Newsletter1925 .pdf


Nom original: Newsletter1925.pdf

Ce document au format PDF 1.3 a été généré par Scribus 1.4.6 / Scribus PDF Library 1.4.6, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 23/04/2018 à 03:03, depuis l'adresse IP 77.57.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 92 fois.
Taille du document: 1.2 Mo (2 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Election du Conseil d'Etat genevois :

Clarifications

- HTTPS://WWW.FACEBOOK.COM/CAUSESTOUJOURS

HTTP://PASCAL.HOLENWEG.BLOGSPOT.COM

VIVELACOMMUNE@INFOMANIAK.CH

Feuille à peu près quotidienne et assez généralement socialiste

Causes Tousjours

Genève, 4 Floréal
(Lundi 23 avril 2018)
9ème année, N° 1925
Paraît généralement du lundi au
vendredi

Le premier tour de
l'élection du Conseil
d'Etat a joué son
rôle : il a clarifié les
enjeux,
personnels
et
collectifs.
A
droite,
le
PLR
Alexandre
de
Senarclens,
arrivé
en dixième position,
s'est retiré de la course -ce qui a pour conséquence
l'abandon par le PLR de tout espoir de gagner un
siège (quitte à le prendre à l'allié PDC) : pour lui,
l'enjeu est de garder son deuxième siège, le trône de
Maudet ayant été pourvu par Maudet. Pour le PS,
en revanche, l'enjeu est de récupérer son deuxième
siège et de faire élire Thierry Apothéloz aux côtés
d'Anne Emery-Torraccinta, Sandrine Salerno s'étant
effacée, malgré son bon résultat personnel (elle
devance le sortant Barthassat et talonne la PLR
Fontanet), pour ne pas diviser l'électorat socialiste.
LA « GAUCHE DE LA GAUCHE » S'EST ELLE-MÊME CONDAMNÉE À N'ÊTRE
QUE L'« AIGUILLON » DE LA GAUCHE...
a d r o i t e g en ev o i s e v eut d o n c
s auv er B ar t h as s at t o ut en s ac r an t
F o n t an et . Si el l e y ar r i v e ( et i l
dépend de la gauche qu'elle n'y arrive
pas...) le rapport des forces au gouvernement cantonal ne changera pas :
d eux d e g auc h e, c i n q d e d r o i t e. A - t - i l
produit un gouvernement efficace,
depuis cinq ans, ce rapport des forces
déséquilibré ? Poser la question, c'est y
répondre : ni la gauche, ni la droite dém o c r at i q ue, n e s o n t m aj o r i t ai r es , n i
dans l'électorat, ni au parlement. La
revendication d'une majorité gouv er n em en t al e a d o n c l a m êm e l ég i timité relative pour l'une et pour
l'autre. Mais le maintien de quatre élus
de l'Entente pour deux élus de
l'Alternative alors que l'Alternative est
un petit peu plus forte que l'Entente au
Grand Conseil (et dans l'électorat)
produirait les mêmes effets que ceux
constatés depuis cinq ans : un
g o u v e r n e m e n t m i n o r i t a i r e fa c e à s o n
parlement et face au peuple, et
d és av o ué d an s l es ur n es q uan d i l n e

l'est pas au Grand Conseil. Bref : un
gouvernement inutile (il paraît qu'il y
en a d'utiles).
E t à g a u c h e ? A g a u c h e , o n fa i t d a n s
l'unité séparée. Il paraît (c'est ce qu'on
a l u d an s « L e C o ur r i er » d e v en d r ed i )
q ue l a « g auc h e d e l a g auc h e »
genevoise ne veut plus se contenter
d'être « l'aiguillon du PS et des Verts »
au parlement et hors du parlement.
A m b i t i o n l ég i t i m e : êt r e un « ai g ui l lon » ne suffit en effet pas à justifier
l'existence spécifique d'une formation
politique (ou d'une coalition de
formations politiques) distincte de ce
dont elle est l'« aiguillon » : ses militants pourraient tout aussi bien (et
peut-être même mieux le jouer) jouer
c e r ô l e en ad h ér an t au P S et aux V er t s .
Il faut pour cette justification un
programme qui soit réellement distinct
du programme des autres. Or en quoi
le programme d'« Ensemble à Gauche»
se distingue-t-il du programme du PS
o u d e c el ui d es V er t s ? E n
d e s i n fl e x i o n s , s a n s d o u t e ,

« Si le socialisme est une pommade lénifiante sous laquelle demeurent les plaies, qu'éclate le socialisme » (Jean Sénac)

