Fichier PDF

Partagez, hébergez et archivez facilement vos documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Boite à outils PDF Recherche Aide Contact



syndicats 201810 .pdf


Nom original: syndicats_201810.pdf
Auteur: Pascal

Ce document au format PDF 1.7 a été généré par Microsoft® Publisher 2016, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 08/10/2018 à 13:01, depuis l'adresse IP 82.224.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 321 fois.
Taille du document: 137 Ko (1 page).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


Que réclament les syndicats pour les Directrices et Directeurs d’école ? GDiD Septembre 2018
Ce que le GDiD rejoint ou peut rejoindre
Ordre alphabétique

Ce qui ne nous convient pas
ou ne nous suffit pas

Remarques

Face à l’absence de statut juridique de l’école primaire, il faut construire un statut d’établissement spécifique à l’école primaire. Les responsabilités seraient ainsi identifiées.
Aide administrative formée et pérenne pour toutes les écoles, formation continue
Réclamer un statut de chef
Le SE-Unsa souhaite la création d’une fonction de directeur d'établissement public d’ensei- régulière, des animations pédagogiques spécifiques à la direction dans le cadre des d’établissement et en même
gnement : l’enseignant des écoles, directeur de cet établissement et déchargé totalement, 18 heures de formation et amélioration du régime de décharge pour tous.
temps une « aide administraAgenda social : direction et serait alors un interlocuteur institutionnellement reconnu.
Les directeurs d’école doivent être mieux reconnus financièrement par une aug- tive » n’est pas logique. Même
fonctionnement de l’école
mentation de la BI ; la création d’un groupe supplémentaire 15 classes et plus ; la remarque pour la reconnaiscréation d’un groupe 4-9 classes pour la BI ; une ISS de 250 euros minimum men- sance financière.
au programme
Cette transformation de l’école au statut non-identifié vers un établissement public d’ensei- suels..
gnement ne peut se faire de façon uniforme et à marche forcée. L’expérimentation sur la
base du volontariat conjoint des collectivités et des équipes est nécessaire.

SE-UNSA

L’établissement public du 1er degré que nous revendiquons doit être proche du territoire où
il est implanté : l’enjeu essentiel est de préserver la relation de proximité qu’entretient
l’école avec les familles, les partenaires et les élu·e·s locaux ; rester à taille humaine mais
être aussi fonctionnel pour garder à la structure des qualités relationnelles, en particulier
avec les collectivités territoriales ; disposer de l’autonomie pour définir la politique éducative et pédagogique qu’il juge pertinente, pouvoir dialoguer avec les partenaires, notamment dans le cadre de projets éducatifs territoriaux (PEDT) ou de la politique de la ville,
pourvoir décider collégialement de l’organisation du travail. être démocratique avec deux
instances : • Un conseil d’administration chargé de l’exercice de la personnalité juridique de
Réaffirmer l’urgence d’un l’établissement et de déterminer la politique éducative. • Le conseil pédagogique est le lieu
établissement du premier de conception de la politique pédagogique de l’établissement qui doit être validée par le
conseil d’administration. Il est composé de droit des responsables de site de l’ensemble des
degré
écoles composant l’établissement, et d’enseignants choisis en concertation dans chaque
site. Le temps imparti à la réunion de ces instances devra être comptabilisé dans le temps de
travail des enseignant·e·s. bénéficier de moyens humains pour que l·a·e directeur·trice· de
l’établissement assure ses missions administratives et éducatives. Pour cela, il faut doter
l’établissement d’une équipe administrative pérenne avec des personnels formés, pour la
participation aux instances.

SGEN-CFDT

Je déteste l’écriture inclusive qui
alourdit inutilement la lecture !

