numero 09 tamere (1) .pdf


Nom original: numero_09_tamere (1).pdf

Ce document au format PDF 1.7 a été généré par Adobe InDesign 15.0 (Macintosh) / Adobe PDF Library 15.0, et a été envoyé sur fichier-pdf.fr le 01/04/2020 à 18:38, depuis l'adresse IP 81.254.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 33 fois.
Taille du document: 4.5 Mo (1 page).
Confidentialité: fichier public

Aperçu du document


RÉDIGÉ ET ILLUSTRÉ PAR : ELSA / KIM / LAPIN / LCO / LEÏNA / LUNATIK LULI / NONO

SE FAIT HARA-KIRI

N°9, NUMÉRO KAMIKAZE

SI TU
LIS ÇA
C’EST
QUE
T’ES PAS
ENCORE

DCD

LE SUPPO DE SATAN

MERCI BEAUCOUP.
RECONNAISSANCE ET POSTÉRITÉ.

À quoi s’attendait-il, vil et précieux mécréant ?
Après m’avoir annoncé qu’il regardait du porno lesbien,
du MMF amateur, que la sodo le faisait bander ?
A l’heure où les frontières du genre s’amincissent, les
doigts cherchent à tâtons le chemin de l’anus viril.
Et je pense que c’est bien de là que sort le “Male Gaze”
ou le mâle-gaz, pet pourri ; peu m’importe, je les aime
tous les deux pour leur capacité à mettre mal à l’aise
et à sentir macabrement mauvais.
Dans la tendresse rugueuse des étreintes où la violence
frise la mort, les pratiques communes sont de plus en
plus hargneuses et agressives.
Étranglement ? Banalité. Sodomie ? So 2018. Mais la
domination est trop peu réversible, le chibre l’emporte
sur la foune et il est difficile de contorsionner les rôles
pour parvenir à téter un poilu...
Adieu, Jésus.
Je pose mon derche ici, sur l’autel du sacrifice.
Entre deux baisers, je le regarde, je me pourlèche,
chuchote des mots doux au creux de son oreille.
Je lui demande si il aime toujours cela, la péné arrière.
Ah ça oui, pardi !
Chevalière du dépassement de soi, avocate du risque au
Nutella, frôleuse de mort du bout des doigts, j’aventure
avec humectation et humilité une phalange de mon
doigt d’honneur dans les entrailles du sexe “fort”.

Nono

MESSAGES VOCAUX

MESSAGE VOCAL 04 : 03 AM

Je sais que t’as aucune envie d’écouter cette connerie,
mais MOI j’ai besoin de le DIRE. Je suis au bord du gouffre,
à la fin même du tunnel, c’est la fin de toute possible fin.
C’est fini pour moi, ça fait je ne sais combien d’heures
que j’essaye mais j’y arrive pas ! Ce plastique, ça veut
pas rentrer, cette sensation stupide de me retrouver
avec l’objet dans les mains… je te jure… je suis à bout.
Je pourrais jamais bordel… mon vagin rejette la coupe
menstruelle, mon utérus s’en fout royalement de
l’écologie putain.

(ALORS CASSE PAS LES COUYES)
CONFINEMENT : AUGMENTATION
DES VIOLENCES DOMESTIQUES

MESSAGE VOCAL 11  : 00 AM
LCO
-AAAAAAAAAAAAAAAAAAAÏE T’ES MALADE ??????????
Il convulse et s’excuse en renâclant.
-J’avais dit oui, mais pas pour moi enfin, pas tout de
suite, dans un futur lointain peut-être, j’arrive pas à me
faire à l’idée…
-Ah oui ? Quelle idée ? Je suppute que te faire gentiment
perforer est pour toi un drame impie d’une violence
inouïe. Je dis merde ! Je ne veux pas de tes râles sans
sens, tout ce que tu désires est la virginité de tes trous
tout autant que le bourrage des miens. Ton langage
équivoque et ta peur de renaissance anale sont la
preuve de la déliquescence d’un hétéro en danger.
Toi qui plonges allègrement ta main dans mon vagin
dévasté sous un rictus sordide, tu hurles à la mort quand
je fais de mon doigt le suppo de Satan ?
Je te honnis, je te punis.
Extinction des feux, contorsion des corps, machination
de tes morts ; déstresse, pas de détresse, je te prends
par la couette et je deviens ta maîtresse.
Kim

