panneauxpoemesexpo .pdf



Nom original: panneauxpoemesexpo.pdf

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Conv2pdf.com, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 25/03/2019 à 15:15, depuis l'adresse IP 86.254.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 183 fois.
Taille du document: 224 Ko (7 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


Les Roses Imprévues
Les roses qui vont éclore
Alors que l'hiver, je déplore
Miracles ou contraste,
Des saisons détraquées
Elle sont là, jolies fleurs
Comme un pointe de couleur
Dans l'océan de gris
Arbres morts dénués de vie
Roses et vivaces, elles crient
leur joie, éphémère, de vivre
Ne pensant encore à mourir
Elles resplendissent dans mon jardin
Malgré la bise mortelle du Nord
Et l'appel enivrant de la Mort.

Le Lézard
Souffle sinistre vent
Aussi froid que mon sang
Lezard, animal hypothermique
Atteint de haine épidermique
Avec la haine du crocodile
Et les moyens des colères futiles
Je tremblote face à cet automne
Climat inhospitalier, même pour un homme
Ma condition de reptile
Me fruste et m' horripile
Je voudrais vous dévorer
Mais je ne peux que cavaler,
Seulement fuir les cruels enfants
Qui m'arrachent la queue en sang
Pour la voir sans cesse gigoter
Elle, peux repousser, pas ma fierté.

Petit Insecte Vert
Que fais tu, mystérieuse Créature?
Est tu venu petit pionnier, chercher ta pitence
sur cette planète végétale, tout couverte de pollen
Petit robot,carapace reluisante de Vert
suivant ton instinct tu exécutes les ordres
de ta Nature, toujours sur la même Fleur
Conquérant de tout un Microcosme.

Antique Abeille
Animal Antique, Apis des Mérovingiens
Tant de légendes et de vertus l'ont te prête
de par le Nectar que tu prodigues
sans compter, infatigable ouvrière
devenue Rarissime mais de plus en plus utile
dernière Gardienne d'un Ordre Naturel
que l'Homme détruit sans vergogne.

Repli
Face à L'intempérie ou l'Intempérance
La Dent de Lion se referme, imperméable
aux gouttelettes assaillantes
et aux frimas encore présent du Printemps.

Mêlent Ancolies

La rosée translucide
ne transperce pas la coquille
de la fragile fleur naissante,
Apparition champêtre
au détour d'un bois
Irréelles compagnes
de l'air frais du matin.

Souffle,
« le réel me donne de l’asthme » Emil Michel Cioran

Je souffle sur l’étoile blanche
mon rythme cardiaque s’accentue
asthmatique effort
une parcelle s’envole au loin
c’est mon espoir de guérir…


Aperçu du document panneauxpoemesexpo.pdf - page 1/7
 
panneauxpoemesexpo.pdf - page 3/7
panneauxpoemesexpo.pdf - page 4/7
panneauxpoemesexpo.pdf - page 5/7
panneauxpoemesexpo.pdf - page 6/7
 




Télécharger le fichier (PDF)


panneauxpoemesexpo.pdf (PDF, 224 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


panneauxpoemesexpo
bon de commande 2017
atelier sureau
mythe marie elia
un ardennais en bourgogne journal mensuel mai 2019
mg493xo

Sur le même sujet..