Fichier PDF

Partage, hébergement, conversion et archivage facile de documents au format PDF

Partager un fichier Mes fichiers Convertir un fichier Boite à outils PDF Recherche PDF Aide Contact



DOSSIER ARTISTIQUE .pdf



Nom original: DOSSIER ARTISTIQUE.pdf

Ce document au format PDF 1.3 a été généré par Google / macOS Version 10.14 (assemblage 18A391) Quartz PDFContext, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 19/05/2019 à 23:06, depuis l'adresse IP 176.159.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 36 fois.
Taille du document: 33 Mo (7 pages).
Confidentialité: fichier public




Télécharger le fichier (PDF)









Aperçu du document


DOSSIER ARTISTIQUE

Desesperados to
Pluton Mission

CONTACT
@clubdesesperados
clubdesesperados@gmail.com

LES DESESPERADOS






KELIAN RATSIMHIAH
(CONSERVATOIRE DU VÈME ARRONDISSEMENT DE PARIS)
COMÉDIEN ET AUTEUR
Mail : kelian.garau@gmail.com
Tel : 0781449759







WANDA BERNASCONI
(CONSERVATOIRE DU VÈME ARRONDISSEMENT DE PARIS)
COMÉDIENNE,AUTRICE,METTEUSE EN SCÈNE
Mail : wandabernasconi@gmail.com
Tel : 0666994978




SILOË SAINT-PIERRE
(CRR DE PARIS)
COMÉDIENNE,AUTRICE,METTEUSE EN SCÈNE
Mail : siloe.saintpierre@gmail.com
Tel : 0628967460




VINCENT PACAUD
(CONSERVATOIRE DU VÈME ARRONDISSEMENT DE PARIS)
C O M É D I E N , A U T E U R, M E T T E U R E N S C È N E



Mail : vincent.pacaud@hotmail.fr
Tel : 0687519906





AURÉLIEN BARÉ
(ECOLE SUPÉRIEURE DE CANNES - ERAC)
COMÉDIEN ET AUTEUR
Mail : aurelienb83@hotmail.fr
Tel : 0650936428

RAPHAËLLE DE LA
BOUILLERIE
(CONSERVATOIRE DU VÈME ARRONDISSEMENT DE PARIS)
COMÉDIENNE,AUTRICE,METTEUSE EN SCÈNE
Mail : rdelabouillerie@yahoo.fr
Tel : 0660542960

NOTE D’INTENTION
« Nous serons les plus heureux êtres humains que l’espace ait cueillis de
tout
temps
»
Issus du conservatoire du cinquième, notre joyeuse entente et le désir de
créer quelque chose ensemble nous ont rassemblé en collectif. Nous
voulions tous participer également à tout étage, que chacun puisse proposer,
diriger, expérimenter, faire l’expérience d’une micro-société artistique. C’est
comme ça que nous avons travaillé jusqu’à ce jour et dans l’idéal nous
aimerions
continuer
ainsi.
Pour commencer quelque part nous avons eu l’idée d’explorer l’espace
(au sens cosmique du terme). En effet, cette situation nous permettait
d’ouvrir au maximum l’imaginaire, la forme et les codes de jeu; ce qui était
un désir commun. Nous voulions trouver une forme aussi libre que semblent
l’être
les
astronautes
flottant
autour
de
l’orbite
Lunaire.
L’espace s’est finalement révélé comme le lieu métaphorique de
questionnements plus universels « Qui serait assez désespérés pour tout
quitter ? », « Pourquoi partir ? », « Partir, c’est mourir ou renaître ? », «
L’espace peut-il être une issue aux questionnements inéluctables autant
qu’au drame personnel quotidien ? »,« Est-ce un refus de toute société ou
la possibilité d’en créer une différente ? « L’Espace est-il vide ou plein ? »,
« Décollons-nous vers une République du bonheur ? », « Que
laisserons-nous sur Terre ? », « Que créerons nous dans l’Espace ? », «
Créerons-nous
même
quoi
que
ce
soit
?
»
C’est alors que nous avons eu l’idée de participer à « conservatoires
en scène ». En effet, ce projet du Rond Point et de la MPAA fut pour nous
l’opportunité de motiver le processus créatif en lui offrant un cadre propice
pour sa réalisation avec un suivi exigeant. Le thème proposé, celui de
l’héritage et de la transmission nous a permis d’orienter l’objet de notre
travail et de le préciser. Que signifie ce départ ? Est-ce le refus d’une
société future ? De prendre en charge ce qu’il se passe ici-bas ? Est-ce un
renoncement à ce qu’on pourrait appeler notre « héritage » ? Autant de
questions que se posent les différents personnages que nous avons créés à
partir de nous-même. C’est aussi ce que nous voulons explorer, la
confrontation
de
différents
fantasmes
autour
de
l’espace.
Fin
Les desesperados

