17 si tu pouvais lui ecrire que dirais tu .pdf



Nom original: 17 si tu pouvais lui ecrire que dirais tu.pdf

Aperçu du document


Face à toute tes contradictions, je ne savais plus quoi penser de toi. L'amour que je te porte, le fait
que tu m'ai toujours mis à l'écart en te basant sur ton passé et les autres en sortant toujours des
excuses. Pendant 3 ans tu as dit tout et son contraire. Tu disais que les relations à distance ne te
dérangeais pas au début et maintenant tu dis que c'est ça qui pose problème. Tu disais ne jamais
pouvoir aimer et te voilà folle amoureuse. Tu disais n'être bien pour personne mais envisageais
plein de connards, là tu étais assez bien pour eux. Tu disais que personne ne voulait de toi alors que
qu’après tu as dt que beaucoup de tes amis ont été amoureux. Tu m'as toujours mis à l'écart car trop
occupée, trop de problèmes, pas la santé mais tu n'avais aucun problème pour voir les autres et en
particulier ton copain, pour lui tes soucis n'ont rien empêché. Tu m'as toujours dit être sincère et ne
jamais faire de non dit mais tu m'as caché ta relation avec ton gars de février 2016 et tu as
recommencé avec ton copain actuel pendant 3 mois alors que tu m'avais promis de ne plus rien me
cacher. Tu as toujours dit ne pas juger du physique, vouloir d'un gars bien et tout mais tu ne m'as
pourtant jamais envisagé. Quand tu m'as appris ta relation, tu as menti sur les raisons de me l'avoir
caché. Chaque fois que j'ai découvert le mensonge, tu m'as trouvé une autre excuse qui s'avérait elle
aussi contradictoire. Tu m'as dit me l'avoir caché pour pas que je souffre mais pourtant tu t'es
rapprochée de moi sachant ton couple, as demandé à me voir, etc sachant mes sentiments et sachant
que j'allais encore plus m'attacher. Pendant 3 ans, la plupart des choses que tu as pu me dire entre en
contradiction avec d'autres que tu m'as dit avant. Si tout était sincère, il ne devrait y avoir aucune
contradiction. Tu m'as dit que je devrais avoir compris que je ne te plaisais pas alors que tu t'es
rapprochée de moi après avoir été en couple. Nos conversation n'étaient pas celle d'une fille avec
qui j'avais aucune chance, même si ça ne prouvait pas non plus qu’en l‘avais. Pareillement quand on
s'est vu, tu n'avais pas l'attitude d'une fille avec qui on a aucune chance. Surtout que je t'ai souvent
demandé si c'était moi le problème et tu m'as toujours contredit. Tu reves d'aventure, de voyages
mais refuse une relation juste car il y a 360 petits km. Un jour tu dis "blanc", 3 mois après tu dis
"noir". Tu as passé ta vie à dire que tu étais différente des autres mais pourtant tu as toujours fini par
te comporter comme les autres. Comme les autres filles, tu as décidé que tu voudrais pas de moi en
jugeant sans savoir qui j'étais vraiment et ce que j'avais à t'apporter. Tu m'as jugé sur les 10 premiers
cm de l'iceberg. Comme les autres filles, tu as préféré donné leur chance à des connards pour
ensuite "pleurer" pour eux. Tu as toujours dit que le sexe ne t'intéressais pas, mais n’a pas tardé à en
pratiquer avec lui. Il n'y a rien de mal, c'est normal, comme tout le monde. Donc, tu es bel et bien
comme tout le monde et non pas si différente comme tu l'as toujours dit. Bref, la liste de tes
contradictions est interminable. Tu as passé 3 ans à dire des vérités mélangées à des mensonges ou
des fausses vérités, comment savoir ce qui est vrai ou non ? Tu as toujours été mal, mal dans ta
peau, instable. Il est donc bien possible que tu sois sincère sur le moment. Mais si tu peux changer
d'avis à chaque instant, cela ne change rien. Le résultat est qu'on ne peut pas avoir confiance en ce
que tu dis. Après tout, tout le monde peut dire de belles choses puis changer d'avis. Tous les filles
peuvent dire qu'elle n'aimeront jamais jusqu'au jour où elle vont tomber amoureuse. On peut
toujours dire qu'on ne mentira jamais jusqu'à qu'on mente. On peut dire qu'on sera toujours fidèle
jusqu'à qu'on rencontre la personne qui nous donnera envie de tromper. On peut dire qu'on ne
recherche pas le sexe ou qu'on fera jamais ci ou ça jusqu'à qu'on tombe sur la personne avec qui on
veut le faire. On peut toujours dire qu'on est gentil jusqu'à qu'on devienne méchant. On peut
toujours dire qu'on ne tuera personne jusqu'à qu'on le fasse... Bref, tu vois où je veux en venir. Du
coup, comment avoir encore confiance entre vérité, fausse vérité, mensonge, demi vérité,
changement d'opinion, etc... Mélangé à tes attitudes un peu ambiguë, mes expériences passées avec
les filles, mon amour pour toi qui est si fort et me rend fragile, aveugle et perdu. La douleur de te
savoir avec lui, certaines de nos conversation qui ont fait mal. Il y a des moments où je ne savais
plus quoi penser, y a des moments où j'ai douté de toi. J'étais perdu. Fille bien fragile et instable ou
fille qui s'est fait passer pour bien alors qu'elle l'est pas ? Tes mises à distances, tes prétextes, tes
mensonges, la comparaison avec les autres filles m'ont fait douter.
