L’univers des équations Rachid Sadek Bouziane 01.01.2019 .pdf



Nom original: L’univers des équations Rachid Sadek Bouziane 01.01.2019.pdf

Ce document au format PDF 1.7 a été généré par / GPL Ghostscript 9.50, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 16/02/2020 à 22:29, depuis l'adresse IP 41.102.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 125 fois.
Taille du document: 40.6 Mo (99 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


01.01.2019

L’univers des équations
Plus l’équation se complique, plus elle
se met en élégance et en splendeur
pour venir éblouir et séduire le
neurone.

o L’équation
mathématique
Plus
l’équation
se complique, plus sa
beauté croit exponentiellement pour
devenir une aurore boréale où une
étoile polaire.

Plus la plume se met en rédaction, plus elle
s’applique pour devenir poids voie et exploit.
Plus le neurone se met en rapport avec la
nature, plus il se met en révélation pour
nous éblouir et nous séduire en nous
évoquant ses plus beaux exploits
scientifiques à travers la symphonie de la
compréhension.

o L’équation physique
o L’équation quantique
o L’équation neuronale
o L’équation du savoir
o L’équation de la volonté
o L’équation de la foi
o L’équation littéraire
o L’équation symbolique
o L’équation chimique
o L’équation de la volonté
o L’équation de l’intelligence
o L’équation de la convergence

Le réseau des Mots, qui met ma pensée en activité à l’éternité
La fonction d’onde
Le neurone

L’équation

L’intelligence
La pensée
L’intégrale

Les Mathématiques

La Santé
L’atome

Neuroscience

La Foi
Philosophie

Mécanique Quantique

Cerveau
Théorie des cordes

Cellule biologique

Compréhension

Rachid Sadek Bouziane

28.09.2018

L’équation du savoir en graphe

Savoir = Intelligence + Modestie

La lettre arabe mime qui représente le coefficient de la fertilité grise

Savoir

Intelligence + Modestie

SavoirSavoir
(com)

Modestie

Fertilité grise

Intelligence (ima)
com = unité comprendre
ima = unité imagination

17.08.2018

Les trois définitions du mot

Équation = le réel en connexion
Équation = l’imagination quantifiée
Équation =

mémoire abstraite

Intelligence = compréhension en équation
La loi = propriétés en équation
Mathématiques = l’imagination en déterminisme
Se mettre en équation, c’est se soumettre à la loi

Le 16.08.2018

La composition et la solution
Le rassemblement des propriétés qui commutent entre elles pour
mettre en édifice et en communication la manifestation, l’événement, le
mouvement, l’observation, le phénomène, la compréhension,
l’explication et l’interprétation, se nomme la composition. Ainsi la
composition interpelle l’imagination pour mettre en rapport, en relation,
en cohabitation, les différentes variables responsables de l’édification de
la convergence du problème en éliminant la divergence et ouvrir la voie
à la solution, ainsi l’intelligence vient apporter la solution à l’équation
élaborée et fait souvent recours et secours à l’intuition pour l’aider à
trouver la solution authentique et incontestable. La conscience demeure
en permanence présente pour mettre en vecteur cette intelligence qui
doit orbiter en référence et en fréquence toujours autour de la
conscience, car "une science sans conscience, rime la carence et ruine
l’intelligence". La solution de l’équation, est la vérité, la justice, la
certitude, l’authenticité, la pureté, l’homogénéité, la résolution, la
convergence, l’intersection, l’identité, le secours, la destination, la
cohérence, la loi, remède, la conclusion, l’achèvement, le résultat,
l’issue, la réponse, la détermination.

L’une des solutions les plus contemporaines est la fonction d’onde qui
est le portrait quantique, le paysage quantique, l’architecture quantique
de l’infiniment petit et l’infiniment difficile à comprendre.
Pourquoi cette appellation de fonction d’onde ?
Fonction = pinceau quantique

Onde (quantique) = propagation de la quantification, de l’empire
quantique.

