.W´uLπL∞« qî«œ W∞uNº° cO±ö∑∞« Z±bM¥ 24-5
: WO∞UL§ù« WπO∑M∞«
: Á ÊuJLK∞ WO∞UL§ù« WπO∑M∞«

‰UøøøøHø©ú∞ ÍœdøøøH∞« løøø∂ø∑ø∑∞« -Ÿ
1 : Vøøø∑Ø« røøøF≤

røøOOøI∑∞« søø± WøøHKø∑ª± Ÿ«uøøø≤√ s± cøøOLøK∑∞« bøøøOHø∑º¥ .25

.rOOI∑∞« s± WHK∑ª± Ÿ«u≤√ Ÿu{u± cOLK∑∞« 25-1
.wM¥uJ¢ rOOI¢ Ÿu{u± cOLK∑∞« 25-2
.t≠¸UFL∞ …dL∑º± W∂Æ«d± Ÿu{u± cOLK∑∞« 25-3
: WO∞UL§ù« WπO∑M∞«
1 : Vøøø∑Ø« røøøF≤

røø´b∞« ‹UøøøOKL´ søø± cøøOLKø∑∞« bøøøOHø∑º¥ .26

.rºI∞« qî«œ WLEML∞« WDA≤_« s± bOH∑º¥ 26-1
.W߸bL∞« UNLEM¢ WDA≤√ s± bOH∑º¥ 26-2
.W߸bL∞« ¡UØd® UNLEM¥ WDA≤√ s± bOH∑º¥ 26-3
: WO∞UL§ù« WπO∑M∞«

20

nºO≤uO∞« Ë »dGL∞« W±uJ• sO° ÊËUF∑∞« Z±U≤d°

W߸bL∞« rOOI∑∞ …œuπ∞« WJ∂®

...Íu°d∑∞« ÕöÅû∞ Ë ‹«bπ∑ºLK∞ VOπ∑º¥ )w§u¨«bO° Y∫°( W¥u°d¢ ozU£Ë l∂∑¥ 21-4
: WO∞UL§ù« WπO∑M∞«
1 : Vøøø∑Ø« røøøF≤

Wøøø߸bøL∞« søø´ cøøOLøøK∑∞« Èbøøø∞ wøø∑∞« …¸uøøøB∞« .22

.W¥¸ËdC∞« ‹U±uKFL∞« qIM∞ ÊUJ± W߸bL∞« 22-1
.…b¥b§ ‹UÆ«bÅ W±UÆ≈ Ë ¡UIK∞ ÊUJ± W߸bL∞« 22-2
.cOLK∑∞« ¡«¸√ ¸U∂∑´ô« sOF° cîQ¢ W߸bL∞« 22-3
.ÕUπMK∞ W¥¸ËdC∞« ·¸UFL∞« œb∫¥ Íc∞« bO•u∞« u≥ fO∞ ”¸bL∞« 22-4
.w´«b°ù« tº• d¥uD¢ w∞U∑∞U° Ë cOLK¢ qØ ‹ö≥R± ·UA∑Ø« ”¸bL∞« ¸ËbIL° 22-5
.qBHM± qJA° ÀU≤ù« Ë ¸uØc∞« fKπ¥ ô ,rºI∞« w≠ 22-6
.W߸bL∞U° V¥œQ∑K∞ WI¥d© sº•√ fO∞ »UIF∞« 22-7
.cOLK∑∞« UN∞c∂¥ w∑∞« ‹«œuNπL∞« WOIOI• WHB° q∏L¢ WDIM∞« 22-8
.w߸bL∞« ŸUI¥ù« ÊËd¥Uº¥ ô s¥c∞« cO±ö∑∞« wBI¢ ô W߸bL∞« 22-9
.ULz«œ rºI∞« v∞≈ w¢Q¥ s± ‰Ë√ u≥ ”¸bL∞« 22-10
: œ ÊuJLK∞ WO∞UL§ù« WπO∑M∞«

WøøøOß«¸bøø∞« ‹Uøøø¥uø∑∫øL∞« -Á
1 : Vøøø∑Ø« røøøF≤

.WøøOßUøß_« ‹«¸UøøNL∞« Êuøø∂ºø∑J¥ UøøøM∑߸bøL° ‰UøøøH©_« .23

.WO°dF∞« Ë WOº≤dH∞U° WÆöD° ÊËd∂F¥ cO±ö∑∞« 23-1
.UOIDM± j°«d∑± h≤ W°U∑Ø cO±ö∑∞« ÊUJ±S° 23-2
.W∫O∫Å WOHOJ° Ê˃dI¥ cO±ö∑∞« 23-3
.WO{U¥¸ qØUA± q• cO±ö∑∞« ÊUJ±S° 23-4
.rºI∞« øUî o¥d≠ w≠ qLF∞« vK´ ÊË œU∑F± r≥ Ë Y∫∂∞« w≠ ∆œU∂± vK´ cO±ö∑∞« d≠u∑¥ 23-5
.rºI∞« w≠ W¥œdH∞« rN¢¡«dÆ cO±ö∑∞« qGA¥ 23-6
.W¥UJ• hOªK¢ Ë rN≠ cO±ö∑∞« ÊUJ±S° 23-7
.‹«bπ∑ºL∞« vK´ Ÿö©ù« vK´ ÊË œU∑F± cO±ö∑∞« 23-8

19

nºO≤uO∞« Ë »dGL∞« W±uJ• sO° ÊËUF∑∞« Z±U≤d°

W߸bL∞« rOOI∑∞ …œuπ∞« WJ∂®

Wøøø¥uø°dø¢ ‹UøøØuøKøß ,‚døø© ,nøøÆ«uø± -œ
1 : Vøøø∑Ø« røøøF≤

‰UøøHø©_« sø´ Ë )r≥( tøøºøH≤ sø´ …¸uøøÅ )ÊË( wøøDøF¥ )ÊË( ”¸bøøL∞« .18

.ozô ”¸bL∞« ”U∂∞ 18-1
.¡U°ú∞ ÂbIL∞« s±e∞« ‰ULF∑ß« Ë XÆu∞« Âd∑∫¥ Ë V™«u± ”¸bL∞« 18-2
.s¥dîx∞ lL∑º¥ Ë ÍœUB∑Æ« uOßuº∞« ‚UOº∞« t∞ UNODF¥ w∑∞« …¸uB∞U° Ÿ«Ë ”¸bL∞« 18-3
: WO∞UL§ù« WπO∑M∞«
1 : Vøøø∑Ø« røøøF≤