Depuis que je te connais, je rêve d'être ton premier amour. Celui qui ferait rebattre ton coeur. Mais
tu ne m’as laissé aucune chance, aucun vrai moyen d’essayer, je n'ai cessé d'en souffrir. J'espérais

qu'avec le temps tu ailles au delà de mon physique ou de détails de la personnalité et te rendes
compte que j'étais là, qu'on se ressemblait et tout, que je t'aimais, que je méritais une chance qu'on
essaie du moins, de m'envisager malgré la distance. Tu avais peu de passé amoureux, le sexe ne
faisait pas partie de ta vie comme tu disais, tu recherchais l'amour, ton coeur était fermé car blessé
et je savais que le jour où tu aimerais quelqu'un, tu le ferais pleinement car t'as un coeur énorme.
Pendant presque 3 ans, j'ai désiré être un jour ce gars qui te ferait aimer à nouveau. Si ça n'aurait pas
marché, j'aurais pu me faire une raison, on aurait essayé, on était pas fait l'un pour l'autre et je
pouvais tourner la page. Ici je ne le saurais jamais, y aura toujours un doute. Aujourd'hui, je t'ai
perdu à jamais, tu es avec lui, tu lui as donné sa chance à lui sans hésiter. Et il a tout gagné. Toi et
lui ça durera surement toujours. C'est ça le désavantage de vouloir une fille bien. Une fille bien c'est
génial, c'est notre rêve car on sait qu'on pourra faire sa vie avec elle ! Cependant, il faut avoir
énormément de chance pour être l'élu de son coeur, la chance ne fait pas partie de ma vie. Car si elle
en choisit un autre, on peut être sûr que du coup elle restera avec lui et voudra faire sa vie avec lui,
c'est la définition de la fille bien. Du coup c'est mort pour moi... Etre avec une fille bien n'est pas
donné à tout le monde et tomber amoureux d'une fille bien, c'est prendre d'énormes risques. C’est
sans doute pour ça que les salopes ont davantage de succès, car il y a moins de risques. J'en paie
bien les conséquences. La leçon est donc : NE JAMAIS tomber amoureux d'une fille bien ! Je ne
suis pas assez bien pour être l'élu d'une fille bien comme toi et par conséquent, elle finira sa vie
avec un autre. Car, par définition, quand une fille bien envisage un homme, c'est pour en faire
l'homme de sa vie.