DERNIER REPAS AVANT LE TRÉPAS
MEURTRES ET SUICIDES:

Je fus sanctifiée sous un râle éreinté ; gémis sur moi,
petit homme morfondu, tu es tout pâle, terreur de la mort
tous plaisirs confondus, tu as kiffé ton sort et l’époque
est révolue : je suis le génie du Mâle.
Leïna

Mort par pendaison : velouté de cresson
Mort par asphyxie : poulet rôti
Mort par strangulation : jeûne recommandé.
Boire un grand verre d’eau une heure avant

Je me vois obligée de t’envoyer ce message, tu sembles
pas comprendre par écrit. Je ne veux plus du tout recevoir
les photos de ton sexe. C’était drôle 1 voire 10 fois quand
JE t’avais demandé… mais plus du tout maintenant que
JE ne le demande PAS. Merci de comprendre que je
ne veux pas voir ton sexe ni avec des perruques, fruits,
cravates, dessins au stabilo, ou autre blague. Merci.

MESSAGE VOCAL 3 : 30 PM

Arrête de me faire chier avec tes messages toutes les
45 min. JE VAIS BIEN bordel ! Je t’assure RIEN n’a changé
chez moi depuis ton dernier message. Je n’ai pas de
symptômes de ce putain de corona. Je te l’ai déjà dit
3 fois aujourd’hui TOUT VA BIEN. Et pour la millième fois,
OUIIII… je vais sortir sur le balcon et applaudir à 20h.
Maintenant arrête !

MESSAGE VOCAL 8 : 35 PM

Bon les loulous, cet apéro en visio c’était la meilleure
idée du monde… mais j’ai pleuré après avoir raccroché.
Voilà, je vous le dit et j’espère que vous allez pas vous
foutre de ma gueule… mais vous me manquez même si
d’habitude on se voit jamais, que j’annule tous les plans
à la dernière minute et que je réponds très rarement
à vos messages… là en cette 3eme journée confinée…
vous me manquez beaucoup trop.

MESSAGE VOCAL 5 : 45 AM

J’aurais tellement voulu te voir il y a quelques jours.
Te voir et courir vers toi pour te rouler une ENORME
galoche !! La dernière putain, trop bonne et mettre mes
mains sur ton visage, qu’on partage de la salive owwii…
là j’ai 40° de fièvre, j’ai le coronavirus et j’aurais tellement
voulu te le passer putain !! Les hommes sont plus faibles
et résistent moins à ce truc.

MESSAGE VOCAL 2 : 00 PM

l’assassinat.
Mort par arme à feu : bavette d’Aloyau
Mort par arme blanche : saumon gravlax
Mort par empoisonnement : huîtres. Pousse en clair,
Plate sauvage Rade de Brest, Creuse fine de Paimpol,
Gravette, Pied-de-cheval de Cancale

LCO

Défenestration : tajine d’agneau aux pruneaux
Overdose : daube de boeuf ou de sanglier

Je suis désolée, j’ai jamais vomi avant à cause de ça…
j’ai trop honte franchement mais on va dire que la taille
de ton truc était… enfin tu comprends ?... je sais pas si
t’as déjà essayé mais… fallait pas pousser ma tête… je
comprends que tu veuilles plus me revoir… mais bon,
fais gaffe la prochaine fois parce que tu risque de te
retrouver plein de vomi à chaque fois…

HARA KIRI

ACCIDENTS :

Accident de voiture (passager/conducteur) :
jambon beurre (baguette au levain, jambon de Paris,
beurre demi-sel)
Accident de voiture (piéton) : cannelloni al ragù
AVC : chapon farci, pommes de terre sautées au
beurre et à la sauge
Accident de ski : tartiflette
Accident du travail : quiche aux légumes du soleil et
herbes Provence, salade verte

