Tlemcen Traditions Et Artisanat Entre Passé Et Présent a .pdf



Nom original: Tlemcen Traditions Et Artisanat Entre Passé Et Présent a.pdfTitre: Tlemcen Traditions Et Artisanat Entre Passé Et Présent WILAYA DE TLEMCENAuteur: Ali benchachou

Ce document au format PDF 1.7 a été généré par Microsoft® PowerPoint® 2016, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 05/12/2018 à 18:17, depuis l'adresse IP 41.100.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 484 fois.
Taille du document: 771 Ko (9 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Tlemcen Traditions Et
Artisanat Entre Passé Et
Présent
La Daïra De Tlemcen

par Ali benchachou

TLEMCEN ‫ تلمسان‬est une commune de la wilaya de Tlemcen, dont elle est le chef-lieu. Elle est
située au nord-ouest de l'Algérie, à 520 km à l'ouest d'Alger, à 140 km au sud-ouest d'Oran et,
proche de la frontière du Maroc, à 76 km à l'est de la ville marocaine d'Oujda. La ville est
érigée dans l'arrière-pays, est distante de 40 km de la mer Méditerranée.
Ancienne capitale du Maghreb central, la ville mêle influences berbère, arabe, hispanomauresque, ottomane et occidentales. De cette mosaïque d'influences, la ville tire le titre de
capitale de l'art andalou en Algérie4. Selon l'auteur Dominique Mataillet, divers titres sont
attribués à la ville dont « la perle du Maghreb »5, « la Grenade africaine » et « la Médine de
l'Occident »

À 140 km au sud-ouest d'Oran, au pied du djebel Terni, apparaît Tlemcen, enserrée
entre les villages d'El Eubbad à l'est et de Mansourah à l'ouest. La ville, située sur un
replat calcaire à 800 m d'altitude, est adossée au sud du plateau rocheux de Lalla
Setti. Elle domine les plaines de la Tafna et de Safsaf.
La haute plaine de Tlemcen apparaît ainsi comme un vaste piémont étalé en
éventail, à la base des montagnes méridionales. Les eaux descendues parfois en
cascades des hauteurs, la fertilité du terroir, les mélanges des sols, la densité des
arbres lui donnent le nom imagé de bocage tlemcenien, ou se côtoient vergers,
oliveraies, jardins potagers et vignobles.

Transports
Tlemcen est desservie par l'aéroport international de Tlemcen - Zenata - Messali El Hadj situé à 22 km au nord-ouest de la
ville.
La ville dispose d'un téléphérique, inauguré en 2009, qui relie les quartiers ouest de la ville au plateau de Lalla-Seti, à plus de
1 200 m d'altitude ; il est très fréquenté durant le week-end par les familles8 en quête de divertissements.
Tlemcen est reliée à l'autoroute Est-Ouest, longue de 1 216 km, dont elle est proche de l'extrémité occidentale. Elle permet
de relier Tlemcen à Annaba, ville située à son extrémité orientale, en 10 heures de route.
Le transport ferroviaire connaît un nouveau développement depuis le début des années 1990, notamment par la mise en
circulation d'un train interurbain reliant Tlemcen à Sabra et qui assure aussi le transport estudiantin. Le transport ferroviaire
est marqué, dans les années 2000, par la reprise de la ligne ferroviaire de transport de voyageurs entre Oran et Tlemcen via
Sidi Bel Abbès et la réouverture de la ligne reliant Tlemcen à Maghnia. Ces embranchements sur le réseau ferroviaire ont
facilité le transport des marchandises et des produits des secteurs économiques de Tlemcen mais également d'Ouled
Mimoun, Maghnia et Ghazaouet.