Dommage que tu n'ai jamais vraiment réalisé combien je désirais être avec toi. Je désirais être ton
premier amour, tu étais tout ce que j'aime. Mais aujourd'hui, c'est un autre qui a eu ton coeur et ton
corps. C'est lui que tu aimes, avec qui tu veux vivre, construire, avoir une famille. Dés que tu es
tombée amoureuse et à couché avec lui, l'irréparable a été fait à jamais pour moi. La seule personne
de ma vie que j'ai rencontré qui était comme moi et tout ce que j'aime a disparu à jamais et je l'aurai
jamais. C'est un vrai deuil pour moi. J'espère qu'il est conscient de la chance qu'il a de pouvoir vivre
ce que j'aurais voulu vivre avec toi, d'être tant aimé par toi, que tu veuilles construire avec lui, de
pouvoir être avec toi chaque jour, dans tes bras, d'être ton premier amour, il a la plus belle place
qu'un garçon puisse espérer avoir avec une fille, cette place unique et irremplaçable et avec la plus
merveilleuse fille que j'ai connu. Ce n'est pas toi mais lui qui a gagné le vrai jackpot. Je donnerais
n'importe quoi pour être à sa place, être le premier amour, le seul amour d'une fille comme toi. Le
bonheur des uns fait le malheur des autres comme on dit. Je voudrais te dire que je suis heureux
pour toi mais ce serait hypocrite de ma part car je n'ai jamais autant morflé. Je pense que tu n'as pas
mesuré l'ampleur de mes sentiments pour toi ni l'ampleur de l'enfer que je vis depuis ces 15 derniers
mois à te savoir avec lui. Je ne t'aurais jamais trahie et j'aurais tout fait pour te rendre heureuse,
j'aurais su être patient. J'ai si mal de me dire que jamais mes sentiments envers toi ne seront
partagés, de te savoir avec lui, dans ses bras. Tant que tu n'avais personne, je nourrissais l'espoir
d'un jour être auprès de toi, d'être cet homme qui te ferait ressentir à nouveau ces sentiments perdus,
c'était mon désir le plus cher, j'aurais attendu même des années encore en étant juste ami si
seulement un jour ce serait arrivé car tant que tu n'avais personne, être ton ami me suffisait
amplement. Malgré les difficultés, les obstacles et la distance car, pour moi, tu en valais la peine et
faut croire que tu as estimé que moi je ne valais pas ces efforts de ta part. Maintenant que tu as
quelqu'un dans ta vie, il m'est désormais interdit de t'aimer. Tu étais mon dernier espoir car je sais
que jamais de la vie je ne tomberai sur quelqu'un qui correspondait autant à ce que je désirais depuis
toujours. Je donnerais n'importe quoi pour ne jamais t'avoir connue, pour remonter le temps et ne
jamais t'envoyer ce tweet. Comme tu dis, il vaut mieux ignorer que de savoir. J'aurais préféré
ignorer ton existence que de savoir que tu existes et ne pourrai jamais être auprès de toi et devoir
faire comme si t'existais pas. Alors que si on avait essayé, peut-être que tout était possible ! Quand
t'étais malheureuse, j'avais qu'une envie c'est de te rendre heureuse MOI, car je pouvais te rendre
heureuse si seulement tu m'avais laissé ma chance. T'as préféré courir et te faire mal avec des
connards plutot que de m'envisager moi qui t'aimais ! Moi aussi j'étais malheureux et tu aurais pu

être mon bonheur. On se serait sauvé à eux, appris à aimer à deux. Mais non tu m'as rejeté sans
cesse jusqu'à finir par tomber sur lui et lui donner toute ses chances ! Tu ne m'as laissé aucune
chance de te montrer qui j'étais, de te montrer ma valeur, l'amour que j'avais à t'offrir, le bonheur
que je pouvais te faire vivre moi aussi. Tu as jugé superficiellement sur des détails de ma
personnalités, jugé sur le physique, eu plein de préjugé sur la distance et par rapport à ton passé
avec les autres et tu n'as jamais fait attention à moi. Alors que si ça se trouve, tu m'aurais laissé ma
chance, ouvert ton esprit, tu y aurait cru, et bien ce serait p-t moi ton bonheur. Et je serais pas si mal
aujourd'hui à devoir dire adieu à la fille dont j'aurais toujours voulu garder dans ma vie. Tu t'es
fermée à cette idée toute seule pour rien et tu n'as fait que m'empêcher tout... Et crois moi, oui on
aurait pu avoir aussi une belle histoire, jamais je t'aurais laissé, on pouvait se voir au moins toute les
2-3 semaines et compenser par le virtuel. Mon amie vit cet amour depuis des mois aussi, alors qu’il
habitait à 600 km, qu’elle n’avait même pas le permis, qu’ils se connaissaient depuis des années
virtuellement (et quelques fois dans le réel aussi) sans n’avoir eu aucune attirance l’un vers l’autre.