røøøKøF∑∞« WøøOKL´ qøøøNøº¥ „uøøKß ”¸bøøøLøK∞ .19

.…œU± qJ∞ WBBªL∞« ·«b≥_« Õu{u° œb∫¥ ”¸bL∞« 19-1
.cO±ö∑∞« ‹UO§U• o≠Ë rKF∑∞« WOπO¢«d∑ß« dOG¥ ”¸bL∞« 19-2
.cO±ö∑∞« ¡UDî√ qK∫¥ Ë œb∫¥ ”¸bL∞« 19-3
.WO´ULπ∞« WN§«uL∞« s±“ Ë ÍœdH∞« qLF∞« XÆË sO° ÃË«e¥ ”¸bL∞« 19-4
.ÀU≤ù« Ë ¸uØc∞« l± UNºH≤ WI¥dD∞U° ·dB∑¥ ”¸bL∞« 19-5
.WOLOKF¢ WB• w≠ ¡b∂∞« q∂Æ ¸U∂∑´ô« sOF° cO±ö∑∞« ‹ö∏L¢ cîQ¢ 19-6
.rN¢ULKF¢ ¡UM∂∞ ÊËu´b± cO±ö∑∞« 19-7
.rNzUDî√ V∂º° cO±ö∑∞« W∂ÆUF± r∑¥ ô 19-8
.V≤c∞U° WO∂Kº∞« nÆ«uL∞« ÍË– cO±ö∑∞« fOº∫¢ r∑¥ ô 19-9
: WO∞UL§ù« WπO∑M∞«
1 : Vøøø∑Ø« røøøF≤

røøKøF∑∞« WøøOKøL´ qøøNøº¥ Ë tøøºøH≤ sø´ WøøO°Uøøπ¥≈ …¸uøÅ wøøDF¥ døøø¥bøL∞« .20

W߸bL∞« ‰u• UNLEM¢ w∑∞« WDA≤_« w≠ „¸UA¥ Ë UN¢U±UL∑≥« W´ULπ∞« d¥bL∞« d©UA¥ 20-1
. )...W£«b∫∞«/bOKI∑∞« Ÿ«dÅ ,WµO∂∞«( qØUALK∞ ‰uK• œUπ¥≈ w≠ dOJH∑∞« w≠ Ë
.sO߸bL∞« l± ¸ËUA∑¥ 20-2
.¡U°_« l± ¸ËUA∑¥ 20-3
.W߸bL∞« f∞Uπ± nK∑ª± qFH¥ 20-4
.W¥u°d¢ uOßuß WDA≤Q° ÂuI¥ 20-5
: WO∞UL§ù« WπO∑M∞«
1 : Vøøø∑Ø« røøøF≤

søøøO߸bøL∞« ¡«œ√ døø¥uøD¢ søø± søøJøL¥ qøøJA° ·døøB∑¥ gøøø∑øHL∞« .21

gÆUM∑¥ ULØ ÁdE≤ WN§u° r≥d∂ª¥ Ë ‹UJ∂® ”Uß√ vK´ sO߸bL∞« ‹ö≥R± rOI¥ 21-1
.UN∞ ôuK• Õd∑I¥ Ë rNKØUA± ‰u• rNF±
.w§u¨«bO∂∞« r´b∞« Ë rOKF∑∞« Z±«d° cOHM¢ Ë oO∂D¢ vK´ b´Uº¥ 21-2
.W¥u°d∑∞« ‹U´UL∑§ô« Ë ‹«¡UIK∞« Ë ‹U®UIM∞« dOº¥ Ë rEM¥ ,jAM± t≤≈ 21-3
18

nºO≤uO∞« Ë »dGL∞« W±uJ• sO° ÊËUF∑∞« Z±U≤d°

W߸bL∞« rOOI∑∞ …œuπ∞« WJ∂®

røøøºøI∞U° røøøKøøF∑∞« ·Ëdøøøø™ -Ã
1 : Vøøø∑Ø« røøøF≤

WøøøHøOøE≤ ÂUøøøºøÆ_« .14

.Âu¥ qØ …d± qÆ_« vK´ ÂUºÆ_« nEM¢ 14-1
.rºI∞« W≠UE≤ vK´ ÿUH∫∞« w≠ cO±ö∑∞« „«d®≈ r∑¥ 14-2
.‹öLNL∞« ‹öß vK´ ÂUºÆ_« d≠u∑¢ 14-3
: WO∞UL§ù« WπO∑M∞«
1 : Vøøø∑Ø« røøøF≤

røøøKøF∑∞« WøøOøKøL´ qøøNº¢ røøºI∞U° Wøøøß«¸b∞« ·Ëdøøø™ .15

.ÍdC∫∞« jßu∞U° 30/35Ë ÍËdI∞« jßu∞U° cOLK¢ 20/30 ¸UOF± “ËUπ∑¥ ô œbF∞« 15-1
.«d∑•ôU° ÀU≤ù« Ë ¸uØc∞« dFA¥ rºI∞« w≠ 15-2
.‰UH©_« W±UÆ l± ‹ôËUD∞« ¡ö∑¢ 15-3
.qÅ«u∑∞« Ë WظUAL∞« s± ‰UH©_« sJL¥ qJA° …QON± ‹ôËUD∞« 15-4
WLzö± W¥u°d¢ ‹UIBKL° Ë ‰UH©_« Ÿ«b°« s± Âußd° WM¥e± ÂUºÆ_« Ê«¸b§ 15-5
.WO߸bL∞« WºßRLK∞
.a∞«...oO£u∑∞«/…¡«dIK∞ sظ vK´ rºI∞« d≠u∑¥ 15-6
: WO∞UL§ù« WπO∑M∞«
1 : Vøøø∑Ø« røøøF≤

WøøLøzö± Ë WøøKø±UØ WøøOøLOKF¢ qøøzUøßË ÂUøøøºÆ_« qøøøLøF∑º¢ .16

VßUML∞« XÆu∞« w≠ rºÆ qØ w≠ WOJO∑Ø«b¥œ ‹U±U´œ ‰ULF∑ß« r∑¥ 16-1
rºI∞« w≠ ‰ULF∑ßô« q§√ s± W∞uNº° …d≠u∑± WOLK´ ‹«eONπ¢ „UM≥ 16-2
UOK∫± WOKOLJ¢ œ«u± lMB¢ 16-3
: WO∞UL§ù« WπO∑M∞«
1 : Vøøø∑Ø« røøøF≤

røøøNø¢«Ëœ√ vøøKø´ ÊËdøø≠uø∑¥ ‰UøøHø©_« qøøØ .17

.W°uKDL∞« WO߸bL∞« ‹«Ëœ_« vK´ ÊËd≠u∑¥ ‰UH©_« qØ
: WO∞UL§ù« WπO∑M∞«
: à ÊuJLK∞ WO∞UL§ù« WπO∑M∞«

17

nºO≤uO∞« Ë »dGL∞« W±uJ• sO° ÊËUF∑∞« Z±U≤d°

1 : Vøøø∑Ø« røøøF≤

W߸bL∞« rOOI∑∞ …œuπ∞« WJ∂®

søøøOø߸bøLK∞ søøJøß vøøK´ Wøø߸bøLø∞« døøø≠uøø∑¢ .10

.sO߸bLK∞ sJß dO≠u¢ w≠ ¡UØdA∞« r≥Uº¥
: WO∞UL§ù« WπO∑M∞«
1 : Vøøø∑Ø« røøøF≤

wø∫∞« Ë√ Wøø¥døI∞« WøøDøAø≤_ Wøø•uø∑Hø± Wøø´UøøÆ vøK´ Wøø߸bøL∞« døøø≠uøø∑¢ .11

.s¥dîü« sOO´UL∑§ô« sOK´UH∞« Ë cO±ö∑∞« WDA≤_ W•u∑H± W´UÆ vK´ W߸bL∞« d≠u∑¢
: WO∞UL§ù« WπO∑M∞«
1 : Vøøø∑Ø« røøøF≤

