Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Convertir un fichier Boite à outils PDF Recherche PDF Aide Contact



Newsletter2015 .pdf


Nom original: Newsletter2015.pdf

Ce document au format PDF 1.3 a été généré par Scribus 1.4.6 / Scribus PDF Library 1.4.6, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 28/11/2018 à 04:11, depuis l'adresse IP 31.10.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 108 fois.
Taille du document: 1.3 Mo (2 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


Des gilets jaunes

Grand Jacques ou Poujade ?

- HTTPS://WWW.FACEBOOK.COM/CAUSESTOUJOURS

HTTP://PASCAL.HOLENWEG.BLOGSPOT.COM

VIVELACOMMUNE@INFOMANIAK.CH

Feuille à peu près quotidienne et assez généralement socialiste

Causes Tousjours

Genève, 8 Frimaire
(mercredi 28 novembre 2018)
9ème année, N° 2015
Paraît généralement du lundi au
vendredi

Dimanche, les « gilets jaunes »
français ont pris les Champs
Elysées. Ils étaient une dizaine
de milliers. Dans l'ensemble du
pays, un peu plus de 100'000.
Une mobilisation en baisse, et
Gilet jeune une stratégie gouvernementale
de pourrissement, aidée à Paris
par quelques militants d'extrême-droite. Mais le mouvement
peut toujours compter sur la
sympathie passive d'une majorité des Français, même s'ils
doutent qu'il puisse aboutir à des concessions (sinon
margi-nales) du pouvoir. Mais c'est quoi, ce mouvement ? la renaissance du poujadisme ? La dernière
jacquerie? Un « qualunquisme » à la française ?
NUL TROUPEAU NE SE MÈNE PLUS FACILEMENT À L'ABATTOIR QUE
CELUI DE MOUTONS CONVAINCUS D'ÊTRE DES LOUPS

l o r s , av ec l es « g i l et s j aun es » , o n
est dans le « populisme » ? Sans
doute. Mais « populiste » n'est pas une
injure : le populisme est une
conception de l'action politique, du
rapport aux institutions d'un côté, au
peuple de l'autre, et une conception
qui, en soi, peut être de gauche comme
elle peut être de droite, progressiste
comme elle peut être réactionnaire,
réformiste comme elle peut être
r é v o l u t i o n n a i r e . Ma i s c e q u e t o u s l e s
populismes ont en commun, c'est
l'opposition qu'ils dressent entre « le
peuple » et « l'élite», la classe
d o m i n an t e o u l a c as t e d i r i g ean t e. I l
y a fo r c é m e n t d e l a d é m a g o g i e d a n s l e
populisme -l'étymologie le signalemais il n'y a pas que cela et les causes
d u m o uv em en t d es « g i l et s j aun es »
s o n t c l a i r e m e n t i d e n t i fi a b l e s : u n e
fiscalité injuste, une politique du territoire absurde, une politique des
transports irresponsable. Regardez la
c a r t e fe r r o v i a i r e d e l a F r a n c e e n 1 9 3 9 :
un m ai l l ag e q ui c o uv r e t o ut l e t er r i toire, et dessert les plus petites villes, et
les bourgs. Et comparez-la avec la carte
fe r r o v i a i r e a c t u e l l e : d e g r a n d e s l i g n e s ,
q uel q ues l i g n es r ég i o n al es q uel q ues
lignes touristiques, et pour le reste, là
où étaient les lignes qu'on a

supprimées et jamais rétablies, des
l i g n es d e b us ( q uan d en c o r e o n n e l es
supprime pas elles aussi). Enfin, si la
« c l as s e m o y en n e» d o n t o n t d i t l es
«gilets jaunes» représentatifs, et dont
le géographe Christophe Guilluy
a n n o n c e l a fi n e n O c c i d e n t , e s t c e r t e s
pour partie une « France des fins de
mois difficile », elle n'est pas une
F r a n c e d e s fi n s d e m o i s q u i c o m m en c en t l e 2 d u m o i s . E t i l y a un
m o n d e s o c i al en t r e l es « ex c l us » et
c eux q ui s e s o n t i n s t al l és d an s d es
maisons qu'ils se sont endettés pour
acheter et se retrouvent incapable de les
quitter pour aller travailler ou faire
leurs courses sans prendre leur bagnole.
Ils pouvaient être locataires dans la ville
où ils travaillent, ils préfèrent l'illusion
d'être propriétaire dans une zone
pavillonnaire plus sinistre qu'une cité
d e b an l i eue. I l s av ai en t l e c h o i x , i l s o n t
fa i t l e m a u v a i s . I l s s e s o n t e u x - m ê m e s
assignés à résidence. Ils peuvent porter
u n g i l e t j a u n e , c e l a n e fa i t t o u j o u r s
d'eux qu'une victime d'eux-même. Il
est vrai que nul troupeau ne se mène
plus facilement à l'abattoir que celui de
moutons convaincus d'être des loups,
chacun craignant qu'en n'importe quel
aut r e m o ut o n s e d i s s i m ul e l e l o up en
l eq uel l ui - m êm e s e r êv e.

