Les paroles des gens de l’Islam concernant les Rāfidah .pdf



Nom original: Les paroles des gens de l’Islam concernant les Rāfidah.pdf

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Office Word 2007, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 27/05/2018 à 16:32, depuis l'adresse IP 90.103.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 1491 fois.
Taille du document: 793 Ko (7 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Les paroles des gens de
l’Islam concernant les
Rāfidah
Shaykh Hamad Ibn ‘Abdillāh Al-Humaydī
(Le lion qui a dit la vérité face aux tyrans)

Bismillāhi Ar-Rahmāni-r-Rahīm
Les Rawāfid sont un groupe d’extrémistes parmi les Shī'ah. Ils sont entrés en Islam pour
corrompre les croyances des Muslimīn et secouer Al-īmān à l'intérieur d'eux, et pour faire
entrer des doutes dans la vérité du Dīn, et la véracité du Prophète (sallallāhu 'alayhi wa
sallam). Ils ont été nommés par ce nom pour leur rejet de Zayd Ibn 'Alī (rahimahullāh)
quand il est allé combattre Hishām Ibn ‘Abdil-Mālik. Alors ses compagnons lui dirent:
« Désavoue les Shaykhayn (Abū Bakr et 'Umar) alors nous serons avec toi. » « Et il a dit:
« Non, en effet, j'ai de la loyauté envers eux, et je désavoue quiconque les renie. » « Ils
ont dit: Alors nous vous rejetons (narfaduk). » Ils ont donc été appelés les Rāfidah.
'Abdullah Ibn Ahmad a dit, « J'ai dit à mon père: « Qui sont les Rāfidah? Il a répondu, ceux
qui insultent Abū Bakr et 'Umar. »
Et c'est quelque chose par laquelle ils sont connus, et leur vérité est seulement qu'ils
rejettent l’Islam de sa racine (asl). Et que leur revendication de l'Islam est comme la
revendication des Juifs et des Chrétiens à Ibrāhīm ('alayhis-salām) et qu'Allah a réfuté
avec Sa Parole: « Ibrāhīm n'était ni un Juif ni un Chrétien, mais il inclinait vers la vérité, un
musulman. Et il n'était pas parmi les mushrikīn. »
Talhah ibn Musarrif (rahimahullāh) a dit: « Les femmes parmi les Rāfidah ne sont pas
mariées et leur sacrifice n'est pas consommé, parce qu'elles sont le peuple de
l'apostasie. » (Ibn Battah, Sharh as-Sunnah).
Az-Zuhrī (rahimahullāh) a dit: « Je n'ai pas vu un peuple ressemblant aux chrétiens plus
que les disciples de ['Abdullah Ibn] Saba. »
Ahmad Ibn Yūnus (rahimahullāh) a dit: « Ils sont les Rāfidah » (al-Ājurī).
Sulaymān Ibn Qarm ad-Dabī a dit: « J'étais avec 'Abdullāh Ibn al-Hassan Ibn al-Hasan Ibn
‘Alī Ibn Abī Tālib (rahimahumullāh) et il a dit, « Ô Hommes, [qu'Allah] rectifie votre
condition, [il y a] des gens de notre Qiblah sur qui nous devons témoigner sur eux le
shirk? « Il a dit, « Oui, le Rāfidah. Je témoigne qu'ils sont des mushrikūn, et comment ne
peuvent-ils pas être des mushrikīn? Si vous leur demandez si le Prophète (sallallahu
'alayhi wa sallam) a péché, ils diraient oui. Alors qu’Allah lui pardonna ses péchés passés
et futur. Et si vous leur dites, ‘Alī a-t-il péché? Ils diraient non. Ainsi, quiconque dit cela a
mécru. » (Ibn Battah, Sharh as-Sunnah).