¡Uøøø°_« lø± ¸ËUøøAø∑° wøø߸bøL∞« ŸUøøI¥ù« nøøOOøJ¢ røø¢ .12

.WOK∫L∞« ‹UOÅuBª∞« Vº• cO±ö∑∞« ‹UO§U• l± XOÆ«uL∞« Ë qDF∞« ¡ö∑¢
: WO∞UL§ù« WπO∑M∞«
1 : Vøøø∑Ø« røøøF≤

WøøøOø߸bøL∞« …UøøøOø∫∞« w≠ cøøOLøK∑∞« WøøøظUøøAø± .13

.UN∑HO™u° ÂuI¢ WO߸bL∞« WO≤ËUF∑∞« 13-1
.‹UO≤ËUF∑∞« V¢UJ± w≠ ÊuK∏L± cO±ö∑∞«Ë ‹«cOLK∑∞« 13-2
.rNKØUA± ÕdD∞ ‹U´UL∑§« cO±ö∑∞« uK∏L± bIF¥ 13-3
.sOO´UL∑§ô« Ë sO¥u°d∑∞« ¡UØdA∞« ‹U´UL∑§« w≠ cO±ö∑∞« „¸UA¥ 13-4
.W¥u°d∑∞« rN¢UO§U• l± o≠«u∑¢ WL´«œ WDA≤√ cO±ö∑∞« uK∏L± Õd∑I¥ 13-5
.W¥“«uL∞« WDA≤_« w≠ cO±ö∑∞« wK∏L± „«d®≈ r∑¥ 13-6
.rN¢U∂¨¸ Ë rN¢UO§U∫° d¥bL∞« cO±ö∑∞« uK∏L± mK∂¥ 13-7
.W߸bL∞« l¥¸UA± œ«b´≈ w≠ cO±ö∑∞« uK∏L± r≥Uº¥ 13-8
.s±e∞« ‰ULF∑ß« …QON¢ cO±ö∑∞« uK∏L± Õd∑I¥ 13-9
.rNzUÆbÅ√ qØUA± q• w≠ WL≥UºL∞« cO±ö∑∞« wK∏L± s± VKD¥ 13-10
.W߸bL∞« W≠UE≤ vK´ ÿUH∫∞« w≠ cO±ö∑∞« wK∏L± „«d®≈ r∑¥ 13-11
.‰UH©_« fM§ Vº• r∑¥ ô W߸bL∞U° ‰UG®_« l¥“u¢ 13-12
: WO∞UL§ù« WπO∑M∞«
: » ÊuJLK∞ WO∞UL§ù« WπO∑M∞«

16

nºO≤uO∞« Ë »dGL∞« W±uJ• sO° ÊËUF∑∞« Z±U≤d°

1 : Vøøø∑Ø« røøøF≤

W߸bL∞« rOOI∑∞ …œuπ∞« WJ∂®

…bøøøOø§ Wøøø∞Uø• w≠ WøøøO߸bøL∞« Wøøø¥UøM∂∞« .4

.‹U¥UM∂∞« nIß√ Ë Ê«¸bπ° ‚uI® „UM≥ XºO∞ .…bO§ W∞U• w≠ nIº∞« Ë Ê«¸bπ∞« 4-1
. …¸«d∫K∞ Ë œd∂K∞ W±ËUI± nIß_« Ë Ê«¸bπ∞«
.sO±U´ qØ …d± ‹U¥UM∂∞« vKD¢ 4-2
.‹«dA∫∞« ‰uîœ lML¢ WALÆ√ vK´ …¸ËdC∞« bM´ Ë ÃU§e∞« vK´ d≠u∑¢ c≠«uM∞« 4-3
: WO∞UL§ù« WπO∑M∞«
: √ ÊuJLK∞ WO∞UL§ù« WπO∑M∞«

Wøøø߸bøøL∞U° qøøøøLøF∞« Wøøø∞uøNß Ë UøøøNøDO∫± wøø≠ Wøøøø߸bøL∞« ÃUøøøø±œ≈ -»
1 : Vøøø∑Ø« røøøF≤

bøøøOø§ qøøJøA° Wøøø≠døFø± Wøø߸bøL∞« .5

.qJ∞« ·d© s± bO§ qJA° …¡ËdI± Ë …b≥UA± WIOÆœ ‹«d®R± WDß«u° W≠dF± W߸bL∞«
: WO∞UL§ù« WπO∑M∞«
1 : Vøøø∑Ø« røøøF≤

wøøKF≠ qøøJA° qøLF∑º¥ ‹Uø≤UO∂∞« oøOKF∑∞ jøzUø• vøK´ Wø߸bL∞« dø≠u∑¢ .6

.‹U±uKFLK∞ w≤UO° jzU• vK´ W߸bL∞« d≠u∑¢
: WO∞UL§ù« WπO∑M∞«
1 : Vøøø∑Ø« røøøF≤

¸«Ëeøø∞U° Uøøø∂ø•dø± Ë UøøMøº• Uøø´Uø∂øD≤« døø¥bøL∞« Vøø∑øJ± wøøDF¥ .7

.)‹U≤«eî ,wß«dØ ,V∑J±( w≠UØ qJA° eNπ± V∑JL∞« 7-1
cO±ö∑∞« `z«u∞ ,¸uÅ ,jz«dî ( V∑JL∞« w≠ WIKF± W߸bL∞« ‰u• ‹U±uKF± „UM≥ 7-2
.)sO߸bL∞« Ë
: WO∞UL§ù« WπO∑M∞«
1 : Vøøø∑Ø« røøøF≤

Vøøø∑øJøK∞ Wøøø≤«eøî vøK´ Wøø߸bøL∞« døøø≠uø∑¢ .8

.¡UØdA∞« qØ t§Ë w≠ W•u∑H± W≤«eª∞«
: WO∞UL§ù« WπO∑M∞«
1 : Vøøø∑Ø« røøøF≤

wøø߸bø± røøFøDø± vøøK´ Wøø߸bøL∞« døøø≠uø∑ø¢ .9

.rFDL∞« dOOº¢ w≠ ¡UØdA∞« nK∑ª± r≥Uº¥ 9-1
.W¥cG∑∞« …œu§ sOº∫¢ w≠ ¡UØdA∞« nK∑ª± r≥Uº¥ 9-2
: WO∞UL§ù« WπO∑M∞«

