Manifestation à Paris des salariés du commerce, « tous perdants » avec la réforme des retraites – nvo .pdf


Nom original: Manifestation à Paris des salariés du commerce, « tous perdants » avec la réforme des retraites – nvo.pdf
Titre: (Microsoft Word - Manifestation à Paris des salariés du commerce, «€tous perdants€» avec la réforme des retraites Œ nvo.docx)
Auteur: NOEL

Ce document au format PDF 1.7 a été généré par PDF24 Creator / GPL Ghostscript 9.27, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 23/01/2020 à 08:17, depuis l'adresse IP 86.225.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 65 fois.
Taille du document: 1.3 Mo (2 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


RÉFORME DES RETRAITES

Manifestation à Paris des salariés du commerce, « tous
perdants » avec la réforme des retraites
22 janvier 2020 | Mise à jour le 22 janvier 2020
Par AFP, Nouvelle Vie Ouvrière et Lincoln Netiele | Photo(s) :
DR

Plusieurs centaines de salariés du commerce et des services ont manifesté mercredi 22 janvier à Paris de la
gare Saint-Lazare à l'Opéra contre une réforme des retraites dans laquelle ils seront « tous perdants » selon
Amar Lagha, secrétaire général de la CGT Commerce et Services. Reportage.
Dans le cortège, on notait la présence de nombreux de salariés du textile (Pimkie, Camaïeu, Promod,
Jacadi, Okaidi, etc.) ainsi que des secteurs de la restauration collective (Compass, Sodexo) ou de la
sécurité. Secteurs où beaucoup de salariés sont à temps partiel avec de très petits salaires. Ainsi,
Josselin et Ridwan, agents de sécurité, estiment que « le calcul sur la carrière complète sera une
catastrophe » dans un secteur où les bas salaires sont la règle.
« On a 80 % de femmes dans la distribution et beaucoup sont à temps partiel imposé et gagnent
entre 600 ou 800 euros par mois. Le calcul de la retraite sur l'ensemble de la carrière va les
pénaliser, car elles passent souvent à temps plein seulement en fin de carrière », explique-t-il.
Martine, vendeuse chez Damart, gagne 800 euros par mois pour 24 heures par semaine et
s'interroge sur sa retraite : « Le gouvernement nous parle d'une retraite minimum à 1 000 euros
mais c'est pour une carrière complète, pas pour les temps partiels comme nous », dit-elle.
« Je n'ai pas choisi le temps partiel, j'étais au chômage depuis un an et j'ai pris ce que j'ai trouvé »,
ajoute-t-elle.
1/2

Vilma, également vendeuse, a élevé ses enfants et n'a travaillé qu'à partir de 40 ans, elle s'attend à
une pension minuscule et craint que les nouvelles règles sur la réversion, en cas de décès du mari, ne
la désavantagent au profit de la nouvelle épouse. « Je suis perdante dans tous les cas de figure »,
craint-elle.

2/2


Manifestation à Paris des salariés du commerce, « tous perdants » avec la réforme des retraites – nvo.pdf - page 1/2
Manifestation à Paris des salariés du commerce, « tous perdants » avec la réforme des retraites – nvo.pdf - page 2/2


Télécharger le fichier (PDF)

Manifestation à Paris des salariés du commerce, « tous perdants » avec la réforme des retraites – nvo.pdf (PDF, 1.3 Mo)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP







Documents similaires


fiq national article 17 03
newletter juillet aout
newletter juillet aout 1
fichier pdf sans nom
offres 11
lettre fo retraites n 52 du 27 septembre 2013

Sur le même sujet..