Il a fallu le déclic et hop, elle qui c’était jurée de ne jamais avoir un amour à distance, elle qui a
pourtant un enfant. Et ils n’ont jamais été aussi heureux qu’ensemble, comme quoi… Puis la
distance n'aurait été que temporaire (et pouvait partiellement se combler) en attendant d'avoir une
situation pour construire et faire des projets à deux. Comme dit, aujourd'hui ça te parait fou
simplement car ton coeur ne voit que lui, tu n'as d'yeux que pour lui et donc ça t'aveugle et t'es
incapable de pouvoir imaginer ce que toi et moi ça aurait pu être. Tu n'en sais rien, tu es restée trop
fermée. Puis tu as sans cesse tendance à me comparer aux autres (tu compares bien trop pour tout en
fait), la plupart ne te voulaient que pour le cul ou juste comme ça. Je ne suis pas tel ami ou tel ami,
je ne suis pas tel ou tel connaissance virtuel, je ne suis pas Rafik, Atanael, Ismaël ou ton bâtard de
février 2016 là. Je suis MOI, je suis STEPHANE et je t'aimais pour ce que tu ETAIS ! De tout
temps, tu n'as cessé de me comparer à eux mais non MOI je ne t'aurais JAMAIS LAISSE ni BRISE
LE COEUR ! Je voulais ton coeur et j'en aurais pris soin plus que de moi même et en échange
t'aurais eu entièrement le mien. Les échecs avec d‘autres dû même à la distance ne signifiait en rien
que toi et moi ça pouvait pas marcher. T'es trop restée fermée et braquée dans tes idées et on s'est
loupé à cause de ça, tu t'es trop arrêtée aux détails. Pour rendre la chose possible entre toi et moi, il
aurait fallu simplement davantage d'argent ainsi que des sentiments de ta part. Car la distance en
elle-même n'était pas un problème, c'était juste l'argent. Avec de l'argent, je pouvais venir autant que
je voulais. Et si j'étais venu autant que je le voulais, tu aurais eu peut-être des sentiments. Donc tout
n'était finalement qu'un souci d'argent...Puis même, 70 euros c’est le même pris qu’une séance de 10
minutes chez l’ostéopathe. Donc pas si cher en comparaison de venir voir la fille qu’on aime et qui
aurait valu tous les osétopathe de la terre pour combattre mes tensions nerveuses. Et je t'ai pas assez
montré combien je te voulais ni assez prouvé que c'était possible, je suis autant fautif que toi et je
m'en veux très fort !
Je n'arrive pas à tourner la page, je n'arrive pas à concevoir que jamais de la vie je ne pourrai être
avec toi, d'avoir perdu espoir à jamais. Désormais c'est trop tard, on ne peut plus refaire l'histoire,
c'est lui que tu aimes et avec qui tu veux fonder une famille. On s'est peut-être totalement loupé toi
et moi, on ne le saura jamais. Le destin a tout fait pour nous garder en contact. Mais on s'est mis des
barrières, on a laissé nos passés respectifs nous bloquer la route. Parfois, je me dis que si le destin a
tant insisté, c'est que peut-être on aurait dû essayer. Se dire adieu est peut-être le mauvais choix. Si
tu es heureuse toute ta vie avec lui, on ne saura jamais quel était le meilleur choix. Car ce n'est pas
pcq il est ton bonheur pour toujours, que tu n'aurais pas pu vivre un bonheur aussi grand avec moi,
ça aurait juste été différent. Et si un jour il te brise le coeur ou que tu te rends compte que ta vie
n'est pas celle que tu désirais ou que ça t'as empêcher de vivre tes rêves, dans 1 an mais peut-être
dans 20 ans, là c'est que tu auras fait le mauvais choix même si tu ne te rappelleras plus de moi.
Peut-être qu'à cause que ça n'a pas marché avec toi, je ne rencontrerai jamais l'amour. Ou bien je
vais tomber sur une autre fille qui va me détruire alors que j'aurais peut-être été bien avec toi. A
l'inverse, peut-être et j'espère que je tomberai sur mieux que toi et que ne pas aller avec toi aura
été une chance de trouver mieux. De ton côté pareil, peut-être que dans deux ans ça finira entre vous

et que tu rencontreras un mauvais gars par la suite qui te détruira et que tu n'aurais peut-être pas
rencontré si on avait été ensemble. Peut-être que tu auras un enfant avec ton copain, puis qu'il va te
laisser. Que tu auras sacrifié tes rêves et ta vie pour lui et qu'il t'abandonnera alors que peut-être,
avec moi, t'aurais pu vivre tes rêves même si on aurait rompu. Peut-être qu'avec le temps, tu
m'aurais aimé encore plus fort que lui et qu'on aurait vécu un truc d'encore plus beau, ou bien
l'inverse... Bref, toute imagination est possible. En t'étant fermé à moi à cause de la distance et en
lui donnant sa chance à lui, tu as fait le choix qui changera totalement nos 3 vies à toi, lui et moi.