'Abdullāh ibn Mus'ab a dit, « Amīr al-Mu'minīn al-Mahdī m'a dit, « O Abū Bakr, que ditesvous de celui qui rabaisse les compagnons du Messager d'Allah (sallallāhu 'alayhi wa
sallam? « J'ai répondu : Zanādiqah (hérétiques). » Il a dit : « Je n'en ai entendu parler de
personne avant vous » J'ai répondu: « Ils veulent rabaisser le Messager d'Allah, mais ils
n'ont trouvé personne de cette Ummah pour les suivre dans cela, ils les déprécient en
présence de leurs enfants, c'est comme si ils disaient: Le Messager d'Allah (sallallāhu
'alayhi wa sallam) a choisi de mauvais compagnons. Il est plus dégoûtant pour un homme
que de prendre de mauvais compagnons. « Il (Amīr al-Mu'minīn) a dit: « Je ne les vois pas,
sauf comme tu l'as dit » (Tārīkh Baghdād).
Al-Awzā'ī (rahimahullāh) a dit: « Celui qui insulte Abū Bakr as-Siddīq (radiyallāhu 'anhu) a
apostasié de son dīn et son sang est devenu légitime. » (Ibn Battah, Sharh as-Sunnah).
Mālik ibn Anas (rahimahullāh) a dit, « Celui qui insulte les compagnons du Messager
d'Allah (sallallāhu 'alayhi wa sallam) n'a pas de part (sahm) - ou il a dit nasīb - en Islām »
(Ibn Battah, Sharh as-Sunnah).
Sufyān ibn 'Uyaynah (rahimahullāh) a dit: « Il n'y a pas un cœur qui n'aime pas les
Compagnons du Messager d'Allah (sallallāhu' alayhi wa sallam) sauf si ce cœur est plein
de ressentiment pour les Muslimīn » (Ibn Battah, Sharh as-Sunnah ).
'Abdur-Rahmān ibn Mahdī (rahimahullāh) a dit, « Vous n’observez pas un Rāfidī sans que
vous ne le trouviez être un zindīq (hérétique). » (al-Lālakāī).
'Abdur-Razzāq as-San'ānī (rahimahullāh) a dit: « Le Rāfidī est un kāfir. » (As-Sīr).
Muhammad ibn Yūsuf al-Faryabī (rahimahullāh) a dit, « Je ne vois pas le Rāfidah et le
Jahmiyyah excepté comme des zanādiqah » (al-Lālakāī)
Muhammad ibn Yūsuf al-Faryabī (rahimahullāh) a dit: « Un homme l'a interrogé sur celui
qui insultait Abū Bakr, et Il a dit, « kāfir », puis il (l'homme) a demandé: « Est-ce que l’on
prie dessus? » «Non» (al-Khallāl, Sharh as-Sunnah).
Abū 'Ubayd al-Qāsim ibn Salām (rahimahullāh) a dit, « Le Rāfidī n'a aucune part dans le
fay ou la ghanīmah (formes de butin de guerre). À cause de la déclaration d'Allah: « Et
ceux qui sont venus après eux ... » »
Abū 'Ubayd a dit, « Les Rāfidah sont des insulteurs habituels. Ils n'ont aucun droit au fay,
parce qu'ils sont sur autre chose que l'Islam. » (al-Khallāl, Sharh as-Sunnah).
Ahmad ibn Yūnus (rahimahullāh) a dit: « Nous ne mangeons pas le sacrifice d'un Rāfidī. En
effet, selon moi, il est un murtadd. » (al-Lālakāī).

Bishr ibn al-Hārith (rahimahullāh) a dit, « Quiconque insulte les compagnons du Messager
d'Allah (sallallāhu 'alayhi wa sallam) alors il est un kāfir, même s'il jeûne, prie, et se
considère Muslimīn. » (Ibn Battah, Sharh as-Sunnah).
'Abdullah Ibn Ahmad ibn Hanbal (rahimahullah) a dit: « J'ai demandé à mon père (Ahmad
ibn Hanbal) au sujet d'un homme qui insulte un des compagnons du Prophète (sallallahu'
alayhi wa sallam), il a dit: « Je ne le considère pas comme étant sur l’Islam. » (al-Khallāl,
Sharh as-Sunnah).
Abū Bakr al-Marwazi (rahimahullah) a dit: « J'ai demandé (Abū ‘Abdillāh) à Ahmad ibn
Hanbal (rahimahullah) à propos de celui qui insulte Abû Bakr et ‘Umar et ‘Āishah; il a dit:
« Je ne le vois pas comme étant sur l’Islam. » (al-Khallāl, Sharh as-Sunnah).
Abū Muhammad 'Abdur-Rahmān ibn Hātim (rahimahullāh) a dit: « J'ai interrogé mon père
et Abū Zar'ah sur les madhāhib d'Ahlus-Sunnah sur Asl Dīn et est-ce qu'ils connaissaient
des savants de tout les horizons et ce qu'ils pensaient les concernant; alors ils ont tout les
deux dit: « Nous savons que les érudits de tout les horizons - Hijāz, 'Irāq, Shām et Yémen que leur madhhab est: que les Rāfidah ont rejeté l'Islam. » (al-Lālakāī).
Abou Zar'ah (rahimahullah) a dit: « Si vous voyez un homme qui déprécie quelqu'un parmi
les compagnons du Messager d'Allah (sallallahu 'alayhi wa sallam) alors sachez qu'il est un
zindīq. Et que le Messager (sallallāhu 'alayhi wa sallam) avec nous est la vérité, et le Qurān
avec nous est la vérité, et tous les compagnons du Messager d'Allah (sallallāhu' alayhi wa
sallam) nous ont transmis ce Qurān et la Sunnah, et tout ce qu'ils veulent (ceux qui
rabaissent les compagnons) c’est nuire à nos témoins pour invalider le Kitāb et la Sunnah,
et les critiquer vient en premier, et ils sont des zanādiqah. » (al-Khatīb, Al-Kifāyah fī 'Ilm).
Muhammad ibn al-Husayn al-Ājurī (rahimahullāh) a dit dans Ash-Sharī'ah, « En effet, il a
échoué et a perdu celui qui insulte les compagnons du Messager d'Allah (sallallāhu 'alayhi
wa sallam) parce qu'il a été en conflit avec Allah et Son messager et le droit sur lui est
d’être maudit par Allah ('azza wa jall), Son messager, Ses anges, et de chaque croyant.
Allah n'acceptera rien de lui, pas un acte obligatoire, ni une action volontaire. Il est
déshonoré dans ce monde, le pire sort. Ō Seigneur fait des tombes abondantes parmi eux
(les faire mourir), et efface les rôles qu'ils jouent. »
Al-Qādī 'Iyād a dit dans le livre Ash-Shifā, quand il a mentionné les Rāfidah, « En effet, ils
ont mécru sous de multiples angles, parce qu'ils ont invalidé la Sharī'ah dans son
intégralité. »

