sur les chemins de l aleatoire.pdf


Aperçu du fichier PDF sur-les-chemins-de-l-aleatoire.pdf - page 3/31

Page 1 2 34531



Aperçu texte


PREFACE

En Français il n´y a qu´un mot pour dire cavale et aucun pour désigner celui qui la
fait. Nous savons que le maquis corse a donné le mot français maquisard. Ce maquis on peut
le «prendre», «s´y enfoncer», le «tenir», le «quitter». On peut employer aussi le terme « partir
à l´aventure », les corses disent aussi « partir en gallura » cette région du Nord de la Sardaigne
où se refugiaient de nombreux fugitifs de l´île au xix eme siècle.
La cavale n ´est pas seulement réservée au truand de grand banditisme ou au terroriste ,
Nombreux sont ceux qui peuvent prendre ce chemin , pour des raisons bien diverses à un
moment donné de leur vie. Il n´y à pas dans le fond de grandes differences entre une grande
cavale médiatisée et une autre, anonyme . Il s´agit dans tous les cas de fuir de quelque chose..
Dans cette aventure, il ne faut pas non plus oublier le facteur durée, celle ci peut être longue
ou courte.Plus elle est longue ,plus elle est difficile à organiser et à tenir. Dans mon cas,pour
son extension dans le temps on peut la qualifier d´une VIE EN CAVALE. Voici donc mon
histoire réelle, sans maquillage littéraire, à l´état brut.

3