PROGRAMME SORTIES SUR PARIS 2018 2019 .pdf



Nom original: PROGRAMME-SORTIES-SUR-PARIS-2018-2019.pdfAuteur: Marion Pujalte

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Office Word 2007, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 05/09/2018 à 14:47, depuis l'adresse IP 80.214.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 201 fois.
Taille du document: 2.2 Mo (14 pages).
Confidentialité: fichier public

Aperçu du document


Lun 24 Septembre

LA NUIT DES ROIS OU TOUT CE QUE VOUS VOULEZ
– Shakespeare par Thomas Ostermeier – Comédie
Française

Cette comédie des apparences conte l’histoire de Viola, rescapée d’un
naufrage – comme son jumeau Sébastien dont elle n’a pas de
nouvelles – qui se travestit, prend le nom de Césario et offre ses
services au duc Orsino. Charmé, ce dernier en fait son page et le
charge de transmettre son amour à la Comtesse Olivia. Mais
Césario/Viola, secrètement séduit(e) par le Duc, excelle si bien dans sa
mission que la Comtesse s’éprend de son ardeur. Parallèlement, un
quatuor, aux manœuvres éminemment comiques, révèle la face
violente de la mascarade amoureuse tandis qu’un bouffon brille avec
insolence dans la subversion du langage.

Mer. 3 Octobre

TRISTAN ET ISOLDE – Wagner – Opéra Bastille

Tandis que Tristan ramène sur son
navire la princesse Isolde, promise
à son oncle le roi Marke, cette
dernière se montre irritée par son
attitude
apparemment
dédaigneuse; ils sont en fait tous
deux épris l’un de l’autre. En
échangeant le philtre de mort par
un philtre d’amour, Brangäne,
suivante d’Isolde, ne fait que
raviver la flamme des amants
lorsque ceux-ci boivent la coupe, et
c’est dans une ivresse foudroyante
qu’ils abordent en Cornouailles
pour le mariage d’Isolde.

Jeu. 4 Octobre

APOTHÉOSE – Beethoven, Prokofiev, Berlioz - Philharmonie

Igor Levit, une des révélations
pianistiques de ces dernières
années, interprète le torrentiel
Concerto no 2 de Prokofiev,
avant que Thomas Hengelbrock
ne mène l’orchestre, avec la
Symphonie no 7 de Beethoven,
dans le tourbillon de cette
"apothéose de la danse", ainsi
que Wagner qualifia l’œuvre.

Mer. 10 Octobre

DECADANCE – Ohad Naharin – Opéra Garnier

Après Perpetuum, entré au
répertoire en 2000, et une tournée
avec sa propre compagnie en 2015,
Ohad Naharin est de nouveau
invité au Palais Garnier. Il revisite
pour les danseurs de l’Opéra l’une
de ses œuvres‑phares, Decadance.
La pièce foisonne d’extraits de ses
créations et dévoile toute la variété
de son inspiration. Le chorégraphe
israélien invite les interprètes à
s’emparer de la technique « Gaga »
qu’il a développée. Explorant les
limites et la puissance explosive du
geste, il les entraîne dans un ballet
à l’énergie virtuose et sensuelle,
taillé sur le fil des émotions.

Jeu. 11 Octobre

ILLUMINATION – Cité de la musique
Matthias Pintscher – Ensemble intercontemporain

Fruit de la collaboration entre le compositeur Marko Nikodijevic et l’artiste audiovisuel Robert
Henke, From Within... est une réflexion sur l’articulation entre science et spiritualité, entre
recherche de vérité et quête de sens.

Jeu. 15 Novembre

PARADIS PERDU – chanté par Matthias Goerne –
Philharmonie de Paris

Les innovations de la grandiose
Dante-Symphonie de Liszt se
doublent de visions infernales,
d’évocations fantasmagoriques et
de méditations éthérées. À ce
sommet
prophétique
du
romantisme, Matthias Goerne
répond comme en miroir par les Six
monologues de "Jedermann" de
Frank Martin.

