Diagonale Strasbourg .pdf



Nom original: Diagonale Strasbourg.pdf

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par Online2PDF.com, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 18/06/2018 à 16:43, depuis l'adresse IP 78.219.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 327 fois.
Taille du document: 2.9 Mo (9 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


MEDER GILLES
20 Rue des Violettes 68740 ROGGENHOUSE
Tél. 06 48 89 80 22
E-mail : aiglegillou@gmail.com

DIAGONALE STRASBOURG / HENDAYE

1er Etape : Samedi le 26 mai 2018 STRASBOURG / SEURRE
Me voilà prêt pour 2 nouvelles diagonales avec un départ samedi à 5 heures du matin.
Mon vélo est vérifié et révisé comme un pro et moi je me suis bien entraîné depuis le début de
saison malgré souvent du froid et de la pluie jusqu’au 15 mai. Avec mon nouveau cuissard que je
teste 15 jours avant mon départ, je sens une gêne côté gauche de ma cuisse intérieur et je me
dit que ça va passer. Je décharge le vélo à 4 h 30 et quelques minutes plus tard Jocelyne arrive
à ma rencontre. Je tamponne mon carnet de route et puis plus tard je dis au revoir à mon épouse
Chantal qui viendra un peu plus tard à Munchhouse dans les alentours de 8 h 30 pour un petit
déjeuner avec mes enfants et amis cyclistes. Après être accompagné par mes enfants et amis
cyclistes je me retrouve seul direction Seurre où je prévois de dormir.

Beau temps le samedi avec un maxi de 30 degrés et un vent favorable faible toute la journée.
J’arrive à Seurre à 22 h et personne au camping pour me louer une roulotte donc je décide de
dormir dans mon sac et je commence à avoir une gêne entre les cuisses.
357 km et 616 m de dénivelé

2ème Etape : Dimanche le 27 mai 2018 SEURRE / ST-POURÇAIN sur SIOULE
Dimanche je démarre à 4 h 38 et j’utilise mon GPS vélo mais j’oublie régulièrement de le relancer
après avoir programmé une destination. Le temps est à la pluie fine et sans vent et un petit 16
degrés. Toute la journée je passerais sous des averses orageuses et pour finir une pluie battante
et un vent de face avant que je décide de m’arrêter pour la nuit dans un ibis qui se trouve à
l’entrée de ST Pourçain sur Sioule à 17 h 30.
Bilan de la journée. 203 km et 1110 m de dénivelé.

3ème Etape : Lundi le 28 mai 2018 ST-POURÇAIN sur SIOULE / ST –
HILAIRE - BONNEVAL
J’accuse un retard de 5 h et j’insiste avec de la pommade pour mes irritations avec cette journée
galère sous la pluie. Lundi je démarre à 3 h 42 sous la pluie et me voilà prêt du massif Centrale.
Au bout de 25 km j’ai déjà 800 m de dénivelés et les descentes sont dangereuses avec 4 degrés
en haut des cols et toujours la pluie froide. Bref je suis perdu dans tous les sens du terme.
Trempé, fatigué et maintenant la grêle tombe en abondance et je m’abrite en haut d’une bosse
dans un village le long d’un mur pour éviter la tempête. Je tremble et je décide de changer
d’endroit pour rentrer dans une petite église et là une personne m’appelle pour venir boire un
café.
L’eau rentre dans toutes les maisons et moi je ne me rend plus compte de la situation et
j’apprécie leur accueil mais je reste coincé 3 h à l’intérieur et je décide après la pluie de repartir
pour me réchauffer. J’arrive à St - Hilaire - Bonneval vers 19 h 30 et je cherche un hôtel où une
chambre d’hôte. Une personne me conseil la chambre d’hôte à 300 m dans le village. J’arrive et
les propriétaires m’accueillent pour la nuit.
J’ai trop mal entre les jambes et je ne supporte plus d’être assis sur ma selle donc je demande
conseil à Jean Michel et il me dit que c’est encore jouable côté temps pour arriver dans les délais
mais moi je crois plus et j’en est marre de rester en danseuse.
Bilan de la journée 223 km et 3072 m de dénivelé et 9 h de retard.