E0  Vr

n0

2

n0

En 

0   

1
2

n   

2

n h
 V r 
2mL2

1

ein

2

Deux états quantiques dégénérés
 n   

( En , +n )  (En ,-n)
+n)

-n

1

e in

2

n2h2
En 
 V r 
2
2mL

(E1 , +1 )  (E1 , -1 )
+1(
Ek

k 1 ,

-1

h2
E1 
 V r 
2
2mL

k 2……………………………………. k p

Le kième niveau est p fois dégénéré
Ek ,k,l ) avec l1 p 
dégénérescence d’ordre p , c’est à dire p états de même énergie , c'est

L’équation de
la pudeur et
la pudeur de
l’équation

Lundi le 23 juillet 2018 à la mosquée El-Atique après la prière Ei-Asr khémis Miliana

L’équation de la pudeur et la pudeur de l’équation
L’équation de la pudeur
L’équation de la pudeur s’énonce comme suit :

Pudeur == intelligence
intelligence ++ conscience
conscience
Pudeur
En effet puisque la compréhension est une forme de prière, une morale qui éduque le neurone, un
savoir qui instruit la conscience pour qu’elle puisse promouvoir le bien et anéantir le mal ainsi
l’intelligence informe la conscience et la conscience guide et civilise l’intelligence, car l’intelligence
demeure inapte à la définition du bien et du mal, car ces notions ne se quantifient pas et
n’obéissent à aucune moi scientifique, la science ne détient aucun outil pour reconnaître ces deux
concepts, il appartient uniquement à la conscience de reconnaître à travers la science de la
sagesse le bien du mal, l’intelligence ou la science ne peuvent pas accéder à ces notions
immatérielles, le bien ne se mesure qu’avec les actions positives accomplies pat le sagesse, le bien
n’obéit pas à l’équation, il ne peut se mettre en équation car il n’est pas une grandeur mesurable,
l’immatériel ne peut âtre mesurer que par l’immatériel (science de l’âme). Ainsi la pudeur est né
de cette corrélation de l’intelligence avec l’âme, car une intelligence positive demeure toujours
gouvernée par la conscience, la conscience le sens de l’intelligence, une science sans conscience,
rime la carence et ruine l’intelligence, l’intelligence n’est qu’un fragment de la conscience.

Ainsi l’équation grise n’est opérationnelle que si elle évolue dans
le berceau de la foi pour promouvoir le bien et anéantir le mal.
le temps se mesure ici en unité "sav" unité de savoir car le temps
positif est celui investi dans le savoir, le savoir est le bonheur
cérébral traduit en confort par l’effort.
(Foi = liberté + intelligence + temps + savoir)

02.01.2019

La citation Coranique

La pensée Coranique interpelle l’homme à travers
son âme, son intelligence, sa conscience et son
corps pour lui enseigner la loi du bien et lui éviter
de succomber dans la noirceur ténébreuse du mal.
L’âme possède une durée de vie délimitée par
l’intervalle mis en existence par la naissance et
l’extinction de l’âme, l’évolution de cette dernière
dans cet espace, doit obéir à l’équation "Foi égale
liberté plus intelligence plus temps plus savoir"
(Foi = liberté + intelligence + temps + savoir)
pour donner un sens positif à notre existence, en
effet liberté évoque l’indépendance de la pensée
et la délivrance de la sensation de la notion de la

mort, intelligence révèle l’efficacité de ce neurone
doué de la conjugaison convenable des verbes
apprendre, comprendre, et transcender, le temps
se mesure ici en unité "sav" unité de savoir car le
temps positif est celui investi dans le savoir, le
savoir est le bonheur cérébral traduit en confort
par l’effort. Ainsi l’équation grise n’est
opérationnelle que si elle évolue dans le berceau
de la foi pour promouvoir le bien et anéantir le
mal.