Kim

Laura

Les oiseaux chantent mais le climat et les médias
anxiogènes nous assaillent davantage. Alors pour
oublier et se divertir, on voudrait regarder un bon film
ou reprendre la lecture après ne pas avoir mis le nez
dans un livre depuis plusieurs années. Selon un article
du journal italien La Repubblica relayé sur internet par
Courrier International le 29 mars 2020 dans « Pourquoi je
n’arrive pas à lire de romans pendant le confinement »,
une explication scientifique prouverait le contraire. Nous
ne serions pas capables de nous identifier aux univers
dépeints dans les livres car ils ne correspondent plus à
l’état actuel du monde dans lequel nous évoluons : « Ne
touche pas la verge de Marco, tu vas te faire contaminer
Pamela !! » (et vous vous doutez bien que je ne parle
pas de MSTs)… Bref, je ne suis pas tout à fait d’accord
avec cette idée -mais ça, tu t’en bats le clito, et je ne
cherche pas à savoir si c’est vrai parce que l’article de
Courrier International (aussi bien que celui que tu es en
train de lire) est complètement vide d’intérêt-.
Je vous ai malgré tout préparé une liste de lectures, films
et musiques en lien avec les temps qui courent et nous
rend sérieux (et pas le furet du bois joli) comme dirait
Chimène Badi. L’évocation de l’univers carcéral, le bébé
en route ou encore le suicide permet de s’évader pour
toujours. Et puis d’abord, les Seychelles, Saint-Tropez
et le petit Grégory, c’est bien trop mainstream. Quoi de
mieux qu’un petit coup de pouce par l’art pour se faire
Hara-kiri ?

LCO

SACHA MON AMOUR, UN ENFANT DE TOI
(extrait d’une litanie épistolaire de Sacha & Sacha, deux
bambinos de 15 ans dans la diagonale du vide vers 1850)

Mon amour,
J’aimerais toujours te donner la becquée et te nourrir
de mon propre sang.
Je veux le noble sacrifice glissant sur ton épaule,
Et je t’aime tant que je ne sais plus où se trouve la
limite entre l’adoration vénérable et le désir vénéneux.
J’aimerais te nourrir de ma chair pour me fondre
dans toi.
Je te veux mienne pour toujours :
Je désire ensemencer tes entrailles pour te posséder.
Je veux un enfant de toi
Je veux te donner tout ce qui m’appartient, et que
cette osmose fasse naître une légende mystique.
Je veux que ton corps et mon corps en contact
fabriquent la forme la plus intense et pure de
complétion,
Je veux un enfant de toi
Je veux que mes mains sur tes seins et ma bite
dans ton trou,
Tu me regardes les yeux mouillés quand je sonne
ton nom d’un toucher de lèvres,
Et qu’à ma déclaration :
Je veux un enfant de toi
La stupeur se lise dans ton visage,
Ainsi que l’amour naissant violent comme une
évidence,
Où la joie et la tendresse irradient nos viandes lisses ;
Et qu’avec la force de nos bras vigoureux et de nos
coups de reins effrénés,
Nous brandissions nos sèves comme des trophées
liquides.
Que mon sperme coule sur tes lèvres, les draps
ou le long de tes hanches :
Aucune importance.
Je veux qu’il t’enrobe comme une avalanche,
Qu’il sèche, t’irrite la peau et cristallise
entre tes doigts,
Et qu’on ne sache plus à qui appartient quoi.
Alors, enfin, entre deux râles exquis,
Tu voudras bien oui, pourquoi pas,
Porter sur ton dos le poids de notre âtre,
Materner en ton sein la preuve de notre acte :
Qu’il soit écrit sur les déformations
de ton petit corps si ferme
Que tu es mienne pour toujours,
Que tu construis l’ultime sacrifice,
Que l’aléa du temps ne sera plus un artifice,
Car unis à jamais, nous formerons une jonction :
Entre nos cuisses où, pervertie, la fusion
De nos corps avides et sans préméditation,
Nous fabriquerons la vie, à grands coups de passion.