Mer. 21 Novembre

SIMON BOCCANEGRA – Verdi – Opéra Bastille

Deux
spectacles

Les ambivalences du théâtre verdien s’entendent avec une netteté toute particulière
dans les rôles de baryton. Parmi eux, celui de Boccanegra, corsaire devenu doge génois,
témoin préoccupé des déchirements qui opposaient au XIVe siècle patriciens et
plébéiens. Opéra éminemment politique où les conflits de pouvoir se mêlent aux
tempêtes de la vie familiale, Simon Boccanegra fait écho à la vie de son compositeur –
lui qui arbora l’étendard de l’unification italienne et surmonta la perte de sa femme et
de ses enfants. Calixto Bieito, le plus shakespearien des metteurs en scène d’opéra, offre
humanisme et vérité à cette oeuvre hantée de scintillantes images maritimes.

Même jour

CHICAGO – Rossini – Palais Garnier

Au coeur des années 20, à Chicago,
Roxie Hart, une artiste de cabaret,
tue son amant. En prison, elle est
confrontée à Velma Kelly, double
meurtrière mais surtout, chanteuse
de jazz et idole de Roxie. Grâce à
un avocat roué – Billy Flynn – les
deux femmes trouveront la voie de
la liberté et celle du succès.

Mer. 28 Novembre

LA CENERENTOLA – Rossini – Palais Garnier

Délestée de ses attributs traditionnels –
soulier de vair, citrouille carrosse – et
dominée par un beau-père tyrannique en
lieu et place d’une cruelle belle‑mère, la
Cenerentola de Rossini se joue des figures
les plus traditionnelles du conte.
Cendrillon n’en vit pas moins dans un
monde clos et sans tendresse, sous le joug
de bourreaux qu’elle protège. Au tréfonds
de cette bienveillance couve un feu que sa
rencontre avec le prince libérera… De ce
dramma giocoso, entre opera buffa et
opera seria, Guillaume Gallienne souligne
avec délicatesse les demi‑teintes, de
mélancolie
sourde
en
situations
burlesques.

Jeu. 29 Novembre

LUCRECE BORGIA – Victor Hugo par Podalydès –
Comédie Française
Pour sa troisième mise en scène à la ComédieFrançaise, après Cyrano de Bergerac repris cette
saison, et Fantasio, le sociétaire Denis Podalydès
revient au siècle romantique avec une des pièces
maîtresses de Victor Hugo, Lucrèce Borgia, entrée
au Répertoire en 1918. « […] et maintenant mêlez à
toute cette difformité morale un sentiment pur, […]
le sentiment maternel ; dans votre monstre, mettez
une mère ; […] et le monstre fera pleurer », lit-on
dans la préface. La mise en scène d’Antoine Vitez,
en 1985 à Avignon, a nourri le désir du metteur en
scène de suivre Hugo dans son lyrisme pour «
mieux descendre dans ce gouffre d’ombre qu’est
Lucrèce Borgia, tragédie ambivalente et subversive,
sorte de monstre de beauté comme d’inconvenance
», pour restituer la violence poétique du drame
incestueux.

Mer. 12 Décembre
Deux
spectacles

LA DAME AUX CAMELIAS – Neumeier – Palais
Garnier

John Neumeier s’inspire du roman d’Alexandre
Dumas fils pour en extraire l’essence
romantique et traduire l’intimité tragique de
son héroïne, Marguerite Gautier. Il donne à ses
personnages
une
véritable
profondeur
psychologique et rend palpable les émotions de
la célèbre courtisane. Entre somptueuses scènes
de bal et sublimes pas de deux, le chorégraphe
superpose souvenirs et rêves en rapprochant les
destinées de Marguerite et Armand de celles de
Manon Lescaut et du chevalier des Grieux. La
musique de Chopin donne à l’oeuvre son
intériorité tandis que Jürgen Rose glisse à
travers ses décors et costumes tout le parfum
d’une époque.