4ème Etape : Mardi le 29 mai 2018 et Mercredi 30 mai 2018
ST – HILAIRE – BONNEVAL / HENDAYE
Bon repas et bon petit déjeuner le matin où je repars mardi pour 3 h 47, sous la pluie. Je passe
les dernières bosses avant d’arrivé sur Périgueux ou il pleut très fort et là je décide de m’arrêter
pour voir ma route juste au bord du court d’eau qui se nomme l’Isle. Pas le temps de réagir que
je me fait courser par deux chiens d’attaque et un des deux me mort au tibia et j’arrive a lui
donner un bon coup sur le museau et il me lâche et je fonce comme un sprinter sur cette piste
cyclable sous une pluie battante sans me retourner car ils me suivent. 10 km plus loin je décide
de téléphoner mais plus de batterie donc je continue sur la route direction Langon. Après
Préchac je me retrouve dans les landes avec ses longues lignes droites et la journée est bien
avancée. Je ne peux plus m’asseoir sur la selle et je décide de rouler en roue libre jusqu’à
Hendaye. A 1 h 15 du matin je décide de dormir dans un petit village, dans une cour d’école avec
un super préau couvert et je voulais programmer une sieste de 20 minutes mais je suis tombé de
fatigue avant de régler l’heure.
Bref à 3 h 30 je constate que j’ai encore pris du retard et toujours aussi mal entre les jambes. La
tête dans le cul je longe l’autoroute sur 6 km mais j’ai pris le mauvais sens et demi tour direction
Magescq a quelques kilomètres de Soustons de Barbara et Hervé (ma nièce et mon neveu).
Je continue direction Bayonne. Je passe un temps fou a traverser la ville jusqu'à qu’un cycliste
me rattrape et s’aperçoit que je suis pommer. Donc on fait la route ensemble et il m’indique la
route pour Hendaye. Je lui explique que je dois être à Hendaye pour 8 heures et il est 6 h 38 .Il
me dit pas de problème tu n’a pas fait 1240 km pour échouer a 31 km du but. Fonce et tu vas
arriver à l’heure. Il ma vraiment booster et comme un malade je fonce en danseuse sur Hendaye
ou j’arrive sous la pluie pour pas changer à 7 h 45 en état hypothermie.

Bref chaque diagonale est différente et sans mes problèmes je pensais faire le retour en vélo
mais là je n’arrive plus à m’asseoir sur une chaise donc je décide d’aller à la gare pour prendre
un train. Problème toujours grève et j’ai mon vélo avec moi et à l’accueil il me trouve un aller
Hendaye / Bordeaux pour samedi et dimanche matin Bordeaux / Paris et après j’attend mercredi
pour un tgv direction Paris / Mulhouse. Je me lève et je lui dis que j’ai mis 4 jours en vélo et
maintenant il me faut 5 jours pour rentrer en TGV qui roule a plus de 320 km/ h avec 2 nuit a
l’hôtel à Paris. J’ai pété un câble et je me suis casser de cette gare et j’ai voulu louer une voiture
juste à côté de la gare chez AVIS mais j’avais pas mon permis sur moi et malgré des mails et un
justificatif de mon permis ainsi que de mes points elle ma dit de parler à la responsable de Paris,
qui n’a rien voulu savoir. Deuxième pétage de plomb et là ma sœur qui est sur Soustons vient
me chercher.
Je téléphone à l’aéroport de Biarritz et je loue une voiture en 2 minutes et vendredi 1er juin
18 heures j’étais chez moi.
Quelle aventure cette année encore !!!
J’ai consulté chez le médecin, prise de sang, écographie et anti-biotique et maintenant repos
vélo pour quelques semaines. Cause : un nodule fibreux périnéal (L’INQUALIFIABLE
TROISIÈME TESTICULE DU CYCLISTE)

BILAN
Effectué : 1240 km
Dénivelé : 7603 mètres
Temps : 98 heures 45 minutes




Télécharger le fichier (PDF)

Diagonale Strasbourg.pdf (PDF, 2.9 Mo)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP







Documents similaires


diagonale strasbourg
tableau parcours
deroulementdu 25et 26 nivot copie
samuel et emilie
voyage culturel a paris
journees poussins b25 elmenzah du 24 03 2012 au 25 03 2012

Sur le même sujet..