15

nºO≤uO∞« Ë »dGL∞« W±uJ• sO° ÊËUF∑∞« Z±U≤d°

W߸bL∞« rOOI∑∞ …œuπ∞« WJ∂®

.)aø∞«...‹Uøø¥UøøM∂∞« ,løøÆuøL∞«( jøøøO∫L∞« -√
1 : Vøøø∑Ø« røøøF≤

VøøøøßUøøM± Wøøø߸bøL∞« løøøøÆuø± .1

.dDî Í_ cOLK∑∞« ÷dF¥ ô W߸bL∞« ¡UM° lÆu± 1-1
.W߸bL∞« v∞≈ qBO∞ ‹«d∑±uKOØ Àö£ s± qÆ√ lDI¥ qH© qØ 1-2
.W߸bL∞« v∞≈ W∞uNº° ‰uÅu∞« sJL¥ 1-3
s±¬ ‰Uπ± vK´ `∑H¢ W߸bL∞« W°«u° 1-4
: WO∞UL§ù« WπO∑M∞«
1 : Vøøø∑Ø« røøøF≤

cøøøOLKøø∑∞« Wøøø∫Å vøøK´ ’dø∫¢ Ë WøøøHøOøøE≤ Wøøø߸bøøL∞« .2

.ÀuK∑K∞ ¸bB± qØ s´ …bOF° W߸bL∞«

2-1

.»dAK∞ `∞UB∞« ¡UL∞U° …œËe± W߸bL∞« 2-2
.‰ULF∑ßö∞ W∫∞UÅ iO•«d± vK´ Ë√ WO∫Å o≠«d± vK´ W߸bL∞« d≠u∑¢ 2-3
.‹UO∑HK∞ iO•«d± vK´ W߸bL∞« d≠u∑¢ 2-4
.·UØ œbF° Ë rEM± qJA° W´u{u± W±ULÆ ‹öß vK´ W•Uº∞« d≠u∑¢ 2-5
.Âu¥ qØ …d± qÆ_« vK´ W•Uº∞« nOEM¢ r∑¥ 2-6
.rEM± qJA° UN≤Ëeª± b¥bπ¢ r∑¥ WODzU• WO∞bOÅ vK´ W߸bL∞« d≠u∑¢ 2-7
: WO∞UL§ù« WπO∑M∞«
1 : Vøøø∑Ø« røøøF≤

oøøøz«¸ qøøøJøøA° …QøøøOøN± Wøøø߸bøøL∞« .3

.øUª∞U° ¸UE∑≤ö∞ Q∂ª± vK´ W߸bL∞« d≠u∑¢ 3-1
.dCî√ ‰Uπ± vK´ W߸bL∞« d≠u∑¢ 3-2
.WπOº± W߸bL∞« 3-3
.oz«¸ qJA° …QON± W•Uº∞« 3-4
.qLF∞« UN° ͸Uπ∞« dO¥UFLK∞ VOπ∑º¢ o≠«dL∞« Ë ‹«dπ∫∞« lOL§ 3-5
.W{U¥d∞« Ë VFK∞ W•Uß vK´ W߸bL∞« d≠u∑¢ 3-2
.WO߸b± W≤«eî vK´ W߸bL∞« d≠u∑¢ 3-7
.rFD± vK´ W߸bL∞« d≠u∑¢ 3-8
.nzU™u∞« …œbF∑± W´UÆ vK´ W߸bL∞« d≠u∑¢ 3-9
.WOHO™Ë sØUº± vK´ W߸bL∞« d≠u∑¢ 3-10
: WO∞UL§ù« WπO∑M∞«

14

nºO≤uO∞« Ë »dGL∞« W±uJ• sO° ÊËUF∑∞« Z±U≤d°

W߸bL∞« rOOI∑∞ …œuπ∞« WJ∂®

: WøøøøøøJøø∂øA∞« .2

: WøøøøJøø∂øA∞«
.....................................................................................

: » »U∂A∞« Ë WOM©u∞« WO°d∑∞« …¸«“Ë W°UO≤

.....................................................................................................................................

..................................................................................................................

:WO߸bL∞« W´uLπL∞«

......................................................................................................................

..................................................................................................

: W´UL§

:WO߸bL∞« …b•u∞«

:)ÊË( qLF∑ºL∞« )d¥Ë«Ëœ( ¸«Ëœ

...Ê_ «bO§ ULOKF¢ UM∞UH©_ ÂbI¢ )1( UM∑߸b±

WO߸b± …b•Ë wMF¢ W߸b± : WE•ö± )1(

13

nºO≤uO∞« Ë »dGL∞« W±uJ• sO° ÊËUF∑∞« Z±U≤d°

W߸bL∞« rOOI∑∞ …œuπ∞« WJ∂®

¡UC´√ ö∏±( W߸bLK∞ sOKLF∑ºL∞« s¥bOH∑ºL∞« ÊuK∏L¥ ÊËd{U∫∞« ’Uª®_« sJ¥ r∞ «–≈ ÈËb§ ‹«– dO¨ WJ∂A∞«
.)W¥dI∞« w≠ ÊuAOF¥ ô cO±ö∑∞« ¡UO∞Ë√ Ë ¡U°√ ‹UOFL§ s±
.WM¥bL∞« / W¥dIK∞ WO´UL∑§ô« WOLM∑∞« Z±U≤d∂° Ë√/Ë w´ULπ∞« hOªA∑∞U° WKÅ UN∞ X≤UØ «–≈ d∏Ø√ W¥bπ± WJ∂A∞«

12

nºO≤uO∞« Ë »dGL∞« W±uJ• sO° ÊËUF∑∞« Z±U≤d°

W߸bL∞« rOOI∑∞ …œuπ∞« WJ∂®

? WøøøMº∞« søø± …døø∑≠ Í√ wøø≠ Ë p∞c∞ wøøHJ¥ XøøÆu∞« søø± røøøØ

sOº∫¢ ‚d© b¥b∫¢ ,‹U≤UO∂∞« lOLπ¢ ,…b• vK´ W´uLπ± qØ vK´ WJ∂A∞« d¥dL¢ :q•«d± l°¸√ sLC∑¥ t∑±d° V¥dπ∑∞«
.U≥“Uπ≤≈ œ«dL∞« ‹UOKLFK∞ oOÆb∞« n¥dF∑∞« Ë …œuπ∞«
.sO±u¥ ‰öî ‹U´Uß fLî X±«œ ,WMJ±_« Vº•
.WOß«¸b∞« WMº∞« dî¬ w≠ WKOB• Ë ÍuMß nB≤ rOOI¢ UNF∂∑¥ WOß«¸b∞« WMº∞« W¥«b° w≥ …d∑≠ sº•√

? røøøzö± dO¨ qøøøJøøA° WøøøJ∂A∞« qøøøLFø∑º≤ Ê√ søøJL¥ qøø≥

s´ jAML∞« Y∫∂¥ r∞ «–≈ Ë ,sOظUAL∞« l± ‹UOzeπK∞ WIOÆœË WILF± WAÆUM± r∑¢ r∞ «–≈ ÈËb§ ‹«– XºO∞ WJ∂A∞«
Ê√ sO• w≠ )rF≤ -1( W°U∑Ø XL¢ «–≈ .¡UØdA∞« lOL§ l± ‘UI≤ bF° ,WOKLF∞U° sOOKFH∞« sOOMFL∞« bM´ wIOI∫∞« »«uπ∞«
W∫∞UÅ dO¨ UN≤√ sO• w≠ iO•«dLK∞ W∂ºM∞U° rFM° VOπ≤ ÊQØ( …¸uØcL∞« qOÅUH∑∞« lOLπ∞ rFM° oKF∑¥ ô d±_«
.)‰ULF∑ßö∞
vK´ tKØ ÂuK∞« ¡UI∞≈ ÍœUH¢ (sO∂©UªL∞U° WÅUª∞« WO∞ËRºL∞« vK´ jAML∞« eØd¥ r∞ «–≈ ÈËb§ ‹«– XºO∞ WJ∂A∞«
:sO∂©UªL∞« qØ ‘UIMK∞ dC∫¥ r∞ «–≈ …bzUH∞« WL¥b´ WJ∂A∞« .)ö∏± W∞Ëb∞«
;cO±ö∑∞« ¡UO∞Ë√ Ë ¡U°√ WOFL§ uK∏L±



