Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Convertir un fichier Boite à outils Recherche Aide Contact



Newsletter2113 .pdf


Nom original: Newsletter2113.pdf

Ce document au format PDF 1.3 a été généré par Scribus 1.4.6 / Scribus PDF Library 1.4.6, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 15/05/2019 à 03:33, depuis l'adresse IP 31.10.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 37 fois.
Taille du document: 1.2 Mo (2 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


Il y a mieux à faire le dimanche que courir les magasins :

Votez !

- HTTPS://WWW.FACEBOOK.COM/CAUSESTOUJOURS

HTTP://PASCAL.HOLENWEG.BLOGSPOT.COM

VIVELACOMMUNE@INFOMANIAK.CH

Feuille à peu près quotidienne et assez généralement socialiste

Causes Tousjours

Genève, 26 Floréal
(mercredi 15 Mai 2019)
9ème année, N° 2113
Paraît généralement du lundi au
vendredi

Le salaire minimum dans le
secteur de la vente de détail à
Genève augmente de 67 francs et
passe la barre des 4000 francs
par mois : c'est le résultat d'une
décision de la Chambre des
relations collectives du travail,
confirmée par le Tribunal fédéral
qui a rejeté le recours déposé par
les patrons contre l'augmentation
(indexation) de 1,7 % des salaires
dès le 1er janvier 2019. Cette
adaptation salariale est prévue
dans le contrat-type de travail qui
supplée à l'absence de convention
collective, alors qu'une convention collective est précisément la condition posée dans une loi votée par le
peuple pour que les commerces soient autorisés à
ouvrir trois dimanches par an. Une condition contournée par une nouvelle loi, soumise à référendum.
Après une victoire syndicale devant la justice, on en
espère une autre dans les urnes dimanche. Votez !
UN CONTE DE FÉE PATRONAL ET UN MESSAGE DES ÉGLISES
a présidente de la Fédération
d u c o m m er c e g en ev o i s , q ui
appelle évidemment à soutenir l'ouverture dominicale de ces
c o m m er c es , éc r i t d an s l a « T r i b un e
d e G en èv e » : « L e c o m m er c e
g en ev o i s s e b at à ar m es i n ég al es
depuis des années pour sauver ses
18'000 emplois face aux défis que
s o n t l e c o m m er c e en l i g n e, l a
c o n c u r r e n c e t r a n s fr o n t a l i è r e e t l e
c h an g em en t d e s o c i ét é » . Q ue l e
c o m m er c e g en ev o i s e s e b at t e, n ul
n'en doute. Qu'il se batte d'abord
pour « sauver ses 18'000 emplois »
est un peu plus incertain -il se bat,
comme tout commerce, pour se
s a u v e r l u i - m ê m e . Ma i s c r o i r e
qu'une ouverture dominicale des
m ag as i n s q ui ac t uel l em en t r es t en t
fermés le Jour du Seigneur puisse
être une réponse au commerce en
l i g n e, à l a c o n c ur r en c e t r an s fr o n t a l i è r e e t a u c h a n g e m e n t d e
s o c i é t é r e l è v e d u c o n t e d e fé e .
Qu'un commerce soit ou non
o uv er t l e d i m an c h e n e c h an g e r i en

à la capacité de dépenser de ses
clients, réels ou potentiels, ni à la
différence des prix d'un côté et de
l'autre de la frontière, ni à la facilité
d u c o m m er c e s ur i n t er n et . O n n e
s'étonnera pas (on s'en félicitera
même, tout athée qu'on soit) que
l'église protestante de Genève et sa
c o us i n e c at h o l i q ue r o m ai n e s e
soient fendues d'un communiqué
commun rappelant la nécessité
d'une rupture (le dimanche, en
l'occurrence) dans le rythme de vie
et la « soumission aux impératifs
éc o n o m i q ues » . C ar en v ér i t é, en
v ér i t é o n v o us l e d i t ( av ec l es
églises) : Il y a des choses plus intér e s s a n t e s à fa i r e l e d i m a n c h e q u e
courir les magasins : se promener,
l i r e, al l er au t h éât r e, au c i n ém a, au
bistrot... et se rendre matutinalement au local de vote pour voter
« n o n » à un e o uv er t ur e d o m i n i c al e d es m ag as i n s , i n ut i l e aux
commerces autant qu'aux consommateurs mais pesant sur les travaill eus es et l es t r av ai l l eur s d u s ec t eur .