Beaucoup de mots positifs décrivent votre état d’esprit
du moment ? heureu.se, joyeu.se ? Un sentiment de
culpabilité vous hante, alors que le personnel soignant
et les plus précaires comme les caissièr.e.s de
supermarché sont en première ligne ? N’attendez plus
un seul instant, Face aux ténèbres de William Styron
(1989) mettra un coup à votre humeur désinvolte. Vous
arriverez à vous mettre à la mode de Corona is the new
fear of society en suivant l’histoire vraie d’un écrivain
dépressif et suicidaire.
Spoil : il arrive à s’en sortir à la fin, donc c’est tout de
même à nuancer, ça donne malheureusement un petit
espoir à l’humanité.
J’avais maintenant atteint cette phase de la maladie où
tout vestige d’espoir avait disparu, en même temps que l’idée d’un
possible futur ; mon cerveau, esclave de ses hormones en folie, était
devenu moins un organe de la pensée qu’un simple instrument qui,
au fil des minutes, enregistrait les variations d’intensité de sa propre
souffrance.

Côté 7e art, 120 minutes de purs bonheurs vous
attendent en regardant La femme des sables de Hiroshi
Teshigahara, un huis clos dans une maison emprisonnée
dans un trou au beau milieu d’un désert de sable.
Ça vous permettra de réviser vos classiques japonais
et dix crises de claustrophobie garanties au minimum.
Sinon, entre Journal d’un condamné à mort de Victor
Hugo et Suicide, mode d’emploi de Claude Guillon et
Yves le Bonniec, vous avez toujours la possibilité de
regarder les infos à la télé, ça vous donnera toujours un
petit coup de pouce pour vous aider à passer le pas.
HARAKIRI, NOUS VOILÀ.
Elsa

Je veux un enfant de toi
Donne du risque morbide à notre relation ;
Si mon amour pour toi est si abêtissant,
J’aimerais le sexe intense, avec de lourdes
conséquences.
Il faudrait que tu me casses un bras
ou que tu m’insultes abondamment
Pour qu’enfin je puisse me sentir vivante :
Et si faire un enfant est légal et destinophage,
Je me porte garante pour être navire de ton
naufrage.

J’ai calculé que si je saute de mon balcon je peux pas
mourir. Dis toi que c’est pas assez haut et en plus je
pense que je vais sûrement tomber dans la putain de
Seine ! Je peux pas me couper les veines parce que
mes collocs vont me sauver à tous les coups… J’ai pas
assez de médocs pour m’empoisonner. C’est la merde
même pour ma mort putain de 2020.

MESSAGE VOCAL 6 : 00 AM

Tu me manques putain ! Tu réponds jamais mais je
sais que tu écoutes, tu me manques beaucoup trop…
et je profite de ce moment de confinement pour te le
dire, comme ça tu débarques pas chez moi comme
d’habitude. J’arrive pas à arrêter de t’aimer. Aide moi
et continue à m’ignorer !
Lunatik Luli

Leïna

QUARANTAINE
Oyez, oyez les âmes sensibles, ô, le récit horrible que j’ai
à vous conter ! J’aurais évité l’effet « première phrase
choc », punchy catchy boum boum… Je crois que mon
coloc est mort. La première chose à laquelle j’ai pensé,
en donnant foi à cette déclaration, c’est que si c’était
du scientifiquement nommé SARS-CoV-2, j’étais bien
dans la marmelade et que ma cure de sébum qui durait
depuis 13 jours n’aurait servi à rien. 2 jours d’attente
quant à la venue du sébum, 5 heures de joie dans la
perspective que j’aurai bientôt un brushing à la Cindy
Crawford, et 10 jours et 19 heures de doute au bord du
craquage, genre « le shampooing sec ça compte pas
– si. – laisse moi, voix du démon. – ouais, si j’avais un
bikini blanc je ressemblerais à Ursula Andress. », mais
j’ai pas changé de survêt’ depuis quatre jours et la cure
de sébum s’est étendue à mon faciès. Voilà ce que je
me suis dit tandis que mon coloc continuait peut-être
à être mort de l’autre côté de la cloison.
Puis, je me suis demandé si je comptais vraiment mourir,
moi aussi, avec une espèce de crotte huileuse au
sommet du crâne. On sait que les cheveux restent après
la mort. Je voulais pas que le légiste me soupçonne
d’une intoxication au gras humain, mon propre gras, par
inhalation. On connaît les blagues de légiste et autres
croque-morts. On connaît aussi le sort que nous réserve
la postérité. Voyez Lucy. C’est mesquin. Les morts ont
encore des oreilles, parfois. Alors tant qu’à mourir, autant
tomber dans ses bras, à la Faucheuse, sur scène, comme
Dalida, en robe à paillettes et escarpins de 10. Ce qui m’a
rappelée à mon coloc, vu que… j’ai beau avoir un gros
tee-shirt avec des sequins formant le mot « amour »
en anglais dessus, j’ai pas d’escarpins, et lui peut-être…
qui sait ? J’ai vraiment essayé de me convaincre que
j’étais trop crade pour que la mort puisse se retourner
comme dans the voice en me gratifiant d’un « JE TE VEUX »
érotiquement suggéré par des ampoules LED.

