la réconciliation des hérétiques.pdf


Aperçu du fichier PDF la-reconciliation-des-heretiques.pdf - page 4/130

Page 1 2 3 456130



Aperçu texte


Au reste, cette absence de l'onction n'est constatée que pour
l'Église de Rome. En Orient, elle est le rite propre de la réconciliation. Aussi l'embarras en devient-il extrême pour ceux qui
n'admettent pas la réitération de la confirmationaux hérétiques.
On peut voir dans dom Coustant1 ou dans Dolger2 la manière
dont ils s'appliquent à éluder le témoignage si clair de la
lettre à Martyrius ou, comme on a dit longtemps, du 7e canon
du premier concile de Constantinople : comme il est impossible de ne pas reconnaître dans la cérémonie de la réconciliation, telle qu'elle y est décrite, l'onction et la formule constante de la confirmation, la suprême ressource est de supposer
qu'il s'agit là uniquement d'hérétiques omettant ou conférant
mal ce sacrement au moment du baptême : et la chose est, en
effet, généralement considérée comme probable pour les Novatiens. Mais elle est inadmissible pour les Ariens, dont saint
Grégoire nous dit que, si l'Orient les réconcilie par l'onction,
l'Occident, lui, le fait par l'imposition des mains3. Il faut
choisir, en effet : si le rite réconciliateur de l'Occident n'est
la
pas la confirmation, c'est donc qu'il n'y a pas lieu de conférer à ceux qui l'ont déjà reçue dans l'arianisme, et, s'ils l'ont
déjà reçue, c'est donc bien que l'Orient la leur réitère par
cette onction qu'on identifie avec elle.
Pour se rendre compte, au reste, du point précis où se
heurtent les deux solutions, il n'y a qu'à les voir aux prises sur
la manière d'entendre la décision du pape saint Étienne. Telle
qu'elle est rapportée par saint Cyprien elle prescrit, pour les
convertis de l'hérésie, une imposition des mains inpaenitentiam.
Aussi cette expression, qui cadre si bien avec le point de vue de
saint Augustin que l'on rapproche, en outre, de l'expression,

4,

5,

Dissert. cit., n. 23, M. 3, 1265.
2. Op. cit., 134-139.
3. « Arianos per impositionem manus ucciaens, per uin,Liuiiciii veau
sancti chrismatis ad ingressum sanctae Ecclesiae catholicae Oriens
reformat. » (EPist., 1. XI, n. 67, M. 77, 12o6 A.)
4. Epist., LXXIV, 1. Hartel, p. 99.
5. « Manus impositio sinon adhiberetur ab haeresi venienti, tanquam
Donat.V, 23, 33.
De
bapt.
cont.
judicaretur.
culpam
»
esse
extra omnem
1.

-