;)a∞«...‹ULKF∑L∞« ¡UºM∞« Ë√ ‹U¥œUOI∞« ¡UºM∞« Ë√ ‹U≤ËUF∑L∞« ‹UN±_« ‹b§Ë Ê≈ - ‹UN±_« WMπ∞ ( ‹UN±_«

11

cO±ö∑∞« uK∏L±



f¥¸b∑∞« WµO≥ uK∏L±



sJ±√ Ê≈ ÊuA∑HL∞«



W´ULπ∞« uK∏L±



)...a∞« WLz√ ,sOOMI¢ ,ÊUO´√( W¥dI∞U° œ¸«uL∞« ’Uª®_«



WOK∫L∞« WDKº∞«



nºO≤uO∞« Ë »dGL∞« W±uJ• sO° ÊËUF∑∞« Z±U≤d°

W߸bL∞« rOOI∑∞ …œuπ∞« WJ∂®

? …œuøøøπ∞« søøøOº∫¢ Zø±Uøøø≤d° ¸døøøI¥ nøøøOØ

:sOM£« s¥¸UOF± vK´ eOØd∑∞U° sJ∞ sOظUALK∞ d±_« l§d¥
.WHKØ qÆQ° ͸uH∞« “Uπ≤ù« WOK°UÆ



.‰UH©_« vK´ ¸dC∞U° œuF¥ Íc∞« …œuπ∞« hI≤



? qøøøLF∞« Zøøø±Uøø≤d° “Uøπ≤≈ ÊUøøøL{ røø∑¥ nøøøOØ

.WDA≤_« W±U≤“˸ p∞cØË rNM´ Y∫∂∞« V§u∑¥ s¥c∞« ¡UØdA∞« Ë ‹UO∞ËRºL∞«Ë ÂUNL∞« ,W¥«b∂∞« cM± ,b¥b∫∑°



.WMº∞« W¥UN≤ w≠ rOOI¢ …œU´≈ ¡«d§≈ Ë wK•d± nB≤ l∂∑∑° ÂUOI∞U°



? UNøøøHOOJ¢ ÊUøøøJ±ùUø° Ë√ wøøø≥ UøøøLØ UNø∞UøLF∑ß« wøøøG∂M¥ qøø≥

Íc∞« ¡wA∞« ,WHK∑ª± dE≤ ‹UN§Ë s´ XI∏∂≤« …dO∏Ø ‹ö¥bF∑∞ U≥“Uπ≤≈ …b± WKO© XFCî w∞U∫∞« UNKJ® w≠ WJ∂A∞«
.`O∫Å fJF∞« Ë ÍdC∫∞« r∞UFK∞ tM± ÍËdI∞« r∞UFK∞ W±¡ö± d∏Ø√ WKµß√ bOØQ∑∞U° „UM≥ Ê√ ô≈ .W±U´ WO•öÅ UNODF¥
.…œuπ∞« s± V≤Uπ∞« «cN° wMF± dO¨ t≤_ WKµß_« iF° vK´ VOπ¥ ô Ê√ sOI¥dH∞« b•_ sJLO≠
.W¥bπL∞« dO¨ WKµß_« Ë UN•d© V§u∑¥ w∑∞« WKµß_« w≥ U± «uظb¥ wJ∞ d¥dL∑∞« bF° Ë q∂Æ sODAMLK∞ œuF¥ d±_« Ë
iF° ‰b´ bÆ Ë .‹UÆUOº∞« iF° w≠ U≥d¥dL¢ qNº¥ wJ∞ Õ«eL∞« s± ŸuM° ÕdD¢ Ê√ Vπ¥ w∑∞« WKµß_« iF° „UM≥
.qHDK∞ WØd∫∞« Ë ÂöJ∞« s± sJL± ¸bÆ d∂Ø√ `O∑¥ qJA° WJ∂A∞« sO°dπL∞«
dEM∞U° Ë .WOظUA¢ XºO∞ WOKLF∞« ÊQ° w•u¥ UL± ,U≥œ«b´≈ w≠ Êü« WJ∂A∞« UNO≠ qLF∑º¢ w∑∞« ”¸«bL∞« qØ „¸UA¢ r∞
Ë ◊U∂•ù« «c≥ Z∞UF¥ Ê√ jAML∞« vK´ Vπ¥ ,‹«Ëœ_« lOL§ œ«b´≈ d±√ bK∂∞« w߸b± qJ∞ qØu¥ Ê√ qO∫∑ºL∞« s± t≤√ v∞≈
.U≥dO∏¥ w∑∞« W±ËUIL∞«
s± ¸bÆ d∂ØQ° WJ∂A∞« ‰ULF∑ß« bOHL∞« s± ÊuJOß Ë sOظUAL∞« lOL§ l± ·UMÅ_« lOL§ ”¸«b¢ rNL∞« s± t≤√ ô≈
."‰UH©ú∞ WI¥bÅ W߸b±" XF≤ Ë√ …œuπ∞« XF≤ vK´ dOî_« w≠ qB∫≤ Ê√ U≤œ¸√ «–≈ W≤U±_«

10

nºO≤uO∞« Ë »dGL∞« W±uJ• sO° ÊËUF∑∞« Z±U≤d°

W߸bL∞« rOOI∑∞ …œuπ∞« WJ∂®

.Íœ«b´ù« Ãu∞Ë ÊU∫∑±« w≠ ÕUπM∞« W∂º≤



iG° ( ÍU± ¡UB•≈ Ë d∂≤u≤ ¡UB•≈ sO° WO{UL∞« WMº∞« ‰öî Wß«¸b∞« s´ sOFDIML∞« ‹«cOLK∑∞« Ë cO±ö∑∞« œb´



.)‹ôUI∑≤ô« s´ dEM∞«
.W߸bL∞« UNAOF¢ w∑∞« qØUAL∞« s´ WO∞Ë√ …dJ≠ wDF¢ WOßUß_« ‹UODFL∞« Ác≥

? WøøøøJ∂øøA∞« Qøøøø∂øøF¢ nøøøøOøøØ

: …b• vK´ …b•«Ë qØ WJ¥dA∞« Àö∏∞« ‹U´uLπL∞« l± W¥«b° ‰UG∑®ô« r∑¥ ,sO∑K•d± vK´ WDIM° WDI≤ Q∂F¢
‰UH©_«



