07 03 18 CP retraite 7 mars 19 .pdf


Nom original: 07 03 18 -CP retraite 7 mars 19.pdf
Auteur: Christine DUFFLOT

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Word 2013, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 08/03/2019 à 13:23, depuis l'adresse IP 195.68.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 124 fois.
Taille du document: 75 Ko (1 page).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Retraites : une réforme qui ne pourra pas répondre aux besoins
La CGT a été reçue par le Haut-Commissaire à la réforme des retraites le 7 mars. Elle continue de
participer à ces rencontres pour porter la revendication pour une amélioration des droits pour
l'ensemble des salariés, qu'ils soient du secteur public ou du privé. Loin de cet objectif, le HautCommissaire continue son travail de déconstruction de notre système de retraite solidaire. Il tente
aujourd’hui de diviser le monde du travail, en abordant de façon isolée les questions relatives aux
régimes spéciaux et la fonction publique.
La CGT rappelle que la clé de voûte de notre système de protection sociale est la réponse aux besoins
des salariés : un niveau pension permettant de vivre pleinement sa retraite dès 60 ans. Elle revendique
un droit à départ à taux plein anticipé pour les salariés ayant exercé des travaux pénibles et
astreignants dans tous les régimes.
Il existe dans certains régimes, des droits spécifiques justifiés aux contraintes d'exercice des métiers.
La CGT revendique l'amélioration et l’élargissement de ces droits spécifiques, pour tous les salariés
exposés à ces contraintes, qu'ils soient du public ou du privé.
La CGT revendique la reconnaissance de la pénibilité quel que soit le secteur. Ainsi, par exemple,
elle considère que les conditions de travail des aides-soignantes sont les mêmes, qu'elles soient du
secteur public ou du privé. Toutes doivent donc bénéficier d'un véritable droit à un départ anticipé à
taux plein à la retraite.
Sourd aux attentes des salariés actifs et retraités, le projet gouvernemental d'un régime de retraite
universel par points n'a pas pour objectif de répondre à leurs besoins. Depuis 1993, toutes les réformes
régressives menées par les gouvernements successifs ont abaissé les droits à retraite des salariés, tout
en maintenant un âge de départ et un niveau de pension donné. Aujourd’hui, le gouvernement veut
supprimer ces deux derniers repères collectifs.
La retraite ne serait plus le moment permettant de s'arrêter de travailler grâce à un revenu de
remplacement suffisant, mais deviendrait l'instant où l'usure au travail mettrait le salarié en incapacité
de continuer toute activité. Pour la CGT, la retraite aussi est le reflet de la vie au travail, ce qui
implique la présence de CHSCT dans toutes les entreprises et administrations, et le renforcement de
la médecine du travail.
A la veille du 8 mars, journée de mobilisations pour les droits des femmes, la CGT rappelle que l'écart
de pension est aujourd’hui de 800 euros bruts entre les femmes et les hommes, conséquence des
inégalités salariales dans le monde du travail. La mise en œuvre de l'égalité salariale entre les femmes
et les hommes permettrait notamment de résorber ces inégalités, tout en faisant rentrer des ressources
nécessaires pour financer une amélioration des droits pour toutes et tous.
La CGT appelle d'ores et déjà l'ensemble des salariés actifs et retraités à se mobiliser lors de la journée
d'action interprofessionnelle du 19 mars pour notamment exiger l'amélioration de notre système de
retraite solidaire, et faire faire barrage au projet de réforme gouvernemental.
Montreuil, le 7 mars 2019


Aperçu du document 07 03 18 -CP retraite 7 mars 19.pdf - page 1/1


Télécharger le fichier (PDF)

07 03 18 -CP retraite 7 mars 19.pdf (PDF, 75 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP







Documents similaires


07 03 18  cp retraite 7 mars 19
dossier reforme des retraites 2010
30x6b3d
130619 tract retraites
com43 reformedesretraitesdoc
tract 19 mars

Sur le même sujet..