fiche de présentation de Cheignieu .pdf


Nom original: fiche de présentation de Cheignieu.pdf
Titre: Microsoft Word - fiche de présentation de Cheignieu
Auteur: maram

Ce document au format PDF 1.7 a été généré par / Microsoft: Print To PDF, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 28/09/2018 à 11:44, depuis l'adresse IP 46.162.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 256 fois.
Taille du document: 283 Ko (1 page).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


CHEIGNIEU LA BALME
Un village dans la grande guerre
La commune est composée de deux villages proches, Cheignieu et la
Balme. Elle est située sur un petit plateau au pied de la montagne de
Virieu. 303 habitants sont recensés en 1911. En ce début du 20ème siècle
les campagnes se vident et Cheignieu la Balme ne fait pas exception à ce
mouvement démographique puisqu’entre 1901 et 1911 la population
décroit d’une cinquantaine de personnes. L’agriculture y occupe une place
prépondérante, puisque sur les 104 hommes inscrits en 1914 sur la liste
électorale de la commune, 86 sont des agriculteurs. Le PLM quant à lui
emploie 3 cheminots. On trouve encore 3 cordonniers, un tailleur de
pierres, un instituteur, un prêtre, un buraliste, un garde champêtre.

A la déclaration de la guerre

Sur les 104 hommes inscrits sur les listes
électorales, 50 d’entre eux sont mobilisables
(48%).
3 agents du PLM sont classés dans la non
affectation et maintenus dans leurs emplois.
Sur les 11 soldats morts pour la France, 3 ne
résidaient pas dans la commune.
1 seul conscrit, Jules Etienne Frédéric
JACQUAND effectuait son service militaire
à la déclaration de la guerre. Il sera aussi le
premier tué enregistré, le 29 août 1914 à Cayeux en Santerre dans la Somme.
Sur les 11 soldats inscrits sur le monument aux morts de la commune 10 servaient dans
l’infanterie. Marius Henri MIRAILLET pour sa part était marin.
2 d’entre eux ont été tués à l’ennemi.
2 ont disparu au combat
5 sont morts des suites de blessures de guerre.
1 est mort de maladie contractée en service.
1 est mort accidentellement en service
Le plus jeune soldat de Cheignieu la balme, tué à l’ennemi, dans la Marne, est Joseph
LOTTAS, il avait 19 ans et 4 mois. Le plus âgé est Henri Honoré PITTION né en 1873. Il
est mort accidentellement en service, à l’âge de 45 ans et 1 mois.


Aperçu du document fiche de présentation de Cheignieu.pdf - page 1/1


Télécharger le fichier (PDF)

fiche de présentation de Cheignieu.pdf (PDF, 283 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP







Documents similaires


fiche de presentation de cheignieu
slz fiche de presentation de cheignieu
kakemonoscheignieu la balme 1 5 1
kakemonoscheignieu la balme 1 5 2
fiche detaillee jean marie jagot
kakemonoscontrevoz 2

Sur le même sujet..