).a∞«...Êu∂ª∑ML∞«( W¥ËdI∞« W´ULπ∞« Ë ¡U°ü«



.ÊËd¥bL∞« Ë ÊuA∑HL∞« ,Êu߸bL∞«



…b• vK´ W´uLπ± qØ l± ‰UG∑®ô« «b§ rNL∞« s± .ZzU∑M∞« W≤¸UI± q§√ s± Àö∏∞« ‹U´uLπL∞« lL§ r∑¥ ,p∞– bF° r£
¡ôœû∞ s¥u´b± ULz«œ «uºO∞ ,nß_« l±Ë ,s¥c∞« ‰UH©ú∞ WÅUî ,‹UB≤ù« vK´ …¸bI∞U° sOLº∑± sODAM± ¸UO∑î«Ë
oO∂D¢ q§√ s±Ë …¡UM° ‹U•«d∑Æ« vK´ ‰uB∫K∞ UOßUß√ «dBM´ UM∑°dπ¢ w≠ ÊuKJA¥ s¥c∞« ‰UH©_« ¡ôR≥ .rNz«¸P°
.‹UDDªL∞«

? Wøøøø°u§_« jøøøøIøøM¢ nøøøøOøøØ

."ô" ÊUØ «–≈ )0( ,"rF≤" »«uπ∞« ÊUØ «–≈ )1(

? ‹UøøøøODøøFL∞« Zøøøø∞UøøF¢ nøøøøOØ

.sL¥_« œuLF∞« ÂUƸ√ lL§ o¥d© s´

? søøøOøظUøAL∞« vø∞≈ ZøøzUøø∑M∞« ÂbøøøI¢ nøøøOØ

uDAM± t° ÁœËe¥ ÖuL≤ o≠Ë d¥bL∞« U≥eπM¥Ë ,W߸bL∞U° oKF¢ )¡uKLL∞« »uJ∞« ÂUE≤ :ö∏±( W≤uK± ‹U≤UO° qJ® vK´
.) WIO£u∞« dî¬ w≠ ‰U∏L∞« dE≤« (wK∫L∞« qîb∑∞« o¥d≠

9

nºO≤uO∞« Ë »dGL∞« W±uJ• sO° ÊËUF∑∞« Z±U≤d°

W߸bL∞« rOOI∑∞ …œuπ∞« WJ∂®

ÊQ° ULK´ ,wM©u∞« Èu∑ºL∞« vK´ W∫∞UÅ …b•u± WJ∂® qJ® vK´ UNOK´ WÆœUBL∞« r£ UNO≠ ·dB∑∞« r¢ ,p∞– bF°
sO° ÊËUF∑∞« Z±U≤d∂° WOMFL∞« ”¸«bL∞« lOLπ∞ sJL¥ t≤√ dO¨ ,VßUML∞« ÊUJL∞« w≠ UN¢U¥u∞Ë√ lC¢ Ê√ sJL¥ W߸b± qØ
.¸uD∑∞« «c≥ ”UOÆ Ë U≥¸uD¢ Èb± W≠dFL∞ UN∞ULF∑ß« ,qÆ_« vK´ ,nOºO≤uO∞« Ë »dGL∞« W±uJ•

? ‹Uøøøøø≤uJøøL∞« : UøøøøøN¢Uøøø≤uøøøJ± wøøø≥ U±

.rKF∑∞« qzUßË Ë ¸U©S° «¸Ëd± Íu°d∑∞« qLF∞« VKÆ v∞≈ qB∑∞ w߸bL∞« jO∫L∞« s± WJ∂A∞« Ác≥ oKDM¢

: ‹UøøøøNøøO§u∑∞« :‰UøøøøLøøFø∑ßô« WøøøøOHøøOØ

? WøøøøJøø∂A∞« Qøøøø∂øøF¥ søø±

,ÂuLF∞« vK´ ,rC¥ Íc∞« Ë W߸bL∞« q§√ s± Wµ∂F∑∞« ‹öL• rOEM∑° nKJL∞« o¥dH∞« :wK∫L∞« qîb∑∞« o¥d≠ uDAM±
Í√ ·d© s± Q∂F¢ Ê√ sJL¥ ULØ ,sOA∑H± ,sO߸b± ,sOOK∫± sO∂ª∑M± ,¡UO•_« ‹UOFL§ Ë√ ,W¥ËdÆ ‹UOFL§ s± ¡UC´√
.a∞«... …eH∫± W´UL§
? ‹Uøøøø®UøøøøIM∞« døøøøOº¥ søøøø±

.W´uLπL∞« Ác≥ s± ÊËdî¬ ÊuDAM±
? WøøøøJ∂A∞« Wøøøøµ∂øøF¢ qøøøø∂øøÆ tøøøøKøøL´ wøøøøG∂øøM¥ «–Uøøøø±

Àö∏∞« ‹U´uLπLK∞ t∑߸b± ‰u• dB∑ª± ÷d´ r¥bI¢ W߸bL∞« d¥b± s± VKD¥ Ê√ Vπ¥ ,UN∑±d° WOKLFK∞ W±bILØ
.WJ∂A∞« d¥dL∑° WIKF∑L∞« t±UN± o¥d≠ qØ d®U∂¥ Ê√ q∂Æ WFL∑πL∞«
: ‰u• ÊUJ±ù« ¸bÆ WO´u{u± Ë WDOº° ÂUƸ√ r¥bI¢ tM± VKD¥ Ê√ Vπ¥
.U£U≤≈ Ë «¸uØ– ,cO±ö∑∞« œb´



