CR et Liste Ass Nat.pdf


Aperçu du fichier PDF cr-et-liste-ass-nat.pdf

Page 1 2 3 4 5 6 7




Aperçu texte


COMPTE RENDU DE LA PREMIERE CONCERTATION SUR LES
POLITIQUES EN FAVEUR DES MUSIQUES
Assemblée Nationale – Salle Colbert 16/04/18

Le rapport « Rassembler la musique, pour un centre national » commandé par l’État et publié en
novembre 2017, dresse le portrait d’une filière musicale opposant un secteur « marchand », qui
serait financé majoritairement et directement par les publics, à un secteur « public », dont le
financement ne reposerait que « nécessairement et durablement sur la subvention ». Cette vision
bipolaire occulte donc une grande majorité des acteurs de la musique, structures de droit privé
mais accomplissant des missions d’intérêt général, et qui sont développés sur un modèle
d’économie mixant fonds privés et aides publiques.
Modérateur : Antoine Pecqueur – Musicien Classique & Journaliste pour la Lettre du Musicien,
Classica. Introduction d’Antoine Pecqueur : Bilan de la politique culturelle et plus précisément
musicale 11 mois après l’arrivée d’Emmanuel Macron, prônant pourtant lui-même des modèles
d’économie mixte, abaissant à tous niveaux les frontières entre public et privé. Paradoxalement,
le rapport de Roch-Olivier Maistre, conseiller-maître à la cour des comptes, oppose de manière
caricaturale un milieu de la musique classique entièrement subventionné, et un secteur des
musiques actuelles 100 % privé et à but lucratif. Ce rapport avait engendré l’annonce d’un
Centre National de la Musique (dès 2019), rapidement éclipsée (volontairement ? ) par les projets
de réforme audiovisuelle et de mise en place du Pass Culture. Le prochain grand chantier du
Ministère de la Culture ne serait-il pas la réforme de l’intermittence du spectacle ?
Prise de Parole n° 1 : Emmanuel NEGRIER – Sociologue et chercheur au CNRS
Emmanuel NEGRIER a introduit son propos par une éloge de la diversité : Diversité des
esthétiques musicales, dans l’économie de la musique, dans les activités déployées et dans les
profils des opérateurs qui l’anime, diversité enfin dans les philosophies d’intervention des uns et
des autres.
Le chercheur alerte ensuite rapidement sur les menacent qui pèsent de plus en plus sur cette
diversité dans le secteur musical :
- Menaces de la part des Politiques Publiques : Fin des Contrats Aidés, système de subvention se
remplacé de plus en plus par un système d’appel à projets (ou peut-être même par le crédit
d’impôt ?), les traités internationaux comme le CETA.