Shaykhul-Islām [ibn Taymiyyah] a dit dans As-Sārim al-Maslūl, « Celui qui combine l'insulte
sur (un compagnon) et faire de 'Alī un objet de culte, ou qu'il était avec le Prophète, et
que Jibrīl a fait une erreur en délivrant le message, alors il n'y a aucun doute de son kufr.
Et, il n'y a aucun doute sur celui qui refuse de faire son takfīr. » Et lui-même (ibn
Taymiyyah) a dit dans Al-Masdar, « Et quiconque croit qu'ils ont commis l'apostasie après
le Messager d'Allah sauf un petit groupe d'entre eux (12 individus), ou qu'en général ils
étaient des malfaiteurs, alors c'est sans doute du kufr. Parce qu'il nie ce qui est contenu
dans le Qurān dans sa signification apparente, énonçant le plaisir [d'Allah] avec eux et la
louange [d'Allah] sur eux. Certes, celui qui doute de ce kufr, alors en effet son kufr a été
rendu évident. » Et il a dit, « Et ce kufr est connu par nécessité dans le Dīn de l’Islam. »
Muhammad ibn 'Abdil-Latīf Āl ash-Shaykh a commenté cela dans Ad-Durar as-Saniyyah,
ainsi il a dit, « Ainsi ceci est la décision fondamentale sur les Rāfidah. Et pour l'instant, leur
situation est encore plus hideuse et atroce. Parce qu'ils ont ajouté à leurs croyances
l'extrémisme par rapport aux awliyā, les justes d'Ahlul-Bayt, et d'autres qu'eux. Et [ils]
croient qu'ils pourraient apporter des avantages et des dommages en période de
difficulté et de facilité. Ils considèrent cela comme un moyen de se rapprocher d'Allah et
un aspect du Dīn auquel ils devraient adhérer. Par conséquent, quiconque hésite sur leur
incrédulité, alors que c'est leur condition, et a des doutes sur leur incrédulité, alors il est
ignorant de la réalité de ce que les messagers ont rapporté et de ce que les Écritures ont
révélées. Alors laissez-le revoir ses croyances avant d'entrer dans sa tombe. »
Je (Hamad al-Humaydī) dis, « Ceci à son époque, et s'il voyait de ce temps et la
manifestation de leur shirk dans Al-Haramayn (Makkah et Médine) et dans le cimetière de
Baqi et ailleurs. Ils sont les constructeurs de tombes et non les constructeurs de masājid. Il
est donc nécessaire de purifier Al-Haramayn et la péninsule arabique d'eux. Il (ta'ālā) a
dit: « O vous qui avez cru, les mushrikīn sont impurs, alors qu’ils n’approchent pas alMasjid al-Harām après cette année. »
Et le Prophète (sallallāhu 'alayhi wa sallam) a dit, « expulsez les mushrikīn de la péninsule
arabique. »
Ibn Kathīr (rahimahullāh) a dit dans son tafsīr concernant la déclaration d'Allah: « En effet,
ceux qui accusent [faussement] des femmes chastes, inconscientes et croyantes sont
maudits dans ce monde et dans l'au-delà; et ils auront une grande punition. » : « Tous les
savants s'accordent à dire que celui qui la calomnie ou fait des accusations contre ce qui a
été dit dans cette ayah, est un mécréant, à cause de son entêtement avec le Qurān. »