On ne saura jamais quelle aurait été nos vies si tu m'avais donné une chance. Je t'ai reproché
beaucoup de choses mais c'est parce que j'ai tellement mal et difficile de te laisser partir, te laisser à
lui, te dire adieu. Du coup, je sais pas à qui m'en prendre, au destin, à la vie... je t'ai peut-être fait
beaucoup de reproche, j'ai l'air de t'en vouloir très fort mais en réalité je me fais bien plus de
reproches à moi même sans arrêt ! C'est à moi que j'en veux surtout en fait. Je m'en veux de ne pas
avoir insisté auprès de toi, d'avoir trop attendu, de m'être trop arrêté à ton mal-être. Je m'en veux de
pas avoir forcé les choses. Quitte même à t'embrasser la première qu'on s'est vu, qui sait, t'aurais
peut-être ressenti un truc. Je regrette tant de pas t'avoir proposé de se voir en vrai plus tôt. Je m'en
veux de n'être que moi... j'aurais tellement voulu être mieux, plus grand, avoir une personnalité plus
attrayante afin de pouvoir te plaire. J'aurais voulu être différent, être assez bien pour pouvoir mériter
l'amour d'une fille comme toi. J'en ai marre de moi, de ce que je suis. Et j'aurais dû te montrer
combien du comptais, combien je te voulais, forcer les choses quand tu n'allais pas. Te prouver que
j'étais différent, que je t'aimais même de loin. Discuter bien plus tôt de la faisabilité de notre couple
malgré la distance, des projets que j'envisageais pour te montrer combien c'était possible. La vie est
si courte, je nous en veux de s'être mis trop de barrière pour des détails alors qu'une fille comme toi,
je n'en rencontrerai plus jamais. Finalement, on ne ce sera vu que 2 fois toi et moi. Pourtant on dit
toujours "jamais deux sans trois". Est-ce encore là un signe qui prouve qu'on aurait dû se revoir une
3ème fois ? Un signe qui prouve qu'on fait une erreur de se dire adieu ? D'autant plus qu'il me
restait encore un ticket de métro non utilisé, encore un signe qui fait que j'aurais dû revenir te
voir. En plus, on dit aussi que "la 3ème fois est la bonne". Peut-être que si tu n'avais pas été en
couple (y compris pour la 2e fois), peut-être que la 3ème fois aurait été celle qui aurait débuté notre
amour. D'ailleurs, je m'étais dis que si on se voyait 3 fois, je tenterais un baiser sur la bouche avant
de partir. Mais cette 3ème fois n'aura jamais eu lieu. Heureusement finalement, vu que tu étais en
couple. Mais si encore une fois j'avais tout fait pour se voir bien plus tôt, peut-être qu'aujourd'hui
c'est moi qui vivrait le bonheur avec toi et qui serait la source de ton bonheur. C'était mon rêve.
Parfois, je regarde notre video quand je suis venu te voir la première fois, je me dis que là tu n'avais
pas encore connu le vrai amour, que tu n'étais pas avec lui, n'avait pas encore vraiment connu
l'amour, le couple, le sexe. Parfois, je regarde même tes anciennes photos, je me dis que là tu n'avais
pas encore connu Ismaël, etc. J'aurais voulu te rencontrer bien plus tôt mais vu mon âge ça n'aurait
quand même pas été, je n'aurais pas pu t'envisager avant tes 18 ans donc ça n'aurait rien changé.
C'est bien la preuve que l'amour n'est plus possible pour moi à mon âge. Une fois 18 ans, je n'ai
aucune chance. Et avant 18 ans, elles sont trop jeunes pour moi (déjà 18 ans c'est trop jeune pour
moi). J'aurais voulu avoir ton âge, habiter proche et te rencontrer quand t'avais 15 ans. Devenir ton
premier copain et ne plus jamais te lacher. Comme ça, tu n'aurais même jamais connu toutes tes
souffrances dû aux garçons du moins. Et je t'aurais soutenue face à ta famille, aux autres jeunes qui
se moquaient de toi et au reste. Tu n'aurais peut-être jamais été malade, peut-être jamais été si
détruite, jamais eu tant de tristesse. Car je t'aurais aimé depuis toujours et ne t'aurais pas fait souffrir
comme eux, comme Ismaël et tout. Oui, j'aurais voulu ça, habiter près, avoir ton âge et te rencontrer
avant tout ça... Bon cela, ça relève bien sûr de la science fiction, ça te fera peut-être une idée de
scénario, il y a des choses à creuser dans tout ça lol. Je voudrais tellement pouvoir effacer ton
copain, tes ex, ton passé, tes souffrances et vivre un bel amour avec toi ^^. Mais bon, à la place ce
sera un adieu. Tu feras ta vie avec ton copain, ferai de beaux enfants et tout et voilà... (rien que
l'écrire me fait si mal). Puis après tout, c'est mieux ainsi. Car si j'avais eu la chance d'être avec toi et
que tu m'aurais quitté au bout de 6 mois, un an même deux, j'aurais été tellement détruit. Donc c'est
peut-être mieux qu'il n'ai jamais rien eu.

