Newsletter2214 .pdf


Nom original: Newsletter2214.pdf

Ce document au format PDF 1.3 a été généré par Scribus 1.4.6 / Scribus PDF Library 1.4.6, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 17/12/2019 à 04:52, depuis l'adresse IP 178.198.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 181 fois.
Taille du document: 2.4 Mo (2 pages).
Confidentialité: fichier public
Auteur vérifié


Aperçu du document


Mise en service du « Léman Express« » :

Effacer la frontière

- HTTPS://WWW.FACEBOOK.COM/CAUSESTOUJOURS

HTTP://PASCAL.HOLENWEG.BLOGSPOT.COM

VIVELACOMMUNE@INFOMANIAK.CH

Feuille à peu près quotidienne et assez généralement socialiste

Causes Tousjours

Genève, 27 Frimaire
(mardi 17 décembre 2019)
10ème année, N° 2214
Paraît généralement du lundi au
vendredi

Depuis dimanche, le «
Léman Express » circule
autour du Léman, et
passe la frontière. La
nouvelle
ligne
17
reprend en outre la
liaison trans-frontalière
en tram interrompue
depuis 80 ans. Toute la
journée de dimanche, l'ambiance fut festive dans les
trains et dans les gares genevoises du réseau -signe
que les Genevois, au moins, n'ont pas attendu qu'il
fonc-tionne au plus fort de ses capacités pour se
l'approprier. Déjà une belle revanche sur les corvidés
qui coassaient que le CEVA allait nous amener à
G'nêêêêve la « racaille d'Annemasse ». « Le Léman
Express n'est pas un aboutissement mais plutôt le
début d'une nouvelle ère », assure le Conseiller d'Etat
Dal Busco. Il a raison : le train et le tram se foutent
des frontières et les effacent.
IL Y AURA DEUX GRANDES VILLES DANS LA GRANDE GENÈVE
o s an n a ! G en èv e, l a Sui s s e, l a
F r an c e, o n t c o n c r ét i s é un e c o n vention vieille... de 107 ans ! Les
g ar es d e C o r n av i n , d es E aux - V i v es et
d'Annemasse sont reliées par le train,
Et comme cette liaison se prolonge
d'un côté jusqu'à Saint-Maurice et de
l'autre jusqu'à Evian et Annecy, on
s'est doté du plus grand réseau
ferroviaire transfrontalier d'Europe en
même temps que du « chaînon
m an q uan t » d o n t l e m an q ue « n o us a
empêché d'entrer dans le 21e siècle »,
ajoute le Conseiller d'Etat genevois
S e r g e D a l B u s c o . Ma i s t o u t d e m ê m e ,
quel temps perdu à se prosterner
devant la déesse bagnole... Le Léman
Express devrait améliorer la circulation
à G en èv e ( et aut o ur ) , et l a v i e d es
G en ev o i s ( et d es h ab i t an t s d e s a
c o u r o n n e fr a n ç a i s e ) . M a i s i l a u n e ffe t
plus profond et plus heureux encore :
c e l u i d e g o m m e r u n e fr o n t i è r e a b s u r d e, q ue l a r éal i t é s o c i al e, d ém o g r aphique, économique de toute la région
a rendue plus obsolète encore que peut
l'être toute frontière. Même si l'effet
«Léman Express» ne sera pas totalement perceptible tout de suite, les

pendulaires frontaliers et les habitants
d e l a r i v e g auc h e d u c an t o n en b én éfi c i e n t d é j à . I l y a é v i d e m m e n t u n r i s que à cela, celui de l'«effet rebond » :
u n e fl u i d i t é r e t r o u v é e d e l a c i r c u l a t i o n
peut être attrayante pour ceux qui
a v a i e n t d é l a i s s é l e u r b a g n o l e d u fa i t
m êm e d es em b ar r as d e s o n us ag e d an s
u n e v i l l e e m b o u t e i l l é e . I l fa u d r a d o n c
b i e n ê t r e a t t e n t i fs à c e q u e l a fl u i d i t é
nouvelle du trafic genevois n'incite pas
à l'usage de la bagnole là où précisément on n'en veut plus, ou moins.
Et puis, c'est la structure même de
l'agglomération qui va changer : si
Genève sera la principale ville
b é n é fi c i a i r e d e s e ffe t s d u n o u v e a u
r és eau, A n n em as s e en at t en d b eaucoup. Elle n'est déjà plus une bourgade
insignifiante et grise à la périphérie de
Genève : c'est une ville de 36'000 habitants, une agglomération de presque
100'000 habitants. La Municipalité
( s o c i al i s t e) a d éc i d é d e s ai s i r au b o n d l a
b al l e d u C E V A : A n n em as s e v a d ev en i r
le second pôle culturel de la région, et
il va bien falloir que les Genevois s'y
h ab i t uen t : i l y aur a b i en t ô t d eux
g r an d es v i l l es d an s l a G r an d e G en èv e.