« Si le socialisme est une pommade lénifiante sous laquelle demeurent les plaies, qu'éclate le socialisme » (Jean Sénac)

CAUSEs TOUsJOURS
N° 2015 26 As
Jour de St Mensonger,
evêque
(mercredi 28 novembre 2018)
Donc, le Conseiller national PLR
Benoît Genecand appelle Pierre
Maudet à démissionner du Conseil
d'Etat. « Benoît Genecand sort du
bois« », commente la « Tribune de
Genève » d'hier. Mais qu'est-ce qu'il
foutait dans un bois, le Conseiller
national PLR ? Il cherchait des
champignons ? Bon, bref, il est sorti
du bois. Avec cet amer constat : le
PLR « se retrouve détenteur du
douteux privilège d'avoir le premier
magistrat de l'histoire genevoise à
rester en fonction alors qu'il est mkis
en prévention ». Ce qui reste
d'ailleurs à prouver (peut-être qu'un
historien pourrait nous renseigner...).
Même si c'était vrai, y'a pas mort du
parti : le PS genevois s'est bien
retrouvé détenteur du privilège (pas
douteux) d'avoir (sauf erreur) le
premier magistrat de l'histoire
genevoise à être élu au Conseil
d'Etat, puis même à sa présidence,
en sortant de prison : Léon Nicole.

Le PLR ne sait plus comment se
sortir de l'« affaire Maudet » : le
mardi, sa direction se convainc que
le parti explosera s'il continue à
soutenir Maudet; le vendredi, qu'il
implosera s'il cesse de le soutenir. 140
membres demandent la convocation
d'une Assemblée générale pour en
décider, la direction accepte, fixe
d'abord l'AG à la fin novembre,
puis la repousse à janvier mais décide
que cette assemblée ne décidera rien
du tout, avec cette argumentation
béton : « une assemblée générale n'est
pas faite pour trancher des décisions
politiques ». Elle est faite pour quoi,
alors ? Oui, bon, d'accord, c'est une
question de socialo, ça. Le même
jour, la présidente du PLR suisse,
Petra Gössi déclare que si elle était
dans la situation de Maudet, elle
démissionnerait (comprennent rien
au folklore politique genevois, les
Schwytzoises). Le week-end passe et le
lundi, la direction du PLR suisse
convoque Maudet et le président du
PLR genevois, de Senarclens, pour
«les entendre et s'expliquer avec
eux», mais le mardi, Maudet annonce qu'il ne se rendra pas à Berne.
C'est pourtant plus près de Genève
que Canossa. Ou Abu Dhabi.

AGENDA
TOUT LE PROGRAMME DE
L'USINE ET A L'USINE

www.usine.ch www.ptrnet.ch
www.lekab.ch

L'AGENDA CULTUREL
ARABE A GENEVE
http://www.icamge.ch/

JUSQU'AU 2 DECEMBRE,
GENEVE
Festival Filmar en America
Latina

JUSQU'AU 5 DECEMBRE,
GENEVE, LAUSANNE

Palestine : Filmer, c'est exister

Rencontres cinématographiques
Genève : cinéma Spoutnik
Lausanne : cinéma Oblo

Salle du
Faubourg,
de 19 à 22
heures 30

JUSQU'AU 21 DECEMBRE,
GENEVE
Temps fort Migrations :
les frontières des
apparences

Théâtre du Galpon
www.galpon.ch


Newsletter2015.pdf - page 1/2
Newsletter2015.pdf - page 2/2

Documents similaires


newsletter1943
newsletter2037
newsletter1973
newsletter2015
newsletter1805
newsletter2035


Sur le même sujet..