Puis je t'ai fait beaucoup de reproches car c'est à cause de tout ça que je dois te laisser, si je t'ai dit
tout ça c'est justement par amour car ça fait trop mal de te laisser à cause de tout ça. Je tenais à
également te remercier car même si j'ai cité tout le mauvais, il y a eu beaucoup de bon. Même si j'en
ai beaucoup sur le coeur, tu es et resteras mon petit amour impossible. Tu as toujours été très
gentille avec moi, peut-être trop finalement, car ça m'a fait croire que peut-être je pourrais
t'intéresser un jour. T'es vraiment une fille profondément gentille, c'est pourquoi je culpabilise de
t'avoir dit toute ces choses parfois. Je n'arrive pas à te laisser partir, j'ai toujours encore quelque
chose à te dire. C'est ça quand on aime, on a tout le temps quelque chose à dire à l'être aimé. Puis,
plus j'allonge ce texte et plus longtemps je reste dans ta vie, et peut-être que tu m'oublieras moins
vite. Je te remercie aussi pour ta grande patience, ta gentillesse. Merci pour toutes nos
conversations, nos délires. Merci de m'avoir soutenu et écouté quand j'en avais besoin, de m'avoir
conseillé. Merci d'avoir accepté de me voir, d'avoir libéré ton temps pour moi, d'avoir organisé ces
deux journées. Merci de m'avoir fait passer ces 2 journées de rêve à tes côtés, même si
malheureusement j'ai parfois l'impression que ces journées n'ont jamais existé, que c'était juste un
rêve. Tu sais, ces 2 journées, quand j'étais avec toi, je te regardais à côté de moi et je me sentais
si nul à côté de toi. Je me disais combien j'avais de chance et combien j'étais fier d'être auprès
de toi. Au fond, c'était sans doute bien prétentieux de ma part d'imaginer que je pourrais vivre ma
vie avec quelqu'un comme toi... T'avais vraiment tout d'une princesse, bien sûr que je ne
méritais pas une fille aussi bien. Bref, merci pour tout Mélodie, merci pour ces 3 ans, même si
j'aurais voulu vraiment faire partie de ta vie réelle et pour bien plus longtemps... Merci tout
simplement d'être toi.
Tu sais, malgré tout, malgré combien c’est dur pour moi que tu sois avec lui, l’idée de te dire adieu
est encore bien pire. C’est pourquoi je désirais vraiment rester ton ami. Peut-être qu’on aurait pu
avoir une vraie belle amitié. J’avais vraiment envie qu’on se parle tous les jours, qu’on ai des
délires, partage plein de choses… Mais quand celle que tu aimes ne te réponds pas pendant un mois,
alors que tu la sais h24 dans les bras de son amoureux, c’est pas possible. Il est impossible d’avoir
une belle amitié, d’avoir de vraies conversations, des délires, des partages avec une personne qui
n’a pas 2 minute en un mois pour nous… J’avais presque cru en tes déclarations d’amitié, tes „tu
me manques“, en ta proposition de garder l’amitié, de se faire des débats et tout. Et j“étais pret a
faire du mieux que je peux pour garder cette amitié. Mais pour compenser la douleur de ton couple,
il fallait que tu me montres que je comptais vraiment amicalement, qu’on ai une vraie relation
d’amitié. Mais tu m’as juste montré que tu n’avais pas le temps, que je n’avais aucune place dans ta
vie, ton copain prend toute la place. Je ne peux pas me contenter des miettes alors que lui il a tout.
Attendre des jours une réponse alors que tu es avec lui. Ne jamais pouvoir rien partager, ne jamais
pouvoir commencer ou terminer des conversations car tu cesses de répondre ou répond la semaine
après. Des contacts aussi superficiel ne mèneront jamais à rien. Puis, de toute manière, cette amitié
s’estomperait une fois que tu habiterais avec lui, construirais, sera maman… si tout ça n’est pas déjà
fait… vu que je ne sais plus rien de ta vie. Et puis cette peur au ventre que tu tombes enceinte ou
vive avec lui, je pense pas être capable de la supporter. Tu m’as prouvé qu’un un mois t’as aucune
pensée pour moi, que je ne pourrai jamais compter sur toi si j’ai un truc à demander ou confier,
qu’on ne pourra jamais avoir de discussions continues, jamais de délires, qu’en final je ne te
manque pas du tout. Donc, à partir du moment où même en amitié tu ne veux pas de moi ou n’as
pas de place pour moi, à quoi bon continuer ? Il y a un moment où il faut arrêter de traverser des
océans pour une personne qui ne traverserait pas une flaque pour moi. Un moment où il faut
