2 Le lavoir enchanté l'ingouvernable merveilleux.pdf


Aperçu du fichier PDF 2---le-lavoir-enchante---lingouvernable-merveilleux.pdf - page 4/222

Page 1 2 3 456222



Aperçu texte


Lulù
« Que si les brocanteurs de civilisation daignaient
me dire en colère qu’il n’est permis à personne de
se mettre en dehors de la société, j’aurais l’irrévérence de leur faire observer que deux clans
d’hommes possèdent ce droit imprescriptible : - ceux
qui valent mieux que la société - et ceux qui valent
moins - Je me range dans l’une de ces deux catégories.»
Ajoutons «...Il est bien vrai qu’on ne déduit pas la vie
d’une société. E.M »
Philotée O’Neddy
ou le " brigand de la pensée "

Lulù

El clandestino

Vio que vino - transparente el cuerpo y el universo uno el otro
Vio que no lo sabía
Vio que se había apoderado de si misma
Que había sido subida - Vio un sol sobreviniendo
quién hizo estallar las murallas de su prisión



Y deseo que se supera en universo
vio el universo superarse en deseo
Entonces subiéndose vive sólo ella – cautivadora –
Lulù al poniente

La clandestine

Il vit qu'elle vint – transparente –
le corps et l'univers l'un en l'autre
Il vit qu'elle ne le savait pas
Il vit qu'elle s'était emparée d'elle-même...
qu'elle s'était gravie - Il vit un soleil survenant
qui fit éclater les murailles de sa prison
Et désir se surmontant en univers
il vit l'univers se surmonter en désir
Alors se gravissant il ne vit plus qu'elle – captivante –
Lulù au couchant

« Toujours le désir croît et fleurit
D'étreindre l'amant plus fortement
De le recevoir au plus profond,
De faire un avec lui,
Ne rien refuser à sa soif
Se nourrir l'un de l'autre
Seulement l'un de l'autre. »
Novalis
Extrait du livre d'Olivier Chefer Novalis