BC01 Kersuzan P18.pdf


Aperçu du fichier PDF bc01kersuzanp18.pdf - page 3/55

Page 1 2 34555


Aperçu texte


M´emoire de BC01 - P18

3.3

C´ecile Kersuzan

Il existe plusieurs sources d’erreurs pouvant me tromper sur ce
que je crois connaitre : ces artefacts sont des limites dans mes
moyens d’acc´eder `
a un possible savoir universel . . . . . . . . . .
3.3.1 Deux exemples me d´emontrent qu’il est tout autant justifi´e de croire ou de pas croire sans savoir . . . . . . . . .

4 Partie 3 : N’est ce pas ce que je ressens qui est vrai avant
toute chose, car rien ne me prouve que le monde ext´
erieur
existe. Le seul monde vrai n’est-il pas celui qui me vient par
mes sensations ?
4.1 Si la connaissance vient de l’exp´erience, comment justifier que les
b´eb´es poss´edent ´egalement un certain nombre de connaissances ?
L’exp´erience est-elle la condition suffisante pour assimiler un certain nombre de connaissances ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
4.2 Des certitudes psychologiques et ´epist´emiques que je me forge,
quel doute subsiste sur les justifications de celles-ci ? Si ma justification est-elle mˆeme faillible, dans la mesure o`
u elle se fonde
sur mes sens, de quoi alors puis-je ˆetre v´eritablement certain ?
Drigout, Pr´esentation de la certitude de Moore . . . . . . . . . .
4.3 S’il n’existe que des id´ees dans l’esprit et que mˆeme la mati`ere
elle-mˆeme n’est qu’un ensemble d’id´ee qu’en est-il de la connaissance que j’ai de moi-mˆeme ? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
4.4 Russel la distinction entre l’ apparence et la r´ealit´e . . .
5 Conclusion

37
38

44

44

47

48
49
53

Page 2