.U£U≤≈ Ë «¸uØ– ,sO߸bL∞« œb´



.‹U¥u∑ºL∞« Ë ÂUºÆ_« œb´



8

nºO≤uO∞« Ë »dGL∞« W±uJ• sO° ÊËUF∑∞« Z±U≤d°

W߸bL∞« rOOI∑∞ …œuπ∞« WJ∂®

.‹UøøøOÅUøª∞« Ë ‰UøøøLF∑ßô« : UøøøNM± …bzUøøøH∞« U±

UNKLA¥ w∑∞« ‹U°UOM∞« qØ ·d© s± WOظUA¢ WHB° UN∑¨UOÅ bF° ,‹U°UO≤ )7( l∂º° WJ∂A∞« Ác≥ V¥dπ¢ r¢ bI∞
.nOºO≤uO∞« WLEM± Ë »U∂A∞« Ë WOM©u∞« WO°d∑∞« …¸«“Ë sO° ÊËUF∑∞« Z±U≤d°
Í√ ,‰U∏L∞« qO∂ß vK´ ,sJL¢ YO∫° ,‰Uπ± qJ° WÅUª∞«Ë …œuπ∞U° WIKF∑L∞« ‹«d®RL∞« s± W´uLπ± WJ∂A∞« sLC∑¢
UN¢UÆU© qØ W¥UG∞« ÁcN∞ bA∫¢ Ê√ Ë ÍuMº∞« UNDDª± vK´ ¡UM° W¥u∞Ë√ Í– qîb∑K∞ ‰Uπ± ¸UO∑î« s± UN∑M∂¢ W¥ËdÆ WOFL§
W∫{«Ë ‹UO§U• v∞≈ W°Uπ∑ßô« qCH¢ w∑∞« w≤bL∞« lL∑πL∞« ‹ULEML° Ë√ sOMC∑∫L° ,d±_« vC∑Æ« Ê≈ ,sOF∑º¢ Ê√ Ë
‹U°uFB∞« »UFO∑ß« Ë eπ≤√ U± ”UOÆ qNº∞« s± `∂B¥ ,WMß qØ W¥UN≤ w≠ Ë .ÂUF∞« l°UD∞« ‹«– V∞UDL∞« ‰b° ,WßuLK± Ë
‰öî s± ,UNIOI∫¢ v∞≈ vFº≤ w∑∞« ZzU∑M∞U≠ ,«c∞ .)d¥bI∑∞« ¡uß V∂º° U≥“ËUπ¢ r∑¥ r∞ w∑∞« v∑• Ë√( UNODª¢ r¢ w∑∞«
W߸b± ÊuJ¢ Ê√ sJLL∞« sL≠ ,sOOFÆ«Ë ÊuJM∞ .WOFÆ«ËË W•uL© XÆu∞« fH≤ w≠ ÊuJ¢ Ê√ ÷d∑H¥ ,…œuπ∞« WJ∂® d¥dL¢
b§ ÊuJ≤ bÆË ( »dAK∞ `∞UB∞« ¡UL∞« ÊËœ p∞cØ ÊuJ¢ Ê√ UNMJL¥ ô sJ∞ ,»ußU• vK´ U≥d≠u¢ ÊËb° WO∞U´ …œu§ ‹«– U±
.)»dAK∞ `∞UB∞« ¡UL∞U° W߸bL∞« b¥Ëe∑° d±_« oKF∑¥ U±bM´ sO•uL©
W•Uß ÊQ° ‰uI¢ ÊQ≠ ,)WØd∑A± WG∞( WO´u{uL∞« s± v≤œ√ b• q§√ s± W¥UHJ∞« tO≠ UL° WIOÆœ WJ∂A∞« ÊuJ¢ Ê√ wG∂M¥
.)w≤U∏∞« œuLF∞« w≠ …œ¸«u∞« qOÅUH∑∞« WOL≥√ w¢Q¢ UM≥ s±( lOLπ∞« Èb∞ vMFL∞« fH≤ t∞ ÊuJ¥ ô Ê√ sJL¥ ,WHOE≤ W߸bL∞«
«œb´ sLC∑¢ Ê√ Ë WO∂K¨_« ‰ËUM∑± w≠ vI∂¢ Ê√ Vπ¥ ,öNß Ë U≤d± UN∞ULF∑ß« vI∂¥ wJK≠ ,WOLK´ …«œ√ XºO∞ UC¥√ w≥ Ë
WO°d∑K∞ wM©u∞« ‚U∏OL∞« Õ˸ sL{ øbM¢ Ê√ Vπ¥ ULØ .‘UIMK∞ …dO∏L∞« WKµß_« s± ,W¥UHJ∞« tO≠ UL° U∫{«Ë sJ∞ ,«œËb∫±
bOπ∞« Y∫∂∞« WOÅUî l± Ë WN§ s± qHD∞« ‚uI• l± Íu°d¢ h≤ o°UD¢ ULKI≠ ,VFB∞« ¡wA∞U° fO∞ «c≥ Ë ,s¥uJ∑∞« Ë
.WJ∂AK∞ W∂ºM∞U° ÊQA∞« u≥ ULØ Èdî√ WN§ s±

? Uøøøøø≥œ«bø´≈ rø¢ nøøøOØ

ŸUM∑ÆU° qLF∑º¢ Ê_ WKOKÆ ÿuE• UN∞ ,◊U°d∞U° sOFL∑π± ,¡«d∂î nd© s± WJ∂® Õ«d∑Æ« Ê≈ .WOظUA¢ X≤UØ WI¥dD∞«
W߸bL° sO߸bL∞« l± t∑F°U∑± XL¢ Ë ,…d¥uB∞« WM¥bL° …dOGÅ W´uLπ± l± qLF∞« √b° «c∞ .¡U°_« Ë sO߸bL∞« ·d© s±
«dOî√ Ë ,W´uLπL∞« Ác≥ s´ WI∏∂M± …dGB± WMπ∞ q∂Æ s± p∞– bF°Ë ,lßuL∞« Íu°d∑∞« wMI∑∞« o¥dH∞« ·d© s± r£ WπMD°
.Ê«bOL∞U° t∂¥dπ¢ r¢

7

nºO≤uO∞« Ë »dGL∞« W±uJ• sO° ÊËUF∑∞« Z±U≤d°

W߸bL∞« rOOI∑∞ …œuπ∞« WJ∂®

røøøøøøøøø¥bøIøø¢ .1

røøøøø¥bøIø¢
‚UøøOº∞« :WøøøøJøø∂A∞« sø± ÷døøøøG∞«

…œuπ∞« Ác≥ qJA¢Ë .W߸bL∞« …œu§ sOº∫∑° WIKF∑L∞« l¥¸UALK∞ wK∫L∞« rOOI∑∞« Ë jODª∑K∞ …«œ√ WJ∂A∞« Ác≥d∂∑F¢
.)‹öOπº∑∞«(rJ∞« ÊU≥¸ UM∫°¸ Ê√ bF° ,ÂuO∞« UM±UL∑≥« eØd±
UÅuBî ,sOFDIML∞« cO±ö∑∞« œb´ b¥«e¢ ÂU±√ UOºJ´ `∂B¥ Ê√ sJL¥ ,‹öOπº∑K∞ Íb´UB∑∞« v∫ML∞« «cN≠ p∞– l± Ë
.”¸bL∑∞« ÈËbπ° Wµ∂F∑∞« Ë fOº∫∑∞« ‹öL• qØ r¨¸ ,Èbß X∂≥– rN¢UO∫C¢ ÊQ° ‹UN±_« Ë ¡U°x∞ sO∂¢ «–≈
qH© qJ≠ .Èdî√ ‰Ëœ ¸«d¨ vK´ U≤œö° tAOF¢ Ê√ sJL¥ lÆ«u° q° ,¸uB∑∞« ‚uH¥ w£¸UØ u¥¸UMOº° UM≥ d±_« oKF∑¥ ô
‚U∫∑∞ö∞ ÿuE∫∞« qØ vK´ d≠u∑¥ )wM©Ë ‰bFLØ ÍËdI∞« r∞UF∞U° 10 qÅ√ s± ‰UH©√ 4 v∞≈ 3( wz«b∑°ô« rOKF∑∞U° »dº∑¥
WOß«¸b∞« ‹U∂º∑JL∞« ”UOÆ ‰u• ,1999 WMß WOM©u∞« WO°d∑∞« …¸«“Ë UN¢eπ≤√ w∑∞« Wß«¸b∞« Ê√ ULØ .sOO±_« ·uHB°
qFπOß WO°d∑∞« …œu§ sOº∫¢ w≠ dîQ¢ qØ Ê√ wMF¥ UL± ,WIKI± ZzU∑≤ v∞≈ XBKî ,wßUß√ WFßU∑∞« WMº∞« cO±ö∑∞
.ÕU¥d∞« 븜√ V≥c¢ ‹özUF∞« Ë W∞Ëb∞« UN∑∞c° w∑∞« ‹«œuNπL∞«
‹«¸bÆ ¸u≥b¢ w≠ p∞cØ Á¸Ëœ t∞ w߸bL∞« jO∫L∞U≠ ,nFC∞« «c≥ s´ W∞ËRºL∞« …bO•u∞« w≥ XºO∞ W߸bL∞« Ê√ dO¨
qÅ«u∑∞« «bF≤« v∞≈ W≠U{ùU° rNzUM°_ WO߸bL∞« …UO∫∞« l∂∑¢ vK´ ¡U°ü« …¸bÆ Âb´ Ë “uF∞« Ë WO±_U≠ .‰UH©_« Èb∞ rKF∑∞«
.‰UH©ú∞ wß«¸b∞« ¸uD∑∞« qÆdF¢ q±«u´ UNKØ ,rN¢UO• ‰öî jÆ U≥uπK¥ r∞ W߸b± sO° Ë rNMO°
…œËb∫± b§ U≥b≤Uº¢ w∑∞« nOºO≤uO∞« WLEM± Ë »U∂A∞« Ë WOM©u∞« WO°d∑∞« …¸«“Ë ‹«œuNπ± vI∂¢ ,ÁcNØ ‹ôU• ÂU±√
vI∂Oß ,w߸bL∞« qAHK∞ WOKî«b∞« »U∂ß_« WN°Uπ± vK´ ¸UB∑Æô« ULN≤UJ±S° ÊUØ «–S≠ .WOF{u∞« Ác≥ dOOG¢ hª¥ ULO≠
.W°uKDL∞« WK±UA∞« WOLM∑∞« oOI∫∑∞ «d{U• œUB∑Æô« Ë WßUOº∞« ‰U§¸ ¸Ëœ
WLN± W≤UJ± wDF¢ Wπ±bM± l¥¸UA± nOºO≤uO∞« WLEM± Ë »U∂A∞« Ë WOM©u∞« WO°d∑∞« …¸«“Ë sO° ÊËUF∑∞« Z±U≤d° bL∑F¥
…¸«“Ë UNOK´ ·dA¢ w∑∞« ,WOK∫L∞« ‹U´ULπK∞ WO´UL∑§ô« WOLM∑K∞ WOK∫± ‹UDDª± ‰öî s± p∞–Ë ,…¸œU∂L∞« W¥d∫∞
‹«Ëœ√ vK´ U≤d≠u¢ W∞U• w≠ ,UMMJL¥ UL± ,U±U≥ «¸uD¢ Ác≥ …¸œU∂L∞« W¥d• X≠d´ bÆË .WOLOKÆù« ‹UDKº∞« Ë WOKî«b∞«
.WF§U≤ W߸b± ÊU≥¸ `°¸ s± ,WF§U≤

