Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Convertir un fichier Boite à outils PDF Recherche PDF Aide Contact



SNUTER FSU COMMUNIQUE DE PRESSE du 25 10 2018 ff .pdf



Nom original: SNUTER FSU COMMUNIQUE DE PRESSE du 25 10 2018 ff.pdf
Titre: SNUTER FSU COMMUNIQUE DE PRESSE du 25 10 2018 ff
Auteur: olivier

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par PDFCreator 2.3.2.6, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 25/10/2018 à 15:14, depuis l'adresse IP 77.136.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 136 fois.
Taille du document: 47 Ko (3 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


COMMUNIQUÉ DE PRESSE

SNUTER-FSU DU
CONSEIL REGIONAL DES HAUTS DE
FRANCE
INEGALITES DE TRAITEMENT SOCIAL
INEGALITES DE SALAIRES
SUPPRESSION D’HEURES TRAVAILLEES DIRECTEMENT SUR LES
COMPTEURS DES AGENTS

LA REGION HAUT DE FRANCE NE MONTRE
CERTAINEMENT PAS L’EXEMPLE
Les dessous de la fusion ne sont guère glorieux au sein du Conseil Régional des Hauts de France,
la gestion des relations humaines y est absente et les différences du traitement social et
financier entre versant Nord et versant SUD (ex Picardie et Ex Nord Pas de Calais) sont
injustifiables.
C’est pourquoi, après s’être aperçu, de la stérilité des débats, le SNUTER FSU a été contraint
d’installer trois recours devant le Tribunal Administratif de Lille pour les motifs suivants :

1 ° Les agents du Conseil régional des Hauts de France font des heures supplémentaires pour
satisfaire aux exigences de leurs missions. Problème ! En fin de trimestre ces heures
disparaissent purement et simplement des compteurs horaires des agents. Un employeur de
droit privé ferait cela, il serait accusé d’esclavagisme et de travail dissimulé et risquerait la
correctionnelle. Même le propre règlement intérieur relatif au temps de travail pourtant adopté
par cette collectivité est violé, c'est-à-dire que, malgré les débats entre partenaires sociaux, la
Région adopte des textes qu’elle n’applique pas !

Malgré un rappel aux lois par courrier recommandé avec AR, l’administration régionale a préféré
camper sur ses positions ! Ce qui explique le choix du SNUTER FSU pour la saisine du juge
administratif sur ce plan !

2° A la Région Hauts de France, Il y a trois méthodes différentes de calculs des salaires (régimes
indemnitaires)!
Ainsi à même grade, à même échelon, à même métier, un ex agent du Nord Pas de Calais gagne
plus qu’un ex agent Picard et ces deux ex agents des anciennes collectivités fusionnées gagnent
eux-mêmes plus qu’une nouvelle recrue, tout cela en sachant que la loi exige UN seul régime
indemnitaire à devoir s’appliquer à l’ensemble des agents, et ce, dans le respect de l’égalité de
traitement (notion constitutionnelle incontournable).
Ici aussi, malgré un rappel de la loi, la Région a préféré rester sur sa position.

3° Un agent de l’ex Picardie tombe malade, alors son salaire (régime indemnitaire) sera impacté.
A contrario si un ex agent de l’ex Nord pas de Calais tombe malade, alors lui, conserve
l’intégralité de son salaire.
Et voilà encore une autre procédure installée devant le juge administratif lillois.

Voilà le résultat de la fusion de la Région Hauts de France, voilà la coulisse de cette collectivité !
Ce sont des heures travaillées qui disparaissent des compteurs, des personnels malades qui
conservent leur salaire, d’autres moins chanceux, notamment les picards, qui en perdent une
partie, et enfin ce sont trois différentes méthodes de calculs des salaires pour des métiers, des
grades, des missions identiques.
Bref des injustices, accentuées par le non remplacement des personnels, font que les agents
ne s’y retrouvent pas et préfèrent pour certains, changer de crémerie, et quitter le navire.
Ainsi depuis 2016 ce sont plus de 100 personnels administratifs notamment sur Amiens qui ont
opté pour rejoindre une autre collectivité, c’est vous dire si le travail se fait de bon cœur, si les
gens se sentent heureux.
Or, il est un dogme, un principe, une doctrine qui parle de ces employés qui, l’lorsqu’ils sont
heureux dans leur travail, sont de fait, bien plus efficaces puisque motivés. Or les différences de
traitement inconcevables supportées par trop d’agents sont contre-productives, créatrices de
tensions, et surtout elles divisent,
Bref, Un seul syndicat pour le moment, LE SNUTER FSU, a décidé de se battre contre tout cela.

N y-a-t-il pas de quoi avoir honte ? En tout état de cause, si un employeur de droit privé avait ce
comportement, il irait tout droit au pénal, car avoir un traitement social différent de l’un à l’autre
agent, un salaire différent de l’un à l’autre agent pour un travail identique, et surtout supprimer
des heures travaillées du compteur des agents, il fallait l’oser.

Voilà ce pourquoi le SNUTER FSU a souhaité demander au juge administratifs son avis sur les
trois points ci-dessus exposés.

Le SNUTER FSU précise également qu’un recours peut se retirer ! Ainsi, si la Région hauts de
France revenait sur ses décisions, nous inhiberions immédiatement nos procédures.

Pour le Bureau syndical du SNUTER FSU de la Région Hauts de France
Olivier Ardenois,
Secrétaire Général

Snuter-FSU CR HDF 1 rue Fernand Pelloutier 60100 creil. Mail : fsu@hautsdefrance.fr tel : 0686146135


SNUTER FSU COMMUNIQUE DE PRESSE du 25 10 2018 ff.pdf - page 1/3
SNUTER FSU COMMUNIQUE DE PRESSE du 25 10 2018 ff.pdf - page 2/3
SNUTER FSU COMMUNIQUE DE PRESSE du 25 10 2018 ff.pdf - page 3/3

Documents similaires


Fichier PDF snuter fsu communique de presse du 25 10 2018 ff
Fichier PDF preavis snuter fsu 21 septembre 2017
Fichier PDF tract intersyndical 13dec2013
Fichier PDF petition travail de nuit
Fichier PDF raisons de faire greve le 19 avril 2018 pdf
Fichier PDF emploi tele quebec cote nord


Sur le même sujet..