Chleff jeudi le 21.06.2012

L’empire quantique en vecteur (extrait)
La perception de ces impacts profonds, qui rendent la physique
classique, inopérante dans le monde infiniment petit, induit le
fondement d’un formalisme purement abstrait, qui bouleverse
toute la logique de l’évidence pour s’imposer par le recrutement de
l’indéterminisme comme concept scientifique, venant participer à
l’explication et à la résolution de l’équation quantique, exprimant
cette réalité physique inobservable.
L’indéterminisme quantique est l’unique solution capable de
résoudre l’équation mathématique, qui décrit parfaitement cette
manifestation quantique.
La réflexion quantique est un produit récent de la lumière
neuronale venant immensément révolutionner notre façon de
penser et solutionner le problème de la divergence en appliquant
le théorème de la convergence quantique.
Ainsi, suite aux études et aux recherches quantiques, pour
résumer le mouvement de cette pensée quantique qui s’est
universalisée en affectant toutes les disciplines scientifiques en
particulier les mathématiques d’où l’émergence de la
mathématique quantique, j’ai décidé dans cet extrait de "L’empire
quantique en vecteur" de quantifier vectoriellement l’évolution de la
réflexion quantique :
L’empire quantique en vecteur, exprime la mathématisation de la
pensée quantique par un vecteur mathématique ayant les
caractéristiques suivantes :
Le point d’application est exprimé par les interactions de
l’infiniment petit (la microparticule ou la particule subatomique)
Le support du vecteur quantique est matérialisé par la fameuse
constante h de Max Planck
Le sens cette évolution quantique est défini par l’équation de
Schrödinger H Ψሺx, y, z, tሻ ൌ EΨሺx, y, z, tሻ
ࣻ԰

பஏ
ப୲

ൌെ

ࣻ ԰మ
ଶ୫

∆Ψ ൅ Vሺx, y, zሻΨ

Le module de ce vecteur est parfaitement évalué par la fonction
d’onde (x,y,z,t) solution de l’équation de Schrödinger
C’est à l’intérieur de cette particule pensante, que l’électricité
cérébrale en mouvement, met en incandescence neuronale
l’intelligence qui écrit l’équation du quantique, et c’est cette écriture
quantique, qui continue à me fasciné et engage perpétuellem
perpétuellement et
inévitablement mon imagination à se métamorphose en
interrogation.

15.01.2016

C'est sous le soleil neuronal

C’est sous le soleil neuronal, que viennent
se réchauffer les esprits éminents pour
pouvoir conjuguer avec foi et joie
les verbes apprendre et comprendre

C’est sous le soleil neuronal, que vient s’abriter
la fertilité grise pour explorer avec loi et poids
l’univers de l’inconnu afin de quantifier l’infini
et élaborer avec talent l’homophonie des nombres

C’est sous le soleil neuronal, que l’émotion rejoint
la compréhension avec droit et toit pour mettre
en portrait et en valse l’exposition de cette
imagination propulsée par l’électricité cérébrale

C’est sous le soleil neuronal, que la pensée accroit
avec exploit en voyageant dans les espaces abstraits
où se dissimulent ces êtres de la raison se manifestant dans
l’expression de cette ordonnance tangente à l’infaillibilité

C’est sous le soleil neuronal, que se flamboient en convoi
l’harmonie, l’affinité, le rapport, la communication, la régularité,
la symétrie, le rythme, l’alliance, la correspondance, pour contempler
et apprécier la pénétration la perspicacité en profondeur

C’est sous le soleil neuronal, que je viens déclarer solennellement ma
forte adhésion au concept "je pense, je vis", pour authentifier la
signature du savoir sur mon " je ", sur mon " moi " voir la chandelle de
l’exaltation accordant à ma plume l’habilité à la cognition, l’aptitude à
la qualification, et l’autorisation à la séduction de la fécondité grise.

C’est sous le soleil neuronal, que se rassemblent toutes les facultés
mentales et sentimentales avec ascendance et transcendance, la passion
l’éminence grise, l’affection, la sensation, la conviction, l’inspiration,
l’intuition, la raison, la vertu, la raison pour asseoir la vérité, mettre en
rédaction l’ode de l’intelligence, composer la symphonie du savoir,
mettre en relief la superficialité en musiquant la pensée abstraite.

Le mathématicien neuronal « poème »
Comme il est majestueux et sublime dans sa modestie et
dans son savoir
Comme il est souverain et indépendant dans sa pensée et
son engagement
Comme il est rigoureux et déterminé dans ses activités et
dans l’ardeur de son exercice
Comme il est noble et distingué dans sa plasticité
neuronale et son exploit

Comme il est transparent et lucide dans sa
compréhension et dans sa convergence
Comme il est inventif et productif dans son inspiration et
dans son imagination
Comme il est transcendant et abstrait dans la conquête du
compliqué dans la résolution et dans la solution de
l’équation du savoir
Comme il est effectif et affectif dans l’authenticité de sa
raison et dans la sincérité de son émotion
Comme il est saint et probe dans sa vertu, sa pudeur, sa
piété, son purisme, et son adéquation.