de

la

transmission.

SYNOPSIS

Six errances se trouvent au même endroit et se mettent à observer les étoiles. Une
alchimie de groupe se créé et se défait. N’en reste que trois. Arrive alors « le gars »
qui les nomme « desesperados » et leur propose une issue: celle de partir dans
l’espace.
Les plus désespérés auraient donc le droit à l’espoir de fuite. Les voilà partis en
chanson. Les voilà jouissants de l’apesanteurs. Que faire, maintenant qu’il n’y a plus
rien à faire ? Loin de tout nos malheurs, qu’est-ce qu’il nous reste ? » Nous avons
fait le choix de ne pas aller vers une cohérence totale scientifique pour être plus libre
poétiquement.
Pour remédier au désoeuvrement et à l’ennui plusieurs options s’offrent à nous : une
émission de radio à retransmettre, une transformation en Alien, s’inventer des rôles, du
scientifiques à l’acteur de nanars. Différents chemins que nous voulons éprouver
toujours

dans

cette

recherche.

EXTRAIT



LE

GARS

:

Vous

avez

du

feu

?

Il

fait

froid

hein.

Vous

avez

froid

?

(...) Vous faites quoi ? Vous êtes à la rue ? (...) Vous avez rien à faire ? Vous traînez
? Vous errez ? Vous êtes désespérés ? Ou espérants ? Des desesperados, des
esperados, desesperados erandos aficionados ? temps. Ah bah c’est dur. C’est
compliqué. On peut pas vous laisser là comme ça. On va vous trouver une solution.
On

va

Regarde

un

s’occuper
long

de

vous

temps

en

haut

On va vous envoyer sur la lune. On peut appeler la NASA, vous savez ils font ça. Ils
envoient

des

gens

sur

d’autres

planètes.

Vous

savez



il

est

Bashung

?

Temps
À Pluton. Il se les gèle à Pluton. Loin. Très loin. Moins 30 000. La NASA envoie des
gens dans l’Espace. Ça se fait. Et aussi, il y a des gens qui font des courses de
dragsters dans les déserts de sel au Nouveau Mexique... Vous avez déjà vu les déserts
de sel ? (...) Et les dragsters vous connaissez ? (...) C’est comme des fusées mais ça
roule. Ca va à mille cent. Match 1, Match 2. Vitesse avion, dépasse le mur du son.
Comme une fusée ça part. Il faut des parachutes pour les arrêter. Imitation du
dragster. Ca fait un bruit assourdissant, supersonique dans tout le désert. C’est grand.
Hyper blanc. Pas de repère, c’est tout blanc. Aucun risque de rentrer dans quelque
chose. Ou quelqu’un. Petit temps. Bon j’y vais salut.




Documents similaires


Fichier PDF dossier artistique
Fichier PDF fo dac reunion cma f gregorutti ville de paris
Fichier PDF appel du 14avril
Fichier PDF gdm cr marche atelier espaces publics mars16
Fichier PDF profession de foi 4p lf vdef
Fichier PDF catalogue de prestations


Sur le même sujet..