6

nºO≤uO∞« Ë »dGL∞« W±uJ• sO° ÊËUF∑∞« Z±U≤d°

W߸bL∞« rOOI∑∞ …œuπ∞« WJ∂®

røøøøøøøøø¥bøIøø¢ .1
‚UOº∞« :WJ∂A∞« s± ÷dG∞«
07 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ‹UOÅUª∞« Ë ‰ULF∑ßô« :UNM± …bzUH∞« U±
07 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .? U≥œ«b´≈ r¢ nOØ
08 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ‹U≤uJL∞« ? UN¢U≤uJ± w≥ U±
08 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .‹UNO§u∑∞« :UN∞ULF∑ß« WI¥d©
10 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ? UNHOOJ¢ ÊUJ±ùU° Â√ ,w≥ ULØ UN∞ULF∑ß« wG∂M¥ q≥
11 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ? WMº∞« s± …d∑≠ Í√ w≠ Ë p∞c∞ wHJ¥ XÆu∞« s± rØ
11 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ? rzö± dO¨ qJA° WJ∂A∞« qLF∑º¢ Ê√ sJL¥ q≥

WøøøøøøJøø∂øA∞« .2
14 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . )a∞« ‹U¥UM∂∞« ,lÆuL∞«( jO∫L∞« - √
15 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . W߸bL∞U° qLF∞« W∞uNß ,UNDO∫± w≠ W߸bL∞« ÃU±œ≈ - »
17 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .rºI∞U° rKF∑∞« ·Ëd™ - Ã
18 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . WO§u¨«bO∂∞« ‚dD∞« ,‹UØuKº∞« ,nÆ«uL∞« - œ
19 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . WOß«¸b∞« ‹U¥u∑∫L∞« - Á
20 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ‰UH©ú∞ ÍœdH∞« l∂∑∑∞« - Ÿ

5

nºO≤uO∞« Ë »dGL∞« W±uJ• sO° ÊËUF∑∞« Z±U≤d°

W߸bL∞« rOOI∑∞ …œuπ∞« WJ∂®

4

nºO≤uO∞« Ë »dGL∞« W±uJ• sO° ÊËUF∑∞« Z±U≤d°

W߸bL∞« rOOI∑∞ …œuπ∞« WJ∂®

sø }º∫ø¢ qºKº± Wø ±bî wø≠ WD}øº° …«œ√ œdøπ± Wø ø~∂ø A∞« ˆcø≥
qø ø Hø D∞« ‚uø ø I• ‚Uø ø∏}± u≥ wø øFø§dL∞« Uø ≥¸Uø ø ©≈ Ê√Ë Wø ø ø}ø°dø∑∞« …œuø §
,sø ø ¥d¥bL∞« ,sø }߸bL∞« ,¡Uø ø°ü« ,‰Uø øH©_« : lø ø}Lπ∞« WL≥Uø øº± …¸Ëdø ø}B∞« Ácø≥ Vø Kø øD∑¢
.…dø ø∂øª∞« ÍË– ’Uø øªø®_«Ë sø ø}øA∑HL∞«
sø ø}}K∫ø±Ë sø ø}¥eÖd± sø ø }∞ËRº± sø ø}°d± ·dø © sø± Uäø ø ∑°dø π¢ Ë …¸Ëdø }º∞« Ácø≥ ¸uøB¢ r¢ bøÆË
.Wø ø HøK∑ª± ‹Uø ø øHÅ«u± rø øä∞ ,Êbø ø øL∞« jø ø }∫± sø ±Ë Wø ø ¥ËdÆ rø ø }∞UÆ√ Wø ø }≤UL∏°
¸bø ø ä∞« hø }KI¢ sø ±Ë Uø øäDø}∫± wø≠ Wø ø ø߸bL∞« Zø ø±œ sø ± …¸Ëdø ø ø}B∞« XMø ~± ULø Ö
.`ø ø {«Ë qø ø ø~ø øA° wø ø ø߸bL∞«

3

nºO≤uO∞« Ë »dGL∞« W±uJ• sO° ÊËUF∑∞« Z±U≤d°

W߸bL∞« rOOI∑∞ …œuπ∞« WJ∂®

Wøøøø߸bøL∞« …œuøøøø§ WøøøøøJø∂ø®
nºO≤uO∞« Ë »dGL∞« W±uJ• sO° ÊËUF∑∞« Z±U≤d°


Documents similaires


Fichier PDF grille qualite ecole
Fichier PDF lettre de rentree definitive primaire 1
Fichier PDF compte rendu conseil decole du 9 avril 2019
Fichier PDF lettre de rentree de la fondation habib bourguiba 1
Fichier PDF occe lettre aux parents 2016 2017
Fichier PDF lettre aux parents


Sur le même sujet..