« Si le socialisme est une pommade lénifiante sous laquelle demeurent les plaies, qu'éclate le socialisme » (Jean Sénac)

CAUSEs TOUsJOURS
N° 2214, 17 Sable
Jour de St Moyen,
français
(mardi 17 décembre 2019)
Le CEVA va amener la « racaille
d'Annemasse » à Genève tremblait
l'UDC ? Qu'elle se rassure, y'aura des
caméras dans les gares et dans les trains,
des patrouilles de police franco-suisses,
une cellule à la gare des Eaux-Vives...
Alors, rassurés, vous pouvez sortir ?

Les règlements de compte au sein du PLR continuent, sur un mode pour lequel on
hésite entre la référence à la tragicomédie, l'opéra-bouffe et la bande dessinée. Donc,
le député PLR S imon Brandt, par ailleurs (ou surtout ?) conseiller municipal et
candidat au Conseil administratif de la Ville de Genève, a été arrêté vendredi
matin, son bureau, le domicile de sa mère et celui de son ancienne compagne ont
été perquisitionnés, son ordinateur et son téléphone ont été saisis, et lui-même a été
inculpé et « libéré de son obligation de travailler » pour la police, après avoir été
interrogé successivement pendant quatre heures par la police des police (l'IGS) puis
pendant deux heures par le Procureur général, (PLR aussi) Olivier Jornot, déjà
accroché aux basques de Pierre Maudet (qui a d'ailleurs été auditionné par Jornot
juste avant qu'il auditionne Maudet) comme un molosse aux fesses d'un
cambrioleur. Simon Brandt est suspecté de violation du secret de fonction pour les
fuites dans la presse d'un rapport sur les notes de frais des collaborateurs de la Ville
de Genève (une dénonciation pénale, et non une plainte, avait été déposée par le
Conseil administratif, sur sollicitation du président du Conseil municipal), mais il
est surtout, suspecté d'avoir obtenu et transmis frauduleusement des informations
en les puisant dans les bases de données de la police, dont il est collaborateur au
service d'analyse stratégique -ce qui avait suscité quelques craintes des syndicats de
police, craignant que Brandt ne soit qu'un espion de Maudet , qui l'avait nommé à
ce poste, et dont il était (ou est encore) proche (il avait été l'un des membres du staff
de campagne de Maudet dans sa campagne pour le Conseil fédéral).
On ne sait pas comment ces histoires vont finir, mais elles vont forcément faire des
victimes. Ou bien les accusations portées contre Maudet et Brandt se confirment, et
l'un et l'autre peuvent faire le deuil de toute carrière politique ailleurs qu'en
Biélorussie, ou bien elles se dégonflent, et c'est le procureur Jornot qui devra songer
à se reconvertir en avocat d'office pour mendiants rroms. En attendant quoi, le
PLR de la Ville a maintenu la candidature de Simon Brandt au Conseil
administratif. A la grande satisfaction du PS et des Verts.
Selon l'association tarifaire Alliance Swisspass, 412'963 personnes
(dont 22'208 de moins de seize ans)
ont été inscrites dans le registre national suisse des resquilleurs dans les
neuf premiers mois de l'année. On
devrait donc largement dépasser le
demi-million sur les douze mois.
Pour un pays de moins de neuf
million d'habitants, c'est pas mal, et
on se sent moins seul. Seulement
voilà : dans cette cohorte de resquilleurs, y'en a des faux, des qui se
cherchent des excuses, des qui n'assument pas, des qui ont un titre de
transports mais pas le bon. Bande de
faux derches ! Mais bon, on s'en fout,
comme dirait Juppé, on reste droits
dans nos bottes. Euh... nos trams...


Aperçu du document Newsletter2214.pdf - page 1/2

Aperçu du document Newsletter2214.pdf - page 2/2




Télécharger le fichier (PDF)


Newsletter2214.pdf (PDF, 2.4 Mo)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP




Documents similaires


newsletter2214
newsletter  2249
newsletter2304
newsletter2421
newsetter2270
newsletter1979

Sur le même sujet..




🚀  Page générée en 0.231s