abandonner, laisser partir celle qui veut partir, quitter celle qui ne veut pas nous retenir malgré
combien nous on voudrait rester. Voilà pourquoi je te dis adieu. Et pourtant, il aurait juste fallu un
mot, une preuve que tu m’accordes une vraie importance pour rester. Mais, en échange, tu m’as
juste ignoré. Je pars car il n’y a pas de place pour moi, même en ami. Ne pense jamais que je te
laisse comme les autres. Ne pense jamais que tu ne comptes pas ou n'a pas compté pour moi. Ne
pense jamais que c'est la distance qui a mené à tout ça. Non, pas du tout, rien de tout ça. C'est juste

que tu l'as choisi lui, que tu as choisi tes priorités que j’étais la dernière d’entre elle. Je respecte ton
choix en m'effaçant de ta vie car je n'ai pas le choix. C'est toi qui n'as jamais voulu que je fasse
partie de ta vie, c'est la vie, on ne choisit pas qui on aime, tu l’as choisi lui, ton coeur l'a choisi tout
comme le mien t'as choisi, j'espère qu'on n'aura jamais de regrets et qu'il ne te brisera jamais le
coeur, moi je te l'aurais jamais brisé. Au fond, je ne perd rien, juste un espoir vu que tu ne m'as
jamais rien donné. Celle qui perd c'est toi, c'est toi qui perd quelqu'un qui t'aime très fort depuis
toujours, et qui avant ton copain était celui pour qui tu étais la plus importante. Tu t'en fous car tu
l'as lui, en espérant que ce soit pour toujours sinon si un jour il te la met à l'envers, là en effet tu
auras tout perdu... Je sais que tu m'oublieras en un instant, que tu te moque de mes adieux. Comme
tu me l'as dit un jour : "ça fait souffrir de, tenir à une personne, qui s'en fout de te perdre" que je
comprend bien ça... C’est exactement ce que je n’ai cessé de vivre avec toi. Avec le temps, je
cesserai de t'aimer mais je ne t'oublierai jamais, cette douleur ressentie je m'en souviendrai toujours.
Même si je sais que tu seras là vivante quelque part au loin, c'est un peu comme si tu étais morte car
je ne pourrai plus jamais te parler, plus jamais savoir comment tu vas, plus jamais avoir de tes
nouvelles ni savoir ce que tu deviens. C'est fou comme tu avais pris de l'importance dans ma vie et
dans mes pensées. C'est inhumain et ça devrait être interdit de devoir dire adieu à une fille comme
toi...(moi qui ne supportait déjà pas de passer 1 jour sans contact avec toi). Mais quand y a aucune
place et qu’on répond au bout d’un mois…. la vie est ainsi faite. Puisque tu ne veux pas de moi
dans ta vie, je suis bien obligé à contre coeur de partir même si c'est une des décisions la plus
difficile et la plus douloureuse que j'ai eu à prendre. Un jour, j'espère, je rencontrerai quelqu'un de
mieux que toi que j'aimerai bien plus fort, qui elle méritera cet amour, qui reconnaîtra ma valeur et
m'aimera en retour pour ce que je suis et qui me fera dire que j'ai été bien con d'avoir mal
aujourd'hui et de t'avoir écrit tout ça. Mais tu as mis la barre très haute. Si un jour t'as le coeur brisé
(ce que je ne te souhaite pas), au lieu de tomber en dépression et de fermer à nouveau ton coeur en
pensant que personne ne peut t'aimer, rappelle toi qu'il existe quelqu'un qui t'aime très fort, et si tu
veux revenir vers moi car tu penses avoir fait une erreur, fait le, on sait jamais... Si une seconde
chance s'offre à nous de réécrire l'histoire, ne laisse pas la fierté, le passé, la distance ou ta deception
avec lui encore la gacher s'il te plait. Je te demande pardon pour tout, pour ma maladresse, ma
jalousie, pour avoir eu des propos agressifs ou méchants à ton égards. Je te demande pardon de
t‘aimer. Je suis juste tellement déçu que tout se termine ainsi, ça aurait pu se dérouler tellement
différemment. Déceptions, douleur, regrets, frustrations, amertume... voilà ce que je ressens à ton
égard. Chaque fois que je penserai à toi, j'en garderai un goût amer. Ton nom restera toujours
associé à la douleur et aux regrets. Je voulais tellement que les choses soient enfin différente avec
toi. Je te voulais tellement dans ma vie... On m'a dit qu'il ne fallait jamais dire adieu à une personne
si on est pas sûr de vouloir l'oublier... mais ai-je le choix ? Je suis en train de te dire adieu pour
toujours. Alors qu'en réalité, ce que je voudrais vraiment te dire là c'est que je t'aime, que je veux