Même jour

BRITANNICUS – Racine par Stéphane Braunschweig
– Comédie Française

Lire le passé à l’aune du présent,
voilà sans doute ce que Stéphane
Braunschweig sait faire mieux que
quiconque : regard affûté qui
renouvelle la lecture des textes
pour nous les faire réentendre,
respect absolu des mots et de
l’auteur, vision de l’espace où se
déploie le verbe.
Dans un espace évoquant un « lieu
de pouvoir moderne, réel, où se
tiennent des discussions auxquelles
le peuple n’a pas accès et où se
prennent des décisions », Stéphane
Braunschweig met en lumière «
l’intrication étroite des données
psychologiques et des données
politiques ».

Mar. 18 Décembre

CENDRILLON – Noureev – Opéra Bastille

Le célèbre conte de Charles
Perrault, mis en musique par
Sergueï Prokofiev, est transposé
dans un décor de cinéma où se
succèdent les références aux héros
du 7e art américain. Rudolf
Noureev propulse sa Cendrillon
sous les sunlights hollywoodiens.
Avec un producteur pour fée
marraine et un acteur vedette
comme prince charmant, elle
échappe à son destin misérable et
voit ses rêves s’accomplir.

Sam. 22 Décembre

LES FOURBERIES DE SCAPIN – Molière par
Podalydès –Comédie Française

La scène se passe à Naples, porte ouverte à
l’imaginaire maritime, tendue vers l’Orient. Face à
deux pères autoritaires, deux fils aux amours
contrariées s’en remettent au rusé Scapin, habité
d’une folle énergie de revanche, double de
Scaramouche, acteur italien à la vie aventureuse que
Molière admirait : « à vous dire la vérité, il y a peu de
choses qui me soient impossibles, quand je m’en veux
mêler. » Si le valet bouffon reçoit des coups de bâton,
et en rend notamment dans la célèbre scène du sac,
Denis Podalydès rappelle qu’il tire son nom du verbe
italien scappare qui signifie « s’échapper », «
s’envoler ». S’ensuit alors, dans un climat de
demandes de rançons et de contrariétés paternelles,
une avalanche de stratagèmes et autres fourberies
que l'auteur excellait à peindre.

Dim. 20 Janvier

HANSEL et GRETEL – Humperdink – Cité de la
musique

Le dessinateur Lorenzo Mattotti
revisite le célèbre conte de
Grimm sur la musique imagée
de Humperdinck, sous forme de
bande dessinée sublimée par le
noir et blanc. L'illustrateur
italien trouve dans le noir une
force expressionniste saisissante
pour raconter le drame des deux
enfants abandonnés. Mais le
blanc du papier devient la
lumière qui filtre à travers les
forêts torturées et dit l'espoir et
la fin heureuse du fameux conte
qu'on redécouvre grâce à
l’Orchestre de Paris.

Jeu. 31 Janvier

DANSE MACABRE – Mozart – Philharmonie

Après
une
danse
macabre
somptueusement
stylisée
par
Thomas Adès, inspirée d’une
mythique
peinture
détruite
pendant la Seconde Guerre
mondiale, la Symphonie no 40 de
Mozart distillant sa lumière
ineffable, sa fière vigueur, sous la
baguette de Daniel Harding.

Mar. 19 Février

GOECKE / LIDBERG / CHERKAOUI – Palais Garnier
Trois visions singulières de la danse et de la
scène sont réunies pour ce programme.
Chorégraphe résident au Ballet de Stuttgart
puis au Nederlands Dans Theater,
l’Allemand Marco Goecke définit son travail
comme un rêve éveillé. Son langage
chorégraphique se distingue par son
avant‑gardisme
et
son
inventivité.
Également cinéaste, le Suédois Pontus
Lidberg est notamment connu pour son film
The Rain, oeuvre aquatique où la danse se
veut délicate, légère et sensible. Leurs deux
créations sont accompagnées du duo Faun
de Sidi Larbi Cherkaoui. Une étreinte
mélancolique en hommage à Vaslav Nijinski
qui vient clore un programme tout en poésie
et virtuosité.