« Si le socialisme est une pommade lénifiante sous laquelle demeurent les plaies, qu'éclate le socialisme » (Jean Sénac)

CAUSEs TOUsJOURS
N° 2113, 26 Palotin
Jour de Ste Prétentaine,
rosière
(mercredi 15 Mai 2019)
Donc, le Conseil National, après le
Conseil des Etats, a refusé de
réhabiliter les sept personnes, dont
Léon Nicole, condamnées par les
Assises fédérales après le massacre du
9 novembre 1932. Les Chambres ont
refusé de les réhabiliter au motif
pour le moins étrange que les sept
hommes ont été condamnés « dans le
respect des principes de l'Etat de
droit ». On croit rêver : le 9
novembre 1932, un meeting
d'extrême-droite avait été organisé
pour la « mise en accusation» des
dirigeants du Parti socialiste
genevois, Léon Nicole et Jacques
Dicker. Le PS avait répliqué en
convoquant une manifestation.
Contre laquelle le Conseil d'Etat (de
droite) avait appelé l'armée. Qui
avait tiré dans le tas, tuant treize
personnes et en blessant 65. Mais ce
sont les dirigeants et des militants de
gauche qui ont été condamnés -ni
ceux d'extrême-droite, ni le Conseil
d'Etat, ni les officiers ayant donné
l'ordre de tirer sur les manifestants
(à la mitrailleuse). Léon Nicole avait
donc été condamné à plusieurs mois
de prison. Il les avait purgés à SaintAntoine, d'où il était quasiment
sorti pour être élu au Conseil d'Etat
avec trois autres socialistes, et
prendre la présidence du Conseil
d'Etat (le premier gouvernement
cantonal à majorité de gauche en
Suisse). Ouais, c'était une autre
époque : on devenait président du
Conseil d'Etat en sortant de prison.
Aujourd'hui, on risque de finir en
prison après avoir été sorti de la
présidence du Conseil d'Etat.

Notre-Dame de Paris a brûlé, et ça a
fait déploration mondiale. Mais c'est
pas la première cathédrale qui brûle
ou qui est partiellement détruite -le
plus souvent sans qu'on puisse y voir
un accident : celles de Strasbourg,
Reims, Noyon, Verdun, Arras,
Saint-Lô, Rouen, Caen l'ont été
pendant la première ou la seconde
guerre mondiale -et on ne cite là que
les françaises. Parce que les
allemandes en ont aussi pris plein la
gueule pendant la Guerre Mondiale,
comme celle de Coventry en
Angleterre. Ou celle de Nagasaki.
Mais on a souvent décidé soit de ne
pas les reconstruire, et de les laisser
en ruines exemplaires, soit de les
reconstruire en laissant visibles les
traces de leur destruction : comme
l'écrit
l'historien
Stéphane
Michonneau, « l'histoire de l'Europe
est aussi celles de nos cicatrices ».
Seulement voilà : on est dans
l'époque de la chirurgie esthétique,
du lifting et de la liposuccion, pas
dans celle du témoignage signifiant.
Il y a donc fort à parier qu'on
recollera une flèche à Notre-Dame de
Paris. Mais quelle flèche ? On sait
pas. Toute la droite française se
mobilise pour qu'on se contente de
refaire la flèche de Viollet Le Duc à
l'identique. Et dénonce par avance le
sacrilège d'une flèche « contemporaine ». Sur le même ton qu'on
l'entendait hurler contre le projet de
Peu (et de Mitterrand... soutenu par
Chirac...) d'une pyramide dans la
cour du Louvre...

AGENDA
TOUT LE PROGRAMME DE
L'USINE ET A L'USINE

www.usine.ch www.ptrnet.ch
www.lekab.ch

L'AGENDA CULTUREL
ARABE A GENEVE
http://www.icamge.ch/

SAMEDI 18 MAI, GENEVE
Nuit des Musées

www.nuitdesmusees-geneve.ch
JEUDI 23 MAI, GENEVE

"Ne laisser personne de côté :
quelles priorités contre la
pauvreté ?

Table-ronde de la Fédértatio9n
genevoise de coop0ération
Uni Bastions, de 1 9 à 21 heures
SAMEDI 25 MAI, DANS
TOUTE L'EUROPE
Stop Dublin

Mobilisation européenne contre le
système Dublin
www.stopdublin.eu
VENDREDI 14 JUIN, DANS
TOUTE LA SUISSE
Grève nationale des
femmes/grève féministe

www.grevefeministe201 9.ch


Newsletter2113.pdf - page 1/2
Newsletter2113.pdf - page 2/2

Documents similaires


Fichier PDF petition allocs
Fichier PDF newsletter2107
Fichier PDF 2016 05 10 nouvelle politique penale antimanifestants
Fichier PDF lh59 se44 q08
Fichier PDF que uomg bie 01 2017
Fichier PDF newsletter2035


Sur le même sujet..