2018 messagerie PdL 11 .pdf



Nom original: 2018_messagerie_PdL_11.pdf
Auteur: NOM PRENOM

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Word 2010, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 14/05/2018 à 10:53, depuis l'adresse IP 37.71.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 222 fois.
Taille du document: 507 Ko (3 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Messagerie n°11 – 7 mai 2018

Accidents sur céréales, poser le bon diagnostic
A la fin de la montaison, certaines parcelles de céréales révèlent des accidents dont les causes sont très
variées. A cette époque avancée du cycle, il y a peu de mesures correctives envisageables. Toutefois, il
est toujours utile de poser le bon diagnostic pour pouvoir, le cas échéant, ajuster la stratégie pour les
prochaines campagnes.
Voici un inventaire, de quelques symptômes fréquemment observés en culture les jours passés :
Maladies du pied et des racines toujours bien présentes
Piétin-verse, rhizoctone, piétin échaudage : les symptômes provoqués par ces maladies telluriques sont
désormais bien visibles. Rappelons que pour poser le diagnostic du piétin-échaudage, il faut dessoucher
délicatement quelques pieds à la bêche, en veillant à ne pas trop casser les racines, ôter la motte et
laver à l’eau les racines afin d’observer leur état.
Ces maladies sont récurrentes dans notre région, le piétin échaudage étant de loin la plus préjudiciable.
De façon inhabituelle, on note cette année, des situations sévèrement attaquées par le rhizoctone, où le
champignon, d’ordinaire peu impactant, sera pénalisant.
Symptômes
de
rhizoctone
observés début mai en Loire
Atlantique, blé au stade
gonflement : plusieurs taches par
tige, positionnées jusqu’au 2ème
nœud, contours nets, blanc nacré
au centre.
Dans cette situation d’attaque
sévère,
les
nécroses
interrompent l’alimentation des
tiges
Photo AM Bodilis - Arvalis

Viroses
Des cas de mosaïque et de Jaunisse nanisante sont également observés. Concernant la jaunisse, celle-ci est
essentiellement observée sur les semis précoces, avant le 15/10 et ceci malgré la protection insecticide réalisée.
Les semis précoces ont particulièrement été exposés cet automne avec la douceur de début octobre et l’effet de
la date de semis est très marqué cette année.

Station de la Jaillière – La Chapelle Saint Sauveur 44370 LOIREAUXENCE
Anne-Monique BODILIS – Hélène LAGRANGE : 02-40-98-65-00

Messagerie n° 11 – 7 mai 2018

Symptômes de JNO observés
début mai en Loire Atlantique, blé
au stade gonflement, semis très
précoce, parcelle ayant reçu un
traitement
insecticide
des
semences :
La virose est observée en
nombreux petits foyers qui
convergent.
Jaunissement puis rougissement
en fin de montaison de la pointe
des jeunes feuilles
photo H. Lagrange - Arvalis

Dégâts de mouche
Passant souvent inaperçu car les attaques sont diffuses dans les parcelles, la présence d’attaques de mouches en
foyers est très fréquente cette année .A ce stade avancé, le diagnostic est assez délicat : la mouche (geomyza ou
autre mouche) est venue pondre sur les plantes en janvier et sa larve s’est développée en mineuse dans les pieds
de céréale, provoquant la destruction du maître brin. On observe aujourd’hui des pieds au port en étoile, sans
brin central, avec un redémarrage de nombreuses petites talles, la dominance apicale exercée par le maitre brin
ayant été levée. Rappelons qu’il n’y a à ce jour aucun levier agronomique et chimique pour esquiver ces dégâts
qui fort heureusement sont la plupart du temps très discrets dans les céréales à paille.

Foyer de mouche géomyza observé mi-avril au sud 49 :
Végétation éclaircie par foyers : des pieds ont disparu. Les pieds subsistants ont perdu leur maitre brin et présentent un port étoilé
avec redémarrage de petites talles.
Sur certains pieds en cours d’attaque, on peut observer le jaunissement pu dépérissement de la feuille du brin attaqué
photos AM Bodilis - Arvalis

Symptômes foliaires
Parmi la cohorte des maladies habituelles, on note cette année une présence plus marquée de la rouille jaune sur
blé tendre, et de la rhynchosporiose sur orge et triticale. Ces maladies sont bien prises en charge par les
traitements fongicides lorsque bien positionnés.

Station de la Jaillière – La Chapelle Saint Sauveur 44370 LOIREAUXENCE
Anne-Monique BODILIS – Hélène LAGRANGE: 02-40-98-65-00

Messagerie n° 11 – 7 mai 2018

Des tâches sur le feuillage qui ne sont pas le fait de champignons sont également observées : réactions
physiologiques aux fortes amplitudes thermiques du mois d’avril et parfois, marquage suite aux applications
tardives de désherbants. Bien que pouvant être spectaculaires, elles sont sans conséquences sur la production
dans la majorité des cas.

Symptômes
marquages
physiologiques observés fin avril,
suite aux amplitudes thermiques.
Parcelle de blé dur, nord Vendée
Photo AM Bodilis - Arvalis

Marquages foliaire suite au
désherbage de rattrapage fin
mars, exprimé sous l’effet des
amplitudes thermiques
Parcelle de triticale en Loire
Atlantique

photo H. Lagrange - Arvalis

Pour confirmer votre diagnostic, et s’informer sur l’accident, ses causes et conséquences, consultez les fiches
accidents, en accès libre sur notre site :
http://www.fiches.arvalis-infos.fr/liste_fiches.php?fiche=acc&type=AC

Station de la Jaillière – La Chapelle Saint Sauveur 44370 LOIREAUXENCE
Anne-Monique BODILIS – Hélène LAGRANGE: 02-40-98-65-00


2018_messagerie_PdL_11.pdf - page 1/3
2018_messagerie_PdL_11.pdf - page 2/3
2018_messagerie_PdL_11.pdf - page 3/3


Télécharger le fichier (PDF)

2018_messagerie_PdL_11.pdf (PDF, 507 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP







Documents similaires


2018messageriepdl11
2017 messagerie pdl 22 ne pas semer trop tot 1
atelier stage photo numerique ete 2017 1
fiche clamydiose
symptomes et caracteristiques maladie de lyme
petit guide

Sur le même sujet..