Toponymie
SELON UNE PREMIÈRE HYPOTHÈSE, LE NOM DE TLEMCEN PROVIENDRAIT DU MOT
BERBÈRE TILIMSAN, AGGLUTINATION DES DEUX MOTS TELEM ET SIN SIGNIFIANT
SELON IBN KHALDOUN « COMPOSÉ DE LA TERRE ET DE LA MER » ; LE MOT EST CITÉ
POUR LA PREMIÈRE FOIS PAR TABARI QUI MENTIONNE TLEMCEN EN PARLANT DES
BANOU IFREN. QUANT À YAHYA IBN KHALDOUN, IL INDIQUE QUE TLEMCEN
SIGNIFIERAIT « LE DÉSERT ET LE TELL ».
SELON UNE AUTRE HYPOTHÈSE, LE NOM DE TLEMCEN SIGNIFIERAIT « SOURCES OU
POCHES D'EAU CAPTÉES », EN LANGUE BERBÈRE TALA IMASEN.
ENFIN, SELON MICHEL MALHERBE, TALA IMSEN ( )‫تاال يمسان‬SIGNIFIERAIT « LA SOURCE
TARIE »

Éducation
FIDÈLE À SON PASSÉ, TLEMCEN ACCUEILLE PLUSIEURS ÉCOLES ET COLLÈGES RENOMMÉS
TELS QUE LA MEDERSA TACHFINIA AUJOURD'HUI DISPARUE, LA MÉDERSA KHALDOUNIYA, LA
MÉDERSA D'EL-EUBBAD, ETC.
TLEMCEN A ÉTÉ L'UNE DES TROIS VILLES DE L'ALGÉRIE À ABRITER UN LYCÉE FRANCOMUSULMAN, INSTITUTION ORIGINALE QUI COMBINE UNE FORMATION EN ARABE À UN
CURSUS SECONDAIRE EN FRANÇAIS. IL EN EST SORTI DE NOMBREUX DIPLÔMÉS QUI ONT
JOUÉ UN RÔLE IMPORTANT DANS LE COMBAT POUR L'INDÉPENDANCE, PUIS DANS LE JEUNE
ÉTAT ALGÉRIEN, TELS QUE DES MINISTRES, DES PATRONS DE SOCIÉTÉS PUBLIQUES ET DES
DIRECTEURS D'ADMINISTRATION. LES TLEMCÉNIENS PASSÉS PAR CE LYCÉE ET PAR LE
COLLÈGE SLANE, UNE AUTRE INSTITUTION, ONT LONGTEMPS OCCUPÉ LES POSTES-CLÉS EN
DEHORS DE L'ARMÉE ET DES SERVICES DE SÉCURITÉ.
SUR LA PÉRIODE 1974-1980, L'ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR EST ASSURÉ AU SEIN D'UN CENTRE
UNIVERSITAIRE QUI REGROUPE À L'ORIGINE LES SEULS TRONCS COMMUNS DES SCIENCES
EXACTES ET DE LA BIOLOGIE ; IL S'EST GRADUELLEMENT ÉTENDU À DE NOUVELLES FILIÈRES.
L'UNIVERSITÉ ABOU BEKR BELKAID EST CRÉÉE PAR UN DÉCRET DE 1989, MODIFIÉ ET
COMPLÉTÉ PAR LES DÉCRETS DE 1995 ET 1998. ELLE SE COMPOSE DE HUIT FACULTÉS
RÉPARTIES AUTOUR DE PÔLES PRINCIPAUX, NOTAMMENT L'IMAMA ET CHETOUANE.

Culture
Tlemcen a toujours été un centre religieux, culturel, intellectuel et architectural important. À l'époque islamique,
elle est l'une des cités du Maghreb les plus propice à la création et à l'épanouissement intellectuel et son
influence sera grande dans tout l'Occident musulman. Située au carrefour des routes qui mènent du Maroc à
l'Algérie et de la mer Méditerranée au Sahara, Tlemcen joue un rôle culturel et commercial important.
Elle a maintenu les coutumes, les fêtes religieuses et, en général, toutes les cérémonies publiques et privées dans
leur cadre ancien. Ainsi, Yennayer, la fête du jour de l'an berbère héritée de l'époque berbère pré-islamique, est
toujours célébrée à Tlemcen.

La scène culturelle est animée par ses bibliothèques, ses centres culturels, son musée, ses théâtres et ses
associations. La cité accueille en 2011 l'événement « Tlemcen, capitale de la culture islamique ».
Palais El Mechouar.
Les échanges intellectuels avec Béjaïa sont aussi très importants, en théologie comme en musique, les deux
villes ont toujours gardé un lien d'échanges que l'on constate dans les chansons de style arabo-andalou de
Cheikh Sadek El Béjaoui. Ces deux grandes villes de la période islamique ont joué un rôle important dans
l'instruction et l'enseignement des personnes du haut rang intellectuel tels que Sidi Boumediene, Yahia et
Abderrahmane Ibn Khaldoun, etc. Au xie siècle et au xiiie siècle, les Tlemcéniens se sont rendus à Béjaïa, au xive
siècle et au xve siècle c'était le tour des Bougiotes afin de créer cette symbiose qui était un temps une tradition
scientifique du Maghreb.

