Ténèbres et lumières .pdf



Nom original: Ténèbres et lumières.pdf
Auteur: Didier JORDENS

Ce document au format PDF 1.5 a été généré par Microsoft® Office Word 2007, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 28/02/2020 à 22:36, depuis l'adresse IP 109.129.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 51 fois.
Taille du document: 412 Ko (7 pages).
Confidentialité: fichier public


Aperçu du document


0

Ténèbres et lumières
Écrit par
Fenice PANOZZO
Déposé à la Maison des Auteurs :
À la date du 31 janvier 2020

0032 (0) 476 02 43 61
didierjordens@gmail.com

1
FADE IN
INT. CHAMBRE – JOUR
Tout est noir.
On entend un BÉBÉ qui PLEURE.
On entend LES CRIS D’ENFANTS.
On entend un RIRE SATANIQUE en même temps qu’on voit du feu.
Le feu a disparu.
On entend des PAS.
On entend QUELQU’UN S’ASSEOIR SUR UN MATELAS.
On entend des PAS.
On entend QUELQU’UN S’ASSEOIR SUR UN DIVAN.
Une lumière tamisée s’allume.
Un HOMME est assis sur le lit et une FEMME sur le divan.
Chacun est habillé d’un tee-shirt et d’un pantalon noirs.
L’homme est aveugle, ses yeux sont d’un noir profond, il parle
sans remuer les lèvres.
Dialogue carton, incrustation :
JE SUIS NÉ DANS LE NOIR,
JE RESTÉ DANS LES TÉNÈBRES.
MAIS, JE CROIS QUE
C’EST LA MÊME CHOSE POUR TOI ?!!
La femme est aveugle aussi, ses yeux sont d’un noir profond.
L’homme ferme les yeux.
La femme se désigne du doigt et opine.
L’homme ouvre les yeux.
La femme baisse les yeux.
L’homme se lève, il se dirige vers la femme.
La femme lève la tête.

2
L’homme se met face à la fenêtre, elle est condamnée.
La femme regarde l’homme scruter au-delà de la fenêtre.
L’homme se retourne et voit la femme.
La femme a les yeux bleus.
L’homme s’approche et se penche sur la femme comme pour dire
« je suis content ».
La femme parle sans remuer les lèvres :
Dialogue en carton, incrustation :
NON !
JE NE VOIS RIEN.
LES TÉNÈBRES SONT DEVANT MOI !
La femme pleure.
L’homme essaie de consoler la femme en lui faisant une
accolade.
La femme ferme les yeux.
L’homme se redresse et lève le poing.
L’homme parle :
Incrustation :
JE VEUX LA LUMIÈRE !
L’homme court dans tous les sens.
La femme se lève.
L’homme touche les murs par la paume de ses mains, il essaie
de chercher une sortie.
L’homme regarde sur un autre mur, il fouille.
Les yeux de l’homme deviennent bleus mais il est toujours
aveugle.
La femme court vers la fenêtre, elle la touche.
La fenêtre est condamnée par une plaque en bois.
La femme se met à genoux.

3

L’homme dirige son regarde en direction de la fenêtre.
L’homme parle sans remuer les lèvres :
ON SAIT SE DIRIGER L’UN VERS L’AUTRE
MAIS ON SAIT PAS
SE DIRIGER AUTRE PART !
La femme pleure du sang.
L’homme se jette sur la femme, il la relève.
La femme pointe relève la tête pour regarder l’homme.
La femme fait aller sa tête dans tous les sens.
La femme parle sans remuer les lèvres :
Dialogue carton, incrustation :
OÙ EST-IL ? !!
L’homme a disparu de la pièce.
La femme court dans tous les sens sans savoir où elle va.
La femme se trouve contre le mur et recherche après une issue.
La plaque de bois qui était devant la fenêtre a disparu.
La femme se dirige vers le fauteuil en mettant ses bras en
avant.
La lumière devient mieux éclairée mais toujours tamisée.
La femme s’assied sur le divan.
L’homme est réapparu, il est assis sur le lit.
La femme est surprise.
L’homme se couche sur son lit, il met les couvertures sur lui.
La femme se couche sur le divan.
L’homme est couché sur le côté droit, il tient une serpe à la
main.
La femme tient une plume à la main.

4

L’homme ferme les yeux.
La femme a un pantalon blanc, elle ferme les yeux.
L’homme n’a plus sa serpe, il se couche sur le ventre.
La femme a une couverte sur elle.
L’homme se couche sur le dos, il se redresse, ses yeux sont
toujours fermés.
La femme se redresse, elle a les yeux fermés.
La femme parle sans remuer les lèvres :
Dialogue carton, incrustation :
J’ARRIVE PAS À DORMIR.
L’homme se lève, la femme se lève, le premier désigne le lit.
La femme va jusqu’au lit, s’y assied et s’y couche.
L’homme s’assied sur le divan et se couche.
La femme a toujours les yeux fermés.
L’homme ouvre les yeux, il se redresse et regarde autour de
lui, il est surpris.
L’homme regarde le plafond.
L’homme se lève et se précipite sur la femme qui ouvre les
yeux.
La femme regarde l’homme, elle est très surprise.
L’homme parle :
Dialogue carton, incrustation :
JE VOIS !
ET TOI AUSSI !
L’homme et la femme se tiennent la main.
La femme se lève.
La pièce s’éclaire davantage, mais la lumière est toujours
tamisée.

5

L’homme porte un tee-shirt blanc.
L’homme et la femme dansent un slow.
La femme regarde l’homme tendrement.
L’homme regarde la femme tendrement.
La femme sourit.
L’homme sourit.
L’homme et la femme s’enlacent.
La pièce s’éclairent complètement, l’homme et la femme lèvent
la tête, ils sont enchantés.
L’homme et la femme regardent un instant la lampe du plafond.
L’homme regarde la femme.
La femme porte un tee-shirt blanc.
La femme regarde l’homme.
L’homme porte un pantalon blanc.
LA FEMME
Nos vêtements sont blancs.
La femme est surprise.
L’HOMME
Mais tu parles ?
Et moi aussi.
LA FEMME
C’est un miracle.
L’HOMME
Oui. Un miracle.
L’homme et la femme sont enchantés, ils s’enlacent de nouveau
et s’embrassent.
L’homme regarde la femme tendrement, il est heureux.
La femme regarde l’homme tendrement, elle est heureuse.
La fenêtre s’OUVRE.

6

L’homme et la femme regardent la fenêtre ouverte.
Une lumière éblouissante apparaît à travers la fenêtre.
L’homme et la femme se regardent.
L’homme et la femme se tiennent la main et marchent en
direction de la lumière.
FADE OUT
FIN




Télécharger le fichier (PDF)

Ténèbres et lumières.pdf (PDF, 412 Ko)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP







Documents similaires


scenario final n 33
pelegrin bomel zoe scenario
la dame en blanc
tarifs new verso
la couleur du silence 22 11
presentatio programme methode malta rencontre