Italie Arrivée .pdf


Nom original: Italie_Arrivée.pdfTitre: Microsoft Word - Italie_Arrivée.docx

Ce document au format PDF 1.3 a été généré par Word / macOS Version 10.14.1 (assemblage 18B75) Quartz PDFContext, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 29/11/2018 à 20:31, depuis l'adresse IP 88.169.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 307 fois.
Taille du document: 669 Ko (1 page).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Chronologie
1919-1920 : Vague de grèves ouvrières et d’occupations
des terres par des paysans pauvres
1919 : Création des premiers Faisceaux de combat
1921 : Création du parti national fasciste
Octobre 1922 : Marche sur Rome, Mussolini chef du
gouvernement
1924 : Assassinat du député socialiste Matteotti
1925-1926 : Lois dites « fascistissimes » qui abolissent la
démocratie
Document 1
Le fascisme, c’est le salit de la patrie.
Quand et comment naquit le fascisme ?
Le fascisme naquit après la guerre mondiale,
lorsque l’Italie n’eut point la paix qu’elle méritait,
lorsque les déserteurs furent amnistiés et lorsque
les héros furent l’objet des moqueries, furent
blessés et tués. Lorsque les communistes,
arrogants et cruels, prirent le contrôle de certaines
régions d’Italie, que les champs furent
abandonnés, que les usines furent désertées et
que les grèves augmentaient la misère. Benito
Mussolini s’écria « Ça suffit ! » et les Italiens dignes
de ce nom se serrèrent autour de lui.
N’y avait-il pas alors un gouvernement ?
Il n’y avait pas un vrai gouvernement, il y avait des
hommes qui cherchaient à éviter certaines
responsabilités, plutôt que de les assumer. Le
peuple voyait, jugeait et attendait le moment de
se débarrasser de ces hommes.
Extraits d’un ouvrage de propagande, Parti
national fasciste, 1929

Vocabulaire
Fascisme : de « Faisceaux de combat », le
mouvement politique créé en 1919 par
Mussolini (dans la Rome antique, le
faisceau symbolise l’autorité et l’unité). Il
désigne ensuite le régime politique de
Mussolini fondé sur le culte du chef et le
rejet de la démocratie.

Document 2 : La marche sur Rome
Le 22 octobre 1922, le parti national fasciste
organise une marche sur Rome à l’issue de laquelle
son chef, Benito Mussolini (1) est appelé par le roi
Victor Emmanuel III pour former un gouvernement.

Document 3
En avril 1924, le parti national fasciste remporte les élections législatives par des moyens que dénonce
le député socialiste Matteotti le 30 mai à la chambre des députés. Le 10 juin ce dernier est enlevé et
assassiné par des partisans du parti fasciste.
En premier lieu, nous avons la déclaration explicite du gouvernement, répétée par tous les organes de
presse […] selon laquelle les élections n’avaient qu’une valeur très relative dans la mesure où le
gouvernement ne se sentait pas lié par leur résultat, et que de toute façon, comme il l’a déclaré à
plusieurs reprises, il aurait gardé le pouvoir par la force, même si… [Très vives interruptions à droite et
au centre. Mouvements de Mussolini] […] Il y a une milice armée composée de citoyens d’un seul parti,
laquelle a le devoir déclaré de soutenir un gouvernement déterminé par la force même s’il lui manquait
le consentement. [Murmures ] […] Il y a de plus une série de faits qui successivement ont faussé et
annulé toutes les opérations électorales. [Interruptions. Murmures.] […] Des groupes d’individus se
rendaient dans les bureaux de vote pour voter sous des noms différents, au point que certains votèrent
dix ou vingt fois et que des jeunes de 20 ans se présentèrent aux bureaux au nom de quelqu’un qui avait
dépassé les 60 ans. […]
Discours de Matteotti, 30 mai 1924


Aperçu du document Italie_Arrivée.pdf - page 1/1




Télécharger le fichier (PDF)


Italie_Arrivée.pdf (PDF, 669 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


italiearrivee
italieculte
italieviolences
italieideologie
04 les totalitarismes et la guerre
cours genese et affirmation des regimes totalitaires

Sur le même sujet..




🚀  Page générée en 0.191s