Tome 3 Life's too short.pdf


Aperçu du fichier PDF tome-3-lifes-too-short.pdf

Page 1 2 3 456218




Aperçu texte


larmes coulèrent des joues de la souveraine avant de tomber sur les pages du grimoire. De son doigt,
elle tacha de les essuyer en déclarant :
« Elsa et Emma n’ont pas maintenu l’équilibre…Et c’est moi qui en ai payé le prix ! L’Yggdrasil n’est pas
une question d’équilibre ! »
Alors qu’elle prononçait ces mots dans le silence de la nuit, ses doigts, toujours sur le papier semblèrent
s’illuminer, se propageant ensuite à tout le grimoire. Raiponce surprise enleva sa main et recula d’un
pas, laissant le grimoire illuminé sur cette petite table de terrasse où elle s’était attablée. Et aussitôt,
un gigantesque rayon de cette lumière se créa depuis le grimoire perçant le ciel noir et sans nuage de
Coronna…Le rayon semblait monter jusqu’à la pleine lune. Raiponce n’eut même pas le temps de
pousser un cri de surprise que le rayon disparu ainsi que la lumière qui illuminait le grimoire. La
souveraine, quelque peu inquiète ramassa le grimoire alors qu’elle avait l’impression d’entendre dans
le ciel, comme un grondement d’orage lointain. Elle s’empressa de rentrer dans ses appartements,
rangea le grimoire dans un coffre et aussitôt alla se réfugier dans ses royales couvertures avant de
s’endormir.

Chapitre 2 : Demandes royales

-Votre Majesté ! Votre Majesté ! Pardonnez-moi de frapper ainsi à votre porte !
-Pardon ? Qu’y a-t-il ? Fit Elsa d’une voix ensommeillée dans son lit à l’attention de la voix derrière la
porte.
-C’est moi votre Altesse. Je vous prie de m’excuser mais vous nous aviez donné ordre de venir frapper
à votre porte si vous n’êtes pas sortie de vos appartements après neuf heures.
-Il est déjà neuf heures ? Fit la souveraine surprise d’être toujours dans son lit à cette heure.
-Neuf heure vingt pour être précis votre Altesse. Souhaitez-vous que je vous fasse apporter un petit
déjeuner dans vos appartements ?
-Un petit déjeuner ? Euh… Fit la souveraine qui tachait de recouvrer un peu ses esprits.
-Je vous fais apporter ça Altesse, ainsi qu’un second pour le prince Viktor qui est avec vous ?
-Quoi ? Lança Elsa cette fois pleinement réveillée.
La dernière réflexion du majordome l’avait fait se redresser les yeux grands ouverts tel un automate.
Elle appela, mais Kay était visiblement parti en quête des deux plateaux. La dernière phrase résonnait
dans sa tête. Les domestiques savaient que le prince Viktor avait passé la nuit dans les appartements
royaux de la souveraine Elsa. La reine des neiges peinait à bien s’imaginer les conséquences que cela
pouvait engendrer alors que passait la main du beau jeune homme sur sa nuque et descendait sur son
dos, caressant délicatement la soie de la robe de nuit bleu glace de la souveraine.
-Eh bien, il faut voir l’aspect positif, puisque ton maître d’hôtel est au courant de ma présence ici, tu
n’auras pas à te sentir gênée de manger seule devant moi, et je pourrais qui plus est gouter au petit
déjeuner d’une reine d’Arendelle ! Ça tombe bien j’ai une faim de loup ! Lança Viktor d’une voix légère
qui tranchait avec le visage quelque peu choqué de l’ainée d’Arendelle.
-Mais ça n’est pas convenable voyons ! Fit la souveraine quelque peu paniquée.
-Oui je confirme manger seule devant un invité est quelque peu grossier ! Heureusement chacun aura
son plateau !
-Cela va jaser dans tout le château ! Un seul faux pas et tout le monde saura !
-Saura quoi ? Demanda-t-il d’une voix négligente.
-Que mon honneur est bafouée pour m’être perdue dans les bras d’un inconnu avant le mariage et tu
ne penses qu’à ton estomac !