Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Convertir un fichier Boite à outils PDF Recherche PDF Aide Contact



11822228 12.pdf


Aperçu du fichier PDF 1182222812.pdf

Page 1 2 3 456134

Aperçu texte


¾

Les canaux des exploitations agricoles sont des canaux terminaux qui servent à la distribution de l’eau
aux lopins de terre. Ils sont entièrement en terre.

D’après les résultats de l’inventaire des khettaras, les longueurs des canaux principaux et secondaires ont
été catégorisées dans le tableau suivant selon qu’ils sont revêtus en béton ou sont faits en terre. Les canaux
en terre représentent 47 % du total des canaux principaux, 89 % en canaux secondaires et 100 % des
canaux creusés dans les exploitations. Il est pertinent de considérer que les pertes par infiltration au niveau
de ces canaux sont l’une des contraintes à l’utilisation adéquate des eaux des khettaras.
Classification des canaux d’irrigation(Source: Inventaire des khettaras)
Désignation

Canaux en terre

Canaux en béton

Total

Canal principal

116 km (47%)

127 km (53%)

243 km (100%)

Canal secondaire

389km (89%)

46 km (11%)

435 km (100%)

Total

505 km (73%)

173 km (27%)

678 km (100%)

On farm canal

Parcelle

Khettara

Principal
canal
Canal
Principal
Reservoir

Bassin

Secondary

Schèma descanal
canaux d’irrigation

C.1.2.2 Prises d’eau
Les prises d’eau au niveau des exploitations agricoles ne sont pas équipées de vannes et il est d’usage
courant de dévier l’eau vers les parcelles au moyen de mottes de terre en guise de barrière à l’écoulement
dans le canal. De ce fait, les infiltrations sont importantes et proportionnelles au nombre de prises d’eau.
C.1.2.3 Bassin de régulation
On relève l’existence de bassins régulateurs à proximité de l’exutoire des khettaras dont le débit est faible.
Leurs dimensions sont de 12 à 19 m de longuer et de 0,5 à 1,2 m de profondeur.
Le bassin construit en béton a un simple bouchon de fortune à l’arrivée d’eau, donc, le flux de l’eau de la
khettara n’est pas bien contrôlé. A l’autre bout, un trou circulaire sert d’issue d’évacuation du bassin,
colmaté de matériaux plus ou moins étanches (toile) pendant le remplissage et retirés au moment de la

C-2