rester ton ami à se parler tous jours, que je ferais tout pour te conquérir ferai tout pour te voler à lui,
que je voudrais qu'on essaie toi et moi, qu'on oublie les barrières, que tu me laisses une chance de te
montrer qui je suis. De tout effacer, nos passés, tout recommencer. Je voudrais te dire que je te veux
toi et toi seule dans ma vie et personne d'autre. Que tu es ma princesse, que je ferai tout ce que je
peux pour te combler. Même si je suis loin d'être le prince charmant, que j'ai plein de défauts, une
santé pourrie, que je suis petit et loin d'être le plus beau. Mais que mon coeur est grand, que l'amour
que j'ai pour toi l'est encore plus, que pour moi t'es l'évidence depuis le premier jour où je t'ai
rencontré sur twitter, que même si on ne s'est vu que 15h, c'est toi que je veux, que mon coeur a
choisi. Et que tout simplement, je ne peux pas vivre ma vie sans que tu en fasses partie. Et que si tu
ne veux pas de moi, je resterai ton ami jusqu’à ce que tu ouvres les yeux, et tant pis si ça n’arrive
jamais. Mais je ne peux pas te dire tout ça, car ce serait si égoïste. Aujourd'hui, si je te dis adieu ce
n'est pas pour moi. Ce n'est pas pour t'oublier ou moins souffrir car non, je ne t'oublierai pas et j'en
souffrirai encore bien plus fort. Non, je te dis adieu pour toi. Car il n’y a pas de place dans ta vie et
que j’en ai marre de faire du forcing pour en faire partie. Pour te laisser vivre ta vie, ton amour, ton
bonheur avec lui. Pour ne plus t'ennuyer avec mes sentiments. Ne plus t’ennuyer avec mes
messages. Ne plus te saouler avec mes reproches et ma jalousie. Ne plus te faire perdre du temps en

t’obligeant à me lire et me répondre contre ton envie. Je te dis adieu pour m'effacer. Je te dis adieu
par amour. Dire adieu à celle qu'on aime afin qu'elle puisse vivre sa vie heureuse avec un autre alors
que ça nous brise en morceau, n'est-ce pas la plus belle preuve d'amour ? Je te souhaite d'avoir une
belle vie, heureuse, épanouie qui effacera tes blessures et déceptions passées. Que tu accompliras
tes rêves, cinéma et tout. Tu le mérites vraiment. Prends soin de toi ma belle. Tu es et resteras
toujours pour moi ce diamant inaccessible, bien trop précieux pour moi. J'espère qu'il prendra soin
de ton coeur, comme j'en aurais pris soin et qu'aucun de nous ne regrettera cette déchirante décision.
Du plus profond de mon coeur et malgré qu'on ne se soit vu que 2 journées, je t'aime
Mélodie (c'est dire combien j'aurais pu t'aimer si je t'avais vu tous les jours et que ça aurait été
partagé...). Ces larmes qui coulent sur mon visage au moment où je t'écris ces mots, elles sont pour
toi, en témoignage des sentiments sincères que j'éprouve pour toi. Je ne t'oublierai jamais. Je dois
apprendre à faire ton deuil comme si tu étais morte. Au moment où je t'aurai envoyé ceci, je vais
directement le regretter et m'effondrer. Je ne sais pas si je pourrai m'en relever mais désormais ce
n'est plus ton problème. Trop souvent tu n'as pas confiance en toi, tu sais désormais que plusieurs
personnes peuvent t'aimer vraiment (ton copain, moi), et même si lui un jour te brise le coeur,
souvient toi que moi je t'aimais vraiment. Je t'embrasse très fort petite princesse, j'aurais tellement
voulu être ton prince, qu'un jour tu deviennes ma reine. Bonne continuation dans ta vie. J'aurais
voulu en faire partie, mais tu en as décidé autrement, la vie en a décidé autrement. La vie est pleine
de surprise, peut-être qu'un jour le destin fera recroiser nos chemins dans cette vie ou dans une
autre... Peut-être que ce jour là, nous pourrions enfin nous aimer ou bien être vraiment amis. Peutêtre que là, il y aura enfin une place pour moi. Une vraie place.
C'est avec beaucoup d'amertume, le coeur déchiré et rempli de tristesse que je te dis,
ADIEU Mélodie
Signé Stéphane, le petit Belge amoureux qui pense à toi très fort chaque jour de loin, en silence.




Télécharger le fichier (PDF)

17 si tu pouvais lui ecrire que dirais tu.pdf (PDF, 290 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


17 si tu pouvais lui ecrire que dirais tu
l eternelle insatisfaite du coeur
eloge de sentiments 1
lettre au pere noel de camille 16ans et borderline
oksana lettre 2 pdf 1
cherie 1

Sur le même sujet..