SM 100 pdf déf (1).pdf


Aperçu du fichier PDF sm-100-pdf-def-1.pdf - page 9/52

Page 1...7 8 9101152



Aperçu texte


HISTOIRE DU QUARTIER

L’endroit, cependant, avait gardé, pour la population un caractère sacré dû à ses anciennes « occupations » : ainsi au début du 20ème siècle, cette
messe dite en plein air est célébrée devant une
assistance très nombreuse.

3. Remontons toujours le temps.
Avant notre chauffoir, avant l’école et avant la halle aux
viandes de dressait ici une église ; église Saint-Séverin, on s’en doute.
Elle datait de 1783 et fut consacrée par le PrinceÉvêque Méan, notre dernier Prince-Évêque, le 16 août
1789. En fait, le moment était assez mal choisi car cette inauguration eut lieu… deux jours avant la révolution qui allait être fatale à bien des églises. Celle-ci
n’échappa pas à la tourmente et fut démolie dès 1811.
Dommage elle était belle et méritait de vivre plus de 22
ans… (elle fut d’ailleurs fermée dès 1803 !).

Son style néoclassique était dû à Barthélemy Digneffe, l’un de nos bons architectes.

4. Contemporaine de la collégiale Saint-Martin, l’église paroissiale dédiée à saint Séverin aurait été érigée
sur l’ordre d’Éracle dans la deuxième moitié du 10ème
siècle. « Aurait »… car c’est en réalité plus la tradition
que des éléments vérifiables qui affirme cela. Mais
dès le 12ème siècle (1112 pour être précis), un document atteste que cette église existe bien en tant que
filiale de la collégiale Sainte-Croix.

Une «filiale» était l’église (souvent assez petite) qui
dépendait d’une collégiale (toujours imposante). La
collégiale était réservée aux chanoines (et autres
VIP) tandis que le peuple se massait dans la filiale, ou
paroissiale. Durant tout l’Ancien Régime, l’Église
catholique ne fut pas un exemple de démocratie.
Depuis… c’est, disait l’autre, une autre histoire…
Et donc, cette église qui tint le coup durant près de 7
siècles (il est vrai qu’elle fut réédifiée au 17ème siècle)
se dressait sur cette place qui n’existe pas.

8