Mar. 5 Mars

LES OUBLIES (Paris-Alger) – Comédie Française

Dans une démarche d’écriture de
plateau, Julie Bertin et Jade
Herbulot
réunissent
trois
générations d’acteurs de la Troupe
plus ou moins proches de cette
histoire récente : la Guerre
d’Algérie. Partant du «point de
vue» des trentenaires dont elles
font partie, elles s’interrogent sur
la façon dont l’histoire se fait.

Jeu. 14 Mars

LE LAC DES CYGNES – Noureev – Opéra Bastille

« De jour, elle obscurcit la lumière de Dieu et, la nuit, elle éclaire la terre ; un croissant sous sa
tresse brille, et sur son front une étoile scintille. »
- Alexandre Pouchkine, Conte du Tsar Saltan
En composant Le Lac des cygnes, Tchaïkovski s’empare de la légende de l’oiseau immaculé pour
créer l’une des plus belles musiques jamais écrites pour le ballet.

Mer. 20 Mars

OTHELLO – Shakespeare par Léonie Simaga –
Comédie Française

Parce qu’il est ce général en chef de la république de
Venise qui a vaincu les Turcs à Chypre, Othello, bien
que maure, peut vivre son amour avec Desdémone, fille
d’un grand patricien vénitien.
Homme exceptionnel, paré de toutes les vertus, de tous
les honneurs, rien ne compromet plus son bonheur.
Rien, sinon la haine féroce, profonde, instinctive que lui
voue secrètement un de ses hommes, Iago. Ce dernier
échafaude une machination diabolique qui va faire
croire à Othello que Desdémone le trompe avec le
lieutenant Cassio. À la vue de ce qu’il prend pour la
preuve ultime de l’infidélité de sa femme – un mouchoir
dans les mains de son prétendu rival –, Othello va
commettre l’irréparable, avant qu’on ne lui dévoile sa
terrible méprise. Il n’a plus alors d’autre issue que de se
tuer sur le corps de Desdémone.

Jeu. 28 Mars

INCANDESCENCE – Gautier Capuçon joue Schumann –
Philharmonie

Le violoncelle majuscule de Gautier
Capuçon apporte une touche de
noble ardeur au Concerto de
Schumann, tandis que Duncan
Ward fait briller l’orchestre dans
un chef-d’œuvre de Dutilleux et le
savoureux
Petrouchka
de
Stravinski.

Mer. 17 Avril

CARMEN – Georges Bizet – Opéra Bastille

« Jamais Carmen ne cèdera, libre
elle est née, libre elle mourra »,
lance l’héroïne de Bizet à Don José
à la fin de l’opéra. Cette
irrépressible liberté, couplée à la
nécessité de vivre toujours plus
intensément sur le fil du rasoir, la
mise en scène de Calixto Bieito en
rend compte comme nulle autre.
Du personnage de Mérimée,
Carmen conserve chez Bieito les
contours profondément ibériques
et le tempérament de celle qui vit
de petits trafics. Mais l’oiseau
rebelle est foncièrement de notre
époque. Vamp aguicheuse et
insoumise, témoin de la brutalité
masculine et sociétale, elle roule à
grande vitesse, pressée d’exister.

Mer. 15 Mai
Deux
spectacles

WAR REQUIEM – chœur et chœur d'enfants de
l'orchestre de paris – David Harding

Monument
pacifiste
rendant
autant hommage aux disparus que
soulignant ce que la guerre a de
dérisoire, le War Requiem de
Benjamin Britten s’impose comme
une œuvre chorale majeure du XXe
siècle, d’une exceptionnelle charge
émotionnelle.

Même jour

LA FLÛTE ENCHANTEE – Mozart – Opéra Bastille
Le dernier opéra de Mozart peut être entendu
comme un merveilleux conte pour enfants ou
comme la plus ardente méditation sur
l’existence humaine. S’y rencontrent le prince
d’un pays lointain à la recherche d’une princesse
légèrement suicidaire, un serpent géant et un
oiseleur fanfaron, une Reine de la Nuit et un
mystérieux Grand Prêtre imposant d’étranges
rites de passage… Le metteur en scène Robert
Carsen s’inspire des mots du compositeur dans
une célèbre lettre à son père et nous livre une
Flûte enchantée élégante et épurée, un joyau
sombre qui apprivoise la Mort pour en faire «
notre meilleure amie », rassurante et
consolatrice.