Le temps de décharge pour accomplir les diverses missions et les indemnités versées en contrepartie ne sont pas à la hauteur du travail demandé

SNALC
LE SNALC ET LE PREMIER
DEGRE

Les missions du directeur d’école doivent être repensées et référencées dans une
lettre de mission précise bien moins exigeante que le référentiel métier actuel,
d’autant plus que les aides administratives ont été supprimées.
On doit le soulager des responsabilités supplémentaires, missions souvent chronophages pour lesquelles il n’a parfois aucune compétence.

J’ai mis en rouge la question
hiérarchique qui nous parait
Nous ne voulons pas d’un statut d’établissement assujetti au collège du secteur (école du
Revalorisation salariale, amélioration du régime de décharge, secrétariat pérenne absurde : nous sommes déjà de
socle).
et compétent pour toutes les écoles, formation initiale et continue
facto des supérieurs hiérarLa simple reconnaissance de ce qui existe déjà, c’est à dire un métier particulier, à part enDirection : statut ou statu
Nous ne voulons pas d’un statut hiérarchique : le directeur n’a pas à juger la péda- chiques. Pour ce qui concerne
tière. Tout comme cela vient d’être fait pour les psychologues scolaires. Un statut spécifique
l’évaluation, c’est un rôle dévolu
quo ?
gogie de ses collègues.
donc.
en « rendez-vous de carrière » à
l’IEN par délégation du DASEN.

SNE

Un tel statut ne pourrait aboutir qu’à regrouper des écoles dans des établissements
locaux d’enseignement avec un seul super-directeur, isolé de ses collègues et soumis encore plus à la tutelle des collectivités locales et du ministère. Le SNUDI-FO
réaffirme que le directeur est un professeur des écoles qui n’a pas vocation à devenir la courroie de transmission du ministre voire des élus locaux pour faire passer
les contre-réformes auprès des adjoints .
l’abaissement significatif du seuil d’attribution des décharges de service et le maintien intégral et l’extension des cadres départementaux plus favorables ;

SNUDI-FO

la prise en compte de toutes les classes dans le calcul des décharges de direction, y
compris les CP et CE1 dédoublés en Éducation prioritaire ;
une réelle amélioration financière : 100 points d’indice pour tous ;

Direction d’école : la coupe
est pleine

une aide administrative pour chaque directeur avec des emplois statutaires de la
Fonction publique ;
la tenue de toutes les réunions durant le temps scolaire avec le remplacement du
directeur par un titulaire remplaçant ;
le transfert de la responsabilité de la rédaction des PPMS aux mairies, dans le cadre
du plan communal de sauvegarde ;
le rétablissement du cadre national de l’école publique et l’arrêt des processus de
territorialisation, afin de préserver les directeurs comme leurs adjoints des ingérences et pressions locales ;
le respect du décret de 1989 fixant les missions des directeurs.

SNU-IPP
Un appel pour la direction
et le fonctionnement de
l'école

Il est donc nécessaire de trouver des réponses concrètes pour l’augmentation du
temps de décharge et la revalorisation des rémunérations des directrices et directeurs d’école.
Il est donc indispensable que toutes les écoles maternelles, élémentaires et primaires soient dotées de personnels supplémentaires dédiés au fonctionnement de
l’école.

SUD
A la tête du réseau
d’écoles, un "super directeur" ?

UNSEN-CGT

Fonctionnement collectif et égalitaire des équipes.

Je n’ai rien trouvé qui soit postérieur à 2005 ! Mais la position de
SUD n’a pas changé.

Après avoir abondamment cherché, je n’ai rien trouvé sur le site
de la CGT qui concerne de près
ou de loin les Directrices et
Directeurs
d’école,
sinon
quelques déclarations nonétayées sur l’autogestion..


Aperçu du document syndicats_201810.pdf - page 1/1

Documents similaires


Fichier PDF syndicats201810
Fichier PDF 66 cadres
Fichier PDF technicien ntic 1
Fichier PDF offre stage etudiant ecole commerce nevers
Fichier PDF mission rrh raf
Fichier PDF a 002


Sur le même sujet..