Il s’est fait appelé le Mathématicien Neuronal

Quand la pensée décide de s’engager à rimer, l’empire des lettres, entre
en interaction avec l’émotion en interpelant la composition neuronale
afin de métamorphoser la cognition en poésie, et mettre le savoir en
éloquence, en rhétorique, en son harmonique. C’est à travers le
mouvement des lettres que le chant de la poésie, vienne mettre en
manifestation l’éminence, en exercice l’inspiration, en exaltation
l’intuition, en projection l’imagination et en exploit l’intelligence, ainsi le
neurone s’engage à poétiser et versifier la pensée sentimentale comme
il s’est impliquer à quantifier la pensée scientifique pour la mettre en
équation "la poésie des nombres".

Quand la pensée décide de s’engager à rimer, l’empire des lettres, entre
en interaction avec l’émotion en interpelant la composition neuronale
afin de métamorphoser la cognition en poésie, et mettre le savoir en
éloquence, en rhétorique, en son harmonique. C’est à travers le
mouvement des lettres que le chant de la poésie, vienne mettre en
manifestation l’éminence, en exercice l’inspiration, en exaltation
l’intuition, en projection l’imagination et en exploit l’intelligence, ainsi le
neurone s’engage à poétiser et versifier la pensée sentimentale comme
il s’est impliquer à quantifier la pensée scientifique pour la mettre en
équation "la poésie des nombres".

03.12.2017

Le repère et la pensée
Je me mets souvent en repère pour authentifier et amplifier ma foi, pour
dimensionner mon engagement neuronal, pour quantifier le
mouvement de ma pensée afin d’équationniser ma réflexion et
compréhensionniser ce que je lis et ce que j’apprends puisque l’équation
est l’ultime expression de la compréhension.

La quantification
de la pensée






Le vecteur
L’équation
La matrice
La fonction d’onde

I. L’équationnisme
L’équation, cet être mathématique se trouve caché dans l’ordre,
l’organisation, l’harmonie, la beauté, la quantification,la communication,
l’homme lui-même est un spectre d’équations, l’empire de l’équation
explique et exprime la matière inerte et vivante, ainsi que tous les
espaces abstraits. L’équation apparaît sous un double aspect, théorique
et expérimentale. L’équation théorique ètablie à partir des variables et
in connues ( la droite, le plan, l’espace, la fonction, les équations
différentielles, les équations intégrales, l’algébre, les composantes d’un
vecteur, la relation…), alors que l’équation expérimentale établie à partir
des mesures expérimentales (les lois physiques, biologiques,
échologique,…). Le mot "équation" se généralise pour exprimer ce
relationnisme universel venant envahir tout l’univers savoir (le son,
l’image, la profondateur, l’espace, la beauté, l’art, la musique, la
communication, la numérisation, la quantification, le concret,
l’abstrait…) ainsi le concept de l’"équationnisme" vient mettre toute
forme de divergence en équation, pour permettre à la convergence de
s’imposer en expression totale dans l’explication et la description de
l’ordre et du désordre. L’équationnisme repose essentiellement sur la
mise en équation du phénomène de la divergence autrement dit
"équationniser" la divergence à travers l’équation imaginaire venant
rendre l’autorité au déterminisme en équationnisant l’indéterminisme et
en empêcant le rejet à l’infini de la solution de l’équation.
L’équationnisme est la mise en équation de tout le contenu de la
dimension quatre, la pensée et la matière, l’émotion et la raison, l’art et
la musique, la beauté et l’amour, l’espace et le mouvement, l’abstrait et
le concret, le réel et l’imaginaire, la composition et la décomposition, la
convergence et la divergence, le déterminisme et l’intéterminisme,
l’information et la communication, la quantification et le continu, la
subjectivité et l’objectivité, le savoir et la culture, l’intelligence et le
sentiment, la philosophie et la littérature, la substance grise et le genie,

la réfexion et l’action, la vocation et le talent, l’aptitude et la
compétence,la
vocation
et
l’ambition…
l’équationnisme est la science du relationnisme, où la relation demeure
le gouverneur de l’empire équationniste,