Quand je ne serai toujours pas soignée..
je ferai mieux que Ian Curtis.. Hein.

Je ne veux pas cajoler un poupon, mes mains sont
moites et mes yeux sont encore naïfs ;
mais je veux bien sentir mon corps s’étioler,
s’aliéner et se déformer monstrueusement.
Que mon abdomen abominable abdique la bite
pour la cohabitation.
Que nos ébats, antan jeux d’enfants, soient
un cataclysme vertigineux ;
Que par mes entrailles les atomes globuleux
Bouillonnent en un amas de morceaux d’humain.
Que tu m’engrosses ou que je baise ton père,
ça m’est égal finalement.
Ce que je désire, c’est le sensationnel.

MESSAGE VOCAL 4 : 35 AM

Dans un tout autre style, si vous êtes auprès de votre
Juliette ou de votre Roméo ou bien tout au contraire,
éloigné.e.s de lui/elle/iel et que vous un marmot en
route, -car on le sait, y a rien de mieux qu’un gamin par
temps d’apocalypse- je vous conseille un petit yoga en
écoutant Un enfant de toi de Phil Barney, en mode come
back to the 80’s, « ça fait longtemps que j’attendais ».
« On voulait l’appeler Jason. ». Évasions lyriques 100%
attestées, ça donne vraiment envie d’avoir un gosse.

MIEUX QUE IAN

Mon amour

J’viens de lui envoyer le pire msg au monde. J’ai
tellement honte, j’suis bête j’aurais pas du c’est ta faute
s’il répond pas. Ce suicide social c’est ta faute ptin…
avec tes conseils de sincérité et tralala… meuf j’ai vomi
sur sa teuub et je viens de m’excuser… en disant que la
taille était impressionnante… ralala 2020 j’veux mourir

Ainsi, une fois fini l’interrogatoire avec la Gestapo, mon
propre esprit prolongeait inexorablement son tourment avec autant ou
peut-être même plus de cruauté que les juges, qui levaient l’audience
au bout d’une heure, tandis que dans ma chambre cette affreuse
solitude rendait ma torture interminable. Autour de moi, jamais rien
d’autre que la table, l’armoire, le lit, le papier peint, la fenêtre. Aucune
distraction, pas de livre, pas de journal, pas d’autre visage que le
mien, pas de crayon qui m’eût permis de prendre des notes, pas
une allumette pour jouer, rien, rien, rien.

Kim

RÉPONSE :

MESSAGE VOCAL 5 : 25 PM

Le joueur d’échecs de Stefan Zweig (posthume, 1943) :
Un mec raconte à un passager sur un bateau comment
il a survécu enfermé pendant un an dans une cellule de
9m2 par la Gestapo durant l’annexion de l’Autriche en
Allemagne par les Nazis. De quoi devenir fou quand on
sait qu’il avait juste un lit, une fenêtre, rien pour écrire,
lire ou se distraire… Dernier écrit avant qu’il ne se suicide
au Brésil en 1942, Zweig était un Juif autrichien qui avait
fui le nazisme…

Je veux un enfant de toi.

