2018.pdf


Aperçu du fichier PDF 2018.pdf - page 8/36

Page 1...6 7 891036


Aperçu texte


Bulletin Municipal - Herriko aldizkaria

Février 2018 Otsaila

CANTINE BIO ET LOCALE
Sous l’impulsion des parents d’élèves du public et de l’ikastola, le projet de la cantine bio locale
prend forme. Suite au questionnaire aux parents et la réunion publique de mai 2017, ce projet a
fait la quasi unanimité.
L’étude préalable financée par la commune, a permis de vérifier la faisabilité dans les locaux
existants, et d’évaluer le coût du repas, réel et facturé aux parents d’élèves. 3,85 euros sera le
prix du repas pour les parents à la rentrée 2018. Le transport sera assuré vers Macaye et vers
l’ikastola à Gréciette. Le coût réel du repas est plus élevé, cela représente environ 9000 euros à
se répartir entre les communes, dont sont issus les élèves. Il devrait diminuer avec le temps, en
travaillant sur les menus, le gaspillage et l’implication de tous.
Car oui c’est un projet global où chacun aura son rôle à jouer. Les parents, bien entendu, en
s’assurant que l’enfant mange bien, le personnel de salle par son accompagnement en
encourageant les enfants à goûter tous les plats proposés et à prendre conscience du gaspillage.
Les enseignants également, en intégrant l’alimentation dans leurs programmes, la provenance
des produits, leur fabrication, etc. et bien entendu le cuisinier qui aura le rôle majeur dans la
préparation de menus, le choix
des produits, le contact avec les
producteurs, ainsi que l’équipe
éducative afin que ses repas
fassent le bonheur des papilles
mais aussi, permettent de
découvrir l’art d’une cuisine avec
des produits frais de saison, de
qualité et de proximité.
Les travaux vont se réaliser
essentiellement pendant les
vacances de Pâques, afin de
perturber le moins possible
l’école. Pendant les travaux, les
repas seront pris dans la salle
Hodi Aldean. Ils seront terminés
pour la mi-juillet au plus tard. Le
cuisinier ou la cuisinière sera
embauché(e) bien en amont, afin
de prendre ses marques et
préparer la rentrée. Nous avons
obtenu les financements de la
TEPCV et de l’Etat, l’ensemble
représentant près de 80 % de
subvention pour un total de
132.362,72 euros HT
d’investissement, études
comprises.
Il est à souhaiter que ce projet de
cantine bio (ou produits locaux)
puisse faire exemple car il donne
du sens à notre agriculture de
qualité et de proximité, au travail
des cuisiniers de la restauration
collective, et enfin et surtout
manger mieux, pour que nos
enfants soient en bonne santé,
seule raison s’il en fallait pour
justifier cette cantine bio et locale.

8