II. Le compréhensionnisme
Définition :
C’est une doctrine qui considére la compréhension comme carburant de
l’intelligence, c’est la cpmpréhension qui met souvent en mouvement les
particules grises (neurones ) et activent les connexions synaptiques en
transformant l’énergie neuronale en éminence grise (génie). La
compréhension est la locomotive de la science et du savoir, le
compréhensionnisme est la science de la compréhension, c’est le
vecteur directeur de l’intelligence, c’est la conjugaison de verbe
"penser",
c’est
l’énergie
cinétique
de
la
réflexion.
Le compréhensionnisme est l’empire qui est venu régné et gérer toute
notre existence par la compréhesion pour expliquer, interpréter,
exprimer toute réalité, toute manifestation matérielle observable ou
inobservable.
Pourquoi "compréhensionnisme" et non pas tout simplement
compréhensionle ? Le mot"compréhension" est généralement attribué à
la connaissance scientifique, tandisque le mot "compréhensionnisme"
généralise et universalise la compréhension pour pouvoir expliquer tout
par la compréhension, la compréhension de la beauté, de l’amour, le
sentiment, l’art, la musique, la raison, l’émotion, le phénomène…, se
sont tous des compréhensions qui s’expriment différement , en un mot,
le compréhensionnisme veut dire que tout est compréhension. Même
un illettré est doté d’une compréhension qui lui permet d’aimer ou
d’haïr, de contempler, d’apprécier, de différencier entre le bien et le
mal.

La fameuse
Equation de la
transcendance

Voici l’équation transcendantale exprimant la matière, l’intelligence, et
l’âme, l’équation de Schrödinger et toute la mécanique quantique n’est
qu’une projection de cette équation transcendantale

F(H) =P(H)

F(H) =P(H)
Foi

Homme

Piété

Foi = science + conviction; Homme = matière + âme
Piété = énergie +
= inaccessible et non imaginaire comme pour les nombres complexes

F(H)=P(H)
(Science + conviction) (Matière + âme) = (énergie + morale) (matière + âme)

(Science) (Matière) = (énergie) (Matière)

HΨ = EΨ

Matière multipliée par l’immatériel égale zéro

(Conviction) (Âme) = (Morale) (Âme)
(Science)(Âme) = 0
(Conviction)(Matière) = 0
(Morale) (Matière) = 0
(Energie) (âme) = 0

Conclusion
nous retenons de cette succession d’équations que deux équations, une
équation matérielle de laquelle nous pourrons extraire l’équation de
Schrödinger et une deuxième équation immatérielle qui prend en
considération l’existence de l’âme

(Science) (Matière) = (énergie) (Matière)

HΨ = EΨ
(Conviction) (Âme) = (Morale) (Âme)
CA = MA
dx ࣻࣻ



ப୲

ࣻ԰మ
ଶ୫

(Science) (Matière) = (énergie) (Matière)

(Science) (Matière) = (énergie) (Matière)

(Science) (Matière) = (énergie) (Matière)

L’équation de la matière généralisée


(Science) (Matière) = (compréhension) (Matière)
Par identification :



L’opérateur science appliqué à la matière nous donne la compréhension
de la matière

Nous remarquons dans l’équation F(H) = P(H) ; F(H) = P(H) quand on
applique l’opérateur foi F (F) à l’Homme, on le transforme en un
Homme Pieux P(H) d’où l’équation F(H) = P(H) ou F(H) = P(H)

F = opérateur foi
P = Energie + Morale
H = Homme (fonction d’onde Divine)

Quant à l’équation (Conviction) (Âme) = (Morale) (Âme) ou CA = MA, on
remarque que l’opérateur Conviction appliqué à l’âme nous donne une
âme gouvernée par la morale, ici nous remarquons que l’âme est la
fonction de l’homme puisqu’elle détient tous les renseignements sur le
corps matériel de l’homme.




Télécharger le fichier (PDF)

L’univers des équations Rachid Sadek Bouziane 01.01.2019.pdf (PDF, 40.6 Mo)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP







Documents similaires


le 7 quantique 12 06 2016
il s appelle la foi cerebrale
le savoir en citations
qu est ce que c est le savoir
la seduction quantique 18 11 2017
equation d alembert 24 02 2016