Du rôle de l'humus aux pollutions agricoles.pdf


Aperçu du fichier PDF du-role-de-lhumus-aux-pollutions-agricoles.pdf - page 3/34

Page 1 2 34534



Aperçu texte


Note liminaire (novembre 2018)
Ce travail a été écrit en 1999 en vue de l’obtention du Certificat d’Enseignement
Secondaire Supérieure (C.E.S.S.) qui est en Belgique l’équivalent français du baccalauréat. Il est
ici reproduit in extenso à l’identique de la version manuscrite originale si ce ne sont quelques
corrections de syntaxes et orthographiques. Son caractère scolaire excuse par avance son style, sa
forme et son incomplétude. Ce travail s’inscrit dans un projet plus ambitieux de vouloir traiter
d’une manière générale de la problématique de la pollution des terres arables par l’agriculture
moderne. Il fut appuyé l’année suivante d’un second opus intitulé : « l’élevage intensif des animaux
de ferme et ses conséquences sur les sociétés humaines » qui fut présenté comme travail de fin
d’études que sanctionna l’examen final.
Comme son titre le laisse envisager, cette première partie ne s’attelle qu’à la
problématique de la pollution des sols par l’agriculture moderne quelle soit vivrière ou fourragère.
Si je la reproduis aujourd’hui, c’est parce qu’il m’a semblé qu’elle contenait en son sein un savoir
basique, pour ne pas dire fondamental, sur le rôle joué par l’humus dans l’essor et le déclin des
civilisations humaines ainsi que sur l’ampleur de la menace que représente la dissémination des
substances polluantes dans la biosphère que beaucoup semble ou feigne encore d’ignorer.
On pourra s’étonner de la place laissée à l’agriculture biologique qui est présentée
dans ce travail comme une solution potentielle. L’agriculture biologique n’était pas à l’époque ce
qu’elle est devenue aujourd’hui ; elle portait encore en elle les aspirations de révolutionner les
pratiques agricoles et suscitait alors le seul espoir de pouvoir y mettre fin. Le lecteur attentif
pourra voir ce qu’il en est advenu.

3