LCO

LCO

Qui suis-je dans ce monde ?
Quelle vie vais-je changer ?
Je ne veux pas donner de raison à mon existence, je ne
céderai pas à la pression de mettre bas à un éventuel
débilos à qui je ne rendrai pas service en lui occasionnant
une vie qui quoi ? Qui sera perpétuellement confrontée
à la déchéance humaine et à la haine ? Merci mais..
non merci.
Ian a fait l’erreur de faire un enfant et de le laisser faire
face à la vie dans la possible peine et obsession,
comme il arrive à certains.. de ne pas connaître son
père. S’étouffant avec un lacet, milieu de salon, libre à la
découverte, au trauma de son épouse et de son enfant.
Pour ma part, je ferai mieux que Ian.. J’irai sur une des
cimes du désespoir, proche des Alpes, la mer ensoleillée
au devant et la montagne enneigée au derrière.
Me décimestrer avec une telle peur de liberté que je
m’adonnerai à une ultime convulsion, qui me fera bondir
d’une pierre, comme une éruption volcanique, dont
je ne réaliserai pas même la chute, défilant, comme
une coulée de lave, j’éclaterai dans les abysses de la
terre, laissant derrière moi, seulement, un amas de
poussière.
Kim

Elsa
On aurait bu de la Corona (ce serait une blague tradi si
c’était pas VRAIMENT ce qui restait au super), comme ça,
posées, on aurait causé cancer et maté la Cité de la Peur.
Ô calme. Beaucoup trop calme. Fallait que j’en sois sûre.
Juste, hop, un zieutage dans sa chambre rapido pour
m’assurer que le confinement me vrille l’intelligence,
« - Tu veux du potage ? – Non. ». Et on en reste là. J’ai
pris mes Coronas à deux mains, dans l’optique de lui
en proposer une, comme excuse, j’ai toqué, j’ai ouvert…
et j’ai vu.
Lapin

Je veux un enfant de toi

TEST - AS TU LE CORONAVIRUS ?

Tu me frotteras le corps nuit et jour sans répit,
En mettant toute ton imagination à profit :
Et des pires gestes et violences masochistes,
Tu choisiras celle qui durera 25 ans.

1-Ton papa et ta maman t’ont dit que tu étais moche
A-Non, je suis l’enfant le plus beau de l’univers pour eux.
J’ai toujours illuminé leur vie par ma radiante beauté

Je veux un enfant de toi
Ici, dans ma campagne, je jouirai de ce calme,
Pour pondre comme un bétail, un enfant sans vices,
Fruit d’une violence immaculée sur un corps en
décrépitude
Que sera le mien après cette complétude.
Je veux un enfant de toi.
Leïna

RECO-MORT-ATIONS CULTURELLES
• PLAYLIST DU DARK (attention spoiler alert on va se faire
des ennemis car en plus on cite les meilleurs..) Quel est
le point commun entre : Mulholland drive, Thelma et
Louise et Le cercle des poètes disparus ?
• David Lynch et sa filmographie obscure : Eraserhead,
Elephant Man et comme dit plus haut : Mulholland Drive.
Franchement recommandé 1000%.

LCO

INTERLUDE INFORMATIVE :
“POURQUOI LE POISSON D’AVRIL ?”
Question posée par Jeanne d’Arc la Bataille, 9ans.
Nous avons demandé à plusieurs personnes lambdas
de répondre à cette question:
Patrick Léponge, 54ans

« Je pense que le poisson du vendredi a son histoire
là-dedans. Mais moi, je ne suis qu’une simple étoile de
mer et ne pourrais prétendre à détenir la vérité.. »
Jean-Baptiste Chrétien, 46ans

« En amont de célébrer la Pâques, au Moyen-Âge,
le chocolat n’existait pas. Les enfants allaient donc
chercher des oeufs de poisson dans le jardin de l’église,
et parfois ils étaient cachés sous la soutane des curés.
Certains œufs, rapportaient-ils de leurs explorations,
avaient des poils et cachaient quelques morpions. Quand
ils avaient récupéré beaucoup d’oeufs, les curés leur
offraient de grosses bourses.

