Tiques pdf .pdf


Nom original: Tiques pdf.pdf

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Conv2pdf.com, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 04/03/2019 à 19:05, depuis l'adresse IP 212.233.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 78 fois.
Taille du document: 50 Ko (2 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)










Aperçu du document


Bientôt le printemps: Gare aux TIQUES!
Les tiques sont présentes sur tout le territoire national. Certaines tiques sont plus fréquemment
retrouvées dans les bois, d'autres dans les hautes herbes des prairies... Il y a différentes type de tiques
qui ne transmettent pas les mêmes maladies. Les risques varient en fonction du lieu de résidence et de
l'accès ou pas à des zones favorables aux tiques .
Les femelles adultes pondent sur le sol. Leurs œufs éclosent, libérant des larves ressemblant à des
tiques miniatures.
Les larves grimpent en haut des végétaux et attendent le passage d'un hôte sur lequel elles vont
s’accrocher. Les larves se fixent sur la peau et prennent un seul repas de sang, puis se décrochant,
retombent sur le sol où elles se transforment en nymphes.
Les nymphes montent à leur tour sur des végétaux afin de parasiter un nouvel hôte. Une fois gorgée de
sang, elles chutent sur le sol et passent au stade adulte.
Enfin, les adultes (mâles et femelles) reproduisent le même schéma : embuscade en haut d'une tige,
repas sanguin unique sur un nouvel hôte et retour au sol. C'est alors que les femelles, fécondées par les
mâles, pondent leurs œufs.
Pour achever leur cycle de vie, les tiques ont besoin d'une humidité modérée et de chaleur. Elles sont
capables d'attendre des conditions climatiques favorables pendant plusieurs mois, voire plusieurs
années. Par conséquent, les infestations par les tiques sont saisonnières, surtout en Europe du nord où
les risques sont plus présents au printemps et à l'automne. Au sud, la saisonnalité des infestations est
moins marquée.
Il peut y avoir des tiques dans les maisons !
Une tique, dont le nom scientifique est Rhipicephalus sanguineus et qui est appellée parfois
improprement "tique domestique", est fréquemment rencontrée dans le sud-est de la France (il est
possible de la ramener de vacances…). Cette tique est capable de réaliser l'ensemble de son cycle de
développement en intérieur. Elle peut s'installer dans les chenils ou les maisons, et être ainsi une source
de contamination permanente.
Les tiques se nourrissant du sang de leur hôte, elles peuvent, en cas d'infestation massive, être à
l'origine d'une anémie. Plus fréquemment, il peut se former un petit abcès à l'endroit de la morsure si
celle-ci s'infecte, ou si on a laissé la partie antérieure (que l'on appelle habituellement "la tête") de la
tique dans la peau en essayant de l'enlever. Même si elles sont peu agréables pour l'animal, ces petites
lésions disparaissent dans la plupart des cas en quelques jours. L'application d'un désinfectant matin et
soir est en général suffisante.
Le véritable danger des tiques réside dans les nombreuses maladies qu'elles peuvent transmettre aux
animaux. Dans ce domaine, et il en va de même pour l'Homme, il y a encore beaucoup de recherches à
effectuer. Il est probable que la liste des microbes pouvant être transmis aux différents animaux lors de
morsure de tiques s'allongera dans les années à venir.
Les principales maladies transmises par les tiques aux chiens
La piroplasmose, appelée également babésiose , due à un parasite du sang.
L'ehrlichiose et les anaplasmoses, qui sont des maladies bactériennes.
La borréliose, appelée en médecine humaine maladie de Lyme.
L'hépatozoonose, maladie parasitaire rare en France, contractée par ingestion d'une tique.
Certaines tiques sécrétant une toxine peuvent provoquer une paralysie transitoire chez le chien.
Les principales maladies transmises par les tiques aux chats
Les tiques peuvent également transmettre la piroplasmose (ou babésiose) aux chats, ainsi que
l'ehrlichiose et l'anaplasmose, mais il est exceptionnel que ces agents infectieux soient à l'origine d'une
véritable maladie, sauf immunodépression.
Comment protéger les chiens et les chats contre les tiques ?
Eviter qu'un chien ou qu'un chat n’attrape des tiques
Il existe plusieurs façons de protéger un chien ou un chat contre les tiques :

Limiter l'accès des chiens aux zones naturelles pouvant servir de refuge aux tiques. C'est assez
compliqué, même en ville, car certains jardins publics peuvent héberger des tiques. Il est de toute façon
conseillé d'examiner l'animal au retour de promenade : si des tiques sont trouvées, il faut les retirer
manuellement (lien vers retirer des tiques) et traiter l'animal avec un produit contre les tiques.
La méthode la plus pratique est de traiter son chien ou son chat préventivement avec un produit contre
les tiques. Il en existe diverses présentations avec des modes et des rythmes d'administration variés.
Demandez à votre vétérinaire de vous prescrire le produit le mieux adapté à votre cas. N'oubliez pas
qu'un traitement contre les tiques doit être régulièrement renouvelé et que la protection atteint
rarement les 100%. Si vous habitez dans une région à risque, il est préférable de continuer à rechercher
les tiques sur les animaux au retour de promenade.
Attention, n'utilisez jamais un produit anti-tique prévu pour les chiens sur un chat sans l'avis de votre
vétérinaire. Certains de ces produits sont mortels pour les chats.
Enlever les tiques sur un animal
Ce qu'il ne faut pas faire :
Tirer sur la tique : on a toutes les chances de laisser un morceau du parasite en place.
Appuyer sur la tique avec les doigts ou avec une pince : presser sur l'abdomen du parasite est à
l'origine d'une régurgitation, or c'est au cours de la régurgitation que se produit la transmission des
maladies !
Verser un produit sur la tique (éther, alcool, désinfectant…) ou la brûler avec une cigarette : cela
produit également une régurgitation réflexe, et donc un risque majoré de transmission de maladie.
Ce qu'il faut faire :
Retirer la tique avec un crochet spécial ou pince à tique : cette méthode très simple permet d'enlever la
tique sans aucun risque.
A défaut de crochet, on peut tout simplement appliquer un produit anti-tique sur son animal et
attendre la mort des tiques. Quel que soit le produit utilisé, plusieurs heures sont nécessaires. Parfois
aussi, les tiques meurent mais ne se décrochent pas tout de suite, ce qui n'est pas grave, l'essentiel étant
qu'elles ne puissent plus transmettre de maladies.
Voyager avec son chien et son chat
Si vous désirez voyager avec votre animal, il est important de vous renseigner sur les risques sanitaires
connus dans la région ou le pays visités. Si vous vous rendez dans une région où les maladies
transmises par les tiques sont fréquentes, traitez votre animal avant de partir. Pour une bonne efficacité,
les sprays et spot-on doivent être appliqués au moins 2 jours (et les colliers 2 semaines) avant le départ.
Si nécessaire, pensez à renouveler le traitement pendant votre séjour.
Empêcher la contamination d’un chenil ou d’une habitation
En cas de contamination des bâtiments par la tique Rhipicephalus sanguineus, il est nécessaire de
traiter à la fois les animaux et l'environnement. Il existe des produits destinés à l’élimination des tiques
dans les chenils ou les maisons. Renseignez-vous auprès de votre vétérinaire.


Tiques pdf.pdf - page 1/2
Tiques pdf.pdf - page 2/2

Documents similaires


synthese
bayer advantage sellsheet iso   fra1
la piroplasmose
tique definitif
hulk control  fichetechnique    animalerie compressed 1
tiques pdf


Sur le même sujet..