sur les chemins de l aleatoire.pdf


Aperçu du fichier PDF sur-les-chemins-de-l-aleatoire.pdf - page 5/31

Page 1...3 4 56731



Aperçu texte


L´ADOLESCENCE : L´innocence perdue, la découverte de la haute montagne.
Une époque importante de l´année venait couper radicalement mes «occupations
habituelles»,c´était l´été où j´allais passer tous les ans, un mois de vacances chez ma cousine
Marie Ange, un peu plus agée que moi. Elle aussi est fille unique, nous sommes comme frère
et soeur. La aussi , je me retrouve en pleins champs dans une ferme loin de tout, dans une
belle region de bocage sur les premiers contreforts de la Chaine des Pyrénées. C est avec
elle aussi que j´aurai mes premieres expériences.. sexuelles à 12 ans. Ma cousine est comme
une fenêtre vers l´extérieur; pour moi qui suis habitué au huis clos de la maison familiale
entourée par le silence des plateaux calcaires du Plantaurel ; avec en face, comme la bouche
d´une gargouille, l´austère entrée Nord de la grotte du Mas d´Azil.
Nous nous entendons trés bien avec Marie Ange et nous faisons les cents coups, comme des
gamins de notre âge . Puis les années continuent à passer. Chaque fois que j´entre en conflit
avec mes parents , ce qui est fréquent ,je les menace. A l´âge de mon émancipation , à 18 ans
,je les quitterai pour toujours. Mais aussi je leur dis, que je partirai loin du village pour d´
autres horizons. En effet mes parents espéraient faire de moi une personne préparée, pour une
carrière professionnelle réussie , l´espérance de tous ceux qui ont des enfants. Mais je les
décevais radicalement avec mon refus d´obeissance, sytématique , mon comportement
rebelle. Pendant ce temps, depuis l´âge de 10 ans , grace à l´initiative de mon père garde
forestier et grand marcheur solitaire, je pratique souvent la randonnée de haute montagne . Je
me souviendrai toujours de cette premiere grande marche avec lui , l ´ascension du Port d
´Orle dans le Couserans (Ariège), à 2300 m d ´altitude. Six heures de marche pour découvrir
tout à coup en haut du col, l ´Espagne, où plutôt comme j´apprendrais bien plus tard, la
Catalogne, sur l´autre versant des Pyrénées. Subitement, au milieu d´un silence infini c´est le
choc, l ´éveil de l ´âme, devant le spectacle qui s´offre à moi. Les hauts plateaux du Pla de
Béret; au fond à l´horizon, les montagnes du Parc National d´Aigues Tortes, sur la gauche
une masse sombre immense ,la forêt de Bonabé. Avec, à ses pieds, les restes du village
abandonné de Montgarri.Toutes ces experiences motiveront enconre plus mes désirs
d´évasion, de grands espaces, et de liberté. Ensuite ,à 17 ans je passe le B.T.A., un
baccalaureat de technicien agricole, que je n´obtient pas, je n´ ai rien fait de bon la dernière
année d´études. J ai eu plutôt en ligne de mire , une amourette ,une élève de mon lycée, qui
m´a dominé l´esprit ces derniers mois. Je trouvais cela plus gratificant et vivant, que d´étudier
pour obtenir un diplôme , qui pourrait ,simple hypothèse ,me faciliter l´accés au monde du
travail . Un an plus tard à 18 ans, je passe mon permis de conduire que j´obtiens. Mes parents
m´achètent aussitôt une voiture R12 d´occasion, elle durera peu, un accident avec une copine,
nous sortons indemne. Mais la voiture est inutilisable . Ils m´en achètent une autre
rapidement pour remplacer l ´accidentée. Mais ces cadeaux ne me maintiennent pas attaché à
la famille. Pas plus que mes deux grands amis, Bernard et son frère Yves connus au Lycee
agricole à Pamiers. Ils étaient mes fidèles compagnons d´excursions en montagne . Mais
je maintenais malgrés tout, avec eux une bonne relation les immédiates années suivantes..

5