Nombres surréels, nombres pseudo réels, intrication quantique Copie .pdf


Nom original: Nombres surréels, nombres pseudo-réels, intrication quantique - Copie.pdf

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Writer / LibreOffice 6.3, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 31/10/2019 à 19:07, depuis l'adresse IP 90.103.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 6750 fois.
Taille du document: 22 Ko (2 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


NOMBRES SURREELS, NOMBRES PSEUDO-REELS, INTRICATION QUANTIQUE.

Bibliographie :
- "Les Nombres Surréels, ou comment deux anciens étudiants découvrirent les mathématiques pures et
vécurent heureux." de D. E. KNUTH, traduction : Daniel E. Loeb et Hélène Loeb.
- "On numbers and games" seconde édition de J. H. CONWAY.
- "Intication quantique" Wikipédia.
- "Des récréations arithmétiques au corps des nombres surréels..." Thèse de Lisa ROUGETET.
- "Tic-tac-toe quantique" Wikipédia.

Comment représenter symboliquement des états séparés et des états intriqués en utilisant des
nombres surréels et des nombres pseudo-réels ?
Etat séparé avec un nombre surréel : -1 / 1
Les deux particules sont créées au même instant (le même jour dans la théorie des surréels).
Pour symboliser l'espace et le temps, on utilise des séries qui convergent vers 0 à droite et à
gauche. Pour des séries similaires, à droite et à gauche, la vitesse de convergence est identique.
Les détecteurs des particules sont situés à égale distance.
Dans le cas où les détecteurs sont à des distances différentes on utilise des vitesses de
convergence différentes donc des séries qui ne sont pas similaires.
Etat intriqué avec un nombre pseudo-réél : 1 / -1
Les deux particules sont créées quand elles sont détectées (contrairement à une vision naïve
des choses), mais dans ce système, au même instant, sans tenir compte de la distance des
détecteurs.
Il existe une zone confuse entre 1 et -1 que nous faisons correspondre symboliquement à une
superposition d'état.

Comment concilier ces deux points de vue ?
En tenant compte du fait que la deuxième solution est vérifiée par l'expérience. L'infrastructure
correspondrait au nombre pseudo-réél d'un jeu combinatoire.
Ce que nous en voyons correspondrait à la première solution avant interprétation des résultats.
L'univers serait alors un jeu combinatoire à information complète.
C'est bien plus qu'un jeu de dés.
Aujourd'hui on a tendance à croire que le jeu combinatoire constitue un modèle pédagogique

pour la mécanique quantique, or, en réalité, c'est exactement l'inverse. Il faut se convaincre de
cette inversion paradigmatique.
chantal.capron@neuf.fr


Aperçu du document Nombres surréels, nombres pseudo-réels, intrication quantique - Copie.pdf - page 1/2

Aperçu du document Nombres surréels, nombres pseudo-réels, intrication quantique - Copie.pdf - page 2/2






Sur le même sujet..





Ce fichier a été mis en ligne par un utilisateur du site. Identifiant unique du document: 01929767.
⚠️  Signaler un contenu illicite
Pour plus d'informations sur notre politique de lutte contre la diffusion illicite de contenus protégés par droit d'auteur, consultez notre page dédiée.