Ibn Rajab (rahimahullāh) a dit: « Et pour cela les Rāfidah ressemblent aux Juifs dans
environ 70 attributs » (Al-Hukm al-Jadīrah bil-Idhā'ah).
Al-Alusī (rahimahullāh) a dit dans le livre Sabb al-'Adhab, « Ce qui a été confirmé par le
Rawāfid aujourd'hui de proclamer le kufr des compagnons qui - de ce qu'ils supposent ont caché les textes [du Coran], et pour ne pas donner bay'ah à 'Alī, qu'Allah l'honore,
après la mort du Prophète (sallallāhu 'alayhi wa sallam) comme ils ont donné bay'ah à Abū
Bakr, qu'Allah soit satisfait de lui. Et aussi leur proclamation sur certains d'entre eux, et
leur faire du mal légalement, et rejeter le Khilāfah des Khulafā correctement guidé et se
précipiter pour les insulter et les maudire à cause de leur poursuite du feu comme des
papillons (?), est un témoignage de leur incrédulité. »
Muhammad ibn 'Abdil-Wahhāb (rahimahullāh) a dit dans son livre Ar-Radd' alā ar-Rāfidah,
« Parce qu'ils sont des kuffār, et il a clarifié qu'ils ont mécru par différents moyens. Les
gens des quatre madhāhib - de la Hanafiyyah, de la Mālikiyyah, de la Shāfi'iyyah et de la
Hanābilah - sont tous d'accord sur la déclaration décrivant le kufr à cause de cela. »
Ce sont quelques-unes des déclarations des Salaf de la Ummah et de ses érudits, alors
qu'en est-il de celui qui dit d'eux que les Shī'ah sont nos frères ?! Et c'est simplement à
cause de son manque de connaissance dans le Dīn de l’Islam et de ce que Sayyid al-Anam
(maître des créatures) est venu avec. Ainsi, ces Rāfidah sont des ennemis de la Millah et
un moyen de diviser la Ummah. Leur religion repose sur le nifāq (l'hypocrisie) et le fait
d'adorer les tombes et awliyā et de rendre les choses interdites permises comme le
"furūj" et d'autres choses encore. Regardez ce qui se trouve sur la tombe de 'Alī ibn Mūsā
ar-Ridā dans l'état mushrik de l'Iran, et ce qui est mentionné ici de shirk flagrant de la
pratique de l'istighāthah (recherche de la délivrance), du'ā (supplication), dhabh
(sacrifice), sujūd (prostration), et raser (ou couper) leurs têtes, et autre que cela. »
Regardez la tombe de Khumaynī, le détruit. Ils ont construit sur lui des bâtiments et un
dôme qui leur ont coûté l'équivalent du budget d'un état, même avec la présence de la
pauvreté et du chômage, et [regarde vers] le reste de ce qui est leur culte. »
Regardez Qatīf, Sayhāt, et Ihsā, et d'autres qu'eux, des régions des Rāfidah le jour
d'Āshūrā, et ce qu'ils proclament de l'istighāthah avec Husayn, Fātimah et 'Alī. Par
conséquent, qu'est-ce qu’il peut y avoir comme kufr après ce Kufr ?! Leurs hommes, leurs
femmes, leurs masses en générales et leurs savants sont ainsi tous des kuffar. En ce qui
les concerne, il est obligatoire d'avoir de l'inimitié et de se désavouer d'eux et d'en avertir
les gens. Il n'y a rien pour eux, sauf l'épée ou l'Islam. Alors que la plupart des gens sont

trompés par eux à cause de leur comportement agréable et leur taqiyyah (mentir - pour
couvrir leurs croyances); ils sont un groupe problématique et trompeur.
Leurs terres sont nombreuses. Parmi ces terres est l'état mushrik de l'Iran, la côte est de
la péninsule [Arabe], l’Irāq, une partie de la ville du Messager d'Allah (sallallāhu' alayhi wa
sallam), Najrān, et ailleurs.
Allah suffit pour les musulmans contre leurs maux, et qu'Allah leur envoie des calamités
et des châtiments, et qu'Allah débarrasse le pays et son peuple.
Et que la salāt et le salām [d'Allah] soient sur notre prophète Muhammad.

Traduit par le faible serviteur: Abū Ayman An-Najdy



Télécharger le fichier (PDF)









Documents similaires


les paroles des gens de lislam concernant les rfidah
regles concernant la hijra
kh638 fr le paradis et l enfer
kh641 fr l importance de la priere
kh642 fr se fier a allah
55 recommandations du messager

Sur le même sujet..