DP Station Lavage Mousset.pdf


Aperçu du fichier PDF dp-station-lavage-mousset.pdf - page 2/11

Page 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11



Aperçu texte


LE POINT
DE DÉPART :
LA GRIPPE
AVIAIRE
La grippe aviaire désigne les
différentes formes du virus
de la grippe qui infecte
les oiseaux sauvages et
les oiseaux domestiques.
Lorsqu’elle touche les oiseaux,
la maladie est également
connue sous le nom
d’influenza aviaire ou,
anciennement,
de peste aviaire.

2004 >>> 2007 >>>>> 2015 >>> 2016 >>>>>>>>>>>>>>> 2017
une souche H5N1
du virus a été mise
en avant en raison
de son danger

FÉVRIER 2007 :
premier épisode en France
JUILLET 2007 :
brève réapparition dans l’Est

NOVEMBRE 2015 :
le Sud-Ouest frappé
de plein fouet

JANVIER 2016 :
le Ministère de l’Agriculture annonce que les élevages
du Sud-Ouest devront geler leur production pendant plusieurs
mois afin d’éradiquer définitivement la maladie
JUILLET 2016 :
plusieurs élevages sont à nouveau infectés dans le Sud-Ouest
NOVEMBRE 2016 :
le risque est réévalué de « négligeable » à « élevé » dans
certaines régions de France
Décembre 2016 :
le risque « élevé » est étendu à tout le territoire

>>>>>>>>>

JANVIER 2017 :
face à un virus « très agressif » et après la détection de 89 foyers,
le Ministère de l’Agriculture annonce l’abattage de centaines
de milliers de canards élevés à l’air libre dans 150 communes
du Gers, des Landes, des Hautes-Pyrénées et
des Pyrénées-Atlantiques

DES CONSÉQUENCES
ÉCONOMIQUES ET
SOCIALES LOURDES

CONSTAT
Les crises d’influenza aviaire sont
désormais plus rapprochées avec une
propagation rapide et intense, mettant
tous les acteurs de la filière dans
de grandes difficultés
économiques.

2016

Suite à l’épidémie H5N1,
ce sont 9 millions de canards qui
n’ont pas pu être élevés et
5 400 tonnes de foie gras – le quart
de la production annuelle – qui
n’ont pas pu être mises sur
le marché par la filière française.

2017

L’apparition d’H5N8, à la virulence
inégalée, a causé la perte de près
de 4,5 millions de canards (1,9 million
d’animaux décimés par le virus, les autres,
abattus dans le cadre du plan d’abattages
préventifs).
Au total, ce sont près de 12 millions
de canards perdus pour la production
française,
une baisse de la production de 19 %
par rapport à 2016

2

3