Proche et Moyen Orient cours complet.pdf


Aperçu du fichier PDF proche-et-moyen-orient-cours-complet.pdf - page 5/8

Page 1 2 3 4 5 6 7 8



Aperçu texte


Histoire thème 2 – Grandes puissances et conflits dans le monde depuis 1945

III Le Moyen Orient et la question palestinienne
La question palestinienne est née dès la création d’Israël en 1948 : 700 000 palestiniens fuient ou sont
expulsés du territoire contrôlé par le nouvel Etat (Naqba : « la catastrophe » pour les palestiniens) et se
réfugient dans les Etats arabes voisins.

La question devient plus aigüe à partir de la guerre des Six-Jours en 1967 : avec la conquête de la
Cisjordanie et de la bande de Gaza, 1,5 millions de Palestiniens passent sous le contrôle de d’Israël. La
même année, l’OLP (organisation de libération de la Palestine, née en 1964), opte pour la guérilla et le
terrorisme, et se réfugie en Jordanie. A partir de 1969, Yasser Arafat prend la direction du mouvement et
tente de renverser vainement le roi Hussein. La répression qui s’ensuivit (« Septembre noir ») contraint l’OLP
à se réfugier au Liban et en Tunisie.

Dès lors, une véritable guerre oppose l’OLP à Israël, marquée par des actions de terrorisme (prise en
otages d’athlètes israéliens au JO de Munich en 1972) et action de guérilla depuis les pays arabes voisins :
en réaction Israël envahit le Liban en 1982, afin de détruire le berceau de l’OLP (opération Paix en Galilée,
5ème guerre israélo-arabe), ce qui oblige l’organisation palestinienne à quitter le pays.

L’échec de la stratégie frontale de l’OLP donne naissance à une nouvelle forme de confrontation : c’est
l’Intifada de 1987 (littéralement « Guerre des pierres » : soulèvement des Palestiniens dans les territoires
occupés par Israël).

Conclusion
Si la guerre froide a réellement fracturé le PO et le MO, son rôle s’est progressivement affaibli, en laissant
de vives tensions opposer peuples et Etats.

Page 4