Mar. 21 Mai

IOLANTA / CASSE-NOISETTE – Tchaïkovski – Palais
Garnier

Historiquement
présentés
en
diptyque en 1892, Iolanta et
Casse‑Noisette sont à nouveau
réunis dans cette production de
l’Opéra de Paris. Dans la mise en
scène et les décors de Dmitri
Tcherniakov, ils ne deviennent
qu’une seule et même oeuvre :
l’opéra comme prélude du ballet, le
ballet comme résolution de l’opéra.
La fille du roi René dont la cécité
disparaît aux aurores de l’amour se
retrouve dans Marie, jeune fille
bien éloignée de la Clara de Marius
Petipa. La chorégraphie du ballet,
signée Arthur Pita, Édouard Lock et
Sidi Larbi Cherkaoui, renforce les
liens tissés entre les deux chefsd’oeuvre de Tchaïkovski : de l’éveil
de la sexualité découle le deuil de
l’enfance.

Mer. 5 Juin

NOBODY KNOWS THE TROUBLE I’VE SEEN – De
Cuba à Gershwin – Philharmonie

Deux
œuvres
fortes
de
compositeurs noirs américains qui
ont enrichi, au même titre que
l’éternelle Rhapsody in blue de
Gershwin, la musique du XXe siècle.
Le Concerto de Zimmermann offre
quant à lui un contrepoint sombre
et angoissé avant les accents
cubains irrésistibles de Jenny Peña
Campo.

Mer. 19 Juin

HORS LA LOI – Pauline Bureau – Comédie Française

Pauline Bureau aime croiser théâtre et questions sociétales. Pour sa première création à la Comédie-Française,
elle écrit une pièce à partir du « procès de Bobigny », dont les répercussions ont contribué à l’adoption en 1975
de la loi Veil.
« Pardonnez-moi, Messieurs, mais j’ai décidé de tout dire ce soir. Regardez-vous et regardez-nous. Quatre
femmes comparaissent devant quatre hommes... Et pour parler de quoi ? De sondes, d’utérus, de ventres, de
grossesses, et d’avortements ! Croyez-vous que l’injustice fondamentale et intolérable n’est pas déjà là ? Ces
quatre femmes devant ces quatre hommes. » Cet extrait de plaidoirie prononcée par Gisèle Halimi pour la
défense de Marie-Claire, 16 ans, qui a avorté clandestinement, date de 1972. Sur le banc des prévenues à côté
de l’adolescente, sa mère, ses collègues de la RATP et la « faiseuse d’ange ». Avec leur accord, l’avocate
transforme la défense en une tribune publique pour dénoncer l’injustice de la loi de 1920 interdisant
l’avortement.


PROGRAMME-SORTIES-SUR-PARIS-2018-2019.pdf - page 1/14
 
PROGRAMME-SORTIES-SUR-PARIS-2018-2019.pdf - page 2/14
PROGRAMME-SORTIES-SUR-PARIS-2018-2019.pdf - page 3/14
PROGRAMME-SORTIES-SUR-PARIS-2018-2019.pdf - page 4/14
PROGRAMME-SORTIES-SUR-PARIS-2018-2019.pdf - page 5/14
PROGRAMME-SORTIES-SUR-PARIS-2018-2019.pdf - page 6/14
 




Télécharger le fichier (PDF)

PROGRAMME-SORTIES-SUR-PARIS-2018-2019.pdf (PDF, 2.2 Mo)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


programme sorties sur paris 2018 2019
newsletter decembre 1
bda newsletter fevrier 1
newsletter bda novembre
decembre 2012
histoire de la danse

Sur le même sujet..