CAUSEs TOUsJOURS
N° 1925, 4 Palotin
Jour de Ste Susan Calvin,
docteur
(lundi 23 avril 2018)
et en d es h ab i t ud es d e
l a n g a g e , m a i s s u r l e fo n d ?
Au soir de l'élection du Grand
C o n s ei l g en ev o i s , J ean B at o u, d e
solidaritéS appelle à la création d'une
« fo r c e q u i r é s i s t e , a v e c l e s c i t o y e n s ,
les syndicats et les associations, pour
d é fe n d r e u n E t a t s o c i a l fo r t » . U n e
v r a i e fo r c e s o c i a l - d é m o c r a t e ? C e l a
fa i t d é j à d e s l u s t r e s q u e l a « g a u c h e
de la gauche » défend un programme social-démocrate sans l'admettre:
E t at s o c i al , E t at d e d r o i t , d ém o c r at i e
politique, secteur public fort sont
précisément les fondements de la
social-démocratie -qu'elle les ait
s o uv en t o ub l i és et d i l ués d an s un
«social-libéralisme» sans tripes ni
t ê t e e s t U N E fa u t e h i s t o r i q u e , m a i s
de les défendre à sa place, est-ce la
m i s s i o n d e fe u e l a g a u c h e r é v o l ut i o n n ai r e ? E t es t - c e s o n r ô l e q ue
d e s e fo n d r e , m ê m e à s o n â m e
d é fe n d a n t e , d a n s l e s l i e u x i n s t i t u t i o n n el s d e l a d ém o c r at i e ?
La
«gauche de la gauche» peut bien
regretter de ne plus être que
l '« a i g u i l l o n » d e l a g a u c h e , m a i s
personne ne l'a condamnée à ce rôle,
sinon elle-même. Elle peut y renoncer, mais à persister à le jouer
h o n t eus em en t , el l e s e c o n d am n e
el l e- m êm e à j o uer l es ut i l i t és - et q ui
moins est : à ne les jouer qu'à moitié.

Miettes de campagne électorale :
Donc, Pierre Maudet a été le seul élu du
premier tour de l'élection du Conseil
d'Etat, le seul à avoir obtenu une
majorité absolue des suffrages exprimés.
Mais derrière lui, il y a Mauro Poggia,
qui rate la majorité absolue pour
quelques milliers de paraphes, mais
devance tous les autres candidats au
deuxième tour. Et c'est une performance toute personnelle, vu qu'en même temps qu'il engrangeait les
suffrages, son parti, le MCG, se prenait
une branlée. Faire campagne à Genève
avec Pierre-Yves Maillard, finalement,
ça paie... En revanche, se faire sponsoriser par un milliardaire brésilien
épinglé dans les Panama Papers pour
évasion fiscale, ça paie pas : Eric
Stauffer a eu beau se faire financer par
Carlos Sanchez, il s'est quand même
vautré aux zélections. Y'aurait une
morale dans les résultats électoraux ?
Dans « Le Courrier » de lundi dernier,
le député MCG Sandro Pistis explique
ainsi la lourde défaite de son parti :
«GeM nous a siphonné». Que «Genève
en Marche» ait piqué une partie de
l'électorat du MCG ne fait aucun
doute, mais faut pas exagérer : le MCG
perd presque dix points alors que GeM
n'obtient que que 4,1 % des suffrages.
La plus grande partie des pertes du
MCG n'a donc rien à voir avec le
résultat de GeM. Surtout que le cousin
de la droite de la droite, l'UDC, recule
aussi. Le MCG se vautre surtout parce
son électorat n'est pas allé voter, pas
parce que Gominator l'a « siphonné ».

AGENDA
TOUT LE PROGRAMME DE
L'USINE ET A L'USINE

www.usine.ch www.ptrnet.ch
www.lekab.ch

L'AGENDA CULTUREL
ARABE A GENEVE
http://www.icamge.ch/

JUSQU'AU 11 MAI

Les affiches de la contestation
de 1968 à 1978

Cité Seniors, 62 rue de Lausanne
JUSQU'AU 29 AVRIL,
GENEVE

Festival international du film
oriental

www.fifog.com

DU 25 AU 29 AVRIL,
GENEVE
Salon du Livre

www.salondulivre.ch

DU 2 AU 6 MAI, un peu
partout
Fête de la Danse

www.fetedeladanse.ch
VENDREDI 11 MAI, GENEVE
Soirée de soutien à Afrin et au
Rojava

Dès 1 8 heures, Espace 99,
99 r. de Lyon


Newsletter1925.pdf - page 1/2
Newsletter1925.pdf - page 2/2

Télécharger le fichier (PDF)










Documents similaires


newsletter1921
newsletter1935
newsletter1932
newsletter1887
newsletter1922
newsletter1925

Sur le même sujet..