Musique
Tlemcen est un centre important de la musique arabo-andalouse au Maghreb : de nombreux
artistes de ce genre musical sont originaires de cette cité. Cette musique est étroitement
associée à la vie tlemcèniene depuis la légende de Ziriab et de son luth d'argent. Du fait de
son ancien statut de jumelle arabe de Grenade34, elle a su préserver et développer la forme
musicale arabo-andalouse de style gharnati.

Tlemcen est également le berceau du houzi, un autre genre musical qui découle de la
musique andalouse dont le musicien-poète du xviie siècle, Ben Messaîb, est un représentant.
Le Festival national de musique hawzi est ainsi organisé à Tlemcen.
L'allaoui, une autre des musiques de Tlemcen et de sa région (Nedroma, Maghnia,
Ghazaouet, Sebdou, MSirda Fouaga, etc.).

Monuments et sites
La Grande Mosquée de Tlemcen, datant de 1136, est le dernier vestige d'architecture almoravide en Algérie avec la Grande
Mosquée de Nedroma et la Grande Mosquée d'Alger. L'ornementation du mihrab rappelle celle de la Grande Mosquée de
Cordoue. La salle de prière de la mosquée, construite vers 1082, reçoit en 1136 des embellissements révélant l'influence
andalouse.
La mosquée Sidi Boumediene, située dans la médina d'El Eubbad, un piton rocheux dominant la plaine de Tlemcen, est édifiée
par le sultan mérinide Aboul Hassan appelé « Sultan Noir » au xive siècle. Elle fait partie d'un complexe qui comprend également
une médersa jouxtant la koubba où est inhumé Abou Madyane. Elles font de ce site l'un des sanctuaires de l'art hispanomauresque. La mosquée de Sidi Bellahsen, un petit sanctuaire édifié par le sultan abdelwadide Othman en 1296, abrite le musée
de la ville.

Du palais El Mechouar des souverains abdelwadides ne reste que le mur d'enceinte en raison des aménagements successifs
depuis sa construction au Moyen Âge. De même, de la ville mérinide du xive siècle, la Mansourah, située dans les faubourgs
occidentaux de la ville, il ne reste que des pans de murailles rosés courant au milieu des oliveraies et un minaret dressé dans la
campagne.
Parmi les trente portes historiques de le médina, les seuls vestiges qui subsistent sont ceux de Bab el-Hdid (porte du Fer) au sud, Bab
el-Khemis (porte de l'Armée) à l'ouest et Bab el-Qarmadine (porte des Tuiliers) au nord ; cette dernière a été le théâtre d'une
tentative de meurtre contre Yaghmoracen par le chef de sa garde chrétienne.
Le tombeau de la Sultane, appelé ainsi parce qu'on y a retrouvé l'épitaphe d'une princesse (descendante de Yaghmoracen)
morte en 1412 et celle d'une femme de sang royal, est une kouba construite en briques sur un plan octogonal. Le hammam alSabaghîn (Hammam des teinturiers) est un bain de type arabe avec des caractéristiques hispano-mauresques.


Aperçu du document Tlemcen Traditions Et Artisanat Entre Passé Et Présent a.pdf - page 1/9
 
Tlemcen Traditions Et Artisanat Entre Passé Et Présent a.pdf - page 3/9
Tlemcen Traditions Et Artisanat Entre Passé Et Présent a.pdf - page 4/9
Tlemcen Traditions Et Artisanat Entre Passé Et Présent a.pdf - page 5/9
Tlemcen Traditions Et Artisanat Entre Passé Et Présent a.pdf - page 6/9
 




Télécharger le fichier (PDF)


Tlemcen Traditions Et Artisanat Entre Passé Et Présent a.pdf (PDF, 771 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


tlemcen traditions et artisanat entre passe et present a
chafik benchakroun idrissides
chafik benchakroun idrissides 1
royaume des beni abbes
maroc enquete
civilisation islamique histoire et culture du monde arabe autour de

Sur le même sujet..