B-Non mais c’est tout comme. Ils ont certainement
murmuré à ma naissance « Oh Jésus, il a les symptômes
de la mocheté, que faire ? »

C-oui, ils voudraient même me foutre à la DDASS, je suis
vraiment pas beau, ils ont loupé leur coup, ils auraient
aimé avoir un autre essai. Pour eux, ils auraient mille
fois préféré choper le corona qu’avoir un enfant moche
comme moi
2-T’es plutôt du genre « je sépare l’homme de l’artiste » ?
A-À 10.000% !!!!!!

B-Oui mais ça dépend des cas. Heidegger et Céline
par exemple c’était des nazis mais il ont écrit des belles
choses tout comme Popol avec le ciné
C-Ah ça oui, si je le sépare, c’est pour lui couper la tête
y Los CORONES !!

3-Est-ce que parfois tu déprimes quand tu vois des
couples autour de toi ?
A-Non, tout le monde me kiffe !!! Je suis un - un(e) BG à
l’état pur. Un Apollon ou une Hélène, ma vie est toujours
mouvementée par mes admirateurs et/ou admiratrices
secret.e.s

B-Ça arrive parfois… La vie c’est blanc et noir, et les deux
en même temps, tu sais… La solitude parfois c’est dur
C-Mon célibat, je le revendique !!!

VOTRE CONSEILLER CORONA VOUS RÉPOND :
Majorité de A - C’est bon, vous êtes immunisés par le
corona, la connerie ça immunise de tout !!!
• ALLEZ TOP 3 des artistes suicidés et malades mentaux
qu’on savait pas forcément que c’était eux : Van Gogh
(Sel ou Poivre : syphilis, suicide ou les deux ? Les deux),
Nino Ferrer (en deuil et couvert de remords charge son
fusil et se tire une balle dans la tête face à un joli endroit..
propre.), Nick Drake (agoraphobe, asocial, chanteur à la
scène, muet à la vie, dépressif, appartient presque à la
ligue des 27 suffisait d’un an quoi (oh putain je croirais
lire l’histoire de ma life mais sans la postérité))
• Enfin une darkliste culturelle tout simplement : (Films)
Fargo / Réalité / Le silence des agneaux / Melancholia
/ No country for old men, (Musique) Joy Division, The
Smiths, (Auteur) Cioran, (Peintres) Francis Bacon /
Francisco de Goya.
Kim

LCO
Dans la croyance chrétienne, le poisson est un animal
sacré : il symbolise la résurrection de notre seigneur
Jésus Christ. Si je dois donc vous donner une réponse à
pourquoi le Poisson d’avril, eh bien pourquoi la pomme
d’Adam, le serpent d’Eve, le pangolin 2019 ? Le 1er avril
est la date charnière de la résurrection du Printemps
et les animaux en rut ont les bourses pleines d’oeufs. ».
Réponse scientifiquement scientifique :
Va sur wiki, tu mourras moins bête sale bolosse.
Elsa

Majorité de B - On refait pas la vie avec des p’tet bin
qu’oui ptet bin qu’non. Vous avez ptet le corona. Pour
conjurer le sort, faites un barbecue à 50 dans sur la
place de la ville dans laquelle vous habitez, ou la plus
proche de chez vous. Les policiers vous aideront dans
ce moment difficile.
Majorité de C - Vous êtes en phase terminale du
processus… Vous allez hanter les chaumières et vous
réincarner en ver de terre.
Elsa

NOUS CONTACTER :
MAGAZINE SUICIDÉ.
MERCI D’ARRÊTER DE NOUS HARCELER.

LCO


Aperçu du document numero_09_tamere (1).pdf - page 1/1



Télécharger le fichier (PDF)

numero_09_tamere (1).pdf (PDF, 4.5 Mo)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP



Documents similaires


numero09tamere 1
le plus dur et de s
le vademecum de dieu partie 1
compte rpg
textes final 2015
part 2

Sur le même sujet..