CES TOUX CHRONIQUE .pdf



Nom original: CES - TOUX CHRONIQUE.pdfTitre: TOUX CHRONIQUEAuteur: PhoenixUser PhoenixUser

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Office PowerPoint® 2007, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 02/02/2019 à 11:48, depuis l'adresse IP 197.200.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 1109 fois.
Taille du document: 1.1 Mo (33 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


TOUX CHRONIQUE CHEZ
L’ENFANT

S.E LAALAOUI - JUIN 2015

INTRODUCTION

 SYMPTOME FREQUENT
 PERTURBE

SOMMEIL,
ACTIVITES PHYSIQUES,
PERFORMANCES SCOLAIRES

 DEFI DIAGNOSTIC

ET AUTRES DEFIS !!!

INCIDENCE
0-6 ANS :
35% des enfants toussent 1 fois/mois

< 4 ans :
5-8 épisodes / an
7-11 ans :
4 épisodes / an
9% ont une toux chronique

LE REFLEXE « TOUX »

LE REFLEXE « TOUX »

Histoire naturelle de la toux aigue

• Etude personnelle (thèse 1983):
13% : durée > 21 jours
Enfants d’âge préscolaire

10% continuent à tousser > 25 jours

DEFINITIONS
Toux
Toux
Toux
Toux récurrente: >2 épisodes (>2 sem) / an
Toux sèche
Toux grasse
Toux aboyante
Toux
/

TOUX
< 3 SEM 3-8 SEM > 8 SEM
AIGUE
APRES VIROSE ( Coq.)

AIGUE
PROLONGEE

SANS VIROSE

CHRONIQUE

APPROCHE ETIOLOGIQUE
ANAMNESE

APPROCHE ETIOLOGIQUE
EXAMEN PHYSIQUE

APPROCHE ETIOLOGIQUE
EXAMENS COMPLEMENTAIRES

SITUATIONS RENCONTREES
Situation évidente ne nécessitant aucun autre
examen complémentaire
Situation avec orientation assez précise
nécessitant un ou plusieurs examen(s)
complémentaire(s) précis
Situation sans aucune orientation

SITUATIONS RENCONTREES

Situation évidente
ne nécessitant aucun autre examen
complémentaire

SITUATIONS RENCONTREES
Situation avec orientation
assez précise nécessitant un ou plusieurs
examen(s) complémentaire(s) précis

TOUX SPECIFIQUE

Syndrome de
pénétration

Toux grasse et/ou
productive

Corps étranger

Pathologie ORL
Bronchite Bact.Prolongée
D.d.b ( mucoviscidoqe,corps
étrangers,dyskinésie ciliaire, déficit
immunitaire,etc)

Radio du thorax
Bronchoscopie +++

Test sueur; TDM thor.; LBA;
Bronchoscopie; Bilan immu;
Tests fonction ciliaire

TOUX SPECIFIQUE (suite)
Déclenchée par les
repas

Aspirations-inhalations
récurrentes:
encéphalopathe, nrs

Toux sèche
Dyspnée

Pneumopathie
Interstitielle

Opacification digestive
Rx-cinématographie
oesophagienne

Spirométrie;Gazométrie;
TDM thor.;Marqueurs autoimmuns; Biopsie pulmonaire

TOUX SPECIFIQUE (suite)
Infection chronique:
Toux progressive
Fièvre prolongée
Perte pondérale

Hémoptysie

TBC, rétention prolongée
de corps étranger
mycose,parasitose

DDB;
Syndrome cavitaire
Insuffisance cardiaque
Hémosidérose; Corps
étranger;
Vascularite; etc

IDR tuberculine
Bronchoscopie
Prélèvements
microbiologiques et sérologies

…………….

TOUX SPECIFIQUE ( suite )
Toux avec stridor

Anomalie anatomique des
voies aériennes :
(larynx,trachée,bronches)

Bronchoscopie
TDM thor.
Opacification

Corps étranger

Tous sèche
saccadée
disparaissant au
sommeil +++

Tic

Pédopsychiatre

Psychogène

Traitement placebo

TOUX SPECIFIQUE ( suite )
Affection congénitale :
(Trachéobronchomalacie)

Début néonatal

Aspiration-inhalation:
( Fistule O-T;
Encéphalopathie; etc)
Infection :
Muco.; dyskinésie ciliaire

…………

TOUX SPECIFIQUE ( suite )
PATHOLOGIE ORL

ALLERGIQUE

NON ALLERGIQUE

TOUX SPECIFIQUE ( suite )
Wheezing avec ou sans atopie

ASTHME

Situation sans aucune orientation

TOUX NON SPECIFIQUE
OUI

AVEC ETAT INQUIETANT

EXPLORATIONS
DISCUTER HOSPITALISATION

NON

TOUX NON SPECIFIQUE
BON ETAT
TOUX GENANTE

TOUX NON GENANTE

LA CONSIDERER COMME TOUX
ASTHMATIQUE

RASSURER
SURVEILLER

LA TOUX ALLERGIQUE (SPASMODIQUE)
 Épisodes de toux sèche, survenant plus volontiers la
deuxième partie de la nuit, ne réveillant pas
forcément l'enfant, et pouvant être déclenchée aussi
aux rires, lors des contrariétés ou d'émotions, à
l’exercice ou lors des changements de conditions
météorologiques.

 Positivité de l'enquête allergologique (par l’anamnèse
et/ou des tests cutanés),
 Présence d'une obstruction bronchique basale
réversible après bronchodilatateurs
 Suppression rapide de la toux après mise en route
d'un traitement anti-asthmatique et ou réapparition à
l'arrêt de celui-ci.

LA TOUX ALLERGIQUE (SPASMODIQUE)
• Épisodes de toux sèche, survenant plus volontiers la
deuxième partie de la nuit, ne réveillant pas forcément
l'enfant, et pouvant être déclenchée aussi aux rires,
lors des contrariétés ou d'émotions, à l’exercice ou lors
des changements de conditions météorologiques.
• Positivité de l'enquête allergologique (par l’anamnèse)
• Suppression rapide de la toux après mise en route d'un
traitement anti-asthmatique et ou réapparition à
l'arrêt de celui-ci.

TOUX NON SPECIFIQUE
BON ETAT
TOUX GENANTE

TOUX NON GENANTE

LA CONSIDERER COMME TOUX
ASTHMATIQUE

RASSURER
SURVEILLER

TRAITEMENT D’EPREUVE PENDANT 2-4 SEMAINES
BRONCHODILATATEURS
CORTICOIDES INHALES

SI BONNE EVOLUTION

POURSUIVRE 6 – 8 SEMAINES

CONCLUSION
 Faire attention à la définition !!!
 2 grandes étiologies:
 Pathologie ORL
 Allergie


Aperçu du document CES - TOUX CHRONIQUE.pdf - page 1/33
 
CES - TOUX CHRONIQUE.pdf - page 3/33
CES - TOUX CHRONIQUE.pdf - page 4/33
CES - TOUX CHRONIQUE.pdf - page 5/33
CES - TOUX CHRONIQUE.pdf - page 6/33
 




Télécharger le fichier (PDF)


CES - TOUX CHRONIQUE.pdf (PDF, 1.1 Mo)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


immuno allergie2 0612 1
respi etiologie diagnostique toux 0511
mardi 13 cours 2
interrog mal respiratoires
etude clinique et diagnostic positif etiologique differentiel severite 2013
fiche r v otites